Identifié à tort d'asperger

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Identifié à tort d'asperger

Message par MCS08 le Ven 7 Oct 2011 - 16:00

Bonjour,

Je trouve qu'on a tendance, de nos jours à catégoriser trop facilement les personnes surdouées d'asperger. C'est notamment le cas d'Einstein, qui est maintenant présenté comme atteint du syndrome d'asperger. Sur quels critères solides se basent certains spécialistes pour émettre de telles conclusions ?

Le cas le plus frappant à mes yeux est celui de Steve Jobs qui avait lui aussi, soit disant, le syndrome d'asperger. Il avait un énorme charisme (cf les keynotes...), très doué pour diriger. Les aspies sont-ils capables de telles performances à ce niveau ?

N'a t-on pas tendance à classer systématiquement les gens possédant des surdons d'autistes ?
Le surdon +++ n'est-il pas possible sans autisme ?

Quelle est votre position ?


Dernière édition par MCS08 le Sam 8 Oct 2011 - 16:32, édité 1 fois
MCS08
MCS08

Messages : 234
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 25
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par Luc le Ven 7 Oct 2011 - 16:05

Il semble qu'il y ait une corrélation importante entre la douance et le syndrome d'Asperger. Parmi les membres de Zebrascrossing qui ont passé un test de détection du syndrome d'Asperger, la moitié sont très probablement des Aspies (personnes atteintes du syndrome d'Asperger), et un tiers ont des traits d'Aspie et de neurotypique.

D'après ce test, il n'y a donc qu'un sixième des membres du forum qui sont très probablement des neurotypiques, et qui ne sont pas concernés peu ou prou par la problématique Asperger. Bien sur, cette proportion faible peut résulter d'un biais de sélection, les personnes passant le test en ligne étant peut-être plutôt celles qui ont des raisons de soupçonner qu'elles pourraient être concernées.
source
Luc
Luc

Messages : 4551
Date d'inscription : 19/06/2009
Age : 62
Localisation : La Défense, près de Paris

http://wiki.zebrascrossing.org

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par MCS08 le Ven 7 Oct 2011 - 16:09

Luc a écrit:
Il semble qu'il y ait une corrélation importante entre la douance et le syndrome d'Asperger. Parmi les membres de Zebrascrossing qui ont passé un test de détection du syndrome d'Asperger, la moitié sont très probablement des Aspies (personnes atteintes du syndrome d'Asperger), et un tiers ont des traits d'Aspie et de neurotypique.

D'après ce test, il n'y a donc qu'un sixième des membres du forum qui sont très probablement des neurotypiques, et qui ne sont pas concernés peu ou prou par la problématique Asperger. Bien sur, cette proportion faible peut résulter d'un biais de sélection, les personnes passant le test en ligne étant peut-être plutôt celles qui ont des raisons de soupçonner qu'elles pourraient être concernées.
source
Oui, tu parles du RDOS.

Mais je pense qu'il y a une nette différence entre être surdoué et avoir des traits asperger, et l'être véritablement avec tout ce que cela implique (problème pour décoder les émotions, pour interagir avec l'entourage). Chez les surdoués, il semble que cet autisme social soit du à une phobie sociale, une peur d'être rejeté que d'un véritable déficit... Non ?
MCS08
MCS08

Messages : 234
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 25
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par WildZ le Ven 7 Oct 2011 - 16:36

Tout à fait d'accord avec toi MCS08.

D'autant plus lorsqu'il s'agit de personnes décédées, ou célèbres, dont la majorité des gens ne connaissent pas la vraie personnalité. Rolling Eyes

De manière générale, le syndrome d'asperger commence à se faire un peu connaître en france ces derniers temps, mais souvent très superficiellement. Il est trop souvent réduit à "autiste surdoué", et du coup je pense que beaucoup de personnes qui sont sûrement surdouées et ont des troubles relationnels s'autodiagnostiquent "asperger".
Parmi elles il y a certainement de vraies aspies mais aussi beaucoup d'autres qui ne le sont pas.

C'est toute la difficulté d'un pays où les gens souffrent, cherchent des réponses à leur mal être, et où il n'y a que très peu de spécialistes de l'autisme, capables de diagnostiquer un syndrome d'asperger sur une personne adulte à peu près insérée dans la société. Mad

Certes il y a une corrélation importante entre autisme asperger et surdouement, certes la majorité des aspies sont très doués ou surdoués, mais oui, à mon avis le surdon est possible sans autisme ! et heureusement !
En ce qui concerne le test de détection du syndrome d'asperger en ligne, il est intéressant, à mon avis, et indicatif, pour en apprendre davantage sur soi, mais point.
Moi aussi je l'ai passé, moi aussi j'ai de nombreux traits d'aspie, mais pour m'y connaître un peu en autisme, je suis SURE de ne pas être une aspie (au sens évidemment décrit par le DSM IV, qui est certes très réducteur, mais qui exige un certain nombre de symptômes particuliers).

On en revient à la même discussion que pour le surdouement : à partir de quand considère t on que l'on est aspie ou pas ? qui décide ? Et à la même réponse : seul un médecin psychiatre spécialisé ou un psychologue spécialisé lui aussi, peut proposer ce genre de diagnostic, après notamment, outre des tests (assez discutables comme tous les tests) et un entretien psychologique et non pas uniquement sur un QCM !!.

Après, par-contre, une question que je me pose : y a t il un continuum entre timidité, phobie sociale, autisme ?

Voili voilou ma position sur ce sujet...
WildZ
WildZ

Messages : 1347
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par Alex76 le Ven 7 Oct 2011 - 19:14

...



Dernière édition par ErrareHumanumEst le Lun 19 Déc 2011 - 11:43, édité 2 fois

Alex76

Messages : 156
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 102
Localisation : Loin

http://mchamson.free.fr/agora-project/chat/atlas-tatoo.jpg

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par Alex76 le Ven 7 Oct 2011 - 19:18

...


Dernière édition par ErrareHumanumEst le Lun 19 Déc 2011 - 11:24, édité 1 fois

Alex76

Messages : 156
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 102
Localisation : Loin

http://mchamson.free.fr/agora-project/chat/atlas-tatoo.jpg

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par meï le Ven 7 Oct 2011 - 21:07

Alexandre76 a écrit:Je souris ;-) De quoi avez-vous peur ?
Surdoué c'est plus sexy qu'autiste, c'est sûr.
Si vous me croisiez vous ne verriez pas que j'ai le S.A., je suis adulte et j'ai appris, je sais donner le change. Mais à l'intérieur... c'est différent.
je n'aime pas les relations sociales, mais je sais le faire.
Question de continuum effectivement, le sujet est très compliqué et même les spécialistes souvent ne s'accordent pas.
Le seul moyen d'avoir des éléments probants c'est de se faire évaluer par des gens compétents.
Et lire... pour parfaire sa connaissance du sujet.

pas mieux, alexandre... Wink

bon, en fait, je suis aspie.( et pas "autodiagnostiquée" après un petit tour de tests web...mais diag après une vie entière à l'ouest, là ca va bien mieux! j'accepte, je suis sa et thqi et ouf!...)

mais si il y a des choses que la vie m'a apprise et surtou aussi, ma rencontre avec la therapeute connaisant le SA , c'est que NT et aspie se retrouvent sur un continuum , et ce, dans..la douance souvent.
en f ait, il existe une liste bien importante de personnalités de tout bord, qui sont reconnus "asperger".
pourquoi? parce qu'ils ont ou bien un diagnostic clinique, ou bien de scaracteriqstiques classique du SA /douance...

le monde n'a avancé que parce que les aspies existent".
cette phrase, c'est ma psy spé SA et douance qui me l'a dite.
ele m'a exprimer ses recherches, chaque grande avancée ds le monde, chaque découverte, c'est souvent un aspie qui se cache derriere (surdoué de surcroit..)car, les pasies ont une autre fonctionnalité et donc des idées d'une autre vue...des façon de résoudre certains problèmes "autrement", originales, et donc dans l'innovation technologique/technique/médicale/..

marie curie etait aspie. (c'est reconnu.)einstein je n'en sais rien mais c'est dit. et..tellement de monde!!(et je ne parle aps des musiciens SA, qui peuplent les orchestres phila aux USA!! Laughing je suis SA et grace à ça j'ai l'oreille absolue. c'est top pour la musique.)
bie sur que on a pas la "preuve" pour totues mais...déjà, une grande aprtie a en effet des traits SA prononcés(et pour certains des diags..spielberg, lukas,jobs, tiens il existe une liste mais je ne sais pas si elle est fondée pour tous.
http://etreasperger.blogspot.com/p/aspis-et-celebres.html . .).

des boites en ce moment embauchent en priorité les aspie surdoués. cablés differemment, ils sont unerecrue de choix pour certains secteurs de haute technologie...

bien sur, on peut sans doute etre surdoué thqi sans etre SA du tout. (mais je n'en suis aps si sure au fond...car le SA est bien camouflé par le HQI..c'est ce que m'a dit a psy, ds mon cas aussi.)

et j'en profite car ce sujet me tien à coeur, pour dire que
non, le SA n'est pas un truc qui se découvre comme un cadeau bonus sympa, non, on a tous (lesSA) des soufrances associées depuis la petite enfance...un mode de fonctionnement particulier, (et comme dit alexandre, on fait avec..)des non habiletés sociales..des souçis relationnels/sensitifs/..mais des trucs sympas aussi!!

il y a eu la mode su surdoué, mais aujourd'hui il y a la mode du SA.

quand on voit ce que ça represente en vrai dans la vie, euh..laissez moi etre perplexe... Wink non, le syndrome d'asperger n'est pas une mode!!
les caractéristiques lues au travaers des ouvrages (peu nombreux!) français sont celle d'un SA pur, de base, sans pour autant retenir la potentialité d'un hqi.
pour aller plus loin, il fait litre les livres en anglais, (canadiens, américains..) et là on voit autre chose.

si, le (t)hqi et le SA sont assez souvent liés. les recherches manquent malheureusemtn, mais elles seraient passionnantes.
la psy spé SA disait, le SA et la douance haute sont sur un meme "continuum"..pas NT en totu cas. Wink



Dernière édition par meï le Ven 7 Oct 2011 - 21:14, édité 1 fois
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 47
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par MCS08 le Ven 7 Oct 2011 - 21:13

Alexandre76 a écrit:
Le cas le plus frappant à mes yeux est celui de Steve Jobs qui avait lui aussi, soit disant, le syndrome d'asperger. Il avait un énorme charisme (cf les keynotes...), très doué pour diriger. Les aspies sont-ils capables de telles performances à ce niveau ?
Il y a un continuum allant du handicap jusqu'à un fonctionnement atypique du cerveau.
Oui, on peut être asperger et avoir du charisme, ce n'est pas l'autisme de Kanner.
RENSEIGNEZ VOUS !
Alexandre76

Peux tu apporter des exemples, des arguments ?
Merci Smile

Bonne soirée.
MCS08
MCS08

Messages : 234
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 25
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par Alex76 le Ven 7 Oct 2011 - 21:36

...


Dernière édition par ErrareHumanumEst le Lun 19 Déc 2011 - 11:24, édité 1 fois

Alex76

Messages : 156
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 102
Localisation : Loin

http://mchamson.free.fr/agora-project/chat/atlas-tatoo.jpg

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par MCS08 le Ven 7 Oct 2011 - 21:45

Alexandre76 a écrit:Non.
Je ne voudrais pas te priver de faire une prospection par toi-même.
Argumenter quoi ?
Qu'Il est utile de lire sur le sujet ?
Pourquoi ?
Parce qu'Il ne se résume pas en quelques mots sur un forum.
Tu peux trouver sur le net de nombreuses informations sur le sujet.
Je te recommande les témoignages sur les forums dédiés, ils sont riches en descriptions. Tu as du temps devant toi ? Parce que n'est pas un sujet qu'on solde en trois définitions.
Belle soirée,
Alexandre
Désolé je ne voulais pas t'offenser... Neutral

Plus j'approfondi le sujet, plus j'ai l'impression que la frontière entre douance et autisme est mince... N'y a t-il pas de vrai critères qui permettent de faire la différence ?

Certains aspies ont-ils de centres d'intérêts très élargis à la manière des surdoués ?
Je n'ai peur de rien ! J'essaye juste d'approfondir mes connaissances sur le sujet, à essayer de comprendre. Wink
MCS08
MCS08

Messages : 234
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 25
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par WildZ le Ven 7 Oct 2011 - 23:32

@ Alexandre 76 :
Moi non plus je n'ai pas peur.

Je travaille toute la journée avec des autistes (de tous bords, de tous poils, rayés ou non, aspies ou non), et ils m'apportent beaucoup. sunny

Tu as bien raison de souligner que asperger ce n'est pas l'autisme de Kanner, et notamment "autiste asperger" ne signifie pas : rester dans son monde toute la journée, sans tenir compte de son environnement, et en ayant uniquement des préoccupations sur un sujet pointu très particulier.

A la décharge des profanes, il est vrai que les rares émissions de télé qui parlent des aspies en france montrent plutôt l'image de rainman que de monsieur tout le monde (physiquement je veux dire). Mad

Mais beaucoup de ceux que je rencontre souffrent, sont malheureux surtout à partir du moment où ils doivent "s'adapter" à la société car elle ne le fait pas pour eux. Sad

Je me suis beaucoup documentée sur le sujet et sur le SA en particulier. Il fut un temps où je me baladais souvent sur le forum de asperger aide.

Je voulais juste évoquer que depuis que le SA est un peu plus médiatisé, beaucoup de gens ont tendance à s'autodiagnostiquer et peut-être se tromper, et aussi donner une fausse image du SA.
Mais finalement en écrivant, là tout de suite, je me dis que ce n'est peut être pas si important que ça: s'ils se reconnaissent et peuvent rencontrer d'autres personnes avec les mêmes ressentis, c'est bien le principal, non ? cheers

Concernant le lien entre SA et THQI je veux bien le croire, et effectivement le THQI permettrait aux aspies de mieux s'adapter, faire avec et "masquer" le SA.

Merci pour ton post qui me permet de davantage réfléchir à ce sujet.
Au plaisir d'échanger avec toi sur le forum Smile

WildZ
WildZ

Messages : 1347
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par meï le Sam 8 Oct 2011 - 0:56

wildzebr a écrit:
Je voulais juste évoquer que depuis que le SA est un peu plus médiatisé, beaucoup de gens ont tendance à s'autodiagnostiquer et peut-être se tromper, et aussi donner une fausse image du SA.
c'est ausi ce que je ressens.
Je me sens parfois aussi victime de la "mode" SA. Parce que la réalité n'est pas aussi jolie que la fiction, que je me bats chaque jour un peu plus pour retrouver un emploi avec ma rqth et mon SA, et pour assurer mon quotidien relationel à l'exterieur et que mem si j'ai des tas de potentiels sympas, j'ai aussi des "difficultés" notamment sociales et sensitives qui me pèsent.
mais ça va quand meme hein!! Wink

mais après tout..on peut totu à fait dire la meme chose des "surdoués"...bcp se sont "autodiagnostiqués", en fin de compte..non?...(test non passés).. Wink

meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 47
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par Alex76 le Sam 8 Oct 2011 - 9:06

...



Dernière édition par ErrareHumanumEst le Lun 19 Déc 2011 - 11:23, édité 2 fois

Alex76

Messages : 156
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 102
Localisation : Loin

http://mchamson.free.fr/agora-project/chat/atlas-tatoo.jpg

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par cavavite le Sam 8 Oct 2011 - 9:48

tout a fait daccord avec ceux et celle qui disent que sans diagnostic effectué par des spécialistes on ne peut pas savoir si on est aspi ou non.

on peut aussi avoir beaucoup de similitutde avec le syndrome asperger, qui n'a rien a voir avec les autistes keller.)

il faut faire très attention car de nombreux surdoués THQI sont tellement en décalage avec les congénères qu'ils ne trouvent aucun "intérêt" intellectuel a vivre avec les autres.
L'aspi de sait pas. c'est complètement différent. ICI les aspi thqi arrivent parfois à faire semblant car du fait de leur grande intelligence ils arrivent à mimer , mais au fond ils reproduisent un schéma sans vraiment le comprendre comme un enfant à qui on demande de recopier un texte mais qui n'en comprend pas le sens. Il sait recopier sans faute et proprement mais c'est tout.


comme il existe beaucoup beaucoup de troubles autistique différents, qui bien sur ont des caractéristiques commune dont souvent un énorme soucis avec les relations sociales ( pour résumer). a ca viennent s'ajouter beaucoup d'autres particularités qui permettent aux spécialistes de définir de quel trouble "précis" il s'agit.
il existe même une catégorie nommé TNS Trouble Non Spécifié c'est dire la multiplicité des troubles autistiques.



cavavite
cavavite

Messages : 114
Date d'inscription : 03/10/2011
Localisation : ici et là

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par Alex76 le Sam 8 Oct 2011 - 10:03

...


Dernière édition par ErrareHumanumEst le Lun 19 Déc 2011 - 11:23, édité 2 fois

Alex76

Messages : 156
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 102
Localisation : Loin

http://mchamson.free.fr/agora-project/chat/atlas-tatoo.jpg

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par Invité le Sam 8 Oct 2011 - 10:13

Je ne serais pas la plus à même de réagir, car je ne suis pas dépistée, mais moi aussi je vois d'énormes différences, monumentales, entre les discours de gens reconnus aspie et la façon dont est présentée ce syndrôme dans les documents. Pour dire, les infos données par des Aspies, je me reconnais pile dedans, pile poil d'une façon que je n'aurais pas crue possible.
Mais les critères donnés par des "officiels", ou sur internet, là par contre... Ben non, ce n'est pas moi du tout. D'où mon extrême réticence à faire des tests officiels, car je vois bien que ça ne collera pas, ou qu'on me dira des choses complètement erronnées ou biaisées, donc inutiles pour moi.




Pour les femmes, le livre Aspergirl est très détaillé, écrit par une Aspie justement.
Il était en anglais quand je l'ai lu, et beaucoup de choses m'ont parlé malgré la barrière parfois de la langue pour comprendre la finesse d'une expression. Par contre, les critères habituels que j'avais lus sur d'autres docs sur les Aspies, je ne m'y reconnaissais vraiment pas du tout. Mais le book Aspergirl, ben... vi.



J'aime bien le test australien sur le site Asperger Aide, pour les enfants de primaire, là aussi je dois reconnaître que c'est parlant, beaucoup plus que d'autres listes étriquées que j'avais vues sur internet quand j'explorai ce domaine. Du coup je comprends mieux pourquoi le bruit me gêne vraiment plus souvent que d'autres personnes, c'est notifié dedans, en particulier les bruits inattendus ou brusques, je saute au plafond.

Ma fille aussi, et d'autres membres de la famille, ou co-famille pourraient s'y reconnaître peut-être. Et là, de voir reconnaître des sensibilités et particularités délicates à expliquer, cela rassure sur le fait que passer des vrais tests sur ce genre de profils, des vrais tests oui, là cela me rebuterait moins. Allez savoir, je ne sais pas pourquoi toute évaluation "sans émotions" ou "fermée, rigide" me hérisse et me fait froid dans le dos, je la ressens comme une agression de mon être, une agression réelle...

Par contre, je suis du même avis que ce que j'ai déjà lu (écrit par des aspies) en ce qui concerne les jeux imaginaires ou "faire semblant"... Certains ne semblent pas les faire-pratiquer, mais parce qu'ils le font dans leur tête, ou seulement avec des objets faisant vrais, réellement vrais, et là le jeu devient alors visible pour les autres. Le jeu imaginaire peut sembler inexistant, mais en fait il est (je pense) invisible, ou pas intéressant à pratiquer suivant les jouets fournis.
Un peu comme les tests "fermés"... Finalement. Rolling Eyes

http://www.aspergeraide.com/phpBB2/viewtopic.php?t=656
échelle de test australien



Bon, va falloir que je me décide à prendre RV en duo du coup, ma fille et moi, soit dans Asperger Aide, j'ai déjà bien lu les docs reçus depuis quelques semaines, mais c'est sur Paris, soit avec un-e psy compétent local. Paris serait plus à même, puisque c'est une structure et une association, faut que je cale un voyage aux vacances scolaires... Test doublé d'un tour à DysnWorld pour la pitchounette, tant qu'à faire. ^^





Faire semblant, mimer...
Est totalement inintéressant. Laughing
La richesse intérieure, et faire pour de vrai, là oui. Pour de vrai. Sauf que cela appelle des dimensions et des façons de faire en simultanné que tous n'utilisent pas. Si l'aspie se développe sur des plans multiples qui ne sont pas ceux des non-autistes ou non-aspie, alors comment les non-aspies pourraient-ils s'en aperçevoir ? lol!
Fade est le monde lorsqu'il faut se limiter à marcher comme lui, à le mimer. ça, c'est ce que je ressens depuis toujours. Et que je vois dans les discours de gens Aspie dans la littérature.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par Alex76 le Sam 8 Oct 2011 - 10:25

...


Dernière édition par ErrareHumanumEst le Lun 19 Déc 2011 - 11:42, édité 1 fois

Alex76

Messages : 156
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 102
Localisation : Loin

http://mchamson.free.fr/agora-project/chat/atlas-tatoo.jpg

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par Alex76 le Sam 8 Oct 2011 - 10:33

...


Dernière édition par ErrareHumanumEst le Lun 19 Déc 2011 - 11:22, édité 1 fois

Alex76

Messages : 156
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 102
Localisation : Loin

http://mchamson.free.fr/agora-project/chat/atlas-tatoo.jpg

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par Invité le Sam 8 Oct 2011 - 11:05

Oui, je crois que le Centre Asperger est plus "respectueux" et surtout mieux informé, quand je vois le temps que prend le test chez eux, les infos... Qu'ils sont en lien avec les autres pays ayant fait des avancées, ou au moins mettant en global les infos dont eux tous disposent... Au moins, c'est la pointe du progrès actuel.

Acceptable ?
Hum... Cela dépend. Laughing
De l'espace et du temps.
De la quantité de masse concernant respectivement l'iceberg caché ou l'iceberg dévoilé, ou mis en transparence pour ceux qui regardent d'un peu plus près. Wink
Faudrait pas refaire le Titanic par inadvertance. alien

Ni se faire tronçonner et mettre en pièces par ceux qui perçoivent un danger potentiel devant l'inconnu maîtrisé, qui les met en mode défense ou attaque préventive. ça fait longtemps que ça ne marche plus, j'ai renforcé ma couche de cristal protecteur. Mais il faut parfois en arriver à envoyer quelques piques bien senties à ceux qui pensent, dans la vie ou au boulot, que l'on peut impunément faire passer les autres pour ce qu'ils ne sont pas ou prendre un avantage irrespectueux en se croyant plus malin. L'avantage, c'est qu'ils ne voient pas le coup venir, une fois de trop près à se croire supérieur et "gagnant".
Mais réservé pour les bourriques qui en font un mode de vie, car les erreurs, cela arrive à tous, et de ne pas voir une fois que l'on va un peu loin, aussi, c'est normal, il suffit alors de communiquer. Et nous sommes tous différents, donc se respecter malgré les différences, et ne pas chercher à niveler, c'est très important.
Mais celui qui en fait un jeu malsain, perd vite si je joue aussi. Plus il met du temps à comprendre, plus je m'occupe de son cas et moins il lui reste de portes de sortie. Le choix existe toujours.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par fleur de nacre le Sam 8 Oct 2011 - 11:59

Merci pour ce fil.

Je suis diagnostiquée asperger depuis un an (je le savais "avant" le diagnostique).
Je me suis reconnue "hp" dans l'année.
C'est le diagnostique asperger qui m'a amenée à pousser mes recherches et réflexions.
Après le diagnostique asperger, il y a eu beaucoup de chagrins, de désespoir, de peur pour l'avenir, de deuils. En même temps, je comprenais enfin beaucoup de choses de mon parcours, et d'une souffrance contre laquelle je luttais depuis toujours sans savoir quoi.
A partir de ce diagnostic, ma vie a pris un bon coup d'accélérateur.
La sensation de commencer enfin à m'intégrer.
J'ai lu, réfléchis, ressenti, et je ressentais qu'il me manquait un bout. Petit à petit j'en suis venu à découvrir ce qui est appelé "douance", à résister, à lâcher prise finalement et à accepter de me reconnaître "douée".

Maintenant, je passe régulièrement d'un doute à un autre, ayant un jour l'impression que je suis "que" aspie, le lendemain le contraire, puis les deux à la fois...
Il m'arrive comme pas pus tard qu'hier de ne pas me reconnaître dans le SA (et de me dire et dire, bon, asperger c'est même pas vrai, (voire c'est des foutaises)).
Ça dure quelques heures... et puis op quelque chose me rappelle que bein si, si.

Je viens de passer une chouette soirée avec plusieurs zèbres (une première), je ne me souviens pas de m'être jamais sentie aussi bien, autant en affinité — même sans être dans les même centres d'intérêts ou d'accord avec des opinions — et pour moi qui me sens rapidement mal à l'aise avec des gens que je ne connais pas, c'est notable. (même avec de gens que je connais, je sature très vite...).

Pourtant, avec un peu de recul, j'ai encore senti ce truc : un décallage. Ce même truc que je sens avec des "normaux pensants" (je ne sais plus très bien quel terme employer là...), le même truc, mais beaucoup beaucoup beaucoup moins prononcé. Au point que j'ai failli en faire l'impasse.
Mais en rentrant chez moi, et en lisant les partages d'Alexandre et de Meï, ça se rappelle à moi, et je ne peux pas le nier.
(Oui, Alexandre, le déni c'est banal, merci de le dire, ça me rappelle comme je peux sans m'en rendre compte, glisser et me nier).

Quand je suis avec une amie diagnostiquée aspie, on se comprend très bien, au quart de tour même, mais je sens aussi un décallage.
Dans les deux cas, je me sens beaucoup plus confortable — et même très à l'aise et c'est rien de le dire — qu'avec des "normo standards", dont je peux beaucoup apprécier la compagnie et l'échange, mais par exemple, une soirée entière de conversations avec plusieurs personnes que je ne connais + non surdoués, ça, non, je ne peux pas, à moins de rentrer chez moi dézinguée et d'en prendre pour un moment avant de me "réintégrer". (il m'est arrivé de "forcer" et d'en prendre pour un, deux jours, voire beaucoup beaucoup plus).

Il y a quelque chose qui m'intrigue dans cette soirée d'hier : il me semble que je ne saisis pas vraiment mieux les expressions du visage par exemple, les émotions exprimées par les expressions du visage. Je dois "réfléchir" pour discerner ce que la personne éprouve, ce n'est pas du tout automatique. Même si j'y réfléchis vite (dépendemmant d'ailleurs de selon que je suis en forme ou fatiguée) je dois passer par la réflexion pour décoder les expressions des visages.
Je me souviens maintenant que c'est encore ce que j'ai vécu ce soir.
Et il me semble que ça, c'est plutôt "asperger" ...

Je trouve pas du tout évident de faire la part de ce qui revient à la douance et de ce qui revient à l'asperger, au point, encore une fois, de remettre l'un ou l'autre en question tour à tour, souvent et régulièrement.

Alors le titre du sujet évidemment m'a interpellé, puisque ces jours ci je me suis demandée si je n'ai pas été diagnostiquée asperger à tort.

Il reste que mon fonctionnement rassemble des deux, et c'est au niveau de la pensée arborescente que je m'en rend compte le plus nettement.

Un cap important néanmoins aujourd'hui : acceptation que décidemment je ne fonctionne pas comme la majorité des individus, disons "normaux pensant". A partir de là, je sens que je peux avancer plus constructivement.
Et si hier soir j'avais encore des doutes, je me réveille ce matin avec moins de déni. (pour le SA et aussi pour la douance).

Quand je me suis reconnue douée j'ai compris que c'est ça qui m'avait permis de compenser l'asperger.
Pas forcément un cadeau la compensation !!!
En fait ça m'a amenée à composer sans savoir avec quoi composer (ça c'est terrible) et à compenser intuitivement c'est à dire : forcer sur la bête pour tenter de m'adapter à mon environnement "normaux pensants".
Je me suis fait beaucoup de mal — à tous les plans, matériel, physique, psychique, financier, affectif, social... — aujourd'hui je continue à défaire des fondations aussi fragiles que fausses (bâties sur l'hyper compensation et des faux moi indispensables "avant" pour survivre) sur lesquelles je me suis beaucoup perdue, et à construire si l'on peut dire, sur des bases plus réalistes, en tenant compte de ce fonctionnement encore à découvrir et de difficultés fonctionnelles souvent si éprouvantes.
Sans parler même de ce que ça implique de douloureux au quotidien dans les relations et les communications quelles qu'elles soient.
D'autant qu'il y a des personnes pour qui j'ai encore de l'affection, (parents + quelques affectives) et qui eux n'ont pas du tout mais du tout fait la transition (dénie total) : pour eux je demeure la fille un peu étrange, irréaliste, extravagante, gentille mais à qui on ne peut pas faire confiance, paresseuse (elle ne veut pas faire d'effort), manque de volonté (si elle voulait vraiment), chieuse (elle change d'avis tout le temps...), incompréhensible, Sad mais si charmante et elle peut être si rigollotte aussi (allez, fais nous ton sktech là, tu sais) ... Twisted Evil

Comme pour Alexandre, personne ne peut dire que je suis aspie, ça ne se "voit" pas du tout, mais effectivement dedans, c'est une autre chanson.
Encore hier soir, à notre table de "surdoués" on m'a dit que je n'avais pas du tout l'air d'une aspie... et j'ai moi-même répondu que j'en doutais. Pfff. C'est fou ce truc.
Et c'est dangereux aussi. Je ne remercierais pas assez Alexandre qui a écrit hier que le déni, c'est si banal.
Ma vie jusque là 45 battit sur du déni... C'est banal oui, et dangereux, hyper générateur de souffrances, hautement toxique autrement dit.

Voilà voilà, alors merci pour ce fil... qui m'aide à garder le cap sur le mien, oui merci.

Bonne journée
Like a Star @ heaven
fleur de nacre
fleur de nacre

Messages : 148
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par fleur de nacre le Sam 8 Oct 2011 - 12:03

Cavavite :
tout a fait daccord avec ceux et celle qui disent que sans diagnostic effectué par des spécialistes on ne peut pas savoir si on est aspi ou non.

J'ai "su" que je suis aspie, bien avant le diagnostic.
fleur de nacre
fleur de nacre

Messages : 148
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par Alex76 le Sam 8 Oct 2011 - 12:06

...


Dernière édition par ErrareHumanumEst le Lun 19 Déc 2011 - 11:22, édité 1 fois

Alex76

Messages : 156
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 102
Localisation : Loin

http://mchamson.free.fr/agora-project/chat/atlas-tatoo.jpg

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par fleur de nacre le Sam 8 Oct 2011 - 12:24

cavavite
(…)
on peut aussi avoir beaucoup de similitutde avec le syndrome asperger, qui n'a rien a voir avec les autistes keller.)

Tu voulais dire les autistes de killer ? Razz Razz Razz
Parce que si c'est ça, oui, je pense que oui, le SA n'a rien à voir avec le syndrome de killer.
Mais avec l'autisme de kaner... ça c'est une autre histoire... Ce que j'observe en ce moment des manifestations du SA chez moi, m'amène à sérieusement revoir ma copie à ce sujet (pour les caractérisques de Tourette aussi d'ailleurs).


il faut faire très attention car de nombreux surdoués THQI sont tellement en décalage avec les congénères qu'ils ne trouvent aucun "intérêt" intellectuel a vivre avec les autres.
L'aspi de sait pas. c'est complètement différent. ICI les aspi thqi arrivent parfois à faire semblant car du fait de leur grande intelligence ils arrivent à mimer , mais au fond ils reproduisent un schéma sans vraiment le comprendre comme un enfant à qui on demande de recopier un texte mais qui n'en comprend pas le sens. Il sait recopier sans faute et proprement mais c'est tout.

Cavavite, pardon, mais je ris un peu jaune en lisant ça, et j'ai envie de croire que ça va un peu vite pour cavavite... "ils arrivent à mimer... n'en comprend pas le sens... sait recopier sans faute... et proprement — ha oui, proprement c'est d'ailleurs ce qu'on lui demande essentiellement, à l'autiste... Twisted Evil — mais c'est tout."
Je me demande d'où tu tire de telles affirmations ? Tu connais "bien" une personne dite asperger ? ou autiste ?
Je suis un peu remontée là tu vois, parce que c'est avec ce genre d'affirmations que la vie d'une aspie banale comme moi est pavé de mines antipersonnelles et que l'ignorance déjà pas mal épaisse au sujet de l'autisme s'épaissie un peu plus.

Je suis sur que tu ne l'a pas fait exprès, mais s'il te plaît, est-ce que tu pourrais faire exprès de mettre un bémol à tes affirmations sur l'autisme ?

comme il existe beaucoup beaucoup de troubles autistique différents, qui bien sur ont des caractéristiques commune dont souvent un énorme soucis avec les relations sociales ( pour résumer). a ca viennent s'ajouter beaucoup d'autres particularités qui permettent aux spécialistes de définir de quel trouble "précis" il s'agit.

Beaucoup de "caractéristiques" différentes. Pas troubles. Le troubles autistique est un langage technocratique inventé par des non autistes qui pour la plupart regardent les autistes derrière leur microscopes. Comme l'a très bien écrit Alexandre : un spectre, un éventail donc...
Quant aux troubles (troubles pour qui ?) c'est une autre histoires, et la plupart des "troubles" (sinon tous ?) se manifestent en présence de non-autistes ou de leur environnement spécial non-autistes...
Troublant non ?

il existe même une catégorie nommé TNS Trouble Non Spécifié c'est dire la multiplicité des troubles autistiques.

En effets, c'est dire...

fleur de nacre
fleur de nacre

Messages : 148
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par fleur de nacre le Sam 8 Oct 2011 - 12:34

Kara a écrit:Je ne serais pas la plus à même de réagir, car je ne suis pas dépistée, mais moi aussi je vois d'énormes différences, monumentales, entre les discours de gens reconnus aspie et la façon dont est présentée ce syndrôme dans les documents. Pour dire, les infos données par des Aspies, je me reconnais pile dedans, pile poil d'une façon que je n'aurais pas crue possible.
Mais les critères donnés par des "officiels", ou sur internet, là par contre... Ben non, ce n'est pas moi du tout.
Pour moi, le plus évident dans le décallage entre les "infos officielles " (oups, j'allais écrire toxiques ... Rolling Eyes ) et les témoignages de vécu, c'est quand j'ai lu "ne me touche pas" de Donna Williams.
Un grand moment, un grand voyage dans mes profondeurs, beaucoup de larmes, de colère, et personne, personne qui en parler, et bien, pas non plus mon "psy spé aspie"...



fleur de nacre
fleur de nacre

Messages : 148
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par MCS08 le Sam 8 Oct 2011 - 12:49

Donc finalement, les différences entre surdoués SA et surdoués NA (Non Asperger) sont très difficiles à cerner ?

Et que finalement la douance et le SA sont globalement sur la même ligne ?
La plupart des THQI sont donc aspie ?

Ces syndromes d'asperger ne peuvent-ils pas finalement apparaître à force d'un décalage très important sans être véritablement né avec un TED ? Est-ce véritablement la précocité qui cache le SA ou un QI trop développé ne peut-il pas permettre de le développer à la longue ? A force de décalage, d'exclusion ?

Les spectre autistique (manies etc...) n'est t-il pas, aussi, une sorte de bulle de protection pour certains surdoués NA en grande souffrance ?

Merci encore pour votre participation au sujet, ce sujet m'intéresse beaucoup Smile
MCS08
MCS08

Messages : 234
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 25
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par fleur de nacre le Sam 8 Oct 2011 - 13:13

Et que finalement la douance et le SA sont globalement sur la même ligne ?

C'est exactement la vision que j'ai eu hier. Sur la même ligne. Le plus fort c'est que j'ai eu cette vision hier soir, pendant le dîner-rencontre avec des surdoués, et pendant que Meï (que je ne connais pas) pointait ça dans un de ces posts.

Dans cette vision, il y a donc deux segments. Un continum autisme qui à une extrémité (que je vois à droite) devient "asperger".
Un deuxième segments 'surdoué".
Il y a une fusion à la jonction.
Là où les "spécialistes" disent que le syndrome asperger peut se fondre dans la normalité. Bein non, pas dans la normalité, dans la douance...

Dans ma vision, un troisième segment apparaît, cherche sa place, et depuis hier soir que j'ai eu cette vision, semble se positonner en bout (et à droite) du continum de la douance : le segment "normaux pensant".

Je précise que j'ose parler de visions, ce qui est assez nouveau pour de le faire en public et avec des gens que je ne connais pas.
je précise aussi, que depuis que je sais pour le SA pour moi, je comprends aussi pourquoi je me sentais perplexe avec les "visions" et même honteuse d'en parler.
Quand je parle de "visions", je ne parle pas de trucs mystiques, et ce n'est as non plus un truc style "ho, j'ai la vérité, j'ai eu un flash et senti très fort quelque chose".
Non, c'est apparemment ma manière de fonctionner. C'est tout.

Je pense (totalement ou parrallèlement, je ne sais pas encore, c'est encore en auto-observation-étude) par images.
Je ressens les images-pensées.
J'étudie depuis toute petite mes ressentis, qui sont "ma boussole" de référence pour le discernement. Etude qui s'affine avec le temps et l'expérimentation (peut-être pour ça que je suis toujours partante pour des expériences, et parfois pour des expériences même assez violentes...).
Ensuite, je traduis en mots, que j'étudie par le même processus.
Je suis incapable de prendre une information "extérieure" quelle qu'elle soit pour argent content, toute information repassant automatiquement par le crible du doute et de ce processus, jusqu'à ce que je "ressente" une sensation physique intérieur de clarté, de calme, de joie paisible. Ce qui est pour le moment mon ultime référenciel pour déterminer la validité d'une information...
Ça ne m'arrive pas si souvent que ça ;-)

Pour en revenir à ces "segments" alignants trois lignes autisme-douance-NormaPensée (?) (je sais pas trop comment appeler ça du cou),
quand j'ai vu le troisième segment hier soir, se positionner dans ma vision, au bout de celui de la douance, j'ai ressenti un soulagement, une détente, une douceur...
Plus de dualité...

Ce genre de ressenti a tendance à m'interpeller et pour moi, c'est le sentiment que je "tiens" une bonne piste. (pour moi hein).

Il y a une suite à cette vision, mais pour l'heure, je dois aller me détendre.
Je précise, que lorsque j'ai de ces visions-ressentis, c'est très intense, et je peux difficilement les exprimer dans l'instant.
J'ai essayé hier soir, ça partait un peu dans tous les sens.
Je me félicite de ne pas avoir posté ici à chaud, car du coup, après une nuit de sommeil + la découverte de ta question réflexion MC08, je peux l'exprimer plus simplement et plus synthétiquement aussi.

[je suppose que ce fonctionnement pensée en images-ressentis ne m'est pas "réservé" et qu'il se retrouve chez des surdoués comme chez des "aspies"... chez les autres je ne sais pas. J'ai toujours été surprise quand j'en parlais avec des "normaux pensants" (mais c'est quoi au juste hein ? ;-) ) d'apprendre qu'ils ne "voyaient" pas et de voir dans le regard envers moi comme... une inquiétude ... ?))))

fleur de nacre
fleur de nacre

Messages : 148
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par MCS08 le Sam 8 Oct 2011 - 13:22

fleur de nacre a écrit:

[je suppose que ce fonctionnement pensée en images-ressentis ne m'est pas "réservé" et qu'il se retrouve chez des surdoués comme chez des "aspies"... chez les autres je ne sais pas. J'ai toujours été surprise quand j'en parlais avec des "normaux pensants" (mais c'est quoi au juste hein ? ;-) ) d'apprendre qu'ils ne "voyaient" pas et de voir dans le regard envers moi comme... une inquiétude ... ?))))

J'ai également ce mode de fonctionnement. Quand on dit par exemple le mot "société" à un NT, j'ai remarqué qu'il répondait directement par un mot, contrairement à moi qui voit d'abord l'image.
MCS08
MCS08

Messages : 234
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 25
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par meï le Sam 8 Oct 2011 - 13:24

j'arrive après la "bataille" , je n'étais pas sur mo ordi ce matin.... Embarassed

je me retrouve en effet bcp ds les témoignages de Alexandre et fleur de nacre...et suis un peu déçue des idées reçues sur le SA mais bon, avec ce qui existe en France comme ressources, je suis pas très étonnée non plus.
Je ne blame absolument personne, si les seules infos qu'on peut trouver sont completement obsolètes.. Wink alors bon...

en effet, le livre "aspergirls" a été une revelation pour moi après mon diag.
ce qui est fort dommage ds les livres en français cest qu'on y retrouve que le SA pur sans hqi....(ou 1 page?...sur 500...)alors forcement...

mais les bouquins de R Simone (aspie..) et Liane Holliday Willey (aspie..et maman d'aspie..)et d'autres encore, ben ça me fait du bien. Wink


je n'ai pas du totu envie qu'on se retrouve à chercher qui est aspîe, qui ne l'est pas, et je pense aussi que de totue façon SA et thqi sont sur une meme ligne de fonctionnement...alors, on ferait mieux de cohabiter!! flower

.PS, j'édite..mon dernier est thqi..et devinez quoi? il a des signes qui ne trompent pas (en tout cas la maman aspie que je suis..mais les psys, si. ils ne vveulent pas en entendre parler! What a Face ..)
il a des rituels de réassurance, les yeux rivés sur sa montre, (bon il est arrivé au collège avec 1 an d'avance alors ça passe pour une envie de controler le temps..), une forte anxiété ds les situations très sociales...et pourtant il se debrouille comme un chef. Ben lui, il est pas pret d'avoir un diag, il est thqi et c'est tout, pour la plupârt des professionnels..mais moi je sais, que ce qu'il vit est ce que je vis..je peux donc le rassurer. Long hug .)

meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 47
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par fleur de nacre le Sam 8 Oct 2011 - 13:34

je n'ai pas du totu envie qu'on se retrouve à chercher qui est aspîe, qui ne l'est pas, et je pense aussi que de totue façon SA et thqi sont sur une meme ligne de fonctionnement...alors, on ferait mieux de cohabiter!! flower

Pareil, moi j'ai surtout envie de me connaître, de comprendre comment je fonctionne, de ne pas me laisser embarquer dans un auto-déni qui me pousse insidieusement à tenter de ressembler à la majorité, parce que c'est ce que j'ai fait 45 ans durant, sans m'en rendre compte, et pour retrouver mes vraies bases c'est du boulot vraiment.
Alors, pour moi pour le moment, pouvoir faire la distinction entre aspie et non aspie ça m'aide comme quand je me souvenais par exemple, que je vivais dans un pays si différent de mon pays d'origine quand j'habitais a Maroc...
Bizarrement, j'oubliais bien souvent... et je m'en prenais plein la poire en un rien de temps... Me resituer en tant qu'individu porteur d'une culture minoraitaire au sein d'un groupe largement majoritaire et aux valeurs et langage très opposés [vraiment très oui ;-) ] ne pouvait que m'aider à cette époque. Mais pas toujours non-plus en fait. Halalalala... pas si simpliste tout ça :-)
fleur de nacre
fleur de nacre

Messages : 148
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par fleur de nacre le Sam 8 Oct 2011 - 13:37

.PS, j'édite..mon dernier est thqi..et devinez quoi? il a des signes qui ne trompent pas (en tout cas la maman aspie que je suis..mais les psys, si. ils ne vveulent pas en entendre parler! What a Face ..)
il a des rituels de réassurance, les yeux rivés sur sa montre, (bon il est arrivé au collège avec 1 an d'avance alors ça passe pour une envie de controler le temps..), une forte anxiété ds les situations très sociales...et pourtant il se debrouille comme un chef. Ben lui, il est pas pret d'avoir un diag, il est thqi et c'est tout, pour la plupârt des professionnels..mais moi je sais, que ce qu'il vit est ce que je vis..je peux donc le rassurer. Long hug .)

Mhoua Long hug

Pis ça me parle bien, hein ;-)
Rituels de réassurance... par exemple, je croyais que moi non non, j'en avais pas... (ho déni déni...). Et en observant mieux... bein si. ;-)
fleur de nacre
fleur de nacre

Messages : 148
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par Invité le Sam 8 Oct 2011 - 21:44

HP: richesse des sensibilités, richesse des regards, qui rendent la communication facilitée et plus agréable. Plaisir aussi de discuter de manière intelligente, variée, ouverte, en arborescence et non pas linéaire fermée.


Aspies déclarés, en littérature ou rencontre réelle: la différence avec les HP, vient des émotions.
sensibilité puissance 10 par rapport aux HP. A la fois en terme de nombre de sensibilités simultannées, changeantes, rapides, variées. Comme un kaléïdoscope, et certaines sensibilités s'expriment sous une forme caractéristique aux aspies, de richesse détaillée et multiple en même temps, soit sur plusieurs sens simultannés, soit sur plusieurs thématiques simultannées.
En ces termes, je dois dire que je comprends pourquoi certaines formes d'autisme refusent le dialogue ou n'y parviennent pas: l'écart avec le monde "classique" est trop amer, et leur dialogue ne passe pas quand ils s'y essaient, donc ils finissent à mon avis, par faire une bulle d'isolement dès le plus jeune âge.
On dit que l'autisme est "sans émotion", mais c'est le contraire, j'en mettrais ma main au feu: un monde merveilleux d'émotions inimaginables, multiples, en simultanné. Et les non-autistes ne sont pas multi-émotifs, donc la communication est soit appauvrie mais du côté inverse à ce qu'on veut faire croire... Soit elle se fait, mais par des biais non perçus par les autres, donc on croit qu'ils ne ressentent pas... Et l'enfant autiste ne peut que s'enfermer dans sa prison autiste, puisque personne ne l'entend exprimer toute sa multitude subtile et non-apparente au premier abord.

Autre chose, je l'ai lu ici, les contraires. Oui. Certaines choses impensables pour un non-aspie, sont tolérables pour un aspie qui n'y prêtera pas attention. Inversement, une chose totalement irrespectueuse pour un aspie, sera normale chez les autres.
Là aussi, les autistes doivent prendre leur monde environnant pour un monde de fous et agressif envers eux, sans respect pour les autres, mais de leur point de vue à eux, avec leur sensibilité propre. Donc ils feront tout dès le jeune âge pour s'en protéger, quitte à ne plus jamais baisser la barrière protectrice pour moins ressentir la violence subie. Sauf que l'entourage ne peut pas s'en aperçevoir, ou savoir tout court.


Je viens de tilter un truc aujourd'hui: les regards, difficiles à croiser, sauf chez les HP que je rencontre. Il faut que j'y pense, que je fasse un effort de concentration pour y parvenir. Et parfois, ça me gonfle alors j'arrête. Seuls les HP me facilitent la tâche avec leurs regards "vivants" faciles à capter.
Et les autres, je cherche vraiment les yeux, je perds du temps à les trouver, je vise en tombant sur les oreilles, le nez, puis hop je me rappelle et je cherche les yeux, mais je perds vraiment du temps à les trouver. Tandis que les yeux des HP, je les capte de suite, ils sont de vrais phares. ^^

En gros, si vous essayez de passer la journée à regarder le menton ou le nez de tout le monde, au lieu des yeux, ça fait cet effet de regarder des regards "vides": ok les yeux bougent, mais ils n'expriment "rien". Pire, je ressens une gêne à les voir ces yeux-là. Je ne sais pas pourquoi.


Rituels de réassurance: on s'en passe lorsqu'on arrive à bien cerner les détails insignifiants qui font mal, peur, ou déstabilisent. Du coup, quand on pige lesquels et qu'on les évite, ou qu'on aide la personne concernée aussi à devenir autonome là-dessus pour qu'elle s'en rende compte et qu'elle puisse s'auto-gérer dessus un max (les éviter, esquiver, contourner), alors les rituels de réassurance deviennent moins nombreux ou moins fréquents.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par meï le Dim 9 Oct 2011 - 1:45

Kara a écrit:
Aspies déclarés, en littérature ou rencontre réelle: la différence avec les HP, vient des émotions.
sensibilité puissance 10 par rapport aux HP. A la fois en terme de nombre de sensibilités simultannées, changeantes, rapides, variées. Comme un kaléïdoscope, et certaines sensibilités s'expriment sous une forme caractéristique aux aspies, de richesse détaillée et multiple en même temps, soit sur plusieurs sens simultannés, soit sur plusieurs thématiques simultannées.
En ces termes, je dois dire que je comprends pourquoi certaines formes d'autisme refusent le dialogue ou n'y parviennent pas: l'écart avec le monde "classique" est trop amer, et leur dialogue ne passe pas quand ils s'y essaient, donc ils finissent à mon avis, par faire une bulle d'isolement dès le plus jeune âge.
On dit que l'autisme est "sans émotion", mais c'est le contraire, j'en mettrais ma main au feu: un monde merveilleux d'émotions inimaginables, multiples, en simultanné.
.

je suis émue Kara,..vraiment.
et pourtant tu n'es pas(encore) aspie?..hum... Wink
oui, je suis assez d'accord avec tout ce que tu énnonces avec tant de tact ici....tes mots sont un joli résumé de certaines sentations et émotions aspies...dont nous sommes sensés etre dépôurvus.... flower pour la litterature vulgarisatrice.
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 47
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par Invité le Dim 9 Oct 2011 - 1:51

On dit que l'autisme est "sans émotion", mais c'est le
contraire, j'en mettrais ma main au feu: un monde merveilleux d'émotions
inimaginables, multiples, en simultanné
.

Oui bien d'accord avec toi Kara, je crois que les personnes autistes ont même un trop plein d'émotions qu'ils prennent en pleines ''figures''.
Les émotions des autres, les stimulis exterieur se fusionnent avec leurs émotions ne sachant pas ou ne percevant pas vraiment d'ou ça vient '(sans filtre) certains se renferment dans une bulle pour en faire abstraction et parfois totalement.




.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par jmd le Dim 9 Oct 2011 - 2:24

fleur de nacre a écrit:

Quand je parle de "visions", je ne parle pas de trucs mystiques, et ce n'est as non plus un truc style "ho, j'ai la vérité, j'ai eu un flash et senti très fort quelque chose".
Non, c'est apparemment ma manière de fonctionner. C'est tout.

Je pense (totalement ou parrallèlement, je ne sais pas encore, c'est encore en auto-observation-étude) par images.
Je ressens les images-pensées.
J'étudie depuis toute petite mes ressentis, qui sont "ma boussole" de référence pour le discernement. Etude qui s'affine avec le temps et l'expérimentation (peut-être pour ça que je suis toujours partante pour des expériences, et parfois pour des expériences même assez violentes...).
Ensuite, je traduis en mots, que j'étudie par le même processus.

Je tombe sur ce passage un peu par hasard. C'est hyper-important ce que tu dis là. J'ai le même genre de "flashs". (Des idées qui apparaissent toutes construites dans l'esprit, qui sont bonnes et qui sont complètement différentes de ma façon habituelle de penser). Je les appelle des "surgissements". Je pense qu'ils sont là justement parce que tu portes ton attention sur des ressentis.

Mon message est "hors-topic" (et je suis fatigué). Je pourrais mettre cela sur un fil à part (dédié) plus tard. (Excuse mon intrusion).

Je me demandais si tes expériences assez violentes n'étaient pas des tentatives d'arrêt de pensée.
jmd
jmd

Messages : 830
Date d'inscription : 10/08/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par fleur de nacre le Dim 9 Oct 2011 - 2:38

Jdm :
J'ai le même genre de "flashs".
:-)
(Des idées qui apparaissent toutes construites dans l'esprit,
oui, pour moi c'est comme des bouts de pensées toute construites, et ça s'articule avec d'autres bouts qui apparaissent. Ça apparait dans un espace sans lumière, avec couleurs, formes, des lettres parfois, et bon, d'autres choses, ça dépend. Je n'y fait vraiment attention que depuis très peu de temps. Surtout depuis la reconnaissance de la douance en fait.

...qui sont bonnes
Je les ressens comme ça oui
et qui sont complètement différentes de ma façon habituelle de penser.
ça semble en effet différent que penser à des trucs comme faire des achats, ou même des choses moins terre à terre.
Mais en fait, j'ai l'impression que je pense tout le temps par image, mais je ne les vois pas tout le temps avec la même netteté-intensité.
Je l'ai appelle des surgissements.
J'apprécie bien ce terme. Je prends, merci ;-)
Je pense qu'ils sont là justement parce que tu portes ton attention sur des ressentis.
Ça m'interroge ça... je ne sais pas trop... je vais continuer à observer le processus ;-)

Merci JMD, chouette apport.
(et dire que j'ai failli zapper ce passage dans mon post, bein oui, hein, logique :-)
fleur de nacre
fleur de nacre

Messages : 148
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par jmd le Dim 9 Oct 2011 - 2:43

Tu n'as pas répondu à ceci :

Je me demandais si tes expériences assez violentes n'étaient pas des tentatives d'arrêt de pensée.

Quand je dis qu'elles sont bonnes, je veux dire par là que je les reconnais immédiatement comme justes, pertinentes, opérant une synthèse.
jmd
jmd

Messages : 830
Date d'inscription : 10/08/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par fleur de nacre le Dim 9 Oct 2011 - 2:50

Oups, nos posts continuent de se croiser, mpfff

Tu n'as pas répondu à ceci :

Je me demandais si tes expériences assez violentes n'étaient pas des tentatives d'arrêt de pensée.
Je pense que tu as édité ton précédents posts et que ma réponse à fait croisement, je n'vais pas vu cette question.
Pour
les exp violentes, je ne sais pas, en fait, je suis en train de lire la
désintégration positive dans le livre de Cécile Bost et je me demande
là tout de suite si c'est pas en lien avec une intention de passer en
phase suivante d'évolution. Je ne réflechis pas trop à tout ça en fait,
mais je ferais peut-être bien, je ne sais pas.
Quand je dis qu'elles sont bonnes, je veux dire par là que je les
reconnais immédiatement comme justes, pertinentes, opérant une synthèse.
Oui,
je l'ai compris comme ça, et c'est comme ça que je le ressens - j'avais
pas les mots pour le dire aussi bien. Et je ne ressens pas l'envie de
remettre en question ce que je "vois" avec cette intensité. Je ne m'en
sens pas respondable non plus de cette compréhension, ça arrive.
Je
n'y réfléchis pas ensuite non plus consciemment. Dans ce que j'ai perçu
hier, je ressens qu'il y a encore des bouts à venir. Je me mets plutôt
en disponibilité, je laisse infuser, j'ai le sentiment que ça réfléchis
en tache de fond.
Mais depuis cette vision d'hier, aujourd'hui, j'ai
eu le sentiment, que pour une fois, je pourrais me poser un peu, ne pas
refouler cette pensée-visuelle précisemment et ce fonctionnement en
général, mais en tirer parti pour l'intégrer vraiment et sciemment à mon
mode de vie. Alors que jusque là, j'avais plutôt l'impression de subir
ça, avec un sentiment de honte aussi.
Mais j'ai l'impression que ce
truc, ce fonctionnement, vaut pour tout ce que je fais, que ce soit
acheter du pain, sentir si je dois aller dans un endroit, rencontrer des
gens, ...
Ça me plonge dans une sorte d'abyme présentement... bon, je vais retrouver Cécile Bost dans son livre ;-)

ps : oui, on pourrait ouvrir un fil la dessus...


Dernière édition par fleur de nacre le Dim 9 Oct 2011 - 3:03, édité 1 fois
fleur de nacre
fleur de nacre

Messages : 148
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par jmd le Dim 9 Oct 2011 - 2:58

J'avais compris que les expériences violentes étaient des expériences auxquelles tu te livrais actuellement et non pas des expériences pour lesquelles tu es partante sans les avoir déjà identifiées.

Je m'intéresse aussi à la théorie de Dabrowski, j'ai d'ailleurs écrit sur ce fil. Ou, pour être vraiment exact : je pense que la théorie est peu utile sur un plan opérationnel mais qu'elle pose des questions vraiment importantes.


Dernière édition par jmd le Dim 9 Oct 2011 - 3:10, édité 1 fois
jmd
jmd

Messages : 830
Date d'inscription : 10/08/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par fleur de nacre le Dim 9 Oct 2011 - 3:07

jmd a écrit:J'avais compris que les expériences violentes étaient des expériences auxquelles tu te livrais actuellement et non pas des expériences pour lesquelles tu es partante sans les avoir déjà identifiées.

Des expériences violentes que je n'avais pas identifiées comme telle avant que d'y plonger, oui.
C'est une fois dedans que... et une fois que l'expérience est passé, je me rends compte que ça permis un changement fort dans ma perception, dans ma conscience des choses...
Mais je ne me dis pas au départ : ha une expérience violente ? chouette, j'y vais...

Depuis la dernière du genre, qui m'est tombée dessus sans que je vois rien venir, j'ai émis le souhait que dorénavant mon évolution passe par des crises plus douces...
fleur de nacre
fleur de nacre

Messages : 148
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par jmd le Dim 9 Oct 2011 - 3:12

Pourrais-tu décrire de manière précise comment ces expériences se produisent, en quoi elles consistent etc. ?
jmd
jmd

Messages : 830
Date d'inscription : 10/08/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par fleur de nacre le Dim 9 Oct 2011 - 3:17

à jmd
Spoiler:
Ta question m'intéresse jmd. ce soir, non, je ne pourrais pas :-) demain, je ne sais pas, mais je mets ça en perspective, ça m'intéresse de me poser pour décrire un peu.
fleur de nacre
fleur de nacre

Messages : 148
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par fleur de nacre le Dim 9 Oct 2011 - 15:04

A cacavite :

Bonjour Cavavite.
Depuis hier je ne me sens pas à l'aise avec les réactions que j'ai eu et écrites ici suite à certaines parties de tes posts sur ce fil.
Je réalise que j'ai "réagit" et que je n'ai pas été très constructive dans mes réponses. Je me suis sentie attaquée personnellement et je dois te dire que j'étais en mode agressivité quand je t'ai répondu.

Si cela t'a froissé ou blessé, j'en serai désolée et je t'en demande pardon.
Et aussi merci, car à la faveur de ces réactions de ma part,
je me rends compte que je peux être facilement à cran sur certains sujet. Et aussi que le fait de me sentir attaquée personnellement sur un sujet comme l'autisme me fait beaucoup réfléchir...

Je te souhaite une bonne journée
et souhaite aussi, s'il y a lieu, pouvoir poursuivre cet échange en mode "dialogue" et ouverture pour ma part.
fleur de nacre
fleur de nacre

Messages : 148
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par chaman_cyclant le Dim 9 Oct 2011 - 15:54

.


Dernière édition par zozo le Mer 8 Fév 2012 - 0:22, édité 1 fois
chaman_cyclant
chaman_cyclant

Messages : 248
Date d'inscription : 23/01/2011
Age : 37
Localisation : Rayé de la carte

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par fleur de nacre le Dim 9 Oct 2011 - 16:03

zozo a écrit:Un lien intéressant :
http://www.aspergeraide.com/phpBB2/viewtopic.php?t=865&sid=3c69a902fbbad3ae2089c53b0f8594b3

L’énigme de l’autisme reposera probablement à l’avenir sur la formulation suivante : les personnes autistes sont tout simplement des surdoués(1) en souffrance.

Spoiler:
La question m'intéresse, j'ai un score élevé au test RDOS, des symptômes troublants dans ma petite enfance ...

Oui, superbe, je vois ça de plus en plus comme ça.

Cécile Bost évoque l'autisme dans son livre. A propos des moments de repli du à trop grande souffrance...
fleur de nacre
fleur de nacre

Messages : 148
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par MCS08 le Dim 9 Oct 2011 - 16:11

zozo a écrit:Un lien intéressant :
http://www.aspergeraide.com/phpBB2/viewtopic.php?t=865&sid=3c69a902fbbad3ae2089c53b0f8594b3

L’énigme de l’autisme reposera probablement à l’avenir sur la formulation suivante : les personnes autistes sont tout simplement des surdoués(1) en souffrance.

Spoiler:
La question m'intéresse, j'ai un score élevé au test RDOS, des symptômes troublants dans ma petite enfance ...

Cette théorie pourrait s'appliquer uniquement aux autistes de haut niveau. Je partage globalement ce point de vue, à savoir que une douance ++ pourrait au contraire favoriser l'autisme, plutôt que du contraire (douance qui masque l'autisme).

A creuser...
MCS08
MCS08

Messages : 234
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 25
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par cavavite le Dim 9 Oct 2011 - 20:08

fleur de nacre a écrit:A cacavite :

Bonjour Cavavite.
Depuis hier je ne me sens pas à l'aise avec les réactions que j'ai eu et écrites ici suite à certaines parties de tes posts sur ce fil.
Je réalise que j'ai "réagit" et que je n'ai pas été très constructive dans mes réponses. Je me suis sentie attaquée personnellement et je dois te dire que j'étais en mode agressivité quand je t'ai répondu.

Si cela t'a froissé ou blessé, j'en serai désolée et je t'en demande pardon.
Et aussi merci, car à la faveur de ces réactions de ma part,
je me rends compte que je peux être facilement à cran sur certains sujet. Et aussi que le fait de me sentir attaquée personnellement sur un sujet comme l'autisme me fait beaucoup réfléchir...

Je te souhaite une bonne journée
et souhaite aussi, s'il y a lieu, pouvoir poursuivre cet échange en mode "dialogue" et ouverture pour ma part.


pas de soucis. je voulais répondre mais en prenant le temps que je n'ai pas eu ce week end !!
je me suis mal exprimé. ma fille a fait la batterie de test chez asperger aide, le résultat est qu'elle a eu 28 point sur les 32 recquis et n'est donc pas considérée comme telle mais bien sur a des traces et notament par rapport aux interactions sociales. j'ai beaucoup, beaucoup lu sur le sujet et ce que je voulais dire c'est qu'en fait elle a appris des manieres d'etre avec l'autre ou comprendre l'émotion chez les autres ce n'est pas inné. on lui a expliqué des choses par rapport a ca et ca l'a aidé énormement. mais a la base elle ne comprenait pas un visage fatigué ou en colere ou triste par ex. Maintenant elle sait mais c'est parcequ'on lui a appris.

c'est juste ce que je voulais dire.

pour le reste je suis tres sanguine aussi mais maintenant j'ai appris a ne pas répondre de suite quand je me sens agressée... bien que là je ne me sois pas senti agressée du tout.

SI tu savais comme je rentres en colere quand on me dit que ma fille est mal élevée ...ce que je vais te raconter dvarit te faire rire.
Un jour a la boulangerie, je lui propose un pain au chocolat. elle regarde le pain au chocolat et dit à la boulangere, quand même c'est limite du vol, ils sont tout petit et presque brulé au même prix je vais prendre un baguette au chocolat Embarassed Embarassed Embarassed

la boulangère était choquée, j'ai beaucoup rit intérieurement et lui ai réexpliqué que parfois on ne pouvait pas dire ce qu'on pensait parceque ca pouvait être gênant pour l'autre...
ou comme la fois ou elle demande l'heure à une mamie : madame s'il vous plait... et la dame lui dit non mademoiselle et elle de répondre ah bah ca m'étonnerait vous avez plein de rides....

at là quand je me prend des réflexions je rentres dans des colères noires noires noires....parceque je suis lasse d'expliquer qu'elle ne fait pas expres, que c'est juste elle.

alors ne t'inquiete pas je ne t"en veux pas.... au contraire tu es vivante et c'est bien agréable I love you I love you I love you I love you
cavavite
cavavite

Messages : 114
Date d'inscription : 03/10/2011
Localisation : ici et là

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par fleur de nacre le Dim 9 Oct 2011 - 21:34

@ cavavite
bon bein tant mieux :-)

.

Un
jour a la boulangerie, je lui propose un pain au chocolat. elle regarde
le pain au chocolat et dit à la boulangere, quand même c'est limite du
vol, ils sont tout petit et presque brulé au même prix je vais prendre
un baguette au chocolat Embarassed Embarassed Embarassed
Oui, m'fait bien rire. J'ai le même genre de réflexion. Parfois j'ai besoin de me tenir fermement la main dans une situation du genre, et oups, non non, on ne dit pas ça. Ou alors... pas comme ça...

J'ai une sensation depuis deux jours. Me tenant attentive à mon ressenti qui va avec des images intérieur, il m'arrive d'être particulièrement attentive quand je me sens en mode, disons, "autiste" (peut pas détailer plus là : fa-ti-guée). A ce moment là, ma vision intérieure me montre une petite fille, moi petite enfant, boudeuse, en colère, stressée, pas contente.
Et je ressens alors le besoin de "moi dedans enfant" d'attention particulière, de douceur, de créativité, de ressourcement...
J'ai observé que si j'ai trop fait d'effort pour m'adapter sans m'en rendre compte, que si j'ai tiré sur la corde un peu trop, vécu des émotions trop intenses... sans avoir pris le temps de bien me ressourcer en me chouchoutant, en étant sympathique avec moi même au niveaux de mes pensées — par exemple je me suis beaucoup critiquée et mise la pression — alors la petite enfant me tire par la manche pour que je m'occupe d'elle. Et si je ne l'écoute pas, elle insiste et ça peut dégénérer.
Dans ces phases là, je peux partir en vrille, me fermer à tout stimulis, me sentir confuse, me balancer sur moi même, avoir des tics, être envahie de pensée plutôt morbide, me prendre la tête et tourner en rond dans ma tête comme un hamster dans une roue dans sa cage, avoir envie de frapper, me sentir au bord de dire des choses très très "cash", voire les dire… et d'autres choses que je n'ai pas envie de détailler davantage.

Je disais plus haut, que le fait de m'être sentie attaquée sur le plan de l'autisme me mettait la puce à l'oreille et me faisait réfléchir.
Ce soir, j'ai le sentiment qu'une partie de moi, qui s'est senti très mais alors très blessée, a besoin d'être reconnue.
Une partie de moi avec laquelle je suis encore identifiée parce que ce n'est pas soigné complètement.
Et cette partie, se manifesterait par de l'autisme.
Je remarque que lorsque je réagis vivement au sujet de l'autisme, c'est que je me sens attaquée, et en fait, que je me sens niée.
En regardant plus profondemment, je sens que j'ai l'impression que l'on nie ma souffrance. Comme si, la petite enfant a besoin que sa souffrance — ma souffrance d'enfant — soit reconnue. Entendue. Comme si le fait qu'elle puisse ne pas l'être me mettait en danger.

Par contre, quand je perçois une réaction incrédule vis à vis de la douance, je n'éprouve pas de telles réactions, tout au plus je me sens un peu lasse, un peu triste, tout en me disant, bein oui, évidemment...

Voilà, ma réflexion sur le sujet pour ce soir.

Bonne soirée :-)
fleur de nacre
fleur de nacre

Messages : 148
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par meï le Dim 9 Oct 2011 - 22:12

fleur de nacre a écrit:
J'ai une sensation depuis deux jours. Me tenant attentive à mon ressenti qui va avec des images intérieur, il m'arrive d'être particulièrement attentive quand je me sens en mode, disons, "autiste" (peut pas détailer plus là : fa-ti-guée). A ce moment là, ma vision intérieure me montre une petite fille, moi petite enfant, boudeuse, en colère, stressée, pas contente.
Et je ressens alors le besoin de "moi dedans enfant" d'attention particulière, de douceur, de créativité, de ressourcement...

J'ai observé que si j'ai trop fait d'effort pour m'adapter sans m'en rendre compte, que si j'ai tiré sur la corde un peu trop, vécu des émotions trop intenses... sans avoir pris le temps de bien me ressourcer en me chouchoutant, en étant sympathique avec moi même au niveaux de mes pensées — par exemple je me suis beaucoup critiquée et mise la pression — alors la petite enfant me tire par la manche pour que je m'occupe d'elle. Et si je ne l'écoute pas, elle insiste et ça peut dégénérer.
Dans ces phases là, je peux partir en vrille, me fermer à tout stimulis, me sentir confuse, me balancer sur moi même, avoir des tics, être envahie de pensée plutôt morbide, me prendre la tête et tourner en rond dans ma tête comme un hamster dans une roue dans sa cage, avoir envie de frapper, me sentir au bord de dire des choses très très "cash", voire les dire… et d'autres choses que je n'ai pas envie de détailler davantage.

Shocked ....
écoute...je n'aurais pas pu dire autre chose, c'est exactement moi, et mon ressenti...ma fragilité "autistique".
je suis scotchée.

je dis moi quand je suis comme ça (régulièrement), que je suis dans une de mes "phases autistiques+"..c'est quand je suis ds des moments ou l'autisme prend une sorte de dessus sur mes capacités de compensations ..ou comme tu l'exprimes si bien; j'ai trop compensé, pas assez ressourcé... flower
je susi presque émue de lire totu ça c'est comme si on avait racpontré une partie dema vie intime.
(et en ce moment je suis ds une phase autistique +... Wink ..donc je galère un pêu question recherche de stage pour ma formation... Rolling Eyes parce que je met le paquet sur la gestion du quotidien/enfants/mlaison...et que ça prend totue mon énergie.)
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 47
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par fleur de nacre le Dim 9 Oct 2011 - 22:46

... frissons Meï
:-)

On en reparle.... suis trop fatiguée ce soir.
fleur de nacre
fleur de nacre

Messages : 148
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Identifié à tort d'asperger Empty Re: Identifié à tort d'asperger

Message par fleur de nacre le Lun 10 Oct 2011 - 0:32

des moments ou l'autisme prend une sorte de dessus sur mes capacités de compensations
... je suis interpellée par ça. Ce qui me vient soudain, c'est que les phases autistes seraient de la décompensation.
Le même processus que pression/dépression.

Le "problème" c'est de compenser.
La douance "permet" de compenser. Et c'est bien ce qui m'a piégée à coté de mes pompes depuis ma naissance. Mais ma douance peut servir à autre chose. Pas à compenser. Pas à m'adapter.
A inventer. S'inventer et laisser ma vie se réinventer à partir de mon être.
fleur de nacre
fleur de nacre

Messages : 148
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum