Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ?

Aller en bas

Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ? Empty Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ?

Message par plusHPquI le Sam 9 Mai 2020 - 17:58

Bonjour,

Je viens à l'instant de m'inscrire, et il me semble que ce forum pourrait répondre à certaines questions que je me pose, et vis-à-vis de moi, et vis-à-vis d'une amie.
C'est de cette dernière que je vais ici, pour l'instant, parler - brièvement.

Hypersensible, pensée en arborescence (pas toujours simple à suivre, car incapable de répondre clairement à une question sans passer par x chemins qui n'ont a priori rien à voir), très douée dans certains domaines (art et bricolage essentiellement). Elle me semble avoir énormément de traits "zébrés", comme il est coutume de dire.

Néanmoins, je ne la trouve pas particulièrement "intelligente" en ce sens qu'elle comprend souvent les choses de manière disons brute, sans véritable nuance, sans lire entre les lignes (lors de nos débats, j'entends), sans grand recul non plus.
[edit delete, au cas où la personne viendrait ici Laughing ]
Bref je ne vais pas m'épancher, et cet exemple se veut juste éclairant sur ce que j'entendais par "pas particulièrement intelligente", ce qui n'a rien d'offensant, le terme important étant "particulièrement".

Ma question est donc la suivante : peut-on être "zèbre" sans être HPI ou sont-ce tout deux des synonymes ? L'un implique-t-il nécessairement l'autre ?

Merci d'avance pour les potentielles réponses.


Dernière édition par plusHPquI le Sam 9 Mai 2020 - 23:20, édité 1 fois

plusHPquI

Messages : 10
Date d'inscription : 09/05/2020

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ? Empty Re: Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ?

Message par Ceci n'est pas un tigrou le Sam 9 Mai 2020 - 19:05

On peut être HQI, HPI, sans pour être autant avoir de la culture, de l'éducation ou du recul.
Ceci n'est pas un tigrou
Ceci n'est pas un tigrou

Messages : 2173
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 40
Localisation : Lyon 7

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ? Empty Re: Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ?

Message par plusHPquI le Sam 9 Mai 2020 - 19:07

Ceci n'est pas un tigrou a écrit:On peut être HQI, HPI, sans pour être autant avoir de la culture, de l'éducation et du recul.

Certes, mais ça ne répond pas vraiment à ma question ; ni n'est en rapport avec ce que j'ai pu dire (la personne en question étant cultivée, "bien éduquée").

plusHPquI

Messages : 10
Date d'inscription : 09/05/2020

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ? Empty Re: Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ?

Message par Ceci n'est pas un tigrou le Sam 9 Mai 2020 - 19:55

Si elle n'est pas capable de se projeter dans le 17ème siècle, j'ai comme un doute sur le "bien".

Zèbre c'est un mot fourre tout, chacun y voit ce qu'il a envie d'y voir et tu n'auras probablement pas deux personnes qui te diront la même chose ici.
Cependant dans l'esprit de la personne qui a posé le mot "zèbre", oui cela devrait être un synonyme.
Ceci n'est pas un tigrou
Ceci n'est pas un tigrou

Messages : 2173
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 40
Localisation : Lyon 7

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ? Empty Re: Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ?

Message par Invité le Sam 9 Mai 2020 - 20:03

Salut, je vais essayer de répondre à ta question mais ce n'est pas une réponse universelle et il est fort possible que bien d'autres personnes ici aient une approche du sujet totalement différente.

Avant tout, il faut savoir que "Zèbre", c'est un terme qui a été introduit par Jeanne Siaud-Facchin (JSF), une psychologue clinicienne et psychothérapeute qui a rédigé quelques bouquins sur le sujet de la douance.

A l'origine, le mot "zèbre" est employé pour décrire un individu qui présente une particularité au niveau intellectuel on dira, et aurait subi la passation d'un test de Q.I. qui aurait donné un résultat supérieur ou égal à 130. Le but initial étant d'éviter les ambiguïtés entre tous les termes déjà existants qui peuvent parfois avoir des définitions plutôt "erronées" dans leur sens : Intellectuellement précoce, HPI (Haut Potentiel Intellectuel), HQI (Haut Quotient Intellectuel), THQI (Très Haut QI), surdoué, Aspi (Définit généralement un syndrome d'Asperger avec un QI supérieur ou égal à 130).

Aujourd'hui on peut dire que la définition du mot "Zèbre" s'est élargie et qu'on peut définir comme zèbre, toute personne s'étant reconnu dans le portrait "caractéristique" du zèbre qu'on peut trouver des les ouvrages de JSF ou encore, se considère comme zèbre toute personne qui ne se sentirait pas à sa place dans la société et ressentant un décalage vis à vis de cette dernière.

En clair, le terme "Zèbre" est aujourd'hui utilisé à la fois pour caractériser une différence plus ou moins marquée dans les processus cognitifs d'un individu si je puis dire, tout en évitant tous les termes un peu tabous que j'ai cité ci-dessus, mais également pour caractériser une personne qui ne sait pas trop encore où est sa place mais ressent ce décalage et se sent bien auprès de la communauté Zèbre.

Voilà pour le petit topo, du moins c'est comme ça que j'ai compris le concept il y a quelques années, j'espère ne pas avoir dit trop de bêtises.

Ensuite il faut savoir que la définition d'HP (Haut Potentiel) n'est pas seulement liée à l'aspect intellectuel et peut en effet comporter un aspect émotionnel. C'est pour ça qu'on trouve des HPI (HP Intellectuel) et des HPE (HP Émotionnel)  et très souvent les deux. L'hyperémotivité et l'hypersensibilité (au sens plus physique on dira) sont quasiment instantanément liées à l'aspect zébresque (sur le plan intellectuel) d'une personne : En d'autres termes, on peut être hyperémotif et/ou hypersensible sans pour autant être zèbre (le zèbre de la première définition) mais un zèbre sera forcément (j'en ai trouvé certains qui ne l'étaient pas) dans la plupart des cas hypersensible et/ou hyperémotif.

Enfin, il faut également préciser que la connaissance et la culture ne sont pas forcément liées à la zébritude. Une personne peut être zèbre sans pour autant avoir une immense culture générale et c'est plutôt le cliché du zèbre assoiffé de savoir qui renvoie cet aspect là. Tout comme le fait qu'il existe des zèbres qui s'intègrent très bien au cadre scolaire de l'éducation nationale et n'ont pas de soucis à l'école et le fait qu'il existe d'autres zèbres avec qui ça coince un petit peu plus.

Bref, à mon sens, la connaissance ou la culture n'est pas le seul moyen de déterminer si une personne est zèbre ou non, il y a énormément d'autres aspects qui entrent en compte.

Aujourd'hui, il y a aussi la question du : Un HPI est-il "surdoué" au sens : Possède-t-il un QI supérieur ou égal à 130 ? Pour ma part, j'ai été testée avec un QI supérieur à 130 (Bien que QI Total ne soit pas interpétable car résultats hétérogènes mais dans tous les cas, ça restait plutôt au dessus) et je n'aime pas le terme "surdoué" donc je me définis comme HPI. Au même titre que je n'aime pas le mot "Zèbre" car comme dit précédemment, c'est un peu un terme fourre-tout et chacun dans cette communauté est différent à sa manière.

A retenir aussi que ce n'est pas un chiffre qui définit la personne ni qui elle est.

En espérant avoir pu t'offrir quelques éléments de réponse Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ? Empty Re: Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ?

Message par plusHPquI le Sam 9 Mai 2020 - 23:18

Opportunity a écrit:Salut, je vais essayer de répondre à ta question mais ce n'est pas une réponse universelle et il est fort possible que bien d'autres personnes ici aient une approche du sujet totalement différente.

Avant tout, il faut savoir que "Zèbre", c'est un terme qui a été introduit par Jeanne Siaud-Facchin (JSF), une psychologue clinicienne et psychothérapeute qui a rédigé quelques bouquins sur le sujet de la douance.

A l'origine, le mot "zèbre" est employé pour décrire un individu qui présente une particularité au niveau intellectuel on dira, et aurait subi la passation d'un test de Q.I. qui aurait donné un résultat supérieur ou égal à 130. Le but initial étant d'éviter les ambiguïtés entre tous les termes déjà existants qui peuvent parfois avoir des définitions plutôt "erronées" dans leur sens : Intellectuellement précoce, HPI (Haut Potentiel Intellectuel), HQI (Haut Quotient Intellectuel), THQI (Très Haut QI), surdoué, Aspi (Définit généralement un syndrome d'Asperger avec un QI supérieur ou égal à 130).
*

Bonjour, tout d'abord, merci pour ta réponse !

Ensuite, navrée si je suis longue à la comprenette, mais je ne saisis pas. En quoi le terme zèbre évite-t-il les ambiguïtés entre tous les termes existants (ceux que tu citent) si ceux-là même ont une particularité et un qi>130 ?
A moins que "zèbre" soit le terme permettant de recouvrir tous ces termes ayant en caractéristique commune le >130 ?

Aujourd'hui on peut dire que la définition du mot "Zèbre" s'est élargie et qu'on peut définir comme zèbre, toute personne s'étant reconnu dans le portrait "caractéristique" du zèbre qu'on peut trouver des les ouvrages de JSF ou encore, se considère comme zèbre toute personne qui ne se sentirait pas à sa place dans la société et ressentant un décalage vis à vis de cette dernière.

Aïe, j'imagine que l'effet barnum doit filer bon train Very Happy

En clair, le terme "Zèbre" est aujourd'hui utilisé à la fois pour caractériser une différence plus ou moins marquée dans les processus cognitifs d'un individu si je puis dire, tout en évitant tous les termes un peu tabous que j'ai cité ci-dessus, mais également pour caractériser une personne qui ne sait pas trop encore où est sa place mais ressent ce décalage et se sent bien auprès de la communauté Zèbre.
(Même incompréhension que ci-dessus, du coup)

Voilà pour le petit topo, du moins c'est comme ça que j'ai compris le concept il y a quelques années, j'espère ne pas avoir dit trop de bêtises.

Ensuite il faut savoir que la définition d'HP (Haut Potentiel) n'est pas seulement liée à l'aspect intellectuel et peut en effet comporter un aspect émotionnel. C'est pour ça qu'on trouve des HPI (HP Intellectuel) et des HPE (HP Émotionnel)  et très souvent les deux. L'hyperémotivité et l'hypersensibilité (au sens plus physique on dira) sont quasiment instantanément liées à l'aspect zébresque (sur le plan intellectuel) d'une personne : En d'autres termes, on peut être hyperémotif et/ou hypersensible sans pour autant être zèbre (le zèbre de la première définition) mais un zèbre sera forcément (j'en ai trouvé certains qui ne l'étaient pas) dans la plupart des cas hypersensible et/ou hyperémotif.

Merci.
Quoique je trouve compliqué le "hyper", étant donné qu'il est compliqué de savoir à quelle intensité les autres perçoivent/reçoivent les choses.
Mais avec l'expérience, j'imagine que l'on peut s'en faire une bonne représentation et avoir un semblant de point de comparaison.

Enfin, il faut également préciser que la connaissance et la culture ne sont pas forcément liées à la zébritude. Une personne peut être zèbre sans pour autant avoir une immense culture générale et c'est plutôt le cliché du zèbre assoiffé de savoir qui renvoie cet aspect là. Tout comme le fait qu'il existe des zèbres qui s'intègrent très bien au cadre scolaire de l'éducation nationale et n'ont pas de soucis à l'école et le fait qu'il existe d'autres zèbres avec qui ça coince un petit peu plus.

En effet. L'exemple donné lors de mon premier post n'avait pas pour objectif de dire "elle n'a pas de culture" (d'autant que c'est faux), mais m'interrogeait sur l'instantanéité de ce genre de réponses sans aucune mise en perspective du contexte. Je n'arrive pas à être claire. Disons plus simplement que je me demandais si on pouvait être HPI sans mettre les informations que l'on a dans un contexte plus général, ou en occultant des données (ex : "la preuve que l'astrologie est une véritable science ; à l'époque, les médecins s'en servaient pour soigner les patients", faisant fi du fait qu'à l'époque, les gens étaient moins bien soignés, et que ça n'est donc preuve de rien).

Bref, à mon sens, la connaissance ou la culture n'est pas le seul moyen de déterminer si une personne est zèbre ou non, il y a énormément d'autres aspects qui entrent en compte.
Bien sûr.


Aujourd'hui, il y a aussi la question du : Un HPI est-il "surdoué" au sens : Possède-t-il un QI supérieur ou égal à 130 ? Pour ma part, j'ai été testée avec un QI supérieur à 130 (Bien que QI Total ne soit pas interpétable car résultats hétérogènes mais dans tous les cas, ça restait plutôt au dessus) et je n'aime pas le terme "surdoué" donc je me définis comme HPI. Au même titre que je n'aime pas le mot "Zèbre" car comme dit précédemment, c'est un peu un terme fourre-tout et chacun dans cette communauté est différent à sa manière.

J'avoue avoir du mal à faire le distingo entre HPI et "surdoué", je croyais ces deux termes synonymes.
Il est vrai que "surdoué" sonne très narcissique en plus d'induire les gens en erreur sur ce qu'est la douance.

A retenir aussi que ce n'est pas un chiffre qui définit la personne ni qui elle est.

En espérant avoir pu t'offrir quelques éléments de réponse Smile

Bien évidemment.
Cimer !

plusHPquI

Messages : 10
Date d'inscription : 09/05/2020

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ? Empty Re: Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ?

Message par Invité le Dim 10 Mai 2020 - 0:45

Alors, en fait, j'me suis peut-être mal exprimée ou alors j'ai pas fourni d'exemples quand j'ai écrit (j'étais sur mobile lors de l'écriture du précédent message), du coup je m'explique :

En fait, le terme zèbre évite les "ambiguités" dans le sens où le fait de se "caser" dans une certaine catégorie va te donner une "étiquette" (que tu n'es pas obligée d'accepter de porter hein) et cette étiquette, dans sa définition, ne reflète pas toujours la réalité.

Dans le sens où :

HPI = Haut Potentiel Intellectuel. Quand on parle de Haut Potentiel, ça sous-entend que l'on sait ou peut accomplir pleins de choses alors que bien souvent, les gens qui se découvrent HPI, ont plutôt l'impression de passer à côté de leur vie ou se sentir à côté de la plaque et ne rien réaliser dans leur vie ou que très peu de choses.
HQI et THQI = Haut/Très Haut QI. Et ça sous-entend rapidement un QI supérieur et donc peut susciter pas mal d'idées reçues par rapport au fait d'avoir un Q.I. très élevé.
Tout comme surdoué au final, qui via le préfixe "sur", peut laisser penser à une impression de "supériorité" alors que souvent c'est bien loin d'être la réalité.


Et oui, en fait j'ai donné deux sortes de définitions du mot "Zèbre" : La première concerne la toute première utilisation de ce mot pour définir ce qu'on appelle "> ou = 130".

Mais la seconde concerne aussi le fait de se classer comme "Zèbre" lorsqu'on ne se sent pas en phase avec la société, qu'on a cette impression constante de décalage avec le monde et qu'on peut trouver un réconfort auprès de la communauté "Zèbre" et s'y sentir bien. En gros, c'est un peu une sorte de refuge aussi pour certains. Enormément de gens (surtout ici), se sentent bien en tant que "Zèbres" bien qu'ils n'aient pas pour autant été testé ou n'ont pas forcément un Q.I. supérieur ou égal à 130.

Concernant l'effet Barnum, oui, c'est ce qui est peut-être un peu regrettable dans le nombre de portraits caractéristiques déjà dressés dans lesquels on peut se reconnaître. Pour ma part, j'ai eu la chance de ne pas subir cet effet Barnum bien que j'ai passé mon WAIS IV proche de l'âge adulte mais comme je n'ai jamais fait de recherches sur le sujet et que j'ai noté les caractéristiques au fur et à mesure de mon introspection, j'suis plutôt contente de pas avoir été confrontée à cet effet.


Par rapport au passage sur l'hyperémotivité et l'hypersensibilité, c'est juste les termes qui sont ainsi mais c'est vraiment très fréquent chez des Zèbres (qui correspondent à la 1ère def en partie), d'être hyperémotif ou hypersensible. C'est souvent ce qui a tendance à amplifier et intensifier encore plus ce sentiment de décalage avec les autres et ça se perçoit très rapidement par les autres autour. Par exemple, pour moi c'est normal de réagir comme je réagis mais pour les gens avec qui je traîne autour, ce sont des réactions disproportionnées qu'ils prennent souvent pour de la susceptibilité ou de la prise de tête sur des choses insignifiantes là où c'est vraiment blessant ou fortement impactant à mon égard.


Pour la distinction entre HPI et surdoué, après c'est une question de nom comme j'en parlais au début. Effectivement, il est très vrai que "surdoué" renvoie à ce fameux sentiment de "supériorité" alors que bien souvent, il n'en est rien et que ce n'est absolument pas le fond de la chose. Je t'avoue ne pas connaître la réelle distinction mais si je m'en fie à mon flair et mon interprétation, je pense que Haut Potentiel Intellectuel ça peut définir des surdoués et des non surdoués mais chez des gens non surdoués, la nuance serait peut-être dans la catégorie qu'ils occupent sur la fameuse échelle de Wechsler. Certainement dans la catégorie d'intelligence supérieure entre le 115 et le 129 en terme de données chiffrées ? Puis c'est le mot "Potentiel" qui veut dire beaucoup de choses aussi. Alors que HQI ou THQI c'est directement plus explicite. THQI plutôt extrême, on aurait tendance à penser la toute fin de l'extrémité droite de la courbe alors que HQI, on saurait pas vraiment où le placer.

Et concernant ta question principale, j'ai du mal à cerner la chose, comme chaque raisonnement est différent, je ne pense pas que ce soit possible de pouvoir se faire une idée de si une personne a un raisonnement "Zèbre" ou "HP" sur une seule façon de raisonner, étant donné que souvent, on se base sur un ensemble en évaluant de multiples facettes.


Dernière édition par Opportunity le Dim 10 Mai 2020 - 14:51, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ? Empty Re: Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ?

Message par plusHPquI le Dim 10 Mai 2020 - 1:12

Opportunity a écrit:Alors, en fait, j'me suis peut-être mal exprimée ou alors j'ai pas fourni d'exemples quand j'ai écrit (j'étais sur mobile lors de l'écriture du précédent message), du coup je m'explique :

En fait, le terme zèbre évite les "ambiguités" dans le sens où le fait de se "caser" dans une certaine catégorie va te donner une "étiquette" (que tu n'es pas obligée d'accepter de porter hein) et cette étiquette, dans sa définition, ne reflète pas toujours la réalité.

Dans le sens où :

HPI = Haut Potentiel Intellectuel. Quand on parle de Haut Potentiel, ça sous-entend que l'on sait ou peut accomplir pleins de choses alors que bien souvent, les gens qui se découvrent HPI, ont plutôt l'impression de passer à côté de leur vie ou se sentir à côté de la plaque et ne rien réaliser dans leur vie ou que très peu de choses.
HQI et THQI = Haut/Très Haut QI. Et ça sous-entend rapidement un QI supérieur et donc peut susciter pas mal d'idées reçues par rapport au fait d'avoir un Q.I. très élevé.
Tout comme surdoué au final, qui via le préfixe "sur", peut laisser penser à une impressiond de "supériorité" alors que souvent c'est bien loin d'être la réalité.

Et oui, en fait j'ai donné deux sortes de définitions du mot "Zèbre" : La première concerne la toute première utilisation de se mot pour définir ce qu'on appelle "> ou = 130".

Mais la seconde concerne aussi le fait de se classer comme "Zèbre" lorsqu'on ne se sent pas en phase avec la société, qu'on a cette impression constante de décalage avec le monde et qu'on peut trouver un réconfort auprès de la communauté "Zèbre" et s'y sentir bien. En gros, c'est un peu une sorte de refuge aussi pour certains. Enormément de gens (surtout ici), se sentent bien en tant que "Zèbres" bien qu'ils n'aient pas pour autant été testé ou n'ont pas forcément un Q.I. supérieur ou égal à 130.[/quote]

Haaa ok ! compris !

Concernant l'effet Barnum, oui, c'est ce qui est peut-être un peu regrettable dans le nombre de portraits caractéristiques déjà dressés dans lesquels on peut se reconnaître. Pour ma part, j'ai eu la chance de ne pas subir cet effet Barnum bien que j'ai passé mon WAIS IV proche de l'âge adulte mais comme je n'ai jamais fait de recherches sur le sujet et que j'ai noté les caractéristiques au fur et à mesure de mon introspection, j'suis plutôt contente de pas avoir été confrontée à cet effet.


Par rapport au passage sur l'hyperémotivité et l'hypersensibilité, c'est juste les termes qui sont ainsi mais c'est vraiment très fréquents chez des Zèbres (qui correspondent à la 1ère def en partie), d'être hyperémotif ou hypersensible. C'est souvent ce qui a tendance à amplifier et intensifier encore plus ce sentiment de décalage avec les autres et ça se perçoit très rapidement par les autres autour. Par exemple, moi, pour moi c'est normal de réagir comme je réagis mais pour les gens avec qui je traîne autour, ce sont des réactions disproportionnées qu'ils prennent souvent pour de la susceptibilité ou de la prise de tête sur des choses insignifiantes là où c'est vraiment blessant ou fortement impactant à mon égard.

Je comprends. Mon amie est vraiment comme ça, avec une expression exacerbée de ses émotions (ou plutôt, une expression conforme à ses émotions exacerbées : p).
C'est dans un autre post que je disais cela, mais je me permets de le répéter aussi car ça m'interroge un brin.
Et là, c'est un chouia d'introspection que je vais faire.
Je suis quelqu'un qui, irl, parle assez peu, et ai énormément de mal à exprimer ce que je ressens (qui souvent m'est d'ailleurs sur le coup totalement étranger, c'est avec du recul que je me dis "ha, c'était donc ça", et quand ça ne l'est pas, je le garde pour moi). Je ne laisse rien passer, ce n'est même pas volontaire, c'est un blocage, ou quelque chose de ce genre, je ne sais pas faire autrement.
Quand je ressens quelque chose de très fort, je vais le taire, le garder pour moi, et ne comprends pas pourquoi "les autres" (dont mon amie fait partie) n'en font pas de même, alors qu'ils savent qu'ils vont passer pour des gens dits "bizarres". Quelque part, j'admire (et envie) cette faculté d'extériorisation.
Je me permets de bifurquer. Elle a une pensée en arborescence, passe du coq à l'âne pour revenir sur le coq après avoir fait le tour de la ferme, une idée en appelant une autre. Je suis comme ça également, mais encore une fois, je sais, lorsqu'on me pose une question, ce qu'on attend de moi, et y réponds donc clairement, quand bien même une question en amène mille autre, que je ne la trouve pas bien formulée et prêtant à confusion.
"Tu fais quoi demain ?" ; dans ma tête : "pourquoi ? que veux-tu savoir exactement ? doit-on aller quelque part ? si oui je dois m'organiser, merde je ne suis pas allée faire les courses, je dois donc y aller ce soir etc etc." Dans ma bouche : A priori un peu de musique et de lecture.
Parce que je sais que l'on n'attend pas de moi cet étalage de pensées en cascade qui peuvent prendre de grosses proportions. Ce qui m'amène donc à me demander : comment se fait-il que les zèbres (je généralise bien sûr) n'en fasse pas autant Question






Pour la distinction entre HPI et surdoué, après c'est une question de nom comme j'en parlais au début. Effectivement, il est très vrai que "surdoué" renvoie à ce fameux sentiment de "supériorité" alors que bien souvent, il n'en est rien et que ce n'est absolument pas le fond de la chose. Je t'avoue ne pas connaître la réelle distinction mais si je m'en fie à mon flair et mon interprétation, je pense que Haut Potentiel Intellectuel ça peut définir des surdoués et des non surdoués mais chez des gens non surdoués, la nuance serait peut-être dans la catégorie qu'ils occupent sur la fameuse échelle de Wechsler. Certainement dans la catégorie d'intelligence supérieure entre le 115 et le 129 en terme de données chiffrées ? Puis c'est le mot "Potentiel" qui veut dire beaucoup de choses aussi. Alors que HQI ou THQI c'est directement plus explicite. THQI plutôt extrême, on aurait tendance à penser la toute fin de l'extrémité droite de la courbe alors que HQI, on saurait pas vraiment où le placer.

En effet, plus explicite et l'on s'imagine donc un mode de pensée vraiment différent des autres, quand HPI sonne davantage "normalisant" ; le "potentiel" (donc, non-actualisé).

Et concernant ta question principale, j'ai du mal à cerner la chose, comme chaque raisonnement est différent, je ne pense pas que ce soit possible de pouvoir se faire une idée de si une personne a un raisonnement "Zèbre" ou "HP" sur une seule façon de raisonner, étant donné que souvent, on se base sur un ensemble en évaluant de multiples facettes.

C'est vrai, et de toute façon ça n'est pas très important, merci pour tes réponses.

plusHPquI

Messages : 10
Date d'inscription : 09/05/2020

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ? Empty Re: Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ?

Message par DarkChocolate le Jeu 14 Mai 2020 - 11:33

C'est dommage que zèbre soit devenu comme le terme "geek", un mot utilisé pour définir tout et n'importe quoi.

Si tu veux lire seulement 2 livres pour avoir les 2 facettes du sujet, tu peux te lancer sur ceux-ci:
- "Trop intelligent pour être heureux ?" de JSF, comme indiqué plus haut, où JSF explique sa création de ce terme (ainsi tu as tout le contexte originel de manière précise) et fait un peu d'explications et un agglomérat de traits censés être retrouvés chez un zèbre;
- "Le haut potentiel en questions"de Catherine Cuche et Sophie Brasseur, qui s'attache à dire ce qu'en sait la science.

Le 1er est "vendeur" et accrocheur car si t'es concernée, t'as l'impression d'avoir plein de révélations, etc (attention à l'effet Barnum, oui) mais permet de poser pas mal de choses.
Le 2e est bien plus "terre à terre" et moins glamour et démonte le mythe, si j'ose dire. L'expression est un peu forte mais ça permet de pas mal relativiser et ça m'a conforté dans l'idée qu'il est quand même difficile de pouvoir clamer que untel ou untel est HPI/surdoué/tout ce qu'on veut juste sur la base de quelques petits constats.

Si l'on veut être rigoureux, il faut passer par la case tests, de toute façon (et des sérieux avec analyse+débriefing).
DarkChocolate
DarkChocolate

Messages : 54
Date d'inscription : 11/02/2020

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ? Empty Re: Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ?

Message par Philippe le Jeu 14 Mai 2020 - 12:29

plusHPquI a écrit:Ma question est donc la suivante : peut-on être "zèbre" sans être HPI ou sont-ce tout deux des synonymes ? L'un implique-t-il nécessairement l'autre ?
(NB: je m'exprime en mon nom propre, c'est-à-dire celui d'un ancien de ce forum, qui ne le fréquente plus guère, donc je ne sais pas quel est le consensus à ce propos, ni même s'il y en a - ou peut en avoir - un actuellement.)

Rmq : la question a déjà été posée un grand nombre de fois, fit l'objet de moult débats, tournant parfois à la bataille rangée...

Réponse brève : ce sont, grosso modo, des synonymes. Certain-e-s (sur)doué-e-s n'obtiennent pas un HQI aux tests à cause de troubles associés, ou autres raisons (mauvaise gestion du stress associé à un « examen », biais culturels, etc.).

Réponse détaillée :
Bien évidemment, cela dépend d'à qui tu t'adresses. Si c'est à un(e) zoologue (pour caricaturer), par exemple, « zèbre » et « HQI » n'auront aucun rapport.

Initialement, JSF et son équipe utilisaient en interne dans leur cabinet psy le terme « zèbre » pour désigner les (sur)doué-e-s. (D'autres auteurs ont convoqué un autre bestiaire, albatros, guépard, etc.)
Puis elle l'a rendu publique dans son livre TIPEH (L'adulte surdoué), la citation exacte figure dans ma signature (cf. au bas de ce message).
C'est devenu un surnom plus facile à revendiquer pour certain-e-s que « surdoué-e » qui est connoté (cf. les films, etc.), confondu parfois avec prodige, autiste ou génie...

Puis ce forum (entre autres) a attiré des personnes qui n'étaient pas HQI, mais voulurent se revendiquer « zèbres » car hypersensibles, et/ou mal dans leur vie.
Pour ces personnes, le terme en est venu à signifier autre chose que la définition qu'en donne JSF (un synonyme de HQI/HPI/surdoué-e).

Mais d'autres personnes, parmi lesquelles des ancien-ne-s de ce forum (dont je fais partie), ne voyaient pas d'un bon œil cette dérive.
Bien sûr, on peut appeler « zèbre » (ou « stroumpf », etc.), une catégorie de personnes qui sont, disons, hypersensibles émotionnellement mais peu vives/puissantes d'esprit. Pourquoi pas. M'enfin vu la définition (surnom pour une catégorie clinique) donnée par JSF, la référence explicite à son œuvre pour le créateur de ce forum et les premiers qui y venaient, bref la tradition, employer le même terme pour une catégorie différente c'est induire (inconsciemment voire sciemment) de la confusion. Bref c'est au minimum maladroit, voire un tantinet manipulateur, à mon avis.

Sur ce, bonnes lectures et bons échanges ici.
Philippe
Philippe

Messages : 2037
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 43
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

https://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ? Empty Re: Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ?

Message par plusHPquI le Mer 10 Juin 2020 - 17:46

Merci.

Néanmoins je tique là-dessus :
Certain-e-s (sur)doué-e-s n'obtiennent pas un HQI aux tests à cause de troubles associés, ou autres raisons (mauvaise gestion du stress associé à un « examen », biais culturels, etc.).

Comment savoir/comment savent-ils qu'ils sont HQ-P-I si leur score ne permettent pas de le déduire ?

plusHPquI

Messages : 10
Date d'inscription : 09/05/2020

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ? Empty Re: Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ?

Message par Sélène-Nyx le Mer 10 Juin 2020 - 19:26

Et, comme disait Montaigne:
 
  "Mieux vaut tête bien faite que tête bien pleine"

  Bon, après…. C'est quoi une "tête bien faite"? (J'ai tout entendu à ce propos, y compris qu'une tête en apparence (physiquement, donc) agréable à regarder était préférable à une tête férue de savoirs … lol!).
  Plus sérieusement, je pense que Montaigne, malgré son époque, se rapprochait davantage de ce qu'on peut voir, par exemple, lors d'une IRM. Alors une "tête bien faite" serait un cerveau bien câblé, avec des lobes qui remplissent bien leurs fonctions, sans troubles particuliers…
   Donc, il n'est pas nécessaire d'avoir une partie du cerveau hyper hypertrophié si les fonctionnalités, le câblage, présentent des failles.
Après, bien sûr, il est préférable d'être Intelligent plutôt que … Zintelligent. (Surtout si la "zébritude" rend nécessairement … malheureux).
   
   Ce n'est que mon interprétation de la citation de Montaigne …. Mais, j'ai remarqué que c'est souvent le sens vers lequel se dirigent les scientifiques qui travaillent sur le cerveau.  
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3499
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ? Empty Re: Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ?

Message par izo le Mer 10 Juin 2020 - 19:35

Bien faite c’est une tête qui n’a pas besoin de modes d’emploi pour appréhender toute chose, elle le fait à la mesure des signaux reçus qu’elle traite sans idées préconçues, un peu comme un apprivoisement mutuel. Une tête bien pleine pioche dans son coffre pour coller son contenu aux choses. Le mouvement Et la dynamique sont différents.
izo
izo

Messages : 3817
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ? Empty Re: Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ?

Message par St'ban le Mer 10 Juin 2020 - 21:40

izo a écrit:Bien faite c’est une tête qui n’a pas besoin de modes d’emploi pour appréhender toute chose, elle le fait à la mesure des signaux reçus qu’elle traite sans idées préconçues, un peu comme un apprivoisement mutuel. Une tête bien pleine pioche dans son coffre pour coller son contenu aux choses. Le mouvement Et la dynamique sont différents.

cheers
St'ban
St'ban

Messages : 9184
Date d'inscription : 24/10/2018
Age : 99
Localisation : Belgium (Région Namuroise)

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ? Empty Re: Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ?

Message par RonaldMcDonald le Mer 10 Juin 2020 - 23:14

izo a écrit:Bien faite c’est une tête qui n’a pas besoin de modes d’emploi pour appréhender toute chose, elle le fait à la mesure des signaux reçus qu’elle traite sans idées préconçues, un peu comme un apprivoisement mutuel. Une tête bien pleine pioche dans son coffre pour coller son contenu aux choses. Le mouvement Et la dynamique sont différents.

Smile

Ton sens de la formule est percutant. Quand au fond, j'étais déjà convaincu avant. Mais ça me rassure de lire des gens qui ont remarqué la même chose.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 1772
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 45
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ? Empty Re: Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ?

Message par Sélène-Nyx le Jeu 11 Juin 2020 - 19:45


Je suis d'accord avec vous trois!
Mais, pour en arriver à cette "tête bien faite" telle que vous la voyez, encore faut-il que ce soit possible ne serait-ce que sur le plan physiologique, que toutes les fonctionnalités soient en place … Very Happy
Bon, j'vais dire à mes parents qu'ils me refassent, Y'a qques ratés … Laughing
Ou au Créateur (ce piètre artisan) ou à Dame Nature (qui décidément ne fait pas toujours les choses bien si on la laisse faire …).
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3499
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ? Empty Re: Zèbre =/= HPI ? Zèbre => HPI ?

Message par larybenji le Sam 20 Juin 2020 - 23:39

Moi je vais te dire : zèbre = hqi.

Et oui une personne avec un haut qi peut-être parfois très bête, l'un n'empêche pas l'autre. Wink
larybenji
larybenji

Messages : 105
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 35
Localisation : Sète

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum