Les Zèbres et Peter Pan... Vous aussi?

Aller en bas

Les Zèbres et Peter Pan... Vous aussi? Empty Les Zèbres et Peter Pan... Vous aussi?

Message par raymoon le Mer 7 Sep 2011 - 1:10

Voila, Z et atteint du syndrome de Peter Pan, je me suis perdu dans les lectures interminables de livres de psychanalystes sur ce sujet... Mais jamais je suis tombé sur des textes de "malades". Alors j'ai pris mon clavier à deux mains et ai pondu ça:

L'insouscience

Telle une arme face aux valeurs que cette société nous inculque,
tel un fardeau quand on veux avancer...

Etre insouscient est beau tant que c'est face aux mécanismes sugrenus du système en place
(impôts, police, amendes, etc...), ça permet de se detacher de tout ce qui pose problème à ceux
qui se soucient trop de choses futiles au bonheur. C'est beau quand ca permet de se detacher de l'image
de soi que l'on renvoie, tel un clown auto-derisoire, l'insouscience nous apprend a profiter de l'instant
present sans les contraintes de l'eventuel "demain"...

Là où ça devient plus problematique, c'est quand on doit penser au lendemain...
Dans une phase rebelle inconsciente, l'argument qui revient le plus est "On verra demain!", repoussant
les obligations au stade "d'ordres" que l'ont refusera d'executer, vu que le demain en question semble
tellement "virtuel" et "fictif".

"Pourquoi remettre au lendemain ce que l'ont peux faire le jour même?"
La réponse est des plus simpliste pour un insouscient: "Parce que maintenant ca couperai mon bonheur présent".

Vivre au présent, voilà la réelle problématique. Tel un punk qui hurle "No Futur!", en pleine crise d'adolescence,
l'insouscient se projete dans ses pensées d'enfants: "Pourquoi je devrais arreter de jouer pour aller faire la vaisselle???" Jouer est tellement plus attractif, que l'on repoussera l'obligation au lendemain, qui n'a pas lieu
d'exister vu que l'on vit dans le present perpetuel. C'est une manière infantile de "détruire" l'ordre des choses
établi par les protocoles de la vie en société.

C'est au moment où l'enfant comprend qu'il a des "responsabilités", et qu'il les applique, qu'il quitte son statut
de pré-adulte. La clé du "syndrome de Peter Pan" est ici, très exactement. Qu'on l'ai empeché de grandir, ou qu'il ai refusé lui même, l'enfant en restera un tant qu'il niera ses obligations, preferant passer du bon temps plutot que de s'occuper de "son avenir" (qui n'existe pas tant cette notion lui est floue).

Voila pour la mise en place du problème. Maintenant passons à ce que peux représenter l'insouscience pour quelqu'un atteint du syndrome de Peter Pan (que nous baptiserons Peter):

Il répete souvent "quand je vois tous les problèmes que vous avez ca me donne pas envie de vous ressembler, je préfère rester un enfant"... Ne confondez pas "insouscience" et "inconscience", parceque Peter, lui, fait très bien la différence. Un enfant dans un corps d'adulte a eu le temps de voir les dangers de la vie, il a juste fait la difference entre "dangers" et "refus d'optemperer". Aux yeux des adultes, sa capacité a nier ses obligations mettra Peter au rang de "rebelle". En tant que joueur, son statut de pirate lui donnera des ailes, lui permettra de se jouer des adultes, avec comme refuge, son pays imaginaire, seul endroit dont il comprend les règles (qu'il a "écrite" lui même...). Peter est bien conscient qu'il est incapable de comprendre les autres et leurs actes qui lui semblent dénués de sens, et joue donc a narguer les adultes avec sa bonne humeur infantile, mais non dénuée de sens.
Car en effet, Peter est persuadé que la raison est de son coté. Ce sourire narquois qu'il offre aux passants en réponse a leur abandon systématique de leurs rêves d'enfants, le rendent plus fort, plus sur de lui, et au final le laisse se complaire dans ses "certitudes"... Et là, on a envie de se poser la question : "Et si Peter avait raison?"

Laissons un petit peu notre Peter s'exprimer:

"Et si créer son paradis sur terre passait par les rêves qu'on avait étant enfant? Et si être un pirate est possible, pourquoi continuer le jeu des adultes? Partir croiser le fer avec tout ceux qui ont fini par avoir des babines de bouledogue a force de subir la vie, repoussant le bonheur a l'heure de la retraite. Le "système" n'est que pure invention des adultes pour se donner une raison (bonne conscience?) de continuer a souffrir... Faisons abstraction, avec l'insouscience comme arme, et retrouvons nos rêves perdus."

Parceque les enfants analysent tout continuellement, sont en soif de connaissances, Peter a continué d'emmagasiner des savoirs au fils des ans. Dans "insouscience", il y a le mot "science"... Et les Peter en ont étudié les facettes sans jamais trouver la raison qu'ont les adultes pour se detruire comme ça... d'où l'imcompréhension du système qui les entoure.

Petit mot de la fin: "On s'en fou d'avoir raison, du moment qu'on est heureux!"

RaYmOOn, 100% Peter [b]
raymoon
raymoon

Messages : 10
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 36
Localisation : Liège

Revenir en haut Aller en bas

Les Zèbres et Peter Pan... Vous aussi? Empty Re: Les Zèbres et Peter Pan... Vous aussi?

Message par LionnaLove le Mer 7 Sep 2011 - 3:49

J'ai repoussé bcp de choses pendant bcp d'années, avec ces mêmes arguments...

Mais je ne crois pas que l'on soit "heureux" en repoussant ce qui remplira notre confort. Au contraire, je crois que tout ce que l'on ne fait pas pèse de plus en plus lourd, pour nous apprendre cette simple idée pourtant si essentielle "tu as un monde concret à nourir" et ce n'est pas malheureux.

Je crois qu'il n'y pas plus grand désir d'être adulte que dans le coeur d'un enfant ! Dites à un enfant qu'il a 4 ans alors qu'il en a 5, et vous verrez sa réaction vous convaincre que vous avez fait une bien grosse erreur en le "sous-estimant" Smile
Il tend naturellement à devenir un de ces géants lui aussi. Et même son pays imaginaire est un terrain de jeu à travers lequel il s'exerce à devenir ce grand qu'il admire et qu'il sait être un "but" à ses yeux (la vie le fait grandir naturellement vers cet état, c'est manifeste).

Mais comme tu le dis, c'est effectivement sa PEUR de devenir aussi triste que les adultes qu'il a fini par avoir sous le nez, qu'il refuse d'entrer dans leur monde. MAIS, c'est entrer dans LEUR monde, à LEUR façon, et c'est LEUR tristesse...et il est indispensable que Peter n'attache plus cette tristesse au fait d'être adulte. Sinon, il s'empute lui-même d'un prolongement qui peut lui être si riche d'épanouissement !

En tout adulte il y a un enfant. Demeurer à l'écoute de cet enfant est extrêmement intéressant et même indispensable. Mais l'écoute de l'adulte est tout aussi importante. L'enfant et son insouscience, représente en quelque sorte l'abstrait de l'individu, et l'adulte représente le concret. Il n'y a d'enfant épanoui que l'orsqu'il y a un adulte épanoui pour l'accompagner.
Dans l'enfance, l'enfant n'a pas encore intégré cet notion d'adulte puisque ses parents sont là pour jouer cette fonction auprès de lui. Mais il en va de sa responsabilité de développer en lui cet adulte, afin de se rendre autonome.

Tout enfant sur la Terre, nous confira facilement comme il a été difficile pour lui d'avoir eu des parents irresponsables, repoussant leur "obligation" le tenant à l'abri du besoin.

Peter n'a pas le choix d'avoir recours aux deux sphères qui composent ce monde (abstrait/concret) et ignorer sa participation à l'une d'elles, donnera automatiquement ce rôle à quelqu'un d'extérieur qui devra l'endosser à sa place, le rendant dépendant (à moins qu'il n'en subissent le vide jusqu'à ce qu'il n'occasionne une perte trop importante, le secouant souvent).

Au fond...on passe notre temps à nous mutiler de tout ce que l'on tient pour responsable de notre perte, afin de nous en protéger...mais "grandir" nous permet pas à pas de réhabiter tout ce que l'on n'a mis de côté, en le redécouvrant de manière plus personnalisée et donc plus chaleureuse à notre égard.

Un petit message à Peter : "Aimes l'adulte tel que ton coeur d'enfant sait le concevoir de manière la plus "idéale", car c'est à cet adulte que tu auras grand bonheur à t'identifier I love you "


LionnaLove XXXX


PS: J'aime beaucoup ton texte ! J'aurais sans doute pu l'écrire il y a encore quelques années Smile
LionnaLove
LionnaLove

Messages : 57
Date d'inscription : 11/08/2011
Localisation : Québec

Revenir en haut Aller en bas

Les Zèbres et Peter Pan... Vous aussi? Empty Re: Les Zèbres et Peter Pan... Vous aussi?

Message par raymoon le Dim 18 Sep 2011 - 13:11

Merci pour cette reponse! En avancant je me rend compte que ce qui fait reelement peur, c'est surement de grandir, simplement... Ou de vieillir? Qui sait... En tout cas ca me touche et j'en tiens compte! Wink
raymoon
raymoon

Messages : 10
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 36
Localisation : Liège

Revenir en haut Aller en bas

Les Zèbres et Peter Pan... Vous aussi? Empty Re: Les Zèbres et Peter Pan... Vous aussi?

Message par raymoon le Dim 18 Sep 2011 - 13:15

L'autre problème de la lutte interne contre Crochet, est qu'à force de lutter, on aprend à connaitre son ennemi. Plus il lutte, plus Peter aura des arguments de poids, plus il sera écouté par les gens qui voient ce syndrome comme une force, et plus il sera conforté dans son combat. Ce deuxième cercle vicieux mis en place, il sera quasiment impossible pour notre Peter de se sortir tout seul de sa "maladie", aussi belle soit-t-elle... Et bien souvent lorsqu'on le remet face à la réalité, Peter bombe le torse et lance son cri de guerre "Vous avez perdus vos rêves d'enfants, dans ma tête y a votre paradis..."
raymoon
raymoon

Messages : 10
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 36
Localisation : Liège

Revenir en haut Aller en bas

Les Zèbres et Peter Pan... Vous aussi? Empty Re: Les Zèbres et Peter Pan... Vous aussi?

Message par Mimic le Dim 18 Sep 2011 - 14:38

Je me reconnais sur certains point dans ton discours =) je suis attiré par le comportement et la manière de penser des jeunes (dis-je du haut de mes 22 ans ^^), mais je reste synchrone avec les thèmes « de mon âge » : je ne suis plus étudiant, je n'ai plus les mêmes activités ni les mêmes besoins. Je ne me sens complètement à l'aise ni avec les plus jeunes ni avec les plus vieux que moi, qui n'apprécient pas forcément le passage soudain d'une conversation « intellectuelle » au hors sujet innocent et vice-versa.

J'aime ma façon d'être, même si je ne suis pas toujours satisfait de ce que je vis ; ce qui me fait le plus peur, c'est d'être seul, isolé au milieu d'une foule qui me pense intégré à elle. Alors je vais à la rencontre de gens, me lance dans des activités un peu aléatoirement en espérant trouver de temps en temps des personnes avec qui je peux partager.

« Vous avez perdus vos rêves d'enfants, dans ma tête y a votre paradis… », j'espère un jour vivre avec mon âme d'enfant sans l'amertume du décalage avec les autres.


Dernière édition par Mimic Cordylus le Dim 18 Sep 2011 - 20:02, édité 1 fois
Mimic
Mimic

Messages : 1052
Date d'inscription : 09/09/2011
Localisation : Paris

https://www.zebrascrossing.net/t3788-edit-mimic-cordylus

Revenir en haut Aller en bas

Les Zèbres et Peter Pan... Vous aussi? Empty Re: Les Zèbres et Peter Pan... Vous aussi?

Message par raymoon le Dim 18 Sep 2011 - 16:57

Si les Zebres vivent en meute, c'est pour se proteger des prédateurs Wink
raymoon
raymoon

Messages : 10
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 36
Localisation : Liège

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum