Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par higeekomori le Jeu 12 Sep 2019 - 18:40

Salut, voilà, je me glisse dans les traces de quelques prédécesseurs ayant déjà oeuvré ici, dans cette catégorie des bavardages doux, pour créer un topic complémentaire à ceux, déjà existants, de la "lettre à la Mort", la "lettre à la Vie" et la "lettre à votre Re-naissance".

Le style demeure bien sûr libre. En mode "full déconne" ou en mode "sérieux", vous êtes évidemment maîtres et maîtresses de vos mots. Merci toutefois de respecter le point de vue de chacun et chacune, ainsi que toutes les sensibilités exprimées.  Wink

Merci. Courbette






Next! Arrow





.
higeekomori
higeekomori

Messages : 1848
Date d'inscription : 20/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par Invité le Jeu 12 Sep 2019 - 20:38

Preums !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par Vincenz' le Jeu 12 Sep 2019 - 20:57

Comme promis, copié collé de mon message sur l'autre topic :

"Si la blessure saigne aujourd'hui demain elle cicatrisera. Si aujourd'hui vous pleurez demain vous sourirez. Si aujourd'hui la terre semble dépeuplée demain elle vous semblera trop remplie. Si le temps semble s'être arrêté demain il reprendra. Si la vie semble s'être arrêtée elle recommencera.

Ne pleurez pas les instants que je n'ai pas vécu, riez en pensant à ceux que j'ai eu l'honneur de vivre en votre compagnie et continuez à sourire en imaginant ceux que vous aurait la chance de vivre, demain.

Aujourd'hui est mon décès, aujourd'hui n'est qu'un aujourd'hui suivant un hier et précédant un lendemain, d'ailleurs demain le soleil se lèvera, à l'heure prévue, les nuages couvriront sans doute une partie du ciel, les pigeons traverseront aux passages cloutés et bien des humanoïdes vivront sans comprendre pourquoi ce jour-là, particulièrement, est si profondément différent de tous les autres pour vous. Ma fin ne signifie pas la vôtre, la vie continue.

Mes croyances m'obligent à vous signaler qu'au moment où vous lirez ceci, je ne serais guère plus qu'un buffet pour asticots, mais si je n'avais qu'un message à vous transmettre, ce serait le suivant : vous qui pouvez faire ce dont je ne suis plus capable, vivez. Vivez aujourd'hui, et demain, et le jour d'après. Ne le faites pas pour lever la culpabilité des épaules d'un fantôme, faites-le pour ceux qui sont autour de vous, pour tous ceux pour lesquels aujourd'hui n'est pas qu'un aujourd'hui.

Et puis ce n'est pas la fin du monde, je ne suis que mort, ça pourrait être pire."

(bon en vrai si j'avais une maladie grave ou que je comptais me suicider je ferais sans doute un truc stupidement long et personnalisé... mais l'idée générale serait la même, donc je me suis dit "why not ?", et ça finirait sur une blague à la con, parce qu'il faut toujours finir les longs messages tristes par une blague à la con pour remonter le moral du lecteur)
Vincenz'
Vincenz'

Messages : 9349
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 26
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par Invité le Jeu 12 Sep 2019 - 23:21

celui que j'étais n'a pas pu apprécié la vie comme il l'aurait voulu , je pars donc d'une manière inachevée , et après avoir arpenté le monde et mille vies je ne sais toujours pas ce qu'on fout ici

bien sur je connais les réponses habituelles , je les entend mais n'y adhère pas , j'ai bien évidemment les espoirs que chacun pose ou essaie maladroitement de poser mais une autre partie de moi même imagine aisément qu'il pourrait bien ne rien y avoir

on devrait construire ,; on nait sans rien , on repart avec ce qu'on en   afait de ce rien, et on ne croiserait pas les gens par hasard, on serait confronté à des choses non résolues dans les anciens cycles

cela bien sur présuppose des cycles, des indices de réincarnations existent parfois

est ce une illusion ? une construction mentale qui nous pousse à refuser le vide et le non sens ? quand un animal mort le deuil n'existe pas ou si peu , ou caché, parfois oui un peu, une sorte de chagrin animal

quand un être humain part parfois il ya foule et bcp de chagrin, parfois strictement rien , et même pour de bonnes personnes, des gens qui ont fait ou essayé au mieux de faire le bien dans leurs vies

des salauds magnifiques sont parfois adulés jusque là

le cimétière regorge de ces choses effarantes et parfois belles ou laides à la gloire des défunts, comme si il fallait rappeler qui était qui

100 ans plus tard que retiendront ils ? comme dans troy le film , peu occuppent les cases du larousse et encore la culture fait qu'on se souvient de ? et comment ? partiellement

oui nous ne sommes que de passage et même les liens que nous tissons semblent voué à s'effacer

est il important de les nouer quand même ? est ce enregistré, mesuré, pesé sur une balance à la mode égyptienne avec un dieu tout vert ou jaune ?

est ce au contraire que notre âme et ses 21 grammes ses atomes ou dieu sait quoi emporte avec elle ces choses là pour les montrer ensuite pour monter ou descendre dans un lieu dont chacun imagine ou pas le sens, y en a til même un pareil ?

le tunnel et le pré vert , dans toutes les religions  ?je ne suis pas certain, mais qu'en sais je ? je n'en sais rien, je n'ai pas vécu de tci ou d'expérience de mort imminente, je suis déjà mort pourtant , je me rappelle avoir flotté au dessus d'un paysage et d'une église délabrée

pas de tunnel pour moi

que dire , que l'esprit fabule, se gave de drogue avant de partir pour mieux gérer le choc ? que sais je

pourquoi je vous dis toutes ces choses ? pour que vous imaginiez les votres

et que vous compreniez que le plus important finalement dans ce court temps passé sur terre à l'échelle cosmique et quelque part dans mon cas heureusement, vivre l'enfer 150 ans pour quoi faire ?

que le plus important est sans doute d'aimer un peu

et si possible d'aimer fort et bien

on dira plus tard de quelles manières on a aimé car il en existe des millions , des milliards, chacun est unique , chacun saura dire à sa manière , verbale, non verbale, tactile ou par simple présence son amour

parfois cela parait si futile ou ridicule, si médiocre, si absurde

ne jamais regretter ces moments, ces choses , elles semblent nous construire plus que toutes autres choses

construire oui semble décidémment une des choses , tant de gens détruisent, y compris eux m^mes ou les autres

que reste il ? un vide ? et après ? qu'as tu fait humain ? rien , j'ai tout cassé

mais si il n'y a que le vide après, en effet pourquoi pas

pourquoi alors respecter règles et morales ? une seule vie, allons y à fonds

quelquefois j'y pense, autant foncer

pourtant et c'est étrange une espèce de glande morale semble fonctionner, une sorte de mal aise quand on fait une connerie , un reste de morale qui ne vient pas toujours de son prorpe environnement

existe til une morale innée ?

je ne sais

et merde s'il n'y a rien pourquoi se sent on coupable de faire certaines choses ? n'est ce pas parce que ce qu'on génère renvoie son mirroir ou autre chose

ou n'est ce qu'une illusion de plus et que cette morale là vient bien de l'éducation de la culture ou du cultuel

nous voilà programmé sans le vouloir, alors ne faudrait il pas laisser des hordes de savants se pencher sur ces choses et éviter que l'on soit programmer à foutre sa vie en l'air ?

la société idéale du coup pourrait être générée ?

le bien le mal alors à redéfinir, les papous de papouasie nouvelle guinée mangaient les hommes , bien mal, des tas de modèles dans l'histoire et les lieux

relativité, du coup l'absolu fout le camps

relativement absolu et absolument relatif, on n'est pas dans la merde, je ne peux pas vous aider beaucoup vous qui restez après moi

le dois je même ? ne suis je pas devenu un vieux con ? au qi performant disent ils et alors en quoi cela assure t il la sagesse ou la vérité

l'intelligence donc ne nous aide pas plus sur ces chemins, comme la bétise non plus, pas plus que la méditation tant ces expériences sont complexes à léguer

tout au plus peut on apprendre des chemins ou causer de ceux qu'on arpente

moi je me casse la gueule souvent et je ne cesse de douter

gabin chantait qu'il savait qu'il ne savait rien, taureau comme moi, pragmatisme avec des âiles quand même

mon ange est costaud, car enfin voilà une autre idée, on ne serait pas seul mais accompagné d'anges et de démons qui essaient de nous faire glisser d'un coté ou d'un autre , cette idée loufoque me plait bien, je ne saurais dire pourquoi,est ce parce que mon ange m'a tellement sauvé déjà ?

grâce soit rendue

il faut remercier son ange disait cocteau, grand maitre présumé d'un ordre que peu connaissent, je le crois volontiers

alors du coup ce vide là me parait moins brutal, et puis on parlera de sephirot, de cet arbre de vie, de ce chemin que peut être une âme prend et après de multiples expériences monte

l'humain est au plus bas, le statut suivant est celui de simple ange, le mot simple ne convient pas, passer à ce stade là est indescriptible

alors si cela existe , si nous sommes ici c'est que nous devons en effet apprendre et construire

monter pendant que des hordes essaient de nous faire descendre au plus bas

étrange enjeu personnel assez loin de l'enfer et du paradis comme clichés de bondieuseries, mais finalement pas si éloigné non plus

dans certaines expériences de mort imminentes, on y retrouve les trois chemins, l'enfer , le paradis et le purgatoire sous la forme d'un labyrinthe

de manière étrange le film interstellar évoque précisément ce purgatoire , ce labyrinthe 4d

est ce vrai ?

un jour une autre évidence, nous sommes des créatures mortelles faite de tas de brols chimiques et donc.. d'atomes

or la durée de vie des atomes nous dépasse largement, rien ne se crée toussa, du coup ces atomes viennent peut être d'autres personnes et les notres en formeront très petitement une infime partie d'autres

en ce sens nous sommes partie d'un tout

et si l'on pousse ce sens là , dieu n'est que la somme de tous

mais est plus que cette somme

en ce sens la vie alors prend encore un autre sens, celui de la responsabilité de notre infime part dans le tout, si je fais le mal ou le bien, c'est une partie de dieu lui même à qui je fais mal ou bien

ce qui est en bas est comme ce qui est en haut nous enseigne l'alchimie

tant de voies pour les hommes

d'autres se taisent et dansent ou chantent, ou lévitent, les chants turcs des derwiches ou tibétains visent le même détachement du monde

est ce que parce que l'univers entier tourne lui aussi et qu'en tournant nous entrerions dans un état de vibration , de sympathie, j'aime ce mot, en grec il signifie souffrir avec, ne pas donner de le!çon ou de je sais mais juste se poser à coté et souffrir avec la personne

quelle meilleure marque d'affection que ce geste simple parfois

les hommes et les femmes fonctionnent différemment nous dit on , les femmes ont besoin de se sentir soutenues et pas d'explications rationnelles, elles savent déjà , cette sympathie est importante

en quoi saurais je ce qu'est une femme moi qui ne suis qu'un homme, sans doute avons nous chacun des parts féminines et masculines, anima animus dit on

étrange codage pour mieux nous apprivoiser ?

je n'ai jamais été doué

vous qui restez, n'ayez pas peur, aimez , sympathiser, sum patein, soyez tout simplement humains, c'est le moins qu el'on puisse faire dans cet univers froid et vide

car la plus petite flamme suffit à embraser le ciel

en amour une phrase dit, l'absence est à l'amour ce qu'est le vent au feu, il éteint le petit et ravive le grand

de la manière dont vous apprendrez à briller dépendra vos réalisations vraies, celles dont vous serez le plus fier

n'oubliez pas, le temps passe si vite

ne me pleurez donc pas, ou pleurez moi quand même , les émotions sont ce que vous êtes aussi , peu importe ce qu'elles sont du moment qu'elles sont

si j'ai mérité l'ire ou le chagrin ne dépend que de moi et ce que j'aurais fait, vous n'y serez pour rien

pensez y pour vous même

j'aimerais quand même dire que l'on s'attache aussi à la vie, c'est un phénomène très étrange , aussi absurde qu'inattendu, plus on arpente le chemin moins il semble facile de le quitter

est ce à cause précisément de ces liens que sans s'en rendre compte nous tissons ? ces gens précisément que nous ne croisons pas par hasard ?

serait ce cela le vrai sens ?

et puis partir un temps, dans de bonnes ou mauvaises conditions, toutes les personnes qui travaillent dans les soins palliatifs vous diront combien certaines personnes partent sereines, apaisées et d'autres moins

n'est ce pas cela , ce que chante souchon, pas de remords,pas de regrets, faire les choses, dire aux gens qu'on les aime avant de ne plus les voir , faire les choses qui nous semblent importantes, des plus ridicules au plus grandes socialement, faire sa ba , donner une piece ou refaire le monde, embrasser ses enfants, ses parents

si j'avais su cela plus tôt j'aurais construit ma famille , embrassons en d'autres alors

donnons notre chaleur autrement

bien long texte j'en conviens sans doute parce que celui ou celle qui reste avant tout sera une âme en peine , cette peine là mérite ma sympathie

vous avez ma sympathie


Dernière édition par Zebulon0 le Sam 14 Sep 2019 - 18:54, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par gratitude le Jeu 12 Sep 2019 - 23:27

zèb  Amour
gratitude
gratitude

Messages : 36
Date d'inscription : 25/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par Invité le Ven 13 Sep 2019 - 2:32

Vous ne pourrez pas pisser sur ma tombe, je m'suis fait incinéré et répandre, pauv' nazes !
Et pour ces projets que nous avions encore, chérie, considère que c'est mort.
Chère X, Y était l'amante de ton mari. À bientôt.
Merde, j'ai réussi ma TS. À l'aide ?!? V'nez m'chercher !
Coucou, devine qui va venir pourrir tes rêves, cette nuit ? RRRRrrrr, rrrrrrrr !
Les clés du coffre sont dans la poche de mon costume funéraire. C'est con, hein ?
Je crois que le croque-mort est fétichiste des orteils...
Il y a tant de choses que je ne vous ai jamais dites de mon vivant... Alors ! Pourquoi changer les bonnes habitudes ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par higeekomori le Ven 13 Sep 2019 - 13:55

Lol, merci Kipkn pour cette dose d'humour. Wink

Ma préférée : les clés du coffre dans la poche.
Ça aurait pu marcher aussi avec la combi du coffre fort dans la poche intérieure du costard... pour les héritiers un peu rapaces. What a Face
higeekomori
higeekomori

Messages : 1848
Date d'inscription : 20/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par ifness le Ven 13 Sep 2019 - 14:12

Hormis l'humour, façon Kipkn Wink

rien à dire à ceux qui restent.
Qu'ils fassent comme moi, qu'ils se démerdent.
Et puis, ils s'en foutent, la plupart du temps.
Ceux que j'aime savent que je les aime, ils géreront comme chacun doit gérer un jour un deuil ou un autre.
J'ai quelques écrits. On pourra toujours les lire.
Par expérience, je sais qu'on préfère pas.

Rien à dire, donc. Aucune lettre.
Désolé.
if

ifness

Messages : 2981
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 97
Localisation : Plus nulle part, désormais

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par Hirondelle78 le Ven 13 Sep 2019 - 14:29

@Κίρκη Excellentes épitaphes !  Bravo !  Mort de rire

dans le même genre j'avais lu "je t'avais dit que j'étais malade"

sinon, je pense à quelques sms reçus de mes enfants   facepalm

"j'ai pas trouvé les clés alors j'ai escaladé la façade de l'immeuble. merci d'avoir laissé la fenêtre de la salle de bains ouverte  Wink "
"je suis sorti en scout pour aller chercher mon casque que j'ai prêté à mon pote"
"je n'y étais pas à cette soirée ou y a eu 20 morts, (sinon, je t'aurais appelée pour pas que tu t'inquiètes)"

Hirondelle78

Messages : 5515
Date d'inscription : 04/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par Invité le Ven 13 Sep 2019 - 16:16

Ma lettre sera brève : N'oublie pas de fermer le gaz






Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par St'ban le Ven 13 Sep 2019 - 16:31

"J'ai planqué tout mon pognon"

"baissée de rideau"


Dernière édition par St'ban le Ven 13 Sep 2019 - 17:24, édité 1 fois
St'ban
St'ban

Messages : 9114
Date d'inscription : 24/10/2018
Age : 99
Localisation : Belgium (Région Namuroise)

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par Hirondelle78 le Ven 13 Sep 2019 - 16:35

"quel est le con qui a éteint la lumière ? "

Hirondelle78

Messages : 5515
Date d'inscription : 04/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par St'ban le Ven 13 Sep 2019 - 16:36

Mort de rire Mort de rire
St'ban
St'ban

Messages : 9114
Date d'inscription : 24/10/2018
Age : 99
Localisation : Belgium (Région Namuroise)

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par *Sham le Ven 13 Sep 2019 - 17:22

"A la prochaine !"
*Sham
*Sham

Messages : 14381
Date d'inscription : 07/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par izo le Ven 13 Sep 2019 - 21:40

Faites un autodafé de tous mes livres et réchauffez-vous à leurs flammes comme si c’était mon cœur.
izo
izo

Messages : 3783
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par Myriamee le Sam 14 Sep 2019 - 21:50

Ne venez pas à mon enterrement mais occupez-vous de mon chat et du perroquet je vous en suis très reconnaissante! Je vous vois d'où je suis!

Myriamee

Messages : 32
Date d'inscription : 09/09/2019

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par higeekomori le Lun 16 Sep 2019 - 13:06

Salut.  sunny

Alors, sachez tout de suite que le sujet de laisser une lettre à ceux-celles qui restent fait très écho en moi, car, dans la vraie vie, c'est ce que j'ai déjà fait. Ainsi donc, un document déposé depuis quelques années chez un notaire en accompagnement de mon testament est en attente d'être ouvert un jour, un jour fatalement dont je ne verrais pas l'aube.  Rolling Eyes

Merci à vous tous-tes d'avoir par ailleurs apporté une bonne dose d'humour sur ce topic que je pressentais possiblement comme étant un peu froid. En effet, on y est pas là pour thématiquement parler des nos dernières vacances à Galaswinda (tarladirladada...), mais c'est bien d'y avoir apporté de la légèreté.  Wink  Cependant, à la minute présente, me voilà soudainement désolé de devoir tempérer un peu l'ambiance ( Calimero ) avec ce qui pourrait bien ressembler à la vraie lettre que j'ai rédigé il y a quelques années, et dont je me souviens plutôt bien la contenance. (attention, ce n'est pas un clone de la lettre, mais l'esprit général est le même. Car, dans de telles circonstances, ce qui est privé doit resté privé.  Razz )

ma presque lettre a écrit:




Mes amours, mes parents, mes amis.

De là où je suis, je ne suis hélas pas concrètement en mesure de vous aider à surmonter vos réflexions et vos chagrins quant à la mort. En l'occcurence la mienne. Chacun ne peut donc que se retrouver face à son propre ressenti et devoir le gérer au mieux de sa capacité à la résilience.

Seulement peut-être vous sentirez-vous mieux si je vous apprends que j'ai aimé follement la Vie et que je ne regrette presque rien de ce que j'ai traversé, même pas les moments difficiles.

Durant mon existence en dent de scie, j'ai parfois mis un genou à terre, mordu la poussière et parfois aussi volé parmi les aigles aux limites les plus hautes des cieux. Cependant, j'ai toujours été doué pour ressentir et respirer, de manière constante et équilibrée, l'instant présent, l'instant où la vie est Vie, et n'est pas déjà encore l'effet d'une réminiscence. L'instant où chaque seconde peut se savourer et se mesurer en pleine conscience, mais aussi où le temps semble s'arrêter, s'il le souhaite pour vous être agréable, sur la beauté singulière d'un détail anodin qui fait, plus tard, toute la puissance d'un souvenir. Et jusqu'à mon dernier souffle, je me suis toujours félicité d'avoir cette faculté.

J'ai donc vécu, aux sens entiers et philosophiques du terme. Car, vous tous savez, pour avoir bien connu les diverses facettes de mon caractère, que j'ai toujours hurlé ma colère face aux Dieux, aux Livres Saints et aux Hommes de voir la Vie quitter prématurément ceux pour qui l'existence, autrement dit, la simple vie de tous les jours, ne fut qu'une parenthèse d'incompréhensions, de déchirures, de brûlures et de souffrance. Jeunes ethnies massacrées, enfants abandonnés dans le sang de leurs mères, réfugiés de guerre traumatisés, esclaves lointains de l'hideuse machine à pognon, tout un monde sur lequel j'ai versé un regard d'Amour du mieux que je pue tout en me battant avec les armes que ce monde terrestre et matériel avait mis temporairement à ma disposition. Parfois même, des armes aux goûts de souffre et de poudre. Vous tous connaissez mon engagement contre les milliers de forces assassines, monde de l'argent inclus, qui gaspillent les existences comme autant de jolis fruits promis au tas d'ordures, dès même l'instant de la floraison.

Alors oui, j'ai eu cette chance insolente, j'ai vécu. j'ai gonflé ma Vie comme on rempli un grand sac. Jusqu'à en faire craquer la toile de tous bords. Jusqu'à, apaisé de mes conflits intérieurs de jeunesse, m'être retiré ensuite dans mon paisible refuge, au milieu des montagnes des Vieux Sages, et humblement m'être placé à leur service. Je ne sais pas encore à l'instant où j'écris ces lignes si je pourrais emporter cet énorme paquetage disparate au moment de disparaître. Si je ne le puis pas, et bien serais en colère, naturellement, encore une fois. Une fois de plus, me direz-vous! Mais si je le peux, je ne manquerais pas de redistribuer autour de moi, si l'Eternité n'est pas faite uniquement de solitude glacée, toutes les marques d'Amour et de Considération que j'aurais reçu de mon vivant. Car l'Amour donné est de l'Amour qui revient. J'en ai eu plusieurs fois la preuve alors que mes pieds touchaient encore le sol et que je me trouvais à la verticale de l'enveloppe terrestre, comme vous tous. Et ces preuves m'ont alors changé à jamais...

Si ces présents mots vous parviennent et interpellent tant vos coeur que vos esprits, je ne vous demanderais qu'une faveur. Une seule.

Si vous voulez garder en vous un chaleureux souvenir de ma modeste personne, puissiez-vous tenter à votre tour de remplir au mieux vos Vies d'intensités heureuses et moins heureuses et d'instants de pleine conscience, comme autant de sacs de voyage aux flancs dilatés. Vous marcherez sans doute d'un pas plus lourd mais vous aurez probablement davantage le coeur léger au bout du chemin. Et dès lors, si tristesse vous gagne, ne pleurez plus celui qui a été globalement plutôt heureux de sa condition.

Avec tout mon Amour. Carpe diem.





Petit épilogue : Pourquoi ai-je décidé un jour de rédiger une lettre d'accompagnement à mon propre testament? Et bien, parce que j'ai eu l'occasion de connaître une famille plutôt très épanouie dont l'un des parents est mort prématurément. Le vide laissé a été ressenti avec tellement de brutalité que l'esprit groupe de cette famille a bien failli ne pas y survivre. Ils sont littéralement passé du paradis à l'enfer, condamnés à ne pas comprendre et sans lueur d'espoir à quoi se raccrocher immédiatement au coeur de la détresse. J'en ai été personnellement bouleversé.  Sad

Bien qu'on ne puisse pas empêcher le "trou d'air" généré par l'absence soudaine d'un proche aimé, rien n'interdit à soi-même de jeter un dernier "éclat de lumière" avant d'être happé par l'Eternité, pour aider à soulager par anticipation la souffrance à venir durant l'effondrement de l'autre. C'est aussi ça Aimer.

Aujourd'hui, je ne vois plus cette famille précitée, pour une simple question d'éloignement géographique. Je sais aussi que ma présence à leur côté sera toujours un retour en arrière les empêchant de se reconstruire, car les reliant à un mauvais passé. Et donc, mon absence ne peut être qu'un bienfait pour eux. Mais, tout en étant à la fois bonheurs et douleurs, ils font partie de mon gros paquetage à moi. Celui de ma vraie vie, et en substance, celui de ma vraie lettre.








Aller, que les comiques reviennent et se lâchent. On n'est pas sur Terre que pour chialer, bordel!... Dent pétée Fou
higeekomori
higeekomori

Messages : 1848
Date d'inscription : 20/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par Charv le Lun 16 Sep 2019 - 13:38

Bigre. Emouvant.

Quoique j'aie peur que ton "du mieux que je pue" ne fleurât un tantinet la charogne, nan ?


Allez, "frères humains qui après nous viendrez,
(...)
Hommes, ici n'a point de moquerie,
Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre", quoi...
Charv
Charv

Messages : 1532
Date d'inscription : 15/04/2018
Age : 43
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par isadora le Lun 16 Sep 2019 - 14:45

pas de lettre. mais j'ai déjà demandé que soit joué un tango à mon enterrement. par le fils violoncelliste et le fils accordéoniste.

le violoncelliste a réfléchi : faudrait pas mourir soudainement parce qu'il me faudra du temps pour répéter.

j'ai dit en levant les yeux au ciel qu'il y a peu de chance pour que je choisisse.

il a répondu : dans ce cas, si tu me vois un jour me remettre au violoncelle ...
isadora
isadora

Messages : 2215
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par Invité le Lun 16 Sep 2019 - 15:32

Anecdote qui ne manque de sel.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par Charv le Lun 16 Sep 2019 - 15:37

Certes. Du violent sel, même.
Charv
Charv

Messages : 1532
Date d'inscription : 15/04/2018
Age : 43
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par Invité le Lun 16 Sep 2019 - 15:52

« Vie au long sel... Ah, cordes, éons », dit-on le regard clair, plongé dans l'immensité de l'univers.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par *Sham le Lun 16 Sep 2019 - 15:55

Je le remets ici tiens :

Mon épitaphe sera : "Je suis vivante, c'est vous qui êtes morts."
*Sham
*Sham

Messages : 14381
Date d'inscription : 07/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par Pango le Lun 16 Sep 2019 - 19:04

"Salut, et encore merci pour le poisson"
"return 0"
Pango
Pango

Messages : 383
Date d'inscription : 10/04/2017
Age : 31
Localisation : Châtellerault, là où les rêves........ viennent pour crever

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par ifness le Lun 16 Sep 2019 - 20:24

Pas d'épitaphe, puisque mon corps "disparaîtra".

Sinon :

Je n'ai jamais demandé à naître.

Du néant d'avant au néant d'après, j'aurai bien salopé la planète !

ifness

Messages : 2981
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 97
Localisation : Plus nulle part, désormais

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par higeekomori le Lun 16 Sep 2019 - 21:50

Charv a écrit:Quoique j'aie peur que ton "du mieux que je pue" ne fleurât un tantinet la charogne, nan ?
LOL, Charv, dit "la classe"!  Dent pétée

Oui bon d'accord! Il y a une faute de conjugaison, et de plus, dans un contexte d'idées qui ne se prête pas vraiment à un double sens. M'enfin, ce n'était pas la peine de la mettre autant en avant. Un simple MP aurait suffit. Du coup, je ne peux plus modifier a posteriori mon texte sans que ça n'entre en conflit avec ton intervention. C'est malin ça! Crazy
higeekomori
higeekomori

Messages : 1848
Date d'inscription : 20/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par Charv le Lun 16 Sep 2019 - 22:09

Ah ben mince, j'ai cru bien faire ?

higeekomori a écrit:
Aller, que les comiques reviennent et se lâchent. On n'est pas sur Terre que pour chialer, bordel!... Dent pétée Fou



(Certes, j'ai la classe. Mais la classe ouvrière.)

Amis
Charv
Charv

Messages : 1532
Date d'inscription : 15/04/2018
Age : 43
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par higeekomori le Mar 17 Sep 2019 - 0:48

Lol ^^
higeekomori
higeekomori

Messages : 1848
Date d'inscription : 20/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par Mindview le Mar 17 Sep 2019 - 13:50

Zebulon0 a écrit:...

Amoureux

Pour ma part :

Bon courage, lol.
++
Mindview
Mindview

Messages : 657
Date d'inscription : 25/03/2016
Age : 36
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par JeSuisBernie le Ven 27 Sep 2019 - 14:11

Hey, j'ajoute ma pierre à l 'édifice, en restant sérieux pour cette fois-ci !

Pour moi, aujourd'hui n'est plus,
Pour moi, aujourd'hui est hier,
Aujourd'hui est demain,
Mais pour vous, la vie continue

Ne parlons pas de mort,
car la mort est la fin de tout,
et grâce à vous, il n'y aura pas de fin,
seulement un nouveau décor.

Car c'est en chacun de vous,
en chaque être que j'ai connu, côtoyé et aimé,
que je continuerais de respirer.
Respirer au rythmes de vos vies, de vos moments de bonheur,
mais aussi ces jours où, sans vraiment savoir pourquoi,
vous vous souviendrez de vos amis comme d'une lueur qui,
dans les ténèbres de vos peurs,
vous feront sentir comme le plus fort des Rois.

Je pars riche d'avoir connu ce que certains ne connaîtrons pas.

Car oui, bien que ceux-ci soient encore ici-bas,
des enfants égarés, des malheureux, sans joies ni gaieté,
beaucoup sont plus a plaindre que moi.

Ce sont de ces gens dont vous devriez vous soucier,
qui, une fois éteint n'auront connu que la peine de ne pas se sentir aimé.

Alors , oui, peut-être risquez vous de regretter ma présence,
de sentir comme une déchirure à l'annonce de ce jour inévitable,
mais sachez que tant que vous continuerez de respirer,
je resterais , paisible, au plus profond de votre conscience.

Il n'y aura pas de mort, seulement un nouveau décor.

JeSuisBernie

Messages : 2
Date d'inscription : 19/07/2019

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par Invité le Ven 27 Sep 2019 - 15:44

Sublata causa, tollitur effectus.


Dernière édition par Apocryphe le Mar 1 Oct 2019 - 3:00, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par ou-est-la-question le Ven 27 Sep 2019 - 20:43

épitaphe , épitaphe
merde ! pas fastoche car je suis éternelle

chienne de mort , chienne ne vie ? nan ça ne colle pas

mes enfants mes parents mes amis ,
profitez de ma disparition ...temporaire
pour faire la fête comme j'aime la faire
en buvant plus qu'il n'en faut
et en vivant plus qu'il n'en faut

bouffez la vie
bouffez la mort

car tout cela .......
...........n'existe pas .................
ou-est-la-question
ou-est-la-question

Messages : 7847
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 63

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par Opossum le Ven 27 Sep 2019 - 21:05

Invité a écrit:Preums !

Pété de rire
Opossum
Opossum

Messages : 1444
Date d'inscription : 04/08/2019
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par I am So Sure le Sam 28 Sep 2019 - 22:47

Vous allez vous ennuyer. Accrochez-vous à tout ce que je vous ai laissé exprès pour compenser dans la mesure du possible. Je suis irremplaçable, vous le saviez déjà. Bon courage. Ne soyez pas triste, je n'aimais pas les tristes et les rabats-joies. Éclatez-vous pour moi au minimum trois fois par jour.

Le pas sage. Francis Lalanne.
I am So Sure
I am So Sure

Messages : 17978
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 50
Localisation : Dunkerque

https://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par higeekomori le Mar 1 Oct 2019 - 21:27

I am just Nath a écrit:Le pas sage. Francis Lalanne.
Ha là, on voit qu'il y a du level culturel! Belle référence dans un double jeu de mots. What a Face Bon et bien, puisque c'est demandé (à corps et à cri) par Nath, voici la version karaoké.

Eclatez-vous! tongue





cheers Aller, en coeur, tous avec moi!!! "Penssa-moaaaa kome je taimeeeee........"





.
higeekomori
higeekomori

Messages : 1848
Date d'inscription : 20/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par I am So Sure le Mar 1 Oct 2019 - 22:56

Mais euh...

Laissez mon patrimoine cul se level tranquille. On peut plus vieillir en paix (et mon corps et mes cris aussi d'ailleurs, je ne suis pas venue ici pour souffrir OK ? YouT.

Very Happy
I am So Sure
I am So Sure

Messages : 17978
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 50
Localisation : Dunkerque

https://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par Deepo le Jeu 3 Oct 2019 - 9:03

J'aime bien celle de Glen Runciter dans Ubik, reprise en titre de la biographie de Dick par Carrère (avec l'illustration flippante de Crumb évidemment)  

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Je_sui10

Pour bien faire paranoïer tout le monde !
Deepo
Deepo

Messages : 99
Date d'inscription : 07/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par Deepo le Jeu 3 Oct 2019 - 9:23

Le petit mot de l'acteur Georges Sanders ne manque pas de panache cyniquissime (https://fr.wikipedia.org/wiki/George_Sanders) : « Je m’en vais parce que je m’ennuie. Je sens que j’ai vécu suffisamment longtemps. Je vous abandonne à vos soucis dans cette charmante fosse d’aisance. Bon courage. »

Mais je crois que je serais plutôt du tempérament de Juliette : https://www.youtube.com/watch?v=z4mIz2ZWyiE&list=OLAK5uy_kW7RhRX1LeHmly9XpE9hxl3jOtNt4AHnU&index=11&t=0s
Deepo
Deepo

Messages : 99
Date d'inscription : 07/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par Invité le Dim 22 Déc 2019 - 22:46

Je pars avant vous et vous ne me manquerez pas, bande de salauds !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par ifness le Lun 23 Déc 2019 - 18:31

Je ressens :
tout ce que je lis reflète des égos ; des souffrances d'égos ; ce qui manque, c'est un partage à être.
Voilà ce que je ressens, en me comptant au nombre des égos (des égaux ?) bien entendu.

Deepo parle de "panache cyniquissime". Je ne le lis pas du tout ainsi.
Peut-être parce que je ressens cet ennui assez souvent. Cet ennui n'a rien de cynique. Il est triste, et p-ê lié à notre condition propre de Z, ce qui ne signifie point que les Z ressentent la vie de la même manière.
Souvent, pour me consoler, je me réfère aux oiseaux de mon jardin (que je "cultive" avec amour, et qui se sont multipliés, en espèces et en nombre, depuis que j'habite cette maison).
Je me lève péniblement et déjà las, et puis mes mésanges bleues viennent toquer à la fenêtre, réclamant leur tournesol. Le rouge-queue qui frétille comme bergeronnette vient grapiller à terre les restes des oiseaux querelleurs, des chardonnerets ou autres moineaux.
Je traverse le jardin, nous sommes le 23 décembre, et j'ai compté 5 pâquerettes.

Alors je vis.

J'aime énormément E.Carrère, depuis qu'il a changé de cap. (Depuis "L'Adversaire")
Je n'ai jamais pu suivre Philip K Dick, même si je suis contraint d'admettre ses intuitions géniales.
Le "Je suis vivant et vous êtes morts" me semble
- soit le fruit d'un délire sous substances
- soit d'une prétention insoutenable.
(Relire Dostoïevski, par exemple, me semble plus pertinent.)

Ceux qui restent ?
Il vont en baver. Je pense. Je pense qu'on sous-estime (pour des raisons que je ne listerai pas) les problèmes à venir.
Nous avons mangé, et même ceux qui geignent mangent encore : leur pain blanc. Dans nos beaux pays, je veux dire.
A ceux qui restent : si vous le pouvez, agissez, VITE.

if

ifness

Messages : 2981
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 97
Localisation : Plus nulle part, désormais

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par izo le Lun 23 Déc 2019 - 19:03

Ce jardin vous plaît ? Il est nôtre ! Empêchez-vous de le détruire.
izo
izo

Messages : 3783
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par ifness le Lun 23 Déc 2019 - 19:18

Smile Smile Smile

ifness

Messages : 2981
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 97
Localisation : Plus nulle part, désormais

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par Qu'ouïë-je le Lun 23 Déc 2019 - 19:25

Est-ce comme avouer à qui on pense quand ça ne va pas fort bien ?
Qu'ouïë-je
Qu'ouïë-je

Messages : 913
Date d'inscription : 18/07/2016

http://yopyyo.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par ifness le Lun 23 Déc 2019 - 19:39

Si tu veux, lactulose.

Il existe heureusement des personnes auxquelles on pense,
auxquelles on se réfère, se raccroche
lorsque ça ne va pas fort bien.

Toutes ne sont pas sur ce forum (je dis "toutes" : elles sont peu !)
mais oui.

Où est la honte ? D'avouer, je veux dire ?

ifness

Messages : 2981
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 97
Localisation : Plus nulle part, désormais

Revenir en haut Aller en bas

Votre lettre à ceux-celles qui restent. Empty Re: Votre lettre à ceux-celles qui restent.

Message par Confiteor le Lun 23 Déc 2019 - 19:44

Marrant j'ai modifié mon testament au printemps dernier.
En dehors de quelques consignes matérielles, il contient une sorte de lettre à ceux qui resteront et à qui je tiens. Je crains qu'elle ne soit adressée qu'à ceux-là.
Confiteor
Confiteor

Messages : 4508
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 61
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum