Equidé inadapté ou zèbre ?

Aller en bas

Equidé inadapté ou zèbre ? Empty Equidé inadapté ou zèbre ?

Message par toutestpossible Mar 30 Juin 2020 - 14:42

Bonjour tout le monde,

Je ne sais par où commencer. Si je dois faire court, pour éviter un éventuel assoupissement, ou long, pour la précision. L'entre 2 serait bien, mais la mesure ne fait malheureusement pas franchement partie de mon tempérament.

( Inspiration ) Je me lance...

Je suis une jeune femme de 27 ans, actuellement en reconversion en viticulture, après une école de cinéma en post-prod, des essais pour être infirmière ( jamais eu l'oral... ), diverses métiers dans la vente, restauration. Comme le titre l'indique, cela fait bientôt 1 mois que je me pose la question de la douance me concernant.

'' Détectée '' enfant précoce, ( je met entre parenthèse car aucun test n'est venu étayé cette supposition à l'époque ), j'ai toujours été en avance pendant mon enfance : en maternelle, je commençais à lire seule et saisir les contours de la grammaire et conjugaison, je n'ai pas fait de CE2 ( en double classe en CE1, j'avais le temps, car tout allait plus vite pour moi, de suivre les cours de CE2 en même temps ) et je me suis ennuyé le reste de ma primaire.

Jusqu'au lycée, médecins ( généraliste, pédiatre et hypnothérapeute ) et professeurs ont toujours eu ce mot à la bouche : précocité. Mes parents à l'époque, n'ont jamais voulu me faire faire les tests, par peur que je prenne un vilain complexe de supériorité. Ils ne voulaient pas savoir mon QI et quelque part, je les comprends : peur que je me vante, et ma soeur a extrêmement mal vécu le fait qu'à partir du moment où j'ai su bien lire, j'ai eu les même lectures qu'elle ( 4 ans d'écart ), ils ne voulaient sans doute pas amplifier cette situation. ( Encore aujourd'hui, elle se sent plus bête que moi, preuve que cela l'a beaucoup marqué...)

J'ai totalement occulté jusqu'à maintenant ce ''trait'' là chez moi : de +, mon côté rebelle ( exclu de mon 1er lycée, j'ai suivi la moitié de mes cours de la seconde en terminale, je séchais allégrement les cours, ce qui n'a pas empêché d'avoir mon bac ), ne m'a pas poussé dans l'excellence scolaire, je n'avais qu'une idée en tête, celle d'être intégrée, d'avoir des potes.
Et puis, on m'avait toujours dit enfant que enfant précoce et surdoué n'était pas la même chose. C'est d'ailleurs le discours que j'ai toujours entendu : oui j'étais intelligente, cultivée, mature mais voilà, c'est tout. Rien d'hors-norme, et tout pouvait s'expliquer par le fait que mes parents sont eux aussi cultivés et qu'ils m'avaient toujours poussé dans ce sens, à être curieuse.

Je m'arrête là pour le côté ''intellectuel''...passons maintenant au nerf de la guerre : les émotions, et mon hypersensibilité...

J'ai toujours été très sensible : en primaire, j'ai même fini par être le bouc émissaire des autres, la '' pleureuse '', la fille au caractère de '' cochon '' ( surnom dont on m'a affublé toute ma primaire....).

On me dit régulièrement que je suis une éponge et c'est vrai : je saisi très bien l'ambiance d'une soirée, d'un repas entre personne, d'un groupe d'amis... Bref, l'empathie.

Je pensais ( naïvement... ) qu'avec l'âge, ma précocité, cette courbe plus haute que les autres, s'applatirait pour être dans la norme, que j'arriverais à gérer mes émotions :  je suis irritable, susceptible, j'ai été colérique, un rien me fait pleurer mais un rien me fait rire, un rien m'émerveille et travailler dehors me permet de développer cet émerveillement de tout les jours.

La reprise d'un cursus scolaire en BTS a été une révélation dans bien des domaines : j'ai revécu tout ces moment d'exclusion scolaires ( de +, je suis la plus vieille de ma classe, la moyenne doit tourner autour de 19 ans...), ces douleurs atroces d'être jugée par des gens qui ne me connaissent pas, ces camarades que moi même je n'ose jugé, car j'ai toujours eu horreur de ça. J'ai appris très tôt que l'habit ne fait pas le moine, or, pour des ''gamins'' ça à l'air moins évident : de plus, à mon immense tristesse, je passe pour quelqu'un de froid, de prétentieux, de sûre d'elle.... moi qui est une estime de moi s'approchant du vide inter-sidéral.
Dans le positif, j'ai de très bonnes notes sans trop rien faire, comme d'hab... ( ce qui évidemment, ne plait pas à tout mes camarades )

J'en suis venue à un stade où j'ai tout le temps peur de déranger, d'ennuyer : je me trouve inintéressante, pas drôle...J'ai changé de ville et j'ai énormément de mal à rencontrer des gens, appeler des  potes, même ma famille...Peur de n'avoir rien à dire, et mon côté " révolté " en permanence agace forcément les gens...
Au travail, étant apprentie, cela me pose beaucoup de problème : incompréhension, irrégularité, souci relationnel, procrastination....

Bref, hypersensible je suis, c'est certain. Et puis, une vidéo d'une conférence de Jeanne Siaud-Fachin, que j'ai lancé un peu au hasard : si les surdoués sont des hypersensibles, alors, y'a forcément des trucs en commun avec moi, des conseils qui pourrait peut-être m'aider. Et là,  j'ai pleuré : déficit d'inhibition latente ( vivre sans filtre, sensible à l'environnement ), pensée en arborescence ( j'aime dire que chez moi, c'est plus un sapin de Noël dont les guirlandes lumineuses s'allument parfois en même temps et/ou en différé mais à des endroit totalement différent ), cette oscillation des émotions qui provoquent des cataclysmes intérieurs pour un simple mot, regard...

TOUT. Tout me correspondait, à part la synesthésie.

J'ai pris alors la décision de voir un psy : la première séance a été une prise de contact, et plutôt longue. Nous avons eu le temps d'aborder le sujet : il y a effectivement des chances que je sois un zèbre. J'ai posé alors la question du test de QI et il a parlé pour moi... " Si la réponse est que vous ne l'êtes pas, vous allez mal le vivre, vu votre tendance à vous dévaloriser '' En 1h, il m'a bien cerné le mec...

Et voilà tout le problème... Après des années à me sentir ailleurs, différente, inadapté, en décalage, et même autiste, bipolaire... J'ai enfin trouvé quelque chose qui semble expliquer mes réactions, mes façons de penser. Seul un test pourrait le confirmer, mais la réponse négative m'angoisse énormément. De +, le noeud du problème, j'en suis consciente, c'est mon estime de moi, pas le fait d'être surdouée ou non. Seulement avoir une réponse positive, serait une libération, j'en suis quasi certaine...

Pour conclure, mon estime de moi actuel ne me permet pas d'accuser le coup d'une réponse négative : hors, j'ai l'impression qu'une réponse positive m'aiderait dans cette estime de moi.

Ainsi, plusieurs questions à vous poser :
- Vous reconnaissez vous dans mon parcours ?
- Si vous avez eu des problèmes d'estime de vous, la réponse positive à votre zébritude a-t-elle été un élément déclencheur positif ?
- Pensez vous qu'un test est forcément obligatoire ? ( Je n'ai pas du TOUT envie de me considérer surdouée si je ne le suis pas....)

Bon, j'ai plutôt plancher pour la besoin de précision, désolée pour le roman...

EDIT du 20/07 : Petite mise à jour pour les diverses avancées ( ou non ), progrès etc ces derniers temps : L'obsession de passer le test wais est passée, et les séances psys ô combien bénéfique. C'est une opinion, mais je pense sincèrement que seul le passage chez un médecin/thérapeute spécialisé psy, permet d'y voir plus clair et de ne se pas fourvoyer.

Concernant mes séances thérapeutiques, les choses avancent à grands pas si je puis dire : tout troubles ont été écartés, supposément ceux qui " m'effrayait " le plus ( borderline, bipolaire ). Et selon lui, il n'y a pas de doute quand à ma douance, à ses dire, il a eu des doutes dés la première séance.
Ces confirmations/infirmations froides, précises, je les attendaient, et je les ai eu. C'est comme enlever des sacs de pierre de son dos et de ses épaules, il y a un énorme poids qui s'en va.

J'étais un peu septique, ayant eu des expériences ultérieures pas forcément réjouissante, mais trouver un psy avec lequel le feeling passe, c'est primordial. Le mien prend beaucoup de temps à m'expliquer chaque concept, et définition en psycho, non pas que je ne comprends pas, mais j'ai besoin d'une précision " chirurgicale " de chaque mot, particulièrement en séance. J'ai souvent l'impression qu'on utilise dans la vie quotidienne des termes de psychologie-psychiatrie, assez éloignés de la réalité, ou imprécis. ( schizophrénie, bipolarité, traumatisme....)

Pour le test wais, peut-être le passerais-je un jour par curiosité, mais la multiplicité des points de vues, médicaux ou non forment maintenant un tout que je ne peux nier, et j'ose m'affirmer, explorer mon potentiel.

Au plaisir de lire vos réponses I love you


Dernière édition par toutestpossible le Lun 20 Juil 2020 - 20:32, édité 1 fois
toutestpossible
toutestpossible

Messages : 72
Date d'inscription : 23/06/2020
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Equidé inadapté ou zèbre ? Empty Re: Equidé inadapté ou zèbre ?

Message par Invité Mar 30 Juin 2020 - 14:52

Bonjour,

Bien sûr que non, le test n'est pas obligatoire. ^^ C'est si tu en ressens le besoin seulement.
En tout cas, sur zc, pas besoin de présenter un certificat pour s'installer.
Laisse-toi le temps de fouiller dans les différents topics et tu te rendras compte que beaucoup ici ont des points communs avec toi... tout autant que des différences ! La diversité est largement présente, même parmi les HP et c'est tant mieux !
Donc fouille, lis, pose des questions, bref balade-toi et tu verras au bout d'un moment si tu as besoin ou pas de confirmation officielle de ton QI.

En attendant, bienvenue et au plaisir de te croiser zici zoulà !
flower

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Equidé inadapté ou zèbre ? Empty Re: Equidé inadapté ou zèbre ?

Message par RoyJade Mar 30 Juin 2020 - 15:58

Déjà, bienvenue ici !

Pas de problème pour le roman, c'est agréable à lire et ça ressemble fortement à un miroir déformé de ma vie, avec comme seule déformation le non passage du test quand tu étais au collège. Pour moi, ça a tout changé : je remet tout en doute, je me pose toujours des questions qui en amènent d'autres, et je ne suis jamais sûr de moi tant que je n'ai pas eu une preuve logique, froide, indéfectible, que j'avais raison (ou tord). Apprendre que je n'étais pas "anormal à changer" mais surdoué, c'est donner une légitimité à ma façon d'être, et amener les questions ô combien plus instructives "qu'est ce que je peux faire malgré, et encore mieux avec, cette particularité".

J'ai eu un bis de cette situation bien plus tard (juste avant mes 28 ans, il y a quelques mois seulement) pour le syndrome asperger qui m'a permis de comprendre et d'apprendre à réagir. Clairement, avec ma mentalité dans ta situation le test serait très important. Maintenant, je ne suis pas toi, et j'ai aussi eu la preuve que d'autres vivent très bien sans le test et que ce dernier n'est pas bénéfique (voir parfois nocif) pour eux ; à toi de cerner de quel côté tu es, et à quel intensité (vu que tout les degrés existent).

Comme le propose SeA, commence par parcourir le forum, peut-être que tu trouveras des réponses à des questions que tu ne te posais pas directement, et que ces réponses t'apporteront la réponse dont tu as besoin Smile
Et au pire, la lecture devrait t'être plaisante, sinon instructive ^^
RoyJade
RoyJade

Messages : 519
Date d'inscription : 15/11/2016
Age : 29
Localisation : Généralement chez moi

Revenir en haut Aller en bas

Equidé inadapté ou zèbre ? Empty Re: Equidé inadapté ou zèbre ?

Message par Invité Mer 1 Juil 2020 - 1:36

Salut Toutestpossible Smile
Et bienvenue sur le forum.
Ton "roman" pourrait être celui de pas mal de personnes ici, donc bonne présentation.
Pour les réponses à tes questions (tests ou autres), après visite de moults topics, la réponse te sera donnée par la seule personne de confiance sur cette planète ! C'est celle que tu vois tous les jours dans le miroir de la salle de bains. Fais lui confiance et écoute son coeur. Il parle juste.

Very Happy Very Happy Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Equidé inadapté ou zèbre ? Empty Re: Equidé inadapté ou zèbre ?

Message par toutestpossible Mer 1 Juil 2020 - 11:27

Merci pour vos réponses, votre temps et votre bienveillance !

Je parcours depuis quelques jours ce forum, et j'aime " l'ambiance " qui s'en dégage, test passé ou non, zébritude affirmée/confirmée ou non.
Je me reconnais (beaucoup ) effectivement dans vos/les témoignages, sur divers sujets... C'est un peu étrange, l'impression de faire partie d'un groupe qui me comprend, alors que j'ai tellement de mal à me faire comprendre, et exprimer ce que je ressens dans la " vraie vie ".

Ce que je note surtout, c'est la bienveillance qui s'en dégage, cela fait un bien fou de ne pas se sentir jugée.

Donc encore Merci et à bientôt  I love you
toutestpossible
toutestpossible

Messages : 72
Date d'inscription : 23/06/2020
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Equidé inadapté ou zèbre ? Empty Re: Equidé inadapté ou zèbre ?

Message par Invité Mer 1 Juil 2020 - 11:32

Ce que je note surtout, c'est la bienveillance qui s'en dégage, cela fait un bien fou de ne pas se sentir jugée.
Je ne peux m'empêcher tout de même d'apporter un tout petit bémol : zici n'est pas le pays des bisounours malheureusement. Certaines sections peuvent être "brutales" et certains membres ont un écrit parfois très rentre-dedans...
Mais oui, la bienveillance est tout de même présente parmi nous ! ^^
Enjoy ! flower

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Equidé inadapté ou zèbre ? Empty Re: Equidé inadapté ou zèbre ?

Message par RoyJade Mer 1 Juil 2020 - 18:26

Comme on dit, rien est tout noir ou tout blanc, et on ne peux atteindre la perfection. C'est aussi vrai pour ici qu'ailleurs, mais le degré d'acceptation de la différence (et même de la ressemblance de différence) reste bien au dessus de la moyenne sur ce forum ^^
RoyJade
RoyJade

Messages : 519
Date d'inscription : 15/11/2016
Age : 29
Localisation : Généralement chez moi

Revenir en haut Aller en bas

Equidé inadapté ou zèbre ? Empty Re: Equidé inadapté ou zèbre ?

Message par toutestpossible Jeu 2 Juil 2020 - 13:18

Oui, comme dit plus haut, nous ne sommes pas dans le monde des bisounours... ( Et cela serait-il vraiment mieux ? On aurait plus vraiment notion du " mal " qui est déjà personnelle à chacun ...Je m'égare...! )

Je me fie juste à cette empathie qui a l'air d'être un trait récurrent chez les zèbres, plus facile de ressentir de la compassion et de la bienveillance quand on est empathique je me dis... mais comme le mauvais, qui peut être exacerbé.
toutestpossible
toutestpossible

Messages : 72
Date d'inscription : 23/06/2020
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Equidé inadapté ou zèbre ? Empty Re: Equidé inadapté ou zèbre ?

Message par I am So Sure Sam 4 Juil 2020 - 16:59

Bienvenue ici  Very Happy

Du coup au jour d'aujourd'hui tu as pu avancer sur tes questionnements ? Ou pas encore ?
I am So Sure
I am So Sure

Messages : 17977
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 50
Localisation : Dunkerque

https://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Equidé inadapté ou zèbre ? Empty Re: Equidé inadapté ou zèbre ?

Message par toutestpossible Sam 4 Juil 2020 - 17:41

I am So Sure a écrit:Bienvenue ici  Very Happy

Du coup au jour d'aujourd'hui tu as pu avancer sur tes questionnements ? Ou pas encore ?

2 choses :

Premièrement : Le fait de m'inscrire ici et de lire beaucoup de témoignage, d'échanger avec certains, me conforte et parfois non. Je me sens parfois toujours aussi bête. Mais c'est la première fois que je vais sur un forum, où les gens me " dévancent " sur les sujets que je veux aborder ( hyper empathie, polyamour... )... Même dans ma vie quotidienne, ce sont parfois des sujets compliqués à poser sur la table, car tabou, ou incompris. Là-dessus, ça me rassure égoïstement parlant en me disant que je ne suis pas seule, " une normalité " dans la différence.

Deuxièmement, mon 2ème RDV chez le psy : A l'entendre, je cumule lourdement les caractéristiques. Mais toujours pas question pour moi de passer le test, la réponse négative me terrifie...

Enfin, depuis que nous nous sommes parlés sur un autre sujet, j'ai l'impression d'être un monstre égocentrique qui se cherche une raison d'exister narcissiquement parlant et ai trouvé dans la douance, une façon d'assouvir ce besoin.

Et il est tout aussi honnête intellectuellement parlant de se dire, qu'à part le test de QI, je ressemble plus à un zèbre qu'à un âne...

Donc bon, problème prioritaire, l'estime de soi. Mais je suis contente de trouver ici des réponses, des questionnement nouveaux, des témoignages, qui me parlent... Voilà...


toutestpossible
toutestpossible

Messages : 72
Date d'inscription : 23/06/2020
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Equidé inadapté ou zèbre ? Empty Re: Equidé inadapté ou zèbre ?

Message par I am So Sure Sam 4 Juil 2020 - 18:04

Je me permets il y a une chose que je ne comprends pas tu  évoques dans ce  que tu as mis dans le forum il me semble si je ne me trompe pas que tu as été testée précoce quand tu étais petite, dans ce cas ça me touche pour toi que tu te retrouves encore aujourd'hui à avoir des doutes puisque ça veut dire pour moi que tu as passé beaucoup de temps avec aucune personne autour de toi pour t'apporter quelques confirmations et que tu te retrouve à devoir être terrifiée à l'idée d'aller passer un test de nouveau...

Ensuite de cet échange sur cet autre fil ce n'est que mon avis mais je peux te le renouveler ici tu ne m'as pas du tout donné l'impression d'être quelqu'un d'égocentrique de narcissique et pas non plus l'impression que tu pourrais être plus bête que des personnes ici après il y a un côté positif que tu peux peut-être trouver à cela puisque bien évidemment comme pub exprime pour la majorité des personnes qui ont pu se retrouver uniquement dans des circuits dans la vie où on les aurait uniquement conforter dans le fait qu'ils soient bête ou par exemple dans le fait justement qu'ils soientt égoïste égocentrique ou tout ce qu'on voudra, ça ne doit pas être facile pour ces personnes et dans ce cas pour toi de pouvoir se trouver ce que l'on a de positif voire de se trouver tout court. 

De ce que tu dis tu sembles déjà avoir trouvé les solutions effectivement devoir être obligée de travailler encore plus sur l'estime de soi et d'autres choses qui tournent autour de ça ce qui me fait ajouter que je te souhaite de pouvoir trouver le plus rapidement possible un maximum de personnes qu'ils vont te renvoyer une image correcte de toi et surtout pas apparemment une image qui te donne l'impression de ressembler à un monstre parce qu'on tous les cas pour ce que ça vaut ce n'est pas du tout l'impression que tu m'as donnée.. Smile

Sinon je ne sais pas si ça peut te servir à quelque chose mais toutes les personnes en arrivant sur ce forum ont manifesté cette impression qui passe logiquement très rapidement puisque ce ne sont pas du tout les mêmes systèmes et que logiquement c'est très bénéfique après quelques temps et logiquement très rassurant de pouvoir se dire qu'effectivement parce que c'est logique il y a des personnes qui ont appris qu'ils ont réfléchi depuis longtemps sur un ensemble de sujets et que ça peut provoquer effectivement pendant un temps une espèce d'alternance puisque ça provoque à mon avis un rééquilibrage entre pendant un temps de faire des comparaisons... là-dessus si tu le souhaites et si tu le peux si tu me demandais mon avis j'aurais tendance à te conseiller de sortir de ce système de comparaisons et plutôt de te laisser porter en te disant que sur ce forum les mécanismes ne sont pas du tout les mêmes les références ne sont pas du tout les mêmes non plus éventuellement les bases non plus et que puisque apparemment tu arrives à aborder les choses de plusieurs angles tu peux utiliser cette capacité pour te positionner sur un angle de vue qui te permettra de ne pas te sentir blessé et de pouvoir récolter beaucoup d'informations qui pourrait t'être utile rapidement dans les objectifs que tu t'es fixé.

Simple feedback de mon angle de vue.

Le premier jour du reste de ta vie. Etienne Daho. Musique. YouT. ???

Je te le souhaite en tous les cas  Smile

Comme tu l'as indiqué dans un autre fil un autre membre il faut effectivement beaucoup de courage et pas mal d'autres qualités pour venir se mettre à nu sur un forum et se provoquer éventuellement des grosses remises en question mais dans ces cas-là dans le bon sens de ce que tu es vraiment et de ton vrai fonctionnement qui peut être dans ces cas-là différent mais pas pire qu un autre et même plutôt l'inverse et si les réajuster juste un petit peu de la bonne façon et utiliser de la bonne façon que tu pourras trouver il peut être un meilleur fonctionnement que les autres, meilleur dans le sens que celui que tu penses avoir de façon très négative et très dure avec toi-même semble-t-il.*.*


Dernière édition par I am So Sure le Sam 4 Juil 2020 - 18:09, édité 1 fois (Raison : *ajout d'un bout.)
I am So Sure
I am So Sure

Messages : 17977
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 50
Localisation : Dunkerque

https://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Equidé inadapté ou zèbre ? Empty Re: Equidé inadapté ou zèbre ?

Message par toutestpossible Sam 4 Juil 2020 - 18:34

Merci pour ce long message, ça me touche...

Professeurs, médecins et psy ont su détecter cette précocité ( mais pas testé enfant, mes parents ne voulaient pas... ), sans jamais vraiment me l'expliquer. Je n'ai appris que bien plus tard qu'il y avait toute cette notion d'hypersensibilité, d'hyper empathie, de pensées intuitives...
Je me suis toujours vu effectivement, pas trop trop bête, mais surtout sans mérite : bon cadre familial stable, parents qui m'ont toujours poussé à développer ma culture G, etc...
Bref, une enfant un peu en avance, qui à l'âge adulte, saurait être une personne forte, blindée, sûre d'elle et dans la normalité de toute chose.

C'est suite à la lecture, d'articles, de livres et de regarder des conférences sur le sujet que j'ai vraiment saisi ce que c'était un HP. C'est à dire, très récemment... ( 1-2 mois )

Pour le coté égocentrique, j'ai malheureusement une certaine lucidité... : je me pose tellement de questions sur moi, que des fois, j'ai l'impression que le monde ne tourne qu'autour de moi. Ce qui est en faux hein, et en +, il faut toujours évidemment que ce soir négatif : si des fois j'ai des accès d'égocentrisme, ce sera souvent parce que je crois qu'on dit du mal de moi, jamais qu'on dit du bien...

Oui, je me précipite la tête devant à fond les ballons, alors que faire un test vu mon estime de moi... Je sens déjà la panique pendant le test, la déception de la réponse négative, qui m'obligerait à recherche peut-être d'autre supposés troubles mentaux ou maladies... écartés pourtant par mon psy, du moins, la bipolarité et la schizophrénie, mais comme cette impression d'être anormale.

Donc du coup, désolée, je t'ai jugé avec mon mécanisme de défense, de survie comme tu le dis, et pas en objectivité... Je m'en excuse...

Encore merci d'avoir pris du temps pour répondre, tu as raison je pense concernant les comparaisons, enfin, c'est sûr même. M'auto-jugeant beaucoup, on le fait souvent via le prisme ce que nous renvoient les autres... Comme m'avait dit un ancien psy " Soyez sympa avec vous même "...

Enfin, je sais qu'il y a d'autres personnes dans mon cas sur ce forum, qui ont parfois des chemins de vies similairement troublants... partagé mon expérience peut sans doute les aider, où se dire qu'ils sont moins seuls.

Au plaisir de te relire, dans un esprit moins " défensif "


toutestpossible
toutestpossible

Messages : 72
Date d'inscription : 23/06/2020
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum