Venue ici partager son malaise social

Aller en bas

Venue ici partager son malaise social  Empty Venue ici partager son malaise social

Message par Babek le Lun 21 Oct 2019 - 1:19

Bonjour à tous,

je m'appelle Emmanuelle, j'ai 19 ans. Enchantée Smile

Pardonnez le titre un peu cash, je n'étais pas franchement inspirée... je ne parviens jamais à trouver une phrase d'accroche convenable pour un nouveau topic sur un forum !
Premièrement, je tiens à dire que je n'ai jamais été diagnostiquée HP, je suis alors confuse si cela déplaît à certains d'entre vous...

Je vous expose ma situation qui est la suivante ; depuis toujours, d'aussi loin que mes souvenirs remontent, je ne me suis jamais sentie adaptée socialement. J'en souffre, énormément. Je passe mon temps à me dire que je suis soit folle, soit pas intéressante, soit abrutie. Je suis tombée par hasard sur ce forum, après des moments d'errance sur internet qu'il m'arrive d'avoir quand je suis mentalement minée, espérant trouver des personnes au cas similaire au mien, bien que je ne le souhaite à personne, se dire qu'on n'est pas la seule à avoir cette configuration de vie met toujours un peu de baume au cœur.
Plus j'avance dans le temps, plus mon état psychique pâtit de mon isolement social. Je ne parviens pas à maintenir des discussions avec les gens. Je pars avec l'intime conviction que c'est foutu d'avance. Je n'essaie même plus. Je ressens un malaise interne permanent.. persuadée qu'un truc est différent en moi. Je m'enferme parfois dans un mutisme. J'ai été moquée et humiliée pendant tout mon collège, et par la suite ai eu des relations toxiques (amicales et amoureuses) qui m'ont bousillé ma confiance en moi. Puisque je ne parviens pas à avoir de relation équitable avec quelqu'un, je m'enfermais dans des rapports intenses qui m'ont usée sur le long terme, étant souvent la dominée. J'ai une fâcheuse tendance à rechercher la compagnie des manipulateurs.
Bref, pas glorieux de se retrouver à seulement 19 ans avec mon état d'esprit... quand je parle aux gens exceptée ma famille, ça sonne faux. Je ne suis pas spontanée. Je passe mon temps à vouloir être quelqu'un que je ne suis pas, et me suis donc perdue de vue.
Je suis très accro aux réseaux sociaux, même si je ne parle pas à grand monde et les utilise en observatrice. Ils me permettent de me sentir moins seule.
En général, j'ai du mal avec les conversations légères, je ne trouve jamais rien à dire. Entre sourires forcés et petits rires traduisant mon désespoir, je me force à les maintenir. Je ne sais pas à quand remonte mon dernier échange irl durant lequel je n'ai pas pensé dans un coin de ma tête "pourquoi tu es bizarre ?", à trop vouloir chasser le malaise, je le provoque.
Je ne suis émotionnellement plus investie dans aucun moment de ma journée. J'ai trop recherché la reconnaissance sociale que je n'ai que trop rarement obtenue. Depuis mes 15 ans, je passe mon temps à observer les gens, et à trouver fascinante la fluidité avec laquelle ils parviennent à échanger.

Voilà. J'ai conscience que ce post aurait + sa place sur un forum de dépression mais j'espère trouver parmi vous des personnes pouvant me comprendre.. bounce


Dernière édition par Babek le Lun 21 Oct 2019 - 8:01, édité 1 fois
Babek
Babek

Messages : 13
Date d'inscription : 21/10/2019
Age : 19
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Venue ici partager son malaise social  Empty Re: Venue ici partager son malaise social

Message par Invité le Lun 21 Oct 2019 - 7:21

Coucou Babek

Bienvenue à toi,

Il me semble que la section de rencontres en région est assez active à Bordeaux .
https://www.zebrascrossing.net/f97-aquitaine

Tu as aussi des personnes dans ta tranche d'âge sur un topic en cherchant bien ou alors quelqu'un va venir te donner l'info en me voyant patauger. Il y a ce coin là mais ce sont des ados ...peut-être que tu peux poster quand même pour voir Smile .

https://www.zebrascrossing.net/f34-les-zados


Ta "configuration" de vie sociale (de vie tout court) est partagée par plusieurs personnes ici ...C'est vraiment excellent que tu te rendes compte si tôt de ton fonctionnement , ça peut te permettre de mettre fin au cercle vicieux dans lequel tu t'embourbes et dont tu as conscience donc c'est une bonne nouvelle ! Smile

Bienvenue à toi et bonne navigation sur le forum Smile
.


Dernière édition par Biper le Lun 21 Oct 2019 - 10:56, édité 3 fois (Raison : il manquait des lettres, c'est pas moi c'est mon clavier :))

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Venue ici partager son malaise social  Empty Re: Venue ici partager son malaise social

Message par Babek le Lun 21 Oct 2019 - 7:54

Merci @Biper pour ta réponse ! A force d'introspection et de se retrouver sans cesse la plus mise à l'écart d'un groupe de personnes plus ou moins grand, le "ruminage" grandit en conséquence Smile
Je trouve déjà avoir passé trop de temps à vivre comme ça. Je pense en garder des "lésions" assez longtemps...
Super pour le forum ado, j'y jette un œil. cyclops et peut-être me laisserai tenter par une rencontre si je le sens bien !
Merci encore Wink
Babek
Babek

Messages : 13
Date d'inscription : 21/10/2019
Age : 19
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Venue ici partager son malaise social  Empty Re: Venue ici partager son malaise social

Message par Alcedo le Lun 21 Oct 2019 - 9:39

Bonjour Babek,

Merci pour ton témoignage, j'imagine que cela n'a pas été facile.

Je pose une question en mode tarte à la crème : n'est-ce pas un signe de bonne santé mentale de se sentir en décalage avec une société qui ne tourne pas rond ?

Tes centres d'intérêt, tes aspirations, tes envies, tes réflexions sont probablement assez éloignés de ceux des gens qui t'entourent. Cela produit forcément une forme d'incompréhension mutuelle, et donc de distance. Je comprends l'exposition aux réseaux sociaux et le besoin de nouvelles, de liens que cela peut inclure (même si tu restes observatrice), mais cela renforce également cette image de pseudo-"normalité" et la force de ce décalage.
Après il ne s'agit pas de folie, encore moins de stupidité. Que ce soit toi, ou eux. Ce sont juste des façons différentes de voir le monde et de réfléchir. Sauf que la majorité des gens autour de toi se retrouve dans une forme de consensus que tu ne partages pas.

Bon, maintenant, la "mauvaise" nouvelle : cela ne changera, à priori, pas. Ce que je t'invite à faire, c'est trouver des personnes avec qui tu peux échanger et être toi-même. Elles seront rares, mais elles existent. Pour les autres, il va falloir continuer à sortir sa tenue de cosmonaute (ou son masque de Nô, au choix). En essayant de modifier ton point de vue (ils sont normaux/je suis anormale). En cela, peut-être que consulter un thérapeute (spécialisé en hauts potentiels) pourra t'aider, justement à faire la part des choses, et mieux t'accepter toi (je le redis, ce n'est pas une histoire de dépression). Là aussi, tu peux trouver des conseils ou adresses par ici.

Comme le dit Biper, tu prends conscience de cela très tôt, et c'est plutôt une chance ! Je suis persuadé que le meilleur est devant toi !
Alcedo
Alcedo

Messages : 3280
Date d'inscription : 12/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Venue ici partager son malaise social  Empty Re: Venue ici partager son malaise social

Message par RoyJade le Lun 21 Oct 2019 - 10:23

Clive a écrit:Je pose une question en mode tarte à la crème : n'est-ce pas un signe de bonne santé mentale de se sentir en décalage avec une société qui ne tourne pas rond ?

J'appuie totalement.
Depuis que j'ai fait le choix d'être moi quitte à heurter ceux qui ne tolèrent pas les comportements atypiques, je suis nettement plus heureux et souvent bien plus à l'aise. J'ai eu la chance de trouver des personnes intéressantes qui n'étaient pas repoussées par ma façon d'être, et j'ai même trouver quelques vrais amis. Être moi sert beaucoup de "filtre aimanté", bloquant les gens qui généralement me seraient nocifs et attirant naturellement ceux qui comprennent ou possèdent mes particularités. Bon, ce n'est pas parfait évidemment, mais c'est tellement mieux que quand je vivais un faux moi !

Du reste, je trouve au contraire que ce post a tout à fait sa place ici, vu comme il est proche des difficultés de bien des gens de ce forum. Biper et Clive ont d'ailleurs raison, le fait que tu t'en rendes déjà compte est une très bonne chose, certains restent torturés par ces problèmes jusqu'à la quarantaine, cinquantaine, voir encore après. Oh, et bien entendu... bienvenue ici Smile
RoyJade
RoyJade

Messages : 515
Date d'inscription : 15/11/2016
Age : 28
Localisation : Généralement chez moi

Revenir en haut Aller en bas

Venue ici partager son malaise social  Empty Re: Venue ici partager son malaise social

Message par Babek le Lun 21 Oct 2019 - 17:32

Merci à tous pour vos messages qui me réconfortent Smile

@Clive, j'ai une confiance en moi quasi-nulle que je culpabilise d'être ainsi faite et pense que je ne suis pas dans le vrai. Que je loupe une partie de ma jeunesse tellement je n'arrive pas à me lâcher comme il faut avec les gens... mais je réalise que si je continue de penser ainsi je n'y arriverai jamais. Mais je compte travailler sur ça avec des psys.
J'ai été en dépression, ça va mieux, même si je sens qu'elle subsiste. Elle vient du fait que ne m'étant jamais sentie comprise j'ai été très isolée (+ problèmes de famille qui n'ont pas été bénéfiques à mon terrain psychologique assez fragile à l'origine). Je ne sais pas si je peux parler de HP me concernant, il est vrai que j'ai sauté une classe et qu'on m'a toujours qualifiée d'assez mature pour mon âge, j'évoquerai le sujet et attendrai évidemment le diagnostic avant d'avancer quoique ce soit ! Mais je m'aperçois que les gens les plus à même de me comprendre sont les HP...
Ton message est très bienveillant et me donne de l'espoir, merci encore.

@RoyJade quel courage il faut, et je te félicite comme tu dis avoir réussi ! cela demande beaucoup de confiance en soi pour ne plus mettre de filtre... une fois le cap franchi de l'acceptation de soi, tout doit paraître plus doux, la vie plus facile. Comme je t'envie !
Et puis merci beaucoup Wink
Babek
Babek

Messages : 13
Date d'inscription : 21/10/2019
Age : 19
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Venue ici partager son malaise social  Empty Re: Venue ici partager son malaise social

Message par Alcedo le Lun 21 Oct 2019 - 18:44

Merci pour ton retour !

La confiance en soi, ce n'est, à mon sens, ni quelque chose que l'on a, avec lequel on nait, ni quelque chose qui se "construit". C'est plutôt quelque chose qui se "déconstruit", quand on apprend à détricoter peu à peu les pseudo-croyances qui nous retiennent ("je suis nul, je suis pas doué..."). Pseudo-croyances qui sont des pensées parasitaires, et pas notre véritable "avis" sur nous-même. J'en parle un peu sur ce topic : https://www.zebrascrossing.net/t37739-chercher-les-reponses-en-soi.

La culpabilité, c'est hélas un des pires trucs que l'on peut ressentir. La plupart des émotions nous traversent (et c'est très bien, si on ne les retient pas). Certains sentiments nous affectent plus ou moins avec force, plus ou moins en profondeur. Mais la culpabilité, c'est comme un sac de graines pourries qui vient germer en toi (et qui ne vient pas de toi à la base, toujours la même chose). Et chaque jour, une nouvelle graine pourrie peut sortir, et te pourrir l'instant présent. C'est hélas une technique très subversive et très efficace de "manipulation", car le manipulateur n'a qu'à planter son sac de graines et se barrer, la personne qui les "reçoit" les fera germer et éclore sans qu'il n'ait besoin de rester près d'elle.

Maintenant, c'est quoi, "bien vivre" ou "réussir" sa jeunesse ? Boire, s'arracher la gueule, tester des trucs illicites, coucher par ci ou par là ? Aller en boîte, en club, en teuf ? Traverser la France en stop ? Planter l'école ? Moi j'ai passé un p****n de nombre de soirées entre 18 et 25 ans à suivre mes potes en boîte, alors que je déteste la foule, je déteste le bruit, je déteste danser, et je détestais dans 98% des cas la musique qui y passait. Sauf que, je suivais le groupe. Est-ce que j'ai "réussi" ma jeunesse du coup, selon tes critères, selon toi ?
Ce que tu vis, toi, en ce moment, cette prise de conscience qui émerge, je l'ai fait cette année.....

Après, oui, l'isolement est quelque chose de terrible. L'être humain, pour s'épanouir, a besoin de relations avec ses pairs, d'échanges, de discussions, d'interactions. Il y a eu des expériences horribles, notamment dans des orphelinats d'Europe de l'Est. Le constat est aussi violent qu'incontestable : un bébé qui est très attentivement nourri, soigné, changé, mais qui n'a aucune autre interaction humaine va se laisser mourir dans des délais très brefs et de façon irrémédiable. Cela ne change pas vraiment lorsque l'on grandit. Hélas, pour des gens comme nous, l'alternative est là : trouver des relations "de qualité" ou "nourrissantes" si tu préfères d'un côté, et "jouer un rôle", "faire le minimum syndical" avec les autres. Smile

Sinon, si tu veux mon humble avis, ne t'embête pas à passer le test. Ou pas tout de suite, en tous cas. Rien que dans ta façon de t'exprimer, dans tes questionnements, dans ce que tu évoques, on sent qu'il y a du HP en toi. Bon après si tu as entre 300 et 500 dollars à claquer et que tu veux absolument savoir, alors libre à toi. Dent pétée
Alcedo
Alcedo

Messages : 3280
Date d'inscription : 12/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Venue ici partager son malaise social  Empty Re: Venue ici partager son malaise social

Message par RoyJade le Lun 21 Oct 2019 - 20:04

Oh, je ne dis pas que je n'ai plus de filtre, ils sont juste moins envahissants, je ne les confond pas avec ma propre personnalité et la plupart des gens savent que j'en porte volontairement un avec eux (généralement car je le leur dit). Ma confiance est loin d'être parfaite aussi : là où je suis à l'aise sur un terrain que je maitrise ou sur lequel j'ai été accepté, il m'est toujours extrêmement difficile d'avancer en terrain inconnu ou d'aborder des gens que je ne connais pas. Mon besoin de reconnaissance lui aussi est toujours aussi grand, j'ai besoin d'avoir des avis positifs sur ce que je fais pour avancer, comme presque tout le monde
L'acceptation de soi aide effectivement beaucoup. Ne crois pas pour autant que ce soit une idylle : savoir quelles sont les potentielles difficultés ne les résout pas miraculeusement ! D'ailleurs, s'accepter ne permet pas à tout le monde d'être heureux ; cela m'aide moi car j'ai besoin de définir clairement les choses pour décortiquer les problématiques et exploiter les avantages. Après, ce n'est que ma vision des choses ^^
RoyJade
RoyJade

Messages : 515
Date d'inscription : 15/11/2016
Age : 28
Localisation : Généralement chez moi

Revenir en haut Aller en bas

Venue ici partager son malaise social  Empty Re: Venue ici partager son malaise social

Message par Alcedo le Lun 21 Oct 2019 - 21:31

Effectivement, l'acceptation de soi n'est pas forcément une idylle. Mais je pense que c'est indispensable. Tout comme la connaissance de soi, et notamment via le biais des émotions (oui, j'ai zappé de te parler de ça, mais apprendre à reconnaître, à ressentir, et à laisser passer ses émotions peut vraiment aider).
L'objectif de tout cela n'est pas forcément d'aller "mieux", ou d'avoir une "super confiance en soi". Mais plutôt, plus on se connait soi, plus on connait ses faiblesses, plus ses particularités, moins cela laisse de prise aux autres pour profiter de soi, ça leur laisse moins de "pouvoir".
Alcedo
Alcedo

Messages : 3280
Date d'inscription : 12/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum