Dois je me poser la question d'une "détection"?

Aller en bas

Dois je me poser la question d'une "détection"?  Empty Dois je me poser la question d'une "détection"?

Message par CarHerto le Dim 19 Jan 2020 - 12:55

Bonjour à tous et toutes !

J'avoue être un peu gênée par ma démarche mais c'est une question que je commence à me poser un peu. Je trouve que cela fait un peu "j'ai la grosse tête" alors que ce n'est absolument pas mon genre, très loin de là....

Cela fait en fait quelques semaines que je me pose la question d'un éventuel "haut potentiel" familial.

Je vous explique un peu ma situation.
J'ai 22 ans et je suis titulaire d'un bac L et d'une licence de lettres modernes appliquée.
Je n'ai jamais été une élève très scolaire, me reposant sur des facilités que j'ai toujours trouvé sorties de nulle part... Il m'est impossible d'expliquer ma réussite en licence notamment. Je voyais mes camarades de promotion travailler sans cesse tandis que je passais chaque étape sans en faire autant. À vrai dire j'ai eu le sentiment de ne pas avoir mérité ma licence.
Ensuite je suis partie en Master enseignement.
Cela a été la dégringolade. J'ai été extrêmement déçue par l'éducation nationale dont je remets en cause beaucoup le fonctionnement. Je suis partie de ce fait.

Ayant un énorme besoin d'aider les autres je suis partie en formation d'assistante de service social. Je suis complètement implacable sur la justice/l'injustice. Je suis en stage actuellement. Il ne se passe pas très bien. Je manque un peu de savoir être au niveau communication avec la hiérarchie. Je ne sais pas du tout comment parler aux supérieurs. C'est quelque chose à laquelle je n'ai jamais réfléchi et qui ne m'est jamais apparue comme étant importante. Je suis dans une mairie dont je trouve le fonctionnement structurel beaucoup trop rigide pour moi et absolument pas primordial. L'important c'est d'aider les autres. De ce fait, je remets encore en cause mon orientation en me disant que ma façon d'être n'est pas compatible avec l'exercice, malgré le fait qu'il m'est très important de bien me tenir et d'être respectueuse.

Je ne me sens pas à ma place dans ma promotion non plus comme cela était le cas en licence. Il y a toujours un décalage. Mes formatrices disent que je suis une "intello", mes camarades me surnomment "Wikipedia".

Je m'intéresse à beaucoup trop de choses à la fois. J'ai presque envie d'exercer tous les métiers du monde à la fois. Je me dis que si je me lasse du social je ferai serveuse ou alors j'irai dans une formation courte dans le numérique.
C'est usant et terrible pour moi.

Ensuite, je me pose la question aussi vis à vis de mon grand père, ancien mineur. Il est décédé mais avait une culture et des connaissances extrêmement supérieures à son niveau d'études.
Il a appris à jouer de la guitare seul, lisait énormément. Il allait jusqu'à lire le dictionnaire page par page. J'ai retrouvé des poèmes qu'il a écrit que je trouve brillants et sensibles.
Ma mère quant à elle, a appris à lire toute seule sur des boîtes d'aliments. Elle s'est montrée très autonome dans ses apprentissages, plus rapidement que la normale.

Je sais qu'au niveau développement j'ai été très rapide aussi. Je suis passée au stade des phrases directement. Ma mère me disait que c'était comme si j'avais attendu le bon moment pour commencer à parler.
Par contre j'ai toujours été un peu immature sur le plan émotionnel, j'ai parfois été difficile à gérer.
J'ai aussi des énormes difficultés à prendre en compte les codes sociaux qui me passent souvent un peu au dessus de la tête bien malgré moi.

Ce sont des camarades qui m'ont dit de me poser la question du haut potentiel. Je n'aime pas trop en plus ce terme, personne n'a un "bas potentiel".

Alors je viens voir les premiers concernés, les personnes qui ont été détectées, est-ce que je dois me poser la question sérieusement et faire un bilan avec un psychologue spécialiste de la question ou je laisse couler ?

CarHerto

Messages : 1
Date d'inscription : 19/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Dois je me poser la question d'une "détection"?  Empty Re: Dois je me poser la question d'une "détection"?

Message par RoyJade le Dim 19 Jan 2020 - 13:23

Bonjour CarHerto, et bienvenue !

Pour te répondre, ça dépend si tu penses que cela peut t'aider ou pas. Le bilan n'est pas un miracle qui va corriger tout les problèmes de ta vie, c'est une suite de mots officiels placés sur un fait. Ce que tu en fais après dépend surtout de toi. Personnellement je l'ai utilisé comme socle pour me dire "ça c'est sûr, je n'ai plus besoin de me poser de questions dessus, maintenant qu'est ce que je fais avec ça ?" ; d'autres n'en on eu aucune utilité.
Si tu te demandes juste si le bilan peut ou non statuer sur un diagnostic surefficience, alors je pense que oui. Ce que tu décris dans ta manière de fonctionner fais écho à bien des traits que j'ai vu chez d'autres surdoués, moi compris. Reste à voir si le bilan est nécessaire ou non pour toi, et seul toi même peut répondre à cette interrogation.

Ah, et ton post ne donne pas du tout l'impression que tu as la grosse tête, seulement que tu as beaucoup de pensées qui y tournent ^^
RoyJade
RoyJade

Messages : 519
Date d'inscription : 15/11/2016
Age : 28
Localisation : Généralement chez moi

Revenir en haut Aller en bas

Dois je me poser la question d'une "détection"?  Empty Re: Dois je me poser la question d'une "détection"?

Message par B.illy le Dim 19 Jan 2020 - 14:35

cat


Dernière édition par B.illy le Mer 1 Avr 2020 - 11:12, édité 5 fois (Raison : quantum leap)

B.illy

Messages : 82
Date d'inscription : 04/01/2020
Age : 100
Localisation : Laniakea

Revenir en haut Aller en bas

Dois je me poser la question d'une "détection"?  Empty Re: Dois je me poser la question d'une "détection"?

Message par Topsy Turvy le Dim 19 Jan 2020 - 17:46

Bienvenue !
Le test en lui-même n'est pas utile à tout le monde.
Certains ne passent pas par cette case, que ce soit par anxiété, par souci financier, par désintérêt pour la vérification,...
Si tes camarades l'ont envisagé et tu te reconnais dans les descriptions d'abord, puis dans les échanges par ici en virtuel ou lors d'IRL, ça peut suffire à trouver un certain apaisement, un schéma de lecture fécond,...
Topsy Turvy
Topsy Turvy

Messages : 2611
Date d'inscription : 10/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Dois je me poser la question d'une "détection"?  Empty Re: Dois je me poser la question d'une "détection"?

Message par teichezgégé le Dim 19 Jan 2020 - 19:01

Salut Carherto.
Le deuxième partie d'une phrase de la réponse de RoyJade :
"ça c'est sûr, je n'ai plus besoin de me poser de questions dessus, maintenant qu'est ce que je fais avec ça ?" a écrit:
est certainement la plus importante.
Il me semble inutile de se poser la question de tes capacités en effet.
Les bilans de compétences peuvent t'aider, mais toujours pareil, la personne qui va le réaliser est (ou pas) en phase avec la douance.
En tout cas je te souhaite de trouver le domaine dans lequel tu t'épanouiras.

Very Happy Very Happy Very Happy

teichezgégé
teichezgégé

Messages : 115
Date d'inscription : 17/12/2019
Age : 69
Localisation : bassin d'Arcachon

http://www.synchronicites.fr

Revenir en haut Aller en bas

Dois je me poser la question d'une "détection"?  Empty Re: Dois je me poser la question d'une "détection"?

Message par Dams69 le Lun 20 Jan 2020 - 8:52

Bonjour CarHerto
Je suis nouveau sur ce forum et je me permets de te répondre car, je me retrouve dans plusieurs choses que tu mentionne.

Comme ne pas mériter ton diplôme. Sache que j'ai eu les mêmes réflexions. J'ai trouvé des réponses sur les tribulation d'un petit zèbre. On parle de syndrome de l'imposture, on réussit car on a eu de la chance et que le sujet était simple. Mais jamais grâce à soi.

Moi j'ai fait un bilan cette année à 33 ans, car je me posai des questions et j'avais besoin de réponse pour avancer. Et il y a que toi pour déterminer si tu en besoin.
Et surtout savoir ce que tu en feras après.
Pour moi ça a été bénéfique. J'ai appris que je n’étais pas zèbre, mais que j'étais dans les 6% de la population avec une zone de douance.
Ça m'a permis d'avancer.

Autre chose qui me parle c'est le fait de vouloir exercer tous les métiers. Je suis pareil, j'ai envie de tout apprendre et je me lasse vite, trop vite. Donc je commence tout, je ne finis rien et je me sens nul. Avec aucune confiance en moi. Je travaille dessus et ça m'aide à reprendre confiance.

Mon conseil fait abstraction de :"c'est prétentieux de faire un bilan ou de pensé que je suis zèbre". Et simplement dit toi que si tu te poses autant de question, c'est que tu veux savoir.
J'espère avoir pu t'aider un peu.

Dams69

Messages : 13
Date d'inscription : 20/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum