Le Suicide

+10
Qu'ouïë-je
scorames
Wise
Croam
siamois93
Beautymist
Polisson non testé
zebrisse
AnaSoul
magicjordan92
14 participants

Aller en bas

Le Suicide Empty Le Suicide

Message par magicjordan92 Mer 15 Mai 2019 - 4:18

Y avait vous déjà penser comme la seule solution viable à votre mal être et comment vois en êtes vous sortit ?

magicjordan92

Messages : 8
Date d'inscription : 15/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le Suicide Empty Re: Le Suicide

Message par AnaSoul Mer 15 Mai 2019 - 9:52

Le suicide
AnaSoul
AnaSoul

Messages : 113
Date d'inscription : 28/03/2018
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Le Suicide Empty Re: Le Suicide

Message par AnaSoul Mer 15 Mai 2019 - 9:55

Réponse envisagée pour abréger nos souffrances
Quand cela semble le seul remède à une douleur ingérable

Quand tes ressources sont inférieurs à tes dépenses intérieures ...
qu’en pense tu ?
AnaSoul
AnaSoul

Messages : 113
Date d'inscription : 28/03/2018
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Le Suicide Empty Re: Le Suicide

Message par zebrisse Mer 15 Mai 2019 - 16:03

Salut magicjordan92,

Personnellement, je n'ai pas vraiment considéré le suicide comme une solution à mes problèmes. (En plus, pessimiste comme j'étais, j'étais persuadé de me rater si j'avais fait une tentative, et alors ma situation aurait été pire)

Par contre, deux très bonnes amies à moi m'ont confié avoir ces pensées très fréquemment. L'une des deux avait d'ailleurs fait plusieurs tentatives avant que je fasse sa connaissance.

De ces situations, il est ressorti que le suicide m'apparait comme une sorte d'appel au secours.
Du coup, je pense qu'il te serait plus bénéfique de chercher à définir plus précisément ton mal-être. Qu'est ce qui ne va pas exactement ?
Je suis convaincu que de meilleures solutions sont possibles, même si tu ne les vois pas pour le moment.
Sur ce forum on peut surement t'aider à trouver des pistes.

a+
zebrisse
zebrisse

Messages : 221
Date d'inscription : 16/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Le Suicide Empty Re: Le Suicide

Message par magicjordan92 Mer 15 Mai 2019 - 16:12

Merci de ta réponse

Je me pose la question d'avoir recour a cette ultime échappatoire tout les jours depuis plus de 10 ans mais même en sachant aujourd'hui ce qui ne vas pas je ne vois pas le bout du tunnel plus je me bat pour avancer plus la lumière s'éloigne ...

C'est épuisant et douloureux non seulement pour moi mais aussi pour mes proches du moins ce qu'ils en restent ...

La seule chose qui me maintienent en vie à l'heure actuel c'est mon esprit de contradiction car tout le monde m'a déjà enterrer depuis bien longtemps ...

Envoyé depuis l'appli Topic'it

magicjordan92

Messages : 8
Date d'inscription : 15/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le Suicide Empty Re: Le Suicide

Message par zebrisse Mer 15 Mai 2019 - 16:20

Que dirais-tu d'exposer tes problèmes en détail sur ce forum ?
Ca pourrait te défouler/soulager, et l'un ou l'une d'entre nous aura peut être de bons conseils pour toi ...
zebrisse
zebrisse

Messages : 221
Date d'inscription : 16/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Le Suicide Empty Re: Le Suicide

Message par magicjordan92 Mer 15 Mai 2019 - 16:25

J'aimerai mais cela va faire 18 ans que je me sens seul incompris et à l'écart des autres ...

Je n'arrive même plus à croire que des gens aussi intelligent soit il arrive à me comprendre car je ne me suis jamais senti à ma place nul part et comme par magie je me retrouve ici sur ce forum et les gens aurait les mots juste pour m'aider ?

J'ai envie d'y croire mais pardonnez moi d'être quand même sceptique ...

Envoyé depuis l'appli Topic'it

magicjordan92

Messages : 8
Date d'inscription : 15/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le Suicide Empty Re: Le Suicide

Message par zebrisse Mer 15 Mai 2019 - 16:48

En effet, peut-être que personne ici ne pourra rien pour toi.
Mais avoue que tu n'as rien n'a perdre à essayer ...
zebrisse
zebrisse

Messages : 221
Date d'inscription : 16/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Le Suicide Empty Re: Le Suicide

Message par magicjordan92 Mer 15 Mai 2019 - 16:58

C'est vrai tu as raison

Je vais lister les majeurs problèmes car honnêtement je n'aurais jamais assez d'endurance pour tout écrire ...

- La mort récente de ma mère

- La mort d'une amie proche violé et battu par son père

-La première rupture amoureuse avec la fille que j'ai m'as plus que tout

-Découle de cette histoire des accusations de viol et de violence

-L'abandon de ma famille qui juge que je peux me débrouiller seul

-Les soi disant ami qui me lâche de peur que ma nouvelle réputation leur portent préjudice

- Tout cela amene une porte cadenassé au niveau de mon être

- Et toute personnes qui s'en approchent s'expose à des mots et des gestes peu civilisé

- Tout cela en l'espace de même pas 3 mois ...

Envoyé depuis l'appli Topic'it

magicjordan92

Messages : 8
Date d'inscription : 15/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le Suicide Empty Re: Le Suicide

Message par zebrisse Mer 15 Mai 2019 - 17:44

En effet, ca fait vraiment beaucoup tout ca en 3 mois.
Ca me semble normal comme réaction de ta part de te renfermer après avoir vécu d'aussi dures épreuves.

Pour retrouver de l'espoir après ce que tu as vécu, et pour éviter de sombrer, je te conseille vivement de t'orienter vers la spiritualité.
Perso, moi je pratique le bouddhisme, mais n'importe quelle vraie religion basée sur la paix et l'espoir fera surement l'affaire aussi.
De mon expérience, la spiritualité c'est la vraie boussole quand tout le reste fout le camp.

Sinon, à très court terme, vu que je pratique les médecines alternatives, ta situation me fait penser à certains remèdes pour la sphère psychique, que tu pourrais utiliser.
Il s'agit en particulier du remède "'Star of Bethleem", dans la gamme dite des "fleurs de Bach".
Je te copie/colle la description d'après le site de référence :
www.bachcentre.com a écrit:Star of Bethleem...est l'un des remèdes de la formule de crise. C’est le remède pour les chocs et leurs séquelles (mauvaises nouvelles inattendues, événement subit et inopportun, un choc).

Il peut aussi être utilisé pour les effets d'un choc très ancien à condition que vous en sentiez encore les effets aujourd'hui («quand j’y pense, mon cœur se serre encore»).

C'est aussi le remède pour ce sentiment de vide et de perte qui se produit parfois quand un proche meurt ou s'éloigne. Star of Bethlehem apporte du réconfort dans de telles circonstances. Il ouvre le cœur à la consolation.

Pour ceux qui sont en grande détresse dans des conditions qui, pour un certain temps, leur causent un grand chagrin. Le choc d’une nouvelle grave, la perte d’un être cher, l’effroi après un accident et ainsi de suite. A ceux qui, pour un temps, refusent d’être consolés, ce remède apporte du réconfort.
C'est des gouttes que tu peut trouver en magasin BIO (je conseille la marque Biofloral)

Voila quelques pistes pour le moment,
a+
zebrisse
zebrisse

Messages : 221
Date d'inscription : 16/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Le Suicide Empty Re: Le Suicide

Message par Invité Lun 10 Juin 2019 - 11:15

magicjordan92 a écrit:Y avait vous déjà penser comme la seule solution viable à votre mal être et comment vois en êtes vous sortit ?
Oui malheureusement.... 
Sortie par une rencontre aléatoire. Merci le destin. Et merci chef ! 

C'était en 2002 j'avais tout préparé mon testament à qui je confiais mon chat et j'étais sur une passerelle à Vienne en Isère en train de fumer ma dernière cigarette... j'étais en train de rigoler intérieurement en me disant que c'était la cigarette du condamné.
 j'avais prévu de sauter dans le Rhône derrière sauf que je ne sais pas nager....
En plus le courant à cet endroit-là est assez rapide puisqu'il y a le barrage un peu plus bas.

 et là mon chef de service est passé. Il allait chez l'ostéopathe sauf que d'habitude il se garait jamais là mais que les parkings étaient plein dans Vienne à cause de travaux donc du coup il avait dû se garer de l'autre côté et utiliser la passerelle piétonne pour rejoindre l'ostéopathe.... 
Quand il a vu ma tête je pense qu'il a compris tout de suite. il avait le sourire et je crois que je me souviendrai toujours de sa tête le sourire est retombé  aussi sec.
Il a attrapé ma main il a jeté la clope et il m'a pris par la main et il m'a traîné dans sa bagnole en me disant qu'il était hors de question que je sois toute seule ce soir. J'étais comme un pantin j'avais envie de résister mais je n'y arrivais pas je pleurais. 

Il m'a filé un somnifère j'ai dormi abrutie parce que j'avais pas l'habitude et le lendemain matin au café il avait son pote psychiatre qui travaillait dans une association d'aide aux victimes. J'arrivais plus rien à dire pas penser pas dire non je veux pas oui je veux bien je me suis laissé faire en fait et je regretterai jamais....
2002.
J'avais toujours été bonne à l'école et là je crois que c'est j'arrivais pas avoir ma maîtrise je n'arrivais pas à passer les concours de prof je les ratais en fait je m'interdisait de les réussir.
En 2003 j'avais perdu 30 kilos j'avais pris des kilos pour cacher mes souffrances mes peines mon traumatisme (inceste) 
J'ai eu le concours écrit mais je me suis plantée à l'oral parce que j'étais pas encore assez forte.  je me suis sabordée toute seule l à l'oral en faisant une réflexion que je n'aurais jamais dû faire.
En 2004 j'ai eu mon concours est relativement très bien classée....

Merci merci merci chef ! (bon c'est plus mon chef...)
Il a jamais su pourquoi je voulais me foutre en l'air il m'a jamais demandé des explications.

 rencontrer des personnes comme ça c'est rare très rare et beaucoup trop rare

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le Suicide Empty Re: Le Suicide

Message par Polisson non testé Sam 29 Juin 2019 - 17:22

Il y a moins d'un mois j'ai tenté de foutre le feu à mon logement dont j'étais le sous locataire. Tenté est un grand mot, j'ai jeté le briquet avant d'enflammer la bibliothèque. Le désir de mort très présent tout de même. Le désespoir peut être grand, l'amour aussi... Vingt ans que les pulsions de mort me prennent. Lâche ou courageux je ne peux te le dire

On ne se connait pas, je viens d'être testé et peut être de la cyclothymie, asperger, thqi... Quelle conscience sur un plan globale, qu'est ce qui te taraudes dans les incertitudes égotiques?

Change d'air, voyage, sors du cercle de tes habitudes... Quitte à tout foutre en l'air, reste en vie hors d'avant. On ne peux changer le regard des gens... Mais on peut changer les gens qui nous regardent. C'est très égocentré encore, mais bon...

Polisson non testé
Polisson non testé

Messages : 20
Date d'inscription : 20/01/2018
Age : 31
Localisation : Comminges

Revenir en haut Aller en bas

Le Suicide Empty Re: Le Suicide

Message par Beautymist Sam 29 Juin 2019 - 19:49

@Madame Picodon (j'adore ce fromage) : une chose me frappe dans ton récit... le fait de s'interdire de réussir, bref, l'auto-sabordage. Je suis pratiquement sûre qu'il y avec un lien avec ce que tu as subi de traumatisant (l'inceste).

Je suis moi-même une survivante et les pulsions suicidaires et auto-destructrices sont mon quotidien. J'ai des phases de refus/rejet des aides, des mains tendues, des consolations... Ayant été une victime, les sauveurs me font peur. Une partie de moi les déteste car ils me ramènent à mon statut de victime.

Et sinon, sans vouloir donner de conseils (chacun est différent et perso les donneurs de conseils m'ont beaucoup agacée par le passé) je recommande aussi la spiritualité (mais attention aux dérives sectaires quand on est vulnérable) et Rescue en fleurs de Bach. Le remède Rescue contient entre autres, de la "star of Bethleem" (ou dame-de-onze-heures en français).
Beautymist
Beautymist

Messages : 1711
Date d'inscription : 13/03/2016
Age : 48
Localisation : Ailleurs

http://teatatteredpages.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le Suicide Empty Re: Le Suicide

Message par siamois93 Mar 2 Juil 2019 - 17:46

Sans aller jusqu'au suicide, l'auto-dénigrement, le mépris de soi peuvent bien pourrir la vie.
Et globalement le manque de choses positives.
Les négatives, les décès et les ruptures, cela arrive toujours, sauf si on vit tout seul.
Il me semble important d'augmenter le positif y compris au niveau du cadre de vie. A la longue un cadre de vie pourri peut devenir déprimant. Ici je n'ai le soleil que le soir, ça parait anecdotique mais cela ne l'est pas du tout. Il s'ensuit une envie de rien, on se lève le matin et on attend 14h pour avoir le soleil.
A la longue de mauvaises conditions de vie peuvent grandement influencer sur le moral et également sur notre capacité d'action.
C'est un point à ne pas négliger, ne pas se retenir de déménager vers mieux. Il y a d'autres éléments évidemment, le soleil le matin n'est qu'un exemple. Mais je n'ai jamais eu de soleil le matin chez mes parents. Ma mère a toujours choisi ce genre de maison avec l'est bouché.
Aujourd'hui je peux faire ce genre de décodage, à l'époque je subissais et déprimais.

Madame Picodon, que te dire ? C'est cool la vie quand on nous aide.
siamois93
siamois93

Messages : 9899
Date d'inscription : 03/04/2012
Localisation : Draguignan

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Le Suicide Empty Re: Le Suicide

Message par Croam Lun 22 Juil 2019 - 15:17

Salut à tous,

Je suis dans la même situation que toi, j'y ai toujours pensé. Si je réponds sans réfléchir je te dirai qu'il n'y a pas eu une journée où pour une raison ou pour une autre je visualisais une balle transperçant lentement ma tempe avant d'exploser l'intérieur.

J'ai bien demandé à ma psy si c'était normal que j'y pense quasi quotidiennement et elle m'a dit que oui, c'est ce que j'utilise en quelque sorte pour me sauver de l'enfer de ma tête, de la dépression. Car effectivement, penser au suicide soulève tellement de questions et laisse entrevoir une préparation tellement épuisante émotionnellement qu'au final premièrement, se connaissant on sait que ça va être un nouvel enfer. Et puis, ça provoque une contradiction dans mon cerveau, je ne peux pas l'expliquer clairement (et je n'ai pas envie d'élucider la question par peur de remettre en cause ce qui me maintien en vie pour le moment), mais ça fait que mon cerveau déraille, la peur m’envahit et (et c'est le seul moment où je suis capable de faire ça) j'arrête de penser, mon cerveau se bloque. Zombie mode. La fumette m'aide bcp...

Bon mais si on est ici c'est qu'on cherche une solution... Enfin une partie de nous tout du moins. Je voudrai juste en profiter pour demander si d'autres ont traversé des périodes pareilles et comment s'en sont-ils sortis ?

Personnellement, j'ai perdu mon emploi récemment et d'autres événement on fait que je suis tombé sévèrement il y a deux mois (déprim, tempête émotionnelle, changements d'humeur et d'état d'esprit incontrôlés). Pas la première fois et il parait qu'il faut s'y habituer car partie de notre personnalité sauf que, ma vie est à l'arrêt depuis lors. Je traverse les jours minutes par minutes en ne sachant pas comment ils vont finir. J'ai couru les psy et hôpitaux (à Berlin) en recherche d'aide et en précisant que j'ai été détecté tardivement et que cette dimension doit être prise en compte : "cause toujours" avec une fausse empathie dans le regard et le fameux : es-tu suicidaire ?...

Un psy m'a pris plusieurs fois mais je le vois, je le sens, il veut me faire rentrer dans une case qu'il connaît et appliquer la seule méthode dans laquelle il est spécialisé. Il doute de ma douance ou en tout cas il ne voit pas en quoi c'est un élément à considérer sérieusement. J'ai contacté une psy française, surdouée elle-même et spécialisée là-dedans. Bilan : tu dois accepter et apprendre à te connaître et à vivre selon tes valeurs et tes passions, ça va être dur mais aucune thérapie comportementale ou autre ne fera que à cessera. Cool, sachant que je n'ai plus de connexion depuis l'enfance à mes envies personnelles, effectivement oui, c'est pas dur, juste impossible à faire tout seul.

Donc en gros, ma machine déréglée me dit :
-psy normal = inutile voir dangereux (en ai fait l'expérience pendant 10 ans déjà), tu prends le risque de te refaire au moins 5 ans de souffrance à pleurer sans rien régler
-psychiatre pour au moins me lever le matin sans penser à la mort = pas de rdv avant 1 mois, va rien comprendre non plus puisque encore moins formé que les psy et de toute façon, solution temporaire puisque annihiler ses émotions quand on doit apprendre à les contrôler semble contradictoire (+ déjà essayé sur longue périodes, pas concluant)
-psy française spécialisée et à régler moi-même = pas de job donc pas de thune, et puis si c'est pour entendre qu'il n'y a rien à faire et que je dois accepter ma merde, merci... bah oui, je vais faire ça, quand j'aurai le temps et que je penserai à autre chose qu'à me foutre en l'air
-internement : blindé de psychiatre qui réussiront certainement à m'anestésier mais pas à me rendre l'envie de vivre.
Et c'est malheureusement quand l'horizon se bouche comme cela (ou quand on se bouche l'horizon...) que l'idée malheureuse revient alors plus prégnante chaque jour car apparaissant comme seule option possible pour éviter une vie souffrance.

Si vous avez connu ce genre d'impasse et que vous vous en êtes sortis... commentez Wink En fait, s'en sortir à proprement parler je pense que chacun va devoir se démerder comme il peut en fonction de son profil, mais ce qui aiderait, si quelqu'un avait réussi à le faire, c'est empêcher que l'idée s'installe et qu'on plonge dans ce sentiment de tristesse/desespoir dont on ne va plus pouvoir se défaire pour les prochaines heures voire jours.

Bref j'suis luné comme un Zèbre à trois pattes alors je vous souhaite une bonne journée.

Croam

Messages : 6
Date d'inscription : 22/07/2019
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Le Suicide Empty Re: Le Suicide

Message par Wise Sam 18 Avr 2020 - 23:48

Salut,
je suis toujours hyper-stressé permanent, angoissé, extrèmement-fatigué, c'en est douloureux.. et ça fait 15 ans que ça dure.
mon incarnation m'appartient, pas à vous.. pas aux faiseurs de lois, qui au passage n'ont jamais vraiment souffert.
j'ai pris la décision de me désincarner il y a 15 ans, et je n'ai aucune raison de changer d'avis.
ma vie est une prison salle-d'attente de 2m qui s'apelle la case départ, et ça fait 34 ans que j'y suis enfermé..
c'est tres tres long.
aucun spécialiste de la Spiritualité sur internet ne m'a donné une clé qui marche.. j'ai testé toutes les théories de merde style loi d'attraction etc evidemment.. comme tous les gens en souffrance..
ça a du success ces putins de conférences.. salles toujours remplies..
.. bizarement pas d'améliorations depuis 30 ans.. toujours 200 000 tentatives et 12 000 désincarnations réussies en france par an.
..
on est tous isolés, seuls toute sa vie.. à trainer sur internet. franchement ya aucune progression. ma Vie s'apelle Case Départ !
Wise
Wise

Messages : 2216
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 35
Localisation : Nancy

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

Le Suicide Empty Re: Le Suicide

Message par Invité Dim 19 Avr 2020 - 2:48

magicjordan92,

C'est plus que compréhensif que tu ais envi de te suicider après ces événements. D'ailleurs chapeau bas de ne pas l'avoir fait, il semble que ce monde contient encore quelque chose qui t'animes. Ton comportement hostile envers les autres doit sûrement être pour protéger ce quelque chose. Tu dois gérer plusieurs deuils, les personnes disparues, ta relation amoureuse, tes relations amicales, ta relation à toi même, tout ça, en même temps, dans des circonstances d'une extrême violence, il y a de quoi être traumatisé profondément donc essaye d'être indulgent envers toi.

Tu dis que ces événements sont arrivé en l'espace de 3 mois mais que ça fait 10 ans que tu gardes sous le coude la grande faucheuse comme sauveuse. Du coup j'ai des questions qui me viennent :
Si tu te suicide, c'est pour mettre fin au malheur de ton existence ou est ce que c'est parce que tu ne veux plus tenter de vivre ?
Quels étaient les raisons qui te poussé a penser au suicide pendant 10 ans avant ces événements ?

C'est tout ton monde qui s'est écroulé, il y a de quoi être perturbé. Mais est ce que ce monde tu l'aimais vraiment tel qu'il était ?

Si tu décides de vivre, ça va être tout un autre monde a construire. Tu peux y voir une chance de faire en sorte que dans celui ci tu n'ai rien qui te conditionnes a garder la mort comme porte de sortie. Avec des nouvelles relations sociales solides, une meilleure relation avec toi même, de nouveaux projets, un nouvel environnement plus sain.

J'ai pas de solution a t'apporter, juste mon témoignage qui t'apportera peut être un peu d'espoirs. Depuis aussi loins que je m'en souvienne, j'ai pensé au suicide comme porte de secours, comme toi tous les jours. J'ai essayé de comprendre pourquoi et comment je pourrais y remédier. J'en ai conclus que je n'aimais pas ma vie donc j'ai décidé de l'améliorer afin de l'aimer et ça a commencé avec ma relation à moi même. Depuis 1-2 ans je n'ai plus de pensées suicidaire quotidienne, ça revient de temps en temps mais ça reste rare. Je suis encore en construction de mon monde donc ça me paraît logique mais je t'avoue que c'est assez effrayant d'envisager la vie sans plan de secours, ça me pousse à donner le meilleur de moi-même afin de réussir. J'ai des résultats, ça m'encourage a garder le cap.
Je garde toujours cette pensée en tête que ma mort serra un suicide mais je fais de mon mieux pour ne plus avoir de raison que ça arrive.

J'ai fais un travail sur moi toute seule puis avec l'aide d'une psychologue. La spiritualité ça m'a aidé mais je ne me suis affilié à aucunes religions ou état d'esprit. Je prend ce qui me plaie dans chacunes et je crée ma propre façon de penser.


Madame Picodon, Allelujah 🙌

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le Suicide Empty Re: Le Suicide

Message par scorames Dim 19 Avr 2020 - 10:11

ouai cela semble récurrent pour bcp ici ces pensées

tu as un ange gardien actif madame picodon on dirait bien, c'était pas ton heure ! ...

moi plus jeune deux TS , j'y pense encore de temps à autres plus ou moins fortement , les gens sont affreux ça aide pas, la sa va mais je me dis surtout ne pas refaire la 3 eme sera la bonne .

j'ai essayé de comprendre depuis au moins 20 ans, rencontré bcp de psy à neuneu,la philosophie ,la spiritualité , la nature sont mes étendards , mais cet état limite par moment je l'aurais à vie je pense, comme un démon surgissant du coin du bois qui me saute sur le râble .

Bon j'ai un trouble de l'humeur aussi, par moment il devrais être traité ,je cherche pas la facilité  et je pense être sacrément costaux dans ma tête je pense au vue du parcourt chaotique et ems souffrances insondable pour autrui , surtout dés l'enfance .. la méditation pleine conscience peut aidé , cela dis repensée sa pensée est une solution féconde c'est facile à dire ,car suivant ton parcourt et les scorie associé tu te les traines elles impacte ta personnalités et pour la la vie .

donc au petit bonheur la chance , faire simple dans la vie , choisir ces interaction humaine si possible, créé son cocon . Moi les psy m'ont aidé malgrés eux , grâce à leurs médiocrité en faite,j'ai bifurqué sur le mode solo introspection interne plutôt que continuer aprés des années  d'entendre leurs baratin de psychiatres et prendre des médocs abrutissant servant à rien! , peut sont vraiment bon , pour me comprendre et évolué , je me suis trouvé seul quasiment , bon je serais aspi d'aprés eux , voila, mais comme je le dis , ya des séquelles du au parcourt et maltraitance divers c'est à vie .



avançons mais avec sagesse Smile .


Dernière édition par melkior le Dim 19 Avr 2020 - 17:43, édité 3 fois

scorames

Messages : 138
Date d'inscription : 22/12/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le Suicide Empty Re: Le Suicide

Message par Qu'ouïë-je Dim 19 Avr 2020 - 10:27

Bonjour,

Madame Picodon, ton récit est très romantique...rhônantique ? <3

Les premiers posts ne me font pas penser au suicide, mais à l'avortement : interiorité, tunnel, dortir...
Qu'ouïë-je
Qu'ouïë-je

Messages : 913
Date d'inscription : 18/07/2016

http://yopyyo.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Le Suicide Empty Re: Le Suicide

Message par scorames Dim 19 Avr 2020 - 17:43

La vision du suicide ne fut pas toujours négative, par exemple lors de Rome antique le suicidé était bien vue et trés courageux en acte , et non
un lâche comme de nos jours pour celui qui juge facilement . Je pense que le suicide n'est pas toujours un acte désespéré , étude en sociologie un pourcentage faible serait un acte bien réfléchis, la phylosophie entre en compte ainsi que la perception trés particulière de la mort, en effet celle
ci début 18 eme sièche changeant en mal en occident , la mort étant un grand mystère qui  occupe mon esprit souvent, ben j'ai jamais compris
cette peur irrationnelle justement, en occident du moins , l'étude prouva que depuis le début du moyen âge jusqu'au début du 18 eme siècle la mort fut bien intégré ils vivaient bien avec et s"n fouté presque j'ose le dire . Bonant malant cette peur ou diabolisation de la mort  préfigure que les gens sont pas vraiment vivant je pense pétris de trouille, je trouve ça pas trés saint dans le fond .Les représentations symbolique de la mort et des rites d'accompagnement aussi ont fondamentalement changer brusquement début 18 eme siècle , il est à noté que des peuplades pleurent la venue d'un nouveau née , ba oui le pauvre la souffrance humaine hein, et lorsqu'il meurt ben ils font la fête chantent et son joyeux, wouaiiii ces souffrances sont fini il est libéré ect etc , aller dire ça à mes contemporain chérie occidentaux ... moi le suicide à chacun sa perception de l'existence humaine , j'ai pas à juger d'un tel acte d'autrui, il a ces raisons .

scorames

Messages : 138
Date d'inscription : 22/12/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le Suicide Empty Re: Le Suicide

Message par Qu'ouïë-je Dim 19 Avr 2020 - 18:31

Bonjour Melkior,


Longtemps après Rome, il me semble que le suicide des agents secrets compromis est aussi bien vu, dévoué. Suspect

Durkheim, Emile, a proposé une typologie des suicides...selon les religions, etc confused confused
Qu'ouïë-je
Qu'ouïë-je

Messages : 913
Date d'inscription : 18/07/2016

http://yopyyo.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Le Suicide Empty Envie et réflexion de suicide

Message par Emme Mar 1 Sep 2020 - 16:36

Bonjour
Tout à commencé en 2014 avec des sons anormales ds l'appart ? Ce qui à forcément déclenché une mise en danger c'est persistant jours et nuits
2015 j'ai perdue mes parents en 'l'espace de 4 mois et pris mon frère encore à l'école qui avait à peine 18 ans
2016 c'était la succession je me suis achetée une maison car dernière parole de mon père et les sons étaient tjrs présents avec de l'anglais !!! Et tentative de suicide qui à foirée à cause de mon frère
2017 mes grands parents décèdent en 3 semaines de temps rebelote succession et un oncle le jour de mon anniversaire
2020 l'optique de ses sons est pour moi malsaines et rien ne passera mais au delà de ça mettre un terme à ma vie qui devient insupportable je ne peux plus gérer le mental ça devient trop compliqué
Les doses s'accumulent et je cherche le bon moyen pour que tout s'arrête je n'encaisse plus mais si je trouve le responsable il est fini

Emme
Emme

Messages : 28
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 37
Localisation : ile de france

http://corbonnois-emmeline.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Le Suicide Empty Re: Le Suicide

Message par The Wise Duck Lun 7 Sep 2020 - 23:44

L'esprit est tout aussi faible qu'il est fort ; et tout aussi fort qu'il est faible.
When I look at death, death look at me. And we both shiver.
The Wise Duck
The Wise Duck

Messages : 198
Date d'inscription : 27/08/2020
Localisation : Entre 3 et 4 réalités.

Revenir en haut Aller en bas

Le Suicide Empty Re: Le Suicide

Message par forestheart13 Lun 14 Sep 2020 - 20:48

Le suicide j'y ai pensé, plus ou moins fortement, plus ou moins fréquemment, la plus grande partie de ma vie.

Là depuis quelques mois, l'envie revient en force, et j'y pense tous les jours depuis une semaine. J'essaie de m'empêcher d'enclencher les étapes qui mèneront à la tentative, et ce n'est pas facile, parce que je suis épuisée.
forestheart13
forestheart13

Messages : 26
Date d'inscription : 08/09/2020
Age : 28
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Le Suicide Empty Re: Le Suicide

Message par Invité Lun 14 Sep 2020 - 21:24

Quelqu'un qui m'était cher m'a fait promettre de ne plus m'hasarder dans cette voie. Et bien que je n'ai plus de nouvelles d'elle depuis trois ans, la promesse reste assez forte pour court-circuiter toutes les envies que je sens monter quotidiennement. Il y a comme une fin de non-recevoir, l'idée nait et ne peut pas s'exprimer : comme le souvenir d'un voyage lointain et effacé. Je ne sais pas si tu peux avoir quelqu'un envers qui la trahison d'une telle promesse serait plus absurde encore que l'insane et indigeste cheminement de nos vies. Je te le souhaite : du peu que j'ai lu de toi, tu me sembles quelqu'un de, certes tourmentée, mais profonde et intègre plus encore ; et peut-être que sans les avoir croisés encore, il y a des personnes à qui tu apporteras beaucoup (et réciproquement).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le Suicide Empty Re: Le Suicide

Message par Fanetys Lun 14 Sep 2020 - 21:36


Fanetys

Messages : 29
Date d'inscription : 21/05/2019
Age : 56
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum