Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ?

Aller en bas

Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ? Empty Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ?

Message par Cinerea le Mar 5 Mai 2020 - 15:21

Je suis une femme de 29 ans et j'ai été dépistée HPI et TDAH quand j'avais 28 ans. J'ai aussi pas mal de problèmes d'anxiété.

De plus en plus, je ne peux pas m'empêcher de me reconnaître 100% dans l'autisme; spécialement quand je regarde des vidéos faits par des femmes asperger.  Différents test en ligne me classent clairement dans le spectre autistique (bien qu'aucune validité scientifique). Il y a énormément de choses de ma vie qui seraient expliquée par le fait d'être asperger (je ne vais pas les mentionner, car ce n'est pas l'objectif de ce post).

La question se pose si passer par un diagnostic ou pas...  et c'est un choix extrêmement difficile à faire!

Quelle utilité du diagnostic pour quelqu'un qui sait déjà être neuroatypique (au vu du TDAH)?


ARGUMENTS POUR LE DIAGNOSTIC  :

- CURIOSITÉ, envie de savoir, envie de comprendre (quelque soit la réponse)
- cela m'obessionne... j'ai commencé à lire pas mal d'articles scientifiques ainsi que des médias mainstream sur le sujet; je n'arrive pas à m' arrêter de rechercher de nouvelles informations et tout lire! … au point que ça me distrait d'autres choses que je devrais faire...
- si un jour je veux avoir des enfants, ça peut être utile de savoir ce que j'ai moi  
- si ça s'avère :  mieux me comprendre, enlever des souffrances et des culpabilisations, prévenir des difficultés dans l'avenir, mieux m'expliquer, mieux communiquer , pouvoir exprimer plus facilement mes besoins


ARGUMENTS CONTRE LE DIAGNOSTIC :

- toute manière je sais déjà être TDAH, HPI et anxieuse (et donc je peux déjà expliquer énormément de choses, mieux comprendre ma situation, etc. )
- être HPI & TDAH avec anxiété et/ou Asperger... la différence est minime!?
- de toute manière je ne vais pas le révéler ni au travail ni à mes amis ; comme je ne l'ai pas fait pour le TDAH ni pour le HPI
- ma vie "fonctionne"  plus ou moins  (malgré des souffrances et des difficultés :  j'ai un travail que j'aime,  j'ai du temps pour cultiver mes passions et mes intérêts,  je suis dans une relation stable... ), donc quelle utilité ?
- temps, énergie, argent...  
- risque que le diagnostic me déstabilise  
- risque de tomber dans les mains de mauvais professionnels, stéréotypes de genre
- au final ça ne change rien dans le concret... ce serait juste affiner le choix de l'étiquette ou s'assurer d'avoir trouvé la bonne étiquette... mais à quel fin?!?  surtout au vu de la similarité de ces étiquettes...  
- je peux toujours passer le diagnostic plus tard dans ma vie si la souffrance augmente (p.ex. si je fais un burnout, je perds mon travail, etc.)


Des expériences en ce sens ?

Des personnes qui se sont repenties d'avoir fait le diagnostic ?  

Des personnes qui ne se sont pas repenties, mais qui l'ont trouvé inutile, car de toute manière savaient déjà être neuroatypiques (TDAH) et/ou être HPI ?

Des personnes qui ont trouvé le diagnostic très utile malgré qu'elles savaient déjà être HPI et/ou TDAH?

Merci de tout cœur !

Impatiente de vous lire  I love you  I love you  I love you  I love you


Dernière édition par Cinerea le Mer 6 Mai 2020 - 15:21, édité 4 fois
Cinerea
Cinerea

Messages : 21
Date d'inscription : 19/09/2019

Revenir en haut Aller en bas

Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ? Empty Re: Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ?

Message par Edel le Mar 5 Mai 2020 - 17:09

Bonjour Cinerea,

Pour ma part le besoin du diagnostic de l'autisme n'était pas une question d'envie ou de curiosité mais de nécessité vitale d'avoir une reconnaissance de mes grandes difficultés sociales et surtout professionnelles. Je n'ai jamais compris pourquoi les spécialistes me demandaient ce que pourrait m'apporter un diagnostic tellement c'était évident à mes yeux. D'ailleurs je leur répondais que pour moi c'était comme leur demander pourquoi ils aimaient leurs enfants, ça n'a aucun sens. Tout comme je ne comprendrais jamais ces histoires d'étiquettes. C'est ce que m'avait reproché la psychologue qui m'avait fait passer la WAIS lorsque j'ai commencé à avoir des doutes sur le TSA et que j'ai souhaité la revoir. Je suis sortie du rendez-vous écœurée de son jugement car non je ne courrais absolument pas après des étiquettes mais après des réponses. Aujourd'hui je les ai et ne regrette pas mon combat car c'est bien de cela qu'il s'agit lorsqu'on est une femme HPI trentenaire pour être prise au sérieux au sujet du TSA.

Si tu attends un burn-out ou de perdre ton travail pour songer à l'évaluation diagnostic il sera déjà trop tard, c'est justement pour éviter de se retrouver dans ces situations pouvant être dévastatrices que le diagnostic est utile. La majorité des Aspergers n'ont pas de travail...

Es-tu réellement certaine de te retrouver dans le TSA ?

Edel

Messages : 100
Date d'inscription : 16/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ? Empty Re: Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ?

Message par Cinerea le Mar 5 Mai 2020 - 18:58

Donc si j’ai bien compris pour toi le diagnostic a été très important et très précieux, bien que t’avais déjà été dépistée HPI.  
Merci d’avoir partagé ton expérience! Elle m'est très utile. Surtout pour me sentir moins seule dans la sensation bizarre qui m'a crée le fait que ma psychologue m'a questionnée sur le pourquoi je voudrais passer le diagnostic.

Edel a écrit:
...de nécessité vitale d'avoir une reconnaissance de mes grandes difficultés sociales et surtout professionnelles.
La reconnaissance de mes difficultés sociales, professionnelles... la possibilité de déculpabiliser et de me comprendre; je l'ai eue avec le diagnostic HPI & TDAH & troubles anxieux. J’ai la sensation que je  pourrai l''avoir encore plus s’il s’avère que je suis également asperger, c’est vrai. Mais j’ai la sensation « que le plus gros est fait »; je  sais déjà que je ne suis pas folle, je sais déjà  que je suis neuroatypique (au vu du TDAH), je sais déjà que le décalage que je ressens n'est pas uniquement une impression, je comprends déjà beaucoup mieux toute les difficultés que j'ai vécu dans ma vie sociale et affective.

Edel a écrit:Je n'ai jamais compris pourquoi les spécialistes me demandaient ce que pourrait m'apporter un diagnostic tellement c'était évident à mes yeux.(...)
C'est ce que m'avait reproché la psychologue qui m'avait fait passer la WAIS lorsque j'ai commencé à avoir des doutes sur le TSA et que j'ai souhaité la revoir. Je suis sortie du rendez-vous écœurée de son jugement car non je ne courrais absolument pas après des étiquettes mais après des réponses.

Je viens de parler avec ma psychologue (pour moi aussi celle qui m'a fait passer la WAIS ainsi que les tests pour le TDAH il y a une année) de mes doutes sur le TSA et de ma nécessité de savoir  et donc faire un diagnostic (quand je dis que c'est "devenu une obsession" c'est ma manière d'exprimer cette nécessité absolue de savoir et comprendre).
C'est justement la psychologue qui m'a questionné sur le pourquoi je veux le savoir, ce qui m'apporterait un ultérieur diagnostic, etc. Tout cet interrogatoire m'a un peu déstabilisée.  
Sa conclusion a été qu’elle m'accompagnera dans le diagnostic si je veux ; mais de prendre quelques semaines pour y réfléchir.  
Puis elle m'a expliqué que - même scientifiquement-  il est très difficile de mettre des frontières nettes entre HPI, TDAH, et Autisme asperger.  Qui sait, un jour il y aurait peut-être une définition parapluie les englobant toutes ! Par exemple, ce sont les mêmes parties du cerveau à être différentes dans le cas du TDAH et de l'Autisme.
La séance finie je me suis retrouvée avec   30'000 questions. Encore dans toute cette confusion j'ai écrit ce post et je continue à me renseigner.  
Au plus profond de moi je sais que je ressens le besoin de connaître la réponse. Mais j’ai aussi besoin de comprendre pourquoi ce besoin-là se manifeste !
 
Edel a écrit:Es-tu réellement certaine de te retrouver dans le TSA ?
Je suis certaine d'y m'y retrouver ; pas de l'être. Je crois que de nombreuses choses peuvent s'expliquer tant par l'HPI&TDAH&anxiété sociale que par l'Autisme Asperger.  Cependant, je me retrouve plus dans le TSA que dans le HPI &TDAH (bien que j'ai été diagnostiquée HPI et TDAH et que je me retrouve aussi dans le HPI&TDAH).
Je n'ai pas envie de donner des détails ici, parce que de toute manière personne ne peut faire un diagnostic à partir d'un post sur un forum.

J’ai la chance d’avoir un travail qui me passionne. Pour l’instant j’y arrive. Le cadre est assez flexible pour que je prends tous les arrangements que je veux sans avoir à les demander , mais assez structuré pour que je « ne me perds pas ». Je peux travailler depuis chez moi quand je veux, ou alors me rendre au bureau. Mais ce n'est pas sans souffrances.

P.s. Si je m’exprime de manière bizarre c’est que le français n’est pas ma langue maternelle !


Dernière édition par Cinerea le Mer 6 Mai 2020 - 15:24, édité 2 fois
Cinerea
Cinerea

Messages : 21
Date d'inscription : 19/09/2019

Revenir en haut Aller en bas

Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ? Empty Re: Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ?

Message par RoyJade le Mar 5 Mai 2020 - 19:31

J'ai été détecté surdoué il y a longtemps, et diagnostiqué asperger en automne dernier. Comme pour Edel, ce fut une nécessité professionnelle : j'avais certaines difficultés en tant que HPI mais quelques unes très impactantes ne pouvaient pas être expliquées ainsi. Pire encore, dans certains environnements il m'a fallu des ajustements et le diagnostic HPI n'a absolument aucune valeur pour les justifier, contrairement au syndrome d'asperger qui est reconnu comme un handicap.
C'était d'ailleurs similaire au niveau du jugement globale des collègues, surtout les collègues indirects (ceux avec qui je ne bosse pas directement). Leur dire que je suis surdoué, HPI, zébré, ça déclenche beaucoup de réactions négatives ("mais pour qui il se prend", "il croit être meilleur", "s'il l'était il n'aurait pas de problèmes") ; leur dire que je suis handicapé preuve à l'appui, ça a au moins l'avantage de pouvoir dire avec assurance "je suis comme ça, je suis bizarre et je ne changerai pas". Le diagnostic HPI n'a aucune valeur pour eux, la reconnaissance de handicap si. C'est aussi simple que cela.

Et je dis ça sans voir moi même le diagnostic asperger comme un handicap. C'est un handicap social parce que la manière dont s'est créée la société est peu compatible avec, mais je ne considère pas qu'il me manque quelque chose comme il manquerai quelque chose à un aveugle, un sourd, un atrophié... Pour ma vie personnelle, la seule utilité du diagnostic asperger a été de définir les problèmes pour pouvoir mieux les compenser, voir les transformer en qualités. Je suis du style à avoir besoin de définir précisément les choses, même quand ça ne sert à rien aux yeux des autres.
RoyJade
RoyJade

Messages : 512
Date d'inscription : 15/11/2016
Age : 28
Localisation : Généralement chez moi

Revenir en haut Aller en bas

Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ? Empty Re: Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ?

Message par Edel le Mar 5 Mai 2020 - 19:43

Cinerea a écrit:Donc si j’ai bien compris pour toi le diagnostic a été très important et très précieux, bien que t’avais déjà été dépistée HPI.  
Merci d’avoir partagé ton expérience! Elle m'est très utile. Surtout pour me sentir moins seule dans la sensation bizarre qui m'a crée le fait que ma psychologue m'a questionnée sur le pourquoi je voudrais passer le diagnostic.

J'ai été diagnostiquée HQI en décembre 2016, à l'âge de 28 ans. Au début soulagée puis rapidement j'ai compris que les réponses n'étaient pas là et que j'étais autant voire parfois plus en décalage avec les (T)HQI qu'avec les non-(T)HQI. J'ai commencé à me sentir encore plus seule que je ne l'étais dans ma façon de ressentir, percevoir et concevoir le monde. Et surtout je me sens socialement et professionnellement handicapée, or le haut potentiel n'est pas un handicap et je ne me reconnais pas tellement dans les témoignages et caractéristiques des surdoués. J'ai commencé à avoir des doutes sur l'autisme après avoir croisé le chemin d'enfants Asperger début 2019, je ne connaissais rien au TSA et je me souviens même m'être dit "ça se trouve j'suis autiste" en plaisantant et 9 mois plus tard le diagnostic officiel a été posé sans aucuns doutes.


Cinerea a écrit:La reconnaissance de mes difficultés sociales, professionnelles... la possibilité de déculpabiliser et de me comprendre; je l'ai eue avec le diagnostic HPI & TDAH & troubles anxieux. J’ai la sensation que je  pourrai l''avoir encore plus s’il s’avère que je suis également asperger, c’est vrai. Mais j’ai la sensation « que le plus gros est fait »; je  sais déjà que je ne suis pas folle, je sais déjà  que je suis neuroatypique (au vu du TDAH), je sais déjà que le décalage que je ressens n'est pas uniquement une impression, je comprends déjà beaucoup mieux toute les difficultés que j'ai vécu dans ma vie sociale et affective.

Comme dit précédemment pour ma part le HQI n'est pas synonyme de reconnaissance de mes difficultés sociales et/ou professionnelles, et ne m'a pas permis de comprendre ce qui clochait chez moi, pire encore il n'a fait qu'accentuer le sentiment de décalage et de solitude car les réponses ne se trouvaient pas là, ou du moins qu'en infime partie. Que ce ne soit pas ton cas est une très bonne chose et j'y comprends et/ou en déduis que le diagnostic de l'autisme serait probablement moins conséquent pour toi.


Cinerea a écrit:Je viens de parler avec ma psychologue (pour moi aussi celle qui m'a fait passer la WAIS ainsi que les tests pour le TDAH il y a une année) de mes doutes sur le TSA et de ma nécessité de savoir  et donc faire un diagnostic (quand je dis que c'est "devenu une obsession" c'est ma manière d'exprimer cette nécessité absolue de savoir et comprendre).
C'est justement la psychologue qui m'a questionné sur le pourquoi je veux le savoir, ce qui m'apporterait un ultérieur diagnostic, etc. Tout cet interrogatoire m'a un peu déstabilisée.  
Sa conclusion a été qu’elle m'accompagnera dans le diagnostic si je veux ; mais de prendre quelques semaines pour y réfléchir.

Quelle chance, lorsque la psychologue ne m'a pas prise au sérieux j'ai pris rendez-vous avec une neuropsychologue qui m'a fait passer une batterie de tests pour le TDA-H et l'autisme, je les ai tous très bien réussi et ils ne correspondaient en rien à ma situation. Elle en a conclu que rien faisait penser au TSA et n'a pas cherché plus loin que le HQI. J'ai donc rencontré une seconde neuropsychologue qui là encore s'est contentée de des résultats et le rendez-vous s'est terminé par un "il faut accepter que tout ne s'explique pas et arrêter de vouloir rentrer dans des cases". Incompréhension et désarroi total de ma part ! J'en suis sortie meurtrie persuadée que personne ne pouvait me comprendre alors j'ai tout laissé tomber. Puis sur un autre forum une personne à ouvert un sujet qui tombait pile dans ce que je vivais et il venait d'être diagnostiqué Asperger, nous avons longuement échangé ce qui m'a relancé dans mes démarches car pour moi c'était devenu une évidence. J'ai récupéré les coordonnées d'une spécialiste HQI/TSA sur Paris ayant la ferme attention de savoir ce qui clochait chez moi que ce soit le TSA ou autre mais qu'on me dise quoi ! Après plusieurs séances et un questionnaire rempli par mes parents, elle m'a assuré n'avoir aucun doute à mon sujet et s'est étonnée du combat que j'ai du mener pour arriver jusqu'à elle. Je précise qu'elle ne pose pas facilement de diagnostic. Cela a été rendu officiel par une psychiatre.


Cinerea a écrit:Puis elle m'a expliqué que - même scientifiquement-  il est très difficile de mettre des frontières nettes entre HPI, TDAH, et Autisme asperger.  Qui sait, un jour il y aurait peut-être une définition parapluie les englobant toutes ! Par exemple, ce sont les mêmes parties du cerveau à être différentes dans le cas du TDAH et de l'Autisme.
J'ai quitté la séance en me posant 30'000 questions. Encore dans toute cette confusion j'ai écrit ce post et je continue à me renseigner.  
Au plus profond de moi je sais que je ressens le besoin de connaître la réponse. Mais j’ai aussi besoin de comprendre pourquoi ce besoin-là se manifeste !


Je pense que regrouper HPI/TDAH et TSA serait une très mauvaise idée car cela induit des besoins et des prises en charge différents. En tout cas pour moi, de mon expérience et ressenti très personnel l'autisme reste vraiment à part mais il ne faut pas faire de ses expériences personnelles des généralités donc cela vaut ce que ça vaut...

 
Cinerea a écrit:Je suis certaine d'y m'y retrouver ; pas de l'être. Je crois que de nombreuses choses peuvent s'expliquer tant par l'HPI&TDAH&anxiété sociale que par l'Autisme Asperger.  Cependant, je me retrouve plus dans le TSA que dans le HPI &TDAH (bien que j'ai été diagnostiquée HPI et TDAH et que je me retrouve aussi dans le HPI&TDAH). Je n'ai pas envie de donner des détails ici, parce que de toute manière personne ne peut faire un diagnostic à partir d'un post sur un forum.

Je reste disponible par MP si tu veux échanger sur des détails car effectivement le forum n'a pas vocation de faire des diagnostics mais il peut aider dans les démarches.


RoyJade a écrit:Et je dis ça sans voir moi même le diagnostic asperger comme un handicap. C'est un handicap social parce que la manière dont s'est créée la société est peu compatible avec, mais je ne considère pas qu'il me manque quelque chose comme il manquerai quelque chose à un aveugle, un sourd, un atrophié... Pour ma vie personnelle, la seule utilité du diagnostic asperger a été de définir les problèmes pour pouvoir mieux les compenser, voir les transformer en qualités. Je suis du style à avoir besoin de définir précisément les choses, même quand ça ne sert à rien aux yeux des autres.

A l'inverse pour moi l'autisme est un handicap et je le vis comme tel, comme il manquerait la vue à un aveugle et l'ouïe à un sourd.
Preuve que chaque cas est unique et que nos expériences de vies sont singulières.

Edel

Messages : 100
Date d'inscription : 16/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ? Empty Re: Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ?

Message par Cinerea le Mar 5 Mai 2020 - 22:41

RoyJade a écrit: Leur dire que je suis surdoué, HPI, zébré, ça déclenche beaucoup de réactions négatives ("mais pour qui il se prend", "il croit être meilleur", "s'il l'était il n'aurait pas de problèmes") ; leur dire que je suis handicapé preuve à l'appui, ça a au moins l'avantage de pouvoir dire avec assurance "je suis comme ça, je suis bizarre et je ne changerai pas".

J'avoue que j'ai vécu une situation une peu similaire avec le TDAH.
Les très rare occasion où j'ai dû expliquer pourquoi j'avais des comportements ou stratégies qui peuvent sembler bizarres j'ai préféré évoquer uniquement le fait que j'ai un TDAH. Bien que je ne suis pas sûre que le TDAH expliquait tout.

RoyJade a écrit:Je suis du style à avoir besoin de définir précisément les choses, même quand ça ne sert à rien aux yeux des autres.
Pour moi aussi c'est important. Surtout que j'ai souvent l’impression de me perdre dans le sens et la signification des mots. Comme si les mots prétendraient une plasticité différente dans mon cerveau. Comme si dès fois j'oublie la signification réelle des certains mots. Et d'un coup ils ne signifient pas ce que je voudrais exprimer, ils signifient trop, ils ne sont pas assez précis... et je n'arrive plus à mettre des mots sur ce que je veux exprimer. Définir précisément les choses m'aide à moins "me perdre". J'ai souvent la sensation de "me perdre dans ma tête".
Cinerea
Cinerea

Messages : 21
Date d'inscription : 19/09/2019

Revenir en haut Aller en bas

Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ? Empty Re: Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ?

Message par RoyJade le Mar 5 Mai 2020 - 23:03

Je vois très bien ce que tu veux dire, comment les mots et concepts se perdent et se floutent tant qu'ils n'ont pas été clairement définis. J'ai tendance à dire que j'aime (voir que j'ai besoin de) créer une dalle de béton incassable sur laquelle je peux ensuite me reposer pour avancer ou créer. Tant que cette dalle n'est pas là, je suis perdu dans un océan compact et épais.
Avec le diagnostic, je suis passé de trois heures de tentatives d'explications floues (qui ratent la majeure partie du temps) à un fait immuable et une dizaines de minutes de description d'exemples quand il faut que j'explique à quelqu'un (notamment un employeur) mes difficultés les plus... ben, handicapantes justement. Et paradoxalement, dès que je tombe sur quelqu'un qui sait ce qu'est un asperger (et souvent il a des notions de ce qu'est un surdoué, ou il est ouvert à la découverte), ce sont des heures de discussions mais bien plus fluides et agréables !
RoyJade
RoyJade

Messages : 512
Date d'inscription : 15/11/2016
Age : 28
Localisation : Généralement chez moi

Revenir en haut Aller en bas

Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ? Empty Re: Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ?

Message par Cinerea le Mar 5 Mai 2020 - 23:11

Edel a écrit:
...et je ne me reconnais pas tellement dans les témoignages et caractéristiques des surdoués.

Moi non plus je ne me reconnais pas complétement dans ça. Je vois que je suis encore "différente" des autres personnes HPI. Mais je pensais que "les effets d'intersection/co-occurence entre TDAH et HPI" pouvaient expliquer ce qui restait inexpliqué.
Mais plus je lis plus, je me renseigne, plus je réfléchis à ma situation... plus je crois que ce serait plutôt le TSA à mieux expliquer le tout.

Edel a écrit:  ...lorsque la psychologue ne m'a pas prise au sérieux j'ai pris rendez-vous avec une neuropsychologue...

Félicitation pour la force d'avancer dans tout ce parcours! Cela n'a pas dû être simple!
Cinerea
Cinerea

Messages : 21
Date d'inscription : 19/09/2019

Revenir en haut Aller en bas

Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ? Empty Re: Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ?

Message par Cinerea le Mer 6 Mai 2020 - 14:31

J'ai finalement trouvé des posts similaires (qui expriment des sensations similaires aux miennes dans un sens ou dans l'autre).

Je vais les lister ci-dessous,  vu que ces discussions peuvent intéresser des personnes qui s'intéressent à ce post ! Les voilà :

- https://www.zebrascrossing.net/t38361-tdah-et-tsa#1707898 ;  sur l'utilité d'un diagnostic TDAH pour quelqu'un TSA et HP
- https://www.zebrascrossing.net/t37722-les-zebres-asperger ; sur les HPI TSA... je me reconnais dans toute la liste!
- https://www.zebrascrossing.net/t38466-concept-du-zebre-et-errance-de-diagnostique ; une personne TSA qui se demande "sje n'aurais pas eu acces a un diagnostique de "TSA" bien avant si je n'avais pas mi ma difference sous l'etiquette de zebre et d'un haut QI"
- https://www.zebrascrossing.net/t37849-resultat-de-bilan-au-cra-j-y-comprends-rien-du-tout
Cinerea
Cinerea

Messages : 21
Date d'inscription : 19/09/2019

Revenir en haut Aller en bas

Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ? Empty Re: Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ?

Message par Cinerea le Mer 6 Mai 2020 - 15:05

Et dans un des autres post sur l'argument, cette vidéo :  .

Parfaitement dans ce qui me tracasse bounce ! Parfaitement en ligne avec les pensées qui tournent en boucle dans ma tête!

Je crois que c'est plutôt le diag d'HPI que je dois questionner et qui est le moins utile!

Et que je vais re-aller vers ma psy en disant que j'ai besoin d'y voir clair et définir les choses. Car sinon je me sens encore plus perdue.
Dans mon cas je crois que je devrais vérifier une par une toute cette  liste de "troubles" dans lesquels je me reconnais :

TSA
TDAH
Anxiété sociale
Trouble anxieux généralisé
TOC




affraid


Dernière édition par Cinerea le Mer 6 Mai 2020 - 16:10, édité 2 fois
Cinerea
Cinerea

Messages : 21
Date d'inscription : 19/09/2019

Revenir en haut Aller en bas

Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ? Empty Re: Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ?

Message par Edel le Mer 6 Mai 2020 - 15:35

Cela rejoint mon parcours :
- le diagnostic HQI n'a été utile qu'en infime partie pour la compréhension de ma singularité ;
- je ne me retrouvais dans aucun autres troubles souvent associés autre que le TSA et le TDA-H, ce dernier ayant été clairement écarté suite au bilan neuropsy.

Edel

Messages : 100
Date d'inscription : 16/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ? Empty Re: Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ?

Message par River le Mer 6 Mai 2020 - 15:53

Hello,
Je ne sais pas s'il y a une utilité vitale à passer un diagnostique de TSA (si on se pose la question, c'est qu'on est encore en situation assez confortable pour se permettre le choix), mais j'imagine que même si on vit une vie camouflée, le sujet qu'on a tenté d'enfouir un peu finit bien un jour par resurgir sur la table. Au moins pour la connaissance pour soi.
D'un côté, s'il n'y a pas d'ennui professionnellement, on peut toujours considérer que "ça passe". Cependant, un(e) Asperger passe moins inaperçu(e) qu'un(e) surdoué(e) dans le monde "ordinaire". Les gens, quels qu'ils soient, captent quand même si untel ne se fond pas dans le groupe, et il y aura toujours plus ou moins du bouc-émissariat dans tout groupe humain (envers l'autre, l'étrange, le difforme, le non-conforme, etc).
Et sachant que l'Asperger souvent ne supporte pas la fausseté (ou duplicité) qu'on peut trouver dans le monde ordinaire, il ne peut y survivre qu'en l'acceptant comme tel Razz.

Toutefois, un constat est que j'observe qu'il y a plus de différences entre un(e) Asperger et un non-Asperger, qu'entre un(e) Surdoué(e) et un non-Surdoué(e) (même si ce n'est pas ce qu'ils disent).
Les Zèbres sont plus exigeants, plus curieux, rapides, passent d'une chose à une autre sans trop de soucis, etc (entre autres), certes, mais vivent quand même sur la même planète que les autres, en tous cas ils peuvent en connaître et manier les règles dans leur propre intérêt, et "s'en satisfaire un minimum dans le sens qui les arrange".

Les Zèbres s'intéressent au monde, en général.
Les Asperger... à ce qui les intéresse.

Quand j'entends une personne dire "se sentir alien", "être inadapté(e)", ou même "asocial ou antisocial++" ( Laughing ) etc, de façon pérenne et non juste suite à une humeur passagère, et cumule ça avec des bizarreries particulières, personnellement, je pense directement plus à Asperger qu'à Zèbre.

Tout ça pour dire que... Je pense qu'un Asperger a plus intérêt à se savoir Asperger. Le côté Zèbre est une facette, mais qui j'imagine "pose moins problème" extérieurement que l'autre. Intérieurement, compte ce qui compte pour chacun.

River

Messages : 45
Date d'inscription : 01/01/2019
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ? Empty Re: Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ?

Message par Edel le Mer 6 Mai 2020 - 16:00

River a écrit:Les Zèbres sont plus exigeants, plus curieux, rapides, passent d'une chose à une autre sans trop de soucis, etc (entre autres), [...]

Les Zèbres s'intéressent au monde, en général.
Les Asperger... à ce qui les intéresse.

Attention à ne pas véhiculer des préjugés et faire des généralités, ce que tu évoques n'est pas vrai pour tous les Aspergers, notamment pour les (T)HQI-Aspergers qui cumulent la double singularité.


Dernière édition par Edel le Mer 6 Mai 2020 - 16:13, édité 1 fois

Edel

Messages : 100
Date d'inscription : 16/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ? Empty Re: Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ?

Message par River le Mer 6 Mai 2020 - 16:11

C'est comparatif, mais pas catégorique.
Et justement, le cumul change beaucoup la chose. Smile

River

Messages : 45
Date d'inscription : 01/01/2019
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ? Empty Re: Utilité du diagnostic du syndrome d'Asperger pour des HPI ?

Message par Kaimetsu le Mer 27 Mai 2020 - 14:43

Pour répondre à la question originale du post, j'ai personnellement eu plus besoin du diag TSA que du diag HPI (les 2 ont été confirmés il y a peu).

je m'explique : il y a 6 ans de cela une amie m'a mis sur la voie du diag hpi que je n'avais jamais envisagé. En effet, j'ai grandi avec un père et un frère qui avait tous 2 été diagnostiqués HPI (mais se sont avérés être aspie) et je ne pensais pas leur ressembler donc je me pensait neurotypique tout en sachant que j'étais différente (ouais paradoxe de fou mais bon).
Il y a 6 ans donc j'ai beaucoup creusé la question HPI, je m'y suis retrouvée mais je n'ai pas éprouvé le besoin de me faire tester. Me reconnaitre dans les caractéristiques m'avait suffi même si tout ne collait pas.

Puis il y a 4 mois de ça je suis tombée par hasard sur cette même vidéo d'Alistair qui a été postée un peu plus haut. Je ne me posais plus la question, pour moi c'était réglée et je suis allée voir les vidéos d'Alistair parce que je me suis découverte asexuelle et non pour la question de l'autisme.

Sauf que je me suis complètement retrouvée dans sa description des autistes et j'ai creusé cette question là. Sauf que cette fois-ci j'ai eu réellement besoin de savoir car cela mettait un nom sur des troubles que je vis depuis toujours et qui n'était pas expliqués par le diag hpi. En fait, contrairement à la douance qui expliquait une partie de mes soucis, c'était le seul diag qui expliquait tout et donnait du sens à toute ma vie.

Du coup là j'ai sauté le pas et ça m'a été confirmé de suite, même si sur le coup j'ai eu l'impression de ne pas réussir à expliquer mes symptômes et ce qui m'avait poussé à me questionner à ce propos.
Kaimetsu
Kaimetsu

Messages : 246
Date d'inscription : 01/02/2014
Age : 36
Localisation : Entre Rouen et Evreux

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum