Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

+7
isadora
RonaldMcDonald
Sélène-Nyx
So Sûre 2
Bimbang
The Wise Duck
isNaN
11 participants

Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par isNaN Jeu 22 Oct 2020 - 14:39

J'ai emménagé en zone rurale il y a un an et pas simple pour les relations sociales : femme solo, venant d'IDF de surcroit... Je pars avec bcp d'handicaps
;-)

Parmis les choses que j'ai entrepris pour me sociabiliser, je me suis inscrite à un club photo, et c'est là où j'en viens à ma question en titre
Ce club organise une expo, j'étais très enthousiasmée, que ça allait générer des échanges autour de nos plus belles images, nous trouver des points d'interet photographiques en commun...
Sauf que j'ai vu ce que les personnes envisageaient d'exposer...

Je suis très embêtée car je me suis engagée sur cette expo et là je sais que cela va m'isoler encore +
Trop de divergences qualitative et artistique (je précise que je n'ai pas le melon : certaines photos proposées ne sont meme pas nettes et la majorité des images sont purement  représentatives)
De +, je serais la seule (sur une grosse quinzaine de personnes) a proposer des humains et encore pire dans des mises en scène appuyées.

J'ai déjà beaucoup édulcoré les choix d'images que j'exposerais mais ça reste totalement hors cadre avec le reste de l'exposition
du coup j'appréhende énormement et n'ai plus satisfaction à cette exposition mais ne peut m'en départir (un engagement est un engagement)
J'essaye de me dire que ce sera peut etre l'opportunité de découvrir/rencontrer d'autres photographes + interessants mais j'y crois moyennement (je connais déjà virtuellement ou non 2-3 photographes de la region qui me plaisent)
J'essaye de me dire que ça peut m'ouvrir des opportunités pro...

J'essaye de trouver des choses positives mais je sens bien que ce sera surtout encore un justificatif pour me mettre à l'écart (on touche je pense la problématique du rayé trop efficace/performant/original)

Ce que j'aimerais connaitre, c'est comment vous vous gérez ce type de situation ?
Est ce que vous vous effacez ? Vous vous isolez avant qu'on ne vous isole ?
Evidement, ces 2 solutions ne me conviennent pas, donc avez vous d'autres stratégies qui font que vous pouvez rester le meilleur de vous même ?
isNaN
isNaN

Messages : 505
Date d'inscription : 30/07/2020

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par The Wise Duck Jeu 22 Oct 2020 - 21:19

Perso je trouve qu'il est préférable (même si ce n'est pas si facile) de ne pas anticiper les réactions.
D'un autre côté il me semble tout aussi important d'anticiper les "hors sujets".
Tout l'art est dans la nuance.
Razz
The Wise Duck
The Wise Duck

Messages : 202
Date d'inscription : 27/08/2020
Localisation : Entre 3 et 4 réalités.

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par isNaN Jeu 22 Oct 2020 - 22:44

je n'ai aucun art de la nuance !! je suis entière
quand qqchose me plait, je le fais au mieux que je peux et vais chercher à le faire mieux encore

je n'ai pas d'image pour coller à celles qui seront exposées
donc je me ferais forcement remarquer (en positif ou en négatif)
alors que je cherche plutot à "rentrer dans le rang" un minimum pour me sociabiliser

les réactions à la campagne face à l'imagination, l'art et les propos originaux ne sont pas super bienveillantes... :-|
j'en ai déjà fait les frais, en disant que la photo me plaisait, en proposant à une future puis jeune maman des photos de grossesse puis de son bébé, au final, cette famille ne me parle plus (et ils n'ont meme pas vu mes oeuvres photographiques qui ne sont pas très standards  hahaha)
peut etre qu'ici, la photo est considérée comme subversive ? encore un handicap de + ?
isNaN
isNaN

Messages : 505
Date d'inscription : 30/07/2020

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par Bimbang Jeu 22 Oct 2020 - 22:55

Pourquoi chercher à devenir ce que les autres semblent vouloir que tu sois ?
C'est présumer de quelque chose que tu ne sais pas.

De même, pourquoi présumer que ce sont tes photos qui ont généré le fait que la future maman ne te parle plus à cause de tes photos alors qu'elle ne les a pas vues ?

J'ai l'impression à te lire (après, c'est possiblement faux, hein) que tu regardes les choses en présumant déjà ce qui va se passer, mais tu ne nous dis pas ce qui a généré ces présuppositions.

Bimbang
Bimbang

Messages : 6290
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par So Sûre 2 Jeu 22 Oct 2020 - 23:06

Hello,

J'ai des idées qui me sont venus mais de la façon dont tu as posé ton sujet je suis obligé de poser les réponses de cette façon la première chose qui m'est venu c'est que je trouve que tu as placé plusieurs attentes sur un seul événement ce qui fait que je trouve qu'à la base il y a déjà quelque chose qui cloche.  Ce que tu pressens peut-être
Donc je decomposerai.

ça donne en vrac :

Un lieu artistique n'est pas un lieu de socialisation, surtout quand on s'y rend en artiste.
N'est pas un lieu de rencontre affectif.
Ect...

De fait il me semble que tu ne sais plus comment aborder cet événement comme si tu pressentais justement tout ceci.

Ça devrait t'amener à une Chronologie et une ligne prioritaire de départ et de conduite.

Exemple : Je pouvais me rendre avec des amis à des concerts d'amis.
Je pouvais y être en ami relations publiques en plus ou moins manager du groupe au merchandising, en vendeuse de crêpes, au bar, en roodies, en chauffeuse de salle, en public ! Ect ect et adaptable au fil des évènements de la soirée.

Sans "identité de base" de soi qui est ta facette vraie prioritaire pour toi tu sembles te "perdre", et sans partir à cet événement avec ton objectif prioritaire puis les suivants bien classés chronologiquement dans ton esprit, tu envisages ou ton cerveau ou vous deux une cata générale sur tous les plans, à raison, pour l'instant, pour cela que ton cerveau s'agite, bouge les cases et probablement ton fil..

Je laisse à ce stade pour voir si ça te parle et te génère des idées. Sinon je passe mon tour Very Happy..

Ce qui m'est venu à te lire.
So Sûre 2
So Sûre 2

Messages : 6805
Date d'inscription : 08/08/2020
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par isNaN Jeu 22 Oct 2020 - 23:45

J'attendais de cet évenement de la relation et des échanges artistiques, donc une forme de sociabilisation dans un domaine où je pensais pouvoir etre libre d'exprimer qui je suis.
Voila pourquoi je suis si dépitée.
Le reste c'est juste de la tentative (assez vaine j'avoue) de remotivation personnelle.

@Bimbang, je n'ai aucune idée du pourquoi cette famille ne me parle plus (c'est vraiment genre pestiférée, meme pas bonjour alors qu'auparavant je ne pouvais pas faire un pas au jardin sans qu'ils m'invitent à passer chez eux...) mais cela a fait suite à ma proposition de faire des photos du petit... quand tu n'as pas les infos, quand on refuse meme de te répondre sur le pourquoi du changement de comportement, il ne reste que des suppositions/déductions
isNaN
isNaN

Messages : 505
Date d'inscription : 30/07/2020

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par So Sûre 2 Jeu 22 Oct 2020 - 23:47

Leur as tu posé la question autrement *?

(c'est parce que comment les personnes refusent, ça donne des réponses pour reposer des questions autrement, en les reformulant en fonction... *)

D''ailleurs tu peux exprimer tes doutes, tes suppositions, l'importance que ça a pour toi, c'est violent un non comme ça et de plus en rapport à un enfant, trouver la bonne clé pour les "ouvrir", c' est pas bon ni pour toi, et pour eux, ni pour les enfants de rester sur un "abcès" *.

Ils t'ont mis un "non" point barre ? C'est curieux. Au pire des personnes utilisent des trucs bateaux mais dans ces trucs bateaux, il y a des réponses et pas 12000.*


Dernière édition par So Sûre le Ven 23 Oct 2020 - 0:15, édité 3 fois (Raison : *ajout + 1 oubli)
So Sûre 2
So Sûre 2

Messages : 6805
Date d'inscription : 08/08/2020
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par Bimbang Jeu 22 Oct 2020 - 23:52

J'ai envie de te dire... bah fais le.
D'une, ça te fera plaisir, et de deux, tu verras bien si tu te trompais ou pas, mais dans tous les cas, ce sera cohérent avec ce que tu es.
Non ?
Bimbang
Bimbang

Messages : 6290
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par The Wise Duck Ven 23 Oct 2020 - 1:16

isNaN a écrit:les réactions à la campagne face à l'imagination, l'art et les propos originaux ne sont pas super bienveillantes... :-|
...
peut etre qu'ici, la photo est considérée comme subversive ? encore un handicap de + ?
Sérieusement, va poser "tes merdes"/"tes préconceptions" Parisiennes/"ville centre de l'univers et de toute civilisation" ailleurs.
L'illusion de la proximité des ressources et services fait trop facilement oublier les dégâts qu'une ville trop grande crée à l'environnement, aux groupes sociaux et aux individus eux-mêmes : des assistés qui croient savoir et le font savoir ...

isNaN a écrit:j'en ai déjà fait les frais, en disant que la photo me plaisait, en proposant à une future puis jeune maman des photos de grossesse puis de son bébé, au final, cette famille ne me parle plus (et ils n'ont meme pas vu mes oeuvres photographiques qui ne sont pas très standards  hahaha)
J'imagine la scène où une jeune maman qui discute avec sa nouvelle voisine quand elle deviens surexcitée en lui proposant l'idée de la prendre en photo elle et son bébé ...
The Wise Duck
The Wise Duck

Messages : 202
Date d'inscription : 27/08/2020
Localisation : Entre 3 et 4 réalités.

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par isNaN Ven 23 Oct 2020 - 2:04

The Wise Duck a écrit:
isNaN a écrit:les réactions à la campagne face à l'imagination, l'art et les propos originaux ne sont pas super bienveillantes... :-|
...
peut etre qu'ici, la photo est considérée comme subversive ? encore un handicap de + ?
Sérieusement, va poser "tes merdes"/"tes préconceptions" Parisiennes/"ville centre de l'univers et de toute civilisation" ailleurs.
L'illusion de la proximité des ressources et services fait trop facilement oublier les dégâts qu'une ville trop grande crée à l'environnement, aux groupes sociaux et aux individus eux-mêmes : des assistés qui croient savoir et le font savoir ...

isNaN a écrit:j'en ai déjà fait les frais, en disant que la photo me plaisait, en proposant à une future puis jeune maman des photos de grossesse puis de son bébé, au final, cette famille ne me parle plus (et ils n'ont meme pas vu mes oeuvres photographiques qui ne sont pas très standards  hahaha)
J'imagine la scène où une jeune maman qui discute avec sa nouvelle voisine quand elle deviens surexcitée en lui proposant l'idée de la prendre en photo elle et son bébé ...


ça relate parfaitement bien l'ambiance rurale, et les handicaps rencontrés pour les ex urbains, merci pour la démonstration.
qq1 du coin me demandait au bout d'un an si j'étais revenue de l'image d'épinal de la campagne...

L'interet des ex urbains c'est justement qu'ils se rendent compte de la chance de vivre à la campagne et que si ils choisissent d'y vivre c'est pour pouvoir appliquer des principes de bon sens qui sidèrent ceux sur place qui traitent chimiquement leur jardin (quand ils en font encore un) et qui dégueulent sur les ex urbains pacifiques et leurs motivations candides d'apprentissage à se reconnecter à la nature.

Tu t'es trompée de cible : je n'ai jamais choisi de naitre en ville, je n'ai jamais choisi la centralisation qui n'a d'interet que pour une poignée de personnes dont je ne fais pas partie (tu sais ceux pour qui tu votes aux urnes ou en achetant leurs produits dégueu à l'hyper, à moins que ce ne soit en te faisant lessiver le crane par leurs pantins à la télé ! etre de la campagne ne fait pas de soi un innocent ;-) ).
Une fois encore diviser les citoyens et la haine humaine sont de bons moyens de manipulation des masses.
Que fais tu pour aller contre cela ? Déjà tu joues leur jeu donc cela doit bien te convenir.
Il faut du courage pour oser sortir des schémas programmés, le feras tu ?

Et la bienveillance dans tout cela ? Deviendras tu maître en la matière pour l'apprendre à ces urbains que tu méprises tant ?






isNaN
isNaN

Messages : 505
Date d'inscription : 30/07/2020

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par Sélène-Nyx Ven 23 Oct 2020 - 11:10


Le problème, isNAN, c'est que tu ne vois que le bon côté de la vie à la campagne, et le mauvais (côté) de la vie en ville ...
Mais, rien n'est parfait: je suis née à la campagne, de parents agriculteurs qui n'auraient jamais voulu vivre en ville, et je peux t'affirmer qu'il n'y a pas que des avantages ...
Tu ne comprends pas que ces gens n'apprécient pas ton sens artistique, mais toi, aimes-tu ce qu'ils aiment? Tous les goûts sont dans la nature...

La photo de la maman et du bébé m'a bien fait rire, car nous avons eu récemment le même "souci" avec le frère de ma bru (photographe, et surtout "surdoué", THQI et "Mensan"): je crois qu'il est le seul à croire qu'il est un artiste.... Ses photos n'ont jamais eu le succès qu'il attendait ... Normal, "les "zautres" ne l'ont jamais compris ..." Monsieur est un génie incompris! Rolling Eyes
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3842
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par isNaN Ven 23 Oct 2020 - 13:33

Mais je ne demande qu'à connaitre ce qu'ils aiment...
Je suis une curieuse de nature, j'aime l'énergie des personnes qui parlent de ce qui les fait vibrer.
Même qq1 qui parle de foot (la statégie, le jeu hein, pas les trucs de supporters !) je trouve ça super intéressant alors que je n'ai aucune affinité avec ce sport. (les fous de foot, le fait que je n'aime pas ça ne vous retire rien, pas la peine de venir polluer la discussion avec votre vexation déplacée)

Je ne vois pas où tu as pu lire que je ne comprenais pas "que ces gens n'apprécient pas mon sens artistique".
J'ai juste dit que j'ai perçu un gros changement de comportement lorsque j'ai exprimé faire de la photo et que je pourrais faire des images du nouveau né si la maman le souhaitait
(je précise, je ne me suis pas posée en tant que commerçant, c'était une proposition amicale justement parce qu'il y avait une bonne entente avec les parents de la maman et que je savais qu'ils avaient plaisir à avoir/regarder/montrer des images de la famille)

(l'image de la photographe surexcitée m'a bcp amusée également - peut etre encore là un préjugé ? - car non faire des photos de grossesse et/ou nouveaux nés ça n'a rien de palpitant... ça ne sert qu'à faire plaisir aux parents et grands parents, et aux nouveaux nés bien + tard quand ils voient les images de leur enfance !)

Et ce n'était qu'un exemple de ressenti pour illustrer le propos initial...



Sélène-Nyx a écrit:
... je crois qu'il est le seul à croire qu'il est un artiste....  

ça ça semble confirmer encore des préjugés sur les artistes
(une grande discussion passionnante et sans fin de savoir si l'artiste est celui qui s'exprime à travers l'art ou si c'est celui qui est reconnu par ses pairs ; je te laisse à la reflexion, ton commentaire me faisant penser que nous n'ayons pas le meme point de vue !)


du coup la campagne ça ne va etre que cela : des préjugés en long et en travers ?
jamais s'ouvrir à qui est l'autre ? qu'est ce qu'on peut lui apporter ? qu'est ce qu'il peut apporter de nouveau/différent ? qu'est ce qu'on a en commun sur lesquels avoir plaisir à discuter ?

pour moi c'est cela les relations humaines...


Au moins le commentaire malveillant du Wise Duck a eu le mérite de me faire prendre conscience que quoi que je ferais/serais, je serais tjs "l'étrangère", jugée et mise de côté
Du coup, ça permet de relativiser et d'arreter de chercher comment me fondre dans le décor.
Merci :-)


Dernière édition par isNaN le Ven 23 Oct 2020 - 13:39, édité 1 fois
isNaN
isNaN

Messages : 505
Date d'inscription : 30/07/2020

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par isNaN Ven 23 Oct 2020 - 13:38

Sélène-Nyx a écrit:
 Le problème, isNAN, c'est que tu ne vois que le bon côté de la vie à la campagne, et le mauvais (côté) de la vie en ville ...
 Mais, rien n'est parfait: je suis née à la campagne, de parents agriculteurs qui n'auraient jamais voulu vivre en ville, et je peux t'affirmer qu'il n'y a pas que des avantages ...

Là, je serais intéressée de connaitre ta vision (positive et négative et meme neutre) de la campagne (pour la ville, t'inquiète, j'en connais bien les avantages et désavantages, j'ai longuement muri mon choix !), peut etre que cela me permettrait de pouvoir commencer à comprendre les fonctionnements sociaux du village
isNaN
isNaN

Messages : 505
Date d'inscription : 30/07/2020

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par Invité Ven 23 Oct 2020 - 14:25

Je crois que des préjugés, y'en a dans les deux sens...
Pour n'avoir quasi toujours vécu qu'en milieu rural, il y a effectivement une méfiance des ruraux face à l'arrivée de certains urbains, méfiance due à l'attitude de certains citadins qui viennent à la campagne et cherchent à "éduquer" les "bouseux" du coin plutôt que de chercher à les comprendre, comprendre leur mode de vie toussa. Un peu comme ces Anglais qui achètent et viennent vivre en France mais sans vouloir parler le français, parce qu'eux sont civilisés et c'est aux autres de s'adapter à eux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par RonaldMcDonald Ven 23 Oct 2020 - 15:41

Je vis pas à la campagne, et n'y vivrais jamais : y'a pas le tramway, tout est ailleurs, on ne peut y aller qu'en voiture, donc il faut conduire. Berk. Après, chacun voit midi à sa porte.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 5444
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 46
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par Invité Ven 23 Oct 2020 - 16:00

Tant mieux Ronald, y'a pas assez de place pour tout le monde à la campagne..! Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par Invité Ven 23 Oct 2020 - 16:25

IsNaN, ton récit m'a fait mourir de rire... en me rappelant mes propres mésaventures lorsque je me suis installée à la campagne il y a 20 ans, en arrivant de ville.


Sinon, pour la photo, essaie l'esthétique du calendrier des Postes, ça devrait plaire... ^^


(et si tu veux un bilan 20 ans après : malgré une incontestable reconnaissance acquise à travers diverses activités, notamment associatives, je ne m'y suis fait aucun(e) ami(e). Pourtant j'avais de bonnes cartes dans mon jeu : famille bien implantée depuis des siècles, active sur le plan locale et respectée, on connaissait ma trombine depuis mon plus jeune âge puisque j'étais toujours venue là passer mes vacances scolaires... donc tu vois, tu ne pourras pas faire pire que moi ^^
Cela dit, si ton patelin est du même genre que le mien : si t'es pas un pur produit local tu restes "étranger" toute ta vie. Cela peut n'avoir aucun impact, tant que tout va bien... Bon, en 20 ans les choses ont quand même évolué, puisqu'il y a eu un gros arrivage de personnes "étrangères", ce qui modifie petit à petit l'ambiance, moins "familiale", mais du coup avec perte de lien social, de tolérance, et augmentation des petits conflits de voisinage. Du coup je ne suis pas certaine que le résultat soit vraiment si positif)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par Invité Ven 23 Oct 2020 - 16:40

Après, tout dépend par qui vous voulez vous faire accepter. Je vis dans mon village depuis 13 ans, j'y travaille, mes enfants y fréquentent l'école, j'ai fait partie de toutes les assos du village et pourtant, pour certains, je ne suis toujours pas DU village. ^^ Mais pour certains seulement, ceux dont je me moque un peu de leur acceptation. Et pour ma part, des amis, c'est vraiment ici que je m'en suis faite. Mais je n'ai jamais oh grand jamais eu l'âme d'une citadine. ^^
Peut-être IsNaN réfléchis d'abord qui t'intéresse dans ton lieu de vie et entre en contact avec cette ou ces personne(s) en regardant ce qui les anime. Puis de fil en aiguille, tu rencontreras l'ami de machin ou le pote de truc avec qui tu auras plus d'atomes crochus etc... Mais s'implanter en zone rurale demande patience et persévérance. ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par isadora Ven 23 Oct 2020 - 17:00

Wyrdwynn a écrit:
Sinon, pour la photo, essaie l'esthétique du calendrier des Postes, ça devrait plaire... ^^

précision : calendrier des Postes des années 70 Mort de rire

dans un tout petit village d'Auvergne, je souhaitais racheter la vieille ferme familiale de mes vacances d'enfant, qui n'intéresse que moi dans ma génération, sortir de l'indivision, refaire le toit qui tombe en ruine et mettre aux normes tout en laissant mon oncle continuer à l'habiter et mes cousins y venir à leur guise.

à peine en avais-je émis le souhait que le village entier s'est mobilisé pour influencer mon oncle pour qu'il ne me vende pas sa part ... bande de cons ...
isadora
isadora

Messages : 2919
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : St Anthème, St Etienne, Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par Invité Ven 23 Oct 2020 - 17:09

isadora a écrit:à peine en avais-je émis le souhait que le village entier s'est mobilisé pour influencer mon oncle pour qu'il ne me vende pas sa part ... bande de cons ...

Shocked ah, il y a donc bien pire que chez moi.
Mais je ne suis pas certaine de trouver ça rassurant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par isadora Ven 23 Oct 2020 - 17:34

@wyrdwynn : je soupçonne que des habitants du village ont des visées sur cette maison et imaginent qu'ils pourront mettre la main dessus.

le temps n'est pas le même à la campagne et à la ville. moi, j'aurai expédié tout ça en deux jours, mais j'ai compris que cela allait se jouer à long terme comme le dit *Sham, il faut être patient et persévérant.

dans mon boulot, c'est à moi qu'on confie les dossiers des clients des hauts plateaux d'Ardèche ou de Haute Loire ... parce que les autres se font jeter au premier rendez-vous client, trop pressés, trop directs, trop efficaces. alors qu'il faut savoir perdre du temps pour en gagner ensuite.

isNaN, un an, c'est très court, pour faire connaissance.
isadora
isadora

Messages : 2919
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : St Anthème, St Etienne, Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par Sélène-Nyx Ven 23 Oct 2020 - 17:37

*Sham a écrit:Je crois que des préjugés, y'en a dans les deux sens...
Pour n'avoir quasi toujours vécu qu'en milieu rural, il y a effectivement une méfiance des ruraux face à l'arrivée de certains urbains, méfiance due à l'attitude de certains citadins qui viennent à la campagne et cherchent à "éduquer" les "bouseux" du coin plutôt que de chercher à les comprendre, comprendre leur mode de vie toussa. Un peu comme ces Anglais qui achètent et viennent vivre en France mais sans vouloir parler le français, parce qu'eux sont civilisés et c'est aux autres de s'adapter à eux.

 Bon, c'est un peu ce que je voulais répondre: la méfiance vis-à-vis des citadins qui semblent apporter "l'éducation", leur éducation, laquelle, du coup, risque de bouleverser leurs "traditions", et les gens de la campagne n'en n'ont aucune envie, car ils ont l'impression que depuis des dizaines d'années, "la société marche sur la tête", et eux, ils ont "le bon sens" et une bonne connaissance de la nature qu'ils sont bien obligés de respecter pour en vivre. (C'est une attitude qui me fait penser à celle des indiens d'Amazonie qui se révoltent contre la déforestation ....).
 Je ne veux en aucun cas te vexer isNAN .... Je pense qu'ils te considèrent comme une "originale", mais c'est pas grave, car les campagnards bien établis depuis un bout de temps sont plutôt "individualistes" et tolérants: ils comprennent que les autres soient différents, à condition d'admettre leurs différence à eux, de ne pas interférer dans leur vie (du moins, au début).
  Que peux-tu faire? D'abord, assumer ta différence, (pas besoin de changer), avoir confiance en toi, ne pas forcément chercher à plaire, car cela peut accroître leur méfiance, mais, au contraire, rester celle que tu es. Ils finiront par t'accepter telle que tu es et se rendront compte que l'apparente "différence" n'a rien de dangereux, et qu'au contraire, tu as peut-être des choses à leur apporter. Mais, il faudra du temps, et tu vis une sorte de mise à l'épreuve. (Patience et longueur de temps .... La Fontaine).
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3842
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par Sélène-Nyx Ven 23 Oct 2020 - 17:44

Isadora: a écrit:
je soupçonne que des habitants du village ont des visées sur cette maison et imaginent qu'ils pourront mettre la main dessus.

Comme partout, il y a aussi des c**s à la campagne Very Happy
Pas toujours des bisounours ...
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3842
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par isNaN Ven 23 Oct 2020 - 17:55

isadora a écrit:
précision : calendrier des Postes des années 70 Mort de rire

ah oui les chiots et chatons !! (j'aurais préféré l'équipe de rudby, euh de boule de fort du coin !!)
la photographie des animaux de compagnie est devenu un marché maintenant qu'on déteste les humains... peut etre une piste de reflexion pour l'avenir !!
Twisted Evil

ça ne me rassure pas vos anecdotes... mais vous remercie de les avoir relaté

j'ai le ressenti que plutot que de la "méfiance due à l'attitude de certains citadins qui viennent à la campagne et cherchent à "éduquer" les "bouseux" du coin", c'est surtout de la critique de ne pas faire comme "tout le monde fait" dans le bled
mon jardin en permaculture fait désordre ! (et insupportable quand il y a moins de doryphores chez moi que chez les "chimiques" !)
;-)

ça promet pour l'avenir ! déjà ça va etre sportif de faire cette expo (dans la série pas d'info ou contre info, je demande si il faut prévoir un systeme d'accroche : non, c'est fourni par la salle ; heureusement qu'une autre personne intervient en disant qu'il faut bricoler un systeme de boucle sur les accroches des cadres. La 1ere personne renchérit que oui, obligatoire car les cimaises de la salle ne permettent pas de stabilité... Rolling Eyes ça va être long d'ici au décrochage...)

isNaN
isNaN

Messages : 505
Date d'inscription : 30/07/2020

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par Invité Ven 23 Oct 2020 - 18:47

j'ai le ressenti que plutot que de la "méfiance due à l'attitude de certains citadins qui viennent à la campagne et cherchent à "éduquer" les "bouseux" du coin", c'est surtout de la critique de ne pas faire comme "tout le monde fait" dans le bled
C'est... exactement la même chose. Wink Mais de deux points de vue différent : celui de la citadine et celui de la rurale. Razz

Edit : Et je plussoie les conseils de Sélène.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par So Sûre 2 Ven 23 Oct 2020 - 18:55

Sélène-Nyx a écrit:
Isadora: a écrit:
 je soupçonne que des habitants du village ont des visées sur cette maison et imaginent qu'ils pourront mettre la main dessus.

  Comme partout, il y a aussi des c**s à la campagne Very Happy
  Pas toujours des bisounours ...

Il y a je pourrais vérifier la référence seulement si c'est utile un épisode de l'émission Faites entrer l'accusé qui relate justement ce dont vous parlez le fait que des personnes ont fait disparaître deux personnes et en les enterrant, deux personnes pour justement récupérer une maison même pas spéciale et les familles n'ont jamais pu avoir la possibilité que les corps soient retrouvés puisque les personnes continue de prétendre qu'elle ne s'en souvient plus de façon à avoir des réduction de peine.

C'est à partir de toutes ces histoires depuis 30 ans que je n'ai jamais mis en application mon projet de vivre seule à la campagne et à une époque quasiment toute seule près du lac d'Hourtin pendant 6 mois hors-saison et que je continue de m'informer régulièrement de l'évolution de la nature humaine puisque sinon certaines vies vue de l'intérieur vue de soi-même ça ne donne pas du tout ces informations qui ne font pas du tout vision de bisounours.
Il se passe bien évidemment des choses en ville mais les organisations de ville ou de petite périphérie très rapidement proche du centre  où j'ai décidé d'habiter ne donne pas la possibilité de beaucoup de choses rendues possibles et voire éventuellement plus dangereuses dans des villages ou dans des maisons totalement isolées à la campagne.

C'est pour cela a qu'à chaque fois que des personnes vivant dans ces maisons me disaient : je me sens en sécurité plus qu'à la ville, ça faisait bugger mon cerveau.

C'est intéressant parce que ça permet de comparer les analyses de son environnement par l'intérieur et les analyses de son environnement par l'extérieur de son environnement.
So Sûre 2
So Sûre 2

Messages : 6805
Date d'inscription : 08/08/2020
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par isNaN Ven 23 Oct 2020 - 19:38

*Sham a écrit:
j'ai le ressenti que plutot que de la "méfiance due à l'attitude de certains citadins qui viennent à la campagne et cherchent à "éduquer" les "bouseux" du coin", c'est surtout de la critique de ne pas faire comme "tout le monde fait" dans le bled
C'est... exactement la même chose. Wink Mais de deux points de vue différent : celui de la citadine et celui de la rurale. Razz

Edit : Et je plussoie les conseils de Sélène.

Je ne vois pas cela de la meme façon, il y a dans ta vision une attitude active d'aller convertir, dans la mienne, c'est juste d'acter pour soi selon ce qu'on envisage et expérimente
isNaN
isNaN

Messages : 505
Date d'inscription : 30/07/2020

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par The Wise Duck Ven 23 Oct 2020 - 20:39

isNaN a écrit:Et la bienveillance dans tout cela ? Deviendras tu maître en la matière pour l'apprendre à ces urbains que tu méprises tant ?
Highness of light!
Lowness of dark!

But all crumble against stupidity...
The Wise Duck
The Wise Duck

Messages : 202
Date d'inscription : 27/08/2020
Localisation : Entre 3 et 4 réalités.

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par RonaldMcDonald Ven 23 Oct 2020 - 22:15

So Sûre a écrit:C'est pour cela a qu'à chaque fois que des personnes vivant dans ces maisons me disaient : je me sens en sécurité plus qu'à la ville, ça faisait bugger mon cerveau.
L'effondrement partiel de l'Argentine en 2001-2002 a vu les citadins souffrir...mais les ruraux souffrir plus encore. Les citadins ont pu s'organiser en coopératives, qui avaient plein de défauts, mais qui permettaient d'avoir à peu près accès à des provisions et à un minimum de protection. Et ceux qui ont le plus souffert sont les preppers, les gens qui se préparent à un effondrement. Les gangsters locaux ont attendu qu'il s'endorment, les ont zigouillés, et ont piqué toutes leurs armes et provisions. Résumé ici : https://rationalwiki.org/wiki/Survivalism#Argentina

Après, on est pas en sécurité non plus à la ville. Les risques sont de nature différente. A la campagne on se tue en voiture, à la ville on se fait écraser par le tramway, si on prend l'exemple des transports.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 5444
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 46
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par So Sûre 2 Ven 23 Oct 2020 - 22:32

J'adore ! cette façon historique démonstrative en entonnoir communicatif, plaçant des contextes et des comparaisons, et faisant voyager, de me répondre. Mon cerveau se joint à moi pour te dire merci. Very Happy
So Sûre 2
So Sûre 2

Messages : 6805
Date d'inscription : 08/08/2020
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par Minos Lun 2 Nov 2020 - 8:49

Je "débarque" ici (sur ce site) et je n'ai pas vraiment de solution pour toi isNaN mais je crois comprendre que tes exigences "qualitatives" se heurtent aux notions qu'ont les autres membres de votre club de photographie en l'espèce (même si tu restes nébuleuse quant à la nature de cet écart de valeurs).
Le problème ne se serait pas posé pour moi parce que je ne cherche pas à me socialiser, toutefois, j'ai une sensibilité assez développée en matière d'art et je demeure également plutôt sans complaisance avec ce qui me paraît ne pas mériter "mon intérêt" (réalisation amateur et sans talent à mon sens).

Par ailleurs et pour tout de même te donner mon point de vue, puisque tu es dans la démarche d'aller vers les autres, le mieux ne serait certainement pas "d'édulcorer" ta production mais (comme je suis), je voudrais (au contraire) montrer "le meilleur de moi-même" à cette expo'... Ce faisant, tu les respecteras en te montrant telle que tu es. Tu seras sincère envers eux. Tu seras "toi" quoi... Et peu importe vos différences de perception ou de compréhension. C'est en cela que tu pourras enrichir les autres et par cela, en te voyant honnête, qu'eux te donneront un accès plus grand à ce qu'ils sont (indépendamment de leurs compétences ou de leurs prédispositions artistiques en matière photographique)... Ou pas, mais du moins, ainsi, tu feras le tri entre ceux qui sont ouvert d'esprit et les autres et tu pourras (possiblement) poursuivre de te rapprocher des "bonnes" personnes, non ?...
Minos
Minos

Messages : 38
Date d'inscription : 30/10/2020
Localisation : Loin...

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par isNaN Lun 2 Nov 2020 - 11:33

Merci Minos (et bienvenue au passage :-) )

J'avais pris le parti de faire cette expo (puisqu'engagée) comme si il n'y avait pas de "différents" artistiques ou autres (entre temps, j'ai découvert que je serais un concurrent direct du président de l'assoc dès que je me positionnerais professionnellement, j'imagine que ça ne va pas aider ! )

L'expo est annulée, je doute etre conviée lors de son report (si il y a), on verra...
Il avait été évoqué de faire une expo virtuelle, refusée par le président !
Rien ne dit que je ne cherche pas à faire cette expo (IRL ou virtuelle) avec ou sans eux maintenant que tout est pret pour cela avec l'investissement personnel et financier que cela demande


Oui oui, je suis "exigeante" et je suis "le problème" ... !!
Wink à celles et ceux qui ont entendu cela toute leur vie et qui ont fini par le croire
isNaN
isNaN

Messages : 505
Date d'inscription : 30/07/2020

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par Minos Lun 2 Nov 2020 - 12:32

Je n'ai pas exprimé ou voulu laisser entendre que "tu étais le problème", j'ai souligné que ta vision des choses pouvait te sembler légitime et plus juste en toute sincérité sans que celles extérieures soient véritablement "hors jeu" pour autant... Tout est affaire de perception et il est toujours délicat de désigner le beau ou le laid, le bon ou le mauvais... Puisque ce sont des notions subjectives par excellence.
Mettant ceci de côté, j'ai voulu mettre l'accent sur ce qui te motivait originellement (indépendamment de "l'excuse" que constitue ce club de photographie (tel que tu présentes toi-même la chose)), autrement dit ; Ta volonté d'intégration à une communauté.
Désolé d'apprendre que l'évènement est annulé au passage, mais quoi qu'il en soit, je reste convaincu que ce qui peut le mieux nous faire évoluer réside plus encore dans la confrontation à la différence plutôt qu'en se cantonnant à ne s'évaluer qu'à ceux qui auraient le même regard... Ce dont je ne t'accuse pas (non plus) Wink
Minos
Minos

Messages : 38
Date d'inscription : 30/10/2020
Localisation : Loin...

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par isNaN Lun 2 Nov 2020 - 12:52

c'est bien pour cela que je n'ai émis aucun jugement subjectif, d'ailleurs je me suis déjà exprimée que pour moi un artiste était qq1 qui utilisait l'art comme moyen d'expression, sans lien avec le fait que ce qu'il réalise soit reconnu/apprécié ou pas

le manque de technique sur une partie des images proposées est difficilement occultable
le choix de faire une mise en scène ne se trouve que sur 1 image sur 85 (les miennes ne sont pas comptabilisées)
donc oui, mon voeu d'intégration dans une communauté où je pensais avoir ma place est mis à mal !

mais certains commentaires m'ont permis de comprendre les "véritables" raisons des difficultés de sociabilisation au delà de l'aspect purement photographique, c'est une affaire bouclée !
;-)
isNaN
isNaN

Messages : 505
Date d'inscription : 30/07/2020

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par Minos Lun 2 Nov 2020 - 13:28

D'accord, j'en reste là alors sur "ce" (ton) sujet...

Accessoirement, J'aime bien certains clichés, dessins, peintures et sculptures... L'art plastique en général a ma préférence.
Minos
Minos

Messages : 38
Date d'inscription : 30/10/2020
Localisation : Loin...

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par Delightfull Grey Lun 2 Nov 2020 - 21:21

isNaN a écrit:(...) j'étais très enthousiasmée, que ça allait générer des échanges autour de nos plus belles images, nous trouver des points d'interet photographiques en commun...
Sauf que j'ai vu ce que les personnes envisageaient d'exposer...

Je suis très embêtée car je me suis engagée sur cette expo et là je sais que cela va m'isoler encore +
Trop de divergences qualitative et artistique (...)

J'ai déjà beaucoup édulcoré les choix d'images que j'exposerais mais ça reste totalement hors cadre avec le reste de l'exposition
du coup j'appréhende énormement et n'ai plus satisfaction à cette exposition mais ne peut m'en départir (...)

Votre motivation première, n'était-elle pas celle de faire des rencontres et d'échanger ? Sur quoi baser ces échanges si ce n'est la différence ? Sans dire qu'une volonté de similitude parait mal venue dans un tel contexte, peut-être faut-il recentrer cette recherche, non pas sur une volonté d'échange, mais sur une volonté de partage ? Dans ce dernier cas, les apparences sont souvent trompeuses. Une personne qui, certes ne fait pas de photos nettes ou intéressantes, n'est pas pour autant le reflet de son travail, mais plutôt le reflet de ce qu'il y a à améliorer. Sous cette angle, peut-être qu'une éventualité de partage est possible (sans prendre la grosse tête, comme vous le disiez). L'égalité des potentiels est parfois introuvable, mais elle n'est (certainement) pas la seule richesse à observer. Il faut savoir, aussi, prendre le "peu" qui brille chez autrui selon mon petit avis.

Néanmoins, si vous ne trouvez pas satisfaction dans ce milieu, peut-être faut-il diversifier les possibilités où l'on peut créer un contexte de partage. Malgré tout, la clef d'une jolie rencontre se situe souvent dans la patience.

isNaN a écrit:J'essaye de trouver des choses positives mais je sens bien que ce sera surtout encore un justificatif pour me mettre à l'écart (on touche je pense la problématique du rayé trop efficace/performant/original)

Si vous ne pouvez vous placer à égalité avec autrui, que ce soit en élevant autrui à votre niveau (ce qui est souvent un vain espoir) ou en vous abaissant au leur (ce qu'il semblerait que vous trouviez insatisfaisant, voire insupportable), peut-être pourriez-vous accepter d'être ce que vous êtes par rapport aux autres, d'être dans une autre position, un autre rôle pour ces autres personnes ? Je concède qu'il faut faire preuve d'une certaine habilité sociale et d'une certaine finesse de communication pour ne pas se prendre un râteau dans la gueule, que beaucoup vous envoient volontiers sans retenue aucune et sans autre forme de procès... d'où peut-être l'isolement que vous pensez à vous auto-imposer devant ce qui parait souvent insurmontable !

isNaN a écrit:Ce que j'aimerais connaitre, c'est comment vous vous gérez ce type de situation ?
Est ce que vous vous effacez ? Vous vous isolez avant qu'on ne vous isole ?
Evidement, ces 2 solutions ne me conviennent pas, donc avez vous d'autres stratégies qui font que vous pouvez rester le meilleur de vous même ?

Personnellement, je le prends avec légèreté, sans tomber dans le relativisme/nihilisme. L'humour est une bonne forme de déviation, lorsqu'on ne souhaite pas faire de concession entre qui l'on est et qui autrui souhaiterai que l'on soit. Si trop de divergence il y a, l'éloignement se fait sans effort (et surtout sans souffrance !!).


......

Si je me permets de vous donner un conseil, ne dévoilez jamais entièrement qui vous êtes. Ce n'est pas tant une question d'honnêteté que de sécurité personnelle. Les personnes vous connaissant pour tout ou partie se doivent d'être de confiance (et elles se comptent sur les doigts d'une main). N'y échappent pour ces personnes là, la bienveillance mutuelle (et l'amour !).

......

Mon style est austère, peut-être même froid, mais j'écris dans l'espoir de vous aider. Je m'excuse d'avance si je vous ai heurté !

_________________
Modérateur du forum : ma messagerie est à disposition des membres.
Signature dans les MP: le libellé "pour la modération" indique que le message vous est signé sous le rôle de modérateur. À défaut, il est à titre personnel.
Delightfull Grey
Delightfull Grey

Messages : 1142
Date d'inscription : 27/10/2018
Age : 23
Localisation : République Tchèque

https://www.youtube.com/watch?v=EWMPVn1kgIQ

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par isNaN Dim 8 Nov 2020 - 23:20

il n'y a pas de malaise @Delightfull Grey :-)

je n'ai pas de probleme avec les différences et connaissances/compétences variées :
j'avais proposé de transmettre mes connaissances sur le domaine que j'affectionne (le portrait), j'avais également demandé si une ou des personnes pouvaient me transmettre les leurs sur un domaine qu'ils maitrisaient mieux que moi (la macro)
(demandes/propositions séparées, l'un n'entrainait pas l'autre)
l'un et l'autre ont été refusé
...

par le passé, j'ai bénéficié de la transmission de savoir d'artistes, j'ai également transmis mes connaissances à d'autres
pour ma part c'est qqchose de naturel
les principes de "clans" fermés sur eux memes me déboussolent, je ne vois pas quel interet il y a là dedans

:-|

je ne comprend pas trop l'histoire de ne pas se dévoiler
ma force est la connaissance de mes faiblesses
de m'efforcer d'y remédier ou de m'accepter avec si je ne souhaite pas travailler dessus
Wink

j'avoue que la situation actuelle de manipulation de masse et de dissociation humaine rend ma pauvre problématique "d'isolement" bien futile (meme si qq part, il y a peut etre des liens sur une humanité abimée)

isNaN
isNaN

Messages : 505
Date d'inscription : 30/07/2020

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par Invité Lun 9 Nov 2020 - 0:59

Bonjour @IsNaN
L’être humain est le même partout, pour ne pas dire depuis toujours : la vie en société est fondée sur une norme qui correspond à la moyenne la plus basse possible, ce qui est terriblement frustrant. Mais d’une part, on s’aperçoit rapidement, par une observation fine, qu’il n’y a jamais bloc qu’en apparence : chacun en réalité joue son propre jeu, en concurrence avec les autres. Des non dits - frustrations, rancœurs, blessures - sont toujours présents, et, à partir d’eux, on peut essayer de nouer une relation qui aille au-delà du qu’en dira-t-on.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par OldBones Jeu 31 Déc 2020 - 7:20

Nouveau sur le forum, j'ai envie de réagir à ton questionnement.
Il y a ce que tu vas montrer de ce que tu produis artistiquement et la façon dont tu vas le montrer, ce que tu vas y mettre d'attitude et de mots.
C'est devenu une règle d'or en art, c'est à déplorer mais c'est comme ça. Ce qu'est l'artiste passe avant ce qu'il donne à voir de son art. Le conditionnement est bien ancré. C'est comparable aux grands cuisiniers qui se posent en figures people, et l'on passe sur les assiettes presque vides qu'ils donnent à becqueter à leur clientèle de snobs contre des notes astronomiques. Cela n'entame en rien leur réputation.
Tu es à l'aise avec tes photos, c'est le principal et c'est ce que tu dois en montrer. Si cette expo se fait, reste avec ça : j'aime ce que je fais, c'est moi, le reste je m'en fous. Si tu es à l'aise avec tes productions, tu as tout lieu d'en être fière, et si elles se distinguent de productions plus moyennes, voire médiocres, ce n'est pas ton problème. Tu es comme tu es et tu n'as pas à te faire plus humble, plus modeste que tu ne l'es. Sors de l'idée que c'est un handicap d'être une fille seule venue de la région parisienne. Tu as choisi le lieu où tu t'es implantée, si c'était un milieu hostile, tu serais autre part à l'heure qu'il est.
C'est vrai qu'à la campagne, les règles sont posées et qu'on y est plus visible qu'ailleurs. Où que tu ailles tu auras affaire à des gens intéressants comme à des imbéciles, à des esprits ouverts comme à des sots. Il se trouve forcément des gens, là où tu es, pour concevoir ce que tu peux apporter à cette petite communauté et en tant qu'artiste et en tant que personne. Par ailleurs, l'expo prévue relève du milieu associatif, l'enjeu est alors restreint en termes de contacts comme de retombées, il te faudra bouger pour aller au-delà de cette étape, le lieu où tu vis étant alors un camp de base.
OldBones
OldBones

Messages : 8
Date d'inscription : 30/12/2020
Age : 61
Localisation : Haute-Provence

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ? Empty Re: Comment gérer la sociabilisation sans se trahir ?

Message par Adélaide Sam 2 Jan 2021 - 15:23

Moi aussi je suis nouvelle sur le forum, et j'ai aussi envie d'y réagir.

Pour situer je suis peintre, partie à la campagne il y a bientôt 8 ans, et j'ai été confrontée exactement aux mêmes problèmes: qualité, niveau d'exigence, authenticité des liens... Je comprends parfaitement ce que tu décris.
J'en ai fourni des efforts, j'ai essayé de m'adapter, de participer, d'aider, etc. etc.

Mon retour d'expérience, c'est:
1- Impossible pour moi de me fondre dans le paysage: je suis implacablement différente aux yeux des autres. Et au lieu d'enrichir les échanges, ça a plutôt tendance à effrayer, parce que c'est plus facile de ronronner avec ce qu'on connaît. Etre différent, faire des propositions différentes, avoir une énergie différente, un désir de creuser différent, une exigence de qualité différente, ça déstabilise les autres. En plus, quand la question tourne autour du gâteau (un emploi, le public amateur d'art), la meute se regroupe de facto contre ceux qui sont perçus comme menaçants. Ce sont eux qui ont peur d'être dévoilés, pour branquignoles qu'ils sont souvent.
2- Les autres fonctionnent en réseau (je te rends un service, tu m'en rends un autre) et leur accueil est donc conditionné au retour de service (si tu viens d'une grande ville, on s'attend à ce que tu y introduise les autres, sans quoi on t'isole). Problème: moi je ne peux pas, j'ai besoin de relations authentiques et profondes, le reste m'indiffère absolument, du coup, ça s'arrête vite... En plus, vu le niveau, même si tu as pris soin d'entretenir ton réseau, eh bien, heu, comment dire... Laughing
4- Et le plus gros et dernier risque, c'est la famine culturelle...

Conclusion: pour ces raisons et pour d'autres, en gros je retourne en ville Dent pétée
Je suis désolée, c'est pas très encourageant dit comme ça. ça ne veut pas dire qu'il n'y a que des babanes en province, c'est juste que là où je me suis installée, eh bien, j'ai fait le tour sans trouver personne avec qui construire quelque chose qui me nourrisse.

Mais si on prend ça sous l'angle des écueils à éviter, j'avais envie de te transmettre que ça me paraît plus sage de mettre de l'énergie à entretenir le réseau d'où tu viens ou à créer un réseau dans une autre grande ville proche dont le niveau culturel te satisfait que de compter établir des liens satisfaisants là où tu t'installes...

Adélaide

Messages : 39
Date d'inscription : 31/12/2020
Age : 63
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum