Manifestations de phobies

5 participants

Aller en bas

Manifestations de phobies Empty Manifestations de phobies

Message par fg.playing Mar 31 Mar 2020 - 0:31

Bonjour ou Bonsoir,

Je ne suis pas HPI juste papa d'une petite zèbre, ma cadette de onze ans THQI. J'ai un petit témoignage et une petite question (enfin des petites questions)

Au cours de sa petite enfance, nous avons du faire face à plusieurs manifestations de phobies particulièrement bizarres au premier regard.

Je ne saurais plus dire à quel âge exactement, je dirais vers 6-7 ans dans mon souvenir, M..... ma fille a commencé a montrer des peurs vraiment déroutantes.

Un premier exemple :

Lors d'un séjour de vacances dans une petite location, il lui devient impossible de voir des balançoires se balancer (hem) à leur grè. Sous peine de blocage total ou de crise de pleurs et de supplications (elle est vraiment terrorisée et mal), il fallait bloquer les assises sur les montants. On devait laisser la balançoire en l'état, inutilisable donc. Je vous explique pas les problèmes avec le reste de la fratrie qui ne demandait que çà de faire de la balançoire. Ça a duré un bout de temps même de retour à notre domicile. Nous avions quand même convenu que frère et sœur pouvaient utiliser la balançoire en journée mais il fallait impérativement bloquer et ficeler correctement le tout après utilisation. Je me souviendrais juste d'un soirée venteuse où nous sommes en route pour aller dîner dans la famille. Nous avions déjà parcourus cinq ou dix kilomètres. Et M...... me demande si j'ai pensé à bloquer les balançoires avant de partir. Aie.......je sais déjà où ma réponse va nous emmener mais je ne peux pas lui mentir.  Tentative de négociation quand même, mais je vois bien que cela lui est impossible. Elle s'enfonce dans une sorte de mal-être quasi indescriptible. Évidemment, demi-tour, je fonce au jardin avec elle, ou accroche le tout et elle remonte en voiture avec ses doudous et un grand sourire. Cela s'est envolé comme cela est venu. Je n'ai aucune explication pouvant éclairer cette phobie.

Deuxième exemple :

Cela doit être un ou deux ans plus tard. En préambule, M...... pose (me pose) souvent des questions d'ordre scientifique (et les deux autres adorent aussi généralement). Et en bon papa geek, si elle me pose une question sur le phénomène des marées, je peux finir par lui parler au bout d'une heure de la théorie Big Bang, voir carrément de la réponse à la grande question sur la vie, l'univers et le reste. Ma femme (enfin mon ex-femme) me reproche encore maintenant souvent de lui en dire trop, de lui raconter des choses fausses ou pas vérifiées, de lui provoquer des peurs, etc, etc, ... et puis souvent se moque de mon étalage de science parce qu'il m'arrive c'est vrai parfois de raconter des bêtises ou de faire des approximations. Sur un heure de discours, elle ne va retenir que mes erreurs. Ça ma paraît un peu injuste. M...... a une telle soif de connaissances. Comment ne pas y répondre, même si c'est maladroitement à notre façon de dilettante de ces sujets ?

Bref, un jour, nous avons parlé des atomes, des molécules, des corps organiques. Surtout que parfois M.....s'intéresse aux discussions, aux devoirs de son aînée. Enfin, çà se passe à table souvent. Tout le monde participe. Bon, vu mon niveau on reste dans de la vulgarisation éclairée à peine au dessus de ce qu'on peut trouver dans les manuels scolaires de son age. Ou à cet époque là, çà restait niveau collège disons (elle était en primaire). Dans le même laps de temps, M....... s'interrogeait beaucoup sur la mort déjà et à sa propre mort notamment. Çà fait drôle chez une fillette de 8 ans censée être complètement insouciante.

L’anecdote, la voici : Ballade en vélo dans le village avec sa maman. Elles approchent du cimetière, là où sont plantés des grands noisetiers. Elles posent les vélos contre le mur du cimetière machinalement et elles font le plein de noisettes dans les paniers détachables des bicyclettes...Retour aux vélos, et là blocage de M........ Il lui est impossible de retoucher son vélo. Mais pourquoi ? La maman insiste je crois (pas sûr de çà). Mais M...... pleure. Retour à la maison à pied en tenant les bicyclettes à la main par la maman. Malgré nettoyage, changement de poignée, tout çà, je crois me souvenir que M...... n'est jamais remontée sur ce vélo. Pendant plusieurs années, elle ne pourra plus être en contact de près ou de loin avec un objet concernant ou ayant été en contact avec la mort, un mort. Par exemple, en pleine visite du Louvre, on a eu droit à une crise phénoménale en arrivant à l'étage des momies farao . J'aurais encore pleins pleins d'exemples de cet acabit. Je dirais que c'est encore présent mais bien estompé. Elle a du avoir appris à gérer. Cela revient de temps en temps.

En décryptage : Après en avoir beaucoup parlé avec elle, il semblerait que ce qui la préoccupe c'est que vont devenir les atomes de son corps lors de la décomposition et qu'est-ce qu'il va lui arriver à elle, ses pensées alors ? Je la reporte quasi texto, sa question. Je crois qu'elle craint de finir bloquée quelque part, dans le noir, sans sensation. Pffiu..... On attaque la métaphysique déjà ??? Je suis pas prêt là....SOS

Donc tout ce qui touche de près ou de loin à la mort, impossible d'approcher (encore maintenant). Un caveau, un sarcophage, le cimetière, etc.... Je peux souligner aussi que très empathique, il lui est impossible (quasiment) ou très difficilement de rester près d'une personnes amputée ou blessée gravement visuellement (changement de place en salle de spectacle, changement de table au resto, je vous explique pas les galères dès fois). Si on a pas le choix, elle subit....mais quel calvaire pour elle visiblement, obligée de se forcer à ne pas regarder.

Je vous explique pas comment mon ex m'en a voulu de lui avoir parlé de chimie moléculaire organique. Mon bon, c'est bien au programme du collège et au départ, je crois bien qu'on parlait avec sa sœur qui était en quatrième. Enfin bref....

Et voici mes questions. Est ce que des zèbres d'ici ou d'ailleurs ont déjà manifesté des peurs, des craintes, des angoisses, des phobies du même genre ? Et si oui, comment faites vous ? Arrivez vous à encaisser, compenser, réduire, guérir ?  Si vous avez des exemples, drôles moins drôles, tout aussi bizarres ou plus simples avec les explications ou tentatives d'explications, je suis preneur.

A vos claviers ! Je ramasse les copies en fin de semaine. study
fg.playing
fg.playing

Messages : 40
Date d'inscription : 27/03/2020
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Manifestations de phobies Empty Re: Manifestations de phobies

Message par Opossum Mar 31 Mar 2020 - 15:44

Bonjour,
Voici une première copie, qui je l'espère ne te décevra pas de trop.

Comme prémisses de réflexions, il y a le fait que la douance n'est pas en soi définie.  Les aptitudes cognitives sont peu représentatives des comportements des personnes.  A ce sujet, il y a le post sur les mythes et légendes de la douance ici, que je trouve assez bien fait.
Ce que mesurent les tests de QI a une valeur intrinsèque, qui est essentiellement de mesurer la position relative des capacités cognitives des personnes testées à celui de la population moyenne.  

Les comportement sont plus liés à la personnalité.  Cette dernière est le résultat de pas mal de choses, dont l'histoire des personnes et leurs sensibilités.

Ce qui me fait dire, en échos à d'autres membres ici, que si une personne possède une Ferrari (ou marque autre du même acabit) - un haut QI -, on ne peut présager en rien de son style de conduite et de la route empruntée.

L'éducation des enfants est faite en ce qui me concerne de trois choses (j'écris en réfléchissant).  L'acquisition des connaissances pures, l'acquisition des modèles sociaux (la bonne éducation) et la gestion des émotions.  Il me semble que la "vraie" bonne éducation intègre souvent la maîtrise de l'expression des émotions dans l'esprit des gens que je connais.

Apparemment, il y a des étapes dans le développement des personnes au moment de l'enfance qui correspondent à l'acquisition de la gestion des émotions.  Je me permets de conseiller la lecture d'Isabelle Filliozat à ce sujet.  

En ce qui me concerne, c'est le seul point sur lequel je porte toute mon attention.  Le reste, ils le feront "bien assez tôt"/vite d'eux-même.
Un petit bémol à ma grande théorie : la notion des dangers et leur reconnaissance est également à aborder.

Pour illustrer ceci, une personne très intelligente, pourra développer un système de croyances et de pensées très cohérente qui aura du sens pour elle et aura la capacité, je pense, d'y intégrer la très grande majorité des faits.  Le problème arrive lorsque survient le truc qui ne cadre pas, de sa part ou des autres, et/ou qui fait écho à une expérience passée, douloureuse.

Si je pars du principe que ta fille, déjà grande, a sans doute construit son système de pensées et de croyances, l'a éventuellement déjà déconstruit, pour le bâtir autrement sans arriver à cerner ce qui ne cadre pas. ce n'est pas lié à la présence de la douance.  
La douance, pour moi, accélère le phénomène de construction/déconstruction, avec son lot de douleur.  
La logique peut parfois amener à considérer des choses/conclusions qui sont inacceptables pour soi à ce moment-là, celle des enfants certainement.  Et les personnes intelligentes y sont plus vite confrontées, car leur pensée logique est en principe rapide et nombre de pensées magiques, demi-vérités, etc. ne résistent pas bien longtemps.  AMHA.

Les TOCS et les phobies sont des protections.  Ils sont bons en soi, mais ne montrent pas forcément la cause réelle de la souffrance et ce faisant, ils en rendent l'accès plus difficile.  
Double peine selon moi.  Souffrir et se voir réagir de manière inadéquate, sans rien pouvoir y changer.

Un regard extérieur bienveillant (amis, profs, psy, etc.) aide toujours, j'ai l'impression, dans ce genre de cas, pour grappiller les indices et les peser de manière objective.  Il me semble que les psys devraient aussi avoir des outils pour aider à gérer l'angoisse liée à ces deux comportements.

Pour ma part, j'ai peur des vaches.  Après, c'est une phobie facile, j'habite dans une grande ville.  Very Happy

EDIT : phrase incohérente.
Opossum
Opossum

Messages : 2291
Date d'inscription : 04/08/2019
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Manifestations de phobies Empty Re: Manifestations de phobies

Message par fg.playing Dim 5 Avr 2020 - 20:38

Bon, bon....

C'est un peu un bide. Neutral

Soit mon pavé était un peu trop indigeste (et il l'est sûrement au moins un peu), soit les zèbres n'ont pas de façon si marquée de phobies (et c'est alors tant mieux). J'avais déjà regardé le fil sur les peurs (https://www.zebrascrossing.net/t1601-vos-strategies-face-au-peur), sujet concomitant et c'était déjà bien instructif.

Je crois qu'il faut que je recherche peut-être d'avantage sur des éléments extérieurs  pour expliquer un peu ce que peut connaître ma fille (ce qui peut la faire souffrir) et peut-être moins dans des choses inhérentes à un profil. Plus dans ce qu'elle est en tant que personne que en tant que HP.

@Opossum
Merci beaucoup pour ta réponse. Elle m'a bien aidé sur certains aspects.

Je laisse vivre le fil. On verra bien.

Frédéric.
fg.playing
fg.playing

Messages : 40
Date d'inscription : 27/03/2020
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Manifestations de phobies Empty Re: Manifestations de phobies

Message par Nefelibata Dim 5 Avr 2020 - 21:55

Bonjour,
A tout hasard, n'y aurait il pas quelqu'un qui est décédé dans son entourage proche, avant que n'apparaissent ces symptômes ?
Nefelibata
Nefelibata

Messages : 145
Date d'inscription : 14/06/2018
Age : 50

Revenir en haut Aller en bas

Manifestations de phobies Empty Re: Manifestations de phobies

Message par fg.playing Dim 5 Avr 2020 - 23:59

Nefelibata a écrit:Bonjour,
A tout hasard, n'y aurait il pas quelqu'un qui est décédé dans son entourage proche, avant que n'apparaissent ces symptômes ?

Eh bien oui et non. Au moment de l'apparition de la phobie pas spécifiquement mais de façon très très éloignée). Et depuis, nous avons perdu quelques proches ou très proches mais elle a toujours été préservée par exemple d'y être confrontée de trop près comme assister à un enterrement. D'ailleurs, encore actuellement, je pense que cela lui serait impossible.
fg.playing
fg.playing

Messages : 40
Date d'inscription : 27/03/2020
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Manifestations de phobies Empty Re: Manifestations de phobies

Message par Parisette Lun 6 Avr 2020 - 0:02

Je suis pleine de phobies, c'est très handicapant au quotidien. Mais mon enfance a été marquée par beaucoup de violences. Ces phobies ne sont pour moi pas liées à mon niveau d'intelligence mais à mon vécu.

Par contre, ce que tu racontes pour ta fille ressemble plus à de l'anxiete qui entraine des TOC. Mon fils en maternelle n'aimait pas du tout aller à l'ecole, ca se passait tres mal pour lui. Il ne pleurait pour y aller. Par contre, il fallait que la porte des toilettes soient fermées avant qu'on parte. Et il nous faisait rouvrir la porte de la maison pour verifier....Quand il allait bien, quand il etait plus détendu, il ne pensait plus à cette porte des toilettes.

Pour info, mon fils a un trouble du spectre autistique, mais à l'epoque on ne le savait pas.
Parisette
Parisette

Messages : 894
Date d'inscription : 18/12/2019
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Manifestations de phobies Empty Re: Manifestations de phobies

Message par fg.playing Lun 6 Avr 2020 - 1:19

Parisette,

plus à de l'anxiete qui entraine des TOC   

Impec !

Oui, c'est vrai. Cela correspond bien plus à çà oui. Il y a eu des vraies terreurs nocturnes, longtemps. Un peur terrible de "sorcières". Maintenant, elle dit qu'elle fait avec. Je ne sais même pas ce que cela veut dire exactement. Elle dit qu'"elles" sont toujours là (enfin çà c'était il y a un an ou deux), c'est vrai que cela fait longtemps qu'on en a pas parlé de ces fameuses sorcières. Mais oui, cette peur n'avait rien à voir avec les "TOC".

Les terreurs nocturnes, c'était des 1/4 heures entier voir plus (et c'est long 1/4 h dans le milieu d'une nuit) à être incapable de la consoler (même dans nos bras) alors qu'elle semblait se battre avec des démons. Pffiu...rien que d'y repenser. Horreur

Y a pas eu de violence dans notre milieu au moins au début de son enfance. Il y a eu d'énormes disputes, violentes verbalement parfois entre sa mère et moi sur la toute fin de notre couple. Nous avons essayé de préserver les enfants au maximum de tout çà mais nous n'avons pas toujours réussi. Enfin çà, c'était bien après l'apparition des tocs ou des peurs. J'ai longtemps souffert en silence de comportements particuliers de mon ex épouse mais jusqu'à la toute fin, nous avions l'image extérieure d'un couple parfait. Et la plupart de nos moments étaient tout de même de bons moments. En tous cas, nous avons toujours entouré nos enfants de beaucoup d'amour. Bon, aujourd'hui, la séparation est très dure pour tout le monde. Les trois ne comprennent plus trop leur mère actuellement ou ont en tous cas beaucoup de mal avec. C'est sûr que le niveau d'anxiété de ma cadette est remonté d'un cran mais elle gère aussi beaucoup mieux qu'avant.

Mais bref, tout ceci va chercher bien plus dans son vécu que dans son hyper-intelligence. C'est juste certainement un peu exacerbé par l'hyper sensibilité. Mais comment ne pas être anxieux avec une compréhension du monde qui dépasse vos capacités affectives à contrôler vos émotions ?
fg.playing
fg.playing

Messages : 40
Date d'inscription : 27/03/2020
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Manifestations de phobies Empty Re: Manifestations de phobies

Message par Topsy Turvy Lun 6 Avr 2020 - 10:15

son hyper-intelligence. C'est juste certainement un peu exacerbé par l'hyper sensibilité. Mais comment ne pas être anxieux avec une compréhension du monde qui dépasse vos capacités affectives à contrôler vos émotions ?

Le "un peu" ci-dessus me semble être un euphémisme.
Il y a toujours interdépendance des sensations, cognitions et affects.
Des "dyssynchronies" pourraient être sources de souffrances.
Mais également l'incompréhension ou les mensonges des gens,
ceux qui ne se posent pas de questions métaphysiques
ou ceux qui y répondent de manière trop légère.
D'ailleurs, je trouve que tu l'accompagnes décidément bien, ta plus jeune.

J'ai croisé de loin une famille dont un des fils devait être un peu comme elle.
Je me souviens que c'était terriblement dur à vivre pour toute la famille.
J'essaierai un jour de voir si je peux trouver de leurs nouvelles, c'est pas sûr.

Des zébrons que je connaissais bien avaient une phobie classique, mais marquée.
Il s'agissait de l'orage. Et j'ai alors décortiqué en détail les phénomènes physiques.
Leur maman était enchantée que je n'aie pas juste balayé en disant "ce n'est rien".
Topsy Turvy
Topsy Turvy

Messages : 3995
Date d'inscription : 10/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Manifestations de phobies Empty Re: Manifestations de phobies

Message par fg.playing Lun 6 Avr 2020 - 13:29

Topsy Turvy a écrit:Le "un peu" ci-dessus me semble être un euphémisme.

Exacerbé est déjà un terme très très fort....me suis senti de l'atténuer un peu mais il aurait pu se suffire dans le contexte oui.

J'ai pas mal décortiqué "par la science". Çà m'a été reproché par mon ex d'ailleurs. Difficile de dire si çà a aidé ou aggravé. Pour moi, connaissant ma fille, c'était indispensable donc positif.

F.
fg.playing
fg.playing

Messages : 40
Date d'inscription : 27/03/2020
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum