vies antérieures vie antérieure réincarnation mort morts

+8
Seiphys
Mimi☺
Serbelone
higeekomori
horizon artificiel
Zarbitude
zebrisse
siamois93
12 participants

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

vies antérieures vie antérieure réincarnation mort morts - Page 2 Empty Re: vies antérieures vie antérieure réincarnation mort morts

Message par Godzilla Sam 24 Oct 2020 - 21:47

Cuicui a écrit: L'iceberg ressurgit à la surface.... comme quoi, les zététiciens ont du boulot sur la planche...

Ça fondra tout seul avec le changement climatique ^^

Godzilla

Messages : 3823
Date d'inscription : 04/02/2020

Revenir en haut Aller en bas

vies antérieures vie antérieure réincarnation mort morts - Page 2 Empty Re: vies antérieures vie antérieure réincarnation mort morts

Message par higeekomori Sam 24 Oct 2020 - 22:24

Laisse tomber, Godzi.

Cui-cui et Horizon viennent de disparaitre du forum.

On est là pour parler de vies antérieures, réincarnation, mort et morts... Apparemment, pas pour y mourir vraiment... mouais


.
higeekomori
higeekomori

Messages : 3165
Date d'inscription : 20/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

vies antérieures vie antérieure réincarnation mort morts - Page 2 Empty Re: vies antérieures vie antérieure réincarnation mort morts

Message par Philippe Lun 26 Oct 2020 - 15:37

NB : H-S !
Dragone a écrit:As-tu déjà expérimenté l'hypnose régressive quantique ?
horizon artificiel a écrit:Je n'ai pas bien compris ce qu'il y avait de quantique dans l'hypnose regressive.
Absolument RIEN.
C'est juste un mot-clé servant d'argument de vente à destination d'un public n'ayant pas assez de culture scientifique/philosophique pour s'en rendre compte.
(Il y a qqs années, dans le même genre, on évoquait les tachyons ou les ondes scalaires pour fourguer des pendentifs ou des séances de « soins »...
Apparemment cela fonctionne, et même bien vu l'explosion de ces qualificatifs. Mais il y a un effet de mode, ds qqs années ce sera probablement démodé.)

Sur le sujet de l'abus du qualificatif de « quantique » :
https://www.youtube.com/watch?v=MT2kUGaroW8&t=9m26s (en particulier après 9m55s)
https://www.youtube.com/watch?v=M37TS0LaX40
https://www.youtube.com/watch?v=hHldYm8loDU

Fin H-S.
Philippe
Philippe

Messages : 2067
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 44
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

https://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

vies antérieures vie antérieure réincarnation mort morts - Page 2 Empty Re: vies antérieures vie antérieure réincarnation mort morts

Message par Invité Lun 26 Oct 2020 - 18:34

Trés juste.
En revanche " regressive " me semble justifié .
Fin du commentaire hs du pertinent hs .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

vies antérieures vie antérieure réincarnation mort morts - Page 2 Empty Re: vies antérieures vie antérieure réincarnation mort morts

Message par horizon artificiel Mar 24 Nov 2020 - 3:05

Invité a écrit:On peut pas dire que les croyances sur les idingos m'aient manqué mais on peut dire que c'est la marque de fabrique du forum depuis le début.

L'iceberg ressurgit à la surface.... comme quoi, les zététiciens ont du boulot sur la planche...

Attendez que je mette ma gousse d'ail en guise de protection et je reviens vous lire... et n'oubliez pas de parler des portails organiques heing ? Promis ? Dent pétée


quelques précisions:

Ce message suivait le mien...
Alors juste pour préciser...De toute façon, il y a une partie des humains qui se place en opposition à l’autre, et vice versa.
C’est le mode de fonctionnement du monde. Comme pour les vecteurs forces en méca : action + réaction... C’est la mécanique du monde. Ce n’est même pas la loi de cause à effet qui sous-tend le monde car les effets ne sont pas des réactions dans le sens d’anti-actions simultanées, ce sont d’autres actions dans des temps postérieurs, des pertes d’énergies, de la dissipation, de l'écoulement temporel...

Sinon, personnellement je ne crois pas aux spiritisme. Je ne crois pas non plus à la réincarnation, en tout cas pas de la façon généralement décrite. Je crois par contre qu’on peut accéder à des infos de façon inexpliquée, illusoirement mediumnique, c’est à dire avoir des souvenirs qui ne sont pas vraiment les nôtres, être un canal de connexion et de synchronisation de l’espace-temps et de la conscience.
Le psychisme a bien des mystères.
On peut aussi créer des personnages imaginaires comme des amis imaginaires…
Ce sont des phénomènes connus.

Par ailleurs, la cosmologie a aussi ses mystères et il y a un certain temps je m'étais dit que si il existe des partages d'informations sous formes de systèmes quantiques inséparables, de particules  intriquées qui se situent à deux endroits de l’espace simultanément, en partageant leur information d’état de façon non locale (plus vite que la lumière le permettrait), alors pourquoi on ne pourrait pas avoir conscience d’une même information temporellement qui se situerait en deux endroits du temps, en deux moments différents dans une conscience ou dans plusieurs consciences, comme si les ou des consciences étaient intriquées, ou comme si les moments du temps l’étaient à travers leur connexion à nos consciences.

Car si le temps est un tout, dans le sens déterministe qui veut que le futur soit contenu dans le passé, dans sa prédiction, même si l’information quantique est indéterminée, elle se détermine sous l’effet de sa réalisation, et notamment à l’observation.
Deux particules d’un même système intriquées non localement et simultanément quant à leur état sorti de l’indétermination par la mesure… permettent d’imaginer que deux lieux soient intriqués dans une succession d’instants par l’information non locale, car l’existence de l’espace est inséparable de sa conteneur en matière.
On pourrait tout aussi bien avoir deux moments de la même informations de conscience intriqués dans le temps, ou deux consciences intriquées dans l’espace…
Tout est possible mais rien n’est prouvable.
Ce ne serait pas de la sorcellerie, ni du spiritisme. Ce serait simplement une logique inhérente à l’espace-temps, ou une propriété intrinsèque de la mémoire consciente, pour faire écho à ce que disent les physiciens, qui se manifesterait localement dans des consciences. Ou alors ce serait des bugs. On n'y comprend rien non plus en mécanique quantique ; si ça se trouve c'est un bug de l'espace-temps.

On peut quand-même imaginer que le temps contiennent au moins autant de dimensions que l’espace (c’est à dire au moins 4 : hyper-espace...  et donc hyper-temps)… que ses dimensions qui déterminent l’entropie universelle ne soient accessibles que sous un aspect correspondant à notre logique proprement humaine. Les dimensions du temps pourraient être
- du type de la causalité pour relier des causes et des effets,
- et du type de l’ordre chronologique pour définir que la cause précède l’effet,
- ainsi que du type local pour que l’espace soit connecté au temps dans un "rapport" de vitesse, avec une vitesse limite.
- Pourquoi pas du type de l’inséparabilité pour définir ce qui sort du local…..

On comprendrait mieux si on avait accès à la vrai réalité des choses et de l'esprit. Mais nous ne changerons pas notre condition physique et ses limites, donc nous ne changerons pas notre accès au monde physique, ni le monde physique.

Dans notre illusion du monde ces quatre dimensions temporelles pourraient sembler fusionnées en une seule.

Mais dans l’idée d’un temps relatif, qui s’étire en même temps que l’espace intergalactique par exemple, il y a bien l’idée que le temps est composé de deux flèches de sens opposés, l’une dirigée dans le sens « normal » et une autre dans le sens contraire qui vient s’opposer à la progression normale en étirant le temps. Si le temps ralentit, c’est parce qu’un temps opposé, résistant, le freine, au moins potentiellement. (je rappelle qu'en physique le potentiel est réel bien qu'hypothétique : énergie potentielle.... ainsi que toutes les forces hypothétiques de type inertie)

De plus, le passé, le présent et le futur ne sont pas les mêmes dans les différentes consciences. Chaque individu interprète et recrée sa relation aux informations du temps. On vit tous dans des mondes filtrés par les consciences qui sont nos « outils » de connexion au monde temporel.
L’illusion du temps comme flèche, de l’irréversibilité de l’entropie est peut-être une création de la conscience qui nous permet d’exister dans ce monde illusoire.

Le temps hors de son interprétation par la conscience pourrait ne pas respecter la même "logique entropique", voire ne pas exister.

Une vraie connexion au monde pourrait aussi permettre à la conscience de s’extraire des limites de sa logique.
Nous n'en saurons peut-être jamais rien... certainement pas tant que nous serons dépendant du temps tel que nous l'imaginons.


Edit le 31.01.21

En fait, je me rends compte que plus on se synchronise avec le monde dans une diminution des pulsions et des aléas psychiques, plus on vit le 'ici et maintenant' en se resynchronisant avec l'espace-temps à chaque instant. Il y a une sorte de synergie qui fait que plus l'humeur se temporise, plus les bug spatio-temporels s'éliminent d'eux-mêmes.
Ce qui vient à la conscience n'est plus du bug, c'est d'un autre niveau qui fait fusionner les âmes avec l'espace-temps, au delà de l'espace-temps.
Donc c'est plus du niveau spirituel que du niveau psychique ou du niveau du monde physique temporel.

Si vous ne comprenez rien à ce que je raconte, c'est normal.
alien

sunny

Ajout :
mon interprétation :


https://www.zebrascrossing.net/t35130-la-verite-est-elle-voilee#1815014
Je mets en gras ce qui, d'après moi, explique l'impression de revivre une vie passée, la médiumnité, la sortie corporelle.... et tous les phénomènes psychiques de dissociation du "moi" de ses propres temporalité et corporalité, comme des bugs, de notre point de vue, de la conscience psychique (= de la conscience de l'individualité, de l'espace-temps et de la matière)

Scientifiquement, physiquement, on ne comprend rien à l'univers ni à la vie (ce qui la différencie de la simple activité physico-chimique et la rend "autonome" et transmissible à une descendance) ni à l'être, ni à la conscience.
Il se pourrait aussi bien que l'univers ne soit en rien ce qu'on théorise qu'il est.
Il se pourrait que ses dimensions soient des "dimensions de conscience", sans qu'on sache vraiment ce qu'est cette conscience et ses niveaux ou ses dimensions possibles.
Il se pourrait que l'espace, le temps, la matière-énergie soient des niveaux de réalités qui n'existent que dans notre conscience à un niveau physique matériel spatio-temporel; ce qui reviendrait à dire que ce sont des illusions.
Les informations de ce qu'on appelle passé, présent et futur pourraient être déjà contenues dans une dimension de conscience supérieure ; notre conscience telle que nous la ressentons serait une conscience active d'un niveau qui ne serait connecté qu'à la conscience de vivre dans le présent (avec mémorisation faillible du passé) qui se déplacerait sur la flèche de ce qu'on appelle le temps dans le sens du passé au futur.
On aurait un univers de conscience totale composé de sous-univers imbriqués emboîtés, comme des couches d'oignons ou des voiles, avec des dimensions de niveaux différents, peut-être comme des univers poupées russes de niveaux de conscience, allant du niveau zéro de la matière inerte (qui serait peut-être une "création" ou une transformation comme le résultat d'un changement de phase/dimension du niveau conscience supérieur/inférieur, en passant par le niveau parcellaire individuel lié au matérialisme physique et psychique, à un niveau fusionnel non matériel, informationnel ou d'une "nature" inconnue plus spirituelle qui transcende les parties.
L'univers total correspondrait à la conscience totale.
Nos petits esprits individuels ne seraient que des parcelles de conscience restreinte à des dimensions de niveau individuel.
Les différentes dimensions ou niveaux de conscience iraient de l'absence de conscience, en passant par l'illusion totale, à un niveau de plus en plus élevé dans l'omni-conscience ou omniscience (Le niveau le plus haut contiendrait toute l'information, y compris "l'information des changements de dimensions". Ce niveau contiendrait toute l'information physique, psychique, de conscience, et tout ce dont nous n'avons jamais eu conscience. Il contiendrait donc l'information des consciences individuelles et l'information de l'individualité, mais sans conserver l'individualité psychique des êtres biologiques après leur mort, qui ne peut être indépendante de l'organe cérébral, c'est à dire évidemment pas des esprits fantômes).

De même que nous ne sommes (conformément à la vision biologique de la vie) que des manifestations ou expressions du vivant (ne sachant pas définir le vivant), nous serions des manifestations ou expressions de l'être et de la conscience, même si nous ne savons pas les définir. L'univers serait l'expression ou la manifestation de l'être/Être, de la vie/Vie, de la conscience/Conscience, sous leurs différentes formes, dans des niveaux/dimensions différents. Nous ne savons pas définir l'univers. Nous en serions donc des manifestations/expressions évolutive dans un (ou plusieurs ?) de ses niveaux. Nous serions un "niveau de conscience" relié à un corps matériel organique biologique, et donc relié à un niveau d'information sensoriel et sensitif, sensible en général, y compris au niveau psychologique, et relié intellectuellement à la configuration et aux performances de notre réseau de neurones.
Différents "problèmes" au niveau psychique pourraient apparaître à notre niveau de conscience de notre point de vue à cause de son "immaturité" ou de son incomplétude, à cause du manque des informations présentes dans les autres niveaux. Ce serait perçu comme des bugs, dysfonctionnements ou aberrations de notre point de vue, objectivement, alors que certains de ces "bugs" pourraient même être en fait des signes de l'existence de "portes" interdimensionnelles donnant accès à des informations que nous ne savons pas traiter dans la nôtre, que nous traitons de façon fausse.
Et il ne faudrait pas oublier que, dans une vision spirituelle, la porte de la dimension spirituelle est en nous dans notre conscience ou notre inconscient, ni dans ni hors du psychisme, puisque la dimensions spirituelle est transcendante et traversante à la fois.

Cela ne change pas vraiment "la théorie" (= tout ce que nous théorisons en physique), cela précise le point de vue. La théorie scientifique se veut objective alors qu'elle part de nous comme centre d'observation ; en se plaçant au centre, nous somme autocentrés, notre "observation centrifuge" n'est finalement qu'une "observation centripète". Il est absurde de séparer ce qu'on observe et nous comme observateurs.
La précision de point de vue est aussi un effondrement de la validité de ce point de vue devant l'univers (la "conscience universelle" serait un point de vue à partir d'un non centre, c'est à dire d'un centre situé partout et nulle part. Et ce ne serait donc plus un point de vue mais plutôt une vue d'ensemble, comme à la fois intérieure et extérieure)

Et on retrouve là une description conforme à la vision de l'hindouisme, ou du bouddhisme, pas moins valide que la théorie physique qui ne serait quant à elle qu'un cas particulier de point de vue matérialiste (bien que tendant vers la dématérialisation avec la "physique quantique", ce qui cause d'ailleurs sa crise de logique interne).
Non moins compatible avec le confucianisme ou le monothéisme (sachant qu'il n'y a pas de définition de Dieu et que chaque croyant est porteur de sa propre image / représentation mentale / idée du divin), si on considère le monothéisme comme la croyance en une source unique qui se diffracte en différents niveaux/formes/images sans rien perdre de/dans sa dimension absolue (dépendant du ou des points de vue/ ou de la vue), et si on rejette la plupart des dogmes construits par les religions a posteriori.
horizon artificiel
horizon artificiel

Messages : 2823
Date d'inscription : 23/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum