Fissure du faux self

+12
I am So Sure
Sélène-Nyx
L_easy_life
siamois93
RonaldMcDonald
-Océan-
zebrisse
Chat
Opossum
Confiteor
ludion
Azi
16 participants

Aller en bas

Fissure du faux self Empty Fissure du faux self

Message par Azi Mer 11 Mar 2020 - 18:21

Bonjour toutes et tous,

Nouvelle sur le forum (et les forums en général), j'espère ne pas créer de doublon. J'ai cherché dans le moteur de recherche et je ne crois pas avoir trouvé de discussion se rapportant à ce sujet.

Je suis également novice en ce qui concerne la notion de HPI et je tiens à préciser que je n'ai pas encore passé de test. On m'a toujours dit que j'avais des "facilités" et j'ai toujours été sensible, assez susceptible (au fond mais moins en surface), en décalage avec les gens de ma tranche d'âge et avec le monde en général, ce qui, quand j'ai fait des recherches pour une éventuelle douance de ma fille, m'a fait me poser des questions sur moi-même. Cette brève présentation pour vous demander votre indulgence si jamais le sujet est déjà archi connu et documenté de partout !

Arrêtez-moi si je dis des conneries ou si j'ai tout pigé de travers mais tout le monde semble d'accord pour dire que nombreux sont les hpi qui développe un faux-self, comme mécanisme de défense face à un monde qu'ils ne comprennent pas entièrement et qui ne les comprends pas mieux. Si j'ai bien compris ce que j'ai lu, cette espèce de double personnalité est génératrice de souffrance à plus ou moins long terme.

Est-il possible que ce faux self se fissure/brise ?
Si oui, est-ce suite à des évènements précis ou bien juste une conséquence du temps qui passe ?
Toujours dans l'optique ou cela arrive, quelles en sont les conséquences ?
Azi
Azi

Messages : 191
Date d'inscription : 08/03/2020
Age : 34
Localisation : Finistère

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par ludion Mer 11 Mar 2020 - 18:46

Cette double personnalité ne fait souffrir que si l'on ne se connait pas et/ou que ceux avec qui l'on vit ne font aucun effort pour nous accepter tels que l'on est.

Il n'est pas là question que nous ne comprenions pas le monde. Bien au contraire, nous en voyons trop bien les errements, et c'est bien plus cela qui nous déchire. Alors effectivement, il est possible d'en souffrir, puisqu'une espèce d'idéal nous habite qui voudrait à toute force tendre à son accomplissement. Si l'on ne se résoud pas à un moment à se dire que la tentative isolée n'est que vouée à l'échec, ne serait-ce qu'à l'aune de notre durée de vie, on finit par s'embourber dans une désespérance sans fond.

Je crois qu'il faut chercher en dehors du travail, ce mal nécessaire à la survie physique, des raisons de faire et d'espérer, et que seul ce chemin permet de surmonter la "brisure de symétrie" (pardon pour cet emprunt à la physique de la théorie de cordes) qui est latente en nous.

Il y a donc un travail multiple à fournir, y compris celui de se résoudre à n'avoir que peu de compagons de route, joint à celui de donner à ceux qui nous sont proches (nos enfants par exemple) les constituants intellectuels et pratiques aptes à les garder debout dans le monde qui vient. Le reste, après tout, n'est que péripéties...


Dernière édition par ludion le Mer 11 Mar 2020 - 23:35, édité 1 fois (Raison : fautes)
ludion
ludion

Messages : 2932
Date d'inscription : 07/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par Confiteor Mer 11 Mar 2020 - 19:12

'tain ça envoie ce que tu dis ! Merci.
Confiteor
Confiteor

Messages : 6581
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par Opossum Mer 11 Mar 2020 - 20:59

ludion a écrit:Cette double personnalité ne fait souffrir que si l'on ne se connait pas et/ou que ceux avec qui l'on vit ne font aucun effort pour nous accepter tels que l'on est.

Il n'est pas là question que nous ne comprenions pas le monde. Bien au contraire, nous en voyons trop bien les errements, et c'est bien plus cela qui nous déchire. Alors effectivement, il est possible d'en souffrir, puisqu'une espèce d'idéal nous habite qui voudrait à toute force tendre à son accomplissement. Si l'on ne se résoud pas à un moment à se dire que la tentative isolée n'est que vouée à l'échec, ne serait-ce qu'à l'aune de notre durée de vie, on finit par s'embourber dans une désespérance sans fond.

Je crois qu'il faut chercher en dehors du travail, ce mal nécessaire à la survie physique, des raisons de faire et d'espérer, et que seul ce chemin permet de surmonter la "brisure de symétrie" (pardon pour cet emprunt à la physique de la théorie de cordes) qui est latente en nous.

Il y a donc un travail multiple à fournir, y compris celui de se résoudre à n'avoir que peu de compagons de route, joint à celui de donner à ceux qui nous sont proches (nos enfants par exemple) les constituants intellectuels et pratiques aptes à les garder debout dans le monde qui vient. Le reste, après tout, n'est que péripéties...

Merci Ludion


Dernière édition par Opossum le Dim 15 Mar 2020 - 23:04, édité 1 fois
Opossum
Opossum

Messages : 2596
Date d'inscription : 04/08/2019
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par Chat Mer 11 Mar 2020 - 21:55

Ca reste quand même particulièrement énergivore et vain quand c'est fait sans maitrise et quand on en est pas conscient. Et comme on dit, à trop tirer sur la corde... PAF ! Ca peut te péter à lagl lors d'une période de "grand quelque chose" (stress, fatigue, detresse que des trucs cool quoi). Je m'incruste mais je peux pas m'empêcher de dire que je trouve que ça peut être dangereux et avoir des effets physiologiques desastreux.

J'voudrais pas péter l'ambiance. Je dirai donc que m'être rendu compte de (une partie de) mes faux selfs m'a été très douloureux dans un premier temps MAIS a eu une influence bénéfique très nette sur ma santé physique et mentale.


ps : J'ai pas de littérature pour appuyer ce que je dis, sorry, mais ça en parle souvent comme ça sur le www.
Chat
Chat

Messages : 48
Date d'inscription : 16/02/2020
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par zebrisse Jeu 12 Mar 2020 - 10:26

Cette problèmatique m'évoque un conte initiatique dont un ami m'a parlé, il y a 10 ans : Le chevalier a l'armure rouillée.
Je précise que je n'ai pas eu l'occasion de le lire.
L'armure rouillée représentant les mécanismes de défense qu'on a mis en place depuis longtemps (faux-self ?), et dont, à un certain stade, il est bénéfique de se débarasser.
zebrisse
zebrisse

Messages : 238
Date d'inscription : 16/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par Azi Ven 13 Mar 2020 - 7:33

Ludion :
Plutôt d'accord avec toi sur le fait que se connaitre (et être connu de ses proches) est un élément important pour bien/mieux vivre cette dichotomie entre le monde et le monde tel qu'on pense qu'il devrait être.
Néanmoins, ma question porte plutôt sur un éventuel ras-le-bol des faux semblants (conscient ou inconscient) et sur les causes et conséquences de la perte (volontaire ou non) du faux self.
Un exemple concret. J'ai réussi pendant quelques temps à juguler mes émotions (ça date d'il y a une quinzaine d'années, fin de l'adolescence) mais au bout d'un moment, une espèce de trop-plein m'a fait exploser. Mes émotions sont restées assez irrépressibles (encore plus qu'avant) pendant quelques mois, avant de revenir à la normale.
Ma question est donc : est il possible que la "double personnalité" entière "saute" sans qu'on l'ai souhaité initialement ? Et pourquoi ? expérience traumatisante, deuil, prise de drogues (légales ou non) ?
Ou le faux self est il hyper bien installé et seul son "propriétaire" peut l'enlever ?


Chat :
Effectivement, c'est plus sous cet angle que je voyais ma question. Causes et conséquences d'un "lâcher de masque" brutal et involontaire. Ce que tu dis rejoins l'idée que je m'en faisait, à savoir que si ça arrive, ça doit être plus que compliqué pour la personne et son entourage…
Je m'interroge néanmoins toujours sur le fait que cela arrive. Je ne serais pas surprise qu'en fait, ça n'arrive que si on le souhaite inconsciemment.
Je n'ai moi non plus aucun texte pour étayer ce que je dis, y'a quasi que des romans à la maison !

Zebrisse :
M'en vais partir en quête de ton conte. En espérant qu'il soit assez vieux pour être libre de droit, parce que j'ai déjà liquidé mon budget bouquin du premier trimestre...
Azi
Azi

Messages : 191
Date d'inscription : 08/03/2020
Age : 34
Localisation : Finistère

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par Chat Ven 13 Mar 2020 - 14:14

Je dirais que effectivement, y'a une part de toi qui le veut depuis longtemps (de la a dire ton âme, il n'y a qu'un pas) et une autre part de toi qui refuse catégoriquement de laisser choir la carapace qui a mis tant de temps et d'énergie a se construire. Mais il faut forcément des circonstances propices à ça.
Je vais garder l'image de l'âme, qu'on y croit ou pas n'a pas d'importance, c'est pour expliquer plus facilement.
Pour que l'âme reprennent le contrôle de l'appareil, elle ne peut que profiter d'un moment où elle arrive a s'exprimer, à se mettre en avant. Le faux self est tellement complexe a démonter et tellement omniprésent que ces occasions sont rares et a priori impossible a mettre en oeuvre. Va falloir ruser.
Attendre un moment de fatigue intense (mais vraiment plus de force) qui fait qu'on a plus les ressources nécessaires pour maintenir le faux self.
Attendre un moment de tristesse, détresse ou que sais-je encore pour que le sujet se tourne vers lui-même et profiter de cette introspection pour exploser au grand jour.
Non vraiment je pense pas que ça soit possible avec quelqu'un en pleine possession de ses moyens !

Quant au fait de le vouloir en premier lieu, pareil, je pense pas que qui que ce soit ait envie de faire taire son âme pour toujours...




Et par contre, niveau bouquins, le classique "ta deuxième vie commence quand tu te rends compte que tu n'en a qu'une"... Si tu l'as pas déjà lu et vu que t'es plutôt roman, t'en feras qu'une bouchée et tu pourras choper 2 3 infos.
Chat
Chat

Messages : 48
Date d'inscription : 16/02/2020
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par ludion Sam 14 Mar 2020 - 3:00

Je n'aime pas le mot de faux-self. Il n'y a rien de faux là-dedans. Il y a l'imprégnation que l'on a subie durant notre prime enfance avec la cohorte d'interdit, de normes, de carcans sociaux, de formatage, etc. qui ont finit, involontairement la plupart du temps, à former cette coquille que beaucoup assimilent à leur personalité première. Chez certains, continuer ainsi confine à la facilité et à une forme de réassurance, chez d'autres, le carcan devient trop pesant pour encore accepter de le porter durant le reste du voyage.

Pour avoir pas mal bourlingué autour de la planète, j'ai pu constater ce que produit à la fois l'imprégnation du langage, de la nourriture, de l'éducation, des croyances, des rites, des interdits, des mythes, sur des êtres dont la seule différence, à par la taille et la couleur de peau, se situe dans le lieu et le temps où ils sont nés, lieux et temps porteurs de ce que j'ai précédemment cité.

Comme dans tout groupe constitué, il y a toujours cette pression de la convention qui étouffe un esprit libre : la masse n'aime pas les frondeurs, n'aime pas l'hérésie qu'elle perçit sur l'odre établi, ordre la plupart du temps mythique au même ressort que le furent les ordres qui l'ont précédé.

Alors, éclater de soi-même ou attendre un moment que l'impulsion vienne des circonstances (raz le bol, manque de sens, crise de la quarantaine, sensation de faire fausse route, etc...)... Eh bien je dirai qu'il vaut mieux en être à l'origine, à la fois pour mesurer au mieux son intime parcours en plus que d'être, et une fois n'est pas coutume, un peu plus aux rênes de son destin.

Et puis j'aimerais, à ce propos, rappeller une citation d'Oscar Wilde "Vivre est la chose la plus rare. La plupart des gens se contente d'exister.". Et c'est bien ça, en fait, le chatouillis qui me semble-t-il t'agite Azi : Existes-tu ou vis-tu ?


Dernière édition par ludion le Sam 14 Mar 2020 - 15:25, édité 2 fois (Raison : fautes (et clavier qui merde... je devrais arrêter d'y semer des miettes ^^))
ludion
ludion

Messages : 2932
Date d'inscription : 07/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par Azi Sam 14 Mar 2020 - 8:25

Chat et Ludion :
Et qu'en serait-il, d'après vous, de l'utilité du faux self ?
Car il est aussi utile. Le "bonjour, ça va ?" qui n'attends pas forcément de réponse (et surtout pas une négative) parait aussi essentiel en société qu'il est, à mon sens, inutile et irrespectueux de la personne dont on se fiche de la réponse. Pourtant, j'ai fini par accepter ce fait et je l'emploie au quotidien (travail, vagues connaissances croisées dans la rue). Je le considère toujours aussi mal mais j'ai intégré le fait qu'il faut l'employer pour les autres. Avec mes proches je ne le fait jamais en revanche, sauf quand j'attends une réponse.
L'explosion du faux self fait il aussi voler en éclat ce type de conventions sociales (même pour un temps), ou un vernis de "respectabilité" (beurk !) persiste-t-il ?

Et pour répondre à ta question Ludion (que je ne m'étais jamais posée, donc je ne suis pas sûre que ma réponse n'évolue pas un chouïa avec le temps et la reflexion), je dirais "les deux mon capitaine" ! Je pense exister avec certains, et vivre avec d'autres. Ou exister en certains lieux, et vivre dans d'autres.
Azi
Azi

Messages : 191
Date d'inscription : 08/03/2020
Age : 34
Localisation : Finistère

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par Chat Sam 14 Mar 2020 - 9:55

Le "bonjour, ça va ?" Même les moldus en peuvent plus...

Et tout dans l'histoire est de notre propre fait. Je subis le jugement des autres. Je construis une identité en conséquence. Je me rends compte que je fais fausse route. Je retire les couches une par une.
Que ce soit motivé par la réflexion, l'ego ou l'âme, ça reste une action consciente et toujours avec une bonne intention.

Forcément certaines couches sont plus complexes a retirer que d'autres, par exemple moi le coup de pas dire bonjour a tous les collègues le matin je le faisais déjà. Ça apprends plein de choses d'ailleurs, entre ceux qui se sont enfoncé le balais dans le cul de 5 cm de plus et ceux qui t'admirent pour ça. C'est amusant même. Mais au final ça permet juste de pas gâcher d'énergie.
Chat
Chat

Messages : 48
Date d'inscription : 16/02/2020
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par -Océan- Sam 14 Mar 2020 - 10:53

Bonjour, peut etre une piste de réflexion à rechercher du côté de la dissociation, dans la constitution des personnalités ?

Je fais référence a mes lectures concernant le stress post traumatique complexe, installé par exemple au cours d'un développement de la personnalité dans une enfance particulièrement brimée. Le trauma répétitif, qui peut etre aussi du domaine du deni constant de la personnalité de cet enfant, de son mot a dire, de sa 'valeur' (parmis tout un eventail d'autres maltraitance), empêche certains developpements et induits certaines réponses de défense.
Une de ces réponses peut etre la non reintegration des personnalités diverses qui nous composent tous en une personnalité principale.

Je me demande si la constitution d'un faux self correspond a une de ces personnalités indépendantes ? Ainsi chez quelqu'un en trouble dissociatif, au moment ou les autres personnalités laissées de côté longtemps reprennent du galon et peut etre leur développement, ces dernières peuvent peut etre rentrer en conflit avec celle qui représente le faux self.
Ce conflit donnerai peut etre la sensation de brisure que tu décrits.
Si c'est le cas, il me semble qu'une de ces personnalités ne peut pas se faire detruire, elle peut etre simplement ne pas etre présente à la conscience pendant longtemps, et ne demande qu'à etre re-integrée dans l'ensemble de manière harmonieuse.
-Océan-
-Océan-

Messages : 1033
Date d'inscription : 11/03/2020
Localisation : Gard

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par Azi Dim 15 Mar 2020 - 9:07

Chat :
Etant caissière, le "bonjour comment allez-vous" fait limite partie intégrante du boulot… L'avantage du job c'est que je peux généralement me mettre en pilote automatique et partir trèèèèèèès loin dans ma tête !
Je me demande néanmoins dans quelle mesure j'ai aussi, peut être, porté un masque dans ma vie privée (hormis au niveau des émotions où j'ai toujours tout laissé couler) et ce que le test pourra révéler de ma personnalité constitutive.
En gros, si le test révèle un hp, serait-ce un tel choc que je risque de "vriller", de perdre ces masques éventuels, et en quoi cela serait il dommageable à mon entourage proche ? Cela arrive-t-il ?
Parce que si je vois surtout le test comme libération potentielle, une acceptation de "moi", j'ai tout de même un peu peur des conséquences, qu'il soit révélateur d'un hp, ou pas (auquel cas, je devrais creuser d'autres pistes qui, j'ai l'impression, seraient encore plus flippantes). En fait je balise à mort...

Océan :
Pas de trauma majeur chez moi, rien que du "digéré" depuis belle lurette et je ne me sens absolument pas concernée par des personnalités multiples indépendantes mais je vois bien ce que tu veux dire et effectivement, ça peut être dans l'absolu une bonne piste de réflexion pour les personnes concernées !
Pour ma part, je suis pas du tout calée en psycho, me bornant à piocher des notions ça et là...
Azi
Azi

Messages : 191
Date d'inscription : 08/03/2020
Age : 34
Localisation : Finistère

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par RonaldMcDonald Lun 16 Mar 2020 - 10:57

Le faux self, ça sert à limiter les rétorsions de la part du système. J'ai bien du limiter, pas éradiquer. Comme c'est faux, ce n'est pas un rôle pleinement assumé, et il y a forcément des failles, qui se remarquent.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 4255
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 45
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par Chat Lun 16 Mar 2020 - 13:42

En fait, c'est pas le test de QI qui va te dire si tu a mis en place un faux-self. Ca te dira si t'as un potentiel intellectuel, si t'as une manière particulière de reflechir, etc, etc ... Mais concernant ce problème là, ça a peu de rapport. A la limite, le fait que tu sois capable de forger des faux self solides mets la puce à l'oreille sur le fait que tu puisses être HP.

Aller chercher en soi pourquoi on s'est forgé un faux self c'est plein de doute, d'égarement, de solitude et par définition de peine. Tu vas chercher ce qui a bien pû se passer pour que tu agisses comme ça. Tu sais qu'en allant chercher dans les archives tu vas retomber sur un truc horrible qui t'es arrivé. Apréhension légitime. Le faux-self étant, en simplifiant, là pour dire "c'était trop dur. Alors pour oublier, tout stimulus extérieur qui pourrait rappeler cette expérience se verra acceuilli par TELLE réaction automatique qui lui coupera l'herbe sous le pied"

Et à force de retirer des couches on peut être en droit de se demander "Et si il n'y avait plus rien en dessous ?". Sous le faux-self, il y a une machine, de prime abord particulièrement complexe, qui est capable de tout et très simplement. C'est libérateur, épanouissant, vivant. C'est notre capacité à gérer le quoi, où, quand, comment comme on le sent. Ce dont on a réellement besoin.

Tu parles de l'entourage, là aussi effectivement ça risque de bouger. Mais si des gens sautent, c'est qu'ils doivent sauter. Si ils se font remettre en place, ce sera pour leur bien et rien d'autre. Et là ou on est doués, c'est qu'en plus on est assez sensibles (hyper, c'est suffisant) pour trouver la manière adequat... Sans blesser plus que nécessaire.
(Je suis moi-même encore sur le cul de ce dernier aspect que j'ai découvert récemment et dont je ne me serai jamais douté  Shocked )


J'insiste sur ça parce que je ne peux pas éviter la phrase suivante : Oui, ta démarche est über flippante.
Mais elle est nécessaire et les fruits qu'elle porte sont plus que juteux.




Et encore une fois, touuuuuuutes les caissières disent bonjour en mode pilote automatique Laughing Je leur sourirai un peu plus.
Chat
Chat

Messages : 48
Date d'inscription : 16/02/2020
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par Azi Lun 16 Mar 2020 - 14:57

RonaldMcDonald :
Qu'entends-tu par rétorsions ? Mises à l'écart, incompréhensions et autres ?


Chat a écrit:En fait, c'est pas le test de QI qui va te dire si tu a mis en place un faux-self.
Effectivement. Pas besoin de test pour cela, je sais que le visage que je montre à la majeure partie des gens n'est pas le mien.
Si positif, le test me dira si je l'ai fait parce que HP, et là se trouveront aussi des explications à d'autres de mes particularités. S'il est négatif, faudra que je creuse dans d'autres directions, qui sont peut être encore plus flippantes.
En y réfléchissant, je crois que ce n'est même pas d'enlever le masque qui me fait peur (un peu aussi, en étant honnête), mais bel et bien qu'il puisse sauter seul, sans que je l'ai consciemment décidé et préparé.

Sur ce, je vais aller enlever un autre masque. Celui de boues et poussières diverses qui s'est accumulé sur ma terrasse suite à des travaux à la maison. Et comme faut occuper la mouflette, je vais l'exploiter pour m'aider à nettoyer le salon de jardin. Jouer avec l'eau un lundi au lieu d'être à l'école, voilà qui devrait lui plaire !
Azi
Azi

Messages : 191
Date d'inscription : 08/03/2020
Age : 34
Localisation : Finistère

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par siamois93 Lun 16 Mar 2020 - 14:58

Où commence le faux-self et où s'arrête l'héritage des grands-parents ?
Je m'aperçois que j'ai des affinités ou facilités avec quelques pratiques de mes grands-parents. Est-ce parce que je les copie ? Est-ce les gênes ? Sont-ce leurs âmes qui m'envahissent ?
siamois93
siamois93

Messages : 10112
Date d'inscription : 03/04/2012
Localisation : Je vais et je viens...

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par RonaldMcDonald Lun 16 Mar 2020 - 16:18

Azi a écrit:RonaldMcDonald :
Qu'entends-tu par rétorsions ? Mises à l'écart, incompréhensions et autres ?

tout ça, et aussi des mesures parfois plus directes comme des punitions ou des harcèlements.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 4255
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 45
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par Chat Lun 16 Mar 2020 - 16:35

"je l'ai consciemment décidé et préparé"

Raccourcis ta phrase pour garder l'information essentielle 😋
C'est une démarche volontaire et y'a que toi qui puisse le faire. Encore une fois, c'est tout une structure construite de la matière la plus complexe qui soit. Si ça part comme un pet je veux bien que tu me racontes comment t'as fait.

C'est génial pour ta terrasse 😊

Siamois, j'ai un vocabulaire très spécial hérité de ma grand-mère et passé par mon père qui fait fuir certaines personnes parfois. J'ai appris récemment que c'était effectivement le but recherché.
Chat
Chat

Messages : 48
Date d'inscription : 16/02/2020
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par siamois93 Lun 16 Mar 2020 - 16:49

J'ai une certaine habileté manuelle, un jour j'ai refais fonctionner une vieille horloge qui était arrêtée. Rien d'extraordinaire à mes yeux.
Récemment j'ai appris que mon grand-père maternel était horloger, chronométreur à Monthléry entre autres, donc peut-être plus fabricant d'horloges que simple vendeur.

Ça me pose la question vraiment importante de ce que l'on est vraiment, âme etc. Tous ces gens qui nous parlent de se reconnecter à soi-même : c'est quoi moi-même si j'enlève ce qui vient de mes aïeux ?

Chat, je veux bien un exemple de ton vocabulaire.
siamois93
siamois93

Messages : 10112
Date d'inscription : 03/04/2012
Localisation : Je vais et je viens...

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par Chat Lun 16 Mar 2020 - 18:15

Argh c'est devenu tellement instinctif que j'arrive même pas à aller les chercher comme ça.

Ah je me suis déjà exclamé en voyant un "gendarme sans culotte" qui a mis le gros doute à tout le monde.
Chat
Chat

Messages : 48
Date d'inscription : 16/02/2020
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par L_easy_life Ven 3 Avr 2020 - 0:57

tout à fait d'accord avec -Océan-

Smile
L_easy_life
L_easy_life

Messages : 183
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 32
Localisation : in a crossfire hurricane but it's all right

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par Invité Mer 8 Avr 2020 - 17:05

Je rebondis sur ce qu'a dit -Océan- sur le fait que nos vrais personnalités pourraient rentrer en conflit avec le faux self. Je suis assez d'accord. Je dirais même qu'il est possible que ça soit un faux self primaire avec ces fausses personnalités secondaires. Une sorte de "soi même" parallèle mais dans son intégralité (Personnalité dominante + personnalités dérivés). Comme si on avait réécris qui nous étions dans les détails afin de correspondre au monde.
Il me semble que si on crée un autre nous, consciemment ou pas, à force de jouer ce rôle on se décroche forcément du vrai nous. Ce qui crée une dépersonnalisation. Une dissociation avec le vrai nous. Et plus le temps passe en gardant ce faux self, plus il prend de la place jusqu'à créer la confusion entre le vrai et le faux.
Je suppose que certains ont réussi a reconnaître le vrai eux, mais jusqu'à combien de temps ? Ne devrions nouspas choisir d'être le vrai nous tout le temps de notre vie et adapter notre environnement a cela plutôt que de s'adapter à notre environnement ?


Pour ce qui est de la fissure du faux self, je suis autant d'accord pour dire qu'on a pleines possessions dessus que je suis d'accord pour dire que parfois ça arrive sans qu'on le décide.
Il m'ai déjà arrivé de provoquer la fissure en privilégiant une des personnalités du vrai moi. Avec le temps, ça arrive d'avantage car j'ai pris conscience que j'en avais le pouvoir. Avant cela, je devais attendre voir espérer de vivre une situation a grandes secousses émotionnelles pour que la fissure se fasse et que je puisse être à nouveau moi même l'espace d'un moment.
Donc je dirais qu'il fait arriver a prendre conscience qu'on a le pouvoir sur nous même afin de ne plus laisser le sort décider pour nous quand est ce qu'on a le droit de vivre et non plus d'exister seulement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par L_easy_life Jeu 9 Avr 2020 - 3:10

Ne devrions nouspas choisir d'être le vrai nous tout le temps de notre vie et adapter notre environnement a cela plutôt que de s'adapter à notre environnement ?


Arff ben oui cha chest dans l'idéal

((encore que, on peut apprécier une contrainte qui nous plonge dans un état souffreteux , ce qui donne une touche romantique et "bleue" aux choses. mais faudrait que je développe, et puis il arrive un moment où on peut vouloir sortir de ce scénario...... je m'égare..je m égare grave))

sinon ! en effet, je suis daccord avec toi.

mais le truc sinistre, c'est que parfois, pour atteindre cet idéal de vie où on a bâti un environnement professionnel, affectif, familial (si on fait des enfants avec la personne qui nous convient à nous, par exp) équilibrant >> parfois pour l'atteindre, donc, il faut passer par des phases où (et cest là l'ironie de la chose) on risque de se perdre !

un exp, mon amie véto a dû faire une prépa puis l'ecole vétérinaire classique. Là le risque a été grand de perdre complètement l'étincelle.
la surcharge de boulot fait que tu vis le truc comme une pure contrainte, elle a repris le speed alors qu'elle avait été très contente d'arrêter (je crois que j'enfonce une porte ouverte rassurez moi, tout le monde sait que les étudiants carabins ou futurs vétos carburent au speed . il s'agit de réviser même quand t'es sous ta douche, avec des examens tout le temps.... c'est pas humain.. donc amphètes. Et ça m'apparait déjà héroique de décrocher ce diplôme même sous prods)

aujourd'hui elle a l'environnement dont elle rêvait, elle peut partir faire des missions bénévoles pour les chiens des balkans, bref elle a réussi comme tu dis Esprit Libre par la force de sa ténacité à adapter son environnement à ce qu'elle est, et non l'inverse.

mais en cours de parcours ce fut à un cheveu qu'elle ne fasse une grosse bêtise (jai oublié de vous dire ; le speed ya des descentes), et les suicides d'étudiants en prépa c'est pas complètement une légende.

et jai oublié d'ajouter ça, mais , il faut un gros faux self quand on étudie. Faut pas trop détonner, faut régurgiter les savoirs comme on te dit de les régurgiter, et pas trop novateur s'il vous plait. faut un faux self pour pas être trop tracassé par les autres étudiants aussi, bref avant d'atteindre la vie SANS faux self, il faut passer par de longues études AVEC faux self.

c'est paradoxal hein ?

et le risque d'en sortir flingué, et donc quand t'auras cette fameuse vie dont tu rêvais, ben.......t'es trop esquinté pour en profiter en fait Sad

après c'est très noir comment je le décris. mais c'est à prendre en compte .

(moi jai jamais fait d etudes, que dalle... parceque je craignais ça. mon amie a été carrément plus courageuse que moi. jai pensé faire véto. mais elle, elle l'a fait !!!!)
L_easy_life
L_easy_life

Messages : 183
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 32
Localisation : in a crossfire hurricane but it's all right

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par Sélène-Nyx Jeu 9 Avr 2020 - 12:19

Azi a écrit:Chat :
Etant caissière, le "bonjour comment allez-vous" fait limite partie intégrante du boulot… L'avantage du job c'est que je peux généralement me mettre en pilote automatique et partir trèèèèèèès loin dans ma tête !
Je me demande néanmoins dans quelle mesure j'ai aussi, peut être, porté un masque dans ma vie privée (hormis au niveau des émotions où j'ai toujours tout laissé couler)  et ce que le test pourra révéler de ma personnalité constitutive.
En gros, si le test révèle un hp, serait-ce un tel choc que je risque de "vriller", de perdre ces masques éventuels, et en quoi cela serait il dommageable à mon entourage proche ? Cela arrive-t-il ?
Parce que si je vois surtout le test comme libération potentielle, une acceptation de "moi", j'ai tout de même un peu peur des conséquences, qu'il soit révélateur d'un hp, ou pas (auquel cas, je devrais creuser d'autres pistes qui, j'ai l'impression, seraient encore plus flippantes). En fait je balise à mort...

Océan :
Pas de trauma majeur chez moi, rien que du "digéré" depuis belle lurette et je ne me sens absolument pas concernée par des personnalités multiples indépendantes mais je vois bien ce que tu veux dire et effectivement, ça peut être dans l'absolu une bonne piste de réflexion pour les personnes concernées !
Pour ma part, je suis pas du tout calée en psycho, me bornant à piocher des notions ça et là...

Whaooouuuu, mais c'est moi qui a écrit cela? Non, mais ça aurait pu: C'est ce que j'appelais "jouer un rôle" (jouer le rôle de la caissière, de la vendeuse etc … ce n'est pas tout à fait soi, mais ….).
En fait, j'avais l'impression que tout le monde jouait un rôle …
Cela ne m'a jamais posé problème (puisque tout le monde agissait de même, du moins le croyais-je).
Le "vrai moi", en fait, je le gardais pour moi et les intimes (surtout mon compagnon de vie, avec lequel j'entretenais, donc, des rapports nécessairement fusionnels, et les plus "vrais" possibles).
Cette façon de faire ne m'a pas empêchée de vivre, au contraire. Mais je me demande quand même si le fait d'avoir cru que c'était une généralité, ne m'a pas permis de chercher sans cesse ce qui se cache derrière ce que les autres disent, ou font. Ne jamais prendre "pour argent comptant" les belles paroles des uns et des autres, (sans pour autant être méfiante).
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3842
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par I am So Sure Lun 20 Avr 2020 - 17:41

C'est un defi sûr, le vrai self  Very Happy
I am So Sure
I am So Sure

Messages : 17984
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 51
Localisation : Dunkerque

https://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par Astrid20 Dim 31 Jan 2021 - 10:01

Bonjour les gens,
J espère trouver encore du monde par ici. J ai bien lu la consigne qui dit qu il faut qu on cherche un topic avant d'en créer un alors me voilà.
Comme vous le voyez je suis une bonne élève qui suit bien les consignes. Je venais vous parler de ma decouverte recente de la zébritude (même si vous n'aimez pas le mot, on se comprend). Je ne sais pas si j'en suis même si ca y ressemble et ca apporte un eclairage nouveau sur ce que je vis. Je suis en crise identitaire depuis bientot 7 ans. Epoque où j ai quitté mon conjoint et père de mes enfants. Et a vrai dire, je crois bien que j ai envoyé valser au passage, le faux self avec lequel je vivais depuis 15 ans voire plus. Depuis 7 ans, j essaie de comprendre qui je suis, pourquoi je suis passée d'une vie de fiesta a une vie d'ermite (je caricature). Pourquoi je n arrive pas a retrouver une sabilité professionnelle (quoique j ose esperer qu en 2021 ca va s améliorer), stabilité sentimentale je n en parle même pas, hu que je ne sais pas trop quelle facette de moi est mon vrai moi. Je me demande si je n experimente pas l'opposé de ce que j ai connu histoire de mieux me connaitre. Pour autant est ce plus moi que l ancienne version ou n est ce qu'une exprience. J en ai assez qu on me taxe de schizo de bi polaire. Depuis que j ai fait sauter le faux self, j ai nettement moins la cote. Vous allez me dire, mais pourquoi pendant 15 ans ? Mais je n en sais rien, j ai essayé de vivre comme tout le monde, je me suis adaptée a tout le monde. Et comme je suis capable de m'adapter a a peu près tout, comment savoir si je suis bien a ma place ou si je fais semblant encore une fois. Ca donne le vertige. Tout ca prend place car je vois mes enfants grandir et s'ils etaient zébrillon ? Ca peut etre si difficile au quotidien.
Desolée de ce discours decousu. Cela fait 7 ans que je me cherche. Et que j'essaie de me sentir a ma place.

Astrid20

Messages : 20
Date d'inscription : 18/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par Névromon Dim 31 Jan 2021 - 11:18

Bonjour à toi. J'ai lu attentivement ce que tu as écrit. Je suis partiellement concerné : j'ai commencé à mettre en place un faux-self. Ce qui m'a aidé, en un sens, à ne pas le consolider, c'est le fait que je suis tellement tombé à côté de la plaque (encore plus qu'avant aux yeux des autres, je crois, en tout cas), que cela n'a pas du tout eu l'effet escompté : cela ne m'a pas intégré mieux ou plus.

J'ai l'impression que le faux-self, c'est comme d'être emprisonné(e) dans une vierge de fer dont on a oublié qu'elle s'ouvrait de l'intérieur et que l'on en avait la clef.
Je crois que seule toi peux en sortir. Mais on peut avoir l'impression que l'on se répandra alors sur le sol, en une bouillie d'organes, d'âme et de sentiments. Car le faux-self a, ou donné l'impression, qu'il a changé en profondeur notre personnalité, d'où cette difficulté que tu exprimes de différencier ce qui est ton vrai toi du faux.

Ma réponse ne sera pas sécurisante, en un sens : rien ne sera jamais plus comme avant. Et je crois que ton identité (comme celle d'aucun d'entre nous, humains) n'est fixe. Elle a des tendances. A travers la réception que tu as des événements de ce que tu perçois (réel comme immatériel), à travers tes choix de réaction ("Je favorise plutôt une réaction de colère, de tristesse, ou je mélange les deux, puisque je les ressens simultanément? ", tu peux impacter, en un sens un peu choisir qui tu es et deviendras.

Première étape : identifier tes sentiments. Les nommer.
Deuxième étape : en essayant de ne pas les juger, accueille-les.
Troisième étape : demande-toi pourquoi telle chose te fait réagir ainsi.
Quatrième étape : ce qui te fait réagir, comment et pourquoi cela te fait réagir, c'est déjà toi, le "vrai toi". Et cela peut te permettre de commencer à te demander ce qui a du sens pour toi. Ce qui te fait te sentir en vie, ce qui t'importe viscéralement. Même si ce n'est pas forcément "une grande cause" ou si c'est le cas, que tu n'adoptes pas une position visible ou forcément socialement valorisée.
Névromon
Névromon

Messages : 1636
Date d'inscription : 29/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par Jean-Claude Inconvenant Dim 31 Jan 2021 - 11:33

Astrid20 a écrit: [...]Depuis que j ai fait sauter le faux self, j ai nettement moins la cote.[...]  
Salut Astrid20, je cite ce passage parce qu'étant dans la même situation que toi (en dehors du passage par la case "tests", qui valide et permet d'avancer bien plus vite, il faut le dire clairement), j'ai le sentiment qu'avoir la cote en étant autre que soi n'est pas franchement mieux.
Entendons-nous bien, je n'insinue pas que tu souhaites avoir la cote (je me doute bien que non), mais il me semblait intéressant de rebondir sur ce désir dont la majorité des gens semble affublée. Or, au moins en ce qui me concerne, c'est très exactement ce qui me posait problème dans le relationnel avec autrui. Dès lors que j'échangeais avec l'autre, le rapport de force finissait à terme (de la relation) par pointer le but de son nez, en face. N'ayant jamais eu cet esprit de domination ni de vouloir jouer des coudes pour m'imposer, les signaux que je renvoyais à l'autre étaient malgré tout interprétés de la sorte.

Et c'est ici que réside chez moi la fissure de mon faux self (qui vient de voler en éclat). Être aujourd'hui conscient de ma différence change mon rapport à l'autre, permettant de prendre en compte ce que je n'avais jamais compris: les motivations profondes des gens avec qui j'interagis (je ne parle plus de relations, cela devient des interactions, ni plus, ni moins) et ainsi d'adapter en conséquence mon discours, de plus en plus superficiel, voire aride, afin de ne plus me retrouver dans des situations conflictuelles pénibles à vivre. La théorie de l'esprit c'est très bien, encore fallait-il savoir pourquoi ça ne pouvait pas fonctionner.

Alors, même si cela semble un peu radical j'en suis conscient, ça fonctionne. Je me protège et protège l'autre en même temps. Je dois préciser cependant que c'est encore très frais chez moi et que je suis en période d'ajustement, sans cesse en train de bouger les curseurs.
C'est une période difficile, où tous les repères ont sauté et où l'on doit en reconstruire d'autres tout en essayant de ne pas tomber dans des pièges délétères comme le repli sur soi ou la misanthropie (pas simple, vraiment pas simple).

De mon côté j'ai une chance de fou, étant accompagné par mon épouse (non HQI) dont le soutien sans faille et le degré de compréhension de ma spécificité sont considérables.
Quand votre moitié vous explique comment les autres fonctionnent afin que vous puissiez bien intégrer le fossé qui vous en sépare est un luxe non négligeable lorsqu'on est tombé dans le piège de la suradaptation. Je ne fais cependant pas l'économie d'une psychothérapie.

Tout ça pour te dire que de mon côté, mes attentes et mes espoirs envers les autres ont été revus très à la baisse et pour certains se sont totalement évanouis.
Et que plaire, avoir la cote, quand bien même j'ai tenté de le faire (peut-être par mimétisme, ou parce que je n'y étais pas totalement insensible non-plus je ne sais pas encore), n'est plus du tout à l'ordre du jour chez moi.
Ce qui importe, pour rebondir sur ta dernière phrase, c'est de trouver ma place. Et je suis de plus en plus convaincu qu'elle se situe là où je n'ai pas à faire semblant, où je peux être moi.

Parce que ce que tu viens d'écrire me raconte aussi.


Dernière édition par Jean-Claude Inconvenant le Dim 31 Jan 2021 - 12:26, édité 1 fois

Jean-Claude Inconvenant

Messages : 285
Date d'inscription : 04/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par isadora Dim 31 Jan 2021 - 11:35

je sais que je suis à ma place quand je bouge mon corps.

j'ai ma place à la barre du studio de danse classique, ma place préférée, près de la fenêtre, d'où je vois parfois un livreur galérer dans la rue étroite, ou un amoureux attendre en bas d'une porte avec une rose à la main, ou la voisine d'en face se lever paresseusement et fumer à sa fenêtre pendant que je transpire sainement depuis une heure.

ma prof de tango dit : le sol sous tes pieds t'appartient.

je ne crois qu'à une place physique, concrète, un territoire à habiter ou à explorer, un voyage à faire d'une place à une autre, une recherche permanente donc.

je sais que pour les autres places, tout ne dépend pas de moi, alors j'essaie de m'en accommoder : celle que je suis censée avoir dans une équipe au boulot (le "collectif" comme ils disent), celle que je pourrais imaginer avoir un jour dans le cœur d'un autre humain, celle que mes enfants m'accordent dans leur imagination (la Mère monstrueuse, toute puissante, pleine d'un amour inconditionnel).

j'expérimente ma place physique en permanence, bouger est essentiel, ne pas bouger dans une posture de yoga l'est aussi.

les autres places, souvent, je laisse les autres me les donner, parfois c'est agréable, parfois c'est douloureux. mais ce n'est pas ma vraie place, la seule place qui est vraie, c'est l'endroit où je pose mes fesses.
isadora
isadora

Messages : 2649
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par Astrid20 Dim 31 Jan 2021 - 11:36

Merci Nevromon. A lire les etapes que tu proposes, voici ce qui me vient. Depuis 7 ans je me sens aussi extremement instable sur le plan emotionnel. Je n arrive pas a controler ma colère notamment, que je trouve régulièrement disproportionnée et qui s exprime surtout avec mes enfants. Voila pour ce qui me fait reagir. Je n ai aps l impression qu en couple ca prenait cette dimension. Est ce le fait d etre seule ou au contraire d avoir fait sauter les verroux du faux self ? Comme tu dis, ce n est pas forcement rassurant. Si je reagis autant face a mes enfants, c est qu ils me renvoient probablement trop de choses. La zebritude et le fait qu ils puissent l etre... m'apporterait un eclairage nouveau. Je suis partie pour reproduire sur eux ce que j ai vecu. Et la perspective de les pousser dans la meme direction que celle que j ai emprunté est effroyable.

Astrid20

Messages : 20
Date d'inscription : 18/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par Astrid20 Dim 31 Jan 2021 - 11:47


Jean Claude Inconvenant... merci. Cela fait du bien de te lire. Oui bien sûr que j ai eu besoin de me sentir aimée, intégrée. Je serai plutot en phase de repli sur soi je dois dire. La psychotherapie serait necessaire mais ca coute un bras 😅.
Alors oui je suis d accord. Il faut garder de ce faux self ce qui nous sert a ne pas trop detonner en société (pas la peine de consacrer trop d'énergie a résoudre des conflits steriles).
Pour le reste, je me concentre sur ce qui me fait me sentir bien. Tu dis que le test t a fait grandement avancer. J ai très peur de m y confronter. Si je ne tombe pas sur la bonne personne. Si on me renvoie que je fais fausse route...
Je vis seule et traverser tous ces questionnements, bouleversements seule est très difficile a vivre et pas de nature a me securiser.

Astrid20

Messages : 20
Date d'inscription : 18/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par Névromon Dim 31 Jan 2021 - 12:00

La psychothérapie est possible "gratuitement" : tu peux y prendre rendez-vous dans un Centre de Santé Mentale. C'est public, gratuit. Tu peux y être orientée, après un entretien avec un.e infirmier/ière, vers plutôt un(e) psychologue, ou psychiatre. Les délais sont un peu longs, mais cela vaut le coup, je pense. Cela ne fait pas de miracles, mais pouvoir parler de ce que tu as sur le cœur à une personne qui est payée pour cela, et a choisi de faire des études sur l'esprit humain pendant des années et se trouve devant toi, c'est une pensée qui me fait un peu déculpabiliser, et me sentir moins illégitime à "prendre de leur temps".

J'ai l’impression que ta colère, comme ce sentiment le fait "souvent", en cache un autre. Tu as peur que tes enfants souffrent autant que toi. Tu veux les protéger, leur épargner ce que tu as vécu et ce que tu vis.

As-tu déjà eu l'opportunité d'exprimer toute ta colère (par exemple, en hurlant en forêt à pleins poumons)? Ou s'est-elle toujours trouvée bridée dans son expression, notamment par la peur de blesser ceux que tu aimes?

Je tiens également à dire que tu as l'air de vivre me touche. Et que cela me parle, probablement comme aux autres personnes qui répondent ici.
Névromon
Névromon

Messages : 1636
Date d'inscription : 29/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par Jean-Claude Inconvenant Dim 31 Jan 2021 - 12:11

Astrid20 a écrit:
Jean Claude Inconvenant... merci. Cela fait du bien de te lire.  Oui bien sûr que j ai eu besoin de me sentir aimée, intégrée. Je serai plutot en phase de repli sur soi je dois dire. La psychotherapie serait necessaire mais ca coute un bras 😅.
Oui ça coûte cher. J'ai pris le parti d'aller en consultation une fois par mois. C'est mieux que rien. On peut même faire plus long, il n'y a pas de règle.

Tu dis que le test t a fait grandement avancer.
Ce n'est peut-être pas le cas de tout le monde. En ce qui me concerne oui. Et de toute façon il me fallait une preuve, une réelle certitude. Tout dépend des besoins et des certitudes de chacun.
J ai très peur de m y confronter. Si je ne tombe pas sur la bonne personne. Si on me renvoie que je fais fausse route...
J'ai eu très peur aussi, pour les raisons que tu évoques. C'est une réaction parfaitement normale (pour le coup).
Tu peux demander des adresses ici, il doit bien y avoir des membres qui sont proches de toi géographiquement.
Après, il faut que tu en ressentes vraiment le besoin. Certains ici n'ont jamais passé les tests et vivent très bien sans ça.

Je vis seule et traverser tous ces questionnements, bouleversements seule est très difficile a vivre et pas de nature a me securiser.
Alors reste ici, tu n'y seras pas seule. D'autres sont passés par là avant toi et t'aideront du mieux qu'ils le peuvent. Il me semble que c'est la raison d'être de ce forum.
Je ne peux pas te dire mieux.

Jean-Claude Inconvenant

Messages : 285
Date d'inscription : 04/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par Astrid20 Dim 31 Jan 2021 - 12:44

Merci vraiment merci. C est effectivement un soulagement d avoir trouvé un endroit où je puisse exprimer des choses aussi profondes sans craindre d ennuyer mes amies. Aussi bienveillantes et adorables qu'elles soient, ces grandes questions existancielles font assez peu écho.
J habite dans un departement desertique pour ce qui de la prise en charge psychologique. Mais effectivement 1 fois par mois, cela pourrait etre envisageable. J ai deja entrepris plusieurs fois un travail therapeutique, il faut croire qu il faut therapeute different pour chaque problematique 😏. En tout cas merci pour cette bienveillance et cette ecoute.

Astrid20

Messages : 20
Date d'inscription : 18/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Fissure du faux self Empty Re: Fissure du faux self

Message par Invité Ven 19 Nov 2021 - 4:40

est arrivé un moment où être 100 % honnete/moi même, est devenu vital mais sans pour autant y arriver

j'ai dis à mes amis que j'etais hpi, ça change rien, les gens s'en foutent en général, on est sans cesse juger par notre attitude et nos actes, d'où l'importance d'être soi même et pour ça faut être stable psychiquement , là est l'enjeu

si on écoute raymonde hazan, elle dit que la fissure du faux self laissera place à la veritable personnalité, de toute façon quand fissure du faux self il y a , plus moyen de faire semblant, on vole en éclat , s'en suit la recherche de soi même

j'ai eu et peut etre encore un peu, le probleme de me chercher dans l'autre, vouloir ressembler a tout le monde, alors qu'il faut se recentrer sur soi même ( le sport aide bien) et composer avec les personnalités de chacun, accepter le fait que tout le monde a des défauts , personne n'est parfait , surtout pas soi.

ce serait tellement bon d'être soi même 100 % du temps..pour ça il faut de la résilience, de l'acceptation, une vue d'ensemble, un retour à soi, à ses pleines capacités

j'ai eu plusieurs burn out, enormement de phases regressives, comme dit plus haut, ça peut être catastrophique physiologiquement, je suis suivi et médicamenté pour schizophrénie depuis ce "vol en éclat" survenu à mes 20 ans

surement une question d'énergie et notamment la canalyser

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum