La mode d'être 'Asperger'

Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty La mode d'être 'Asperger'

Message par Citadelle le Mer 18 Sep 2019 - 23:43

Depuis maintenant quelque années, après avoir appris d'avantage de choses dans les recherches de l'autisme et ses formes, cela à finit par toucher les médias, qui ont commencé à insérer les aspergers dans des romans à succès, ensuite dans les films, ça a fini dans quasiment tout les magazines et maintenant les séries.
Ca a fini par devenir un vrai 'mouvement de mode', maintenant chaque personne se sentant à part pourra facilement être tenté de chercher des informations sur l'autisme sur internet, lire, voir des test et se convaincre d'être autiste en autodiagnostiquant le spectre. Nous irons jusqua la mère qui trouvera seule ou avec son professeur son enfant spécial et penserait avoir engendré un individu hors norme supérieur au autres par ses capacités. Cela peut sembler drôle ou même vexant sachant ce qu'est réellement l'autisme mais c'est ainsi, on veut voir du particulier, de l'hors du commun.
Cette même mère ira avec son fils chez une psy, qui par des test trop bancaux et une connaissance insuffisante donnera le diagnostique tant attendu 'de l'autisme'. Nous pourrons dire ce que nous souhaitons, mais nous sommes bien placés sur ce forum pour savoir à quel point les psy peuvent être incompétents et combien il faut en voir pour trouver le bon.
On voit tellement de personnes ayant un 'un spectre de l'autisme' selon eux, alors qu'il représente seulement entre 0,5 et 2% de la population.

Je pense que c'est bien d'insérer des aspie dans des personnages surtout principaux et les mettre en avant, mais sachant cela quest ce qui pousse tant ce public et tout ce monde à en être attiré? Qu'a l'homme aujourd'hui, on dit souvent que pour aimer une fiction il faut savoir rentrer dans le personnage, s'identifier à lui, l'asperger est devenu bien plus attrayant qu'un simple surdoué, un tueur en série ou un super héro, si on peut dire que l'aspie n'en est pas déjà en dans le genre qu'on lui donne. Finalement l'homme moderne ne se sent t'il pas coupé des autres et tends à un rapprochement avec le personnage?
Citadelle
Citadelle

Messages : 94
Date d'inscription : 28/12/2017
Localisation : LV-223

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par siamois93 le Mer 18 Sep 2019 - 23:57

C'est peut-être ce droit d'être différent que revendique l'aspie dans ces films/séries qui plait. Sans doute que ses souffrances ne sont pas trop mises en scène.
Tu penses que «The Accountant» est un exemple ?
https://youtu.be/3KQX2sIhQJY
siamois93
siamois93

Messages : 9269
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par Citadelle le Jeu 19 Sep 2019 - 0:16

La différence est pourtant marqué par quasiment tout les personnages, son côté réel peut être en part égale avec bien d'autre profils.
Je ne l'ai pas vue pour le moment, sur la bande d'annonce il a l'air bien, mais sur le plan réaliste je ne trouve pas que ça colle, on renvoie encore au super héro, ça me semble caricaturé et trop 'net' comme image.
Citadelle
Citadelle

Messages : 94
Date d'inscription : 28/12/2017
Localisation : LV-223

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par Vincenz' le Jeu 19 Sep 2019 - 2:23

S'il est vrai qu'il y a des "faux-positifs" et des auto-diagnostiques injustifiés, il y a encore aussi beaucoup de non-diagnostiqués et de faux-négatifs Fournaise... et même, je ne crois pas qu'il y ait tant de gens se disant autiste sans l'être, en tout cas autour de moi les seuls "auto-diagnostiqués" sont soit en attente de tests (ou de deuxième avis) soit des personnes qui ont découvert la problématique autistique à un âge où attendre des années pour des tests ne vaut plus le coût ou qui tout simplement se sont acceptés comme ils sont et donc ne se posent plus ce genre de questions...
Vincenz'
Vincenz'

Messages : 9348
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 26
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par Citadelle le Jeu 19 Sep 2019 - 2:50

Vincenz' a écrit:S'il est vrai qu'il y a des "faux-positifs" et des auto-diagnostiques injustifiés, il y a encore aussi beaucoup de non-diagnostiqués et de faux-négatifs Fournaise... et même, je ne crois pas qu'il y ait tant de gens se disant autiste sans l'être, en tout cas autour de moi les seuls "auto-diagnostiqués" sont soit en attente de tests (ou de deuxième avis) soit des personnes qui ont découvert la problématique autistique à un âge où attendre des années pour des tests ne vaut plus le coût ou qui tout simplement se sont acceptés comme ils sont et donc ne se posent plus ce genre de questions...

Je suis entièrement d'accord pour les faux-négatifs, ça arrive très souvent.
Mais finalement comment nier l'effet du placebo? Certains troubles qu'on peut attribuer a l'autisme peut être attribué au thqi, au stresse, a un choc, a une dépression, à un tas de troubles de la personnalité.
Quand on se fixe sur un trouble précis, c'est difficile de s'en détacher.


Citadelle
Citadelle

Messages : 94
Date d'inscription : 28/12/2017
Localisation : LV-223

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par Chunapeuprès le Jeu 19 Sep 2019 - 6:14

Y’a plus sexy comme particularité que autiste, dans l’esprit des gens, je pense... (hp au hasard tongue )
Donc parler de mode...
Chunapeuprès
Chunapeuprès

Messages : 18439
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 39
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par My_illusion le Jeu 19 Sep 2019 - 9:21

Il y a effectivement la « blague » du : « tu fais ton autiste? » qd qqn s’éloigne du groupe. Lecture binaire pour le coup car yes y’a 10 000 raisons à un éloignement social.
My_illusion
My_illusion

Messages : 2952
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 35
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par scorame le Jeu 19 Sep 2019 - 10:26

tien fournaise coucou Smile

Tu as raison dans ton énoncée tu sais , je suis asperger HPI ,j'ai connue l’errance diagnostique ,de facto suis fort bien placé pour évoquer les charlatants qui pullulent , les psychiatrie dans son ensemble science inexact imprécise . Je met cette vidéo ,j'adore la série , le personnage de shun dans good doctor est vraiment extrapolé dans le comportement cela dis , fallacieux, nullement une attitude comportementale de la majorité, c'est caricaturé,le public est trompé , l'asperger est un handicape invisible , en grandissant le phénomène compensatoire officie , tout se passe a l'intérieur par ailleurs .



I love you fournaise .


Dernière édition par scorame le Jeu 19 Sep 2019 - 12:29, édité 1 fois

scorame

Messages : 119
Date d'inscription : 13/11/2017
Localisation : LANDES

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par J043947.08+163415.7 le Jeu 19 Sep 2019 - 10:52

Comme la tendance à voir des PN partout, alors que de nombreux troubles de la personnalité ne supposent pas le diagnostic de PN même si certaines manifestations leur sont communes.
J043947.08+163415.7
J043947.08+163415.7

Messages : 2576
Date d'inscription : 01/08/2019
Age : 45
Localisation : La tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par Loxosceles le Jeu 19 Sep 2019 - 10:55

Il fut un temps où les mères qui voulaient avoir un enfant exceptionnel pour donner du sens à leur quotidien morne le qualifiaient d'enfant indigo. C'était beaucoup plus commode encore, puisqu'il n'existe aucun diagnostic pour cette invention d'un bouquin new age... J'ai un ami qui a été vu comme ça et qui a vécu l'enfer, fait des conneries pour sortir de cette étiquette, été trahit par sa famille suite à ça, etc. Bref ça existera toujours... Et je ne sais pas si se focaliser sur les faux positifs apporte du bon, finalement... J'ai lu l'article de 2014 du blog d'Odieux connard sur cette mode et j'ai trouvé cette dénonciation dangereuse et stigmatisante. Au fond, que les gens fassent ce qu'ils veulent, le vrai problème est plutôt du côté de la psychiatrie. Pour ma part j'ai découvert très tard que j'avais une forte correspondance avec le spectre autistique, et si mon diagnostic psychiatrique ne l'indique pas, il pourrait être cohérent avec, et pourquoi m'ennuyer à faire toutes les démarches après mon parcours erratique avec les psy ? Ça ne m'apporterait plus rien, je suis reconnu comme handicapé de toute façon, et tant pis si ça me met sur le même plan que de faux diagnostics.

Presque toutes les mères voudraient avoir un enfant exceptionnel pour se valoriser. On ne peut pas lutter... L'important est qu'au moins elles lui accordent un minimum d'intérêt, dans ce cas (ce qui n'est, soi dit en passant, pas toujours le cas des authentiques autistes qui passent sous le radar et ne stimulent pas suffisamment l'instinct maternel, d'après ce que je crois savoir).
Loxosceles
Loxosceles

Messages : 608
Date d'inscription : 22/07/2016
Age : 47
Localisation : Saint-Etienne

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par Invité le Jeu 19 Sep 2019 - 12:04

Un blog que j'aime bien et qui avait fait un bel article là-dessus :
https://antredelachouette.blogspot.com/2019/02/lautodiagnostic-de-hpi-autisme-etc.html

Et qui souligne bien le problème que cette mode peut poser pour l'autre autiste (négation de sa particularité), pour la communauté d'accompagnement (dispersion des réponses) et pour la personne concernée elle-même (erreur de compréhension de soi).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par Loxosceles le Jeu 19 Sep 2019 - 14:02

J'ai lu pas mal de commentaires de cet article et j'en ai le tournis. Je réalise que ça me met vraiment mal à l'aise, comme sujet... Quand on a galéré toute sa vie et qu'on cherche une raison à nos problèmes (je sors de 6 années de psy que je viens d'interrompre pour essayer de me prendre en charge moi-même et parce que ça coûte très cher, je ne travaille plus depuis 2000, j'ai traînaillé dans des CMP, divers cabinets de psys en tous genres, dans des assos de chômeurs, jusqu'à ce qu'une psychologue m'oriente vers un diagnostic de handicap et vers un psychiatre digne de ce nom qui pourrait étudier la question, et qui a effectivement confirmé mes difficultés sociales et psychologiques... redoublements, errances scolaires, difficultés professionnelles et relationnelles, abandon/rejet/indifférence par les adultes au point que j'en ai presque honte, d'en être passé par tout ce parcours d'échec et d'errance jusqu'à finir par m'accepter un tant soit peu), qu'on s'en tient à l'auto-diagnostic parce que, bordel, c'est hyper-compliqué toute cette merde, tout ça réactive mon syndrome de l'imposteur. Et si j'étais comme ces "wannabe" qui veulent se trouver des excuses pour leurs défauts ? Sauf que moi je vis un handicap de merde, que j'en ai les larmes aux yeux et que franchement, j'arrive pas à en vouloir à ces gens. Je me dis que ce monde manque vraiment de sens et est bien rempli de souffrance pour qu'on en soit réduit, par ignorance, à trouver ça cool d'être autiste (je ne suis pas du tout sûr de l'être pour ma part mais il y a des signes forts, quoiqu'il en soit il y a des difficultés équivalentes et ressemblantes).

Non, franchement c'est bien triste. Et ces articles me font peur, parce que sur le fond ils ont sans doute raison, ce phénomène doit exister, mais est-il si fréquent que ça ? Si la prévalence de l'autisme est de 0,5%, cela concerne 350 000 personnes en France, et combien dans toute la francophonie ? Par conséquent, il n'y a rien de très choquant à imaginer que 1000 ou même 30 000 d'entre eux pourraient vouloir se rassembler sur une page facebook, et donner ainsi une fausse impression de surreprésentation. Avec parmi eux, combien d'imposteurs réels ?

La complaisance des psys qui font des diagnostics cadeaux est beaucoup plus problématique que les faux auto-diagnostics, du moment que ces faux diagnostics demeurent prudents et sujets à étude et remise en cause. L'important est certes de comprendre comment fonctionnent par exemple, les facteurs de comorbidité dans l'autisme ou l'autisme Asperger, pour voir si ces diagnostics ne peuvent pas fausser une auto-évaluation (là je me réfère à mon propre cas, notamment, puisqu'il y a une bonne liste de "problèmes" dans mon dossier psychiatrique...).

Bref, désolé, je veux pas faire de ce topic une affaire perso, mais c'est juste que ça me met vraiment mal à l'aise, quoi.
Loxosceles
Loxosceles

Messages : 608
Date d'inscription : 22/07/2016
Age : 47
Localisation : Saint-Etienne

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par Invité le Jeu 19 Sep 2019 - 14:54

On parle même de 1% donc ça pourrait être 650-700 000. Mais la France est un peu (beaucoup) à la ramasse sur la question. J'avais une amie au Canada qui travaillait dans ce domaine et qui était effarée de nos retards sur cette question y compris et surtout chez les professionnels.

Pour le côté néfaste, cela dépend du faux auto-diagnostique. Il peut être nocif s'il tire la couverture ou se fait porte parole. On peut parler du cas compliqué de Rudy Simone... Qui s'est plus ou moins décrétée porte-parole de l'autisme au féminin à une période, notamment à travers de ses ouvrages. Puis un jour décide qu'elle n'est plus autiste grâce à son nouveau régime alimentaire (sic), puis plus tard le redevient, bref... J'ai du mal à voir une telle attitude comme bénéfique et utile pour les autistes.

Donc oui, c'est une question très compliquée, et où je te rejoins, c'est très compliqué pour les vrais autistes non diagnostiqués de trouver leur place dans cet échiquier. Malheureusement, sans diagnostic, on a que l'incertitude et toujours quelque part en soi ce sentiment d'imposture. Mais je pense que ces personnes-là, elles sont plus dans une recherche de réponses sur soi, que dans une revendication vis-à-vis des autres. Ce n'est pas vraiment des wanabe qui se disent que ça serait cool (et flatteur pour le QI) de ressembler à Malcolm ou Sheldon Cooper ou qui croient et jouent sur les mythes (tel que le « génie » est nécessairement autiste).

Je me permets de le dire parce que je suis dans une position assez semblable à la tienne, Loxosceles. C'est pas du tout hostile. Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par St'ban le Jeu 19 Sep 2019 - 15:15

Chuna a écrit:Y’a plus sexy comme particularité que autiste, dans l’esprit des gens, je pense... (hp au hasard tongue )
Donc parler de mode...

Canon est plus sexy que HP dans l'esprit des gens Mort de rire
St'ban
St'ban

Messages : 9071
Date d'inscription : 24/10/2018
Age : 99
Localisation : Belgium (Région Namuroise)

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par Invité le Jeu 19 Sep 2019 - 15:19

Xerox plus qu'eux deux réunis. Papy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par Vincenz' le Jeu 19 Sep 2019 - 15:45

Κίρκη a écrit:On peut parler du cas compliqué de Rudy Simone... Qui s'est plus ou moins décrétée porte-parole de l'autisme au féminin à une période, notamment à travers de ses ouvrages. Puis un jour décide qu'elle n'est plus autiste grâce à son nouveau régime alimentaire (sic), puis plus tard le redevient, bref... J'ai du mal à voir une telle attitude comme bénéfique et utile pour les autistes.

Sauf que dans ce cas-là, moi, ce qui me dérange, c'est pas que la personne se dise (ou non) autiste. En fait je m'en fou de ce qu'elle pense d'elle-même. Ce qui est dérangeant, c'est de s'être auto-décrétée porte-parole sans rien demander à personne, d'utiliser sa notoriété pour se faire du fric sur le dos de l'autisme, de surfer sur un pseudo-militantisme alors que de ce que t'en dis elle ne milite pas et de partager des conneries absurdes allant à l'encontre de tout le savoir scientifique. Le reste, c'est sa vie et on s'en fou un peu en fait ?

Je ne peux qu'ajouter mon témoignage à celui de Loxo : pas de diagnostique, un CRA qui a été très... bizarre... et à ignorer la possibilité que des traits soient compensés (HQI / mère éducatrice spécialisée / environnement ultra-adapté à mes problèmes / 10ans de remises en question et de travail pour me normaliser), une psychologue habituée à l'autisme qui est convaincu que je le suis... et pourtant j'ai eu beaucoup de mal à aller voir des autistes pour leur demander des conseils parce que j'avais lu ce genre de propos contre les "faux autistes" et j'avais la trouille de venir prendre du temps qu'il faudrait consacré à quelqu'un d'autre, dans une communauté dont je ne ferais peut-être pas parti.

Imaginons que je sois autiste, est-ce que cette chasse aux sorcières m'aide vraiment ? Est-ce qu'elle aide vraiment tous les gens qui, comme moi, sont passé entre les mailles du filet parce que trop sociable pour être autiste selon les médecins des années 90/2000 ?

Est-ce que ça serait pas plus intéressant de se battre pour que les autistes invisibles, ceux qui ne sont ni très déficients et non verbaux ni des Einstein ou des Schovanec soient vraiment compris et reconnus, plutôt que de lutter pour que les non-autistes ne puissent pas s'identifier comme autiste ?
Vincenz'
Vincenz'

Messages : 9348
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 26
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par Invité le Jeu 19 Sep 2019 - 17:03

Relis mes propos, tu verras que c'est la même chose qui nous gêne tous les deux...
Κίρκη a écrit:[à propos de Rudy Simone]
Qui s'est plus ou moins décrétée porte-parole de l'autisme au féminin à une période
Κίρκη a écrit:[à propos des autistes non-diag]
c'est très compliqué pour les vrais autistes non diagnostiqués de trouver leur place dans cet échiquier. Malheureusement, sans diagnostic, on a que l'incertitude et toujours quelque part en soi ce sentiment d'imposture. Mais je pense que ces personnes-là, elles sont plus dans une recherche de réponses sur soi, que dans une revendication vis-à-vis des autres.

Donc je ne comprends pas le sens de ton « Sauf » qui semble indiquer que je dis le contraire de ce que je dis... Je trouve ça maladroit et blessant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par Vincenz' le Jeu 19 Sep 2019 - 17:37

En effet je ne t'avais pas compris, mais j'ai plus utilisé ton message pour répondre à la problématique en général. Désolé de t'avoir blessé, c'était pas du tout mon intention.

(et c'est loin d'être une excuse, mais je suis vraiment crevé... tu connais mes capacités sociales habituelles, aujourd'hui c'est pire...)
Vincenz'
Vincenz'

Messages : 9348
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 26
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par Invité le Jeu 19 Sep 2019 - 17:40

D'accord, merci de ta précision. Il n'y a pas d'offense personnelle retenue. Bon courage pour ta fin de journée, j'espère qu'elle te permettra de te ressourcer un peu.

(De mon côté, je vais arrêter d'esquiver mon ménage, enfin je vais essayer.)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par River le Jeu 19 Sep 2019 - 19:58

Ce serait difficile de voir ce qui pourrait vraiment être à la mode dans le fait d'être Asperger avec tout ce que ça peut impliquer de complexe et délicat dans les vécus personnels, et l'horreur ou le rejet que ça provoque souvent chez le citoyen moyen.
Ou plutôt, il faudrait voir chez qui et auprès de qui ça pourrait être à la mode, au sens de revendiquer ça au-delà du privé, comme si c'était une religion, une orientation ou une alimentation choisie, ou autre. À la manière des personnalités anglo-saxonnes choisissant d'étaler leurs "particularismes" et de mélanger espace personnel et public.

Et ça oriente vers quelques directions données (les minorités agissantes ou bruyantes), ça caricature et dénature beaucoup la condition autistique, dans toute la variété existante.

Souvent les Asperger ignorent les modes, ou bien n'y prêtent pas du tout d'intérêt.
Après, quand on parle d'Asperger, on ne peut pas ignorer la diversité du spectre.
Le syndrome d'Asperger renvoie à l'autisme sans déficience intellectuelle et donc de l'intelligence moyenne au haut potentiel avec tous les degrés qui ne sont eux-mêmes que des échelles et non des valeurs.

Pour la question de la mode ou de l'affichage public...
D'un côté il y a les profils de personnes autistes "engagées", personnes publiques, intellectuelles, artistiques, ou autre, qui proposent leur matière s'ils en ont pour sensibiliser à cette diversité. Il y a là des causes à défendre si ces gens décident librement de donner de leur personne dans un but sociétal, scientifique, pédagogique, humaniste ou autre. Et là, on a plus à faire à du militantisme ou de l'activisme que de la mode, quelqu'en soit le contenu ou l'effet voulu ou provoqué.

D'un autre, il peut y avoir ces personnes "revendiquantes" qui sont dans cette image et cette tendance à faire étalage de sa personne par le prisme d'un seul trait, en opposition (réelle ou apparente) à la société telle qu'elle se présentent à leurs yeux.
Ce serait certains "marginaux" (mais pas vraiment en fait) cherchant à se créer un contre-mouvement contre la société telle qu'ils la perçoivent ou conçoivent. Donc en somme quelque chose qui en effet ressemble à de la contre-culture populaire, en bref faire d'une minorité quelque chose qui rentre très bien dans la masse et finalement lui est assez semblable si ce n'est d'être à sa bordure, alors que la question ou le sujet n'est pas forcément intrinsèque à l'autisme. L'effet de bande ou d'obédience... ça peut dériver vers beaucoup d'apparence, de discours ou d'image...

C'est un peu l'effet non désiré (ou conscient) et le mauvais impact de la plupart des médias et cultures de masse qui se diffusent bien, mais simplifient beaucoup, un peu analogique à la zébritude par exemple. Et malheureusement, il y a des gens influençables. En popularisant le thème ça peut créer de l'ouverture, ça peut aider des individus à s'identifier... ou bien ça peut créer plus de "catégories" et de préjugés... et plus d'incompréhension dont pourront "souffrir" d'autres à cause des idées reçues propagées ailleurs.

River

Messages : 57
Date d'inscription : 01/01/2019
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par Citadelle le Ven 20 Sep 2019 - 1:58

par scorame Hier à 10:26
Tu sais quoi? c'est exactement cette série hier soir qui ma donné envie d'écrire ce sujet, je suis d'accord avec toi : )

par Κίρκη Hier à 12:04
J'ai lue le blog, notamment le sujet lautodiasgnostic hpi, je trouve le témoignage assez sympa en soit et ça dénote bien les différents profils, mais je ne serais pas d'accord sur certains points. Notamment sur une certaine éloge par moment faite au psy et au besoin urgent d'une prise en charge, ensuite sur le rabaissement à propos des écrivains et blogueurs qui vantent les profils atypique en disant qu'ils ne veulent que l'argent, je trouve que si ça fait du bien au personnes pourquoi pas en réalité si on y pense le psy coûte plus chère et peut faire plus de mal? Je pense qu'on sous estime parfois ses propres capacités, c'est dans une certaine contradiction sur mon avis à propos du mal des autodiagnostiques mais finalement cela ne dépends que de la personne, et sur le coup je parle plutôt des personnes qui veulent réellement se considérer aspie ou autre uniquement pour l'égo' comme cité dans l'article par rapport à certains 'wannabe'.

par Chuna Hier à 6:14
par St'ban Hier à 15:15
Mais c'est sexy! study
A moi les mecs mignons des BU!!!! Crazy
(pardon je m'égare, je reprends mon sérieux)

Κίρκη Hier à 14:54
Vincenz' Hier à 15:45
Par rapport a Rudy Simone je suis d'accord, mais combien de personnes font ça? C'est quelque chose de très commun, comme quoi nous pouvons facilement rentrer dans un 'profil' pour de faux et convaincre un bon nombre de personnes.

par River Hier à 19:58
C'est certain que ce n'est pas envisageable de souhaiter devenir aspie en étant en connaissance de cause. Non pas pour son image mais la complexité que ça engendre sur ses relations et son rapport à soi, je pense que c'est effectivement compliqué avec le citoyen moyen et un grand nombre de gens, mais avec cette catégorie tout est compliqué non? ahah
Je vois la manière dont tu as souhaité schématiser ces différents groupes appartenances, je ne pense pas qu'il y ait un profil fixe de personnes qui veulent s'identifier aspie, je pense que c'est plus compliqué que ça, pour simplifier on parlerait des 'wannabe' encore. Le problème se situerait en plus grande nombre dans ceux qui souhaitent revendiquer et les marginaux bien qu'on puisse en trouver partout.




Citadelle
Citadelle

Messages : 94
Date d'inscription : 28/12/2017
Localisation : LV-223

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par Citadelle le Ven 20 Sep 2019 - 2:04

Thalestra a écrit:Comme la tendance à voir des PN partout, alors que de nombreux troubles de la personnalité ne supposent pas le diagnostic de PN même si certaines manifestations leur sont communes.
Sans oublier le borderline, bipolaire, et le tdah
Il y a quelque années c'était très en vogue de voir des tendances homosexuelles aussi
Citadelle
Citadelle

Messages : 94
Date d'inscription : 28/12/2017
Localisation : LV-223

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par Madame Picodon le Ven 20 Sep 2019 - 7:53

Je m'isole régulièrement au travail. 
Je suis prof et il y a du bruit permanent dans la classe donc sur la pause méridiennne je m'isole. Seule. Avec mp3 dans les oreilles. 
Pour me recentrer et "de stresser".
J'ai été cataloguée d'autiste. 
Ça m'a bien rire parce que je me suis dit que ces couillons de collègues, pour être polie, ne connaissaient pas l'autisme. Et c'est d'autant plus dommageable que par mon métier on doit connaître l'autisme, les hpi et un peu de psychologie adolescente. 
Je leur ai juste suggéré de se documenter et de lire sur l'autisme. 
Reponse, pas la peine. Je sais déjà. Et ben vous savez mal les cocos... 

Du coup j'y ai trouvé mon intérêt. J'ai la paix et je peux méditer sur la pause méridienne..... 
Et une collègue que je ne peux pas voir tellement elle est méchante avec tout le monde, m'a dit qu'elle ne voulait plus me parler vu "ma maladie autistique"....


Je pense comme Fournaise. 
Être autiste et mettre en avant des autistes c'est à la mode comme il y 15 ans c'était à la mode d'exposer des couples homosexuels qui voulaient se marier. 
A quand la prochaine mode ? Et sur quoi ????
Madame Picodon
Madame Picodon

Messages : 2841
Date d'inscription : 28/03/2019
Age : 42
Localisation : Ds mes fringues

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par izo le Ven 20 Sep 2019 - 14:19

Sont sympas tes collègues dis moi MMe Picodon, ceux là même à qui on confie on peut le dire, l'éducation Civique des enfants.  Tu fais bien de t’en isoler. 
Pour revenir au sujet, ce que vous pensez être une mode n’en est pas en fait, selon moi, c’est juste une façon collective de s’approprier le truc. C’est du machage collectif qui prend appui sur des clichés lesquels véhiculent des représentations lesquelles servent à bâtir les représentations sociales. On objective à mort ce faisant le sujet, comme en effet celui de l’autisme mis aux sauces diverses et variées, pour un façonnage commun. D’où les stupéfiantes accentuations. Patience, ça va se calmer je pense, comme pour tout en effet.
izo
izo

Messages : 3739
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par fift le Ven 20 Sep 2019 - 14:37

Fournaise a écrit:
Thalestra a écrit:Comme la tendance à voir des PN partout, alors que de nombreux troubles de la personnalité ne supposent pas le diagnostic de PN même si certaines manifestations leur sont communes.
Sans oublier le borderline, bipolaire, et le tdah
Il y a quelque années c'était très en vogue de voir des tendances homosexuelles aussi

J'ajouterai les hyperactifs également (peut-être un peu plus ancien).
Je pense qu'une bonne partie de ces "modes" vient du fait qu'on peut essayer de se rassurer quand son enfant a des difficultés / est turbulent : il est plus commode de considérer que ces difficultés viennent d'un handicap plutôt que du caractère ou du comportement.

En ce qui me concerne, cette "mode" m'a beaucoup freiné dans ma démarche, justement parce que je ne voulais pas être associé à quelqu'un qui se trouve une excuse facile.
Aujourd'hui, j'ai un diag négatif d'autisme, mais la difficulté qu'a eu le médecin à se prononcer m'a rassuré sur la légitimité de ma démarche.
Par contre, je sais aussi que je suis à la limite et qu'en fonction de la situation ou de mon état de fatigue, je bascule d'un côté ou de l'autre.

(je ne parle pas de l'absence d'empathie ou de la compréhension des relations sociales, qui sont permanentes, mais des "vraies" difficultés telles que crises de meltdown/shutdown, épuisement, intolérance aux bruits ou stimuli visuels, etc).

fift

Messages : 6055
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 43
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par Madame Picodon le Ven 20 Sep 2019 - 16:58

Ah les. Hyperactifs.... 
Ils sont tjs à la mode si je puis dire....
Un enfant qui bouge en classe est hyperactif.... 
J'avais protesté l'an dernier en conseil de classe. 
Sur. 23 élèves de la 3eme. Prepa métier d'après mes collegues 20 étaient hyperactifs.
J'ai rappelé les "symptômes "de l'hyperactivite. J'ai suivi une formation dessus et j'applique en classe des moyens faciles pour les canaliser.... 
3 collaient parfaitement. Les 17 autres étaient juste très mal élevés.....
Madame Picodon
Madame Picodon

Messages : 2841
Date d'inscription : 28/03/2019
Age : 42
Localisation : Ds mes fringues

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par fift le Ven 20 Sep 2019 - 17:34

Madame Picodon a écrit:
Reponse, pas la peine. Je sais déjà.

Quel que soit le sujet, cette réponse-là est toujours aussi affligeante ...
"Il y a pire que l'ignorance, la certitude de la connaissance"
Me souviens plus qui a dit ça, mais j'y adhère totalement.

fift

Messages : 6055
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 43
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par St'ban le Ven 20 Sep 2019 - 17:53

fift a écrit:
Madame Picodon a écrit:
Reponse, pas la peine. Je sais déjà.

Quel que soit le sujet, cette réponse-là est toujours aussi affligeante ...
"Il y a pire que l'ignorance, la certitude de la connaissance"
Me souviens plus qui a dit ça, mais j'y adhère totalement.


"Il y a pire que l'imprévu, ce sont les certitudes ! "Daniel Pennac
St'ban
St'ban

Messages : 9071
Date d'inscription : 24/10/2018
Age : 99
Localisation : Belgium (Région Namuroise)

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par Madame Picodon le Ven 20 Sep 2019 - 17:58

Oui. 
Mais du coup vous avez pris cette phrase de mes collègues, sortie de son contexte. 
Et qd on lit vos citations, on croit que c'est moi qui ait dit ça. 
Vous avez un peu trop réduit mon propos...


Dernière édition par Madame Picodon le Ven 20 Sep 2019 - 19:42, édité 1 fois
Madame Picodon
Madame Picodon

Messages : 2841
Date d'inscription : 28/03/2019
Age : 42
Localisation : Ds mes fringues

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par fift le Ven 20 Sep 2019 - 18:00

Désolé, c'était bien tes collègues que je visais !

fift

Messages : 6055
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 43
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par Citadelle le Ven 20 Sep 2019 - 22:50

St'ban a écrit:
fift a écrit:
Madame Picodon a écrit:
Reponse, pas la peine. Je sais déjà.

Quel que soit le sujet, cette réponse-là est toujours aussi affligeante ...
"Il y a pire que l'ignorance, la certitude de la connaissance"
Me souviens plus qui a dit ça, mais j'y adhère totalement.


"Il y a pire que l'imprévu, ce sont les certitudes ! "Daniel Pennac

Je trouve plus évoquant "Il y a pire que l'ignorance, la certitude de la connaissance"
Je suis totalement d'accord, sans oublier la médication avec.. c'est réellement choquant.
Citadelle
Citadelle

Messages : 94
Date d'inscription : 28/12/2017
Localisation : LV-223

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par Opossum le Ven 20 Sep 2019 - 23:28

Hello,
Franchement, se dire qu'on pourrait éventuellement avoir un comportement en lien avec une personne incapable de parler et qui hurle dès que l'on déplace un objet de son environnement n'est pas sexy du tout.  
Et finir par le trouver est encore moins sexy, si c'est jamais possible.

Asperger fait rêver car y est associé dans l'imaginaire un type d'intelligence quasi magique.  
Tout comprendre sans devoir "apprendre" ni faire l'effort de parler ou de théoriser, car le traitement des informations se fait de manière globale et non séquencée, sur base de comparaisons pour une recherche systématique des patterns récurrents.
C'est la science infuse.  
https://www.larecherche.fr/sant%C3%A9-neurosciences-autisme-publications/lintelligence-singuli%C3%A8re-des-autistes
Reste que la capacité à en faire usage utilement est une autre histoire.
Et ceux qui y arrivent et peuvent s'exprimer de manière claire (être compréhensibles par tout-un chacun) font effectivement rêver.
Ceci n'étant que mon point de vue.
Opossum
Opossum

Messages : 1307
Date d'inscription : 04/08/2019
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par Invité le Sam 21 Sep 2019 - 0:30

Opossum a écrit:Asperger fait rêver car y est associé dans l'imaginaire un type d'intelligence quasi magique.  

Je ne pense pas qu'il y ait de figures archétypales présentes dans l'imaginaire du grand public qui correspondent à cela (au SA, jveux dire).*

Commençons par le début : Le grand public a-t-il une bonne représentation de ce qu'est l'autisme ? Quelle proportion de la population conçoit qu'il y a des autistes "verbeux" ?

*Il y aurait Spock, oui... de loin... INTP jusqu'au bout des oreilles.

Après, est-ce que le grand public voit un lien entre Spock et une façon d'être autiste... ? ça m'étonnerait.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par Opossum le Sam 21 Sep 2019 - 13:33

Je pense que Asperger renvoie souvent à l'image suivante : problèmes avec la reconnaissance des affects + autonomie + intelligence "autre"

A ceci, plusieurs "stéréotypes" peuvent correspondre, suivant la transposition que l'on en fait.
Il me semble que Spock serait un extrême, dans le "problèmes avec la reconnaissance des affects".

Un exemple de transposition serait : sans-froid/cruauté, action, créativité.  
Ce qui correspond aux génies tactiques militaires.

Un autre exemple serait : mépris des sentiments des autres, décision/action, vision
Un manager qui effectue un redressement important dans une entreprise.

Et ce qui me fait rire, c'est la séquence  de transposition suivante: apparente froideur, action, compréhension immédiate des technologies
Néo, dans Matrix, qui "charge" un programme de pilotage d'hélicoptère   Laughing .

Apparemment lier Asperger et introverti ou extraverti serait une erreur.  Ce qui compte est l'incompréhension  de l'expression des sentiments de l'autre lors d'un échange.  En introverti, c'est par manque de relation, en extraverti, c'est possible aussi, par manque de réciprocité dans la conversation.
Opossum
Opossum

Messages : 1307
Date d'inscription : 04/08/2019
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par Invité le Sam 21 Sep 2019 - 16:36

Personne ne connaît le SA, à la louche... soyons réalistes. Pas en France, en tout cas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par Invité le Sam 21 Sep 2019 - 17:31

izo a écrit:Sont sympas tes collègues dis moi MMe Picodon, ceux là même à qui on confie on peut le dire, l'éducation Civique des enfants.  Tu fais bien de t’en isoler. 

Je me suis fait la même réflexion: le gratin. Mort de rire (désolée ça ne doit pas être simple à vivre au quotidien j'imagine)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par Opossum le Sam 21 Sep 2019 - 22:51

Bon, j'avais écrit une réponse très gratifiante narcissiquement.
Il va falloir que je me passe de la gratification, un bug du système l'a mangée.

Pour l'inconscient collectif, c'est normal de ne pas en avoir de représentation autre que symbolique.
Reste à gratter ce qui se cache donc derrière ce mouvement de mode.

Et j'aime assez bien celle que donne une petite recherche sur le sujet, qui est justement induite par cet effet de mode.

Après, si on part de l'image de l'autisme profond, cela donne un tout autre portrait, pas très joli, joli.
Opossum
Opossum

Messages : 1307
Date d'inscription : 04/08/2019
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par Citadelle le Dim 22 Sep 2019 - 1:10

Pour l'expérience de Picodon, je veux bien y croire j'ai un ami qui s'est fait traiter d'autiste par sa famille de manière assez froide a plusieurs reprises simplement à cause de ses crises d'angoisse.
Les gens pensent tout savoir en ayant entendu\lu quelque chose, ça devient un calvaire quand ils se mettent en groupe sur la même déduction, le même bilan.
J'imagine qu'être atteint d'autisme et que tout le monde voit le syndrome avant sa personne doit être très compliqué aussi.
Les cases...
Citadelle
Citadelle

Messages : 94
Date d'inscription : 28/12/2017
Localisation : LV-223

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par fift le Lun 11 Nov 2019 - 4:25

Opossum a écrit:

Apparemment lier Asperger et introverti ou extraverti serait une erreur.  Ce qui compte est l'incompréhension  de l'expression des sentiments de l'autre lors d'un échange.  En introverti, c'est par manque de relation, en extraverti, c'est possible aussi, par manque de réciprocité dans la conversation.

Je trouve ça EXTREMEMENT intéressant comme réflexion, merci Opossum !

fift

Messages : 6055
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 43
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

La mode d'être 'Asperger'  Empty Re: La mode d'être 'Asperger'

Message par Invité le Lun 11 Nov 2019 - 11:26

Les séries "US" qui mettent en scène des personnages ayant le SA sont avant tout conçues pour un public Nord Américain tout comme le film Français "Monsieur je sais tout" à été conçu pour le public Français.

Entre le côté fantastique de la série US et la niaiserie du film Français, le traitement qui est fait de l'autisme est complètement différent mais se rejoigne malgré tout sur un point.
Une mauvaise caricature.

Ma collègue de bureau qui était au courant de mon SA avait du mal à me supporter mais était en adoration devant cette série.
Sans doute parce que bien que pensant en image, je ne projetais pas d'images translucides dans la pièce devant lesquelles elle aurait pu se délecter...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum