Je suis perdue dans ce chaos

Aller en bas

Je suis perdue dans ce chaos Empty Je suis perdue dans ce chaos

Message par Un être le Sam 16 Nov 2019 - 1:07

Par où commencer ? Commencer ou non ? Pour une fois je prends une décision…
J’ai l’impression d’avoir tellement à dire et tellement en moi, j’étouffe.

J’ai été diagnostiquée zèbre vers mes 15 ans, j’en ai aujourd’hui 24.
Que s’est-il passé entre temps ? J’ai oublié ou plutôt j’ai pris soin d’oublier ce diagnostic, qui m’explose à la figure aujourd’hui.
Incapable de prendre une décision (simple ou complexe), je me suis lancée dans des études suite à un stage, qui m’a intéressée (curiosité toujours très forte) sans me révéler une vocation/passion et qui a choisi pour moi ce que j’allais faire.
A quoi ça sert tout ça ? Je ne sais pas pourquoi je le raconte mais pour une fois, j’ai l’impression de ne pas me censurer. Ce qui passe dans ma tête, je l’écris et ça fait un bien FOU.
Ce que j’ai envie d’expliquer, c’est à quel point j’ai l’impression d’être passive, d’être spectatrice de ma propre vie, tellement je ne sais pas où je dois être. Je ne trouve pas souvent ma place et je n’arrive pas à savoir ce que je préfère voir, partager, entendre, faire, dire, manger, croire,… Je ne sais pas. Tout est flou, tout est trop compliqué et les autres, eux, savent et prennent leur place, ce qui m’angoisse encore plus.
J’ai souvent la sensation de regarder ma vie de l’extérieur et de passer mon temps à peser le pour et le contre, à analyser ce qui vient de se passer ou à imaginer des scénarios futurs. J'ai l'impression de passer à côté de ma vie.
J’ai lu beaucoup sur ce forum, il y a apparemment des petits zèbres heureux mais malheureusement, ce n’est pas mon cas.
Je suis PERDUE et je ne vois aucun panneaux pour m’aider. Ca fait bientôt quatre ans que j’ai terminé mes études (qui m’apportaient un peu de structure) et ça fait bientôt quatre ans que j’ère. Je m’accroche à des buts, pour lesquels je donne tout pendant un court moment. Très vite, je me lasse, je m’arrête. Je vais rarement au bout des choses, je perds le sens et la motivation de ce que je fais en route. A côté de ces élans j’enchaîne les épisodes dépressifs, plus ou moins longs. Je me sens comme dans une boucle infernale qui n’en finit pas et je ne sais pas comment sortir de là. Je dois avouer que je n’ai jamais été quelqu’un de très optimiste et que j’ai toujours eu du mal à trouver ma place mais depuis 3 ans ce n’est plus du pessimisme, je ressens que c’est plus profond, plus constant.
Tout ce que j’ai pu lire pour « m’aider » décrivait des actions et je me demande comment sortir du problème quand la solution est la problème puisqu’on me conseille d’ « agir » alors que mon problème est précisément d’agir ? Agir comment et pourquoi ? Comment avoir l’envie ? Où trouver les réponses ? Comment en être satisfaite ? Vers où aller ? Peut-on changer son état d’esprit ? Qui me comprend ? Comment parler et dire ce que j’ai à dire à mes proches ? Comment prendre ma place si je ne sais pas où elle est ? Est-ce qu’un jour je pourrai avoir des certitudes ? Est-ce qu’un jour je pourrai reconnaître, accepter et gérer mes émotions ?
J’essaye d’apprendre à me connaître, à m’écouter mais je ne trouve pas l’exercice facile et je me perds beaucoup en chemin. Je me suis tellement menti à moi-même que je ne sais plus ce qui est du mensonge. Tout ça est trop pour moi et je ne sais plus comment gérer.
Je suis bien consciente que j’ai besoin d’être épaulée. Je l’ai toujours ressenti et ça se traduit par l’envie d’avoir un second moi mais bien, « normal » à mes côtés, qui m’aide/me guide. Je n’aime pas ce mot mais j’entends par normal un « moi » capable de faire des choix, de savoir ce qu’il veut et de prendre sa place par rapport aux autres.
J’ai parlé de tout ce que j’écris ici à mes proches, avec d’autres mots et ils essayent de m’aider mais j’ai la sensation qu’ils rapportent tout à ce qu’ils connaissent (ce qui parait logique) et me répondent comme pour eux. C’est pas simple parce qu’on peut dire qu’ils « m’aident à côté de la plaque » et que je suis fermée comme une huître. Le résultat est que je leur fais de la peine et que je me sens encore plus seule.
J’ai entamé une thérapie chez un psychologue très récemment. Avant ça j’en avais enchaîné plusieurs qui m’ont à chaque fois aidé pour un « petit » problème, c’est-à-dire une angoisse en particulier. Aujourd’hui j’ai pris conscience que j’avais ma place chez quelqu’un pour une thérapie longue (parce qu’avant je ne me sentais pas légitime et me disais que quelqu’un d’autre avait plus sa place que moi à ce rendez-vous…) donc je peux dire que je suis sur la bonne voie et qu’au sein de tout ce chaos j’ai encore un peu d’espoir. Mais j’ai une grande question à poser: QU’EST-CE QUI VOUS A AIDE, VOUS ? AVEZ-VOUS EU UN DECLENCHEUR, UNE AIDE EXTERIEURE ?

Je suis désolée de ce message un peu négatif, j’aurais aimé vous écrire un élan d’amour, parce que la découverte de ce forum m’apporte quelque chose de très positif, c’est certain mais j’ai voulu être sincère dans ma « présentation » et en ce moment on peut dire que je ne suis pas au top de ma forme.
J’ai vraiment du mal à poster ceci mais je le fais, je vous partage ce bout de moi...
Dernier petit mot: MERCI. Pour ce forum, pour les témoignages,…

Un être

Messages : 2
Date d'inscription : 16/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Je suis perdue dans ce chaos Empty Re: Je suis perdue dans ce chaos

Message par Invité le Sam 16 Nov 2019 - 2:47

Bienvenue dans mon monde. Je comprend ta détresse et tes questions que je me suis aussi posé. Le sentiment de passer à côté de sa vie, d'être incompris par les autres et de ne pas savoir ni comment ni pourquoi agir.
Pour répondre a tes questions, oui ton état d'esprit peut changer et pour ça il te faut des raisons, évidemment. Ça peut être des événements, des réflexions, des pensées qui t'influences dans un autre état d'esprit.
Si tu es zèbre, prend en compte que ta façon d'être est différente de celle de la plupars des gens, probablement de ton entourage et que le monde est fait en fonction de leur façon d'être et non de la tienne, ce qui implique que tu vas forcément te sentir comme une intrus dans ce monde et sans les "armes" pour l'affronter. Heureusement pour toi, tu n'es pas seule dans ce cas, des gens sont comme toi et peuvent te comprendre, vivent la même chose que toi et font en sorte de légitimer notre place dans ce monde comme ce forum peut en être témoin. De ce fait, essaye de te rappeler ça dans ton quotidien pourrais t'aider a mieux entreprendre les choses et construire ta vie.
Pourquoi agir et pour quelle raison ? Personnellement depuis que je suis toute petite j'ai une vie rêvé remplis de pleins de choses à accomplir et à vivre, c'est cette vie rêvé qui me fais persévèrer à agir pour enfin vivre cette vie et ne plus la rêver. Est ce que tu as des rêves ? Des envies profondes ? Peu importe de leur grandeur, qu'est ce qui te fais te sentir "toi même" profondément ? Commence par les choses les plus simples à appliquer, ça peut être une nouvelle façon de te coiffer ou rester chez toi quand il pleut pour contempler la pluie. Puis petit à petit accordes toi des changements qui te correspondent, plus important, comme comment tu vas subvenir à tes besoin ou comment tu vas interagir avec les autres. Malheureusement, le fait que le monde n'est pas adapté a notre façon d'être, fait que l'on est souvent contraint à s'accomoder à des fonctionnements avec lesquels on est pas en accord pour des raisons différentes. A toi de voir sur quoi tu es prête à faire des concessions, pour un temps ou pour toujours, ça c'est à voir avec le temps.
Quel a été le déclencheur ?
Mon déclencheur de me bouger, il revient souvent me remouer quand je commence à dépérir et retomber dans le cercle vicieux du "je suis tjs pas guéri-à quoi bon continuer ?- je ferais mieux de me suicider", mon déclencheur à moi c'est les moments de vie, que ce soit à l'extérieur ou à la télé ou raconté dans une histoire, les moments de vie vraiment vécu, remplis de vie. Ça me rappel le sentiment merveilleux que c'est d'être en vie en se sentant vivant. Ça me donne envie de me bouger pour vivre réellement ma vie. Est ce que c'est réellement possible ? Je me le demande tout le temps et j'ai envie d'y croire, de toute façon dans mon cas c'est soit je me tente à y croire et a essayer d'atteindre cet objectif ou je meurs parceque c'est mon sens de la vie.
Et puis je t'avoue que savoir que le monde est remplis de pleines choses dont on soupçonne même pas l'existence me donne une envie folle de les découvrir, de vivre cette experience de vie à fond. J'ai lu une phrase un jour qui disait "Nous sommes des âmes qui vivont une expérience humaine." je me suis demandé et si c'était vrai ? Dans ce cas là, c'est assez rassurant. Dans le pire des cas, cette vie serra juste une mauvaise expérience parmis d'autres et dans le meilleure des cas, une expérience enrichissante.
Je me suis tenté à changer de point de vue aussi, à voir "le verre à moitié pleins", a voir le bon côté des choses, à être optimiste et à trouver des bonnes choses à tout même au pire. Ça peut aider dans le changement d'état d'esprit.
Voilà comment je vois les choses, j'ai un problème dont je n'ai pas la solution donc je tente des expériences afin de trouver ma solution.
En ce qui concerne ta place dans le monde, je me pose la même question donc sur ce point là je vais pas t'être d'une grande aide à pars de savoir que tu nes pas seule dans ce cas.
Est ce que tu vas obtenir des réponses et en être satisfaite ?
Tu peux trouver les réponses partout, en chercant sur internet, sur ce forum, en parlant avec des gens, en vivant des événements, en regardant un film, en pensant, par le hasard, en consultant une psychologue. J'ai trouvé pleins de mes réponses dans tout ça. Est ce que ça m'a satisfaite ? Certaines oui, pas toutes, mais peut être que je n'ai pas eu toutes les données et peut être que je n'étais pas encore assez "guéri" pour en être satisfaite. Ça, ça depend de toi.
En ce qui concerne les émotions, je suis en pleine quête donc je vais pas pouvoir t'aider là non plus à pars encore te dire que tu n'es pas seule.
A mon sens, la quête de qui on est s'étend sur toute une vie et est la quête la plus compliquée qui sois mais la plus vitale alors ne te met pas trop de pression à tobliger à savoir qui tu es maintenant. Apprend à le découvrir chaque jours, à chaque conversations, à chaque évènements, tout ce qui t'entoure dis quelque chose sur toi, c'est à toi de le découvrir. Te dire que tu es une personne aimante, généreuse, audacieuse, têtu ou intellect ne te définira jamais complètement. Ce ne sont que des étiquettes, tu peux être faible aujourd'hui et forte demain, marrante aujourd'hui et effacé demain, les aspects de qui on est change en permanence celon un tas de critères. Par contre savoir l'essence même de qui tu es, l'authentique toi à l'état brut, je pense que tu le sais déjà, en tout cas ton texte signifie que tu sais qui tu n'es pas. Essaye la piste du contraire de ce que tu n'es pas, peut être que ça pourra t'aider.

En tout cas, bravo à toi d'avoir écrit malgré la difficulté, tu as agit, c'est peut-être un petit pas pour toi mais un grand pas pour ton existence je pense.
Tu n'as pas à t'excuser de parler ton mal être, on connaît tous le mal être, ce n'est pas un problème, c'est juste un partage.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Je suis perdue dans ce chaos Empty Re: Je suis perdue dans ce chaos

Message par Bimbang le Sam 16 Nov 2019 - 12:00

Je me retrouve dans ce que tu dis, notamment là :

"J’ai souvent la sensation de regarder ma vie de l’extérieur et de passer mon temps à peser le pour et le contre, à analyser ce qui vient de se passer ou à imaginer des scénarios futurs. J'ai l'impression de passer à côté de ma vie."

et aussi dans toutes les questions que tu te poses.

En fait, depuis que je me suis inscrite, j'ai un peu avancé, je crois. Enfin, avancer n'est peut être pas le bon terme, mais j'ai évolué dirons nous.

Je crois qu'il y a eu plusieurs déclencheurs :

- J'ai pris soudainement conscience que j'étais seule à pouvoir faire quelque chose pour moi. Et je n'ai pas trouvé ça négatif quand j'ai enfin vu que c'était vrai.
Trop longtemps j'ai cherché à me positionner vis à vis des autres, j'ai enfin pu me dire que ça n'avait pas de sens. Que j'existais sans les autres, et que ma place devait être celle que j'avais choisie sans que les autres y soient pour quelque chose. Ce fut un pas énorme tout au moins dans mon crâne. Je devais me découvrir moi-même et trouver mes méthodes pour le faire. Parce que personne ne sait ce que je vis à part moi, parce que ce dont j'ai envie véritablement n'est pas figé, parce que je n'ai pas envie de vivre forcément les mêmes choses que les autres et/ou que c'est parfois le chemin qui est le plus important et pas l'arrivée.
Mon bonheur sera issu de mon propre cheminement, pas d'un chemin balisé par un autre.
C'est pourquoi je suis intervenue sur ce fil : https://www.zebrascrossing.net/t37739-chercher-les-reponses-en-soi

- J'ai fait une expérience d'hypnose qui a eu un effet bizarroïde mais qui m'a aidé à comprendre certaines choses sur moi. Après la première séance, j'ai perdu mes émotions pendant 4 jours. 4 jours totalement déprimant où j'errais un peu comme une morte.
J'en ai conclu plusieurs choses : j'ai un besoin vital de mes émotions qui donne un relief extraordinaire à ma vie, mais ce sont aussi ces émotions qui me font hésiter en permanence. Pendant ces 4 jours, beaucoup de mes questions se sont tues. J'ai pris des décisions rapidement, sans me prendre la tête, j'ai agi. Sans me dire "comment je vais m'habiller ?" "qu'est ce qu'ils vont penser ?" "et si, je disais que...et qu'en fait.. ?" chaque question en amenant trois ou quatre autres et ainsi de suite... me paralysant.
Par contre, j'ai senti que je pouvais agir également, sans aucun remord sur les conséquences, juste parce que c'était bien pour moi. Mes émotions sont mon garde-fou.

- J'ai découvert que le bonheur se vivait au présent. Ça me parait une banalité maintenant, mais quand je l'ai véritablement intégré, ça m'a fait un petit choc. Ici, maintenant, comment je me sens ? Je suis bien. J'écris à quelqu'un d'autre qui me ressemble.
Trop souvent on oublie cette donnée. On se rend malheureux à cause du futur qui n'a pas eu lieu. Il faut faire ce travail sur le temps. Le présent, c'est aussi mon corps. Mon moi, là, maintenant. Savoir s'y connecter, le sentir vivant, et laisser son mental de coté.

Voila.
Ne désespère pas. Tu as toujours rebondi, et tu es à nouveau en train de le faire ! Wink
Bienvenue à toi flower
Bimbang
Bimbang

Messages : 5495
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Je suis perdue dans ce chaos Empty Re: Je suis perdue dans ce chaos

Message par Pouf le Sam 16 Nov 2019 - 12:40

C'est troublant de me lire dans tes lignes à ce point.

Pour ma part je n'ai pas de solution miracle, j'y suis toujours, dans cet état : spectateur.

Mais je te souhaite de tout cœur de trouver des réponses, ici ou ailleurs !

Courage .

Pouf

Messages : 6
Date d'inscription : 09/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Je suis perdue dans ce chaos Empty Re: Je suis perdue dans ce chaos

Message par Hirondelle78 le Sam 16 Nov 2019 - 13:21

Je me retrouve tout à fait dans les mots de Bimbang  Courbette  même si c'est passé par un autre cheminement, j'en arrive aujourd'hui aux mêmes conclusions.
être soi sans se nier demande beaucoup de courage car c'est plus souvent facile en apparence de vivre dans l'abnégation de ses différences.
Savoir poser ses limites, savoir dire non pour affirmer son droit d'être tout simplement quand on est différent et trouver sa place dans le monde passe par des oppositions, des ruptures, des deuils, des renoncements envers ceux qui nous refuseront cette différence.
Tu n'es vraiment libre d'être toi que le jour où tu ne cherches plus à être aimé de ceux qui ne tolèrent pas ta différence. Vouloir être accepté coûte que coûte ne peut te mener qu'à te perdre toi-même, te nier.

Comme l'illustre l'expérience de Bimbang (et que j'ai vécu bien plus longtemps), c'est l'affect qu'on place dans le jugement des autres qui nous empêche d'agir pour nous et selon notre propre vision du monde et non en fonction de leur jugement et de leurs visions. Sans ce biais, on sait ce qui est bon pour nous, on est capable d' agir, on sait intuitivement choisir ce qui nous convient.

Réussir à se voir et s'estimer et à vivre détaché du regard des autres, c'est facile quand tu n'as plus d'affect mais c'est aussi se couper de soi, c'est se perdre aussi.

"j'ai senti que je pouvais agir également, sans aucun remord sur les conséquences, juste parce que c'était bien pour moi. Mes émotions sont mon garde-fou." je pense aussi que c'est la seule bonne façon de faire et d'assumer d'être qui on est sans en souffrir.

Hirondelle78

Messages : 5515
Date d'inscription : 04/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Je suis perdue dans ce chaos Empty Re: Je suis perdue dans ce chaos

Message par Bimbang le Sam 16 Nov 2019 - 14:07

Hirondelle a écrit:"j'ai senti que je pouvais agir également, sans aucun remord sur les conséquences, juste parce que c'était bien pour moi. Mes émotions sont mon garde-fou." je pense aussi que c'est la seule bonne façon de faire et d'assumer d'être qui on est sans en souffrir.

J'avais mis "par contre" devant ma phrase, et il me manque dans ta citation. J'ai peur de n'avoir pas été comprise en fait.
J'ai redouté de vivre comme ça, parce que j'ai réalisé que les autres ne comptaient plus, ou beaucoup moins, dans l'équation. J'ai vraiment eu la trouille de basculer dans ce que je ne veux pas être. Autant j'ai compris que je devais moi-même trouver ma voie, autant je ne veux pas me couper des autres et rester en lien avec eux. Mes émotions m'aident à ce niveau.
Bimbang
Bimbang

Messages : 5495
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Je suis perdue dans ce chaos Empty Re: Je suis perdue dans ce chaos

Message par Hirondelle78 le Sam 16 Nov 2019 - 14:33

Je pense comprendre ta phrase même si je ne l'ai pas reprise en entier.
Est ce que si je précise, perso, que ce ne sont pas les autres, mais leur jugement négatif sur un acte que tu ferais parce qu'il serait bon pour toi qui actionnerait "le garde fou" en toi, ça te parle ?

Hirondelle78

Messages : 5515
Date d'inscription : 04/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Je suis perdue dans ce chaos Empty Re: Je suis perdue dans ce chaos

Message par Bimbang le Sam 16 Nov 2019 - 16:50

Hirondelle - pour ne pas polluer le fil perso:
Je n'aurais pas dit ça d'emblée.
Ce que j'appelle mes émotions (je ne sais plus trop à force de réfléchir) ne me parlent pas "jugement". Elles me disent "nooon, fais pas çaaa", et mon cerveau est poussé à en chercher les raisons. C'est là que le défilé des questions commence où entrent les avis des autres, oui.
Parfois, c'est "fais çaaaa" et mon cerveau chipote de la même façon, sauf si je peux agir avant d'avoir le temps de réfléchir.

En tout cas, je n'avais pas tout ça pendant quelques jours après mon hypnose. Je n'entendais plus de musique intérieure, plus de ressenti du monde, plus toutes ces sensations magiques en écoutant de la musique. Rien non plus lorsque je suis allée à la mer pour tenter de me "retrouver". Ma vie était morne et terriblement neutre.
Bimbang
Bimbang

Messages : 5495
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum