Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par lafeelicite le Dim 1 Mar 2020 - 20:20

Bonjour, bonsoir chers amis !!

Moi c'est fée! Fée-licité des fois, le plus souvent possible et de plus en plus, je crois. Quand j'ai choisi ce pseudo il y a 9 ans, c'était un objectif et tout petit peu de début de vécu.
"Il n’y a point de chemin vers le bonheur. Le bonheur, c’est le chemin." Lao Tseu... le genre de phrase que je pouvais partager sur mon mur facebook, sortir aux amis que je pensais soutenir... c'est à dire que le chemin de bonheur, il n'en n'a pas tellement le goût quand il est salé par tes larmes et que tu le parcours en rampant, écrasée de peur! Bah, c'est pas toute l'expérience non plus hein, mon chemin d'il y a 9 ans il avait aussi un goût de printemps et d'oiseaux qui chantent, de fruit mûr aussitôt cueilli, aussitôt croqué, le craquement des feuilles d'automnes qu'on éparpille en sautant dedans et l'odeur de la première neige... Et c'est toujours le cas! Je crois bien que j'ai vécu et compris le bonheur d'être à ses côtés, de sentir ce qui est, même si c'est le plus profond des désespoirs et que ça fait mal à en mourir.

Heuh... je me suis peut-être un peu égarée! Heureusement que je suis le chemin, c'est bien pratique!
Bref... de quelles autres fées j'ai envie de vous parler ce soir... Ah tiens, je vous mets le lien vers mon carnet de bord, où vous pourrez lire sur la fée nulle, la fée désolée et je crois que fée pas chier ne s'est jamais exprimée par écrit ici... Si j'ai la motiv je mettrai les liens vers les billets en question... ou bien vous lirez toute ma prose parce que vous serez peut-être captivés par mes aventures! (espoir, espoir...)

Du coup mon truc spécial à moi, c'est que je suis une ancienne, qui a presque 10 ans de post-test et en plus je suis devenue psy et en plus je suis sur le chemin de l'éveil spirituel... et donc j'ai envie de me la péter Evil or Very Mad de vous offrir le partage de mon expérience. Alors y'a la fée juge qui vient de débarquer, du coup je vais en profiter pour vous la présenter:

Wahh meufée, t'arrives, tu connais plus personne et t'es là à leur dire "suivez moi petits zèbres, je vous emmène sur mon chemin, parce que je suis le chemin, et en plus j'ai trop de la bouteille rayée! T'as pas honte toi!
Heuh, ben si en fait, j'ai facilement honte parce que t'es du genre à me rappeler souvent de bien rester à ma place et de surtout pas faire de bruit et que franchement j'ai rien de spécial. Donc en fait, si... la honte je connais bien. Du coup je peux sans doute apporter des choses aux gens qui ont aussi une fée juge à l'intérieur d'eux. (ça c'était authentifée, la fée qui a le courage d'affirmer sa vulnérabilité et de se ré-affirmer patiemment face à fée-juge).

Comme vous pouvez le lire, on ne s'ennuie pas à l'intérieur de moi, dommage qu'on n'ait plus de boule à facettes, on a fait de supers soirées année 80.

Je suis revenue, j'aimerais bien apprendre à connaître ceux qui font partie maintenant de cette communauté, j'aimerais bien témoigner, j'aimerais bien être utile et inspirer. Je voudrais être une artiiiiiiiste... ou pas!
Ca va peut-être être le bazar si j'alimente mon carnet de bord + cette présentation... j'aimerais bien qu'ici vous puissiez me dire ce que vous aimeriez savoir. J'avais en tête d'écrire un article sur "le test, et après... comment ça n'a rien changé" (mais je me dis que c'est peut-être pas vendeur mon titre... ou que je vends la peau de l'ours avant de l'avoir affraid je tue pas les ours, promis!) ou bien "moi surdouée, comment j'ai réussi à méditer plus de 5 minutes et survivre" (mais là ça ne rend pas justice à mon éveil spirituel tout proche... si si, je vous jure, d'ici une 10aine de millier de réincarnation en moustique, je devrais être aux portes du paradis!)
Ou "comment être mère et psy et surdouée dans la même journée?", à ne pas confondre avec "comment être en mer pis sans bouée dans la même journée".

Je vous présente aussi fée lepitre, elle se montre de plus en plus et c'est chouette ( pffff, ridicule... t'es ridicule ma pauvre! (credit fée juge forever)

Sur ce: Des bisous, du love sur vous, vous êtes beaux!

Fée-noménale!


lafeelicite
lafeelicite

Messages : 363
Date d'inscription : 17/08/2011
Age : 36

http://www.flora-gavand-psy.com

Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par Hirondelle78 le Dim 1 Mar 2020 - 21:16

Waouuuh Ouaah ! quelle présentation ! quel talent ! quelle énergie ! Quel coup de coeur !
Je suis déjà fan de toutes les fées que tu abrites, ça résonne tellement (ma fée pas chier est nettement moins silencieuse que la tienne, par contre  Laughing )

Hâte d'en découvrir plus (j'avais déjà lu ton ancien fil et celui-ci vient juste de confirmer ma première impression)

Finalement, il est chouette ce forum sunny
Hirondelle78
Hirondelle78

Messages : 5356
Date d'inscription : 04/11/2018
Age : 53
Localisation : en vadrouille

Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par lafeelicite le Dim 1 Mar 2020 - 21:27

Hirondelle78 a écrit:Waouuuh Ouaah ! quelle présentation ! quel talent ! quelle énergie ! Quel coup de coeur !
Je suis déjà fan de toutes les fées que tu abrites, ça résonne tellement (ma fée pas chier est par contre nettement moins silencieuse que la tienne par contre  Laughing )

Hâte d'en découvrir plus (j'avais déjà lu ton ancien fil et celui-ci vient juste de confirmer ma première impression)

Finalement, il est chouette ce forum sunny


Hiiii, merci Hirondelle !! sunny flower
Je suis toute joie que tu aies aimé cette présentation! Je me souviens bien de ton accueil chaleureux sur mon carnet de bord, c'est super sympa d'avoir posté un message ici aussi! Vraiment, ça me fait sautillfée et kifée de te lire si enthousiaste: Merci I love you
lafeelicite
lafeelicite

Messages : 363
Date d'inscription : 17/08/2011
Age : 36

http://www.flora-gavand-psy.com

Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par zebu40 le Dim 1 Mar 2020 - 21:37

Hello Fée-licite-eh !

Quelle énergie Smile
Félicitations pour ton parcours pour devenir psy. Rien que par le chemin, celui d'y croire au long de ces X années d'études, lorsque beaucoup de zèbres ne finissent peu de choses.

Malheureusement, j'ai perdu l'énergie de me réjouir pour les autres, autant que je le voudrais mais j'espère sincèrement un jour prendre plaisir à lire tta prose Smile

zebu40

Messages : 166
Date d'inscription : 16/12/2019

Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par lafeelicite le Dim 1 Mar 2020 - 22:17

Merci Zébu 😊
Je te le souhaite aussi. Avec le retour de la joie qui circule librement, à la mesure de ce que tu aimerais vivre.
Bonne soirée !
lafeelicite
lafeelicite

Messages : 363
Date d'inscription : 17/08/2011
Age : 36

http://www.flora-gavand-psy.com

Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par I am So Sure le Dim 1 Mar 2020 - 22:40

Tu as raison. Reste un quizz  Very Happy
I am So Sure
I am So Sure

Messages : 16393
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

https://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par siamois93 le Dim 1 Mar 2020 - 23:26

Bon retour Félicie Smile
A défaut de bonheur, es-tu contente ?
siamois93
siamois93

Messages : 8924
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par lafeelicite le Lun 2 Mar 2020 - 8:51

Mon contentement est bien plus variable que mon bonheur, cher Siamois! Là, présentement je suis contente d’avoir passé une bonne nuit, d’aller travailler et d’entendre un oiseau chanter. Et je suis aussi inquiète et écœurée par les démonstrations de force de ce week-end, avec le recours au 49.3 et la palme d’or à Polanski... probablement qu’il y a d’autres choses présentes émotionnellement pour moi mais là c’est ce qui me vient 😊
Mon bonheur dépend moins des circonstances extérieures.
Bonne journée !
lafeelicite
lafeelicite

Messages : 363
Date d'inscription : 17/08/2011
Age : 36

http://www.flora-gavand-psy.com

Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par Hirondelle78 le Lun 2 Mar 2020 - 12:35

lafeelicite a écrit:
Mon bonheur dépend moins des circonstances extérieures.

flower

Que voilà un belle idée : que notre bonheur soit bien moins influencé par l'extérieur et bien davantage de nous-même.
Pour ça, je me dis qu'il faudrait être capable de distinguer les bonnes valeurs des valeurs merdiques et probablement assumer la responsabilité de tout ce qui nous arrive, accepter les choses telles qu'elles sont, faire avec les moins bonnes et se créer l'opportunité de vivre les meilleurs.

Mais c'est encore trop théorique pour moi qui ai besoin de vivre et ressentir les choses pour les assimiler mais je ne doute pas que ta bienveillance, ton expérience et ton savoir peuvent guider ceux qui se sentent un peu perdus sur leur chemin.
Hirondelle78
Hirondelle78

Messages : 5356
Date d'inscription : 04/11/2018
Age : 53
Localisation : en vadrouille

Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par lafeelicite le Lun 2 Mar 2020 - 13:45

Hirondelle78 a écrit:
lafeelicite a écrit:
Mon bonheur dépend moins des circonstances extérieures.

flower

Que voilà un belle idée : que notre bonheur soit bien moins influencé par l'extérieur et bien davantage de nous-même.
Pour ça, je me dis qu'il faudrait être capable de distinguer les bonnes valeurs des valeurs merdiques et probablement assumer la responsabilité de tout ce qui nous arrive, accepter les choses telles qu'elles sont, faire avec les moins bonnes et se créer l'opportunité de vivre les meilleurs.

Mais c'est encore trop théorique pour moi qui ai besoin de vivre et ressentir les choses pour les assimiler mais je ne doute pas que ta bienveillance, ton expérience et ton savoir peuvent guider ceux qui se sentent un peu perdus sur leur chemin.

C'est exactement ça: comment passer du théorique à vivre les choses et les ressentir. Pour moi il n'y a que l'expérience qui peut nous permettre d'intégrer / de digérer / ces infos... Et c'est là qu'est le défi je trouve. J'aimerais faciliter ce processus dans un setting différent que la thérapie individuelle (qui par ailleurs est, selon moi, LE moyen pour que la théorie migre de la tête à partout en nous et même pas nous... mais ça sera l'objet d'un autre développement!) dans laquelle je m'épanouis clairement... Et j'aimerais vivre d'autres choses aussi...
En fait il y a aussi que les outils, les techniques, ça ne me parle pas. Je me retrouve vite dans un "il faut que", "c'est comme ça que ça devrait être et yakafokon" qui sont d'une grande violence.
Je peux te demander: tu écris "j'ai besoin de vivre et ressentir les choses pour les assimiler", qu'est-ce qui te permet de le faire aujourd'hui? Ou de quoi tu penses que tu aurais besoin pour le vivre, si c'est pas le cas aujourd'hui?
lafeelicite
lafeelicite

Messages : 363
Date d'inscription : 17/08/2011
Age : 36

http://www.flora-gavand-psy.com

Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par siamois93 le Lun 2 Mar 2020 - 13:58

La méditation sous peut-être n'importe quelle forme, ou au moins un long moment de calme et de silence, il parait que c'est vraiment nécessaire pour retrouver son bien-être.
Je n'utilise peut-être pas tout à fait les mots bonheur et content de la même façon que vous mais ce n'est pas très important. Ce qui est important c'est qu'on a tous une espèce d'opposition entre ces deux mots, on est soit l'un soit l'autre. J'ai l'impression de courir après le bonheur depuis tellement d'années alors que pourtant je suis content de tout ou presque par rapport à ce que je fais. Ces deux mots ne s'accrochent pas sur les mêmes sensations ou contextes.
Dicophilo nous dit : Le bonheur est un état de satisfaction complète caractérisé par sa stabilité et sa durabilité. Il ne suffit pas de ressentir un bref contentement pour être heureux.
Pour ma part, la stabilité et la durabilité, ça me parait fade et plat.
Et si le bonheur c'était les bosses, les hauts et les bas, les descentes (à fond la caisse) et les remontées (en suant).
siamois93
siamois93

Messages : 8924
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par Hirondelle78 le Lun 2 Mar 2020 - 14:42

lafeelicite a écrit:
En fait il y a aussi que les outils, les techniques, ça ne me parle pas. Je me retrouve vite dans un "il faut que", "c'est comme ça que ça devrait être et yakafokon" qui sont d'une grande violence.
Je peux te demander: tu écris "j'ai besoin de vivre et ressentir les choses pour les assimiler", qu'est-ce qui te permet de le faire aujourd'hui? Ou de quoi tu penses que tu aurais besoin pour le vivre, si c'est pas le cas aujourd'hui?

Ma "fée qui juge" est autoritaire et peu bienveillante. J'a toutefois le sentiment que j'ai besoin de ces injonctions que je me fais à moi-même, que si je lâche prise, je vais partir en vrille dans une sorte de fuite en avant.
Ce qui m'empêche de vivre ? la peur et la culpabilité.
Peur de l'avenir, crainte de souffrir encore et culpabilité qui m'empêche de jouir de certaines choses parce que je ne parviens pas à me les approprier. Certains évènements ont fortement ébranlé mon quotidien et mon socle de valeurs, je crois que mon immobilisme présent a quelque chose à voir avec ça.

voilà grosso merdo mon analyse du jour mais qui peut changer demain Laughing
Hirondelle78
Hirondelle78

Messages : 5356
Date d'inscription : 04/11/2018
Age : 53
Localisation : en vadrouille

Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par siamois93 le Lun 2 Mar 2020 - 14:44

Mais pourquoi avoir peur ?
siamois93
siamois93

Messages : 8924
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par lafeelicite le Lun 2 Mar 2020 - 14:57

siamois93 a écrit:La méditation sous peut-être n'importe quelle forme, ou au moins un long moment de calme et de silence, il parait que c'est vraiment nécessaire pour retrouver son bien-être.
Je n'utilise peut-être pas tout à fait les mots bonheur et content de la même façon que vous mais ce n'est pas très important. Ce qui est important c'est qu'on a tous une espèce d'opposition entre ces deux mots, on est soit l'un soit l'autre. J'ai l'impression de courir après le bonheur depuis tellement d'années alors que pourtant je suis content de tout ou presque par rapport à ce que je fais. Ces deux mots ne s'accrochent pas sur les mêmes sensations ou contextes.
Dicophilo nous dit : Le bonheur est un état de satisfaction complète caractérisé par sa stabilité et sa durabilité. Il ne suffit pas de ressentir un bref contentement pour être heureux.
Pour ma part, la stabilité et la durabilité, ça me parait fade et plat.
Et si le bonheur c'était les bosses, les hauts et les bas, les descentes (à fond la caisse) et les remontées (en suant).

Alors pour reprendre ta belle image, pour moi le bonheur c'est présent en même temps que les bosses, les hauts et les bas, les descentes et les remontées. C'est l'endroit de la mer qui n'est pas agité par les vagues en surface, stable et durable... mais pas en opposition avec l'instable et l'occasionnel. D'ailleurs pour moi il n'y a pas vraiment d'opposition entre bonheur et contentement. Ils sont pas au même niveau. Je peux éprouver du bonheur quand je suis contente, et aussi quand je ne le suis pas. Par contre l'inverse n'est pas vrai. Comme tu dis, les deux mots ne s'accrochent pas sur les mêmes sensations ou contextes, ce que j'exprime en disant qu'ils ne sont pas au même niveau. 'fin je crois, qu'on parle de la même chose.
Et yes pour la méditation, j'aimerais bien vous en parler et avoir vos retours d'expérience sur le sujet Very Happy

Ma "fée qui juge" est autoritaire et peu bienveillante. J'a toutefois le sentiment que j'ai besoin de ces injonctions que je me fais à moi-même, que si je lâche prise, je vais partir en vrille dans une sorte de fuite en avant.
Ce qui m'empêche de vivre ? la peur et la culpabilité.
Peur de l'avenir, crainte de souffrir encore et culpabilité qui m'empêche de jouir de certaines choses parce que je ne parviens pas à me les approprier. Certains évènements ont fortement ébranlé mon quotidien et mon socle de valeurs, je crois que mon immobilisme présent a quelque chose à voir avec ça.

voilà grosso merdo mon analyse du jour mais qui peut changer demain

Merci Hirondelle de ton partage et du cadeau que tu me fais. Ca me touche beaucoup. Je dépose beaucoup de douceur pour toi aujourd'hui qui te sens immobile, qui subit les attaques autoritaire et peu bienveillante de ta part jugeante et qui en même temps a le sentiment d'en avoir besoin. Tes mots résonnent beaucoup en moi et je peux me relier à ton vécu et comme c'est difficile
lafeelicite
lafeelicite

Messages : 363
Date d'inscription : 17/08/2011
Age : 36

http://www.flora-gavand-psy.com

Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par Hirondelle78 le Lun 2 Mar 2020 - 14:57

@siam' je crois que nos peurs viennent d'une conscience accrue du danger quand tu l'as connu, ça vient du passé. Pourquoi, c'est pas à mon avis la question, tant que j'intellectualiserai, il ne se passera rien.
faut probablement davantage que je lâche prise alors que spontannément, je vais "gèrer" Laughing

Et pour le moment, côté méditation, bah, je débute Wink
Hirondelle78
Hirondelle78

Messages : 5356
Date d'inscription : 04/11/2018
Age : 53
Localisation : en vadrouille

Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par Topsy Turvy le Mar 3 Mar 2020 - 14:17

"Psy et surdouée."
C'est ma question.
Si ça t'inspire...

C'est comment pour toi être un(e) psy surdoué(e) ou être un(e) surdoué(u) psy ?

Par exemple, penses-tu que ton fonctionnement "HQI" (décalé, souffrant, sensible,...?) a influencé ton orientation professionnelle ? De façon plus ou moins heureuse ? Que ton fonctionnement constitue aujourd'hui pour toi un atout dans l'exercice de ton métier ? Que c'est plus facile ou plus difficile pour un psy de partager avec les gens (concernés ou pas, proches ou pas) au sujet des éventuelles particularités de son propre fonctionnement ?
Topsy Turvy
Topsy Turvy

Messages : 2128
Date d'inscription : 10/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par lafeelicite le Jeu 5 Mar 2020 - 10:02

Topsy Turvy a écrit:"Psy et surdouée."
C'est ma question.
Si ça t'inspire...

C'est comment pour toi être un(e) psy surdoué(e) ou être un(e) surdoué(u) psy ?

Par exemple, penses-tu que ton fonctionnement "HQI" (décalé, souffrant, sensible,...?) a influencé ton orientation professionnelle ? De façon plus ou moins heureuse ? Que ton fonctionnement constitue aujourd'hui pour toi un atout dans l'exercice de ton métier ? Que c'est plus facile ou plus difficile pour un psy de partager avec les gens (concernés ou pas, proches ou pas) au sujet des éventuelles particularités de son propre fonctionnement ?

Hello, hello!

Merci Topsy pour la question! bounce

Allez, je me lance... on voit ce qui sort.

Être surdouée et psy

Comment j'en suis arrivée là? C'est la porte d'entrée que j'ai envie de proposer. Parce que ces deux aspects sont très liés l'un à l'autre, très concrètement. Le jour où j'ai passé le test WAIS, j'ai bu un verre avec quelques membres de ce forum. Et l'une d'elle faisait des études à distance en psychologie, en parallèle de son travail. Petite étincelle qui s'allume qqpart entre mon estomac et mes intestins  Like a Star @ heaven ... pour une fois, j'ai réussi à être plutôt objective: "vu que j'ai des facilités académiques, le temps que je pense que je suis capable de le faire, je peux avoir ma licence... donc je m'inscris et je me convaincrai que j'en suis capable au fur et à mesure"  Very Happy (bon, pour cette 2ème partie d'être convaincue au fur et à mesure, ça n'a pas franchement marché... mais ça ne m'a pas empêché d'y arriver... Tiens, un autre sujet à développer: on n'a pas besoin d'y croire à 100% dès le départ et même pendant le chemin, pour y arriver)
Je suis convaincue que ma personnalité, mes valeurs et ce que j'aspire à faire dans cette vie m'ont conduite à ce métier et ça guide et inspire ma formation actuelle en psychothérapie (pour faire court: psychologue c'est l'université, niveau master / psychothérapie: le travail qu'on fait avec le psy et ça dépend de sa formation et de son "orientation". Ca mériterait d'être développé aussi mais là non sinon je ne m'en sors pas!). Clairement si je n'avais pas été au contact de ma souffrance, que je n'avais pas souhaité me rencontrer et me questionner, je n'aurais pas pris cette voie ("pris cette voie" c'est un peu une formulation passive. La réalité a été autrement plus pragmatique et active, vu que j'ai fait la licence en travaillant, que j'ai eu mon fils entre temps et que j'ai poursuivi avec 2 ans et 1/2 de master, avec une séparation au milieu... ça aussi ça peut-être été influencé par mes "caractéristiques de HP" (bon, je suis un peu sceptique sur le concept lui-même je vous avoue...)

Ah ben voilà, elle a pas attendu 3 posts pour faire son coming out: je ne crois pas aux surdoués ... sur un forum de surdoués. Non, bravo... ça me laisse pantoise!
On va les perdre avec toutes ces couleurs...
Ben ils sont surdoués ou pas? Faudrait savoir?
Chhhhht, on se concentre, on se tait là-dedans! Enfin, vous pouvez continuer à discuter mais moins fort svp. Elle essaie d'écrire un truc là, c'est pas facile!
Disclaimer: impossible d'identifier à quelle fée appartient quelle voix, C'était l'instant "zoom instantafée".

Là c'est chaud de poursuivre... bienvenue dans ma vie où j'ai retiré les postulats de la question ou en tout cas je l'ai ai suffisamment questionnés pour avoir du mal à espérer être cohérente... Tant qu'on y est: je suis pas psy non plus. Nan, c'est pas vrai!!! Enfin c'est le diplôme que j'ai obtenu et l'intitulé de mon activité INSERM (ou qqc comme ça?)

Alors, heureuse? (enfants de la pub bonjour Smile ... mais d'ailleurs, c'est pas victim blaming cette pub? La femme se réveille avec un inconnu atroce dans son lit... parce qu'elle a trop bu? mmmm... vous avez un avis sur la question?)

Oui, carrément! J'exerce depuis 18 mois en libéral et c'est parfait! (j'ai dit parfait, pas idéal... donc y'a plein de frustrations et de trucs qui vont pas comme je voudrais dans cette perfection non idéale). Les aspects de créativité, de fonctionnement intellectuel rapide, d'empathie, d'adaptation... influencent ma pratique et font que je prends énormément de plaisir! Et là où je crois au HPI
QUoIiiiii? Non mais là, je démissionne! Co-hé-rence! Cohérence! Y'en a aucune là, de cohérence! Tu fée n'importe quoi, tu nous ridiculises!
Viens par là que je te fasse un câlin sur mes genoux. T'es très fâchée hein? Tu voudrais qu'on écrive un article qui a du sens, qui donne de la clarté aux gens qui le liront, qu'ils se disent que vraiment on est fée-buleuse... C'est ça?
Oui (petite tête boudeuse mignonette qui n'existe pas en smiley). Moi je voudrais qu'ils nous aime et qu'ils aiment nous lire.

La suite de ce dialogue a été coupée au montage à l'écriture, pour des raisons de budget temps flemme Un mélange variable de plein de motivations.

Là où je crois au HPI, c'est dans la facilité de rencontre "de coeur à coeur", l'atmosphère, le climat d'aisance qui se crée. Du coup avec certaines personnes, testées ou non, intéressées par le sujet ou non, c'est du surf sur le flow, c'est du kiffe fluide et mes cellules qui dansent la samba! C'est la féeeeete! J'adore!

Je ne suis pas sûre d'avoir compris ta dernière question. Est-ce que c'est plus facile pour moi, vu que je suis psy, de parler de moi et de mon fonctionnement à mes proches?
Je crois pas que ce soit lié à mon métier ou mes études mais à ma thérapie. Du coup c'est pas tant que je parle des particularités de mon fonctionnement c'est que... je suis. Et bon, ça aussi c'est l'objet d'un ou de plusieurs autres articles... Et là, justement, il va falloir que je m'arrête parce que j'ai rdv chez ma psy.

Voilà les chouchous (je peux vous appeler chouchous? 'fin peut-être ça durera pas... mais je voudrais bien le savoir si ça vous offense ou que ça ne vous plait pas)... J'ai pris bcp de plaisir à écrire ce post, j'espère que vous avez eu en le lisant. Merci encore pour la question Topsy, dis moi ton ressenti de la réponse si tu veux bien.
Bonne journée!!


Dernière édition par lafeelicite le Dim 8 Mar 2020 - 14:04, édité 1 fois (Raison : faciliter la lecture en couleur)
lafeelicite
lafeelicite

Messages : 363
Date d'inscription : 17/08/2011
Age : 36

http://www.flora-gavand-psy.com

Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par zebu40 le Dim 8 Mar 2020 - 0:11

Qu’on t aime ou paston énergie est un modèle pour nous Smile

Et c’est rigolo car nombreux sont les gens à me raconter depuis des années que je ferai un excellent psy, sauf pour moi même . Comme quoi nos multipl points de vues, sont une richesse .

zebu40

Messages : 166
Date d'inscription : 16/12/2019

Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par Topsy Turvy le Dim 8 Mar 2020 - 10:35

Toujours rigolo de vous lire, les fées.
Chouchou, ça me va...

Ma dernière question était motivée par des témoignages d'absence de coming out HQI, de coming out HQI mal reçus en face, de craintes de prendre rendez-vous chez un(e) psy pour un bilan,...

Si on est déjà psy, ça ne doit pas être évident d'aller voir un(e) collègue pour un questionnement HQI à son propre sujet.

(Ah, juste une chose, le vert pomme sur fond gris, je trouve joli, mais je n'arrive pas à lire sans sélectionner le texte pour que le fond devienne bleu.)

Au plaisir de te vous lire encore.

Signé chouchou (moi, chouchou, ça me va)
:rigole:
Topsy Turvy
Topsy Turvy

Messages : 2128
Date d'inscription : 10/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par lafeelicite le Dim 8 Mar 2020 - 14:23

Hello les chouchous du dimanche!

zebu40 a écrit:Qu’on t aime ou paston énergie est un modèle pour nous Smile

Et c’est rigolo car nombreux sont les gens à me raconter depuis des années que je ferai un excellent psy, sauf pour moi même . Comme quoi nos multipl points de vues, sont une richesse .

bounce bounce ça me fait plaisir!
Y'a aussi des moments où je suis anergétique, hein! Simplement ils sont peu compatibles avec le fait de prendre mon ordi et écrire. Parce que dans les bons moments anergétiques, je prends soin de moi et je lis / me chouchoute ou dans les "mauvais moments anergétiques" je suis trop occupée à m'auto-pourrir Sad et j'arriverais pas à me laisser écrire du caliméro-tragico-blabla. C'est important pour moi de le dire et de le répéter parce que je ne veux pas m'identifier à une facette (même multiple) que je donnerais à voir ici uniquement.
Voilà, autre coming-out: je suis aussi pas drôle, amorphe, déprimée, pessimiste, apeurée et bloquée. Beaucoup. Souvent.

Ma dernière question était motivée par des témoignages d'absence de coming out HQI, de coming out HQI mal reçus en face, de craintes de prendre rendez-vous chez un(e) psy pour un bilan,...

Si on est déjà psy, ça ne doit pas être évident d'aller voir un(e) collègue pour un questionnement HQI à son propre sujet.

Ah oui, d'accord, je comprends mieux! Ben déjà si t'as pas fait de WAIS avant tes études, c'est fréquent de l'étudier en TP pendant les études... Donc c'est mort pour le passer et avoir foi dans les résultats.
La perspective d'aller voir un-e psy, pour un bilan ou pour entamer un travail psychothérapeutique, je crois qu'elle est toujours porteuse de nombreuses craintes et de plein d'émotions, qu'on pense avoir un fonctionnement HQI ou non. J'avais d'ailleurs posté sur mon "coming out" auprès de mon psy (qui en fait n'était pas un vrai psy... mais c'est un autre chapitre), il y a 9 ans. A ce moment là c'était majeur pour moi et y'avait une grosse charge émotionnelle associée.
Dans mon cas, je dirais que le "concept HQI" m'a permis de reconnaitre ma légitimité à avoir de la souffrance en moi. 10 ans après la légitimité s'est tellement renforcée, ça ne passe plus par le fait d'avoir un QI supérieur ou égal à 130. Et ça reste difficile d'aller en thérapie, même si j'apprécie aussi énormément cet espace et le travail que j'y fais. Aller voir quelqu'un et être vulnérable, c'est méga difficile.

Vous faites des thérapies, vous? Si oui, qu'est-ce qui vous a décidé? Si non, y'a une raison à ça?

Je vous souhaite un doux dimanche

lafeelicite
lafeelicite

Messages : 363
Date d'inscription : 17/08/2011
Age : 36

http://www.flora-gavand-psy.com

Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par Hirondelle78 le Dim 8 Mar 2020 - 14:57

Salut la fée Very Happy
perso, ça me fée toujours autant de bien de te lire alors je continue study

tout ce que tu dis me parle tellement..
"Aller voir quelqu'un et être vulnérable, c'est méga difficile."

arf, même problème, je crois qu'on appelle ça "la résistance".
J'ai déjà raconté ici que j'ai remplacé le psy par mon coiffeur.
c'est pareil (je lui raconte ma vie et je le fais marrer) mais à la différence du psy, quand je sors de chez lui, je suis moins moche  Razz
Hirondelle78
Hirondelle78

Messages : 5356
Date d'inscription : 04/11/2018
Age : 53
Localisation : en vadrouille

Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par lafeelicite le Lun 4 Mai 2020 - 20:01

Olà, olà !

Comment allez vous?

Vous faites quelque chose le 6 à 20h30? Ca vous dit de voir une fée en vrai, en chair et en poils (aux pattes)? Une fée qui plonge hors zone de confort et qui se met à poil (décidément, les poils...) Bon là, c'est métaphorique, point de Porno-Zoom ici!
J'offre ma première conf-échange. Je vais parler, de moi, de ce que je vis, de ce que je sens dans mon ventre. Et puis vous pourrez poser des questions, partager vos propres ressentis... C'est un peu "venez comme vous êtes" et on verra! Y'a rien d'obligatoire et si vous voulez juste m'écouter parler, ça me va très bien!

Je sais pas vous en dire plus, je ne sais pas moi-même ce que je vais raconter ou ce qu'on vivra.

Mais si le coeur t'en dit (oui, moi aussi j'ai remarqué que je suis passé au 'tu' comme un âne qui saute sur un coq), voilà le lien de l'événement facebook et aussi le formulaire d'inscription (c'est gratuit pour de vrai sans rien à vendre à la fin): [url=https://www.facebook.com/events/365383671061702/ ]https://www.facebook.com/events/365383671061702/ [/url]
Lien d’inscription (gratuit) : https://forms.gle/7LCeNzi7pYVEB7Kn8
lafeelicite
lafeelicite

Messages : 363
Date d'inscription : 17/08/2011
Age : 36

http://www.flora-gavand-psy.com

Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par Invité le Lun 4 Mai 2020 - 21:07

lafeelicite a écrit:Bonjour, bonsoir chers amis !!

Moi c'est fée! Fée-licité des fois, le plus souvent possible et de plus en plus, je crois. Quand j'ai choisi ce pseudo il y a 9 ans, c'était un objectif et tout petit peu de début de vécu.
"Il n’y a point de chemin vers le bonheur. Le bonheur, c’est le chemin." Lao Tseu... le genre de phrase que je pouvais partager sur mon mur facebook, sortir aux amis que je pensais soutenir... c'est à dire que le chemin de bonheur, il n'en n'a pas tellement le goût quand il est salé par tes larmes et que tu le parcours en rampant, écrasée de peur! Bah, c'est pas toute l'expérience non plus hein, mon chemin d'il y a 9 ans il avait aussi un goût de printemps et d'oiseaux qui chantent, de fruit mûr aussitôt cueilli, aussitôt croqué, le craquement des feuilles d'automnes qu'on éparpille en sautant dedans et l'odeur de la première neige... Et c'est toujours le cas! Je crois bien que j'ai vécu et compris le bonheur d'être à ses côtés, de sentir ce qui est, même si c'est le plus profond des désespoirs et que ça fait mal à en mourir.

Heuh... je me suis peut-être un peu égarée! Heureusement que je suis le chemin, c'est bien pratique!
Bref... de quelles autres fées j'ai envie de vous parler ce soir... Ah tiens, je vous mets le lien vers mon carnet de bord, où vous pourrez lire sur la fée nulle, la fée désolée et je crois que fée pas chier ne s'est jamais exprimée par écrit ici... Si j'ai la motiv je mettrai les liens vers les billets en question... ou bien vous lirez toute ma prose parce que vous serez peut-être captivés par mes aventures! (espoir, espoir...)

Du coup mon truc spécial à moi, c'est que je suis une ancienne, qui a presque 10 ans de post-test et en plus je suis devenue psy et en plus je suis sur le chemin de l'éveil spirituel... et donc j'ai envie de me la péter  Evil or Very Mad de vous offrir le partage de mon expérience. Alors y'a la fée juge qui vient de débarquer, du coup je vais en profiter pour vous la présenter:

Wahh meufée, t'arrives, tu connais plus personne et t'es là à leur dire "suivez moi petits zèbres, je vous emmène sur mon chemin, parce que je suis le chemin, et en plus j'ai trop de la bouteille rayée! T'as pas honte toi!
Heuh, ben si en fait, j'ai facilement honte parce que t'es du genre à me rappeler souvent de bien rester à ma place et de surtout pas faire de bruit et que franchement j'ai rien de spécial. Donc en fait, si... la honte je connais bien. Du coup je peux sans doute apporter des choses aux gens qui ont aussi une fée juge à l'intérieur d'eux. (ça c'était authentifée, la fée qui a le courage d'affirmer sa vulnérabilité et de se ré-affirmer patiemment face à fée-juge).

Comme vous pouvez le lire, on ne s'ennuie pas à l'intérieur de moi, dommage qu'on n'ait plus de boule à facettes, on a fait de supers soirées année 80.

Je suis revenue, j'aimerais bien apprendre à connaître ceux qui font partie maintenant de cette communauté, j'aimerais bien témoigner, j'aimerais bien être utile et inspirer. Je voudrais être une artiiiiiiiste... ou pas!
Ca va peut-être être le bazar si j'alimente mon carnet de bord + cette présentation... j'aimerais bien qu'ici vous puissiez me dire ce que vous aimeriez savoir. J'avais en tête d'écrire un article sur "le test, et après... comment ça n'a rien changé" (mais je me dis que c'est peut-être pas vendeur mon titre... ou que je vends la peau de l'ours avant de l'avoir  affraid je tue pas les ours, promis!) ou bien "moi surdouée, comment j'ai réussi à méditer plus de 5 minutes et survivre" (mais là ça ne rend pas justice à mon éveil spirituel tout proche... si si, je vous jure, d'ici une 10aine de millier de réincarnation en moustique, je devrais être aux portes du paradis!)
Ou "comment être mère et psy et surdouée dans la même journée?", à ne pas confondre avec "comment être en mer pis sans bouée dans la même journée".

Je vous présente aussi fée lepitre, elle se montre de plus en plus et c'est chouette ( pffff, ridicule... t'es ridicule ma pauvre! (credit fée juge forever)

Sur ce: Des bisous, du love sur vous, vous êtes beaux!

Fée-noménale!



Je tombe juste sur ton topic, Fée-noménale! Je me sens bien de te lire, je passe sur ton carnet de bord !
Fée, psy, maman, artiste... J'ai la tête qui tourne !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par spesmeaincoelum le Lun 4 Mai 2020 - 22:15

Coucou, un jour adolescente j'avais vu un psy sous la demande de mes parents et celui-ci m'avait sorti "En fait c'est tes parents que je devrais voir", je l'avais répété à mes chers parents en mode gamine qui veut faire chier, ils ont plus voulu que j'y aille ! Laughing

Sinon oui ca fait plaisir de te lire pleine de bonne humeur avec un parcours inspirant !
La méditation c'est trop bien, pour moi ça équivaut à d'abord laisser défiler ses pensées sans trop s'y accrocher puis à tenter d'approcher un peu le vide, celui qui calme Smile Plus je m'enfonce dans le parcours des études plus c'est difficile de consacrer mon temps à cela, je me sens bien trop souvent speed et quand je me calme, je dors, j'espère m'y remettre, je trouve que ca aide à tellement de niveaux, physique, inspiration, créativité, lucidité etc !
Pour le bonheur, je pense que les quelques personnes qui pourraient prétendre être heureuse tout le temps seraient plutôt dans une forme de neutralité face à la vie, sinon comment être heureux h24, on a beau vouloir s'embellir, faire au mieux, il y aura toujours des événements fâcheux qui viendront nous ébranler...!

Je pense qu'on peut apprendre à se connaître, se donner des buts, se sentir missionné, mais en fait celui qui dira je me connais, connaîtra quoi ? La majorité de ses réactions, la majorité de ce qu'il veut dans la vie, la majorité de ce qu'il aime, il aura un peu étudier ses modes de pensées, il aura quelques quelques convictions, croyances, certitudes...
Mais tout est en mouvement, on cherche, on trouve, on continue de chercher, ça s'arrête pas, rien ne se cristallise tant que ça, donc au final celui qui se connait c'est celui qui s'arrête ou celui qui tend toujours en avant et refait le point en lui même à chaque étape ?
Je dirais le deuxième et si on veut avoir une certitude sur qui on est, je pense qu'il faut viser haut, dans la bonté et l'amour, comme ça on a un sacré moteur pour tendre en avant dans l'inconnu Smile
spesmeaincoelum
spesmeaincoelum

Messages : 168
Date d'inscription : 16/08/2017
Age : 25
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par Invité le Lun 4 Mai 2020 - 22:28

lafeelicite a écrit:Comment j'en suis arrivée là? C'est la porte d'entrée que j'ai envie de proposer. Parce que ces deux aspects sont très liés l'un à l'autre

C'est exactement ce que j'essayai de faire avec mon topic de présentation !
Ceci fait partie de l'une de mes idée, équations, les enfants, l'Arts et les Sciences.

Raconter mes expériences, cache comme vous le faite tous je ne peux pas, c'est hardcore et très noire, alors je le fais à ma manière sous forme de métaphore créatif avec de multiples informations. Je peux comprendre que ce n'est pas forcement accessible à tout a chacun. Comme je l'ai expliqué et écris sur mon topic de présentation qui n'est plus, il faut être patient avec moi. Cette règle n'a pas été respecté et j'en suis pas surpris.
De plus ayant été complexé avec l'écriture, je me suis mis concrètement à écrire que depuis cet été, il est l’outil qui me manquait pour explorer l’arborescence et peut-être atteindre le but que je me suis fixer à sept ans.

S'intéresser à la science est l'une des clés, avec la créativité pour que ce monde change. Donc oui la psychologie, si intéresser sincèrement et arrêter d'imaginer que ce n'est pas accessible, si j'y ai accès avec mon niveau de 6e, alors c'est accessible pour tout le monde.

Il existe différente méthode pour y accéder, d'ailleurs la méthode en est une, avec le théâtre La Méthode (aussi appelée système Stanislavski).
Cela permet d'accéder à la psychologie d'une autre manière.

Garder à l'esprit que la psychologie est mathématiques, physique, géométrie (symbolisme), métaphasique (quantique). Même si on ne fait pas les liens immédiatement , tôt ou tard si on est sincère et connecté avec l'âme du monde, ça viens.
Tout est système, avec des sous-systèmes, le mode de pensé systémique n'est pas inné pour tout le monde, c'est accessible avec de l'entrainement.

Ceci ne s'applique pas qu'au Zèbre mais a toute l’humanité, tout autant que les travaux de Dabrowski.

Nous somme tous des artistes

Toutefois et cela grâce au science (psychologie, mais pas que) je sais parfaitement qui je suis, en revanche ce que je peux devenir (faire) dépendra du pôle étant balance, recherche de l'équilibre. Parfois la recherche de l'équilibre me fatigue dans se monde social de déséquilibré (Monde social crée et voulu par l'Homme).

C'est agréable de te lire et que tu arrives assez facilement à jongler avec les subpersonnalités (sub voice).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par teichezgégé le Mer 6 Mai 2020 - 0:22

Waouhhhh Super re-présentation féélicité.
La multiphrénie que tu nous expose est vraiment d'une réelle richesse et c'est un plaisir de te lire.
Le point de vue interne maintenant est intéressant, mais applicable facilement avec des HPI, sans doute moins avec des gens "plus normés/aux".
J'essaierai d'être là ce soir à 20h30, ça devrait être intéressant, mais je ne sais pas encore ce que nous ferons demain.

Je te souhaite le meilleur.

Very Happy Very Happy Very Happy
teichezgégé
teichezgégé

Messages : 69
Date d'inscription : 17/12/2019
Age : 68
Localisation : bassin d'Arcachon

http://www.synchronicites.fr

Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par siamois93 le Mer 6 Mai 2020 - 22:18

Je voulais regarder ta soirée vidéo mais je m'y suis pris trop tard.
siamois93
siamois93

Messages : 8924
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par Basilice le Jeu 7 Mai 2020 - 12:06

Salut La Fée Pour Toi

Je n'étais pas là pour les fées-tivités mais je pense à toi et t'embrasse bien fort.



Basilice
Basilice

Messages : 1640
Date d'inscription : 01/11/2012
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par lafeelicite le Jeu 21 Mai 2020 - 18:43

Hey, hey!

Je ne vois que maintenant vos messages, je n'ai pas paramétré ce topic pour recevoir un e-mail quand il y a un nouveau message et j'ai zappé. J'ai zappé ou bien je n'ai pas agis quand ça m'est revenu en mémoire, c'est plus exacte.

Ca me fait en 1er lieu une sorte de tristesse tintée de culpabilité (oh tiens, de la culpabilité, moi? Wink ), de ne pas être revenue voir, de ne pas vous avoir lus.
Je pourrais facilement me laisser entraîner à ressentir d'autres émotions sur cette émotion de tristesse mais il me semble que là, le plus juste serait de la laisser être et de me tourner vers tout ce qui est aussi présent et éclairé, de mon monde intérieur.
Il y a de la joie! De la joie de vous lire, spesmeaincoelum, personne "invité", teichezgégé, siamois, Basilice. Merci! I love you
Que j'aime le chant des hangs, c'est merveilleux ma chère Basilice flower

Je suis avec mon besoin de communauté et l'observation qu'en même temps, je n'y mets pas d'énergie, je ne m'y dédie pas.
Mmmm, ma pensée est assez bloquée et je me trouve hypnotisée par les images de la vidéo et la musique des hangs... c'est aussi comme si cela me mettait en contact avec une part de moi à la fois beaucoup plus distante, en particulier de ce besoin d'appartenance et à la fois... complètement l'appartenance. C'est comme si à cet endroit là de moi, la question de l'appartenance, de mon implication ici, n'a pas de sens. Nous somme déjà [un] et nous nous portons dans le coeur les uns des autres.

La musique de hang, idéale pour ne pas écrire sur des questions métaphysiques éloignées de l'expérience immédiate Smile

Je regardais ces paysages et j'entendais la musique, en même temps que j'essayais de mettre des mots.

C'est peut-être plus facile d'écrire sur cette expérience une fois qu'elle est vécue. Mais j'ai la crainte, immédiatement, du manque d'authenticité. Je pourrais vous écrire qu'en voyant cette vidéo en haut à gauche de mon écran, tout en essayant d'écrire, je vivais à la fois l'expérience d'être tout et l'expérience d'être moi, Flora. Je me sentais, organiquement, être la complicité entre les joueurs de hong, l'espace grandiose, l'air et le sable... en même temps que je suis sur mon canapé, l'ordi sur les genoux.

Et maintenant il me faut vous dire la crainte que j'éprouve, de ne pas être intelligible, de former des mots, là, qui ne seront pour vos yeux que des bafouilles, pour les miens même, quand je me relierai dans 30 secondes. Ca s'accélère, quoi, en moi? Pas vraiment, c'était une sensation physique là, de l'air autour de moi qui commençait à faire des tourbillons. Pas assez de temps pour traduire tout ce mouvement en mots. Ça change trop vite, en moi cette fois.

Est-ce fée juge? Pas vraiment. Non, je crois qu'à la fois le désir de vous traduire ce que je viens de vivre et ce que je vis maintenant, viennent d'un endroit très authentique de moi. Aussi un souci de vous, de toi.

Je me sens un peu ailleurs. Ecrire ça m'a amené à me sentir à côté de toi qui me lit. Non, soyons honnête. Pas à côté de toi, je me suis senti être ton regard, sur ton écran. Tiens j'essaie maintenant d'étendre le champ, de te voir: assis à ton bureau, allongé sur ton lit, dans un bus qui cahute...

Merci pour ce moment partagé I love you belle suite de chemin, à très vite j'espère Like a Star @ heaven

lafeelicite
lafeelicite

Messages : 363
Date d'inscription : 17/08/2011
Age : 36

http://www.flora-gavand-psy.com

Revenir en haut Aller en bas

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Empty Re: Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :)

Message par Basilice le Lun 25 Mai 2020 - 21:47

lafeelicite a écrit:
Que j'aime le chant des hangs, c'est merveilleux ma chère Basilice  flower

ma pensée est assez bloquée et je me trouve hypnotisée par les images de la vidéo et la musique des hangs... (...) tout en essayant d'écrire, je vivais à la fois l'expérience d'être tout et l'expérience d'être moi, Flora. Je me sentais, organiquement, être la complicité entre les joueurs de hong, l'espace grandiose, l'air et le sable... en même temps que je suis sur mon canapé, l'ordi sur les genoux.

Tchao

Je me suis dit que cela te plairait, j'ai tenté le coup. What a Face
Le hang a le son d'une bouloche de nuage sonore qui roule, tombe, rebondit...
La dernière fois que j'ai entendu du hang "en vrai" c'était à un enterrement.
Quel langage bien choisi pour la circonstance, j'ai aimé vivre ce moment.

En pensant au langage de la musique, je me souviens de soirées où chacun prend un instrument, voix comprise et improvise, en écoutant les autres.
J'adore les passages un peu flous où chacun s'accorde, et ceux où l'un(e) propose un nouvel élément qui déstabilise l'ensemble pendant quelques secondes.
L'improvisation amène tant de richesses.

C'est presque aussi bon que de glisser sur une peau de banane ou de tomber du lit en pleine fougue amoureuse.

lafeelicite a écrit:Et maintenant il me faut vous dire la crainte que j'éprouve, de ne pas être intelligible, de former des mots, là, qui ne seront pour vos yeux que des bafouilles

Le flou qui cafouille des bafouilles, miam. I love you

Ca me rappelle cette image de Plonk et Replonk...

Je sais toujours pas qui je suis mais je m'en fous: je suis :) Plonk10



Je t'embrasse la Fée.
Basilice
Basilice

Messages : 1640
Date d'inscription : 01/11/2012
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum