Lorsque l'hypersensibilité débouche sur de la blasitude

Aller en bas

Lorsque l'hypersensibilité débouche sur de la blasitude Empty Lorsque l'hypersensibilité débouche sur de la blasitude

Message par algernon le Lun 6 Avr 2020 - 22:06

Bonjour je voudrais lancer un micro débat, voire obtenir des témoignages ou des éléments de réponses pour les plus patients.

Je vais pas étaler ma vie sur cinquante pages, mais en gros j'ai eu un handicap qui m'a fait boiter jusqu'à la fin de l'adolescence, j'ai connu mon lot de déceptions amicales, amoureuses, j'ai souvent eu l'impression d'attendre des choses extraordinaires des autres et de devoir me contenter d'un buffet froid à chaque fois. Les gens m'ont toujours parus tièdes, à changer d'avis selon la tendance là où des types comme moi se sentent mieux avec des gens passionnés qui restent sur leurs positions. J"ai l'impression d'être très souvent passé entre les mailles du filet du grand relationnel, parce que j'ai souvent eu le sentiment que toutes les relations finissaient par se ressembler...

Aujourd’hui, à trente ans, quelques amis et la même copine depuis pas mal d'années, je me rend compte que ça me manque un peu cette hypersensibilité qui fait que je m'attachais profondément à quelques personnes maintenant j'ai l'impression de ne plus arriver à m'intéresser aux autres. Par exemple avant j'avais une vraie colère contre la société du coup je m'entendais avec tous les révoltés. Et depuis que cette colère s'est émoussée je vois le français comme un chouineur capricieux et égoïste qui ramène tout à sa personne. C'est très probant pendant le corona d'ailleurs, regardez tout le monde parler des conditions de confinement des SDF. Je me dis ok, c'est cool de s'indigner du moment qu'on nous demande rien, mais est ce que les gens se voient que le reste de l'année ils changent de trottoir quand ils croisent un sans abri, ou qu'ils ne leur adressent même pas un regard? Je veux dire d'où vient cette arrogance d'estimer que tout doit venir systématiquement des autres du moment que ça n'implique rien pour eux? Genre les faux amis qui adorent que vous leur filiez un coup de main mais qui se font toujours porter pâle dès que vous demandez un retour?

J'ai l'impression de ne voir plus que ça chez les gens désormais, toujours cette rengaine du "si vous voulez du baratin je suis votre homme par contre si vous voulez du concret et de l'action, je suis plus là". J'aimerais bien avoir plus d'amis, retrouver l'intérêt des débats et le gout de la discussion mais je n'y arrive plus vraiment.

Alors est ce qu'on peut ressusciter cet intérêt pour les gens? Faire taire cet inquisiteur dans la tête qui vous fait passer les gens pour des hypocrites finis?
algernon
algernon

Messages : 99
Date d'inscription : 13/05/2017
Age : 31
Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas

Lorsque l'hypersensibilité débouche sur de la blasitude Empty Re: Lorsque l'hypersensibilité débouche sur de la blasitude

Message par L_easy_life le Mer 8 Avr 2020 - 0:32

salut Algernon Smile

j'ai acquis quelques certitudes avec l'experience , et en plus je vois les choses comme toi ; du concret, de la matière, du qui-dure

alors, ce dont je suis désormais sure, c'est que les éléments extérieurs jouent bcp ; exemple, je commence à envisager sérieusement de me barrer de Paris et pourquoi pas de France.

en effet, je ne suis pas sure que ce soit si égoiste et si "que de la gueule" chez les voisins. Il me semble que les brésiliens ou encore les thailandais pour exemple sont bcp plus dans l'entraide réelle et authentique.

c'est vraiment très français ce truc de chouiner sans en foutre une rame. tout en étant méchant et incompétent le plus souvent.

(pardon, ce soir je suis un peu saoulée. de plus je ne vis pas très bien le confinement.. 30 Days in the Hole..)

tout ceci pour te dire Algernon, ne décourage pas ! agis.

je ne te dis pas ça comme un leitmotiv aigre, du style, pfff si tu te bouges pas y aura rien. l'écrit peut paraître froid.

mais vraiment agis. agir, essayer, c'est réconfortant quand on est DANS l'action (et je suis un individu d'action. l'immobilisme du confinement est très difficile pour moi)

de ce qu'on pu me dire mes amis qui ont voyagé, ils ont senti ce marasme teinté de déprime s'envoler en allant en nouvelle Zélande ou aux USA (je fais de la pub sans savoir, mais je rêve d'aller aux USA, après en effet, c'est vrai je ny ai jamais mis les pieds)

mais je crois sincèrement d'une il faut aller voir ailleurs régulièrement, de deux, ne prends pas trop au sérieux ce que tu peux penser en plein confinement, tu sais comme on recommande de ne pas faire de choix à long terme en plein deuil ou en pleine dépression

car on n'est pas nous mêmes en ce moment, c'est très très spécial ce confinement.

tiens bon juska la levée de ce truc, enfin c'est mon conseil Smile

bonne soirée à toi !
L_easy_life
L_easy_life

Messages : 183
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 31
Localisation : in a crossfire hurricane but it's all right

Revenir en haut Aller en bas

Lorsque l'hypersensibilité débouche sur de la blasitude Empty Re: Lorsque l'hypersensibilité débouche sur de la blasitude

Message par Invité le Mer 8 Avr 2020 - 18:38

algernon,

Ça peut dépendre des gens que tu rencontres aussi. Si tu as l'habitude de rencontrer des gens dans les mêmes lieux où l' ambiance qui règne est fausseté et hypocrisie, bon beh autant te dire que tu ne risques pas de te mettre grand chose sous la dent. De plus, les personnes qui recherchent du vrai relationnel qui s'y trouve, risquent de se camoufler dans la foule pour ne pas être rejeté ou d'être "éteint" à force de voir ce désastre humain.

Il paraît qu'on attire les gens celon ce qu'on dégage, ça peut être une piste. Genre si tu te décides a être la personne que tu attends d'avoir en face de toi, ton aura diffuserai une sorte d'appel invisible aux personnes qui recherchent les mêmes choses que toi. Après il faut y croire ou tester. 🤷‍�

Mais il me semble avoir compris que tu voudrais réveiller ce côté "solidaire, honnête, riche intérieurement, etc" chez les gens qui te paraissent être vide et faux, est ce bien cela ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Lorsque l'hypersensibilité débouche sur de la blasitude Empty Re: Lorsque l'hypersensibilité débouche sur de la blasitude

Message par L_easy_life le Jeu 9 Avr 2020 - 2:40

oui je plussoie, Esprit libre .

en gros on dit un peu la même chose ; ça n'est pas partout pareil !

elle elle parle des gens, moi je te parle plutôt des secteurs (y compris géographiques)et des professions, mais au final ça revient un peu au même.

j'ai été contente qd jai "échangé" un entourage de branleurs gobant BFM contre un entourage d'amis plus comme moi (dans le lot, il y a un tailleur de pierre, un chasseur alpin, une vétérinaire, qq comédiens et d'autres amis soit à la retraite soit au chomdu mais me ressemblant quoi qu'il en soit)

tu remarqueras que parmi les professions que jai citées, le droit à l'erreur n existe pas (vétérinaire, c'est comme chirurgien, tu te plantes ton patient est mort !! donc ça laisse peu de place à la parlotte dilettante ; tu dois faire ce que tu as dit que tu allais faire !

ça engendre des personnalités matures et "straight" , je sais pas comment dire mieux. pardon pour l'anglicisme.

je ne suis pas certaine que je me serai entendue avec des gens de Science Po (parceque pfff le peu qu'on m'en a dit) ou d'HEC

en écrivant je me rends compte que je suis horriblement cliché. mais balekouille pour ce soir .....

apparté ; pourquoi nous as tu glissé que tu étais avec la même conjointe depuis plusieurs années ? on dirait que tu en parles en coup de vent mais que tu veux qd même aborder le sujet . si je me trompe, n'hésite pas à me le dire..

et si cétait un coup de raz le bol de tout ?

soit c'est la faute au confinement (jinsiste, ça joue, dans ce cas n'envoie pas tout paître), soit c'est plus profond xa.

tiens nous au courant Smile

la bise !!
L_easy_life
L_easy_life

Messages : 183
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 31
Localisation : in a crossfire hurricane but it's all right

Revenir en haut Aller en bas

Lorsque l'hypersensibilité débouche sur de la blasitude Empty Re: Lorsque l'hypersensibilité débouche sur de la blasitude

Message par Rebrousse-poil le Jeu 11 Juin 2020 - 11:27

algernon a écrit:j'ai souvent eu l'impression d'attendre des choses extraordinaires des autres et de devoir me contenter d'un buffet froid à chaque fois
mdr ! J'adore ! Je suis déchirée entre l'ambition de me tatouer cette phrase ou de m'en servir comme épitaphe !

Pour moi la fuite vers un Eldorado où l'humanité n'est pas entachée de la "décadence occidentale" est un fourvoiement. D'ailleurs ça me gène d'autant plus lorsque c'est "vers les pauvres qui gardent le sourire" que se tourne ces aspirations (#bonSauvage #laMisèreEstPlusDouceAuSoleil #PasConvaincue).

Après, reste que s'aérer la tête est parfois fructueux... mais pas toujours. Dans mon entourage, j'ai l'impression que globalement l'équilibre, le non-consumérisme, la curiosité et l'ouverture d'esprit sont paradoxalement inversement corrélées aux voyages effectué par la personne. Surtout les voyages dans des pays "moins développés" qui se révèlent souvent une sorte de prédation des ressources naturelles, gastronomiques et culturelles rendues possible par un taux de change inique. (et souvent sexuelles, ne faisons pas l'autruche)

Après j'ai aussi constaté des contre-exemple. Donc je conclurais témérairement par "p'tet ben qu'non, p'tet ben qu'oui".

Et pour le buffet froid des relations sociales, j'essaie (sans résultat actuellement), de le déguster en pleine conscience en attendant l'illumination. (comme l'exercice de psycho avec un raisin sec pour ceux qui connaissent)
https://www.huffingtonpost.fr/2013/10/05/meditation-pleine-conscience-depression-reportage-sainte-anne_n_4043716.html

J'attends avec ferveur de lire vos solutions moins dérisoire eheh Smile
Rebrousse-poil
Rebrousse-poil

Messages : 83
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Lorsque l'hypersensibilité débouche sur de la blasitude Empty Re: Lorsque l'hypersensibilité débouche sur de la blasitude

Message par algernon le Mar 16 Juin 2020 - 9:24

Esprit libre a écrit:algernon,

Ça peut dépendre des gens que tu rencontres aussi. Si tu as l'habitude de rencontrer des gens dans les mêmes lieux où l' ambiance qui règne est fausseté et hypocrisie, bon beh autant te dire que tu ne risques pas de te mettre grand chose sous la dent. De plus, les personnes qui recherchent du vrai relationnel qui s'y trouve, risquent de se camoufler dans la foule pour ne pas être rejeté ou d'être "éteint" à force de voir ce désastre humain.

Il paraît qu'on attire les gens celon ce qu'on dégage, ça peut être une piste. Genre si tu te décides a être la personne que tu attends d'avoir en face de toi, ton aura diffuserai une sorte d'appel invisible aux personnes qui recherchent les mêmes choses que toi. Après il faut y croire ou tester. 🤷‍�

Mais il me semble avoir compris que tu voudrais réveiller ce côté "solidaire, honnête, riche intérieurement, etc" chez les gens qui te paraissent être vide et faux, est ce bien cela ?

Maintenant que je suis plus "aware"  de ma vraie personnalité on va dire, oui les faux semblants me sont insupportables. Pendant des années j'ai trainé avec des mecs dont les 3/4 des discussions tournaient autour des soirées et de l'alcool. En soit, on se reverrait maintenant dans la rue dans nos vies d'adultes on aurait strictement rien à se dire. Je suis un mec littéraire, sensible, solitaire, qui aime avoir un petit cercle d'amis, je n'ai plus la moindre nostalgie de ces soirées où y'a dix fois trop de monde et où tout le monde balance des trucs dans le dos de tout le monde.

Donc oui marre du camouflage, le problème c'est que sans un minimum de maquillage on ne sort même pas de sa zone de confort, bien que je suis conscient que mon aura est très différente d'avant désormais. (me faire plus confiance pour que la personne que je suis désormais puisse attirer plus de gens comme moi?)


Dernière édition par algernon le Mar 16 Juin 2020 - 9:53, édité 2 fois
algernon
algernon

Messages : 99
Date d'inscription : 13/05/2017
Age : 31
Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas

Lorsque l'hypersensibilité débouche sur de la blasitude Empty Re: Lorsque l'hypersensibilité débouche sur de la blasitude

Message par algernon le Mar 16 Juin 2020 - 9:38

L_easy_life a écrit:oui je plussoie, Esprit libre .

en gros on dit un peu la même chose ; ça n'est pas partout pareil !

elle elle parle des gens, moi je te parle plutôt des secteurs (y compris géographiques)et des professions, mais au final ça revient un peu au même.

j'ai été contente qd jai "échangé" un entourage de branleurs gobant BFM contre un entourage d'amis plus comme moi (dans le lot, il y a un tailleur de pierre, un chasseur alpin, une vétérinaire, qq comédiens et d'autres amis soit à la retraite soit au chomdu mais me ressemblant quoi qu'il en soit)

tu remarqueras que parmi les professions que jai citées, le droit à l'erreur n existe pas (vétérinaire, c'est comme chirurgien, tu te plantes ton patient est mort !! donc ça laisse peu de place à la parlotte dilettante ; tu dois faire ce que tu as dit que tu allais faire !

ça engendre des personnalités matures et "straight" , je sais pas comment dire mieux. pardon pour l'anglicisme.

je ne suis pas certaine que je me serai entendue avec des gens de Science Po (parceque pfff le peu qu'on m'en a dit) ou d'HEC

en écrivant je me rends compte que je suis horriblement cliché. mais balekouille pour ce soir .....

apparté ; pourquoi nous as tu glissé que tu étais avec la même conjointe depuis plusieurs années ? on dirait que tu en parles en coup de vent mais que tu veux qd même aborder le sujet . si je me trompe, n'hésite pas à me le dire..

et si cétait un coup de raz le bol de tout ?

soit c'est la faute au confinement (jinsiste, ça joue, dans ce cas n'envoie pas tout paître), soit c'est plus profond xa.

tiens nous au courant Smile

la bise !!

Je parle de la conjointe, plus pour dire qu'une fois la trentaine arrivée, il m’apparaît plus aisé de maintenir une relation amoureuse stable que de maintenir des amitiés. Parce qu'avec la distance on a beau garder contact, on finit par s'éloigner des amis avec qui on a tout partagé, on est contents quand enfin on arrive à se voir mais c'est plus vraiment pareil vu qu'on ne peut plus se voir de manière régulière. Il y aussi tous ces potes et faux amis qui te disent qu'on garde contact mais que c'est toujours toi qui relance et que tu peux passer un an sans un message de leur part. Quand tu sors dans des OVS il y aussi tous ces gens qui ne parlent que de leur boulot, que t'aimerais leur laisser leur chance, parler de ciné, de la vie, des actus, de trucs qui te font vibrer quoi, et qui ne s'intéressent à rien, ne sortent que pour passer une soirée avec des inconnus et classer ça sans suite.

Je n'ai pas un ras le bol de tout, mon boulot me captive pas mais je gagnes assez pour ne manquer de rien, ma copine est géniale, j'ai même trouvé un éditeur qui veut publier l'un de mes textes. Mais les gens au sens large me blasent, dès que je regarde la télévision (surtout en ce moment) j'ai l'impression que l'humanité n'en vaut pas le coup, que tous sont des BFM listeners comme tu dis. Marre des "Macron machin" "Castaner assassin", j'ai besoin de parler à des gens qui même sans avoir une encyclopédie dans la tête on au moins une richesse émotionnelle et intellectuelle à partager quoi.  J'adorerais comme toi connaitre plus des gens fiables, intègres et surtout qui ne disent et ne font pas n'importe quoi à longueur de journée, j'en connais mais pas assez. Par contre je sèche un peu niveau idées, resociabiliser avec tous les nouveaux paramètres de ma personnalité me semble infiniment complexe^^


Dernière édition par algernon le Mar 16 Juin 2020 - 9:58, édité 1 fois
algernon
algernon

Messages : 99
Date d'inscription : 13/05/2017
Age : 31
Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas

Lorsque l'hypersensibilité débouche sur de la blasitude Empty Re: Lorsque l'hypersensibilité débouche sur de la blasitude

Message par algernon le Mar 16 Juin 2020 - 9:52

L_easy_life a écrit:salut Algernon Smile

j'ai acquis quelques certitudes avec l'experience , et en plus je vois les choses comme toi ; du concret, de la matière, du qui-dure

alors, ce dont je suis désormais sure, c'est que les éléments extérieurs jouent bcp ; exemple, je commence à envisager sérieusement de me barrer de Paris et pourquoi pas de France.

en effet, je ne suis pas sure que ce soit si égoiste et si "que de la gueule" chez les voisins. Il me semble que les brésiliens ou encore les thailandais pour exemple sont bcp plus dans l'entraide réelle et authentique.

c'est vraiment très français ce truc de chouiner sans en foutre une rame. tout en étant méchant et incompétent le plus souvent.

(pardon, ce soir je suis un peu saoulée. de plus je ne vis pas très bien le confinement.. 30 Days in the Hole..)

tout ceci pour te dire Algernon, ne décourage pas ! agis.

je ne te dis pas ça comme un leitmotiv aigre, du style, pfff si tu te bouges pas y aura rien. l'écrit peut paraître froid.

mais vraiment agis. agir, essayer, c'est réconfortant quand on est DANS l'action (et je suis un individu d'action. l'immobilisme du confinement est très difficile pour moi)

de ce qu'on pu me dire mes amis qui ont voyagé, ils ont senti ce marasme teinté de déprime s'envoler en allant en nouvelle Zélande ou aux USA (je fais de la pub sans savoir, mais je rêve d'aller aux USA, après en effet, c'est vrai je ny ai jamais mis les pieds)

mais je crois sincèrement d'une il faut aller voir ailleurs régulièrement, de deux, ne prends pas trop au sérieux ce que tu peux penser en plein confinement, tu sais comme on recommande de ne pas faire de choix à long terme en plein deuil ou en pleine dépression

car on n'est pas nous mêmes en ce moment, c'est très très spécial ce confinement.

tiens bon juska la levée de ce truc, enfin c'est mon conseil Smile

bonne soirée à toi !

Evidemment tu as parfaitement raison, juste la motivation me manque un peu, surtout j'ai trop besoin de concrétisation pour me satisfaire des tatonnements précédents. Donc non je ne désespère pas non plus mais je ne suis pas contre une ou deux suggestions Embarassed
algernon
algernon

Messages : 99
Date d'inscription : 13/05/2017
Age : 31
Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas

Lorsque l'hypersensibilité débouche sur de la blasitude Empty Re: Lorsque l'hypersensibilité débouche sur de la blasitude

Message par algernon le Mar 16 Juin 2020 - 9:55

Rebrousse-poil a écrit:
algernon a écrit:j'ai souvent eu l'impression d'attendre des choses extraordinaires des autres et de devoir me contenter d'un buffet froid à chaque fois
mdr ! J'adore ! Je suis déchirée entre l'ambition de me tatouer cette phrase ou de m'en servir comme épitaphe !

Pour moi la fuite vers un Eldorado où l'humanité n'est pas entachée de la "décadence occidentale" est un fourvoiement. D'ailleurs ça me gène d'autant plus lorsque c'est "vers les pauvres qui gardent le sourire" que se tourne ces aspirations (#bonSauvage #laMisèreEstPlusDouceAuSoleil #PasConvaincue).

Après, reste que s'aérer la tête est parfois fructueux... mais pas toujours. Dans mon entourage, j'ai l'impression que globalement l'équilibre, le non-consumérisme, la curiosité et l'ouverture d'esprit sont paradoxalement inversement corrélées aux voyages effectué par la personne. Surtout les voyages dans des pays "moins développés" qui se révèlent souvent une sorte de prédation des ressources naturelles, gastronomiques et culturelles rendues possible par un taux de change inique. (et souvent sexuelles, ne faisons pas l'autruche)

Après j'ai aussi constaté des contre-exemple. Donc je conclurais témérairement par "p'tet ben qu'non, p'tet ben qu'oui".

Et pour le buffet froid des relations sociales, j'essaie (sans résultat actuellement), de le déguster en pleine conscience en attendant l'illumination. (comme l'exercice de psycho avec un raisin sec pour ceux qui connaissent)
https://www.huffingtonpost.fr/2013/10/05/meditation-pleine-conscience-depression-reportage-sainte-anne_n_4043716.html

J'attends avec ferveur de lire vos solutions moins dérisoire eheh Smile

Tope là, Very Happy
algernon
algernon

Messages : 99
Date d'inscription : 13/05/2017
Age : 31
Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas

Lorsque l'hypersensibilité débouche sur de la blasitude Empty Re: Lorsque l'hypersensibilité débouche sur de la blasitude

Message par algernon le Mar 16 Juin 2020 - 9:56

Et merci pour toutes vos réponses, finalement je veux bien lancer un débat XD
algernon
algernon

Messages : 99
Date d'inscription : 13/05/2017
Age : 31
Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas

Lorsque l'hypersensibilité débouche sur de la blasitude Empty Re: Lorsque l'hypersensibilité débouche sur de la blasitude

Message par J043947.08+163415.7 le Mar 16 Juin 2020 - 10:16

Hello Algernon,

Je me retrouve pas mal dans ton post initial, mais je dirais que je suis au stade suivant de la lassitude. Là où tu espères qu'il puisse exister sur cette terre un ailleurs, d'autres, qui puissent raviver la flamme, j'ai lâché l'affaire depuis longtemps. Trop de combats je pense que je me suis cramée: je suis comme un vieux guerrier fatigué d'une longue vie de batailles qui demande juste qu'on le laisse crever en paix.
Je ne me leurre pas : il n'existe aucun ailleurs qui puisse me satisfaire sur le long terme, aucune personne qui puisse retenir suffisamment mon attention, aucun projet de vie qui puisse me tenir debout etc. Sortis de quelques événements exceptionnels ponctuels qui me stimulent (trek outdoor en autonomie, etc), j'hiberne. J'attends que ça se passe, je purge ma peine: vanité des vanités, tout est vanité.

Donc en gros, pas de réponse à ta question, (malheureusement), juste un petit mot pour te rassurer sur le fait que tu n'es pas le seul à expérimenter cette blasitude extrême.

Mais je lirai avec plaisir les témoignages de ceux qui auront zici de brillantes idées.
J043947.08+163415.7
J043947.08+163415.7

Messages : 2732
Date d'inscription : 01/08/2019
Age : 45
Localisation : La tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Lorsque l'hypersensibilité débouche sur de la blasitude Empty Re: Lorsque l'hypersensibilité débouche sur de la blasitude

Message par Mentounasc le Mar 16 Juin 2020 - 11:16

Marrant ça, il y a comme une sorte d'analogie entre le Charlie Gordon de "des fleurs pour Algernon" et ce que tu exposes. Peut-être d'ailleurs est-ce la raison du choix de ce pseudo ?

Peu importe, car quoi qu'il en soit, ce que tu exposes est typique du phénomène de maturation par "à coups".
Si nos vies étaient linéaires, notre maturité suivrait le même modèle, et serait donc imperceptible, sauf à comparer des périodes psy très éloignées chronologiquement.
Or, manifestement, d'après le peu que tu exposes, on peut comprendre qu'il semble y avoir eu quelques déceptions importantes.
Elles ont donc concouru d'une part à changer ta vision, et là c'est à toi de voir comment afin d'en exploiter ce qui est positif.
Mais surtout d'autre part, du fait d'un changement dans tes perceptions, tu te mets à découvrir la "relativité". Cette étape est importante dans la maturation, parce qu'elle permet de ne pas se bloquer sur des positions toutes faites (et donc de ne pas devenir un vieux con aigri…). Du coup, tu t'interroges, te mettant même à te demander si tu ne serais pas un peu blasé...

Ben, tout ça me semble bien normal et positif, puisqu'il y a des tas de gens qui ne vivent jamais ce moment d'interrogation intérieure  ou qui le vivent bien plus tardivement. Ca n'est pas un signe de dégénérescence, bien au contraire, je crois que c'est plutôt le témoin d'une conscience qui s'organise. Il te reste à faire le tri parmi toutes les pensées qui peuvent venir dans ce cadre, et ne pas sombrer dans le confort des idées reçues ou faciles genre "ici les gens sont tous comme ça", et à continuer à relativiser.

Ce n'est que l'avis d'un vieux con…  Very Happy
Mentounasc
Mentounasc

Messages : 871
Date d'inscription : 16/01/2019
Age : 64
Localisation : Autour de Monaco

https://www.jecontacte.com/profil/Mentounasc

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum