Votre plus grande difficulté ?

+22
Entelekia
Sélène-Nyx
zebrisse
Jean-Claude Inconvenant
c'est à dire
Corollule
The Wise Duck
Névromon
Archiloque
Fredocondatomag
P'tit Bo
Edel
toutestpossible
St'ban
Support_Numéro_Un
ludion
Bird
higeekomori
Nefelibata
RonaldMcDonald
plusdidee
colargolle
26 participants

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Votre plus grande difficulté ? - Page 2 Empty Re: Votre plus grande difficulté ?

Message par Ennaétéride Sam 15 Mai 2021 - 10:39

Jean-Claude Inconvenant a écrit:
Et comme je ne suis ni misanthrope ni eugéniste, on sait qui va dire quoi.
Duel

Arrête ! On sait très bien que...

Bon, je plaisante.

Ennaétéride

Messages : 1531
Date d'inscription : 20/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Votre plus grande difficulté ? - Page 2 Empty Re: Votre plus grande difficulté ?

Message par My_illusion Sam 15 Mai 2021 - 16:18

Ce n’est pas l’intelligence qui rend forcément plus adaptatif... tu as des têtes avec une mémoire éléphant qui ne sont pas capables d’utiliser leurs 4 membres même s’ils ne sont pas paralysés ou « malades »...
My_illusion
My_illusion

Messages : 5268
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 36
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Votre plus grande difficulté ? - Page 2 Empty Re: Votre plus grande difficulté ?

Message par Ennaétéride Sam 15 Mai 2021 - 16:22

Je parlais plutôt du cinquième membre, tu l’auras compris.
Ennaétéride
Ennaétéride

Messages : 1531
Date d'inscription : 20/01/2021
Localisation : dans l’idéal d’une oreille éléphantine, hamac indolore

Revenir en haut Aller en bas

Votre plus grande difficulté ? - Page 2 Empty Re: Votre plus grande difficulté ?

Message par Invité Sam 15 Mai 2021 - 17:04

Besson ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Votre plus grande difficulté ? - Page 2 Empty Re: Votre plus grande difficulté ?

Message par ahlala Mer 26 Mai 2021 - 17:20

Ma plus grande difficulté avec les autres c'est le décalage de maturité. J'ai 43 ans ... vous me direz, ça met quelques personnes de côté. Mais même !
En fait, je parle de maturité mais c'est quelque chose que j'ai du mal à définir.

J'ai fait un gros travail sur moi sur plus de 25 ans, et c'est pas fini, parce que j'adore ça, ... c'est pas que j'ai un goût prononcé pour la remise en question, mais je trouve que c'est signe de santé de savoir se questionner, réviser ses jugements, abandonner des croyances limitantes etc...
Je crois qu'il n'y a pas un jour sans que je me pose de nouvelles questions. Je lis pas mal, j'écoute beaucoup de choses (avant des conférences, maintenant quelques podcasts, des cours universitaires ...), je me documente et j'adore apprendre. Je touche à tout, rien ne me fait peur. D'ailleurs, je lis peu de romans tant je passe mon temps dans les sciences (plutôt molles, parfois dures).

J'ai beaucoup de mal à entrer en contact avec les gens en général car je ne constate que très rarement cette recherche de croissance intellectuelle. Les gens, ils ont bien enregistré "mangez bougez" "5 fruits ou légumes par jour" mais ils ne s'astreignent que rarement à la même discipline pour leur cerveau. Ça me désespère. Je trouve leur conception de la vie ennuyeuse. Ils travaillent et font ce que font tous les autres.

Alors je me sens en décalage avec des gens plus jeunes, mais aussi avec des gens très âgés. Je m'attends à trouver, à défaut d'un peu de culture, une expérience de la vie changée en sagesse, mais même pas. Je dirais que 90 % des gens que je côtoies sont des merdeux qui se roulent dans leur caca à la moindre contrariété, et ce, quelque soit l'âge.

Je manque cruellement de gens autour de moi qui m’apprennent des choses réellement. Des choses qui m’intéressent, ça serait tellement ... extra !

C'est très épuisant de les écouter me raconter qu'ils viennent de découvrir l'eau chaude (c'est assez rare, mais ça m'arrive de voir des gens "comprendre" un truc et me l'expliquer alors que je le sais déjà), ou de les voir buter toujours sur le même pli du tapis, alors que s'ils se bougeaient un peu les neurones pour évoluer, ils iraient mieux.

Je me rassure alors, en me rappelant tous mes manques et toutes les choses que je sais pas encore. Toute l'intelligence qui me manque parfois pour régler ce que j'ai pourtant sous mon contrôle. Je relativise en me disant que je suis une sotte, comme eux.

Mais j'ai quand même l'impression qu'ils sont plus profondément dans le puits que moi Very Happy
ahlala
ahlala

Messages : 922
Date d'inscription : 08/02/2010
Age : 44
Localisation : Peu importe

Revenir en haut Aller en bas

Votre plus grande difficulté ? - Page 2 Empty Re: Votre plus grande difficulté ?

Message par FlyCharlie Mar 21 Sep 2021 - 11:26

Pour ma part, c'est plutôt la difficulté à me fondre dans mon environnement, d'être comme les autres. Du coup, je reste en observatrice. J'ai du mal à participer à des discussions du genre "tes enfants font quoi, tu fais quoi dans la vie, tu vas où en vacances, ...". Bref parler de ma vie comme ça, tranquille, sans connaitre les gens.
Souvent on me dit secrète ou mystérieuse. Moi je pense juste que, pour évoquer ma vie perso, il faut se connaitre. Je n'étale pas ce que je vis à la moindre conversation.

Est-ce parce que je ne rencontre pas de gens avec qui j'ai matière à discuter ? Sûrement. La discussion bateau m'ennuie. J'ai besoin d'échange, et peu importe le sujet, de débats, de point de vue, d'incompréhension. J'ai besoin de vie, et j'ai envie de dire, surtout dans les conversations. Un peu sapio sur les bords, et je n'attribue pas ce mot uniquement à l'aspect séduction.
FlyCharlie
FlyCharlie

Messages : 7
Date d'inscription : 10/09/2021
Age : 45
Localisation : Bandol

Revenir en haut Aller en bas

Votre plus grande difficulté ? - Page 2 Empty Re: Votre plus grande difficulté ?

Message par Invité Mer 22 Déc 2021 - 9:30

Bonjour,

J'embraye sur ce qui suit : je vous cite en italique.  C un peu long de retourner sur les posts, cliquer "citer", enlever ce qui n'est pas ce à quoi on répond etc... donc les italiques cqfd

RonaldMcDonald

Qu'on m'écoute quand j'ai raison, pas quand j'ai tort. C'est exactement l'inverse qui se produit.

Idem pour moi.  Je n'ai, quand même pas pu m'empêcher de rire de la façon dont tu l'exprimes, excellent !   Very Happy

Ahlala

J'ai également fait un gros travail sur moi depuis de nombreuses années, et je continue.

c'est signe de santé de savoir se questionner, réviser ses jugements, abandonner des croyances limitantes etc...
Je crois qu'il n'y a pas un jour sans que je me pose de nouvelles questions.
 

Je te suis 5/5 (je te colle à la roue  Very Happy )

J'ai beaucoup de mal à entrer en contact avec les gens en général car je ne constate que très rarement cette recherche de croissance intellectuelle
…….
... besoin d’apprendre    
Je manque cruellement de gens autour de moi qui m’apprennent des choses réellement.  

Oui, et puis l'échange de ce que nous savons et de ce qu'ils savent et que nous ignorons = nous enrichir les un(e)s les autres.

Je constate que souvent les gens n'aiment parler que de ce qu'ils connaissent et se désintéressent complètement d'autres sujets alors que cela enrichit nos connaissances.  On apprend toute la vie en fait.  

Je peux comprendre que certains sujets n'intéressent pas X ou Y, mais...on peut quand même écouter, ou lire de qui est dit ou écrit, simplement pour enrichir nos connaissances ...cqfd.  Peut-être n'osent-ils/elles pas dire "Ah? je ne connaissais pas"...oui c souvent le cas. Hélàs...
L'orgueil, la peur du ridicule....ben c'est justement ridicule...

Je me rassure alors, en me rappelant tous mes manques et toutes les choses que je sais pas encore.

C'est justement pour cela que j'ai (et toi aussi) - outre ce que nous avons appris et apprenons encore de par nous-mêmes - ce besoin d'apprendre des autres et de rencontres "nourrissantes" dirais-je, intellectuellement.

FlyCharlie

La discussion bateau m'ennuie
J'ai besoin d'échanges, et peu importe le sujet, de débats, de point de vue, d'incompréhension.


Oui, du moment que les incompréhensions ne tournent pas au vinaigre et que la polémique ne remplace pas le dialogue ... C'est pas gagné ça !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Votre plus grande difficulté ? - Page 2 Empty Re: Votre plus grande difficulté ?

Message par Invité Sam 25 Déc 2021 - 0:21

L'espèce humaine, en gros. A quel moment ça a merdé, cette histoire d'évolution ? Le bilan n'est tellement pas brillant pour une espèce dite intelligente-consciente...

A un niveau plus microcosmique, l'agacement. Je m'agace beaucoup. Du coup ça m'énerve.

Bon signe pourtant de ne pas pouvoir accepter : les petites peurs, les petites lâchetés, les petits rôles, les petites ambitions, les petits bavardages incessants et insipides, l'incapacité à s'intéresser à autre chose que la mise en scène pathétique de sa petite vie, le manque d'imagination, le manque d'exigence intellectuelle, le mimétisme, le conformisme, l'inattention, le mépris, l'arrogance et l'exploitation de tout ce qui peut être asservi sans scrupule, et les discours pour faire passer le tout comme normal, et même nécessaire. En gros.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Votre plus grande difficulté ? - Page 2 Empty Re: Votre plus grande difficulté ?

Message par My_illusion Sam 25 Déc 2021 - 9:02

Merci Plouffe!

Ça a du merder lorsque l’humain s’est pris pour le dominateur, en haut de la hiérarchie et qu’il a cessé de vivre avec la Nature mais d’en faire son outil.

Je ressens tout comme toi. Tout est comme de travers et les discours tentent de rendre ces comportements comme tout à fait corrects… nauséeux à souhait.

Par tes mots, tu me dis une chose capitale : t’es qqn de bien !
My_illusion
My_illusion

Messages : 5268
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 36
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Votre plus grande difficulté ? - Page 2 Empty Re: Votre plus grande difficulté ?

Message par Invité Sam 25 Déc 2021 - 12:26

Comme ça, d'emblée ? Very Happy

D'aucuns pensent que ça a commencé à dévier il y a cinq mille ans, à peu près, en Mésopotamie. Et la thèse est plutôt convaincante, je dois dire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Votre plus grande difficulté ? - Page 2 Empty Re: Votre plus grande difficulté ?

Message par Invité Sam 25 Déc 2021 - 12:54

Salut Plouffe.

Tu parles de la sédentarisation? Etablissement des structures de pouvoir?
D’autres disent que la tendance à exploser les limites des ressources est consubstantielle au fonctionnement du cerveau. Extinction de la mégafaune. 125000 ans apparemment.
Quel élément particulier te convainc?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Votre plus grande difficulté ? - Page 2 Empty Re: Votre plus grande difficulté ?

Message par Invité Sam 25 Déc 2021 - 13:31

Salut :-)

L'apparition d'un pouvoir militaire, économique et idéologique à Sumer, fondé sur un "complexe métallurgique" qui a constitué la matrice de l'industrie militaire et des systèmes monétaires. Puis la privatisation des terres, et la création de l'impôt et de la dette, grâce notamment à l'écriture.

Thèse très résumée, sans doute mal, du livre de Fabian Scheidler, La fin de la mégamachine, qui analyse l'apparition des systèmes de domination et de la violence structurelle. Il se demande pourquoi les humains ont accepté que se constituent des élites et sa théorie repose sur ce qu'il appelle les trois tyrannies : le pouvoir physique, la violence structurelle, le pouvoir idéologique. Et une quatrième tyrannie : la pensée linéaire. Pour Fabian Scheidler, il s'agit d'une histoire sociale qui aurait pu se dérouler autrement.

A vrai dire, ma religion n'est pas faite. Il faut comparer les thèses. Il y a aussi le livre de David Graeber et David Wengrow qui vient de sortir et qui propose "une nouvelle histoire de l'humanité" et qui contredit l'hypothèse de l'apparition de la propriété privée en même temps que l'agriculture. Comme c'est un pavé, je ne l'ai pas encore lu, mais je pense qu'il devrait proposer des pistes intéressantes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Votre plus grande difficulté ? - Page 2 Empty Re: Votre plus grande difficulté ?

Message par Invité Sam 25 Déc 2021 - 13:42

Intéressant. L’histoire de la pensée linéaire qui serait source de violence me fait penser à la sémantique générale de Korzybski.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum