Forum ZEBRAS CROSSING
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Discussion sur la culpabilité

Aller en bas

Discussion sur la culpabilité Empty Discussion sur la culpabilité

Message par YopHello le Ven 22 Mai 2020 - 18:21

Pour commencer, je cherche différents points de vue sur la culpabilité des personnes, pourquoi les gens acceptent de vivre avec ?
Personnellement, j'ai un peut de mal à ressentir mes émotions, c'est principalement celles qui sont fortes que je reconnais, la culpabilité, le regret, les remords, la nostalgie sont pas vraiment de mon quotidien(on vas dire que je suis un peut jeune aussi, du haut de mes 18ans) et quand elles sont là, je les apprécient(surtout le regret, ouai je sais c'est bizarre), j'ai l’habitude de faire les choses et de vivre dans le moment présent et j'aime pas rester bloquer sur le fait que ça c'est déjà passé et que je peut rien y faire(même si je sait que la prochaine fois je ferais autrement). C'est des choses que des personnes acceptent quasiment toute leur vie en s'en plaignant et elle arrivent pas à passer à autre choses, c'est ça que je trouve bizarre chez certains et j'aimerais avoir d'autres avis que ceux que je me suis fait dans ma grande caboche.

YopHello

Messages : 14
Date d'inscription : 19/07/2019

Revenir en haut Aller en bas

Discussion sur la culpabilité Empty Re: Discussion sur la culpabilité

Message par Charv le Ven 22 Mai 2020 - 19:52

Bon. Postulat :

Charv
Charv

Messages : 1194
Date d'inscription : 15/04/2018
Age : 43
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Discussion sur la culpabilité Empty Re: Discussion sur la culpabilité

Message par Invité le Sam 23 Mai 2020 - 1:51

Pour moi la culpabilité est directement lié à notre propre code moral. Elle intervient lorsque l'on agit d'un façon que l'on a catalogué de mauvais dans celui ci. Elle sert à nous indiquer que l'on a dévié sur un autre chemin que celui que nous empreintions et nous pousse à nous remettre en question afin d'en tracer un autre qui sera plus en accord avec qui on est vraiment.
Pour répondre à ta question, personnellement j'accepte ce sentiment et lui suis reconnaissante d'exister car elle seule me rappelle qui je suis et qui je ne suis pas, me montre qui je peux être et qui je ne peux plus être. Elle active ma conscience qui m'aide à améliorer la faiblesse que ma culpabilité à mis en lumière. Elle ne pars que lorsque son travail est fini, c'est une amie loyale. Elle reste tout prêt, elle veille à ce que je continue de me respecter en agissant en accord avec qui je suis, prête à revenir me botter les fesses si besoin.

Je pense que si tu arrives à culpabiliser dans un court lapse de temps c'est que tu l'écoutes et fais ce que tu dois faire pour que son travail se termine. Autrement dit, tu vis bien ton émotion. Le problème ne vient pas de toi.

Au contraire, les personnes qui sont encore animé par la culpabilité font les têtes de mules en l'étouffant au lieu de l'écouter et la laisser faire son job afin de partir et les laisser en paix avec eux même. Ça peut être pour différentes raisons, ces personnes soit n'acceptent pas la responsabilité de leurs erreurs, soit ne se pardonnent pas, soit on peur d'assumer les dégâts qu'ils ont causé, soit ne veulent pas dire adieu à la personne qu'ils étaient et la vie qu'ils avaient avant cette erreur car ça a provoqué un changement irrémédiable, etc.
Elles restent piégé dans le cercle vicieux de la culpabilité et plus elles y restent, plus elles prennent l'habitude de sa présence et adapte leurs vies à celle ci, prêtent à vivre une vie de tortures intérieures plutôt que de faire face à la réalité.

J'espère que mon avis pourra t'aider dans ton questionnement. Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Discussion sur la culpabilité Empty Re: Discussion sur la culpabilité

Message par YopHello le Sam 23 Mai 2020 - 11:12

Merci Charv, même si je suis pas du genre à culpabiliser de vivre.

Et oui, ça m'aide pas mal dans mon questionnement Esprit libre. J'ai parfois tellement de recul sur moi, qu'avant de me poser la question si ce que j'ai fais c'est bien ou mal, je me demande si ça aura un impact positif ou négatif sur mon état mental. Donc me poser la question sur quelle émotion je ressent... Je suis plus un sentimental qu'un émotionnel, je suis bien avant d'être heureux, je suis en insécurité avant d'avoir peur, je suis mal avant d'être triste et je ne tombe pas en colère. Razz

YopHello

Messages : 14
Date d'inscription : 19/07/2019

Revenir en haut Aller en bas

Discussion sur la culpabilité Empty Re: Discussion sur la culpabilité

Message par Charv le Sam 23 Mai 2020 - 13:25

J'ai l'impression que ton questionnement (que je n'arrive pas à saisir clairement, je le confesse, mais justement, ça amène un angle d'accroche : pourquoi est-ce que la question n'est pas/ne me semble pas claire ?) ressemblerait à : "dîtes, je culpabilise de ne pas culpabiliser plus que ça... C'est normal ?"

Qu'en dis-tu ?
Charv
Charv

Messages : 1194
Date d'inscription : 15/04/2018
Age : 43
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Discussion sur la culpabilité Empty Re: Discussion sur la culpabilité

Message par YopHello le Sam 23 Mai 2020 - 14:29

Je l'ai vue venir celle là, mais non, je ne culpabilise pas de ne pas culpabiliser XD. C'est plus de la curiosité, j'ai cherché sur le net puis j'ai trouvé que du "Comment ne plus culpabiliser" ou encore "se libérer de la culpabilité"... Je cherche plutôt à comprendre les personnes qui m'entourent que partager des moments avec elles, je préfère déduire que (attention c'est uniquement mon point de vue, et ce n'est pas pour tout) perdre mon temps, c'est plus rapide de se faire des idées. Je sais que j'ai le syndrome de l'observateur, j'ai pas vraiment d'intérêt a participer si ça me met en danger ou dans le malaise, alors au lieux de faire des choses qui m’amèneraient a culpabiliser et qui prendraient du temps, je préfère un apport d'informations externe.

YopHello

Messages : 14
Date d'inscription : 19/07/2019

Revenir en haut Aller en bas

Discussion sur la culpabilité Empty Re: Discussion sur la culpabilité

Message par Sun Simiao le Sam 23 Mai 2020 - 15:28


Aaaah c'est sûr, la culpabilité c'est mal!
Mais si tu as fait le mal, l'absence de culpabilité aggrave beaucoup ton cas!
Comme l'a dit Esprit Libre, la culpabilité est indispensable à l'Homme en tant qu'être moral. Mais je me sens parfois bouffé par la culpabilité pour des tas de choses pour lesquelles il y a "prescription", culpabilité qui à la fois me prend de l'énergie et peut entraver mes actions pourtant légitimes. Je crois que c'est assez partagé. La culpabilité semble toujours prendre trop de place, en intensité et dans le temps. Elle a la vertu de nous faire considérer que nous sommes acteurs de notre vie, de prendre en compte la portée de nos actes ; mais on semble souvent ne plus remettre les choses à leur place et se croire responsable de ce qui nous échappe, nous dépasse. J'en viens à penser que d'un certain côté, elle est une alliée d'un ego démesuré, d'un narcissisme exagéré qui nous fait nous accorder bien plus d'importance que nous en avons réellement, autour de nous et chez les autres.
Et puis elle a la sale manie de nous ramener dans le passé, ou plutôt de le faire intervenir de la plus mauvaise des façons dans notre présent, non comme une expérience potentiellement utile, mais comme une peur de revivre la même expérience douloureuse du sentiment de culpabilité.
Non vraiment la culpabilité c'est mal.
Indispensable, mais superflue.
Sun Simiao
Sun Simiao

Messages : 732
Date d'inscription : 04/08/2016
Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Discussion sur la culpabilité Empty Re: Discussion sur la culpabilité

Message par YopHello le Sam 23 Mai 2020 - 16:26

Dans la culpabilité il y a une certaine anpatie qui se mélange, j'aurais pas tendance à culpabiliser si c'est un inconnu ou une chose qui n'est pas sûr d'exister... C'est plus difficile d'apprendre de ses erreurs quand on se sent coupable.

YopHello

Messages : 14
Date d'inscription : 19/07/2019

Revenir en haut Aller en bas

Discussion sur la culpabilité Empty Re: Discussion sur la culpabilité

Message par Invité le Dim 24 Mai 2020 - 1:43

Je pense qu'il y a aussi le fait qu'on nous éduque en nous faisant comprendre que si on culpabilise pas à une action jugés par un tiers comme "mal", on est pas une personne bien, pas normale, donc une personne qui n'est pas aimable par les autres dû à cette anomalie. Probablement qu'on se dit "si je culpabilise ça prouve à moi même et aux autres que je suis une bonne personne, acceptable en société, dans la norme donc aimable". Ce qui peut expliquer de culpabiliser à l'extrême pour n'importe quoi quand on souffre de manque d'estime de soi.

Je dirais que la mentalité de la société et la religion ont une énorme responsabilité de la place de la culpabilité dans nos vies car ce sont les deux plus puissants influenceurs jusqu'à encore aujourd'hui qui nous dictes ce qui est considérable comme bon et mauvais, nous guidant malgré nous à culpabiliser là où ils l'ont décidé. Heureusement l'esprit critique existe pour nous aider à se réapproprié nos émotions et notre esprit.

Je pense aussi que le fait de pousser la réflexion plus loin que la plupart des gens fait qu'on arrive à comprendre le monde qui nous entoure tel qu'il est dans sa réalité, au delà de l'aspect sous lequel on nous le montre. Le fait de se rendre compte de toutes les mauvaises actions que l'on est conditionné a banalisé dans nos vies et à considérés comme de bonnes actions ou simplement nécessaires à tord, ainsi que le contraire, fait que l'on comprend que, au final, ce qui est bon ou mauvais dépend probablement uniquement du point de vue où l'on se positionne. Ce qui implique que peu importe ce que l'on ferra, même avec les meilleures intentions qu'il en ressorte du positif, sous certains points de vues nos actions seront considérés comme mauvaises et auront des résultats négatifs. Et ce, étant un fait irrémédiable.
J'appellerai ça la culpabilité d'être un être humain, ce qui implique être imparfait, composé de bien et de mal. Mais au final on est né comme ça, on ne l'a pas choisit donc la seule solution est de nous accepter dans notre condition d'être humain.

Prenons un exemple simple et connu de tous :
les passants face aux personnes qui font la manche dans la rue.

Comment expliquer que face à ces gens, lorsqu'elles passent devant sans s'arrêter, certaines personnes culpabilisent de n'avoir rien fait et d'autres non ?

Comment expliquer que certaines personnes culpabilisent à l'extrême au point d'être hanté des années plus tard et d'autres ont culpabilisé quelques minutes ?

Comment expliquer que malgré le fait que lorsque l'on en parle, majoritairement cela émet une volonté forte chez les gens de venir en aide à ces personnes afin qu'elles aient une vie meilleure et que pourtant dans les faits, il y a autant de ces mêmes gens qui passent leurs chemins, choisissant un chemin de culpabilité à court ou long terme plutôt que de suivre leur émotion primaire qui était l'empathie?

Comment expliquer que même les personnes qui les aident en argent, en soins, en logement etc vont culpabiliser de ne pas faire plus et d'autres s'en contenteront ?

Perso, je pense qu'au fond de nous tous il y a cette partie brute, profonde et authentique qui nous hurle que quelque chose cloche avec notre attitude qui n'est pas en accord avec qui on est ou qui on pense être.
Soit on veut les aider mais pour x raisons on le fait pas, ce qui nous fait culpabiliser car on sait que cette raison au fond on ne la considère pas comme valable. Soit on veut pas les aider mais on culpabilise car l'image que l'on s'est fait de nous même n'est pas en accord avec qui on est.

Enfin, tout ça pour revenir au fait que je pense que la culpabilité s'est un mal pour un bien car dans tout les cas elle est le signal d'un problème en soi.


"J'ai parfois tellement de recul sur moi, qu'avant de me poser la question si ce que j'ai fais c'est bien ou mal, je me demande si ça aura un impact positif ou négatif sur mon état mental. Donc me poser la question sur quelle émotion je ressent... Je suis plus un sentimental qu'un émotionnel, je suis bien avant d'être heureux, je suis en insécurité avant d'avoir peur, je suis mal avant d'être triste et je ne tombe pas en colère."

C'est intéressant ta façon de fonctionner. Tu le vis bien ? J'ai l'impression que c'est une façon plutôt saine de vivre au final, tu tates le terrain avant d'y mettre les pieds.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Discussion sur la culpabilité Empty Re: Discussion sur la culpabilité

Message par YopHello le Dim 24 Mai 2020 - 13:43

Parfois, ne pas vivre les émotions comme beaucoup car tu sais déjà ce qui cause ton mal être et quoi faire et du coup ne pas avoir à passer par certaines phases c'est lourd si tu est entouré de personnes... Comme pour la mort d'un proche, si tu sais que plus jamais tu ne la reverra en vrai, que tu t'y soit préparé avant, mais que au moment où ça arrive tu dis que ça devais arriver et que t'y était préparé, t'est considéré par la plupart des personnes comme un sorcier a brûler au bûcher parceque tu n'as pas pleuré. Au final tu t'éloigne le plus des personnes qui te gâchent la vie a cause de ça ou t'en parle plus, moi j'ai plutôt fais le choix inverse, de vivre avec même si ça dérange, le pire c'est que ce sont ces sujets là qui m'intéressent. J'aime pas être défini comme un être humain, parceque ça revient à correspondre à des critères culturels et sociaux vaguement définis et auxquels je n'adhère pas sur tout les aspects.
Ça me rappelle l'analyse que j'avais faite au lycée de L'Étranger d'Albert Camus, qui commence avec : "Aujourd’hui, maman est morte."
J'ai vécu l'analyse du livre comme un jugement, celui de la société toute entière, un être détaché, obligé d'observer car impossible à cerner. Pour moi c'était tout l'inverse, un homme factuel qui vivais le moment présent comme il le voulais malgré tout ce qui lui arrive et jusqu'à la fin.
Au fond j'ai l'impression de voir de personnes qui cherchent dieu quand il pleut. De personnes qui cherchent anpatie quand un proche décède. J'ai choisi un autre chemin mais ce qui m'embête c'est ce pouvoir de nuisance que certaines personnes déploient quand tu n'agis pas comme elles le feraient, quand tu n'est pas comme elles, je ne refoule pas mes émotions, j'en ai, même, mais quand j'ai la solution, je n'en ai pas besoin.

YopHello

Messages : 14
Date d'inscription : 19/07/2019

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum