Aimer sa vie

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Aimer sa vie

Message par izo le Mar 2 Juin 2020 - 18:59

on m'a offert le dictionnaire d'Onfray (cherche midi) que je lis donc. On sent la rédaction hâtive. Onfray écrit un bouquin avec sa main droite et un autre avec la gauche. je le soupçonne même de taper le troisième avec un de ses pieds. Non que je dise qu'il écrit mal (quoique parfois), tout au moins il parle bien, sans rature et sans syncope. Son propos s'appuie sur un haleine de marathonien, son souffle est long. Ici cependant, point de longueur, c'est taillé parfois à la hache. Parfois donc je prends et parfois non.
A la première page nous voici à la lettre A - qui débute par actualité sur lequel ce qui est dit ne casse pas des briques. S'ensuit le redoutable verbe aimer et peu après ce rallongement avec "aimer sa vie".

Aimer sa vie, c'est pour moi un sacré truc. On dit souvent ne pas s'aimer, ou s'aimer, c'est selon. Mais SA vie, celle qu'on vit sans avoir la possibilité de la brouillonner, sans papier buvard sous la main pour absorber les tâches, qu'en disons-nous ?
Onfray nous dit qu'aimer sa vie, c'est tourner le dos aux pulsions mortifères, avoir confiance en soi et en la nature, c'est accorder à l'instant la valeur d'un diamant, atteindre une joie voulue. Il s'envole même allant jusqu'à dire qu'aimer sa vie c'est vouloir ce qui est, ce qui doit être selon le mécanisme immuable du cosmos dans l'harmonie la plus parfaite. Là j'avoue qu'il m'a perdue. Aligner ma vie avec le cosmos et l'harmonie optimale : c'est niet et nada pour moi, ce n'est même pas ma prétention.

Et vous comment voyez vous ça ? Comment le prenez vous ?
izo
izo

Messages : 3620
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Bimbang le Mar 2 Juin 2020 - 20:00

Je ne comprends pas trop le concept, en fait.
"Ma" vie se fait, se déroule. C'est une unité de temps, pas quelque chose de qualifiable sur l'ensemble. Il y a trop de tourbillons différents, et parfois des moments que tu ne vois pas, (pas pendant, et parfois même après) tellement tout passe à toute allure. Tu te rends compte après que tu as fait des choses parce qu'il a bien fallu les faire pour être rendu là.

Peut être voit-il "sa vie" comme un aboutissement pour vivre un moment présent, là, de suite ? Une stratégie mise en place pour aller précisément à un endroit favorable ?
C'est peut être ça quand il dit : "accorder à l'instant la valeur d'un diamant, atteindre une joie voulue" bien que le mot "voulu" la plupart du temps ne me semble pas "me" convenir. C'est plus du vol opportuniste. Pas que je ne le veuille pas, mais que le plaisir est bien plus intense si c'est volé ^^ C'est bien connu !

Je pense que je prends ma vie "au rebond" la plupart du temps, une action devenant nécessaire au fil du temps, puis une autre qui en découle... plus qu'une réelle stratégie. Il y a parfois des moments de choix, que je déteste par dessus tout, et que souvent j'essaie de transformer en... nécessité... tellement je procrastine et qu'au final, ça m'arrange.

Mais oui, il y a ces moments là où j'aime "la vie"  et ce sont des moments particuliers dans la mesure où tu prends conscience, comme si tu t'arrêtais juste un moment de vraiment vivre, de bouger ou de rire, pour regarder la scène et la mémoriser. Comme si tu te regardais du dessus, avec des yeux que tu aurais empruntés à quelqu'un d'autre, l'espace d'un instant.
Comme si tu te faisais un clin d'oeil complice. Ouep ! C'est du bon, là !

Tiens, pourquoi le dessus d'ailleurs ?... Pourquoi est ce qu'on ne pourrait pas se regarder vivre autrement que par le dessus ? Étrange ça. Parce qu'il parle du cosmos et que ça m'a influencée ?
Possible.
De quel endroit vous vous regardez vivre, vous ? ^^
Bimbang
Bimbang

Messages : 5315
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par LaRousse le Mar 2 Juin 2020 - 20:13

Si on considère que tout ce qui fait notre vie est déterminé, il nous reste le choix de l'aimer, justement parce qu'elle n'est pas seulement nôtre mais aussi une parcelle insignifiante du cosmos.
LaRousse
LaRousse

Messages : 13
Date d'inscription : 09/02/2020
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Wich le Mar 2 Juin 2020 - 20:59

Aimer sa vie c'est un peu être bon en soi.
Wich
Wich

Messages : 5665
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par cyranolecho le Mar 2 Juin 2020 - 21:08

Ah mince, il y en a il font rien qu'a poster pendant que j'écris, les vilains.

J'allais écrire "mal", mais je n'avais pas compris le sujet de la question.

Alors je dirais plutôt qu'il faut peut être le prendre à l'envers, doublement (une fois pour la phrase, une fois pour ce que je ressens).

C'est curieux de parler d'harmonie pour le cosmos, parce que ça ressemble plutôt à un fabuleux bordel.

Pourtant il semblerait que les mêmes règles, de vie, de mort et autres, y demeurent. Je n'y connais pas assez, mais je le sens bien comme ça, certains pourraient confirmer, j'ai des pseudos en tête.

Un peu comme notre biotope, un beau bordel qui fonctionne, mais avec des règles.

L'harmonie, ce sont des règles également.

Je réfléchis tout haut Izo hein? Je n'ai pas la prétention d'apprendre quelque chose à qui que ce soit à part à moi même, et encore Smile

Moi qui n'aime pas ma vie depuis longtemps, je me sens en totale dysharmonie, et mon corps me le fait savoir.

Pourtant je trouve que cette dysharmonie est en harmonie avec l'air du temps.

Prendre comme image le cosmos, éternel, alors que nos vies sont éphémères...

izo a écrit:.......
Onfray nous dit qu'aimer sa vie, c'est tourner le dos aux pulsions mortifères, avoir confiance en soi et en la nature, c'est accorder à l'instant la valeur d'un diamant, atteindre une joie voulue. Il s'envole même allant jusqu'à dire qu'aimer sa vie c'est vouloir ce qui est, ce qui doit être selon le mécanisme immuable du cosmos dans l'harmonie la plus parfaite. ...

Tôt j'ai souffert, et je ne voulais plus écouter de musiques tristes, puis les musiques gaies ne me suffisaient plus.

Ils sont doux les mots du Onfray et semblent une évidence. Je me le tatouerai bien quelque part ce diamant de l'instant (non, pas là)

Avoir confiance en soi, c'est une évidence pour quelqu'un qui s'est senti aimé et aimable.

La nature... sélectionne.

Atteindre une joie voulue c'est un peu comme un cadeau qu'on s'offrirait, je ne crois pas qu'il y ait de vraie joie sans surprise.

Quant aux pulsions mortifères, je dirais qu'il est toujours dangereux de tourner le dos.

On peut être Voltaire et décider d'être heureux car c'est bon pour la santé (sauf le matin avec ses rhumatismes) c'est toujours des bons mots, de belles caresses à l'âme.

Aimer sa vie, se serait aussi s'en satisfaire...

La mort aussi peut être harmonie.

ça sent un peu la pêche aux astrologues cette histoire de cosmos...

à l'instant je me dis que certaines maladies psychiques sont des mécanismes de défense, et que elles sont harmonies elles aussi...

Puis je me dis que "aimer sa vie", cela ne s'adresse pas à ceux pour qui c'est une évidence.

Etre satisfait du rien qu'on a fait, ou du beaucoup, être insatisfait, l'être moins, oeuvrer pour soi, pour les autres,

Avoir le sentiment que sa propre présence sur terre est un bienfait, pour soi, pour les autres.

Jouir malgré tout.

Aimer sa vie présente, accepter sa vie passée, tolérer la vie future, peut être.

J'ai fait mon thème astro, c'est mort, j'étais dans l'alignement d'une comète, et je l'ai prise dans la figure.

Aimer sa vie c'est aussi ne pas faire de la peine aux uns et si possible en faire bien chier aux autres, en ce moment c'est ce qui me tient.

Dernier truc, détester sa vie, c'est une sacrée perte de temps, et plus ça va, plus on devrait l'aimer.
cyranolecho
cyranolecho

Messages : 3090
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 99
Localisation : là, oh oui, là

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par izo le Mar 2 Juin 2020 - 22:25

Vos retours tirent plein de filons intéressants : le temps, la stratégie, un endroit où aller (et le chemin), ce déterminisme (donc aimer sa vie est une obligation ? ), cette bonté en soi rassénérant (je peux me regarder dans la glace), et ce joyeux bordel qui fait la vie dont le cosmos et ce soi jouissant malgré tout d'être un sacré veinard dans ce chaos l'air de rien.  
Un vivant c'est comme avec Orphée, il marche et sa vie le suit comme Eurydice, s'il se retourne, elle disparait, il n'y a plus rien. C'est pourquoi on la raconte, la vie, on se la raconte, on la réifie, la mythifie, on peut aller loin. On se sert de tous les supports inimaginables pour cette narration.
Pourtant oui, quand on marche, on a mal, le caillou là, la pente ici, le compagnon qui nous ralentit ou qui nous devance. Les actes de la vie pris dans le détail ont tous une part de pénibilité. Or voici que quand on les regarde dans leur ensemble, on aime. Mieux, la joie engendrée par l'ensemble surpasse et recouvre toutes ces peines. C'est le vainqueur au sommet de sa cote, qui les jambes cassées par l'effort et le souffle cascadé arrive à aimer sa course.
C'est même pas le résultat, c'est l'ensemble qui est aimé. C'est cosmique non ?
izo
izo

Messages : 3620
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Amen le Mar 2 Juin 2020 - 22:43

Planté par la flèche d'un ange.
Je jouis, je meurs.

Amen

Messages : 1446
Date d'inscription : 14/10/2019

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Amen le Mar 2 Juin 2020 - 22:43

Non désolé

Amen

Messages : 1446
Date d'inscription : 14/10/2019

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Basilice le Mar 2 Juin 2020 - 22:47

izo a écrit:
Aimer sa vie, c'est pour moi un sacré truc. On dit souvent ne pas s'aimer, ou s'aimer, c'est selon. Mais SA vie, celle qu'on vit sans avoir la possibilité de la brouillonner, sans papier buvard sous la main pour absorber les tâches, qu'en disons-nous ?

Ma vie est comme un enfant que je n'aurais pas voulu et que j'aime de tout mon coeur.

Basilice
Basilice

Messages : 1816
Date d'inscription : 01/11/2012
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Godzilla le Mar 2 Juin 2020 - 22:52

Un alcoolique a écrit:
Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie
Et l'aimer même si
Le temps est assassin
Et emporte avec lui les rires des enfants
Et les mistrals gagnants

Spa terrible, m'enfin si le challenger est Onfray, ça suffira ^^

Blague à part, sujet intéressant, Izo Smile Mais pas en état de répondre ce soir... bon, je lis Smile

Ah quand même. Je dirais que ma vie, profondément merdique, je l'aime. Si ce n'était pas le cas, ça ferait trop plaisir au gros con sur son nuage, là haut, et ça...
plutôt crever ^^
Godzilla
Godzilla

Messages : 1094
Date d'inscription : 04/02/2020
Age : 42
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par St'ban le Mar 2 Juin 2020 - 22:55

Sic a écrit:Planté par la flèche d'un ange.
Je jouis, je meurs.


St'ban
St'ban

Messages : 8668
Date d'inscription : 24/10/2018
Age : 99
Localisation : Belgium (Région Namuroise)

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Wich le Mar 2 Juin 2020 - 23:01

Wich
Wich

Messages : 5665
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par cyranolecho le Mer 3 Juin 2020 - 0:17

Aimer sa vie, c'est un peu comme se reproduire, c'est donné à tout animal en bonne santé.

L'homme lui, seul, peut se la pourrir, et malgré tout l'aimer.

Je me rappelle avec joie certains moments que j'ai trouvés durs, mais je crois que c'est simplement la nostalgie de la jeunesse.

j'ai l'impression.

à "z" ya Zorro?

(d'ailleurs ça m'en rappelle une avec: demain revenez pour le "B" ;;; OK, je sors )

Désolé, je peux pas m'en empêcher: je connais pas bien le nom des footballeurs, mais sur ce coup là, cet Onfray, on dirait un peu du Obispo. Pardon beaucoup encore.


Dernière édition par cyranolecho le Mer 3 Juin 2020 - 0:40, édité 1 fois
cyranolecho
cyranolecho

Messages : 3090
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 99
Localisation : là, oh oui, là

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Godzilla le Mer 3 Juin 2020 - 0:33

cyranolecho a écrit:

L'homme lui, seul,


Le prend pas mal, amigo, mais "l'homme seul", ça me fait juste crever de rire ^^

Même dans la bouffonnerie, Sapiens veut être unique. How Cute ^^

Wow, même sur les sites de surdoués, personnes pour piger que vous et moi n'êtes qu'un lego d'atomes alakon ? Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes
Godzilla
Godzilla

Messages : 1094
Date d'inscription : 04/02/2020
Age : 42
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par St'ban le Mer 3 Juin 2020 - 0:40

Godzilla a écrit:
cyranolecho a écrit:

L'homme lui, seul,


Le prend pas mal, amigo, mais "l'homme seul", ça me fait juste crever de rire ^^

Même dans la bouffonnerie, Sapiens veut être unique. How Cute ^^

Wow, même sur les sites de surdoués, personnes pour piger que vous et moi n'êtes qu'un lego d'atomes alakon ? Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes
St'ban
St'ban

Messages : 8668
Date d'inscription : 24/10/2018
Age : 99
Localisation : Belgium (Région Namuroise)

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par cyranolecho le Mer 3 Juin 2020 - 1:23

Godzilla a écrit:
cyranolecho a écrit:

L'homme lui, seul,


Le prend pas mal, amigo, mais "l'homme seul", ça me fait juste crever de rire ^^

Même dans la bouffonnerie, Sapiens veut être unique. How Cute ^^

Wow, même sur les sites de surdoués, personnes pour piger que vous et moi n'êtes qu'un lego d'atomes alakon ? Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes

T'inquiète, je te lis depuis assez longtemps (t'avais pas changé ton pseudo toi?) pour savoir que tu ne provoques que pour faire passer des idées (ceci dit, celle en filigrane me semble un poncif du royaume d'internet, et, je crois qu'il fallait que je te l'écrive, ta façon de réagir est très agressive, sous couvert d'excuses tu balances des moqueries, je trouve cela assez détestable, surtout quand on peut faire le distingo entre taquinerie et moquerie, mais je ne t'en veux pas, parce que j'imagine que c'est parce que tu as bu ou que tu as une couille de travers )

je me rappelle à posteriori qu'on est dans la section "bavardages doux et courtois pour âmes sensibles"

Tiens? Oui, j'ai mis plein de virgules alors qu'il n'en fallait qu'une, c'est nul, je ne corrige pas, sinon c'est pas marrant.

Je crois justement que c'est parce que parfois l'homme est conscient qu'il est un lego d'atomes alakon qu'il se sent unique, et qu'il a besoin de bouffonneries.

Certes notre corps est un ensemble d'êtres vivants, certes le poulpe a le droit de penser lui aussi, aimer sa vie de poulpe.

bon

je vais diverger, je sens...

Cf Albert, Kiki et le fusil à baïonnette (c'est un passage de Pierre Desproges que je voulais citer en exemple, mais c'est long, en plus ça sert à rien de lui faire de la pub il est mort, et lui aussi à fait un dico, plus petit, mais concis et totalement désuet)

Aimer sa vie c'est facile si elle est aimable, déjà.

Par contre, si elle n'est pas vraiment aimable, là ça devient plus compliqué, intéressant.

Mais là j'ai trouvé que ça sentait le recuit un peu.

Je préviens, la suite de mon commentaire est écrit sous la contrainte.

Et c'est là qu'intervient le cosmos:

- aimer sa vie, c'est quoi ce con de truc?
- ben regarde, c'est comme le cosmos...
- oui?
- regarde mieux!
- je vois rien
- ben voilà
- ah d'accord
- t'as vu c'est facile
- oui, mais pour quoi faire?


oh, et puis s'il faut être doux et courtois, je dirais qu'il faut aimer sa vie, en fait.

même si je me demande s'il n'y a pas des âmes sensibles qui peuvent penser autrement... dilemme
cyranolecho
cyranolecho

Messages : 3090
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 99
Localisation : là, oh oui, là

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par izo le Mer 3 Juin 2020 - 9:48

Aimer sa vie peut sonner comme une injonction. Tu vois juste cyra, une vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie dit le faiseur de formules (Malraux), c’est comme si te donnant une faveur tu t’aperçois ne pas apprecier la saveur de ce privilège d’être vicvant dans ce monde chaotique où vivre relève du miracle (une odyssée hors norme quand même !). Cependant, c’est ainsi, tu n’aimes pas. C’est tout à ton honneur, sauf que c’est discourtois. Aussi est-t- on prié de non seulement d’aimer cette vie qui est sienne, mais de le faire savoir pour dissuader tous les suivants à venir de s’aligner sur ton impression néfaste et de foutre un bazar sans nom dans ce monde sacrément chaotique, peu aimable en effet (violence, guerre tout ça) et de saper cette confiance prédominante dont on nous dote très vite (course au progrès).  Sacrée pression que voilà non ?
izo
izo

Messages : 3620
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Wich le Mer 3 Juin 2020 - 10:02

J'ai plutôt l'impression que l'on nous incite à ne pas aimer sa vie.
Wich
Wich

Messages : 5665
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par cyranolecho le Mer 3 Juin 2020 - 11:02

Tu touches juste Izo, même s'il n'y a pas d'honneur a subir, et s'il n'est discourtois que de le dire.

Je ne cherche a être ni nihiliste ni cynique, juste à prendre des hypothèses défavorables.

Quand on ne prend que des hypothèses favorables, je trouve que ça fausse le problème, cela le rend trop facile.

Pour être objectif, je crois qu'il faudrait faire deux colonnes, avec le pour et le contre.

Je pense que dans le cas général le "pour" l'emporterait, ne serait ce que par le poids des arguments, mais pour certains individus, ce n'est certainement pas le cas.

Et c'est justement pour ces cas là que je trouve qu'il est important de trouver des outils solides pour "aimer sa vie", sinon ce sont des outils en mousse.

Chercher des moyens d'aimer sa vie, ça je trouve que c'est constructif.

L'aimer parce qu'il faut l'aimer, d'accord, mais il faut le pouvoir, il faut des raisons et surtout pas de raisons plus fortes de la détester.
cyranolecho
cyranolecho

Messages : 3090
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 99
Localisation : là, oh oui, là

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Zarbitude le Mer 3 Juin 2020 - 12:04

Je vois ma vie comme une expérience.
Largement influencée par ce que je crois et par mon point de vue.
Ce que je crois :
Je suis un être spirituel vivant une expérience dans le monde matériel.
Mon point de vue :
Je peux faire des choix à l'infini et en changer s'ils ne m'apportent pas le résultat escompté.
J'ai le choix de changer ce que je crois et j'ai le choix de changer mon point de vue.
Dans cette vie, il y a autant de raisons de se réjouir que de se lamenter.
Mon choix principal à ce sujet est de me focaliser sur mes raisons de me réjouir mais il peut aussi m'arriver de me réjouir lorsque j'entrevois quelque chose qui ne correspond pas à de la réjouissance parce que je sais qu'en changeant mon point de vue, les raisons de me lamenter vont disparaître.
Je crois que j'ai tout ce qu'il faut pour être heureuse mais il arrive parfois que je ne le voie pas à cause de mes croyances et de mon point de vue.
Beaucoup de gens pensent qu'il faut d'abord voir pour pouvoir croire.
Moi, c'est l'inverse : je crois d'abord et ensuite je vois ce qui s'en dégage.
Tout est relatif.
Relatif à qui?
A moi, à "qui je suis" ici et maintenant.
Et si je suis, comme je le crois, un être spirituel avant toute autre chose, alors cette croyance me permet d'aborder sereinement ce qu'on nomme l'absolu, Dieu, créateur de tout ce qui existe et d'en apercevoir sa beauté, son ingéniosité et son aide précieuse!
C'est ce que j'appelle la cerise sur le gâteau parce que franchement, avant de développer cette croyance, ma vie n'était vraiment pas attractive. Je la subissais alors que maintenant, je la crée avec son aide et avec les moyens du bord qui sont : la pensée, la parole et l'action.
C'est tout autre chose comme expérience et maintenant, enfin, je la kiffe ! Very Happy
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 8314
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Wich le Mer 3 Juin 2020 - 13:14

Peut être commencer par (l')accepter.
Wich
Wich

Messages : 5665
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par izo le Mer 3 Juin 2020 - 13:20

jolie prise en main de la vie Zarbitude ! C'est une voie et il appartient à chacun de trouver la sienne pour évoluer dans cet exercice périlleux qu'on nous commande de vivre.
Moi je crois à deux choses. Premièrement aux rencontres, même fugaces elles sont un don et secondement à ma propre substance qui adopte les traits de l'amateur, de celui qui aime aimer. C'est mon premier mouvement, plus fort que tout, ensuite viennent les déconvenues, parfois inévitables tant je place les gens en hauteur mais la première sensation me reste forte.
Dans l'expression aimer sa vie, le plus important est ce petit pronom personnel qui change la donne : Sa, la sienne de vie, pas celle adjointe par d'autres ou plaquée par force, la sienne propre trafiquée à la hue et à la dia. j'espère aimer Ma mort aussi. c'est mon vœu le plus cher.
izo
izo

Messages : 3620
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Zarbitude le Mer 3 Juin 2020 - 14:25

Hello Izo,
D'emblée quand je lis ton voeu le plus cher, une phrase me vient :
Aimer sa vie, c'est se faciliter la mort.
Je sais en lisant ma phrase que certains se diront : mais non non Zarb, si j'aime ma vie, j'ai pas envie qu'elle prenne fin!
Pour vraiment la comprendre comme je la comprends, il faut rajouter quelque chose à cette phrase et ce sera aussi déconcertant : la mort n'existe pas.
Parce que la vie est éternelle. C'est dit dans toutes les spiritualités et j'y crois.
La mort signe seulement la fin d'une expérience de vie sur terre mais ça n'a rien d'une fin en Soi. ( petit jeu de mot assez divin Very Happy )
Alors si la mort est juste la fin d'une expérience qui en annonce une nouvelle, il n'y aura pas de quoi être surpris ou triste ou effrayé.
On fait des tas d'expériences sur terre n'est-ce pas ?
Mais en ce qui concerne la mort, j'y vois quelque chose d'assez excitant puisqu'à la fin de notre dernière expérience terrestre, on va passer dans une toute autre dimension.
C'est le grand saut dans l'inconnu...mais pas tant que ça car si l'amour de la vie est bien ancré en nous à ce moment particulier, que la peur et la tristesse y sont absentes, tout se passera merveilleusement bien, j'en suis convaincue.
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 8314
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Wyrdwynn le Mer 3 Juin 2020 - 17:01

Izo a écrit:aimer sa vie c'est vouloir ce qui est, ce qui doit être selon le mécanisme immuable du cosmos dans l'harmonie la plus parfaite.

LaRousse a écrit:Si on considère que tout ce qui fait notre vie est déterminé, il nous reste le choix de l'aimer, justement parce qu'elle n'est pas seulement nôtre mais aussi une parcelle insignifiante du cosmos.

J’avais une vie bien tracée, mais qui n’était pas faite pour moi, tellement pas faite pour moi que je me suis évertuée à la saccager, non seulement par goût du ratage, mais également mue par ce que j’explique rétrospectivement (avec tout ce que ça comporte de biais, j’en ai conscience) comme étant une pulsion inconsciente me poussant à résister pour ne pas m’auto-annihiler. Et puis, j’ai eu l’occasion de prendre une autre route, mais j’ai dû sacrément bouleverser le mécanisme immuable du cosmos, parce que depuis ma vie a viré au boxon XXL. Bref.

Zarbitude a écrit:Aimer sa vie, c'est se faciliter la mort.

Je n’aimais pas ma vie, je ne l’aime toujours pas, mais j’essaye de faire en sorte de me la rendre moins détestable, histoire de terminer sur une note sympa. Mais cette appréciation est subjective, puisque que ma vie n’a rien de détestable en soi, c’est juste que ce n’est pas celle qui me convient, uniquement celle, socialement acceptable, qui convient à mon entourage. Voilà ce qui arrive quand on veut être conforme et répondre aux attentes d’autrui…

Ça me rappelle une maxime qu’on m’avait assénée au collège : "si l’on n’a pas ce que l’on aime il faut aimer ce que l’on a".
Mouaich...
Wyrdwynn
Wyrdwynn

Messages : 145
Date d'inscription : 05/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Zarbitude le Mer 3 Juin 2020 - 17:52

Hello Wyrd,

Je dois dire que je ne comprends pas ce "goût du ratage".
Tout être, je crois, a une tendance naturelle à essayer d'aller bien.
Si je comprends bien, tu as essayé de prendre une autre route et ça n'a pas donné le résultat escompté.
Il faudrait donc que tu repenses ton choix pour voir où ça a cafouillé et peut-être en refaire un qui soit éclairé par ton analyse du précédent.
Comme on ne peut pas plaire à tout le monde ( ce qui semble être ce que tu as essayé de faire ), alors essaie cette fois que ta vie te plaise à toi Very Happy
On a une chance incroyable de venir sur terre afin d'accomplir ce à quoi on croit et une chance pareille ne se brade pas, je trouve.
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 8314
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par izo le Mer 3 Juin 2020 - 20:45

répondre aux attentes d'autrui participe-t-il à rendre la vie appréciable aux yeux de celui qui la vit ? On risque la déception, caractérisée par une rupture de liens. je crois que vivre n'agit que sur les liens, ça passe, ça casse, ça tire. Si on tire trop sur la corde, elle casse, c'est ce qu'à entendu Shakyamuni avant d'abandonner sa période ascétique pour aller vers Son illumination, comme Rimbaud vers les siennes. Ensuite vient alors son choix et sa force qui font que la chance s'impose et que le bonheur se serre au point d'éblouir ceux qui en doutaient (Char le dit mieux que moi:).
izo
izo

Messages : 3620
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par -Océan- le Mer 3 Juin 2020 - 22:38

Ce verbe, ce verbe, aimer, toujours encore rechercher son sens pour rechercher l'essence de notre émotion.

Aimer en regardant sa vie de l'extérieur, et se dire, oui, j'aime ce tableau ?

Aimer dans le sens goûter cette vie, par petites bouchées, et se dire, miam, j'aime ?

Aimer sous forme d'action, presque comme quand on dit je kiffe, on 'est en train d'aimer', comme dans un corps à corps amoureux ?

Dans cette dernière acception, j'agit/aime ma vie, on plaque son être contre la vie et la modèle on lui fait prendre forme, elle nous forme de son flux, elle, vie parmi les vies, parmi le tout, les vies que l'on croise dans nos liens, et leur environnement, le reste de l'univers ?

Aimer sa vie serait, notre ancrage dans 'La vie' au sens plus large, et donc au sein du reste du cosmos.. Je prends ces poussières d'étoiles là, qui me sont disponibles, et voilà ce que j'en fait.

Sur la question de l'alignement avec l'optimum, se synchroniser tel le danseur sur le reste du cosmos

Il y a longtemps j'ai appris a lire ces moments ou tout semble si fluide qu'on a l'impression que les planètes s'alignent pour satisfaire aux choix que l'on a fait,
Et ces moments ou au contraire tout frotte, tout râpe, le monde se ligue contre nous,
J'ai appris à lire suivant la ligne : suis je en accord avec moi même, mes valeurs, suis je sur le chemin qui doit être le mien la tout de suite. Quand tout s'enchaine, ok, quand tout frotte, il me faut revoir la copie. Car l'enthousiasme nous fait sauter les barrières sans les voir, lorsque on les voit trop, qu'elles nous sont efforts, c'est qu'on n' est pas sur sa route à soi sans doute.

Du coup on retombe sur cette question initiale, d'aimer sa vie, faire un diamant de l'instant etc.. Aimer (action) sa vie, c'est tenter de l'aligner sur le cosmos (on prend le chemin qui nous fait ressentir cette fluidité), pour nous permettre d'aimer (contemplation) la vie qu'on a choisit ou orienté, Sa vie. En en aimer (goûter) les joyaux lors de ces instants particulièrement bons.
-Océan-
-Océan-

Messages : 176
Date d'inscription : 11/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Wich le Mer 3 Juin 2020 - 23:40

Wich
Wich

Messages : 5665
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Basilice le Jeu 4 Juin 2020 - 7:09

Wyrdwynn a écrit:
Ça me rappelle une maxime qu’on m’avait assénée au collège : "si l’on n’a pas ce que l’on aime il faut aimer ce que l’on a".
Mouaich...

Quand on n'aime pas ce qu'on a et qu'on a ce qu'on a parce qu'on croit ne pas pouvoir avoir mieux, se contenter de ce qu'on a est une résignation malheureuse.
Mais quand on n'aime pas ce qu'on a parce qu'on croit que ce qu'on a est sans valeur, je trouve qu'on est tout autant dans une fausse croyance que dans le premier cas.
Et c'est de cette manière que je comprends cette phrase : si l'on n'a pas ce qui n'existe pas mais qu'on aimerait si..., il faut apprendre à aimer ce que l'on a et qui est bien réel.
"Si tu n'as pas de rolex à ton bras, qu'importe, l'important c'est ton bras".
La rolex est un accessoire, elle a une valeur marchande en tant qu'objet mais ton bras fait partie de toi, il n'est pas un appendice mort, il est une part de ton corps vivant et il a une valeur qui ne se calcule pas.
Khalil Gibran a un joli texte aussi à propos de la maison, de la différence entre avoir une maison et habiter une maison.
"Si tu n'aimes pas ta maison parce qu'elle abrite du mortifère, il faut y mettre de la vie et tu aimeras ce que tu as, tu aimeras ta maison" pourrait être une autre traduction.


Dernière édition par Basilice le Jeu 4 Juin 2020 - 7:14, édité 1 fois
Basilice
Basilice

Messages : 1816
Date d'inscription : 01/11/2012
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Basilice le Jeu 4 Juin 2020 - 7:13

Zarbitude a écrit:Je vois ma vie comme une expérience.

Cela me parle, je vois aussi ma vie comme une expérience et une exploration (aller à la découverte...)
Basilice
Basilice

Messages : 1816
Date d'inscription : 01/11/2012
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Zarbitude le Jeu 4 Juin 2020 - 7:45

Ce n'est pas pour rien je pense que j'ai choisi la voie des sciences comme études.
La biologie a été le point de départ : bios logos, l'étude de la vie.
Je n'en ai pas fait mon métier mais par contre, j'en ai fait une manière de vivre.
La vie enseigne, tout le temps.
Je suis en cours continuellement Very Happy
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 8314
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Wyrdwynn le Jeu 4 Juin 2020 - 12:58

Zarbitude a écrit:Je dois dire que je ne comprends pas ce "goût du ratage".
Tout être, je crois, a une tendance naturelle à essayer d'aller bien.
En fait, Zarbitude, c’était de l’autodérision, mais peu importe. Je te l’accorde, ce n’était pas si évident à la lecture : je pensais que ce serait compréhensible parce qu’incompatible avec une pulsion de résistance… c’est un de mes paradoxes : la fille qui cartonne aux tests en verbal mais qui est incapable de se faire comprendre.

Zarbitude a écrit:Si je comprends bien, tu as essayé de prendre une autre route et ça n'a pas donné le résultat escompté.
Très exactement, je vois la ligne d’arrivée, et les résultats s’avèrent bien meilleurs que je n’avais fini par le craindre, mais le parcours fut si semé d’embuches, contretemps, incidents de vie, que ce fut un éprouvant parcours du combattant qui me laisse complètement vidée.

Ce projet personnel, fait justement pour cesser de m’infliger de me limiter à combler les attentes d’autrui, c’est comme si l’univers tout entier s’était ligué contre moi pour le faire avorter (<- et ce n’est pas une "croyance", juste l’expression imagée et exagérée du ressenti d’une situation de poisses, contretemps et coups durs accumulées sur plusieurs années, la pire loi des séries de ma vie entière, un très mauvais timing, pire que le pire que mon imagination débordante aurait pu concevoir, qui m’a épuisée et amenée bien des fois à envisager de tout laisser tomber).


-Océan- a écrit:se synchroniser tel le danseur sur le reste du cosmos (…) ces moments ou au contraire tout frotte, tout râpe, le monde se ligue contre nous
Bah voilà ! ^^ sauf que les barrières, il y en avait trop, et de manière statistiquement vraiment improbable. Mais si je ne suis pas sur MA route, je suis en tout cas sur celle où j’ai décidé d’être.

Basilice a écrit:"Si tu n'aimes pas ta maison parce qu'elle abrite du mortifère, il faut y mettre de la vie et tu aimeras ce que tu as, tu aimeras ta maison" pourrait être une autre traduction.
Moi j’ai changé de maison. Et laissé le mortifère à ceux qui le produisaient (en fait, ce qui est substance de vie pour eux était substance létale pour moi, simplement).


Enfin, même si vivre est considéré comme une opportunité extraordinaire, je ne me vois aucune raison/obligation d’aimer ma vie, ni d’une manière plus générale, d’aimer la vie. J’arrache à pleines dents les meilleurs morceaux, quand ils passent à ma portée, mais mon impression globale (parce qu’il n’y a pas non plus que mon petit nombril, dans "la  Vie ") est plus que mitigée.

Spoiler:
Bien : assez parlé de moi. J’ai proposé mon témoignage, mais n’ai pas envie d’expliquer plus en détail le cheminement qui m’a amenée à penser ce que je pense et faire les choix que j’ai faits. Je sais où je vais, pourquoi j’y vais, pourquoi je ne souhaite pas faire machine arrière et l’Univers peut envoyer tous les obstacles qui l’amusent, j’irai quand même.
Wyrdwynn
Wyrdwynn

Messages : 145
Date d'inscription : 05/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Wich le Jeu 4 Juin 2020 - 13:19

.

Wich
Wich

Messages : 5665
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Zarbitude le Jeu 4 Juin 2020 - 19:33

Haha oui, moi aussi j'adore une telle détermination.
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 8314
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par jolindien le Ven 5 Juin 2020 - 6:46

Du schéma tripartite.

Il y aurait un bien, un mal, et cet état non-duel
il y aurait un chaud, un froid, et il y aurait cette température convenable.
...
tout comme ce être et ne pas être, puis l'un et l'autre, en même temps.
Nous pourrions aussi parler de ce présent, lien entre le passé et le futur.

Je manque d'exemples même si tout se prête à l'exemple.

La société nous vend un monde binaire, triste illusion que de l'accepter comme notre réalité.
Tendre vers l'équilibre car explorer, intégrer,...rayonner, cet état tripartite.
En nous, au dehors, là, ici ou ailleurs.

Le cosmos n'a pas de distance, car de toutes les choses
il en est une chose.

Aimer la vie, être, ne pas être, s'aimer, aimer l'autre.
Osciller entre le déterminé et le non-déterminé.
Du lien je me ferai tripartite.
La Terre est là et me surveille,
car de dessus il n'y a qu'un dessous,
et si je chute c'est bien pour me relever.




jolindien

Messages : 1489
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Wyrdwynn le Ven 5 Juin 2020 - 16:15

jolindien a écrit:La société nous vend un monde binaire, triste illusion que de l'accepter comme notre réalité.
Oui, oui, oui, carrément oui ! mille fois oui !!!


jolindien a écrit:Tendre vers l'équilibre car explorer, intégrer,...rayonner, cet état tripartite
Non. A moins que ce ne soit la version simplifiée pour introduire le non binaire, auquel cas j’acquiesce.

Mais sinon, tout est nuances et dégradés entre ces deux bornes qui réduisent  notre réalité à une caricature en n’en gardant que les extrêmes. Tout est continuum, monde de camaïeux mouvants qui évoluent (selon les sensibilités) au gré des mouvements de l’environnement.
(après dessous je suis pas certaine d'avoir bien compris, mais c’est joli et agréable à lire – oui, désolée, je suis affreusement premier degré dans mon genre)
Wyrdwynn
Wyrdwynn

Messages : 145
Date d'inscription : 05/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par jolindien le Sam 6 Juin 2020 - 8:27

Je voulais évoquer avec "tendre vers l'équilibre..." que nous ne sommes que notre propre exemple,
ainsi en expérimentant nous avons la possibilité d'élargir notre champ de conscience et pour cela faire d'incessants aller-retour entre l'intérieur et l'extérieur afin d'établir des liens...le lien est la solution...une fois l'expérience comprise (mentalement ou plutôt à l'echelle de la conscience) on peut réussir à l'intégrer dans chacune de nos parties (émotionnel, physique...).
Puis peut-être serons nous capables de montrer notre propre exemple aux autres...c'est à dire l'être sans masque qui sans peurs s'avance pour dévoiler ce que ce processus fait en conscience, fait avec chacune des ses parties, ce que celui a apporter dans sa nature humaine.
Dans son équilibre global.
Je crois que ce qu'on peut faire de mieux pour l'autre, ce n'est pas de lui dire quoi faire, c'est juste de lui montrer ce qu'on à découvert sur la nature humaine, en nous.
Et s'il ose alors regarder plus profondément en lui pour trouver plus de justesse, un peu plus de sa propre vérité...
Et bien nous aurons réussi à aimer, non la forme locale, possessive, mais dans (et avec) la nature de l'amour qui est sa forme inconditionnelle.


Dernière édition par jolindien le Sam 6 Juin 2020 - 15:10, édité 2 fois

jolindien

Messages : 1489
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Basilice le Sam 6 Juin 2020 - 8:33

Wyrdwynn a écrit:je ne me vois aucune raison/obligation d’aimer ma vie, ni d’une manière plus générale, d’aimer la vie. J’arrache à pleines dents les meilleurs morceaux, quand ils passent à ma portée, mais mon impression globale (parce qu’il n’y a pas non plus que mon petit nombril, dans "la  Vie ") est plus que mitigée.

D'où la distinction entre "aimer sa vie" et "aimer la vie".
L'obligation... A ce genre de question, je ne vois pas comment la réponse pourrait répondre à une injonction !
"J'aime ma vie", ça ne veut pas dire que j'en aime tous les aspects ni que je suis fière de tout ce que je fais, dis, choisis. Cela signifie que j'ai un fort élan de vie, de nombreux rêves et souhaits qui se réalisent (pas par magie^^), et que je tiens à ma vie, que j'en prends soin.


Dernière édition par Basilice le Sam 6 Juin 2020 - 8:52, édité 1 fois
Basilice
Basilice

Messages : 1816
Date d'inscription : 01/11/2012
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Zarbitude le Sam 6 Juin 2020 - 8:43

Moi aussi j'ai la chance de ressentir cet élan de vie. C'est quelque chose de très fort, naturel je crois.
Je veux vivreeeeeeeuuuuhhh Razz
C'est comme un accord passé avec la vie elle-même...Je suis d'accord de vivre!
Ca change vraiment la donne.
Et bien sur, comme tu le dis Basilice, ça ne veut pas dire que j'aime tout dans la vie.
J'ai de très nettes préférences Very Happy
Mais cet accord que j'ai un jour passé avec la vie, me donne un regain d'énergie, une volonté presque sans faille. Très agréable à ressentir.
Cet élan est toujours présent mais ce qui est important, c'est d'en avoir conscience et d'être en accord avec lui, de s'y "relier".
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 8314
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Wyrdwynn le Sam 6 Juin 2020 - 10:04

Merci pour tes éclaircissements, jolindien, c'est beaucoup plus clair pour moi maintenant...



Basilice a écrit:D'où la distinction entre "aimer sa vie" et "aimer la vie".
"J'aime ma vie", ça ne veut pas dire que j'en aime tous les aspects ni que je suis fière de tout ce que je fais, dis, choisis. Cela signifie que j'ai un fort élan de vie, de nombreux rêves et souhaits qui se réalisent (pas par magie^^), et que je tiens à ma vie, que j'en prends soin.
Oui mais ça c’est ta définition, qui ne correspond pas à la mienne. Par exemple on peut prendre soin de sa vie pour d’autres raisons que parce qu’on l’aime. Parce qu’on a la charge d’enfants, par exemple… et je connais plusieurs personnes qui aiment vraiment leur vie mais n’en prennent pas soin.
Quant aux rêves, je ne vois pas non plus le lien avec l’amour de la vie. Les projets à la rigueur, mais les rêves, non.
Enfin, l’élan de vie et aimer sa vie, pour moi c’est deux choses distinctes. Liées, sans doute, mais distinctes. Et le premier ne participe pas à ma définition du second. En tout cas pas de la façon présentée dans ta définition.

C’est un peu le problème, dans ce genre de discussion : tout le monde parle sur un thème sans s’être assuré au préalable d’être d’accord sur la définition. A partir de là, on ne peut que difficilement se comprendre.

Quand je parle d’obligation c’est parce qu’il existe une injonction sociétale implicite à s’épanouir, être heureux, se réaliser, blablabla, qui est du même type que la pression pour être en couple, avoir des enfants etc. , si tu ne la sens pas, tant mieux, possible qu’elle soit plus ou moins sensible selon les milieux de vie. Mais du coup quand tu dis que t’aimes pas ta/la vie il y a toujours quelqu’un pour te croire dépressif, et essayer de te démontrer par A + B que tu n'as aucune raison de ne pas aimer ta vie, te faire parler de ta mère, ou penser que tu n’as pas d’élan de vie.


L'obligation... A ce genre de question, je ne vois pas comment la réponse pourrait répondre à une injonction !
Et pourtant… cf plus haut… sujet du jour ! à vos claviers, mesdames et messieurs les zèbres, vous avez 24 heures. Wink
Wyrdwynn
Wyrdwynn

Messages : 145
Date d'inscription : 05/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Basilice le Sam 6 Juin 2020 - 10:43

Wyrdwynn a écrit:
C’est un peu le problème, dans ce genre de discussion : tout le monde parle sur un thème sans s’être assuré au préalable d’être d’accord sur la définition.

Je pensais que le but de la discussion était pour chaque postant de définir ce que signifiait "aimer sa vie" (sur la base du propos d'Onfray rapporté par Izo).
Dès lors, que les définitions soient différentes ne posaient pas problème.

Wyrdwynn a écrit:Quand je parle d’obligation c’est parce qu’il existe une injonction sociétale implicite à s’épanouir, être heureux, se réaliser, blablabla, qui est du même type que la pression pour être en couple, avoir des enfants etc. , si tu ne la sens pas, tant mieux

Oh si si ! J'y suis sensible et je la perçois, j'y suis confrontée comme tout le monde.
Beaucoup de mes choix peuvent être (et ont été) vus et qualifiés de "hors normes", donc je peux même dire que je l'ai prise en pleine poire plus souvent qu'à mon tour.^^

Wyrdwynn a écrit:
L'obligation... A ce genre de question, je ne vois pas comment la réponse pourrait répondre à une injonction !
Et pourtant… cf plus haut… sujet du jour ! à vos claviers, mesdames et messieurs les zèbres, vous avez 24 heures. Wink

J'aurais pu préciser : "je ne vois pas comment une réponse authentique pourrait répondre à l'injonction : il faut aimer sa vie".
S'il faut aimer sa vie, la réponse est pré-cuite ; donc soit on ment par conformisme, soit notre réponse ne répondra pas à l'injonction.
Basilice
Basilice

Messages : 1816
Date d'inscription : 01/11/2012
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Percevaline le Sam 6 Juin 2020 - 19:21

Hier soir j'ai eu une discussion avec un homme pratiquant le bouddhisme zen, il me parlait justement de temps présent, de cosmos, comme un Tout don't nous faisons partie, et d'aimer la vie comme la mort puisque faisant partie du cosmos, nous nous réincarnons sous une autre forme. Je ne sais pas si c'est ce qu'a voulu dire Michel Onfray mais l'homme a employé le même terme de cosmos, entre autre.
Percevaline
Percevaline

Messages : 71
Date d'inscription : 26/05/2020
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Wyrdwynn le Dim 7 Juin 2020 - 7:40

Basilice a écrit:Je pensais que le but de la discussion était pour chaque postant de définir ce que signifiait "aimer sa vie" (sur la base du propos d'Onfray rapporté par Izo).
Dès lors, que les définitions soient différentes ne posaient pas problème.

Ah mais aucun problème pour moi ! Du moment que ta définition est en accord avec ta manière de voir le monde, tout est ok pour moi. C’est juste qu’à la lecture, j’avais cru comprendre non pas que tu donnais "ta" définition, mais "la" définition…

S'il faut aimer sa vie, la réponse est pré-cuite
Oui, la réponse est précuite (j'aime bien l'expression ^^)

Izo a écrit:Répondre aux attentes d’autrui participe-t-il à rendre la vie appréciable aux yeux de celui qui la vit ?

Parfois oui (quand l’approbation de l’autre est un de nos principaux objectifs de vie), parfois non (quand on se met entre parenthèses) …


Plus largement, je ne pense pas qu’il soit nécessaire ni même utile d’aimer sa/la vie pour bien vivre et terminer avec un bilan positif. Mais ce n’est pas une idée que j’ai vraiment explorée (je suis toujours dans le sujet, là ?  scratch )
Wyrdwynn
Wyrdwynn

Messages : 145
Date d'inscription : 05/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par izo le Lun 8 Juin 2020 - 15:23

[quote="Wyrdwynn"]
Basilice a écrit:Plus largement, je ne pense pas qu’il soit nécessaire ni même utile d’aimer sa/la vie pour bien vivre et terminer avec un bilan positif. Mais ce n’est pas une idée que j’ai vraiment explorée (je suis toujours dans le sujet, là ?  scratch )

Encore heureux ! Mais notre société et tout son système historique et politique nous convainquent d’aborder toute chose dont la vie sous l’angle d’un amour à porter. Il faut tout aimer, son i phone, son job, ses muscles dans cette satanée vie qui ne se suffit plus elle même. Donc celui qui n’éprouve rien n’a rien à se reprocher. Qu’en est-il de celui qui l’abhorre ? Peut il le dire sans provoquer une levée de bouclier ? Pourquoi alors tous ces livres sur la réalisation de soi ? Enfin, Est-ce possible de vivre sans sens ?
izo
izo

Messages : 3620
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par -Océan- le Lun 8 Juin 2020 - 21:59

Je suis attiré par ce grand flux qu'est la vie (en tant que mouvement global) masqué sous la vie (en tant que quotidien)
Attiré par le non évident, le pas forcément conforme puisque pas forcément adapté à moi, le bouillonnant, la vague qui passe à prendre en lâchant prise,

Le sens réside dans le possible, pour moi, le plaisir possible, la lumière possible, la connection possible, le soulagement possible, la compréhension, etc etc.. Qu'ils soient présent ou non si ils sont possibles, logés dans l'ensemble des obligations d'une vie, il y a sens si l'exploration, la vie, est là.
Je suis matière animée plutôt qu'inanimé et le sens est là de ce fait, puisque m'est offert de prendre mouvement.

Aimer cette vie est prendre, incarner ce mouvement, initié par moi en tant que matière animée, et orientée par ma conscience.

Si je marche, je peux choisir de faire fi de toute route, clôture, et tracer une direction suivant l'azimut que j'ai décidé. Ce faisant je vais découvrir, franchir, gravir, dépasser, même si parfois contourner. J'aurai emprunté librement une petite partie de l'infinité des possibles, j'aurai vécu.

De cette vision, aimer sa vie Vs mortifère serait animé Vs inanimé
Aimer sa vie serait accepter/souhaiter/diriger/savourer le mouvement qui est le notre
-Océan-
-Océan-

Messages : 176
Date d'inscription : 11/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par jolindien le Mar 9 Juin 2020 - 8:46

Ce champ des possibles se définit par lui-même
Et effectivement les limites que l'on croit externes et indépendantes de nous sont souvent internes et dépendantes de notre propre perception, de notre rapport au soi (et au moi).
Se pencher sur soi demande du courage, allez à l'encontre de bien des dogmes, qui souvent nous enferment dans l'immobilisme.
Le temps serait la traduction du mouvement dans notre sphère perceptive...
Car si j'avance mais que je marche sur place...comment pourrai-je voir que je marche si je n'avance pas?

Cela me fait penser à la synesthésie, les sens peuvent assez joliment se compléter pour nous aider à percevoir la réalité du monde.

jolindien

Messages : 1489
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Basilice le Mar 9 Juin 2020 - 19:18

Wyrdwynn a écrit:Du moment que ta définition est en accord avec ta manière de voir le monde, tout est ok pour moi.

Idem.

Wyrdwynn a écrit:C’est juste qu’à la lecture, j’avais cru comprendre non pas que tu donnais "ta" définition, mais "la" définition…

Aucune chance que ça arrive ! A moins d'être dans la tête des autres... Et j'aime mieux pas. Razz
Basilice
Basilice

Messages : 1816
Date d'inscription : 01/11/2012
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par ifness le Sam 27 Juin 2020 - 16:13

Excellent fil !
Toutes et tousses me semblez être à la hauteur du problème initié par izo... via Onfray.

Bon, ici, je ne prendrai pas beaucoup de temps pour développer :
1) Je prends ce fil au point où il en est, et les idées sont trop diverses pour que je prétende répondre .
2) Une longue participation fatigue la lecteuse/ le lecteur.

Disons qu'ici, j'ai été particulièrement intéressé par les interv' de zarbi et cyrano. Mais en lisant en diagonale...

Longtemps je me suis couché de bonne heure... je délire
Non : je voulais commencer ma phrase par "Longtemps....
Longtemps je me suis posé des questions sur le sens que j'avais donné à ma vie, plus exactement mon obsession était la notion de choix

Cette notion me perturbera, m'interrogera jusqu'à mon dernier souffle de lucidité.
Elle est intimement liée à la notion de "liberté", et ouvre un énorme espace philosophique, qui s'ouvre lui-même sur la sociologie, la psychologie, le "on est né quelque part" de "parents", on subit la société, la liste est infinie.

Je pense donc, en résumant honteusement, que :
"aimer sa vie" est une "idée" extrêmement complexe.

For exemple : longtemps je me suis couché j'ai, ayant tôt "créé une famille", avec les exigences sociales qui tournent autour du fait, j'avais "râté" ma vie, et échoué à faire le/les choix les plus pertinents.
D'autant que mon métier (enseignant) m'a fourni tout ce qu'il fallait de maladies associées, de l'ulcère d'estomac à la période de dépression grave, jusqu'à l'infarctus à la veille de la retraite (du retrait).

Et puis, précisément au moment de cet infarctus, en salle de soins intensifs, après être passé à deux doigts de la mort par arrêt cardiaque (4/2 de tension),
je me suis surpris à me sentir étonnamment serein.
Non, je n'avais pas échoué, j'avais eu une belle vie, été aimé de mes élèves, élevé trois beaux enfants.

J'avais fait tout ce que j'avais pu, dans le contexte de l'absence de "liberté" réelle, philosophiquement parlant, de choix.
Qu'en est-il aujourd'hui ?

Aujourd'hui, je "rame" parce que tout ou presque de ma vie plonge dans les eaux du passé : couple, maison, enfants devenus très adultes,
que je me retrouve seul, à avoir à opérer des choix incertains (et, comme je suis en retraite, ce n'est pas mon travail qui me socialisera).
Je dois donc tout reconstruire.
Et, ayant en réalité vécu beaucoup de "choses", à y regarder,
le passé m'encombre, puisqu'après tout il me suffirait.
Je dois re-trouver la FORCE de construire un futur, totalement autre.
Ce qui n'est pas évident.
RUPTURE : sur quoi baser ma vie, désormais ?


Mais je reste définitivement païen, et, je le répète, je ne crains pas la mort (qui, pour moi, est le néant, soyons clair !). J'ai déjà eu une belle, longue, et riche vie.
.......................................................................
Bon, STOP LA ! j'ai été beaucoup trop long.

Il faut néanmoins que je termine en disant :
je n'aime pas Michel Onfray (je suis cassant, ce qui est rare).
Ni sa philosophie d'inspiration nietzschéenne, ni ses prétentions, ni ses sarcasmes, ni ses critiques soit-disant sociologiques débiles,
ce mec a peut-être, comme beaucoup, la sensation d'avoir voulu réussir sa vie, par un excès d'activisme (parfois efficace) qui confine à l'hubris,
il met en avant dans son récit biographique ses origines plus que modestes; je peux en faire autant, enfin moi non, mais mon père oui. Que cherche-t-il à prouver ?

Non, bien d'autres philosophes me caressent le poil, souvent par leur étonnante humilité.
Nous pourrons en reparler.

Heureux d'avoir apporter ma petite participation à ce fil passionnant.
A bientôt j'espère.
if

ifness

Messages : 2941
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : Plus nulle part, désormais

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par Zarbitude le Dim 28 Juin 2020 - 10:04

Il s'est passé dernièrement un événement extrêmement émotionnel dans ma vie.
J'ai prié parce que je crois en Dieu, en la Vie, en ce Principe de Vie qui nous anime tous. Ces dénominations sont interchangeables et équivalentes.
Et ma prière a été exhaussée.
J'ai ressenti pour la première fois de ma vie et avec une intensité jusqu'alors inconnue, une reconnaissance éternelle.
J'ai dit mille fois merci avec le coeur grand ouvert et j'ai pleuré de joie. C'était merveilleux!
Mais maintenant que j'écris ces mots, je me souviens que c'est la deuxième fois.
J'avais oublié, c'est fou!
Et ensuite, un peu après cet événement, j'ai ressenti une autre sensation très forte.
J'ai décidé de ne plus rien demander à Dieu tellement j'avais été comblée.
Ce qui en a découlé instantanément c'est que j'ai décidé au plus profond de moi d'accepter tout ce qu'Il voudrait bien me donner. Une sorte de confiance aveugle mais pas tant que ça...
Je sais depuis longtemps que derrière tout événement considéré comme dramatique, il y a un "cadeau" immense. Et que c'est seulement avec le recul que j'ai pu en prendre conscience et que cela s'ancre petit à petit en moi, de plus en plus profondément.
Tout cela pour vous dire, chers lecteurs bien aimés, que cet état d'esprit qui consiste à prendre la vie comme elle se présente est quelque chose qui m'apporte beaucoup de sérénité.
Je fais de plus en plus confiance.
Tout dépend aussi de ce sur quoi on focalise son attention, son amour.
Depuis longtemps je me focalise sur Dieu et sur l'amour qui Le caractérise à mes yeux.
Ca fait que j'aime la Vie et la mienne, de plus en plus.
Puisse-t-il en être de même pour vous tous si tel est votre désir le plus profond, le plus sincère.
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 8314
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Aimer sa vie  Empty Re: Aimer sa vie

Message par ifness le Dim 28 Juin 2020 - 13:36

Beau témoignage.

Il est évident que je ne partage pas du tout cette "théologie" (il ne s'agit pas de philosophie)
mais je respecte,
d'autant que l'Idée de Dieu est associée à l'Amour, sans restriction,
ce qui est loin d'être le cas dans les diverses croyances ou fois.

Je suis a-thée, mais je n'aime pas ce "a",
comme si : ne pas croire en Dieu ne consistait qu'en un refus, une négation,
je me dis donc "païen", à défaut d'autre chose,

et, primitivement catholique, me suis battu pour me défaire de cette défroque dont on m'avait culturellement affublé. Ce qui est un dur travail : croire en quoi ? Aimer ?
Ma culture gréco-latine m'a beaucoup aidé, me faisant entrer plus facilement dans le riche univers de la philosophie, DES philosophies.

Ce travail ne m'a pas coupé des "valeurs", bien au contraire, elle m'a enrichi de bien des contacts "intellectuels", car je ne suis pas resté sans rien faire,
et j'avoue humblement que la notion (devenue une sorte de fond cosmologique) "d'amour" christique diffuse dans mon univers mental, l'enrichit, je ne le répudie pas .

(NB. Onfray vomit tout, lui, même la fête de Noël ! Grand philosophe -peut-être...- mais petit homme !)

Voilà.
Je tenais à répondre rapidement à ton texte étonnant, Zarbi, avant que d'autres ne s'en emparent ou interfèrent.
if



ifness

Messages : 2941
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : Plus nulle part, désormais

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum