Dr Jekill et Mr Hide

2 participants

Aller en bas

Dr Jekill et Mr Hide Empty Dr Jekill et Mr Hide

Message par Valentin Mar 30 Oct 2018 - 16:51

Bonjour,
Je n'écris jamais sur internet (ni sur du papier d’ailleurs) et traîne peu sur les réseaux sociaux sauf pour faire des bêtises depuis quelques années. J'ai été "diagnostiqué" haut potentiel/surdoué/zèbre/précoce en février dernier. Je me raccroche parfois à ça pour tenter d'expliquer l'inexplicable.
J'ai fait des études de Droit plus jeune parce que je voulais être flic, Inspecteur même. Et puis j'ai abandonné, influencé par des amis de jeunesse, et j'ai voulu travailler dans l'humanitaire. Finalement ce fut dans le domaine associatif, sur des projets de développement et d'aide aux immigrés/réfugiés. En fait je me suis rendu compte au bout d'un temps que je faisais ça pour qu'on dise de moi que j'étais quelqu'un de bien, bien plus que par altruisme. Et puis j'avais besoin de stabilité, de sécurité. Alors j'ai quitté le domaine associatif. Je suis devenu fonctionnaire en passant le concours de l'IRA. J'ai fondé une famille, acheté une maison, deux voitures. Nous avons eu beaucoup de mal avec notre premier enfant (nous en avons eu deux) dès les premières années, sans doute parce qu'il est facile d'être géniteur, beaucoup moins d'être parent. Mais nous nous sommes soutenus je crois. Mon fils aîné donc, a été diagnostiqué précoce à l'âge de 7 ans, il en a aujourd'hui 10.
En 2014, on m'a proposé une évolution professionnelle , j'ai accepté. J'y suis toujours malgré une première année très compliquée en terme de charge de travail. J'ai commencé à déconner. L'ambiance à la maison était de plus en plus difficile, nous avions eu notre deuxième enfant en 2013. Petit à petit je me suis rendu compte qu'il me restait très peu d'amis, je me suis recroquevillé sur moi même sans aucune raison finalement. Mes parents je n'en parle pas, aucun soutien à attendre de leur part, au contraire je suis devenu le parent de mes parents.
Alors j'ai fait LA connerie. Je me suis inscris sur un site de rencontre extra conjugale, alors que j'ai toujours donné une bonne image de moi même, avec des valeurs, des principes. Tout a explosé dans mon esprit. J'étais chez moi sans y être. J'étais partout sans y être d'ailleurs. Après quelques expériences, j'ai fais une rencontre fin 2015 qui m'a poussé à quitter le domicile conjugale en 2016, pour 6 mois. Je suis revenu, nous avons voulu nous redonner une chance avec ma femme. Pourtant je n'avais pas quitté ma maîtresse. En revenant, malgré mon envie de reprendre ma vie en main, évidemment j'avais perdu tout désir charnel pour ma femme. Pas étonnant vu ce que je vivais à côté et auquel je n'avais pas su mettre un terme. Alors je me suis encore plus renfermé et puis finalement nous avons pris la décision de nous séparer définitivement avec ma femme en mars dernier. Sans qu'elle sache réellement pourquoi puisque je n'ai jamais avoué toutes les conneries extra conjugales que j'ai pu faire. J'ai vécu encore 4 mois dans la maison que j'ai finalement vendu par moi même, mon ex femme et mes deux enfants ayant trouvé un appartement dans notre village. J'ai déménagé en juillet dans un appartement.
Il y a 3 semaines j'ai insisté pour que ma maitresse, qui l'est toujours, (qui, j'ai oublié de le préciser, est toujours en couple de son côté même si leur relation relève plus de la colocation), vienne manger dans mon appart, alors que j'avais la garde de mes enfants ce jour là. Je l'ai présenté à mes enfants comme une amie. Mon fils aîné en a parlé à mon ex femme, parce que forcément ça l'a perturbé. Mon ex femme a alors tout découvert de mes frasques en se connectant avec mes identifiants facebook et mail. Elle a vu mes échanges avec ma maitresse, et a vu qu'ils dataient d'il y a longtemps. J'ai définitivement perdu l'estime de mon ex femme si tant est qu'elle en avait encore. Je l'ai trompé, j'ai menti encore et encore, pendant quasiment 4 ans, je me suis reclus, j'ai vécu une double vie, faite de non dits, d'échanges cachés, d'excitation, de peur, de tension, de cigarettes, de bières, de sport pour évacuer parfois quand je n'étais pas blessé étant donné mon mode de vie. La vérité a éclaté au grand jour il y a peu, j'ai poussé le bouchon jusqu'à impliquer mes enfants dans tout ça, même indirectement.
C'est un témoignage à la con que je fais là. Beaucoup de culpabilité, de stress, d'émotions; et puis désormais de dégoût de moi même. Enfin devrais je dire. Alors je pose une question qui a peut être un lien avec la douance, ça serait tellement plus rassurant que de parler de la crise de la quarantaine ou d’égoïsme exacerbé, voire de perversion narcissique. Comment peux t on devenir l'exact inverse de ce qu'on sent ou de ce que l'on croyait être intrinsèquement ? Comment faire autant de mal aux êtres qui nous tiennent le plus à cœur ? Comment, alors que l'on se croyait équilibré a minima, rassurant pour les autres, droit, comment alors peux t on adopter des comportements auto destructeurs pour soi et pour ses proches? Pourquoi ne pas dire la vérité, s'enferrer dans le mensonge encore et encore, tout en sachant inconsciemment qu'un jour ou l'autre cette vérité éclatera au grand jour et nous isolera encore plus ? Ou alors, pourquoi ne pas savoir revenir à la raison à temps? Cet espèce d'envie irrationnelle de vivre et qui vous transforme en un être impitoyable.
Dans cet océan de culpabilité que je traverse aujourd'hui, et que je mérite, confronté à moi même, dans l'obligation de porter le poids de mes actes, je me dis une chose : ne jamais mentir, il vaut mieux une vérité qui fasse souffrir mais qui démontre notre courage d'hommes et de femmes que des mensonges qui nous rongent et qui nous détruisent.

Valentin

Messages : 9
Date d'inscription : 14/02/2018
Age : 43
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Dr Jekill et Mr Hide Empty Re: Dr Jekill et Mr Hide

Message par Invité Sam 3 Nov 2018 - 23:30

Tu n'es ni un saint ni le diable, ni un pervers narcissique, ni un surdoué. Tu es faillible, comme tout le monde.

Stephen Hawking est surdoué, à la rigueur.

Édition : Il y a deux passages qui ont attiré mon attention dans ton message. Je n'ai pas détaillé car ce serait de l'interprétation de texte.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Dr Jekill et Mr Hide Empty Re: Dr Jekill et Mr Hide

Message par Valentin Dim 4 Nov 2018 - 8:07

Être surdoué c'est pas être plus intelligent qu'un autre. Sinon je serai Hawking oui ou le prix nobel de la paix. C'est ressentir et faire les choses avec excès. Cette nana que j'ai rencontré je sais au fond de moi qu'on vivra jamais ensemble, même si on s'entend bien. Pas assez d'affinités pour ça. Ce qui m'intéresse c'est ses fesses. Sa douceur, sa façon de faire l'amour. Sa gentillesse parfois. J'en voulais, et j'en veux encore et encore jusqu'à l'obsession. Jusqu'à faire exploser mon couple et ma famille.
Tu fumes pas une clope t'en fume 15. Tu prends pas une bière t'en piccole un pack. Tu coures pas un footing tu fais un 10 bornes à fond.
Être surdoué, et c'est le terme qui convient pas, c'rst donner aux autres tout ce que t'as. Sans compter. Et te recroqueviller sur toi même parce que tu sens que t'as pas le même retour. T'isoler même parce que tu gères difficilement tes émotions et ton rapport aux autres.
J'ai jamais cru que j'étais surdoué avant de faire le test. Depuis j'ai encore du mal a l'accepter. Pour qui tu te prends ? Cool t'as trouvé ta religion qui permet d'expier tes fautes. Mais petit a petit je me documente un peu, j'en discute avec la psy que je vois une fois par mois. Et puis je vois mon fils, ses reactions, comme moi, et les difficultés qu'on a eu a l'ecole.
C'est quoi les deux passages que t'évoques ?

Valentin

Messages : 9
Date d'inscription : 14/02/2018
Age : 43
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Dr Jekill et Mr Hide Empty Re: Dr Jekill et Mr Hide

Message par Invité Dim 4 Nov 2018 - 16:42

Pardonne-moi d'avance pour mon interprétation très terre-à-terre, ou je ne sais pas comment dire autrement...Ce sont ces passages-ci :
Alors j'ai fait LA connerie. Je me suis inscris sur un site de rencontre extra conjugale, alors que j'ai toujours donné une bonne image de moi même, avec des valeurs, des principes. Tout a explosé dans mon esprit. J'étais chez moi sans y être. J'étais partout sans y être d'ailleurs. Après quelques expériences, j'ai fais une rencontre fin 2015...
Ces rencontres sont supposées se faire en toute discrétion, donc ton image (auprès de ton ex, disons) n'en n'a pas souffert immédiatement. Tu as pu vivre dans le secret un temps.
Tant que c'est un secret, ton image n'a rien à voir là-dedans. L'image que tu avais de toi-même, oui.
Il y a 3 semaines j'ai insisté pour que ma maitresse, qui l'est toujours, (qui, j'ai oublié de le préciser, est toujours en couple de son côté même si leur relation relève plus de la colocation), vienne manger dans mon appart, alors que j'avais la garde de mes enfants ce jour là. Je l'ai présenté à mes enfants comme une amie. Mon fils aîné en a parlé à mon ex femme, parce que forcément ça l'a perturbé. Mon ex femme a alors tout découvert...
Et ce passage qui débouche sur les découvertes de ton ex, ça ressemble à une espèce d'acte manqué. Tu dis toi-même que ça allait "forcément" perturber ton fils. Tu as voulu sortir ta maîtresse du placard, si tu me passes l'expression.

Sur les surdoués, on n'a pas la même vision. Je suis intéressé de lire la tienne. Surtout quand tu écris qu'un surdoué donne tout ce qu'il a. Déjà si j'étais encore littéral, je reléverais que tu t'es soustrait à tes enfants, au moins en partie, alors qu'ils comptent beaucoup pour toi... ensuite Lacan dit que l'amour, c'est donner qqch qu'on n'a pas à qqn qui n'en veut pas.
J'ai jamais bien compris cette phrase, mais je la case souvent.

Je repeasserai plus tard si je veux compléter et mieux répondre à ce que tu dis sur les surdoués, pour, pourquoi pas, te donner aussi ma vision du bidule.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Dr Jekill et Mr Hide Empty Re: Dr Jekill et Mr Hide

Message par Valentin Dim 4 Nov 2018 - 17:10

Oui l'image que j'avais de moi même en a pris un sacré coup avant que ce ne soit partagé par mon ex voire par quelques amis ou encore la famille de mon ex. Et oui c'était bien un acte manqué, le mensonge ça ressort toujours d'une manière ou d'une autre quand il est pas-plus assumé. Et Oui je me suis pas assez occupé d'eux pendant toute cette période, trop obsédé par mes histoires. J'étais tellement investi pendant des années auprès de ma famille, au moins mentalement et moralement, que j'ai aussi oublié que j'existais. Et au lieu de reprendre ma propre vie en main, je me suis laisser emporter dans un tourbillon de luxure on va dire, pour résumer. L'excès est une caractéristique de la douance même si c'est pas la seule.
Pas de souci pour donner ta vision de la douance. En tout cas moi je réfléchis a mes actes et a ma façon d'être depuis mon adolescence, bien sûr depuis que le test a eu lieu. Encore plus sur ce que j'ai pu faire ses dernières années. La douance explique pas tout, loin de là. Mais dans le fond, le côté excessif en tout, le besoin de comprendre le sens de la vie, d'être perpétuellement en mouvement, la remise en cause de soi et des autres, les obsessions ridicules, la peur de l'ennui et donc de la mort, ce sont des caractéristiques qui n'ont de cessent pas de me tourmenter. Tant que ça me concerne on s'en fout tu me diras. Quand l'excès, l'absence de raison, le besoin d'être passionné, de vivre a 100 a l'heure se retourne contre ceux que tu aimes ça fait chier

Valentin

Messages : 9
Date d'inscription : 14/02/2018
Age : 43
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Dr Jekill et Mr Hide Empty Re: Dr Jekill et Mr Hide

Message par schmetterling Dim 11 Nov 2018 - 10:54

j'aime ressortir la citation du père de ma compagne (qui a fait beaucoup de conneries):
Mieux vaut avoir des remords que des regrets

Je ne saurais que te conseiller d'abandonner la culpabilité. Toutes les normes sociales sont factices: la famille installée et pérenne, propriétaire de sa maison, fidèle jusqu'à la mort, ainsi que l'image de la personne respectable qu'on veut parfois renvoyer. Beaucoup de gens vivent des séparations, les vivre en tant qu'enfant peut être assez moche: s'il n'y a pas de discussion, l'enfant peut très mal le vivre et se voir être la source de la séparation de ses parents, vouloir réparer l'irréparable – très longtemps.

Pour les enfants, le mieux serait d'avoir une discussion qui les rassure dans leur rôle (endosser l'entière responsabilité est une bonne piste, leur expliquer que les adultes font parfois des choses idiotes mais qu'elles ont toujours un sens profond, que parfois eux-mêmes ne comprennent pas, et que parfois il vaut mieux que certaines choses se passent plutôt que de vivre sur une bombe à retardement calcifiée qui pourrait faire plus de dégâts plus tard, et gâcher encore plus de temps de vie!), les rassurer dans l'amour que tu leur portes, et s'efforcer de maintenir une ambiance père-mère correcte qui permettent aux enfants d'avancer est essentiel – c'est le mieux que tu puisses faire

Pour ton ex-compagne, qu'importe, le cours des choses a signifié d'une façon certes peu élégante qu'une ère était révolue. L'absence de désir charnel est un signe révélateur. La traiter en adulte est essentiel. La piste de l'acte manqué est une bonne façon de penser à cette épisode, parfois il est plus facile de laisser voir quelque chose que d'en parler directement. « L'ambiance père-mère correcte qui permettent aux enfants d'avancer » est une discussion importante à avoir, pour clore cet épisode de façon honorable et limiter les dégâts de long terme pour tout le monde. Le mieux serait de trouver un moyen de demander pardon (notification orale que tu acceptes et reconnais ta part de responsabilité, ainsi que les dégâts qui ont pu être engendrés), sans se précipiter toutefois. Et si ça peut te rassurer, quand on quitte le domicile familiale pour 6 mois, ce n'est pas sans raison – elle devait (ou aurait) du s'attendre à un truc comme ça, et nous sommes humains trop humains; elle aurait aussi pu forcer une discussion sérieuse si elle en avait saisi l'opportunité, ce n'est pas une excuse, mais sache que tu n'es pas entièrement fautif  I love you (mieux vaut ne pas lui dire toutefois, ça n'aiderait pas un processus de pacification, à garder en joker au cas où elle franchirait certaines lignes, tout en maintenant TA part de responsabilité; mais qu'on ne t'accuse pas d'avoir voler du temps de vie, elle s'est bernée elle-même il me semble, et votre dynamique de couple a fait que les choses n'ont pas pu êtres mises sur la table entre adultes plus tôt – c'est ainsi – point à la ligne)

Pour la suite l'important est d'essayer de maintenir une cohérence entre la vie intérieure et la vie extérieure. Tu résumes très bien les troubles liés à une dissonance trop forte. Mon meilleur conseil serait « accepte d'être toi-même, accepte tes remords, préfère-les aux regrets, accepte d'être toi-même et qu'importe les qu'en-dira-t-on!! » maintenant tu es de l'autre côté de la barrière, bienvenu ! il ne reste plus qu'à le faire avec dignité et classe, pour pouvoir te regarder dans un miroir, tu verras c'est assez cool de ne plus tenir dans le format du prêt-à-penser normatif ET de pouvoir se regarder dans un miroir Wink

Si tu t'en sors bien, tes enfants seront fiers de toi ! et peut-être que la gestion de l'adolescence en sera facilitée : j'ai passé cette période avec des parents très dans le «qu'en dira-t-on?» et le «on a toujours fait comme çà au village» avec beaucoup de barrières morales factices, j'ai eu la chance d'en faire un rejet (ma sœur est restée beaucoup plus engluée dans ce piège). C'est bien de savoir que le monde n'est pas parfait, et que des choix ne sont pas éternels, qu'on a le droit de faire des erreurs et de changer d'avis (surtout dans la quête d'absolu typique de l'adolescence)

Mais il faut bien l'amener… pour que tout soit en place pour que cet épisode ne soit pas vu uniquement comme une stupide et immorale erreur d'adulte qu'ils ne commettront jamais, mais comme un choix qui n'a pas été éternel, dont la fin a été dictée par le cours de la vie, un rappel que l'absolu est parfois/souvent une illusion et qu'il vaut mieux le reconnaître et l'accepter. Y parvenir serait leur ménager par l'exemple une telle porte de sortie, qui pourrait se révéler bien utile pour leur vie d'être humain. Pas besoin de grande théorie, c'est ton attitude qui compte, à eux de se saisir de l'exemple, quand ils voudront ou en auront besoin, quand ils seront prêts à comprendre – s'ils t'en veulent aujourd'hui, ils ne t'en voudront pas toute leur vie

(je sais que c'est plus difficile à dire qu'à faire – mais c'est bien de l'entendre et de le lire)


Dernière édition par schmetterling le Dim 11 Nov 2018 - 11:42, édité 11 fois (Raison : précisions et typos (9 éditions, j'arrête là (fichu orthographe)))

schmetterling

Messages : 28
Date d'inscription : 31/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum