Conscience collective

+8
Auto-Thérapie
Hrms
Le champ de l'abstraction
Nefelibata
Zarbitude
Caveman
Mindview
My_illusion
12 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Conscience collective Empty Conscience collective

Message par My_illusion Mer 22 Mai 2019 - 8:41

Voilà que je lis un passage qui m’interpelle et dont je n’ai jamais trouvé de solution. 

« De toute façon, comment pourrais-je admettre d’être heureux dans un monde plein de haines et de conflits, avec tant de malheurs. Pour moi, c’est impossible! »

Comment accepter le bonheur égoïste ? 

On me répond « c’est une décision à prendre ». 
Oui, une décision qui semble si facile quand on ne ressent pas tout ce qui nous entoure, en dehors de soi, quand on anticipe peu, quand on kiffe d’avoir une vie d’une qualité supérieure à la norme. 

Mais sincèrement, j’en suis incapable. Je choisis alors de ne plus réagir aussi bien pour les événements tristes que pour les événements heureux car mon émotionnel ne peut pas se diriger vers certains types d’évènement. Soit je réagis à tout, soit je me « passoirise » de tout. Choisir les événements pour se faire du bien, ça m’inspire  de l’égoïsme déplacé. 

Quand les autres expriment cet égoïsme, je m'éclipse car je n’accepte pas qu’on choisisse uniquement de se faire du bien, ça manque pour moi d’entièreté. La constance est le socle de la stabilité. 

Je ressens de l’agression lorsque les autres ne pensent qu’à eux. Quand ils font semblant d’avoir de l’empathie pour les autres alors qu’ils s’en battent le coquillard vu que l’instant d’après ils cherchent à rire de la vie, à kiffer.

Mais ils ont raison en un sens, car... chacun sa merde... mais sincèrement j’arrive vraiment pas à adopter cette stratégie. Pour cela je suppose que je suis une proie facile aux abus. 

Pour survivre, je disparais du relationnel. Je m’éloigne et j’agis ça et là pour me sentir utile. Maigre lot de consolation. Les autres ne peuvent souvent pas m’apporter grand chose. 

J’ai donc compris récemment que c’était un problème de « surdoué ». Mais ensuite, on fait quoi avec ça?
My_illusion
My_illusion

Messages : 4243
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Invité Mer 22 Mai 2019 - 8:56

Hello,

comme dit Coluche, il y a trop de misère dans ce monde. Beaucoup trop, un seul être ne peut pas porter tout cela.
Ensuite, il y a une différence de "prise de conscience" entre toi et les autres. Cela induit forcément une différence, et donc une distance. Plus la prise de conscience est forte et élevée, plus la distance avec les autres s'agrandit (et je suis en train de vivre cela avec ma propre famille). C'est effectivement un processus douloureux.

Mais, que ce soit en terme d'injustices, de violences, de non-respect, de destruction de la planète, concrètement, il serait un peu vain de sortir sa tenue de chevalier blanc, son bouclier, son épée, et de partir au combat bille en tête. La seule personne sur laquelle tu peux agir directement, c'est toi. La seule personne que tu peux transformer efficacement, c'est toi. Donc, ce qui me semble, à mon sens, le plus pragmatique, c'est d'agir sur toi et pour toi-même, avec l'espoir que ça inspire le maximum de monde autour.

Be the change you wish to see in the world. Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde.
Mohandas Gandhi

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Mindview Mer 22 Mai 2019 - 9:12

Je compati ... On (autres HPI repérés étant gamins) me l'a sorti plusieurs fois texto le fameux "c'est une décision à prendre", mais tout comme toi je n'y arrive pas. Le poids est trop lourd pour être ignoré et la méthode coué je vais bien tout va bien lalalala ... ou celle de l'autruche me semblent vaines au mieux, malhonnêtes au pire. Résultat prise de distance également, bien trop importante parait il, mais c'est ça ou je deviens dingue. En observant les autres j'ai parfois l'impression d'être sorti de la matrice, le problème c'est que je ne suis pas Neo Dent pétée
Mindview
Mindview

Messages : 660
Date d'inscription : 25/03/2016
Age : 36
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Caveman Mer 22 Mai 2019 - 9:21

bon je n'y arrive pas vraiment non plus mais j'essaye, et je dirais même que c'est assez récent.

Tu attends des autres qu'ils te comprennent et t'acceptent. tu dois donc également...

Je rejoins Kingfisher et leur mode de pensée induit en fait cette différence de conscience et sa non omniprésence, non?
Caveman
Caveman

Messages : 435
Date d'inscription : 21/05/2019
Localisation : fcuk

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par My_illusion Mer 22 Mai 2019 - 13:15

C’est un de mes motto yes. Be the change you wish to see in the world. C’est juste lourd de constater que ça inspire peu, du moins pas suffisamment. 

Intéressant ce que tu dis mindview sur cette distance avec les autres. Je me sens moins mal éloignée de tous. 

Je viens d’apprendre un truc bien choquant pour pas changer. Le cousin d’une connaissance s’est suicidé le we passé, elle était triste et aujourd’hui elle est dans une colère noire car les médias disent que c’est suite à une fête arrosée alors que ce suicide était prémédité et sa mère savait et a menti depuis des mois années a tout le monde. Ce jeune avait 70 000 euros de dettes parce qu’il était accro aux jeux d’argent. Il a volé aussi pas mal d’argent dont un cambriolage chez sa tante... sa mère savait tout et a tjrs fait l’autruche. A présent elle n’a plus que ses yeux pour pleurer. Elle a participé au suicide de son fils. Et toute la famille se sent trahi. 

Voilà le monde dans lequel on vit. Les gens préfèrent faire semblant que tout va bien au lieu d’affronter.

Et ça me tue.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4243
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Invité Mer 22 Mai 2019 - 13:23

Oui, mais ça ne t'appartient pas.

La douleur de cette mère, de cette famille, n'est pas la tienne.

Ce que les gens n'affrontent pas, ce n'est pas de ton ressort.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Invité Mer 22 Mai 2019 - 17:11

Et puis il faut se garder de poser le sceau du jugement quand on ignore les raisons - qui ne sont pas du ressort de la "logique rationnelle", on parle de psychologie humaine - qui poussent les personnes à s'inscrire dans des schémas délétères. Quand on les comprend, le jugement disparaît de lui même d'ailleurs. La compassion n'est pas sélective par nature.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par My_illusion Mer 22 Mai 2019 - 17:42

C’est vraiment facile et tentant de s’enliser dans les problèmes, vraiment! On discutait ce midi à trois et on pouvait clairement observer que quand on se troue le cul à se démerder seul, on reçoit peu de reconnaissance. Tandis qu’en faisant l’assisté là y’a un vent de compassion. Et au final, ces assistés ne font que s’enfoncer davantage. Ils n’ont aucune notion du courage et du mérite et ça fait grave râler. Car ce monde porte des tas de misères contre lesquelles on peut peu et y’a des rajouts de merde par dessus, plus qu’évitables. Moi qui n’ai pas à me plaindre car je fais en sorte que tout roule, je souffre en silence. Même si ça semble paradoxal, j’ai payé un prix fort et je souffre sans qu’on puisse l’entendre. Est ce que c’est juste ? Tjrs aider le cancre de la classe et à peine féliciter ceux qui font de leur mieux, ça ne motive pas à continuer à bien faire. C’est gangréneux comme systémique. J’ai des tas d’exemples de gens à qui on donne énormément de compassion et qui ne font que de la merde avec. Du gâchis monumental. 

Cette mère devait parler, elle devait dénoncer son fils pour qu’il assume. Sa seule chance de s’en sortir aurait été d'être suivi pour desintox’. Alors ok, ça aurait eu peu de chances de fonctionner mais c’était sa seule chance. Comment peut-on aimer son enfant et le laisser s’enfoncer toujours un peu plus? Couvrir et donner du fric n’aide personne. Ce système de non-dits et de mensonges me sidère. Mes grands parents maternels allongeaient du fric pour leur fille unique et ils refusaient de voir la réalité en face : leur fille chérie était dépressive et alcoolique, doublée d’une perverse maltraitante. Ont-ils pensé à leurs petits-enfants ? Non. Ma sœur était dépressive et suicidaire depuis son adolescence et j’avais beau le dire à tous, personne ne prenait ça très au sérieux. Aujourd’hui, personne ne comprend pourquoi elle s’est suicidée, pour moi c’est clair. Pourquoi on refuse de voir le réel ? Parce que c trop dur? Parce que ça ébranle son petit confort égoïste? Tout est lié dans un système, tout éclabousse, se répercute. La plupart des gens ne voient que leur cocon proche. Moi c’est comme si je prenais toute la population humaine dans mon système. Ce qui se passe, même loin de moi, m'éclabousse. Ce jeune, addict au jeux de hasard, aurait très bien pu venir cambrioler chez moi, why not? Ces événements ne sont pas des faits isolés. Parce que ça ne nous a pas touchés directement, ça devrait avoir peu d’importance?
My_illusion
My_illusion

Messages : 4243
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Invité Mer 22 Mai 2019 - 19:54

Ce n'est pas une histoire d'importance. C'est une histoire d'appartenance. Et tout ce que tu évoques ne t'appartient pas. Ce n'est pas ton problème, et ce n'est pas à toi de le résoudre.

Le nénuphar est un symbole pour les bouddhistes. Ce n'est pas par hasard.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Zarbitude Mer 22 Mai 2019 - 20:12

Je ne connais personne qui soit capable d'affronter toute la misère du monde sans se ressourcer d'une manière ou d'une autre.
Et pour moi, le meilleur ressourcement c'est de porter mon attention sur la beauté du monde.
Ca n'a rien d'égoïste, c'est une question de survie.
Parce que si on se laisse sombrer dans le malheur, à qui pourra-t-on être utile ?
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 8895
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Invité Mer 22 Mai 2019 - 20:22

My_illusion a écrit:Moi qui n’ai pas à me plaindre car je fais en sorte que tout roule, je souffre en silence. Même si ça semble paradoxal, j’ai payé un prix fort et je souffre sans qu’on puisse l’entendre. Est ce que c’est juste ?

Dans le fond, tu extériorises avec ton mental, une blessure très profonde en toi, comme tu l'as discerné: une blessure d'injustice. Pour la minute psy de comptoir: je pense que quand tu auras réussi à pardonner à ta mère, cad à comprendre qu'elle a fait avec les moyens qui lui étaient impartis et qu'elle ne pouvait pas être autrement que ce qu'elle a été, tu commenceras à trouver la paix que tu cherches tant en essayant de tordre le monde à l'ordre de tes attentes décues. C'est tout ce que je te souhaite.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Invité Mer 22 Mai 2019 - 20:38

My illusion, je suis choquée par tes propos et ton jugement sur cette femme et son fils…


Dernière édition par Saxifrage* le Mer 22 Mai 2019 - 21:56, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Zarbitude Mer 22 Mai 2019 - 21:55

A force de concentrer son esprit sur le malheur, je veux dire : si la majorité des gens sur terre le font, alors ce qui se passe, c'est qu'on crée une conscience collective du malheur.
Et je ne pense pas que ce soit une bonne chose.
Il est impératif de renverser la situation qui règne actuellement sur terre.
Trop de gens focalisent sur ce qui ne va pas. Il n'y a qu'à regarder les infos pour le comprendre ou simplement poser la simple question à son voisin : comment ça va ?
C'est ce qui ne va pas qui va sortir en premier lieu.
Je refuse de participer à ça.
Oui, il y a des choses qui ne vont pas, c'est évident!
Mais dernièrement j'ai entendu une petite phrase qui m'a fait du bien. Cette phrase disait : l'être humain a la capacité de changer ce qui ne va pas.
Je veux bien participer à ça Very Happy
A mon échelle...et ....vive la prière de la sérénité : Mon dieu donne-moi la SÉRÉNITÉ
d'accepter les choses que je ne peux changer,
Le COURAGE de changer les choses que je peux changer et la SAGESSE d'en connaître la différence.
Bonne nuit les z'amis


Zarbitude
Zarbitude

Messages : 8895
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par My_illusion Mer 22 Mai 2019 - 23:20

Les sdf’s que je croise tous les jours, je dois aussi m’en ficher car ce n’est pas mon problème? Lesquels sont des vrais, lesquels sont dans un réseau ? Lesquels veulent s’en sortir, lesquels veulent juste se payer de l’alcool voire drogue? Ces enfants et ces animaux utilisés pour attendrir, cette insistance de certains. 

Ok, focaliser sur le positif. Je manque de clés pour y parvenir. Mais malgré tout, de visu j’apporte du positif aux autres, je fais rire, je souris, mais ce n’est qu’une partie de moi. Ce que je comprends, c’est qu’on on pas le droit d’être négatif, même virtuellement. Être positif POUR les autres. Je fais suffisamment d’efforts pour faire du bien aux autres. Qu’on me laisse au moins le virtuel pour exprimer du négatif, pour un peu me soulager. Personne ne me connaît ici, ça ne devrait pas blesser. Ceux que je dérange peuvent me bloquer. 

Tant mieux pour ceux qui peuvent avoir cette capacité de se tourner vers le soleil. A ce que je sache, je ne tire pas le monde vers le bas, mon intention est même à l’opposé. J’essaie de faire prendre conscience de l’importance d’être honnête envers soi et les autres, oser dire la vérité, cesser de se voiler la face, affronter le réel, faire preuve de courage, ... 

@kick inside: tu as probablement raison.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4243
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Zarbitude Jeu 23 Mai 2019 - 8:27

Mais non, bien sur que non qu'il ne faut pas s'en foutre du malheur des autres.
L'idée, ce n'est pas ça.
Comment te dire ?
C'est juste qu'il faut équilibrer les choses.
Et quand on remarque qu'on est trop dans le sombre, pour équilibrer, aller vers le lumineux pour tenir le coup.
Ton combat est dur et si tu ne te ressources pas, tu vas t'épuiser et alors tu ne serviras plus à rien ni à personne. Tu comprends ?
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 8895
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Caveman Jeu 23 Mai 2019 - 10:03

si tu commences à te la prendre en permanence sur "ce que je vois, j'entends, me ..." que cela soit en famille ou pas, fais divers ou autre, beh t'as pas fini et tu seras perpétuellement en colère...

Caveman pas maso, caveman pas TV

Manque d'occupations peut être?

L'autruche sait s'occuper.

L'autruche, la recette du bonheur?

Caveman aime autruche grillée.
Caveman
Caveman

Messages : 435
Date d'inscription : 21/05/2019
Localisation : fcuk

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par My_illusion Jeu 23 Mai 2019 - 10:30

Manque d’occupation, c’est la meilleure ça. 

J’ai 33 ans et je n’ai pas changé d’un iota depuis que je suis en mesure d'accéder à la Conscience. 

Ouais en colère, et ça n’est pas près de diminuer. 

Quand on parle de ce qui nous est difficile, on a souvent que faire de la sensibilité de celui qui en parle. Faut tjrs un zigoto pour venir se moquer. 

Oui zarbi’ je comprends, c’est simple comme bonjour ce que tu me proposes et si j’en avais les capacités je l’aurais déjà appliqué.

Ok ok ok sujet clos.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4243
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Mindview Jeu 23 Mai 2019 - 10:53

Un ange
Mindview
Mindview

Messages : 660
Date d'inscription : 25/03/2016
Age : 36
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Caveman Jeu 23 Mai 2019 - 11:26

toi avoir yeux et cerveau embrumés par émotion
toi pas avoir compris Caveman
Caveman pas se moquer
toi en colère contre Caveman quand même, mais Caveman pas en colère contre toi
toi devoir travailler acceptation du monde, des autres et aussi de Caveman
Caveman te souhaite de trouver ta sérénité
Caveman
Caveman

Messages : 435
Date d'inscription : 21/05/2019
Localisation : fcuk

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Nefelibata Jeu 23 Mai 2019 - 11:38

La fête ou l'humour peuvent être un exutoire, un moyen de se couper de la souffrance, se protéger, un exemple:

Distanciation et humour noir chez les chirurgiens https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-00668672

A propos des addictions:
Pour moi, ce n'est pas l'addiction qu'il faut traiter, mais le mal être qui en est la cause,
Faire uniquement une cure de désintox ne fait que pallier les symptômes.

https://www.huffingtonpost.fr/johann-hari/causes-addictions-drogues_b_6643266.html


Dernière édition par Nefelibata le Jeu 23 Mai 2019 - 11:51, édité 1 fois
Nefelibata
Nefelibata

Messages : 145
Date d'inscription : 14/06/2018
Age : 50

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Caveman Jeu 23 Mai 2019 - 11:44

dans google : huffingtonpost alexandre stipanovich erreur addiction drogues
Caveman
Caveman

Messages : 435
Date d'inscription : 21/05/2019
Localisation : fcuk

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Zarbitude Jeu 23 Mai 2019 - 11:52

Caveman a écrit:toi avoir yeux et cerveau embrumés par émotion
toi pas avoir compris Caveman
Caveman pas se moquer
toi en colère contre Caveman quand même, mais Caveman pas en colère contre toi
toi devoir travailler acceptation du monde, des autres et aussi de Caveman
Caveman te souhaite de trouver ta sérénité

Moi sentir que toi cool Smile

Les émotions, selon un de mes auteurs préférés, c'est de l'énergie en mouvement : e - in motion.
Il dit aussi que tout est énergie.
Il me semble important de bien "jouer" avec les énergies qui nous composent.
Parfois, lorsque je ressens une émotion vive, c'est comme si "quelque chose" sortait de mon plexus solaire.
Mon jeu préféré : diriger de l'énergie positive vers tout ce qui m'entoure. Il m'arrive même, lorsque je croise quelqu'un dans la rue, de diriger cette énergie positive vers cette personne ( surtout si je la "sens" déprimée" ).
C'est ma petite participation à moi Very Happy

Il me semble ( mais c'est juste un ressenti ) que la conscience collective est "pessimiste" et j'aime bien essayer de "renverser la vapeur".
Ca ne coûte pas cher et....ça peut rapporter gros Very Happy
Malgré tout, envers et contre tout, je veux rester positive. Je veux "y croire" encore.
Aaaahhhh, cette résilience, c'est quelque chose !!
Portez-vous bien les z'amis Razz
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 8895
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Zarbitude Jeu 23 Mai 2019 - 11:53

Caveman a écrit: dans google : huffingtonpost alexandre stipanovich erreur addiction drogues

Z'ai rien compris... affraid
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 8895
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Nefelibata Jeu 23 Mai 2019 - 11:55

Merci, j'ai édité le lien.
Bizarre, ça fonctionnait en prévisualisation.
Si le lien ne fonctionne pas, le titre de l'article sur Huffington post est "On a découvert les mécanismes probables de l'addiction, et ce n'est pas ce que vous pensez "
Nefelibata
Nefelibata

Messages : 145
Date d'inscription : 14/06/2018
Age : 50

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Zarbitude Jeu 23 Mai 2019 - 11:56

Nefelibata a écrit:La fête ou l'humour peuvent être un exutoire, un moyen de se couper de la souffrance, se protéger, un exemple:

Distanciation et humour noir chez les chirurgiens https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-00668672

A propos des addictions:
Pour moi, ce n'est pas l'addiction qu'il faut traiter, mais le mal être qui en est la cause,
Faire uniquement une cure de désintox ne fait que pallier les symptômes.

https://www.huffingtonpost.fr/johann-hari/causes-addictions-drogues_b_6643266.html

Mais oui, bien entendu qu'il faut se protéger. C'est dans nos gênes je crois Very Happy
Il semblerait qu'on ne puisse pas traiter un problème avec l'énergie qui l'a créé. Il faut utiliser une autre énergie, avec la même intensité.
Perso j'ai pas beaucoup d'humour je trouve. Vivement le WE qu'on fasse la fête Very Happy
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 8895
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Zarbitude Jeu 23 Mai 2019 - 11:57

Nefelibata a écrit:Merci, j'ai édité le lien.
Bizarre, ça fonctionnait en prévisualisation.
Si le lien ne fonctionne pas, le titre de l'article sur Huffington post est "On a découvert les mécanismes  probables de l'addiction, et ce n'est pas ce que vous pensez "

Aaayéé, z'ai compris Razz
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 8895
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Caveman Jeu 23 Mai 2019 - 12:57

Zarbitude a écrit:
Caveman a écrit: dans google : huffingtonpost alexandre stipanovich erreur addiction drogues

Z'ai rien compris... affraid

j'ai oublié le mot "taper" en premier premier...

ou alors aussi: taper dans google : Réponse à Johann Hari: vos 5 erreurs fatales sur l'addiction aux ( toujours sur le site huffingtonpost)
Caveman
Caveman

Messages : 435
Date d'inscription : 21/05/2019
Localisation : fcuk

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Nefelibata Jeu 23 Mai 2019 - 16:08

Je reformule ce que j'ai écrit sur les addictions:

il me paraît important d'agir sur les facteurs de vulnérabilité, plutôt que d'uniquement faire une cure de désintoxication.

https://www.cairn.info/revue-bulletin-de-psychologie-2010-6-page-441.htm
Nefelibata
Nefelibata

Messages : 145
Date d'inscription : 14/06/2018
Age : 50

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par My_illusion Jeu 23 Mai 2019 - 18:05

Nefelibata a écrit:Je reformule ce que j'ai écrit sur les addictions:

il me paraît important d'agir sur les facteurs de vulnérabilité, plutôt que d'uniquement faire une cure de désintoxication.

https://www.cairn.info/revue-bulletin-de-psychologie-2010-6-page-441.

Cela est une évidence non? (Je n’ai pas ouvert l'article) mais ça vaut pour toutes les pathologies mentales. Il n’y a que pour les pathologies médicales que les traitements symptomatiques peuvent fonctionner.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4243
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Le champ de l'abstraction Dim 26 Mai 2019 - 0:00

Je sais que je suis de la kryptonite pour mademoiselle My_illusion, mais j'ai une petite citation issue de mon tiroir de citation qui coïncide bien je trouve avec cet extrait.

Une bataille contre soi-même est une bataille perdue d'avance… de moi
Le champ de l'abstraction
Le champ de l'abstraction

Messages : 146
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 41
Localisation : Québec

http://www.lechampdelabstraction.com

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par My_illusion Dim 26 Mai 2019 - 9:44

Le champ de l'abstraction a écrit:Je sais que je suis de la kryptonite pour mademoiselle My_illusion, mais j'ai une petite citation issue de mon tiroir de citation qui coïncide bien je trouve avec cet extrait.

Une bataille contre soi-même est une bataille perdue d'avance… de moi
 Question

Tu me prends pour une superwoman? 
Pas compris en quoi tu m’affaiblirais?

Une bataille contre soi ? 

Les humains se battent tout seuls, et c’est déjà perdu oui. L’individu seul n’a pas de réelle importance, c’est le groupe qui en a. Y’a trop de brebis galeuses et trop de naïfs qui vivent dans des bulles. Ils ont raison pour leur propre intérêt à court terme, juste à court terme. Ce n’est ni positif pour le collectif ni pour l’individuel à long terme. Je suppose que la défaillance réside dans cette difficulté à anticiper.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4243
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Le champ de l'abstraction Dim 26 Mai 2019 - 14:39

ok


Dernière édition par Le champ de l'abstraction le Mer 4 Mar 2020 - 14:08, édité 1 fois
Le champ de l'abstraction
Le champ de l'abstraction

Messages : 146
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 41
Localisation : Québec

http://www.lechampdelabstraction.com

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Le champ de l'abstraction Dim 26 Mai 2019 - 16:45

évidemment cat


Dernière édition par Le champ de l'abstraction le Mer 4 Mar 2020 - 14:10, édité 1 fois
Le champ de l'abstraction
Le champ de l'abstraction

Messages : 146
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 41
Localisation : Québec

http://www.lechampdelabstraction.com

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par My_illusion Dim 26 Mai 2019 - 16:58

Merci champ de l'abstraction, 

Pouvez vous développer? car je n’ai pas tout saisi. Merci
En quoi le ton et le contenu sont inappropriés ?
My_illusion
My_illusion

Messages : 4243
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Le champ de l'abstraction Dim 26 Mai 2019 - 19:29

My_illusion a écrit:Merci champ de l'abstraction, 

Pouvez vous développer? car je n’ai pas tout saisi. Merci
En quoi le ton et le contenu sont inappropriés ?

Je ne sais pas pour l'instant...


Dernière édition par Le champ de l'abstraction le Mer 4 Mar 2020 - 14:11, édité 1 fois
Le champ de l'abstraction
Le champ de l'abstraction

Messages : 146
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 41
Localisation : Québec

http://www.lechampdelabstraction.com

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Hrms Jeu 30 Mai 2019 - 22:30

MY_Illusion, Il s'agit de préserver le peut que l'on a et de le faire durer. Dans la théorie de Maslow, les besoins vitaux élémentaires sont à remplir avant les besoins de confort. Quand tu fais de l'empathie avec les Sdf, ou ce que tu vois à la TV, c'est normal que cela te vide. Ton syndrome de l'imposteur peut s'en nourrir, (c'est ce qui m'est arrivé) Ai je le droit de vivre, de jouir de la vie alors que je vois cette misère, ça pourrait être moi, etc... Ok, tu fais ta part, tu veux regarder les choses en face? pousse ton boulet en regardant le soleil, ne le tire pas en tournant le dos au soleil. Ça à l'air d’être important pour toi de participer au bonnes énergies de ce monde, et tu déplores qu'il n'y en ai pas plus. C'est l'histoire du colibri qui fais sa part en éteignant l'incendie de la foret avec ses maigres moyens, tout le monde se fout de lui, mais lui répond "il y a ceux qui l'ouvrent (il faut entendre "à tort et à travers en ne foutant rien, c'est à dire vous"), et ceux qui agissent ". Dis toi bien que ta légitimité il ne faudra pas l'attendre du regard d'autrui, c'est à toi d'en définir les caractères. Que tu fasses ta part ou non, tu es là, que tu sois un crevard ou un saint tu es là. C'est un choix. Personne ne pourra le faire à ta place. Et si tu ne le fais pas tu seras là quand même.
Perso je préfère te voir heureux à faire le bien qu'il soit général ou particulier. Il y a des nuances infinies entre le crevard et le saint. Choisi la direction, va à ton rythme pourvu qu'il ne t'arrache pas de larmes. Il vaut mieux avancer un peu tout les jours que pas du tout, il vaut mieux se reposer que régresser.
Maintenant un avis qui vaut ce qu'il vaut: la plupart des gens font ce qu'il peuvent sans avoir d'intentions négatives à l'égard d'autrui. Pendant la 2e Guerre mondiale, la résistance représentait je crois (à la louche) 10% de la population comme les collaborateurs. La majeure partie de l'énergie que tu dépenses se fait dans ton environnement proche, ton entourage (famille, amis, collègues) C'est là que tu seras efficient. Mais ne sois pas trop bon trop con, un service en demande un autre en retour. La réciprocité est nécessaire à la construction d'une relation équilibrée, elle permet de montrer que toutes les parties sont fiables. C'est la que les notions de synergie, de responsabilité viennent étayer la relation: le regard que l'on porte sur toi. Tu es jugé sur pièces, ne fuis pas ce regard, cette appréciation. C'est là que tu dois donner cette énergie "positive".
Je te parlais de nuances plus haut. la forme d'hypocrisie absolue est pratiquée par les arrivistes (politiques, chefaillons, ya qu'à/ faut qu'on) qui prônent des valeurs "altruistes" mais déresponsabilisantes en public (le mot n'est pas accepté par le correcteur??) et qui font l'inverse en privé. Je pense qu'il vaut mieux être modeste dans ses prétentions à améliorer le monde, être constant  et honnête avec ses connaissances (cercle pro/public) sans se faire marcher dessus (assertivité), pour ceux qui ont la chance d'avoir un entourage privé (famille/amis) qui vaut la peine - je sais que c'est pas donné à tout le monde- être loyal et bienveillant, par contre, je met en priorité max: se sortir les doigts du cul pour améliorer sa propre situation intime, émotionnelle (psy, légion, chamanisme: chacun choisi ce qu'il lui faut) Il me semble qu'il faille une bienveillance ferme avec soi meme, sans être complaisante. Personne ne fera ce travail là à votre place.
Quand je croise un Sdf, je me dis que je bosse pour mon gosse autiste.
Hrms
Hrms

Messages : 72
Date d'inscription : 24/02/2015
Age : 44
Localisation : Aubignan Vaucluse

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par My_illusion Jeu 30 Mai 2019 - 23:26

Sorry champ de l’abstraction, il est possible que je ne sois pas capable non plus de comprendre tes messages. 

Merci hrms, 

Je fais ma part que je trouve maigrichonne, je ne passe pas de temps avec les sdf’s car je ne vois pas ce que je peux leur apporter, d’autant qu’un grand nombre fait partie d’un réseau, j’en ai marre de voir tjrs cette même femme avec son gosse au sein pour amadouer, je lui ai donné une fois mon sandwich, mais ce qu’ils veulent c de l’argent. J’en croise trop et pour m’en préserver je suis obligée de faire comme tout le monde fait : les nier... constamment ils demandent, avec des enfants, ça me tue qu’on utilise les enfants, qu’ils cessent de se reproduire! Y’en a encore un qui m’a demandé 4 euros pour manger, si je devais tous les croire, tout mon salaire y passerait. Je ne suis pas pour de donner du fric. J’en donne très rarement. C lourd car j’arrive pas à ne pas me sentir une grosse connasse qui a des sous « en trop », j’arrive pas à profiter de mes sous car je culpabilise constamment, je ne peux pas m’offrir du luxe, ça me met trop mal à l’aise. J’use mes habits, et pas grave si c’est troué ou taché. Je ramasse régulièrement des déchets, je cherche des solutions diverses pour diminuer mon empreinte écologique. Demain, je vais acheter du shampooing sec pour voir ce que ça vaut. Et si ça vaut qqchose, ce sera une idée de kdo pour autrui. En passant devant un parterre sans rien dedans, j’avais envie d’y mettre un plant de tomate LOL. Je ne crois plus en l’humain mais je fais des petites choses à droite à gauche, sans rechercher la reconnaissance. C’est une nécessité, une obligation morale, je n’attends plus que les autres agissent de manière similaire. Y’a bcp de paroles, je ne retiens que les actes. Et les humains peuvent peu. Beaucoup de gens vont mal, j’absorbe tout et je ne parviens pas à m’en foutre. Je dois effectivement me soigner moi avant les autres. Pour moi, je ne ferai jamais assez pour la planète, et pour les vies. J’envie ceux qui sont morts de par ce soulagement de la fin. Mais je ne me suiciderai pas car je ne le mérite pas. Mais c’est éprouvant. Apprendre à me distancer du malheur qui m’entoure, à faire peut-être confiance à certain(e)s. 
Quand on est conscient, on ne peut qu’être malheureux. Perdre en lucidité par les médocs?
My_illusion
My_illusion

Messages : 4243
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Le champ de l'abstraction Ven 31 Mai 2019 - 1:58

My_illusion a écrit:Sorry champ de l’abstraction, il est possible que je ne sois pas capable non plus de comprendre tes messages. 


ah! ok!

Je vais essayer de faire mieux la prochaine fois.
Le champ de l'abstraction
Le champ de l'abstraction

Messages : 146
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 41
Localisation : Québec

http://www.lechampdelabstraction.com

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Auto-Thérapie Ven 31 Mai 2019 - 15:37

Notre vision du monde ne fait qu'exprimer nos propres sentiments. Il est loin d'y avoir plus de laideur que de beauté sur terre. Tu as juste à avoir ne serait-ce qu'un peu de considération pour les rapports humains - encore faut-il déjà ne pas mépriser les autres - pour te rendre compte que la vie est pleine de trésors. L'amitié, l'amour, ça te dit quelque chose ? N'est-ce pas merveilleux d'avoir la chance de pouvoir goûter à tout ça ici-bas ?

Mais beaucoup ne savent pas apprécier à sa juste valeur la chance qu'ils ont de vivre, et plutôt que de reconnaître que le problème vient d'eux-mêmes, certains vont jusqu'à rejeter la faute sur le monde ou carrément sur les autres. C'est une solution de facilité qui empêche toute remise en question.

C'est égoïste d'être heureux ? Ah oui, tu es si sûr de toi ? Tu crois que quelqu'un qui est heureux dans sa vie de famille, est forcément plus inconscient que toi, qu'il pense moins aux autres, qu'il est moins empathique ? Bah c'est une belle mentalité dis-donc. Dis-toi que parmi les plus démunis du globe il y a plein de braves qui gardent le sourire malgré tout et qui restent forts malgré tout. La vie ce n'est pas facile tous les jours, mais c'est bien justement parce que c'est un combat qu'elle est si belle. A toi de voir si tu préfères te battre et rendre les coups, ou te coucher et continuer à te plaindre. Mais crois-moi, la deuxième attitude ne fera en aucun cas avancer les choses.

Qui plus est, le meilleur moyen de rendre le monde meilleur, c'est bien justement de transmettre du positif aux autres, mais attention, il faut que ce soit sincère. Un sourire peut sauver bien des vies. Et lorsqu'on est capable de comprendre la valeur des choses et des relations humaines, que l'on revient de loin, on a plutôt tendance à sourire lorsqu'on a la chance de partager un simple moment avec autrui parce qu'on sait à quel point c'est important.

Dis-toi que toutes les considérations négatives que tu portes aux autres dans ton message sont beaucoup plus toxiques pour le monde que le bien-être d'un yes life qui fait la fête et qui profite de sa life. Prétendre que les autres ne peuvent pas t'apporter grand chose, c'est tellement condescendant que la réciproque est bien plus vraie : tu ne peux pas apporter grand chose aux autres. Arrête de croire que ton fameux statut de "surdoué" t'accorde un rôle de missionnaire, on est tous humains Wink

Ensuite, la moindre des choses si on pense vraiment aux autres, à ceux qui n'ont rien, c'est de profiter de la chance qu'on a nous de pouvoir vivre pour le faire à fond. Le fait de ne pas en profiter est égoïste. Il y en a plein qui rêveraient d'être à notre place, j'entends par la d'avoir de quoi se nourrir, de quoi vivre décemment, alors si nous malgré la chance que l'on a on continue à se plaindre, c'est pas un comportement très altruiste. Pense aux amputés qui n'ont plus de jambes, ça ne te fait pas prendre conscience de la chance que tu as d'avoir encore tes jambes ? Alors si vraiment tu as une pensée pour les amputées, profite de tes jambes. Je ne dis pas que tu dois devenir un sprinteur ou t'inscrire aux prochains jeux olympiques, mais au moins ne néglige pas la chance que tu as, car c'est là que se situe le véritable mépris. Si tu ne comprends pas ce principe basique du savoir vivre tu te comportes comme un enfant gâté qui a tellement de cadeaux que tout l'ennui.

Auto-Thérapie

Messages : 89
Date d'inscription : 14/05/2019

http://auto-therapie.com/

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Invité Ven 31 Mai 2019 - 16:00

@Auto-Thérapie, je suis assez d'accord avec toi sur le fond même si je pense que la forme est un peu "brute de décoffrage" comme on dit. Wink

Auto-Thérapie a écrit:Prétendre que les autres ne peuvent pas t'apporter grand chose, c'est tellement condescendant que la réciproque est bien plus vraie : tu ne peux pas apporter grand chose aux autres.

Là, je ne te suis plus. C'est justement parce que les autres peuvent nous apporter beaucoup que l'on peut faire de même (ou inversement : c'est parce qu'on peut leur apporter beaucoup que les autres peuvent nous rendre beaucoup). C'est un cercle vertueux en fait. Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Auto-Thérapie Ven 31 Mai 2019 - 18:36

Je te remercie de valider le fond de mon message ! Wink

Quant à la brutalité dont tu parles, je le reconnais, disons que j'ai du mal à exclure mes instincts bestiaux de mes raisonnements Razz

Bien sûr, je cherche à dire qu'il faut déjà être capable d'estimer notre prochain à sa juste valeur pour rentrer dans le cercle vertueux dont tu parles, sinon on chute dans les abysses !

Auto-Thérapie

Messages : 89
Date d'inscription : 14/05/2019

http://auto-therapie.com/

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Le champ de l'abstraction Sam 1 Juin 2019 - 12:15

C'est peut-être une bonne chose de ne pas comprendre mes messages, car c'est de l'analyse transcendantale expérimentale. study
Le champ de l'abstraction
Le champ de l'abstraction

Messages : 146
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 41
Localisation : Québec

http://www.lechampdelabstraction.com

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Fenrir Sam 1 Juin 2019 - 19:30

Hello My_illusion,
Je rejoins plusieurs messages qui ont été écris, tu peux donner ou faire la part que tu es capable de faire dans ce qui est à ta portée, et même si c’est difficile, il faut ensuite prendre la décision de s’en satisfaire car on ne peut pas porter tout le malheur du monde. Ça ne veut évidemment pas dire qu’il faut le nier ou cesser de s’en émouvoir, mais il faut savoir l’accepter pour que notre petit chemin de vie ne soit pas empoisonné par la colère et l’amertume de vivre dans ce monde.
La distanciation intellectuelle ne me semble donc pas saine, elle revient à nier le problème, et le déni n’est jamais qu’une solution de court terme. Par contre, la distanciation émotionnelle peut être intéressante. Tu peux essayer de ne pas laisser ces émotions t’atteindre et les laisser se dissoudre (et c’est très différent que de juste pousser les émotions dans un coin en espérant qu’elles disparaissent), ou tu peux chercher des ressources positives pour équilibrer la balance, pour compenser les émotions négatives.

Est-ce qu’on parle de bonheur égoïste ? Je suis plutôt d’avis qu’un minimum d’égoïsme dans les actes est nécessaire à la survie, et qu’il est important de savoir se protéger soi-même, penser à d’abord combler ses propres besoins avant de s’occuper de ceux d’autrui. Mais ce comportement ne revient pas forcément à oublier ou mépriser les besoins d’autrui, évidemment. Bien sûr, l’épanouissement de tout un chacun passe par la coopération, et il faut savoir partager pour que tout le monde puisse avoir sa part du gâteau. Simplement, je ne pense pas qu’on l’on puisse aider beaucoup de gens si nous ne sommes pas capables de nous aider nous-même. Si nous ne sommes pas capables de combler nos propres besoins car nous faisons passer autrui avant nous, nous auront tôt ou tard besoin de l’aide de quelqu’un d’autre car nous n’aurons pas su prendre correctement soin de nous. Savoir s’occuper de soi avant de s’occuper des autres, c’est quelque part savoir être responsable de soi-même. Ensuite on peut essayer de porter une part de responsabilité en aidant les autres.
Ce que je vais dire va peut-être en fâcher plus d’un, mais je pense que nous sommes responsables d’une partie de notre malheur, c’est-à-dire que les gens qui ne sont pas capables de sortir d’une situation merdique, c’est en partie de leur responsabilité. Je dis responsabilité, non pas faute, car nous ne sommes pas nés tous égaux en terme de ressources intellectuelles, émotionnelles, économiques et sociales. Les évènements de la vie nous mettent face à des épreuves, c’est à nous de savoir nous adapter et réagir du mieux que nous pouvons en fonction des choix qui s’offrent à nous, la sélection naturelle fait le reste, ainsi que le hasard. Ce que je veux dire, c’est qu’évidemment on ne choisit pas de naitre en France ou en Somalie, mais chacun est responsable de faire avec ce qu’il a pour vivre du mieux qu’il peut, être le plus heureux possible, et sans marcher sur les autres c’est plus sympa.

Là-dessus, je répond à Auto-Thérapie. Si je suis d’accord avec le début de ton message, j’ai trouvé les deux derniers paragraphes (et ce n’est que mon opinion) vraiment très violents. Tu as quelqu’un qui écrit parce-qu’elle est dans une situation de souffrance car elle ne trouve pas le moyen de vivre dans un monde où beaucoup de choses négatives existent, elle ne sait pas comment réagir pour améliorer cette situation ou tout simplement l’accepter en faisant se contentant de faire sa part. Et tu viens lui dire que ces messages sont toxiques et qu’elle ne peut pas apporter quelque chose aux autres… comment te dire…
Par ailleurs ne pas profiter de la vie car d’autres ne le peuvent pas autant que toi est égoïste ? Prouve-moi ça avec des arguments logiques et rationnels s’il te plait. Comment le fait de ne pas profiter de ce qu’on a peut-il générer du mépris pour ceux qui ne peuvent pas ? C’est une vraie question pour moi. Qu’est-ce donc que ce principe de savoir vivre ? Savoir profiter de la vie qu’on a, oui évidemment, d’autant plus si on prend conscience de la chance qu’on a et que cela nous aide à aimer vivre encore plus, mais pourquoi ne pas le faire serait se comporter comme un enfant gâté ? Se sentir obligé de vivre parce-que d’autres ne le peuvent pas, en plus de me paraitre pas très sain, ça ne fait pas beaucoup de sens pour moi…
Fenrir
Fenrir

Messages : 58
Date d'inscription : 13/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par My_illusion Sam 1 Juin 2019 - 22:55

Merci Fenrir, je me répète souvent la phrase de Marc Aurele: aie le courage de changer ce qui peut l’être, l'humilité d’accepter ce qui ne peut l'être et la sagesse d’en faire la différence. 

C plus facile qd je peux mettre mon cerveau sur off, ou le diriger. Plus jeune, je court-circuitais mes pensées bouffantes en me frappant physiquement, cela fonctionne très bien, la douleur physique fait sortir de nos pensées psycho pour ramener à l’instant présent (grosse mode en ce moment: la pleine conscience). 

En ce moment, j’ai trouvé un moyen temporaire : anxiolytique. Je fais de l’eco-anxiété, très à la mode aussi ce phénomène mais je l’ai tjrs ressenti sans pouvoir l’exprimer. Pour imager, La Nature est ma vraie mère (ne dit-on pas « mère Nature »?) et ce que l'activité anthropique lui inflige me fait mal. C’est risible pour ceux qui veulent, je ne chiale pas pour grand chose, je ne suis ni une chochotte, ni une feignasse. Je n’envie pas les autres, ni leur vie, ni le luxe (au contraire), ni leur vie de famille. Je ne rejette pas la faute aux autres vu que je fais partie du système malade. Pour alléger ma conscience, je refuse de mettre au monde un enfant et je fais fort attention à mon empreinte écologique, c’est le minimum que je puisse faire. Mais ça reste insuffisant. J’aide plein de gens, ce n’est pas en lisant deux trois de mes messages qu’on peut juger de ce que je suis. 

Ce que dit auto-thérapie ne me touche pas car c’est à côté de la plaque mais je souligne son franc parler. Je suppose que cette réponse fait écho à qqchose qui l’a touchée personnellement. On ressent souvent de la condescendance et de la prétention de ma part. Or, je ne me comporte absolument pas comme une pourrie gâtée qui se pensent supérieure, je déplore juste le manque de hauteur chez les autres, je trouve que les comportements humains sont svt trop peu respectueux de la Nature et de la Vie au sens général. D'où cette colère sur le cocon qui est mis sur un pied d’estale sans égard ou trop peu pour l’extérieur. 

Le monde humain manque de Justice, de Rigueur, de Vérité. Je ne parle pas de l’amour car à mon sens, ce sera tjrs secondaire. Par amour, les humains peuvent commettre des crimes et protéger injustement l'être aimé. Et je dis Non. L’amour peut être beau lorsqu’il reste conscient, généralisé, libre, bienveillant. 

Évoluer vers du bien commun, c’est une illusion.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4243
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Invité Dim 2 Juin 2019 - 0:49

j'ai longtemps pensé ainsi mais désormais je pense que la majorité des gens ne sont pas bons, ni pour les autres ni pour eux mêmes et que donc cette illusion de conscience collective est un leurre

je compatis, cela me rend malade aussi

je devrais ptete prendre des brols, j'y pensais hier tellement je suis mal ces temps ci avec ce monde et les gens que je ne peux pas changer ni eux ni le monde, juste subir ces absurdités permanentes

je n'ai plus la force ou l'envie non plus d'ailleurs, ni cette foi en l'être humain , pas collectivement

l'amour comme solution oui peut être, il est rare, moi je ne le connais pas de toute manière, la question du coup ne se pose pas en ces termes précis

pire je ne comprends pas les autres et leurs comportements, ce n'est pas neuf d'ailleurs, jamais été très doué , paradoxalement il m'arrive d'être empathique et de faire preuve de subtilité mais au bout finalement je pige rarement les gens

pour me mettre off je me balançais dans le temps, il m'arrive encore de le faire, caractéristique autistique claire mais je ne suis pas autiste pour autant

le surdon est une drôle de chose je suppose


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par My_illusion Dim 2 Juin 2019 - 8:48

C’est un leurre oui Josua mais comment vivre sans pouvoir croire un tant soit peu? 

Je ne me plains pas de ma propre vie, j’ai ce que je mérite, j’ai bien taffé autant physiquement que psychologiquement pour que justement de l’extérieur on puisse penser que j’ai eu bcp de chance. On a la chance qu’on se donne, complètement. J’avais le choix de pleurnicher sur ma vie difficile mais ça ne rime à rien, personne d’autre que soi ne fera le travail nécessaire, ça je ne dirai jamais le contraire. 

J’ai une très mauvaise image/opinion de l’humain de manière générale, ça dérange et inspire du rejet, je le comprends. Je pourrais fermer ma gueule et prendre tout ce que les autres peuvent donner mais encore une fois ce sera tjrs les valeurs qui prôneront sur l’amour que je peux tirer envers moi, égoïstement. 

Cette dureté envers l’humain me semble être l’unique voie pour un mieux collectif. On parle de morale punitive ? Clairement, ya plus le temps pour laisser le monde humain évoluer à son rythme. Vivre n’a pas à être qqchose de facile et jouissif. Les animaux n’ont pas la belle vie, ils doivent se battre pour manger. Pourquoi les humains devraient faire exception en se plaçant tout en haut de la chaîne alimentaire? Nous tuons notre terre d'accueil, scions la branche sur laquelle nous reposons et il faudrait fermer les yeux et nous aimer entre nous? Je n’aime pas ceux qui font le minimum et qui (se) mentent. Et je n’ai plus de patience pour les très insuffisants. 

Tout le monde fait du mal et tout le monde fait l’autruche. Bravo! Je laisse pas un monde pareil à ma descendance directe, il faut être fou ou inconscient pour en avoir envie! 

Allez, je suis prête pour la rafale de réponses agressives. J’ai le casque et j’me suis échauffée pour anticiper les coups. 

Microhope d’un futur plus conscient qd même. Sinon je crève.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4243
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Fenrir Dim 2 Juin 2019 - 10:00

Oui je pense bien comprendre cette éco-anxiété et la misanthropie qui peut en découler. Avec comme seule lumière que les gens évoluent et s’éduquent pour développer une conscience systémique et approfondie des conséquences de leurs actes et se responsabilisent vis-à-vis de ces derniers. A mon sens, c’est uniquement par cette voie qu’on pourra sauver quelque chose, même si ce processus semble bien trop lent aujourd’hui pour sauver quoi que ce soit. Comme disait Aurélien Barreau, il nous faudrait une dictature écologique pour nous en sortir mais personne n’accepterait cette attaque de nos droits actuels.

Au vu des enjeux, ça me semble tout naturel de ne plus avoir de patience pour ceux qui stagnent ou sont dans le déni sur ces sujets. Mais faire grandir le feu de la colère face à cette situation ne va pas la résoudre même si cela te permet de te mobiliser pour les choses à ta portée. Je ne dis pas que c’est facile, mais pour revenir au premier message, c’est un choix que de ne pas souffrir de cette situation, sans être dans le déni pour autant.
Il n’y a pas de sens à la vie. On peut choisir de lui en donner un et d’y croire, tout au plus. Il parait logique que chaque être vivant cherche spontanément à vivre le plus de moments agréables et le moins de moments désagréables au cours de sa vie. Chacun doit gérer son propre équilibre pour soi-même et il ne tient qu’à nous, à nos choix et nos décisions, de laisser notre environnement nous impacter émotionnellement et de choisir son impact.

Personnellement, j’ai utilisé cette base pour raisonner ce problème, et j’en ressors que la colère n’a pas de sens. Elle est bien sûr spontanée et naturelle face à cette situation, mais en plus d’être peu efficace, dans le fond à quoi rime-t-elle ? Si les humains ne sont pas capables de vivre sans détruire leur milieu de vie et celui de toutes les autres formes de vie présentes sur Terre, pourquoi vouloir sauver ou protéger les humains ? Cela n’a pas de sens de vouloir maintenir en vie une espèce qui n’est pas adaptée pour être capable de maintenir sa survie dans son milieu. Simple sélection naturelle, dans notre cas sur notre incapacité à nous responsabiliser sur les conséquences destructrices de nos actions, en plus de la violence et de la souffrance qu’elles provoquent pour de nombreux êtres vivants.
Après ce n’est que mon expérience personnelle, mais je pense que vraiment intégrer ce raisonnement (si nous sommes d’accord avec, bien entendu) permet de dissoudre la colère puisque nous comprenons qu’elle n’a pas de sens ou plutôt de finalité rationnelle. Mais j’imagine que ça demande un certain contrôle de ses émotions, de plus nous n’avons pas tous la même sensibilité.

En tout cas j’espère que ça te donne une piste à explorer pour t’aider à gérer ta souffrance.
Fenrir
Fenrir

Messages : 58
Date d'inscription : 13/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par My_illusion Dim 2 Juin 2019 - 22:05

Merci pour ta grande sagesse Fenrir, tu as parfaitement compris dans quoi je suis embourbée. Un ami m’a dit que ma conscience du monde était paradoxale avec les efforts que j’essaie de maintenir et de répandre. Il dit que ça ne sert plus à rien, qu'après nous c’est terminé, plus notre problème. A cela près que ma colère me permet de fournir davantage d’efforts, sans elle, je baisserais les bras et me satisferais de polluer davantage vu que de toute façon, on finit tous par mourir un jour. Pour moi, ce n’est pas juste de rendre les conditions invivables pour les autres espèces et pour nos descendants, ça c’est mon petit côté philanthrope, hum. Globalement oui je suis misanthrope mais je ne me fous pas des vies de manière générale, au contraire j’en ai un profond respect. Je suis du genre à pouvoir me sacrifier pour préserver une vie qui a vraiment envie de vivre. Car je n’ai pas cette libido pour ma propre vie. Depuis enfant jsuis ainsi. Ma vie n’a pas beaucoup d’importance d’autant que je suis ingrate de la chance que g. Je manque de gratitude pour la vie que j’ai. Je justifie mon existence par les efforts que je fournis, par l’absence de mal que je fais et que j'évite. Faire plutôt qu’Etre. Je ne demande pas aux autres d'être comme moi. C’est impossible de toute manière. D’autant que je ne souhaite à personne de ressentir ce que je ressens. Je me suis éteinte pour d’autres personnes qui n’ont fait que prendre, grande erreur. Et j’ai évolué par intellectualisation et lucidité sur le Monde dans sa dimension globale. Disparaître de son être pour voir de manière plus holistique. Enfin... on a chacun sa propre réalité, ses propres vérités, selon un autre angle de vue, je me goure complet. 

Aurélien barreau je l’écoute parfois, il a un très bon phrasé, pertinent et lui, parvient à transmettre son angoisse sur l’avenir de la vie sur terre sans trop culpabiliser les gens. Il utilise le canal le plus gagnant. Je suis un gars sur fb qui vit dans une petite cabane avec 100% de son alimentation qu’il produit par lui-même. Il en est à un peu plus de 200 jours, un gars inspirant (vla que g un trou de mémoire sur son nom, ça me reviendra), il explique que c’est parfois très dur même si physiquement il est en parfaite santé sans prendre ou perdre de poids. Qu’en ce moment il fait caniculaire en Californie et qu’il va craquer pour se fournir un climatiseur, qu’il comprend à quel point c très difficile de se priver de tout confort et que nous ne sommes pas préparés à ça. C’est clair, on est un peu comme des animaux domestiqués qui crèveraient sans la main de l’homme. On arrivera jamais à un niveau de sobriété acceptable pour que la biodiversité et l'activité Anthropique ne bousille pas les écosystèmes. D’autant que le mal qui est déjà fait a une portée à retardement. 

Je comprends bien ton message Fenrir, et merci à toi d’avoir pris cette peine de me répondre. Tu as tout compris de ce que j’essaie d’exprimer, tu as quel âge si la réponse n’est pas indiscrète ? si tu es plus jeune que moi alors là je te tire mon chapeau 10 fois plus (sourire).

La colère est mon défaut numéro un, c’est, la plupart du temps, un défaut de faible ! Je manque d’intelligence à ce niveau. 
Elle est avant tout intériorisée, ceux qui m’entourent n’en paient pas vraiment le prix. J’aime être seule notamment pour pouvoir contenir la soupape.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4243
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par My_illusion Lun 3 Juin 2019 - 8:26

Rob greenfield
My_illusion
My_illusion

Messages : 4243
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Conscience collective Empty Re: Conscience collective

Message par Fenrir Lun 3 Juin 2019 - 18:39

Hahaha j’ai environ 10 ans de moins que toi ! ^^
Mais si je parais sage dans mes conseils, je n’ai jamais dit que j’arrivais à les appliquer correctement  Razz
Après c’est un travail d’une vie, et même si nous arrivons à rationaliser notre colère, elle n’en reste pas moins ravivée à chaque preuve d’injustice et de destruction causée par l’humain.

Ta position ne me paraît pas du tout paradoxale, on dit souvent que les misanthropes sont des humanistes déçus. D’ailleurs le thème du paradoxe du misanthrope humaniste a fait coulé beaucoup d’encre. Tu es loin d’être seule dans cette position, même si il est clair que ça ne concerne pas la majorité des gens.

Personnellement, je ne pense pas du tout que la colère est un défaut de faible. Ne pas savoir la gérer par contre, oui. Et là-dessus, si tu arrives à l’intérioriser pour préserver les autres, c’est déjà une partie du chemin de fait.
J’ai tendance à penser qu’une fois la colère pleinement comprise et acceptée, elle se dissout toute seule car elle n’a plus de raison d’être. Les émotions sont les indicateurs de nos états mentaux, ils servent à nous alerter ou nous conforter sur ce qu’il se passe dans notre environnement extérieur et intérieur, et nous aider à prendre les bonnes décisions (et à nous faire réagir, comme notamment la colère ou la peur, mais qui peuvent aussi nous bloquer si non gérées). Donc une fois pleinement intégrées, leur rôle est rempli et elles cessent de se manifester. Enfin c’est ma théorie de comptoir.

Je pense qu’apprendre à maîtriser sa rage est un processus de maturation. Il faut déjà être prêt à ressentir cette colère. Combien de personne préfèrent le déni ? Surtout lorsque nous savons pertinemment aujourd’hui que nous sommes responsables du désastre écologique et climatique. Une fois que nous sommes suffisamment matures pour regarder la situation en face, que nous prenons conscience du problème et de l’ampleur de ses conséquences, nous connaissons la colère. Après, suivant les personnes, une durée plus ou moins longue sera pleine de plaintes, d’agacement, d’anxiété, de culpabilisation et d’accusation, etc. Bref, on attend que quelqu’un vienne nous sauver ou faire le boulot à notre place, ou tout simplement que le problème se résolve tout seul avec le temps parce-que de toute façon ce n’est pas de notre faute. Ou plutôt que nous avons trop peur d’essayer de régler le problème parce-que nous ne nous sentons pas à la hauteur, nous avons peur d’échouer, nous avons peur de nous abîmer car cela demanderait trop de ressources, ou que sais-je…

Tant que nous n’acceptons pas que nous sommes les seuls responsables de la solution au problème, que nous sommes les seuls à pouvoir prendre notre vie en main, la colère peut-être abêtissante voir nuisible en renforçant les comportements néfastes car c’est la solution la plus rassurante. Tout le monde n’est pas apte à oser sortir de son confort pour essayer des choses effrayantes ou incertaines. C’est un processus de maturation qui dure plus moins longtemps en fonction des personnes, de l’environnement, de l’éducation, du tempérament, etc…

Et c’est clair que nous ne sommes absolument pas préparés à vivre dans une sobriété même volontaire, que cela relève encore de l’expérimentation et l’expérimentation fait peur à notre société et à l’individu. Je salue l'effort de ce monsieur.
Fenrir
Fenrir

Messages : 58
Date d'inscription : 13/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum