Energie et réchauffement planétaire

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Energie et réchauffement planétaire - Page 2 Empty Re: Energie et réchauffement planétaire

Message par p2m le Mer 6 Mai 2020 - 10:43

voui, tout à fait.

entretien de Mediapart avec Serge Audier - Aux sources de l’hégémonie productiviste

p2m

Messages : 4820
Date d'inscription : 20/05/2011

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Energie et réchauffement planétaire - Page 2 Empty Re: Energie et réchauffement planétaire

Message par Pabanal le Mer 6 Mai 2020 - 11:35

Là, moi je dis, là... on a de bonnes bases pour interpréter la société actuelle... J'ai appris beaucoup.
Pabanal
Pabanal

Messages : 4127
Date d'inscription : 21/10/2017
Age : 64
Localisation : Juste à côté de chez moi

Revenir en haut Aller en bas

Energie et réchauffement planétaire - Page 2 Empty Re: Energie et réchauffement planétaire

Message par p2m le Mer 6 Mai 2020 - 11:51

Spoiler:
On pourrait aussi continuer sur le fait que cette tendance du bien-être matériel comme alpha et oméga de la quête a permis de tuer les dieux, instituer la science comme religion et, alors qu'elle n'est pas dogmatique ni autoritaire et qu'elle répond en partie à l'angoisse de mort, chacun se sent libre de s'en accaparer, en faire une opinion -> émergence de la post-vérité(cfr débat sur le sondage sur la chloroquine), déstructuration, et nécessité conjointe du retour du réel comme étant autoritaire... Mais ce serait vraiment sortir du cadre de cette discussion...
p2m
p2m

Messages : 4820
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 47
Localisation : bxl

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Energie et réchauffement planétaire - Page 2 Empty Re: Energie et réchauffement planétaire

Message par Pabanal le Mer 6 Mai 2020 - 12:20

H.S.:
Ca me gêne cette idée de science comme religion.Je ne nie pas qu'il y a une forme de religiosité dans l'attribution de prix nobels par exemple ni qu'une formule telle E=MC2 ne puisse être l'objet de mystification sociale. Mais la pensée naturaliste  qui  considère la nature comme une source  de questionnements auxquels il faut répondre - les sciences naturelles - avec une méthode rationnelle précède le matérialisme quel qu'il soit.Le naturalisme permet le matérialisme et le  productivisme sans doute mais n'en est pas l'origine par essence.  Le positivisme est ou était la religion de la science, surement. Par contre j'ai de bonnes pistes pour envisager l'économie comme la nouvelle religion de remplacement.  


Dernière édition par Pabanal le Mer 6 Mai 2020 - 12:31, édité 2 fois
Pabanal
Pabanal

Messages : 4127
Date d'inscription : 21/10/2017
Age : 64
Localisation : Juste à côté de chez moi

Revenir en haut Aller en bas

Energie et réchauffement planétaire - Page 2 Empty Re: Energie et réchauffement planétaire

Message par p2m le Mer 6 Mai 2020 - 12:25

Spoiler:
euh... oui, je me suis peut-être un peu emballé en écrivant "le fait" Very Happy
p2m
p2m

Messages : 4820
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 47
Localisation : bxl

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Energie et réchauffement planétaire - Page 2 Empty Re: Energie et réchauffement planétaire

Message par Invité le Sam 9 Mai 2020 - 12:48



Chronologie des questions posées :
01:00 Quels seront les métiers utiles à la société d'après-demain ?
29:45 Pourquoi ne pas envisager de créer un parti politique afin de donner plus de poids à votre vision de l'après ?
54:30 Est-ce qu'une réindustrialisation de la France est réaliste, possible et souhaitable avec une logique bas carbone ?
57:15 Face à l'Allemagne, puissance industrielle et poids lourd de la chimie, est-ce réaliste d'envisager une réindustrialisation de la France ?
1:09:00 Une migration des villes vers les campagnes est-elle vraiment une partie de la solution de décarbonation ?
1:21:15 Vingt millions pour un plan vélo, sept milliards pour Air France, cinq milliards pour Renault : est-ce que la messe est dite ?
1:25:33 Peut-on faire travailler durablement trente millions de personnes dans un pays visant la sobriété et la décroissance ?
1:34:55 Pensez-vous que la TVA soit un outil efficace pour faire évoluer les comportements et renchérir les produits fort consommateurs en énergies fossiles tout en allégeant les produits vertueux ?
1:43:30 Quelles sont les perspectives possibles pour le retraitement du combustible nucléaire ?
2:01:40 Que va-t-il se passer sur le pétrole, et est-ce que ça va nous causer quelques soucis dans les années à venir ?
2:03:45 Est-ce qu'on peut gérer le nucléaire dans un monde dans lequel le PIB s'effondre ?

Ce que ça m'inspire :
- Des réponses intéressantes sur l'évolution de la situation, malgré les biais sur lesquels je vais revenir.
- Comme souvent, Jancovici ne peut s'empêcher de parler du nucléaire, même quand on ne le lui demande pas (je pense à la question sur la réindustrialisation France vs Allemagne).
- On voit de mieux en mieux où il en veut en venir, et ça fait peur.

Passage de 1:51:20 à 1:52:25 :
"On ne relancera pas le nucléaire dans un État ou l'État ne dit pas que le nucléaire, c'est bien. Et c'est pas un peu bien, c'est très bien. Et comme on a en France aujourd'hui, depuis 20 ans, une bande de pleutres qui traitent ce truc là comme une variable d'ajustement dans un monde dans lequel ils ignorent délibérément la contrainte du changement climatique, du pétrole qui va se faire plus rare etc, on a un système qui cafouille où on est encore capable de maintenir dans de bonnes conditions les centrales existantes, mais quand il faut en construire une nouvelle on patauge un peu. Je pense qu'il est absolument urgent que le gouvernement et la classe politique redeviennent responsables là-dessus, et une fois qu'on a dit "le nucléaire c'est bien", on est d'autant plus fondé à botter les fesses des gens qui font n'importe quoi. Quand vous dites à vos enfants que vous les aimez, c'est plus facile de leur tirer les oreilles quand ils ont fait une bêtise. [...] C'est plus facile d'être sévère avec ses enfants quand ils font une bêtise si vous les aimez que avec des enfants à qui vous dites que c'est heu... des... des... des gens qui ne sont pas respectables."
Dans un message précédent, je disais en gros que réinvestir dans le nucléaire s'inscrirait dans un projet de société avec un pouvoir centralisé/verticalisé. Ca commence à se voir dans son discours, et c'est moche.

Passage de 1:49:20 à 1:49:30 :
"A Hinkley Point [centrale nucléaire en construction en Angleterre depuis fin 2018], il est connu que le coût du MWh va dépasser les 100 € / MWh ; on parle de 120... etc"
Effectivement, les dérapages budgétaires et retards de livraison ont commencé à s'accumuler. Il faudrait peut-être envisager la possibilité que les coûts et délais de construction sont sciemment et systématiquement sous-évalués pour "aider" aux prises de décision politique ? (Ce qui n'est pas spécifique aux grands chantiers nucléaires d'ailleurs).
Pour comparaison, le prix du MWh photovoltaïque au sol en France est actuellement de 60 € / MWh.
Edit : il s'agit du prix de vente moyen proposé par les développeurs candidats aux appels d'offre photovoltaïques de la CRE, incluant donc leurs bénéfices, contrairement au coût du MWh nucléaire annoncé par Jancovici.
Source : https://www.photovoltaique.info/fr/info-ou-intox/les-couts-du-photovoltaique/levolution-des-couts-du-photovoltaique/

Passage de 1:44:18 à 1:46:13 :
"Quand vous rentrez dans le nucléaire, vous en prenez pour un siècle. [...] Aucune industrie ne peut en prendre pour un siècle sans que ce soit une industrie d'État ou une industrie encadrée par l'État, à laquelle l'État donne des garanties formelles de pérennité dans son existence."
Je dirais plutôt pour 150 ans minimum : 20 ans de construction (pour un programme de 6 ou 12 réacteurs), 60 ans d'exploitation, et 40 ans de démantèlement. En ajoutant 10 années de retard (ou prolongation d'exploitation) à chaque étape (c'est une hypothèse basse), on arrive à un siècle et demi. Quel État peut donner des garanties de pérennité à 150 ans pour lui-même à l'heure actuelle, et donc a fortiori pour une industrie qui nécessite d'être planifiée ?

Passage de 2:03:45 à 2:04:45 :
"Le nucléaire n'est pas nécessairement une technologie qu'on ne sait plus maîtriser dans un contexte de contraction du PIB, il y a un certain nombre de précédents historiques qui montrent que c'est plus compliqué que ça, c'est pas parce que le PIB baisse qu'on est totalement infoutus de gérer nos réacteurs."
Jancovici cite pour exemples l'Ukraine et la Russie qui ont géré leur effondrement économique sans accident nucléaire. Et il en reste là. Outre le caractère très insatisfaisant de la réponse ("pas nécessairement" et pas "totalement infoutus", c'est pas excessivement rassurant ; et ce n'était pas un effondrement au sens strict du terme, plutôt une crise profonde mais dont ils se sont partiellement relevés), il passe à côté de l'énorme problème que pose le nucléaire aujourd'hui.

Il ne suffit pas d'avoir un État pérenne pendant les 150 prochaines années pour garantir le bon fonctionnement d'une industrie nucléaire. Il faut aussi maintenir un niveau technologique et industriel au moins équivalent à celui que nous avons actuellement pour exploiter ces centrales conformément à leur cahier des charges. Je ne sais même pas si notre niveau technologique actuel est suffisant pour gérer la phase de démantèlement. Dans le reste de sa vidéo, Jancovici parle abondamment de décroissance économique, de secteurs de la recherche qui devront être abandonnés faute de moyens, etc. Comment faire le pari que les industries et technologies nécessaires perdureront pendant les 150 ans à venir quand on connait les limites posées par l'épuisement de nombreuses ressources minières, quand on commence à voir la manière dont un simple virus peut mettre à genoux l'économie mondiale ?

J'aimerais que cette voie technologique soit possible, elle fait partie du chemin de décroissance maîtrisée prôné par Jancovici qui, à mon avis, donne les meilleures perspectives en termes de niveau de vie. Mais je ne vois pas comment c'est faisable, et Jancovici n'a à ma connaissance jamais donné de réponse satisfaisante (ni de réponse tout court - mais je ne suis pas spécialiste de son travail) à cette question. Dans ces conditions, je suis porté à croire que s'engager dans cette voie reviendrait à léguer à nos descendants des catastrophes environnementales qu'ils n'auront pas les moyens (technologiques, financiers, organisationnels) de gérer, c'est-à-dire réitérer ce que nous faisons délibérément avec les énergies fossiles depuis cinquante ans.
Spoiler:
- Les ENR ne sont pas forcément la solution non plus, au minimum il faut se demander à quoi elles pourraient constituer une solution viable.
- Pas encore pris le temps de regarder la vidéo de Keller, mais c'est dans le tuyau.
- Vu un podcast récent de Bihouix sur Présages, pas encore écouté non plus mais aussi dans ma file d'attente.


Dernière édition par Yop le Sam 9 Mai 2020 - 17:34, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Energie et réchauffement planétaire - Page 2 Empty Re: Energie et réchauffement planétaire

Message par Invité le Sam 9 Mai 2020 - 16:57

Sur la vidéo d'Arthur Keller postée par Pabanal :
Je mets ci-dessous une chronologie des thèmes abordés pour faciliter les retours éventuels sur des mesures précises :
Spoiler:
02:10 Présentation personnelle d'Arthur Keller
04:25 Origine du programme de transition présenté
07:00 Mesure 1 : Diagnostiquer nos forces et vulnérabilités en matière de résilience
13:23 Mesure 2 : Revoir nos indicateurs (de pilotage, de performance, de richesse...)
19:03 Mesure 3 : Inscrire dans les Plans Communaux de Sauvegarde (PCS) de l’ensemble des communes françaises l'impératif de sécurité alimentaire, énergétique, sanitaire et physique des populations
25:03 Mesure 4 : Engager une grande transition sociétale qui soit transversale et multisectorielle, articulée autour d'économies territorialisées.
33:18 Transition agricole : focus sur une dizaine de propositions
37:10 Mesure 5 : Renforcer les territoires et établir avec les collectivités un contrat de modernisation et d’investissement pour les générations futures
& Mesure 6 : Mettre la finance au service de l’économie réelle
40:46 Mesure 7 : Lancer un grand programme d’éducation populaire
50:30 Mesure 8 : Faire évoluer la Constitution pour qu’elle soit en phase avec les défis du XXIe siècle
54:15 Mesure 9 : Expérimenter un revenu universel et un partage du temps de travail
57:35 Mesure 10 : Protéger des logiques de marché, de la financiarisation et de la spéculation les services essentiels et les biens de consommation de base
1:04:05 Conclusion : Regarder l'avenir en face - descente énergétique & matérielle

Pour compléter les commentaires de p2m et faire un focus sur la thématique de ce fil de discussions : en ce qui concerne les questions énergie/réchauffement climatique, Keller aligne ses propositions sur le scénario Négawatt, complété par le scénario Afterres2050. Donc transition énergétique vers 100 % d'ENR en 2050, sans diminution du niveau de vie si on en croit les créateurs du scénario Négawatt, et une réorientation de l'utilisation des sols avec le scénario Afterres2050 permettant entre autres de subvenir aux besoins en biomasse prévus par le scénario Négawatt.
Pour une présentation rapide du scénario Afterres :
https://afterres2050.solagro.org/wp-content/uploads/2015/11/De%cc%81pliant-Afterres2050-Web.pdf
Et pareil pour le scénario Négawatt :
https://www.negawatt.org/IMG/pdf/scenario-negawatt_2017-2050_essentiel-4pages.pdf

Parmi les critiques (non exhaustives) qui ont pu être adressées au scénario Négawatt :
- Exploitation massive des ressources minières pour fabriquer éoliennes et panneaux solaires
- Exploitation massive des espaces naturels pour produire les énergies renouvelables
On peut y ajouter que le développement de nouveaux moyens de production en ENR à cette échelle nécessite des investissements considérables, dans des industries où la France n'est pas franchement leader du marché (mauvais pour la balance commerciale), ou encore qu'une transformation aussi importante implique des destructions massives d'emplois (et donc de gros efforts de formation ou reconversion vers les nouveaux secteurs d'activités, avec des résultats non garantis à la clé).

Le scénario Négawatt a été conçu à une époque (en 2003) où parler de décroissance économique signifiait être éliminé d'emblée de toute discussion jugée "sérieuse". Les auteurs ont donc pris le parti de s'échiner à produire un scénario 100 % ENR compatible avec la lutte contre le changement climatique et avec les besoins énergétiques d'une économie en croissance (faible). Évidemment, dix-sept ans plus tard, à la lumière des prises de conscience croissantes de la finitude des ressources matérielles et du caractère absurde (pour rester poli) de notre société de consommation de masse, le parti pris peut sembler bien tiède, mais à l'époque c'était un (gros) pavé dans la mare.

J'ajouterai que s'attaquer à la fois au lobby pétrolier et au lobby nucléaire, en France, c'était pas gagné d'avance. Il suffit de voir à quel point nous en sommes aujourd'hui en termes de capacités de production industrielle de panneaux solaires et d'éoliennes pour s'en convaincre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Energie et réchauffement planétaire - Page 2 Empty Re: Energie et réchauffement planétaire

Message par p2m le Sam 9 Mai 2020 - 17:37

Yop:
wow, Yop, merci pour ta structuration et travail de recherche!
p2m
p2m

Messages : 4820
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 47
Localisation : bxl

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Energie et réchauffement planétaire - Page 2 Empty Re: Energie et réchauffement planétaire

Message par Invité le Sam 9 Mai 2020 - 18:56

p2m:
De rien, en fait c'est un des rares domaines (avec les maths et le bouddhisme) où je mets mon grain de sel en ayant un début de quelque chose qui ressemble à un bout de compétence, donc c'est moins ardu que quand j'essaye de comprendre voire faire avancer le schmilblick sur le covid ou le hasard en biologie par exemple...
J'ai écouté le podcast de Bihouix du 19/04/20 (enregistré le 13/04) sur la chaine YT Présages. Côté énergie/réchauffement planétaire, circulez y'a rien à voir.
En suivant le lien donné sur ce fil par p2m il y a 3 jours vers un article sur les effets des comportements individuels, j'ai eu la surprise de découvrir qu'une certaine Alexia Soyeux travaillait pour le cabinet de consultants Carbone 4, fondé et dirigé depuis 2007 par un certain... Jean-Marc Jancovici. Il se trouve que la chaîne Présages est tenue par une certaine... Alexia Soyeux. Oh oh.
Vu les idées de Bihouix, il n'est peut-être pas si étonnant que ça que le sujet énergie/réchauffement climatique n'ait pas été abordé au cours de cette interview...

Bref. En allant sur le site de l'Institut Momentum (dont Bihouix est membre du CA), j'ai trouvé un rapport intitulé : "Le Grand Paris après l’effondrement. Pistes pour une Ile-de-France biorégionale"
Présentation du beau bébé (244 pages...) :
Nous sommes en 2050. L’effondrement a entraîné une réorganisation de l’Île-de-France.
Les flux de la mondialisation se sont considérablement réduits. Les hypermarchés ont disparu, les voitures aussi. C’est tout le système économique et politique qui a été repensé autour de la sobriété énergétique et des autonomies alimentaires.
Démographie, gouvernance, énergie, subsistance, transport : toutes les dimensions de la vie post-pétrole sont ici abordées sans concession.
“Si certains présupposés, comme un vaste exode urbain et une diminution radicale de la population régionale, semblent encore lointains (mais l’expérience démontre que ce qui était inconcevable hier ne l’est plus aujourd’hui), les hypothèses développées valent le détour car elles donnent à réfléchir et à imaginer. Et ça tombe bien : avant de les publier en version papier à l’automne, les éditions Wildproject en donnent déjà un conséquent aperçu sur leur site internet : à partir de ce vendredi, le Grand Paris après l’effondrement vient s’ajouter à la liste des ouvrages en accès libre offerts pour penser le confinement et réfléchir au monde d’après. Une «petite bibliothèque de crise» à consulter au plus vite”. Libération, 22 avril 2020

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Energie et réchauffement planétaire - Page 2 Empty Re: Energie et réchauffement planétaire

Message par Invité le Mer 27 Mai 2020 - 9:33


Énergie: une chute des investissements sans précédent en 2020 selon l’Agence Internationale de l'Energie
Les investissements mondiaux dans l’énergie devraient reculer de 400 milliards de dollars en 2020 à cause du Covid-19, estime l’Agence internationale de l’énergie. Et ce n’est pas forcément une bonne nouvelle pour la planète.

Une des rares conséquences positives du Covid-19, c’est la baisse des émissions de CO2. Elles pourraient chuter de 8% en 2020, plus qu’en 2009, estime l’AIE. Mais reprendront-elles de plus belle ensuite ? Tout dépendra du montant et de la nature des investissements dans l’énergie. Or ces financements devraient dégringoler de 20% à cause du Covid-19 alors qu’on s’attendait à une augmentation de 2% en 2020 avant l’épidémie. 400 milliards de dollars de moins dans l’énergie, ce sera la plus forte chute de l’histoire.

Toutes les énergies vont pâtir de la crise

Ce déclin va toucher les énergies fossiles, mais pas seulement. Les investissements dans les hydrocarbures devraient plonger de 30%. Rien que dans les schistes aux États-Unis, les dépenses seront réduites de moitié, même s’il est trop tôt, souligne l’AIE, pour écrire la fin de leur histoire. Mais toutes les énergies vont pâtir de cette crise. Les capacités d’investissement des grandes compagnies énergétiques sont atteintes. C’est bien pire pour les compagnies publiques des pays émergents, déjà sous-financées. L’AIE anticipe une chute de 10% des investissements dans les énergies renouvelables en 2020, qui pénalisera plus le solaire que l’éolien, ainsi qu'une chute de 9% des investissements dans les réseaux électriques, le plus faible niveau d’approbations de projets hydroélectriques et nucléaires de la décennie. Elle prévoit aussi une stagnation des dépenses dans les centrales à gaz et un nivellement des investissements dans les techniques de stockage de l’énergie par les batteries.

Autre bonne nouvelle : dans ces conditions, un recours accru au charbon est envisageable.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Energie et réchauffement planétaire - Page 2 Empty Re: Energie et réchauffement planétaire

Message par p2m le Dim 14 Juin 2020 - 18:46

Spoiler:
je viens de voir que yop s’est désinscrit :-( ... merci à lui pour ses contributions... que j’appréciais
p2m
p2m

Messages : 4820
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 47
Localisation : bxl

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Energie et réchauffement planétaire - Page 2 Empty Re: Energie et réchauffement planétaire

Message par Opossum le Dim 14 Juin 2020 - 21:23

p2m a écrit:
Spoiler:
je viens de voir que yop s’est désinscrit :-( ... merci à lui pour ses contributions... que j’appréciais
Je reviens après quelques semaines d'absence et le constate également. Je trouve cela également dommage.
Opossum
Opossum

Messages : 1407
Date d'inscription : 04/08/2019
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Energie et réchauffement planétaire - Page 2 Empty Re: Energie et réchauffement planétaire

Message par St'ban le Dim 14 Juin 2020 - 21:33

les videos de Jean-Marc Jancovici sur ce sujet sont intéressantes
https://www.youtube.com/channel/UCNovJemYKcdKt7PDdptJZfQ
St'ban
St'ban

Messages : 9090
Date d'inscription : 24/10/2018
Age : 99
Localisation : Belgium (Région Namuroise)

Revenir en haut Aller en bas

Energie et réchauffement planétaire - Page 2 Empty Re: Energie et réchauffement planétaire

Message par Pabanal le Jeu 18 Juin 2020 - 11:05



Qu'est-ce qui ne fait pas de bruit, ne rejette pas de particules fines et n'émet pas de CO2 ? La voiture électrique ? Perdu !
Et oui, tout dépend de ce qui se cache derrière la prise.
Et aujourd'hui encore, un tiers de l'électricité mondiale est produite au charbon.
Depuis les années 1970, les compteurs électriques s'affolent. Pas étonnant. Voitures électriques, trottinettes, climatisations, ordinateurs : nos appétits énergivores n'ont jamais été si forts. Or le "propre", le "durable" et le "zéro émissions" ne seront jamais qu'un mythe.
Il nous faut surtout questionner ce qui est réellement indispensable.
Produire plus d'énergie n'est pas notre seul avenir, économisons la.
Pabanal
Pabanal

Messages : 4127
Date d'inscription : 21/10/2017
Age : 64
Localisation : Juste à côté de chez moi

Revenir en haut Aller en bas

Energie et réchauffement planétaire - Page 2 Empty Re: Energie et réchauffement planétaire

Message par Opossum le Jeu 18 Juin 2020 - 20:34

Tant qu'à parler de Jancovici, il y a une petite vidéo sur le recours aux énergies non fossiles (nucléaire) et renouvelables.


C'est un peu long, mais en gros "on" n'a pas été trop débiles sur ce choix, c'est juste que "on" en utilise bien, bien trop.

Il explique par ailleurs l'équation de Kaya.
Qui répond en partie à la question sur "la" meilleure.s solution.s aux problèmes écologiques.
Opossum
Opossum

Messages : 1407
Date d'inscription : 04/08/2019
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Energie et réchauffement planétaire - Page 2 Empty Re: Energie et réchauffement planétaire

Message par p2m le Sam 14 Nov 2020 - 14:48


p2m
p2m

Messages : 4820
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 47
Localisation : bxl

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Energie et réchauffement planétaire - Page 2 Empty Re: Energie et réchauffement planétaire

Message par Opossum le Sam 14 Nov 2020 - 22:53

https://www.cairn.info/revue-reflets-et-perspectives-de-la-vie-economique-2012-4-page-9.htm

En conclusion:
En conclusion, affirmer que la croissance et le développement économique permettent d’amoindrir les problèmes environnementaux – ce que montrerait la courbe environnementale de Kuznets – est un raccourci assez rapide. Cette courbe existe certes pour des polluants locaux mais elle ne peut être généralisée pour le CO2 au niveau global, alors que les changements climatiques sont considérés comme un des plus gros risques et soucis pour le futur. Des améliorations récentes existent dans de nombreux pays, preuve en est avec le découplage relatif – et même absolu – dans certains pays. Mais force est de constater deux éléments qui viennent tempérer les conclusions positives liant croissance et environnement. Premièrement, un niveau d’émissions trop élevé est potentiellement dangereux pour l’environnement et le découplage relatif seul est alors insuffisant. Deuxièmement, ce sont les politiques environnementales mises en place, bien plus que la croissance, qui permettent d’améliorer l’état de l’environnement, comme le prouve le découplage absolu récent de la plupart des pays qui se sont engagés dans le Protocole de Kyoto.
Opossum
Opossum

Messages : 1407
Date d'inscription : 04/08/2019
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Energie et réchauffement planétaire - Page 2 Empty Re: Energie et réchauffement planétaire

Message par p2m le Dim 15 Nov 2020 - 11:27

Espoir d’un découplage relatif entre les émissions de CO2 et le PIB/habitant, encore moins réaliste vu la croissance démographique: l’écosystème n’a cure de cette relativité, ce qu’il perçoit est la quantité totale...
p2m
p2m

Messages : 4820
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 47
Localisation : bxl

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Energie et réchauffement planétaire - Page 2 Empty Re: Energie et réchauffement planétaire

Message par Opossum le Dim 15 Nov 2020 - 11:49

Kuznets s'est planté.
Je suis assez pour cette conclusion.

Ou pour être un peu plus nuancée ( Dent pétée ), les entrepreneurs et fabricants ont fait en sorte que cela ne fonctionne pas (obsolescence programmée), et/ou la "société de consommation" et "le progrès" technologique" ont fait le reste (toujours acheter plus et plus nouveau, bla bla), la dévalorisation en général des services non intellectuels a fini le travail.
Opossum
Opossum

Messages : 1407
Date d'inscription : 04/08/2019
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Energie et réchauffement planétaire - Page 2 Empty Re: Energie et réchauffement planétaire

Message par p2m le Dim 15 Nov 2020 - 13:00

Opossum a écrit:la dévalorisation en général des services non intellectuels a fini le travail.
Feu Bernard Stiegler aurait plutôt dit la prolétarisation au sens de l'incorporation des savoirs et savoir-faire dans la machine.(et donc subtilisation de la capacité à échapper à la calculabilité(pouvoir créateur/d'individuation) qui permet la consistance http://arsindustrialis.org/vocabulaire-subsister-exister-consister ) En n'oubliant pas que ce mouvement a commencé par impacter les ouvriers mais gagne de plus en plus les emplois à "haute valeur ajoutée intellectuelle". (ex: verdicts judiciaires rendus par des "I.A.")

Conclusion perso: l'individu se sentant vide de ce pouvoir va être de plus en plus enclin à trouver des substituts/palliatifs(dans diverses... addictions  Very Happy )agissant comme une boucle de rétroaction positive sur la production énergétique.

Et si j'ai bien compris son raisonnement, sa solution pour enrayer ce mouvement délétère serait de créer une économie de la connaissance. revenu universel et rémunération additionnelle des apports en "incalculabilité"... Je suis sceptique...

La position de Paul Jorion est plutôt de dire que ce mouvement est irrépressible et qu'il faudra à un moment déléguer notre pouvoir de décision aux machines pour promouvoir la survie de l'espèce humaine.

Entre vie et survie, mon coeur balance...
p2m
p2m

Messages : 4820
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 47
Localisation : bxl

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Energie et réchauffement planétaire - Page 2 Empty Re: Energie et réchauffement planétaire

Message par Opossum le Dim 15 Nov 2020 - 18:58

Marrant cette position de Paul Jorion.
Comment une IA pourrait-elle sur base de données de plus en plus incomplète, car la complétude passe d'abord par l'acquisition et qui dit acquisition dit hardware et mobilisation d'une technologie qui déjà maintenant est menacées dans sa taille de croissance.
Donc, incomplétude des données et développement d'apprentissages incomplets.  Soit, in fine,  reprogrammation.  Si je prends comme hypohèse qu'entre cet état et l'état premier, quelques générations auront passé et que la seule valeur ajoutée sera justement la créativité des hommes, le cadre de reprogrammation ne sera pas le même, cela risque de devenir très compliqué, à vue de nez, sans aucun chiffres.

Les décisions de justice seront sans doute plus "justes", au sens du respect de la loi.  Ce qui, dans un cadre parfaitement normalisé est possible, celui-ci étant constitué par les textes de loi.  

C'est dans la définition des peines que se joue l'intelligence et non dans la prise de connaissances de liens de causes à effets, qui recouvrent de multiples domaines.  Cette dernière ne peut avoir lieu que si elle est démontrée et établie et ceci n'est jamais du fait du juge, mais d'experts.  
Lorsque ces chaînes sont simples, oui pour moi, une IA pourrait décider de chez qui repose la faute, mais certainement pas des peines, qui dépendent du contexte et de ces liens de causes à effets.

Toujours vivre  Wink
Opossum
Opossum

Messages : 1407
Date d'inscription : 04/08/2019
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Energie et réchauffement planétaire - Page 2 Empty Re: Energie et réchauffement planétaire

Message par p2m le Dim 15 Nov 2020 - 22:12

Oui, le travail n’est pas fini Very Happy
p2m
p2m

Messages : 4820
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 47
Localisation : bxl

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum