l'enfer du permis de conduire

+7
Confiteor
Qu'ouïë-je
nikoku74
Lujan
mrs doubtfull
siamois93
marieem
11 participants

Aller en bas

l'enfer du permis de conduire  Empty l'enfer du permis de conduire

Message par marieem Ven 14 Déc 2018 - 0:11

Bonjour,

C'est le premier message que je poste sur le forum merci d'être indulgents.
Je suis en train de passer mon permis de conduire, et il faut dire que ça commence à devenir un enfer.  affraid

Mon moniteur n'est pas très problématique, il est sympathique et pédagogue. Le soucis c'est clairement moi et mon cerveau!
J'ai l'impression d'avoir relativement bien intégré tout ce qu'il faut savoir, si on me mettait devant une situation et si on me demandait d'énumérer tout ce qu'il faut faire je n'aurais pas vraiment de problème, mais sur le moment c'est vraiment différent. Mon moniteur me reproche de n'avoir aucune anticipation, mais je pense que j'ai une bien trop grosse anticipation ce qui ne me laisse jamais le temps de régler ma conduite et mes mouvements en fonction de tout ce que je vois. J'ai l'impression de voir beaucoup plus de situations qu'il ne faudrait, et donc d'avoir du mal à tout régler. Situation toute bête, j'arrivais au niveau d'un endroit un peu compliqué où il y a plusieurs voies qui menaient à différents endroits, une en centre ville, et deux à gauche. Je savais pertinemment que je devais tourner à gauche mais me placer sur la voie de droite de celles qui mènent à gauche. En arrivant je me suis dit "mets toi à droite" mais non, j'ai été à gauche parce que j'ai anticipé que pour tourner il fallait se rabattre, qu'un camion gênait plus loin et que 200m plus loin il fallait faire telle chose qui nécessitait d'être à gauche, enfin bref ! Au final, j'ai toujours la sensation de DEVOIR faire des choses alors qu'il ne faudrait pas, comme si je changeais le code de la route pour l'appliquer à ma sauce.  Rolling Eyes
Autre soucis, j'ai sans cesse l'impression de ne même pas savoir ce que je fais et je n'arrive pas à me situer parce que je n'ai jamais le temps d'observer. Quand j'arrive dans une nouvelle situation dans ma vie il me faut plusieurs jours pour observer les choses et les analyser et là on me demande de faire quelque chose sans avoir le droit de regarder plus en détails autour de moi parce qu'on est en plein trafic. J'ai vraiment l'impression qu'on me prive de ça, qu'on me prive d'observer : ce qui est absurde. Par exemple quand je rentre sur le périphérique je regarde mon rétro, je vois que je peux m'insérer mais en vérité je ne vois pas. C'est comme quand on regarde sa montre pour voir l'heure mais qu'on n'a pas regardé et qu'on doit y retourner. C'est la même sensation. Je regarde longuement et plusieurs fois mais j'ai toujours l'impression de ne pas avoir regardé parce que beaucoup trop de choses me stimulent autour et que tout va beaucoup trop vite.

Bref il y a des dizaines de situations différentes que je pourrais citer et ce message est beaucoup trop long et fouilli, mais j'aimerais juste avoir des avis et savoir si d'autres ont été dans cette difficulté ou le sont actuellement. Surtout, j'aimerais des conseils et des "tips"

merci par avance! Laughing

marieem

Messages : 3
Date d'inscription : 13/12/2018
Age : 22
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

l'enfer du permis de conduire  Empty Re: l'enfer du permis de conduire

Message par siamois93 Ven 14 Déc 2018 - 1:42

Bonsoir.
La conduite pour le permis ce n'est pas la conduite dans la vraie vie. L'examinateur est là pour vérifier tes acquis et te voir accomplir certains gestes, donc fais ce qu'il faut même si c'est trop démonstratif, ou un peu absurde. Dis toi bien que ce que tu fais c'est pour l'examinateur également.

Ce que j'aime bien dans la conduite c'est que ça oblige à être présent et à abandonner les rêveries qui nous sont si familières. Il faut se préoccupper d'un concret immédiat, éliminer très vite les hypothèses qui sont trop improbables.
Et surtout, en voiture, sois visible vis-à-vis des autres usagers : Mets ton clignotant, et n'hésite pas trop à t'engager. Mais «j'y vais j'y vais pas» c'est toujours un peu un souci .
siamois93
siamois93

Messages : 10009
Date d'inscription : 03/04/2012
Localisation : Draguignan

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

l'enfer du permis de conduire  Empty Re: l'enfer du permis de conduire

Message par marieem Ven 14 Déc 2018 - 1:58

siamois93 a écrit:Bonsoir.
La conduite pour le permis ce n'est pas la conduite dans la vraie vie. L'examinateur est là pour vérifier tes acquis et te voir accomplir certains gestes, donc fais ce qu'il faut même si c'est trop démonstratif, ou un peu absurde. Dis toi bien que ce que tu fais c'est pour l'examinateur également.

Ce que j'aime bien dans la conduite c'est que ça oblige à être présent et à abandonner les rêveries qui nous sont si familières. Il faut se préoccupper d'un concret immédiat, éliminer très vite les hypothèses qui sont trop improbables.
Et surtout, en voiture, sois visible vis-à-vis des autres usagers : Mets ton clignotant, et n'hésite pas trop à t'engager. Mais «j'y vais j'y vais pas» c'est toujours un peu un souci .

merci beaucoup pour ta réponse!

Je sais et c'est vrai que ça me pose soucis et ça a tendance à vraiment m'énerver. pourtant je sais bien qu'après avoir obtenu mon permis tout ira mieux mais j'ai du mal à me conformer à ce qu'ils attendent et que je trouve inutile.
c'est justement ce qui m'oppresse quand on me prive de moment de rêveries j'ai l'impression d'être un peu en manque de temps.


marieem

Messages : 3
Date d'inscription : 13/12/2018
Age : 22
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

l'enfer du permis de conduire  Empty Re: l'enfer du permis de conduire

Message par mrs doubtfull Ven 14 Déc 2018 - 7:31

Il ne faut pas trop reflechir! Et aller souvent au plus simple en appliquant bêtement le code. J'ai eu les mêmes soucis que toi..
Regarder rapidement le flux des autres voitures peut aider aussi à voir comment se dirigent les autres ( changement de voies par ex.)
Il y a toujours des trucs qui ne me semblent pas très logique dans le code, ou du moins la façon de le formuler, mais bon, on s'adapte à force!
Fais la bonne élève, pas trop curieuse (!) et surtout essaie de faire baisser la pression ... Bon courage à toi...
( il y a tellement d'abrutis au volant que tu ne peux pas ne pas avoir ton permis Wink )
mrs doubtfull
mrs doubtfull

Messages : 779
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 54
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

l'enfer du permis de conduire  Empty Re: l'enfer du permis de conduire

Message par Lujan Ven 14 Déc 2018 - 15:54

Bonjour,

Si ça peut te rassurer, je l'ai raté plusieurs fois et j'ai mis plus d'un an et demi à l'avoir. Je cogite tout le temps et au volant aussi... Les séances communes de code étaient une torture avec la moitié qui ne comprenaient déjà pas les questions.

Après plusieurs mois de conduite quotidienne, j'ai dépassé le stade du ouf, enfin arrivé ! Maintenant après trois ans de permis et deux ans de conduite quasi quotidienne, c'est devenu une habitude.

Pour m'empêcher d'aller trop loin dans mes pensées, je mets de la musique... Et je la coupe pour me parler à voix haute quand la situation devient complexe, typiquement quand je me perds !

Pas de recette miracle mais ne te décourage pas. On ne peut pas être surdoué en tout (c'est de l'humour!) et comme dit plus haut, y en a qui conduisent comme des manches... Avec de l'application et un peu de chance (pas d'imprévu au mauvais moment), tu auras ton examen et après avec l'habitude, tu apprendras à conduire.

Lujan

Messages : 125
Date d'inscription : 08/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

l'enfer du permis de conduire  Empty Re: l'enfer du permis de conduire

Message par Invité Sam 15 Déc 2018 - 10:50

https://www.zebrascrossing.net/t14281-avez-vous-des-difficultes-a-conduire?highlight=PERMIS
Ce sujet te donnera peut-être des pistes.

Après je considère le permis comme un examen (peut-être un des pires) et comme pour la majorité des examens, pour l'avoir, il faut faire/donner la réponse que le correcteur attend. Dieu sait que c'est stupide mais c'est malheureusement le meilleur moyen de l'avoir. Une fois que tu l'auras, ton apprentissage ne sera pas fini et tu auras largement le temps de te perfectionner.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

l'enfer du permis de conduire  Empty Re: l'enfer du permis de conduire

Message par nikoku74 Sam 15 Déc 2018 - 17:44

Faut jouer un rôle, effectivement, car certains comportements à suivre lors de l'examen sont du non sens. C'est un peu comme un entretien d'embauche, il faut savoir comment l'obtenir mais n'a pas vocation à montrer que tu conduis bien.
nikoku74
nikoku74

Messages : 1380
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 46
Localisation : Loire

Revenir en haut Aller en bas

l'enfer du permis de conduire  Empty Re: l'enfer du permis de conduire

Message par Qu'ouïë-je Sam 15 Déc 2018 - 19:51

Bonjour,

Ce topic m'intéresse car le permis de conduire est un de mes blocages favoris.

J'ai fait plus de 5 250 kilomètres en auto-stop, et cela me fait bien rigoler quand les citadins rangés sont obnubilés par leurs besoins de transports comme il faut. Une image de ce contraste, pour moi, c'était le jour où un policier en weekend avec sa copine, m'ont récupérée sur une bande d'autoroute, en pantalon mal recousu, et emmêlée de brindilles.

Mais je rigole moins quand on me refuse des emplois parce qu'il faut le permis.

Ma première inscription dans une auto-école, c'était il y a trois ans. Depuis, j'ai raté une fois le code, et maintenant, je prends des cours en ligne. C'est super compliqué. Les questions infusent de la bouillie dans mon cerveau pas connecté. La voix des speakers me rendent folles. Je ne parviens pas à lire tous les chapitres de cours, mais me répète de temps en temps "...on pourrait relire le chapitre sur les contraventions non ? Ce sont des questions solides et des points fiables"...ou "ce soir, on fait 5 séries...allez, au moins 3...ou une...youpi, j'ai oublié de réviser...oublions les séries...".

Donc, je canalise beaucoup de paresse sur le code, et cela m'occupe beaucoup en énergie de procrastination. C'est aussi une justification sociale nécessaire, comme une rééducation compréhensible.

C'est trop compliqué, je veux être une gitane, et partir à cheval, dans un monde pacifié et pas chiant, avec que des vélos et des piétons, où on peut attacher son cheval devant la poste, où devant le bureau.
Qu'ouïë-je
Qu'ouïë-je

Messages : 913
Date d'inscription : 18/07/2016

http://yopyyo.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

l'enfer du permis de conduire  Empty Re: l'enfer du permis de conduire

Message par Invité Dim 16 Déc 2018 - 18:43

C'est vrai! C'est dur! Il m'a fallu me présenter deux fois pour l'avoir. La première fois je me suis trompée sur ces détails:
1. en arrivant à un feu vert j'ai accéléré. Je suis passée quand même avant le feu rouge mais disons la conduite a été jugée trop expéditive.
2. attention aux gestes lors de l'examen. Les gestes doivent être plus amples et visibles pour l'examinateur, il y a un côté théâtrale. En faisant marche arrière je me suis limitée à donner un coup d'œil s'il n' y avait pas d'obstacles. Bon il m' a dit que j'aurais dû clairement tourner la tête en arrière (peut être style l'exorciste) pour bien montrer le geste.
3. à la fin de l'examen en sortant de la voiture il faut prendre tout son temps. Montrer qu'on a regardé partout qu'il n' y a pas: ennemis, monstres, objets non identifiés prêts à nous assaillir. Là aussi je me suis trompée car je me suis limitée à donner un coup d'œil.

Enfin j'ai un très bon souvenir de l'école de conduite mais je galère toujours pour conduire. Arriver à me garer ça frôle l'utopie certaines fois. Mon moniteur a été à l'hauteur de son élève et il n'a pas hésité de me rappeler que j'étais suffisamment capable pour conduire. Il est arrivé aussi à me prendre la main et à me la gifler par désespoir. Enfin vu mes lacunes heureusement que j'ai trouvé une personne exigeante qui a su tenir bon si non je ne l'aurai pas eu mon permis.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

l'enfer du permis de conduire  Empty Re: l'enfer du permis de conduire

Message par Confiteor Dim 16 Déc 2018 - 19:33

Ça m'amuse beaucoup de lire ce fil !
Et je compatis.
Néanmoins, rien n'est inaccessible et vous finirez tous experts en conduite (sauf si les véhicules autonomes débarquent trop vite).

Conduire est une seconde nature, je n'y pense pas plus que je n'ai besoin de réfléchir avant de respirer !
J'ai parcouru bien plus d'un million de kilomètres dans ma vie.
Il m'est arrivé plusieurs fois de partir d'Istanbul un matin et d'arriver à Grenoble le lendemain avant midi.
Ou de partir de Bamako et d'arriver à Grenoble en 8 ou 9 jours (et nuit !).

J'adore me promener en voiture, pas vite, tranquille, observer le paysage qui défile, et profiter de cet état un peu hypnotique.
Ou bien rouler dans une grande ville inconnue la nuit avec du bon son. Encore mieux, sous la pluie.
Et j'ai transmis cette passion à ma tribu.
Ils viendront nous visiter dans quelques jours et je sais qu'ils me demanderont d'aller rouler sur les routes enneigées du Vercors.

Je sais : pas bien, bilan carbone, etc. mais je suis d'une génération qui ne savait pas (en plus, c'est vrai !).
Confiteor
Confiteor

Messages : 6503
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

l'enfer du permis de conduire  Empty Re: l'enfer du permis de conduire

Message par Invité Dim 16 Déc 2018 - 20:00

Toh ça marche aussi pour le virtuel! Il suffit expliquer les difficultés et il y a quelqu'un dispo à te conduire ou au moins à montrer qu'il est en mesure de conduire à ta place. Je crois qu'au défaut de savoir bien conduire on arrive à développer des techniques de "survie de déplacement" ... alternatives.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

l'enfer du permis de conduire  Empty Re: l'enfer du permis de conduire

Message par siamois93 Dim 16 Déc 2018 - 20:14

J'ai grandi dans une voiture donc pour le code c'était intégré. Conduire par moi-même m'a montré mon refus de certaines contraintes légales que je trouve insensées (attention, il y en a également de très sensées) et également certaines contraintes physiques à ne pas oublier. Quelques accidents et quelques milliers de kilomètres m'ont permis de trouver un fonctionnement qui me plaît.
Mon bonheur reste les routes de montagne. Il y a deux ans environ un matin de mai après avoir dormi en haut d'un col solitaire puis m'être arrêté à une stèle aux maquisards en descendant, j'ai retrouvé la chaleur du printemps puis entamé le Ventoux, depuis l'est. Au sommet de cette légende des montagnes il y avait la tempête de neige, les cyclistes pied à terre peinaient à se maintenir debout, j'ai même eu du mal à ouvrir ma portière tellement cela soufflait. En redescendant sur l'ouest toute cette neige fut bien vite dépassée, mais quel souvenir.
Des routes de nuit aussi.
siamois93
siamois93

Messages : 10009
Date d'inscription : 03/04/2012
Localisation : Draguignan

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

l'enfer du permis de conduire  Empty Re: l'enfer du permis de conduire

Message par Qu'ouïë-je Lun 17 Déc 2018 - 20:52

Confiteor, combien de litres d'essences brûlais-tu pour ces voyages ?

Feny, as-tu appris en ville ou en campagne ?

Siamois93, dormais-tu dans la voiture pendant tes voyages sous la neige ?

Mon récent espoir : avoir réduit de 13 à 9 fautes une série de code.
Qu'ouïë-je
Qu'ouïë-je

Messages : 913
Date d'inscription : 18/07/2016

http://yopyyo.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

l'enfer du permis de conduire  Empty Re: l'enfer du permis de conduire

Message par siamois93 Lun 17 Déc 2018 - 22:09

Oui j'avais une fiat punto de location, vraiment confortable, ma longueur à peu près, et une direction super agréable, rien à voir avec une clio de base.

Tu roules pour ton permis dans quelle voiture ?
siamois93
siamois93

Messages : 10009
Date d'inscription : 03/04/2012
Localisation : Draguignan

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

l'enfer du permis de conduire  Empty Re: l'enfer du permis de conduire

Message par Elya Dim 6 Jan 2019 - 19:16

J'ai passé mon permis y'a 6 mois, et j'ai vécu un peu les mêmes choses !

Pour le code c'est l'angoisse, y'a ces séries de questions... Finalement le mieux a été de travailler en ligne ( à l'auto-école ça me rendait dingue), avec le fameux Packw*b. Sans vouloir particulièrement faire de pub, les questions sont vraiment similaires à celles du code passé à la Poste.
Je l'ai raté une première fois (je faisais des séries entre 5 et 10 fautes...), avec 8 fautes.
Puis repassé et je l'ai eu avec 2 fautes, les séries juste avant étaient entre 0 et 5 fautes.

Pour le permis, j'avais juste décidé de me laisser guider par les moniteurs d'auto-école en me disant que si 95% arrivaient à l'avoir, il n'y avait pas de raison que je n'y arrive pas non plus.
Je l'ai passé à Lyon, avec 40h de conduite.
Cerise sur le gâteau, j'ai passé mon permis dans un autre lieu que celui prévu, en plein centre ville, ce qui fait que je n'ai pas du tout pu m'entraîner dans les rues aux alentours...

Je l'ai eu de justesse avec 20 points. J'ai roulé comme une patate, je n'ai pas réussi ma manœuvre de bataille arrière, je me suis arrêtée 5 ou 6 fois devant un stop (de peur de franchir la ligne...), j'ai regardé les angles morts avant de mettre le clignotant, des tours de ronds-point en trop, je suis allée dans une station service en me trompant de route, tourné à droite lorsque l'inspecteur ne m'avait rien dit, allée tout droit quand il me disait de tourner...
MAIS, j'ai toujours été très prudente (on ne peut pas reprocher à quelqu'un d'aller trop lentement), toujours respecté les limitations, les distance de sécurité, pour la manœuvre ratée j'ai tout fait à allure trèèèèèès lente (en vérifiant rétro droite, rétro gauche, rétro milieu, hop je recule un peu, rétro droite, rétro gauche, rétro milieu, hop je recule un peu.. etc) L'inspecteur en a eu marre il ne m'a jamais laissé finir.

Enfin bref, le mieux c'est de jouer la prudence le jour du permis, on peut excuser toutes les "bêtises", mais pas celles qui sont dangereuses.
Mon moniteur m'a toujours dit "si tu as un doute ne change pas de trajectoire au dernier moment". Je l'ai ô combien écouté ahaha
Résultat ça a marché.

(je précise quand même que j'ai réussi à perdre l'inspecteur à force de tourner ou de ne pas tourner dans les bonnes rues... Je pense que j'ai dû l'exaspérer)
Elya
Elya

Messages : 17
Date d'inscription : 03/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

l'enfer du permis de conduire  Empty Re: l'enfer du permis de conduire

Message par Qu'ouïë-je Jeu 30 Avr 2020 - 21:20

J'avais un ''Arthur'' dans la famille. Peut-être dès l'enfance j'ai lutté contre ''voiture'' au profit de ''vous Arthur''. Une connection en motivant une autre...

En voiture Arthur... Voie l'art dure...
Qu'ouïë-je
Qu'ouïë-je

Messages : 913
Date d'inscription : 18/07/2016

http://yopyyo.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

l'enfer du permis de conduire  Empty Re: l'enfer du permis de conduire

Message par Basilice Ven 1 Mai 2020 - 9:32

marieem a écrit:Mon moniteur me reproche de n'avoir aucune anticipation, mais je pense que j'ai une bien trop grosse anticipation ce qui ne me laisse jamais le temps de régler ma conduite et mes mouvements en fonction de tout ce que je vois. J'ai l'impression de voir beaucoup plus de situations qu'il ne faudrait, et donc d'avoir du mal à tout régler.

Bonjour,

La pensée divergente - appelée parfois arborescente - permet de voir "tout" (ou de déployer l'arbre des possibles), la pensée convergente permet de recentrer et se concentrer sur ce qui est important à ce moment là. Quand tu dis que tu te laisses noyer par les éléments autour ou les situations à venir, cela peut aussi être la marque d'une anxiété (ce qui serait compréhensible car conduire demande de maîtriser son véhicule et tu es en apprentissage) et l'anxiété peut "bloquer" l'accès à la pensée convergente (que les zèbres ont aussi). Dans ces cas là, respirer profondément et faire baisser un peu l'anxiété peut t'aider.

marieem a écrit:Quand j'arrive dans une nouvelle situation dans ma vie il me faut plusieurs jours pour observer les choses et les analyser et là on me demande de faire quelque chose sans avoir le droit de regarder plus en détails autour de moi parce qu'on est en plein trafic.

C'est difficile parce que conduire et maîtriser sa conduite, cela nécessite de lâcher le contrôle, de lâcher prise.
Si ton rythme habituel est plus lent car tu as besoin de tout observer et analyser avant de te lancer, il y a une adaptation à faire pour pouvoir conduire.
Alors même si c'est dur parce que ça coûte des sous et que tu as l'impression de ne pas en voir le bout, accroche-toi ! Petit à petit tu vas trouver le moyen d'y arriver, l'adaptation va se faire. Tu es un zèbre donc un pro de l'adaptation.  Impec !

Apprendre à conduire demande de ne pas intellectualiser, ce qui peut être difficile pour un zèbre et/ou quelqu'un d'anxieux qui est très conscient des dangers potentiels de la conduite.

Et peut-être que pour toi, cet apprentissage sera plus long.
Par exemple, si tu as besoin de comprendre pourquoi le code a été fait ainsi et de voir dans l'application concrète quelle est son utilité, ça peut te prendre plus de temps de respecter les règles de conduite qui te protégeront et protégeront les autres.

Malgré ces difficultés, il n'y a aucune raison pour que tu n'y parviennes pas au final, ça mettra peut-être juste un peu plus de temps et ce n'est pas un problème, fais avec qui tu es et avec ton rythme.
Ne passe pas ton permis trop tôt, passe-le quand tu te sentiras vraiment prêt et que l'évaluation de ton moniteur ira aussi dans ce sens, mais passe-le, ne laisse pas tomber en cours de route, va jusqu'au bout !

Bon courage à toi pour l'examen. Very Happy

Nota perso - Quand j'ai appris à conduire, mon moniteur m'a fait part d'une observation : "Quand la situation est difficile tu conduis très bien, quand elle est tranquille tu fais n'importe quoi." J'ai pouffé, reconnaissant là un trait typique des atypiques clown de mon fonctionnement (je suis beaucoup plus efficace en étant sur-stimulée car je vais à l'essentiel). Il m'a dit que si c'était une marque de fabrique, j'allais galérer. Et j'ai galéré.  elephant  Mais j'y suis arrivée et à force de rouler ça s'est équilibré !
Basilice
Basilice

Messages : 1927
Date d'inscription : 01/11/2012
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

l'enfer du permis de conduire  Empty Re: l'enfer du permis de conduire

Message par toutestpossible Dim 5 Juil 2020 - 8:08

Coucou,

Petite phrase d'une grande sage, ma maman " On apprend à passer le permis, pas à conduire ! ".

Mais avec du recul et après 5 tentatives ( ouf, la dernière fut la bonne ), c'est totalement vrai : c'est un examen bête et méchant qui ne demande pas de réflexion, il faut donner ce que l'examinateur veut et attend... Comme dit dans un commentaire plus haut, l'intellectualisation est l'ennemi de l'examen du permis. Il faut se " robotiser " - Contrôle - Cligno - Contrôle - Prise d'information - Contrôle - etc...  Et ça rend le truc, déjà stressant, encore moins glamour.

Je comprend très bien ce trop-plein d'informations qui nous poussent à trop anticiper, pour ma part, je dirais surtout que j'étais hyper connecté au moment présent, ou alors, j'anticipais des choses bien trop loin, et donc, à ne pas voir ce qu'il y avait juste devant mon nez...

Aaah le permis... Plus de 60h, et plus de 2 ans pour l'avoir. ( Ma soeur l'a passé 7 fois ! Nous sommes des grandes anxieuses dans la famille Rolling Eyes )

Si ça se passe bien avec ton moniteur, c'est déjà un super point : sur les 4 que j'avais, 3 s'énervaient et me gueulaient dessus comme quoi j'étais un danger public, que c'était pas possible, que je faisais exprès... Super, pour prendre de la confiance ! Et puis le dernier que j'ai eu était tout simplement génial, très pédagogue, super calme... et c'est passé comme une lettre à la poste ! Et curieusement, je n'étais plus un danger pour personne...

Dixit mon super moniteur : " Je connais les gens comme vous, ça sert à rien à s'obstiner à payer des heures et des heures, vous aurez le même résultat... Vous savez conduire, ça se voit que vous avez bourlingué, mais ça va être dur de l'avoir " Parce qu'évidemment, il faut rajouter à ça que je suis une pro des fautes d'inattentions toute bête, ne pas voir un sens interdit par exemple ( Comme à mon 2ème passage au bout de 5 minutes....), ou même s'engager dans une voie bus... Bref...

J'ai passé le permis en boite auto du coup. ( remise à niveau 6 mois après pour avoir permis manuel - formation de 7 heures ) Ma progression en 10h sur boite auto a été aussi rapide que 50H en manuel...

Du coup où en es-tu ?
toutestpossible
toutestpossible

Messages : 88
Date d'inscription : 23/06/2020
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

l'enfer du permis de conduire  Empty Re: l'enfer du permis de conduire

Message par Blossac Dim 5 Juil 2020 - 18:33

Bonjour,

J'ai eu mon permis à 35 ans, après toute une vie de bus, de marche, de train, de métro et à demander aux bonnes âmes de me conduire à droite à gauche ... Puis changement de cap professionnel et là, pas le choix. Sans permis, le choix est limité dans les emplois.
Donc , ma stratégie a été la suivante:

3 semaines non stop code/conduite. Conduite le matin et l'après midi. Ne plus focaliser que là dessus. Ce fût finalement plus facile que je ne le pensais. Cette stratégie d'enchaînement a rendu le clavaire moins long.

Si ça peut te servir...
Blossac
Blossac

Messages : 826
Date d'inscription : 09/11/2014
Age : 44
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum