Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par Lama38 Dim 17 Nov 2019 - 21:40

Bonjour à tous,

Autant le dire sans détour, je n'ai jamais réalisé de diagnostic, on ne m'a jamais suspecté d'être HP et personne dans la famille ne l'est à ma connaissance. Alors pourquoi je suis là ? Bonne question. Dans tout ce qui me trouble depuis l'adolescence, et dont je n'arrive toujours pas à me défaire aujourd'hui à 35 ans, je n'ai jamais su l'expliquer. J'ai passé une scolarité moyenne, souvent étiqueté timide ou réservé avec les sempiternels "ne participe pas assez en classe" ou "peu mieux faire". Et pourtant, on pouvait aussi me reprocher de bavarder et même d'insolence ! Pareil sur les résultats scolaires, très contrastés selon les profs et les matières. N'empêche j'ai longtemps cru à cette histoire de timidité, notamment parce que j'avais très peu d'amis, je jouais seul la plupart du temps, je fuyais les autres et l'inconnu.

Plus tard je me suis rendu compte que je pouvais lier des relations sociales, avoir des amis et aimer être avec les autres, mais pas avec n'importe qui. En fait je peux être tout autre d'une personne à l'autre, passif à surexcité ! J'ai lié des amitiés à l'adolescence par internet qui m'ont permis de voyager à l'étranger et de passer des moments inoubliables, bien loin de l'enfant que mes parents forçaient à sortir et qui préférait jouer seul. Finalement j'ai compris que c'était une histoire d'affinités, pas de timidité ou d'un tempérament solitaire. Etre seul c'était (et c'est) juste un moyen de fuir un malaise, une sensation de ne pas être à sa place, parce que n'avoir rien à partager avec les personnes présentes. N'aimant pas les activités courantes de la plupart des enfants puis ado, j'avais l'impression d'être à part.

J'ai démarré dans le monde du travail avec facilité et rapidement l'ennui s'installe. Dès que je maitrise une mission et que je n'apprend plus rien, je m'ennuie énormément. J'ai tenté un concours et repris les études avec succès et félicitations du jury. Mais mes chefs de l'époque ne m'ont pas aidé du tout pour changer vers un poste avec plus de responsabilités, voire m'ont enfoncé. Entre le fait que je ne voulais pas m'éloigner géographiquement et un manque de confiance en moi fréquent, je n'ai pas bougé de mon poste.

Mais aujourd'hui ce qui me tracasse le plus, ce sont les échanges avec les autres, particulièrement les personnes qui me sont proches (famille, ancien ami). Je trouve les discussions généralement ennuyeuses, sans intérêt aucun (et avec les proches ça me touche encore plus). Je ne comprend pas que tant de personnes accordent autant d'importance à des choses aussi insignifiantes, aux petits tracas de la vie quotidienne. Mais parce que je suis à l'écoute, ils aiment me raconter leur vie dans les moindres détails. Et quand on me demande comment ça va, je ne sais pas quoi dire, car je n'éprouve pas l'intérêt de raconter mon quotidien que je trouve ennuyeux ! J'ai l'impression de ressasser les mêmes choses et d'être incompris. Du coup je parle peu/pas de moi, les autres me parlent encore plus d'eux, et quand un sujet de discussion s'installe, je fini par donner raison à mon interlocuteur parce qu'il est impossible de débattre réellement, sans finir en discussions de comptoirs. J'ai l'impression qu'on s'intéresse pas à moi alors que je suis attentif et à l'écoute des autres, et que je ressens assez fortement les émotions d'autrui. J'en souffre terriblement.

Bref j'ai l'impression d'être dans une impasse. J'aimerais faire tellement de choses, parler de tant de sujets, mais je n'ai pas le travail ni les connaissances pour le faire. Et à chaque bon moment passé (et là c'est proprement génial), le retour au quotidien me fait l'effet d'une massue. Donc si je suis ici sur ce forum, c'est parce que j'ai trouvé dans les descriptions des zèbres un écho à ma propre vie. C'est un peu présomptueux de venir ici comme ça, mais je me dis que peut être la réponse est ici.
Ça fait un an que je tergiverse pour passer un test sans m'y résoudre. J'avais réalisé les pré-test de Mensa avec de bons résultats un certain temps, ce qui m'avait brassé. Il m'a fallut un effort conséquent pour écrire ce message et je vous remercie pour attention et vos éventuels retours.

Lama38

Messages : 14
Date d'inscription : 17/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par Pango Lun 18 Nov 2019 - 10:02

Bienvenue Lama38 !

Écouter ses besoins n'a rien de présomptueux, une bonne partie ici n'ont pas passé les tests. Et on s'en fou...
Si tu continu à t'écouter et que tu te laisses du temps pour tout assimiler, je ne doute pas que tu trouveras en ce lieu des réponses, et surtout beaucoup de questions. Ce serait trop facile, sinon...
Il existe une section pour rencontrer des gens en chair, en os et en rayures ainsi qu'un discord selon tes préférences.

Je me retrouve dans un certain nombre de passage, et j'essaye présentement de m'adapter à "l'effet massue" qui m'a trop longtemps paralysé. Ce serait bête d'avoir un "Aurait pu mieux faire, N'a pas assez participé" sur sa pierre tombale  Laughing.

Il y a un livre qui m'a aidé à mieux comprendre les autres, qui a toujours un grand impact sur mon rapport au monde : "Les surdoués et les autres : Penser l'écart" de Carlos Tinoco. Je te préviens, on l'adore ou on le déteste. Il a aussi quelques vidéos par-ci par-là.

Sinon, des passions/hobbies/passe-temps ?

A plus tard sur le forum,
Pango
Pango

Messages : 383
Date d'inscription : 10/04/2017
Age : 31
Localisation : Châtellerault, là où les rêves........ viennent pour crever

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par Lama38 Lun 18 Nov 2019 - 18:48

Merci Pango pour l'accueil Very Happy

J'ai trouvé un résumé et des extraits du livre dont tu parles. J'avoue que l'approche semble me plaire, ça ne fait pas "médical". Je vais essayer de me le procurer, c'est une bonne idée de lecture.

Question centres d'intérêts, ça ne manque pas : BD, jardins, architecture/urbanisme, photo, montagne, développement web notamment.

Je vais partir un peu à la découverte du forum et de ses membres. La question des tests me taraude...

Lama38

Messages : 14
Date d'inscription : 17/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par Lama38 Ven 27 Nov 2020 - 19:38

Suite de ma présentation !

J'ai voulu mettre un terme au conflit qui me hantait "zèbre ou pas-zèbre", même si avec le temps la première hypothèse devenait de plus en plus évidente. Pas de scoop, le test l'a confirmé, et pourtant il faut quand même digérer ça. C'est comme si un poids m'est tombé dessus à l'annonce des résultats.

Si je devais donner un conseil à ceux qui se questionnent, c'est de faire confiance à ce qu'on ressent au fond de nous, sans forcément vouloir se l'avouer, c'est souvent juste.

Lama38

Messages : 14
Date d'inscription : 17/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par enseignante Sam 28 Nov 2020 - 14:30

Oh non....pas ça....je me suis reconnue dans ton premier message...mais sincèrement, je ne suis pas prête à faire de test...trop peur du moins que 70...et oui, je me sens plutôt en dessous de la moyenne vois tu...pourtant ton parcours ressemble étrangement au mien.

Pour tout dire je viens de tomber sur une évaluation de mon père, décédé aujourd'hui...forcée de me taper toute la paperasse héritage pour ma tante il a fallu que j'affronte les fameux papiers, dont cette pochette cartonnée que je n'aurais jamais dû ouvrir...où figure l'évaluation à la suite d'un stage de mon père, en 1970, lorsqu'il était seulement lieutenant à l'époque...
"pour compenser une certaine lenteur d'assimilation", aïe, difficile à lire pour moi aujourd'hui...même s'il a été jugé sur ce même papier "excellent"
Donc, point de test, moi aussi je suis lente, mon qi serait clairement inférieur à 70 si je le mesurais...

C'est ainsi, d'autant plus qu'en tant qu'enseignante, je suis plutôt fâchée avec tout ce qui ressemble de prêt ou de loin à une évaluation !!!!!

J'ai même souhaité changer de métier à cause de cela...mais je m'y sens bien, j'ai l'impression d'avoir choisi un travail que j'aime donc Confucius serait content de me lire s'il était encore de ce monde...et oui, je n'ai pas à travailler un seul jour de ma vie, c'est cool pour une fille torturée depuis la plus tendre enfance !!!

Ravie de t'avoir lu(e) lama38

Sophie


enseignante

Messages : 108
Date d'inscription : 28/11/2020
Age : 44
Localisation : un peu partout en fait

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par Lama38 Dim 29 Nov 2020 - 11:46

Sophie, le test n'est pas une obligation et encore moins une évaluation scolaire Wink
Le test ne te juge pas. Il ne mesure pas si tu as bien appris ta leçon, ou les efforts que tu entreprends pour répondre aux attentes sociales. Il mesure quelque chose qui fait parti de toi depuis la naissance, comme la couleur de tes yeux. C'est radicalement différent.

Dans mes résultats, j'ai eu un indice dans la norme (profil hétérogène), c'est celui que j'ai le plus facilement accepté. A l'école, je n'ai pas souvenir d'être rassuré par un 11/20, de peur d'avoir plus Laughing

En tout cas, cette lenteur d'assimilation dont tu parles, ne t'a pas empêché de faire le métier que tu aimes, un métier qualifié.

Lama38

Messages : 14
Date d'inscription : 17/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par Zinzoline Mar 1 Déc 2020 - 22:33

Bon jour/soir Lama38, Pango, Sophie,

En parcourant ce post (je n'ose pas dire "lisant", c'est dingue ça...), cela me conforte à l'idée que passer des tests peut apporter une solution comme faire avancer en donnant confiance en soi après le cap du résultat mais aussi peut rester sans continuité quant aux efforts à faire pour supporter les gentilles personnes qui assommeraient le quotidien : les oncles et tantes, les cousins cousines, les belles-soeurs. J'y ai mis un terme depuis longtemps, je ne supportais plus leur manque de tact, leur incompréhension, voire énervement, cela me meurtrissait.

De plus les tests représentent un budget. De plus je ne suis plus toute jeune, à quoi bon ?

Par contre si je l'envisage comme un défi à passer quelques heures à répondre à des énigmes ou autre (je n'ai aucune idée du contenu de ces tests), cela me motiverait peut-être (excepté le tarif).

En ouverture, il me semble qu'écouter d'une oreille et rêvasser de l'autre pourrait contribuer à se faire accepter en société comme on dit, sortir de sa bulle de temps à autre. Le hic est que l'on a droit quasi à coup sûr à "Tu fais quoi dans la vie ?", "tu habites où ?" etc. Y aurait-il une recette pour répondre sans répondre tout en répondant à ce genre de question ?

nb : la question, je me la pose, mais si quelqu'un-e a ne serait-ce qu'un début de réponse, je prends.

Bonne soirée à toutes et tous


Dernière édition par Zinzoline le Lun 14 Déc 2020 - 19:59, édité 1 fois

Zinzoline

Messages : 33
Date d'inscription : 01/12/2020
Age : 58
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par Alcor1 Mer 2 Déc 2020 - 12:06

Bonjour Zinzoline, Lama38, Pango et Sophie,

Je me permet de m'immiscer dans votre discussion, étant arrivé hier seulement sur votre forum.

Je cite: 
"Oh non....pas ça....je me suis reconnue dans ton premier message...mais sincèrement, je ne suis pas prête à faire de test...trop peur du moins que 70...et oui, je me sens plutôt en dessous de la moyenne vois tu..."
C'est ce que, non seulement, je le pensai, mais j'en était sûr !
Je me disais dans certains test j'arriverai peut être à 110, mais mais la moyenne(totale) va être "en dessous de la moyenne ! Laughing

Je cite :
"Sophie, le test n'est pas une obligation et encore moins une évaluation scolaire Wink
Le test ne te juge pas."
+1
Rien à craindre. C'est perso et à mon avis, cela ne pourra que te rassurer.

Je cite: 
"C'est ainsi, d'autant plus qu'en tant qu'enseignante, je suis plutôt fâchée avec tout ce qui ressemble de prêt ou de loin à une évaluation !!!!!"
En tant qu'ancien très mauvais élève, je te prie de croire que c'était naturellement mon cas. Et c'est la seule évaluation de ma vie, qui m'a.... Changé la vie !  Very Happy

Je cite:
"cela me conforte à l'idée que passer des tests peut apporter une solution comme faire avancer en donnant confiance en soi après le cap du résultat"
C'est tout à fait ce qui se passe pour moi. 
Auto réhabilitation, réhabilitation et "fierté" de la part de mes parents et fierté de mes grandes filles.

Test effectué à 58 ans, 8 mois et 8 jours.

Bonne après midi 
Patrice
Alcor1
Alcor1

Messages : 118
Date d'inscription : 01/12/2020
Age : 59
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par Invité Mer 2 Déc 2020 - 13:28

Salut,

Pour citer, c'est avec ces bidules-là : [ quote ][ /quote ]

J'ai mis des espaces en trop pour qu'on voit les balises.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par Alcor1 Mer 2 Déc 2020 - 19:00

Bonjour et merci ndn..... Wink 

[ Salut,

Pour citer, c'est avec ces bidules-là : [ quote ][ /quote ]

J'ai mis des espaces en trop pour qu'on voit les balises.]

Bonne soirée
Patrice
Alcor1
Alcor1

Messages : 118
Date d'inscription : 01/12/2020
Age : 59
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par Alcor1 Mer 2 Déc 2020 - 19:01

Bon, j'ai loupé un truc MDR, je réessayerai  Wink
Alcor1
Alcor1

Messages : 118
Date d'inscription : 01/12/2020
Age : 59
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par siamois93 Mer 2 Déc 2020 - 19:13

La vitesse n’est qu’un des aspects du test WAIS-IV. Il y a trois autres catégories.
Je n’ai pas été très bon en vitesse, ça me donne un résultat hétérogène, ça me va bien. C’est vrai que je suis plutôt lent (mais si je vais vite c’est les autres qui sont à la ramasse...).
Je crois que cette histoire de vitesse est très impactée par l’habitude de s’adapter aux autres.

siamois93
siamois93

Messages : 9868
Date d'inscription : 03/04/2012
Localisation : Draguignan

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par Lama38 Mer 2 Déc 2020 - 19:16

Bonjour à tous,

C'est encore tout frais pour moi (test passé vendredi) et je suis encore loin de la paix intérieure et de ta réhabilitation Alcor1. J'alterne depuis avec des hauts et des bas, mais je ne regrette pas une seconde d'avoir franchit l'étape du test.

Néanmoins j'ai vraiment l'impression que le test est l'étape de loin la plus facile. Le plus dur c'est de se décider à le passer, donc à envisager l'éventualité d'être haut potentiel, puis après de digérer le résultat et en faire quelque chose.

Depuis vendredi, je ne peux m'empêcher de ré interroger des situations du quotidien au regard de cette nouvelle situation :
Dès fois, ça permet de prendre confiance en soi. En l'occurence pour moi, ça semble m'aider au travail en confirmant que j'ai les capacité d'occuper mon poste, que mes réussites ne sont pas surestimées ou dues au hasard (du moins pas tout le temps !).
D'autres fois, je vois le négatif notamment sur le relationnel. Avant je me trouvais bizarre et je trouvais les autres ennuyeux, mais je me disais que moi comme les autres, en faisant des efforts, on pourrait mieux s'entendre, se comprendre. Maintenant je me dis qu'il n'y a aucune chance, que jamais on pourra vraiment être sur la même longueur d'onde, qu'on est trop différent. C'est assez flippant et je sais pas pour l'instant comment aborder ce problème...
Dans d'autres situations, c'est mi figue, mi raisin (j'aime bien cette expression Laughing ). Si ma collègue me rend des courriers où il y a une ligne d'une autre police de caractère ou que deux espaces se succèdent, c'est tout simplement qu'elle ne le voit pas (moi si), et pas qu'elle s'en fiche, donc ça invite à être plus tolérant. De l'autre côté ça veut aussi dire que même avec bonne volonté, ces coquilles vont perdurer. C'est anecdotique dans le cas d'un courrier, mais si on replace sur des thématiques plus essentielles (environnement, société, économie, numérique, justice...), ça fait carrément peur.

Ça me fait repenser, quand enfant, je demandais comment on ferait du béton lorsqu'il n'y aura plus de montagnes ? Question ridicule forcément. Or depuis on sait par exemple qu'on se dirige vers une pénurie mondiale de sable pour la construction (excellent reportage d'Arte il y a quelques années). Toutes les ressources sont limitées et on consomme à tout va sans réfléchir. C'est insupportable quand on y pense.
Bon je digresse...

siamois93 a écrit:Je crois que cette histoire de vitesse est très impactée par l’habitude de s’adapter aux autres.
Je suis assez d'accord.

Lama38

Messages : 14
Date d'inscription : 17/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par Alcor1 Mer 2 Déc 2020 - 22:09

Bonsoir tout le monde et "Lama" en particulier.

Lama38 a écrit:C'est encore tout frais pour moi (test passé vendredi) et je suis encore loin de la paix intérieure et de ta réhabilitation Alcor1.
Ah oui, beaucoup trop frais ! Il m'a fallu déjà une bonne semaine pour émerger, et ensuite petit à petit cogiter tranquillement.
La thérapeute qui m'a envoyé faire le test avait crée un groupe Zèbre ou on a pu échangé pendant 7 ou 8 rencontres. ça a aidé!

Lama38 a écrit:Depuis vendredi, je ne peux m'empêcher de ré interroger des situations du quotidien au regard de cette nouvelle situation :
Dès fois, ça permet de prendre confiance en soi..................
 ................Avant je me trouvais bizarre et je trouvais les autres ennuyeux, mais je me disais que moi comme les autres, en faisant des efforts, on pourrait mieux s'entendre, se comprendre. Maintenant je me dis qu'il n'y a aucune chance, que jamais on pourra vraiment être sur la même longueur d'onde, qu'on est trop différent. C'est assez flippant et je sais pas pour l'instant comment aborder ce problème...
Pas de panique ! Il faut que tu te laisse du temps. Evite de penser à ça  Wink  
Positive, tu vas surement petit à petit prendre plus confiance en toi, tranquillement, et prendre du recul par rapport à ce qui se passe dans ton boulot. Toujours pareil, il te faut le temps de digérer tout ça.

Lama38 a écrit:Ça me fait repenser, quand enfant, je demandais comment on ferait du béton lorsqu'il n'y aura plus de montagnes ? Question ridicule forcément. Or depuis on sait par exemple qu'on se dirige vers une pénurie mondiale de sable pour la construction (excellent reportage d'Arte il y a quelques années). Toutes les ressources sont limitées et on consomme à tout va sans réfléchir. C'est insupportable quand on y pense.
Ouffffff Tu me rassures, je pensai être le seul à me poser toutes ces questions, et des centaines d'autres aussi ridicules !  bom 
Eh bien, c'est très facile à dire : Il faut arrêté de ce les poser.  Wink 
Mais on ne peut pas!!!! 
Eh bien, effectivement, c'est difficile pour nous de ne pas se poser toutes ces questions, qui nous font prendre conscience(mais on le sait depuis longtemps) que l'humanité va droit dans le mur, et accélère en plus, pour bien le prendre dans la tronche !
Donc, prendre du recul........... Ne plus s'énerver avec ça. C'est un boulot de tous les jours pour moi, pour prendre du recul. J'y arrive de mieux en mieux et très bien maintenant sur ce point. Pas sur un autre... Pour le moment!

Bonne fin de soirée
Patrice
Alcor1
Alcor1

Messages : 118
Date d'inscription : 01/12/2020
Age : 59
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par Lama38 Jeu 3 Déc 2020 - 22:30

Bon y a du travail alors !
Merci pour ton message.

Lama38

Messages : 14
Date d'inscription : 17/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par Bimbang Ven 4 Déc 2020 - 0:12

Je ne suis pas testée, mais je pense que dans tous les cas, il faut laisser le temps faire les choses, oui.
Le temps de refaire ses marques, de voir les choses différemment, puis de les reprendre dans le sens "normal".

Je pense que le premier effet, c'est qu'on a envie de tout changer, de modifier son présent sous l'effet de l'annonce... mais que ce n'est pas forcément nécessaire vu qu'on est au fond, toujours le même, quoiqu'il en soit.

Souffle bien, prends ton temps. Tout le temps nécessaire, jusqu'au moment où ça se stabilisera un peu. Il faut reformater la machine, lui laisser le temps de l'étalonnage. Ensuite, tu y verras plus clair.

Bienvenue dans tous les cas ! flower
Bimbang
Bimbang

Messages : 5886
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par Alcor1 Ven 4 Déc 2020 - 11:56

Bonjour,

Bimbang a écrit:Je pense que le premier effet, c'est qu'on a envie de tout changer, de modifier son présent sous l'effet de l'annonce... mais que ce n'est pas forcément nécessaire vu qu'on est au fond, toujours le même, quoiqu'il en soit.

En ce qui me concerne, ce n'a pas été ça du tout. 

Il faut le temps de se voir, de s'accepter Zèbre ! :

De comprendre pourquoi je suis passé, après un test, à ce "statut" de haut potentiel ? 

Alors que j'avais une image de moi d'un mec pas vraiment intéressant, avec un sale caractère et des possibilités très limités. 

Je pensai avoir à peine la moyenne au test, avec peut être un pic à 115 dans une "matière", mais sans plus. Et 2 ou 3 tests à 85-95, voir même moins.

Du mec nul à l'école, sans grandes capacités d'après certains profs, avec un mauvais caractère, fainéant même, qui ne s'intéresse pas au cours, pas à grand chose d'intéressant, sauf dans 1 ou 2 trucs. Qui met du temps à comprendre ! 
D'un mec qui le peu de fois qu'il donne son avis, dérange les autres, parce que l'avis est tranché, très argumenté et pas souvent dans le sens de la majorité.
Un mec qui ne parle rarement pour ne rien dire (ça intrigue ça)
Et qui fait même peur quand il prend les choses en main et ouvre sa gueule en temps que délégué du personnel.

Donc une image que les autres ont de moi, très négative (A part 2 ou 3 potes), qui me donnait forcément une très mauvaise image de moi. D'un mec qui n'arrive pas à s'adapter.

Et à la suite du test que j'ai fait à cause de l'insistance de ma thérapeute, je me retrouve HP ! Il faut un certain temps pour comprendre et encaisser cet état de fait ! Se "légitimer" en temps que Zèbre !

 Et, il faut en parler, à mon avis. J'ai eu la chance d'intégré un groupe de Zèbre ou on c'est vue 7 ou 8 fois. ça m'a vraiment aidé.
J'aimerai bien trouver ou faire un autre groupe café Zèbre dans mon coin.

Bon après midi
Patrice
Alcor1
Alcor1

Messages : 118
Date d'inscription : 01/12/2020
Age : 59
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par enseignante Mar 8 Déc 2020 - 2:06

Dieu du ciel que le monde est complexe !!!!

Merci pour tous ces messages, ils me permettent enfin de comprendre un petit peu ce monde qui me donne tant d'insomnies...Nan mais vous avez vu l'heure ?????!!!! Fais ch....

Point de test à l'horizon pour ma part...essentiellement par manque d'argent mais aussi parce que ma meilleure amie est clairement hp mais elle n'a jamais passé de test...et,

le vit très bien...je suis donc encore dans l'expectative...ce fameux test me donnera-t-il le sentiment comme toi Patrice de me sentir libérée (délivréééééééeeeeeee lol) ? Ou bien, me plombera le moral ? Comme ma meilleure amie qui m'a clairement renvoyée dans mes buts, il y a un moment de cela d'ailleurs, en me disant, à peu de chose près, je cite moi aussi, en utilisant les guillemets (sic)

"nan mais sof j'en ai franchement rien à foutre d'être hp puisque de toute manière je suis malheureuse et j'ai pas fait grand chose de super avec ces capacités dont on me rebat les
oreilles depuis tant d'années alors fiche moi la paix avec ça !!!"

Entre temps, j'ai ramassé mes dents, après cette conversation, puis je me suis dit

"Ok, ça me va, bon" Heureusement que ce jour là j'étais moins susceptible que d'habitude !!!

Et vous voyez, j'ai quand même fini par atterrir ici...à nouveau....arf, c'est la vie...je pense faire comme toi patrice, me laisser encore dix ans peinarde à écrire des tartines de messages ici, en choisissant scrupuleusement les posts bienveillants et sympathiques, tels que celui-ci...et ensuite, me faire tester...

Ou, me faire tester dès que j'ai un peu de sous, et trouver du coup des solutions pour être plus heureuse que ma meilleure amie qui, allez savoir pourquoi, culpabilise de ne pas avoir sauvé le monde !!!!!!

Certes, vous êtes hp, mais on vous demande pas de sauver le monde, remplacer macron, faire des trucs de ouf, moi ce que je vous souhaite c'est seulement une vie meilleure et pis voilà, c'est déjà super nan ?!!!

Elle est inspectrice des douanes et dans son boulot elle a pas mal déjoué de trafics douteux...y compris en lien avec daech, alors très franchement je vois pas pourquoi elle m'a parlé de cette façon. Je ne pense pas qu'elle aurait fait tout ça si elle n'avait pas été hp.

Je la connais quand même depuis qu'on a onze ans...on en a quarante quatre aujourd'hui, c'est pas rien quoi...

J'aborde plus le sujet avec elle, trop peur de repartir dans les buts Laughing

Sur ce, mes sous ou sur capacités et moi allons essayer un peu de trouver le sommeil pour être efficace demain...hp ou pas je sens que je vais être encore plus lente et faire des conn...dans mon boulot si je suis fatiguée... bounce affraid

Mais je suis comme mes élèves, plus je suis fatiguée plus j'ai besoin de me prendre la tête pour enfin trouver le sommeil puis, hop, la fatigue revient, l'insomnie aussi pale

Pas grave, j'aurais des trucs à raconter au psy, je pensais d'ailleurs que les psys me le dirait si j'étais hp...que nenni, certains psys font leur job sans trop creuser, et le mien, c'est son cas...en même temps on ne peut pas dire que j'ai cherché tant que ça...

Trop la flemme, j'ai pris le premier dispo rapidement dans ma région car les autres étaient surbookés....c'est peut-être pour ça que les deux trois thérapies que j'ai fait ont duré siiiiiiii longggggggtemmmmmmmmps mououi, ça aussi c'est un truc à creuser....bon ben, au moins je ne m'ennuie jamais, ma vie est bien remplie....

C'est fait pour ça la vie, après tout, c'est cool de jamais s'ennuyer, même si parfois, un esprit au repos ça fait tant de bien quand même...(soupir) rendeer


Dernière édition par enseignante le Mar 8 Déc 2020 - 2:20, édité 1 fois (Raison : graves erreurs d'orthographe :affraid:)

enseignante

Messages : 108
Date d'inscription : 28/11/2020
Age : 44
Localisation : un peu partout en fait

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par enseignante Mar 8 Déc 2020 - 2:39

siamois93 a écrit:
Je crois que cette histoire de vitesse est très impactée par l’habitude de s’adapter aux autres.


Vous m'en voyez ravie...en effet, j'ai le sentiment d'être trop rapide parfois et à d'autre moment bien trop lente, tout ça aussi c'est épuisant, zèbre ou pas d'ailleurs....

Et Lino ventura, j'ai aussi souvent fait comme toi, à propos de ce que tu "disais" sur le fait de donner ton avis de manière un peu abrupte.

Depuis quelque temps, j'ai pris un peu (trop?) d'assurance, j'ouvre ma grande bouche, je sors mes grandes théories, en espérant qu'on me suivra dans mon raisonnement, mais je vois bien que les autres ça les saoule...du coup, je fais cavalier seul, assez souvent, et m'enferme un peu dans le mutisme...arf....c'est la vie.

Ca ne m'empêche pas de progresser dans mon boulot mais ce que je voudrais c'est progresser en équipe, faire des trucs vraiment suivis pour les élèves à la rue...

Et ça, sans travail d'équipe, c'est pas possible on est bien d'accord que si j'aide le gosse j'aurai de beaux chocolats très chers en fin d'année mais les années suivantes les autres enseignants ne pourront pas l'aider à leur tour s'ils ont refusé d'écouter mes grandes théories très chiantes mais très utiles pour l'aider !!!!

Saperlipopette !!!! Le sommeil va bien finir par venir, normalement lorsque je me prends bien la tête avec de très grandes théories je dors du sommeil du juste, apaisée, sereine, liiiiiiiiiiiibre

enseignante

Messages : 108
Date d'inscription : 28/11/2020
Age : 44
Localisation : un peu partout en fait

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par enseignante Mar 8 Déc 2020 - 2:41

Bon, comme d'hab, je vais chercher un post ici qui soit bien prise de tête comme ça au moins j'aurai le sentiment d'avoir fait un truc utile cette nuit pendant que je luttais contre l'insomnie...

enseignante

Messages : 108
Date d'inscription : 28/11/2020
Age : 44
Localisation : un peu partout en fait

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par enseignante Mar 8 Déc 2020 - 7:42

Encore moi... Désolée de"polluer"ton topic lama.... Pourquoi ais je tant besoin de me prendre la tête jusqu'à la dépression profonde puis remonter la pente pendant plusieurs mois et replonger au grand damne de "mes" psys.... Aucun n'a su m'aider plus de quelques mois.. Et ma seule alternative aux somnifères c'est me prendre la tête ici en m'incrustant dans une conversation philo physico quantique à laquelle je ne comprends rien mais au moins celà me permet de mettre enfin mon cerveau sur pose !!!!!!
HP, retardée, déprimée à nouveau, ou barrée ?
J'entends déjà mon psy actuel me dire, et alors ? Il est où le problème ?
Ben là, devant toi, CR......!


enseignante

Messages : 108
Date d'inscription : 28/11/2020
Age : 44
Localisation : un peu partout en fait

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par Alcor1 Mar 8 Déc 2020 - 10:30

enseignante a écrit:Point de test à l'horizon pour ma part...essentiellement par manque d'argent mais aussi parce que ma meilleure amie est clairement hp mais elle n'a jamais passé de test...et,

le vit très bien...je suis donc encore dans l'expectative...ce fameux test me donnera-t-il le sentiment comme toi Patrice de me sentir libérée (délivréééééééeeeeeee lol) ? Ou bien, me plombera le moral ? Comme ma meilleure amie qui m'a clairement renvoyée dans mes buts, il y a un moment de cela d'ailleurs, en me disant, à peu de chose près, je cite moi aussi, en utilisant les guillemets (sic)

"nan mais sof j'en ai franchement rien à foutre d'être hp puisque de toute manière je suis malheureuse et j'ai pas fait grand chose de super avec ces capacités dont on me rebat les
oreilles depuis tant d'années alors fiche moi la paix avec ça !!!"

Et vous voyez, j'ai quand même fini par atterrir ici...à nouveau....arf, c'est la vie...je pense faire comme toi patrice, me laisser encore dix ans peinarde à écrire des tartines de messages ici, en choisissant scrupuleusement les posts bienveillants et sympathiques, tels que celui-ci...et ensuite, me faire tester...

Ou, me faire tester dès que j'ai un peu de sous, et trouver du coup des solutions pour être plus heureuse que ma meilleure amie qui, allez savoir pourquoi, culpabilise de ne pas avoir sauvé le monde !!!!!!

Pas grave, j'aurais des trucs à raconter au psy, je pensais d'ailleurs que les psys me le dirait si j'étais hp...que nenni, certains psys font leur job sans trop creuser, et le mien, c'est son cas...en même temps on ne peut pas dire que j'ai cherché tant que ça...

Trop la flemme, j'ai pris le premier dispo rapidement dans ma région car les autres étaient surbookés....c'est peut-être pour ça que les deux trois thérapies que j'ai fait ont duré siiiiiiii longggggggtemmmmmmmmps mououi, ça aussi c'est un truc à creuser....bon ben, au moins je ne m'ennuie jamais, ma vie est bien remplie....

C'est fait pour ça la vie, après tout, c'est cool de jamais s'ennuyer, même si parfois, un esprit au repos ça fait tant de bien quand même...(soupir) rendeer

Bonjour Enseignante,

La grosse différence est que moi je ne voyais pas l'intérêt de passer le test pour qu'il me confirme que j'étais dans le meilleur des cas "normal" et dans le pire, débile léger !
Je suis allé faire le WAIS IV sans savoir de quoi il s'agissait ! Je ne savais absolument pas quelles questions m'allait être posé !

De toute ma vie, cela ne m'a jamais effleuré l'esprit, que je pouvais dépasser le 130 (à part en voiture ou à moto !  bounce ).

Après avoir vu 2 thérapeutes "conventionnés" qui ne m'ont que très peu aidé (et très peu de temps), je suis allé voir un Gestalt thérapeute qui à changé ma vie, à 52 ans.

Le fait d'être HP est venu pour moi après 5 ans de thérapie, dont 4 de thérapie de groupe. Le "ménage" par rapport à ma vie familiale, scolaire, amoureuse avait été déjà bien fait.
ça m'a permis de comprendre et de prendre du recul sur le fait que je ne sauverai jamais le monde ! Et c'est déjà énorme dans la vie de tous les jours.
Le test à été la cerise sur le gâteau. 

Maintenant mon problème existentiel n'est pas suffisamment atténué pour que je sois serein tout le temps. Mais ça va se faire. C'est un travail de tous les jours.

Au plaisir de te lire
Bonne journée
Patrice
Alcor1
Alcor1

Messages : 118
Date d'inscription : 01/12/2020
Age : 59
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par enseignante Jeu 10 Déc 2020 - 20:56

Merci Patrice.

Tes propos m'ont bien rassurée, suffisamment pour me permettre d'écrire ailleurs qu'ici, écrire seulement pour moi, mettre de l'ordre dans mes idées, ma vie, mon parcours, seule.

C'est important pour moi.

Je n'ai plus peur à présent de me confronter à moi même, ni de me relire.

J'ai bien fait de traîner à nouveau par ici.

Et sinon, comment ça va lama38 ?

Tu revisites encore ou tu as fait le tour ?

enseignante

Messages : 108
Date d'inscription : 28/11/2020
Age : 44
Localisation : un peu partout en fait

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par Alcor1 Jeu 10 Déc 2020 - 22:17

Tant mieux Enseignante Wink

Mayday Lama38, mayday ........................ On l'a perdue !  Wink

Au plaisir de te lire Enseignante.
Patrice
Alcor1
Alcor1

Messages : 118
Date d'inscription : 01/12/2020
Age : 59
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par Lama38 Ven 11 Déc 2020 - 0:07

Lama est toujours là et continue de potasser le forum à l'occasion Very Happy

Je me suis rendu compte que je vivais finalement relativement bien mon nouveau statut de zèbre. Il faut dire que j'ai eu le temps d'y réfléchir pendant de longues années après la lecture d'un article et du pré-test Mensa, qui pour le coup, m'avait secoué sévèrement. Le WAIS IV passé il y a bientôt deux semaines, n'a fait que confirmer une idée qui faisait son chemin, avec quand même une surprise quand le psy a placé mes résultats sur la courbe.

Depuis je remets mes souvenirs en ordre et ils prennent du sens. J'ai remarqué par exemple que j'ai toujours été attiré et fasciné par les personnages atypiques généralement HP dans les fictions ou dans l'histoire, sans en être conscient à l'époque. Je n'ai pas de regret : j'ai finalement réussi à faire un travail dans lequel je suis à l'aise et qui colle avec mes idéaux d'enfant, j'ai eu une adolescence difficile mais j'avais réussi à créer une communauté sur internet dans laquelle je me suis ensuite fait des amis...

Tout n'est pas rose, mes relations à autrui restent très compliquées. La plupart des gens m'ennuient terriblement, je me retiens de finir les phrases des autres ou de les mettre face à leur contradictions en permanence. Grâce au test, je comprend pourquoi c'est si compliqué avec certaines de mes connaissances, et que jamais ça ne fonctionnera car on ne se comprendra jamais. Que faire ?
Quant à la vie de couple, n'en parlons même pas... Ça me fait trop peur. C'est déjà compliqué de passer quelques jours (voire quelques heures) avec du monde, alors toute une vie...

En tout cas Enseignante, pas de soucis pour avoir posté ici et je suis heureux de savoir que ça t'aide de venir ici ! D'ailleurs on remercie Patrice Wink

Lama38

Messages : 14
Date d'inscription : 17/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par Alcor1 Ven 11 Déc 2020 - 11:19

Bonjour tout le monde  Very Happy,

Lama38 a écrit:Tout n'est pas rose, mes relations à autrui restent très compliquées. La plupart des gens m'ennuient terriblement, je me retiens de finir les phrases des autres ou de les mettre face à leur contradictions en permanence. Grâce au test, je comprend pourquoi c'est si compliqué avec certaines de mes connaissances, et que jamais ça ne fonctionnera car on ne se comprendra jamais. Que faire ?
Quant à la vie de couple, n'en parlons même pas... Ça me fait trop peur. C'est déjà compliqué de passer quelques jours (voire quelques heures) avec du monde, alors toute une vie...
Prendre du recul et surtout être dans le non jugement des autres et de soi.
Abandonner l'idée d'expliquer les choses, quand ce n'est pas une situation importante. Et ce, pour plusieurs raisons ! 
D'une, on va s'énerver (intérieurement) et faire monté notre tension artérielle, pour rien (autodestruction)!
De deux, on perd notre temps.
De trois, on se fait mal voir, et rejeté !

Précision importante sur mon vécue : J'ai fait partie d'un groupe de Zèbres pendant 7 ou 8 séances de thérapie. Sur le groupe de 9 personnes, je m'entends bien avec seulement 3. Je ne pourrait jamais m'entendre avec les autres. La plupart des autres m'horripile même ! Beaucoup plus que les "normaux pensants".
Pourtant on est tous Zèbres certifiés! 
Donc, ce n'est pas automatique non plus de s'entendre avec des personnes qui soient Zèbres ... Très loin de là !
ça relativise le fait de dire, comme il ou elle n'est pas Zèbre, je ne peux pas m'entendre avec lui ou elle.

Pour la vie de couple, as tu analysé certaines raisons pour lesquelles tu en as peur? 
Il y a tellement de raisons et de "fausses" raisons possibles !

En tous cas, par rapport à mon expérience, le premier pas pour s'en "sortir" est de parler de ces problèmes, mais pas avec n'importe qui, forcément ! Wink

Bonne journée
Patrice
Alcor1
Alcor1

Messages : 118
Date d'inscription : 01/12/2020
Age : 59
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par Lama38 Ven 11 Déc 2020 - 20:54

Je suis globalement d'accord avec toi, mais il y a des personnes avec qui j'ai vraiment l'impression de jouer la comédie à force de prendre du recul, de ne pas juger et de se refuser à expliquer quoi que ce soit, pour éviter ce que tu décris très bien : énervement, perte de temps et rejet. Mais au final, je ne suis pas plus heureux pour autant, au contraire. J'ai essayé de trouver un juste milieu, laisser passer certaines choses, et sur d'autres sujets essayer la pédagogie et l'explication, mais c'est un échec également. Ceci dit même s'il peut y avoir tension, je me sens plus en accord avec moi même comme ça.

Pour la vie de couple, non je n'ai pas tout saisi de mon problème. Il y a certainement des raisons familiales, des raison sociales (le modèle du couple encore très patriarcal) et peut être quelques zébrures. Effectivement une des solutions que j'envisage suite au test, est d'envisager voir un psy pour avancer sur ce problème.

A+

Lama38

Messages : 14
Date d'inscription : 17/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par Alcor1 Ven 11 Déc 2020 - 22:11

Lama38 a écrit:il y a des personnes avec qui j'ai vraiment l'impression de jouer la comédie à force de prendre du recul,
+1
Avec certaines personnes, je joue la comédie et je ne suis vraiment pas bien. Envie de couper la conversation et me barrer au plus vite.

Lama38 a écrit:de ne pas juger et de se refuser à expliquer quoi que ce soit, pour éviter ce que tu décris très bien : énervement, perte de temps et rejet. Mais au final, je ne suis pas plus heureux pour autant, au contraire. J'ai essayé de trouver un juste milieu, laisser passer certaines choses, et sur d'autres sujets essayer la pédagogie et l'explication, mais c'est un échec également. 
+1 également !
Je veux dire essayé de prendre du recul avec nos émotions.
Ce détaché de ce que les gens disent, se détacher de leurs opinions. Pouvoir entendre des inepties, sans sourciller, en étant détaché de ce qu'ils disent. En ayant du recul, de la sérénité sur ce qu'ils viennent de dire et qui devrait nous heurter, nous faire mal.
Mais je n'arrive pas à le faire autant que je voudrais, très loin de là. C'est un travail de tous les jours pour moi.

Lama38 a écrit:Pour la vie de couple, non je n'ai pas tout saisi de mon problème. Il y a certainement des raisons familiales, des raison sociales (le modèle du couple encore très patriarcal) et peut être quelques zébrures. Effectivement une des solutions que j'envisage suite au test, est d'envisager voir un psy pour avancer sur ce problème.
Très bonne initiative !
Pour ma part, la Gestalt thérapie à changer ma vie. Je la conseils donc, forcément !  Wink 

A+
Pat
Alcor1
Alcor1

Messages : 118
Date d'inscription : 01/12/2020
Age : 59
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par Lama38 Dim 13 Déc 2020 - 18:32

Merci de partager ton expérience !
Je donnerai des nouvelles si je franchis le cap de la prochaine étape Wink

A+

Lama38

Messages : 14
Date d'inscription : 17/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose Empty Re: Zèbre ou pas-zèbre, mais y a quelque chose

Message par Alcor1 Dim 13 Déc 2020 - 22:29

Lama38 a écrit:Merci de partager ton expérience !
Je donnerai des nouvelles si je franchis le cap de la prochaine étape Wink

A+
Ok Lama  Wink
Bonne fin de soirée
A plus
Pat
Alcor1
Alcor1

Messages : 118
Date d'inscription : 01/12/2020
Age : 59
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum