First Man

+5
Lainie
Wich
Tanatlock
Blackmail
isadora
9 participants

Aller en bas

First Man Empty First Man

Message par Invité Lun 29 Oct 2018 - 0:08

Bonsoir,

je rentre de la projection de First Man. J'ai vraiment aimé le film, même si je ne suis pas objectif au regard du sujet qui me passionne. D'habitude, je ne suis pas fan des films filmés à l'épaule, mais celui-ci passe bien. Au final, la complexité du sujet est bien diluée. Le jeu est vraiment bon, et la séquence lunaire est juste extraordinaire.

En, fait je ne sais pas si j'ai tant de chose à dire. Il est juste au poil. Pourtant, c'était plus qu'un sacré défi de traiter ce sujet.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par isadora Lun 29 Oct 2018 - 0:30

isadora
isadora

Messages : 2549
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Invité Lun 29 Oct 2018 - 0:45


Pas pareil pour moi, ce n'est pas un fil sur le film, mais un fil pour que les personnes d'un coin géographique se donnent rendez-vous pour voir ce film.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par isadora Lun 29 Oct 2018 - 10:48

Davidabricot, je sais bien...

Maintenant que tu sais qu'on organise une rencontre sur Lyon pour aller voir le film, souhaites-tu partager sur le fil lyonnais ton enthousiasme pour ce film ?

Je ne me suis pas permis de le faire à ta place. J'aurais pu faire dans l'autre sens, poster sur le fil lyonnais ton avis, mais cela m'aurait semblé moins respectueux envers toi.

Je veux bien enlever le post ci dessus si cela te dérange. Il suffit de me le signaler en MP.
isadora
isadora

Messages : 2549
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Invité Lun 29 Oct 2018 - 12:30

Désolé, je n'avais pas compris la manœuvre. Je viens de ce pas partager mon enthousiasme chez les lyonnais.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Blackmail Lun 29 Oct 2018 - 19:39

J'ai trouvé ce film très mauvais, hyper surjoué, et avec des effets spéciaux poussés au maximum pour nous faire soit tirer une larme, ou bien soit renforcer le sentiment d'angoisse et de vétusté de la technologie des années 60.
Tous les équipements pourtant théoriquement flambants neufs (comme on le constate facilement sur les véritables photos d'époque) ont l'air déjà vieux et fatigué, les toiles et les sangles usées jusqu'à la corde, les boulons mal graissés qui n'en finissent plus de grincer et couiner. Tout est sale et défoncé. Tout ceci est ridicule. Tout en rajoute des tonnes et des tonnes, et des tonnes, et des tonnes. Ce sont des procédés faciles.
On a sacrifié complètement l'historicité et le vérisme type documentaire, au profit d'un sentimentalisme exacerbé et d'une forme d'esthétisation somme toute assez douteuse.
Enfin, en plus de n'avoir pas grand chose à dire sur le fond, de s'abstenir de nous faire réfléchir, ce film est surtout illisible, impossible à regarder dans bien des séquences tellement il donne mal aux yeux et à la tête, à force d'images floues, secouées jusqu'à la plus forte saturation possible histoire de provoquer quelque chose chez les spectateurs ahuris par la vacuité du propos.

Pour quelqu'un d'hyperacousique ou présentant certaines sensorialités analogues au TSA, c'est un cauchemar.
Blackmail
Blackmail

Messages : 5315
Date d'inscription : 03/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Invité Lun 29 Oct 2018 - 20:12

Les films à l'épaule sont de toute manière atroces à regarder d'une manière générale. First Man n'a pas vocation à être un film documentaire, tout comme Dunkerque, ce n'est pas le propos. Donc c'est assez normal qu'il ne suive pas de chronologie. Quoique encore il ne s'en tire pas mal de ce côté là.

Le film est totalement centré sur Armstrong, enfin une projection de ce qu'il a pu ressentir. Ce qui est intéressant, c'est que le film est véridique, contrairement à ce que l'on peut lire. Il a été réalisé autour de la biographie de Armstrong qu'il a lui-même validé (et dont l'auteur est co-réalisateur du film). A la lueur de ce que l'homme a fait et la manière dont il a porté cet héritage, il est difficile de penser qu'il ait enjolivé la réalité.

Je regrette le manque de temps sur les autres astronautes. Aldrin est passe pour un mec peu recommandable, bon, même si l'attitude décrite correspond bien à sa communication, c'est un temps soit peu exagéré (par contre la ressemblance physique est assez frappante). Collins, "l'homme le plus seul au monde" est totalement occulté. Ed Wight est bien représenté, j'imagine pour faire hommage à tous les décès de la conquête spatiale américaine.

Je suis content que Chazelle n'est pas succombé à la tentation de mettre en musique le moment lunaire. Rares sont les films réalistes à ce sujet (de mémoire, seul Interstellar le fait). Même le totalement irréaliste Gravity, qui se voulait justement réaliste, nous sort des bruits métalliques de partout, dans un endroit où il n'y a pas d'oxygène pour propager le son...

Tout comme les vues de l'espace, qui sont en fait des vues réelles des missions Gemini et Apollo 11, confiées par la NASA. Je n'ai pas trouvé de vétusté dans le matériel, c'est conforme à ce que l'on peut s'attendre pour la période. Qui plus est pour un film filmé avec le grain de l'époque.

Enfin, heureusement que l'on ne voit pas le "planté de drapeau" (qui en plus n'est pas resté planté), ça évite de faire de l'impérialisme et permet de rester concentré sur l'homme. Et sur ce que l'on doit bien pouvoir ressentir sur la Lune.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Blackmail Lun 29 Oct 2018 - 20:47

Commentaires sur des éléments du film pouvant être interprétés comme autant de spoilers:
Non, tout est techniquement faux, malheureusement. Ce sont des effets créés pour satisfaire l'émotion du spectateur, mais sans rapport avec les faits. Les bruits y sont beaucoup, beaucoup trop forts (sauf au décollage, of course). Tout est "trop", tout est en trop.
Même lors de la mission Gemini 8, au pire moment, le vaisseau ne roulait sur lui-même qu'au rythme d'un tour par seconde, et non l'espèce de toupie infernale qui est décrite afin de renforcer artificiellement l'aspect dramatique, comme si le rythme était dix fois accéléré. Renforcer, renforcer sans arrêt jusqu'à l'incohérence et le faux historique.

Et la musique est partout, même au moment de l'alunissage. Une scène d'ailleurs hyper prévisible et, à encore, filmée de façon très convenue et sans le moindre génie (avec gros plan sur la botte d'Armstrong, bruits de respiration comme s'ils étaient tous en pleine crise d'asthme... etc...).

Armstrong a toujours été décrit comme quelqu'un de souriant et de spontané (bien qu'introverti), ce qui n'est pas du tout rendu par la performance impassible de Gosling. Rien à voir.
Aldrin en revanche était le vrai intello du groupe (avec un doctorat au MIT), un type bien plus torturé, complexe et intéressant. Avec une vraie vision globale, et capable d'une courtoisie presque chevaleresque.
Alors que dans ses discours, Armstrong demeurait à la fois "politiquement correct", prudent et surtout très patriote, très "américain", Aldrin, lui, savait qu'il parlait d'un exploit s'adressant à l'espèce humaine toute entière, comprenait tout à fait ce que cela représentait réellement.
Rien à voir avec le portrait qui en est fait.

Sans parler de David Scott, qui est présenté comme un débile un peu inutile lors de la fameuse mission Gemini 8, alors qu'il s'agissait du meilleur de tous les pilotes question CV et maîtrise de ses nerfs, tellement d'ailleurs qu'il a ensuite assuré DEUX missions Apollo et marché lui-même sur la lune. C'est dire la confiance qu'on lui portait.

Vraiment, tout cela me semble assez cheap.
C'est esthétiquement très facile, et il n'y a aucune réflexion de fond, ni sur la personne ni sur le sens de son geste.
Il a d'ailleurs été descendu en flèche par tous les critiques des journaux américains un peu "sérieux" qui l'ont trouvé "dépourvu de sens et de profondeur" (Cf NY Times), et encensé en revanche par tous les équivalents locaux de Télé 7 jours.


Dernière édition par Blackmail le Mar 30 Oct 2018 - 13:06, édité 5 fois
Blackmail
Blackmail

Messages : 5315
Date d'inscription : 03/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par isadora Lun 29 Oct 2018 - 20:54

bon, je re-poste ici ce que j'ai posté sur le fil lyonnais : une autre proposition de film plus scientifique : "16 levers de soleil", le documentaire sur l'aventure de Thomas Pesquet, beaucoup de silence, juste ce qu'il faut de musique, un beau mec avec un gros cerveau.

en plus, Thomas Pesquet est parti dans l'espace avec les œuvres d'Antoine de St Exupéry.

en espérant ne pas flooder en écrivant cela.
isadora
isadora

Messages : 2549
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Blackmail Lun 29 Oct 2018 - 21:12

isadora a écrit:bon, je re-poste ici ce que j'ai posté sur le fil lyonnais : une autre proposition de film plus scientifique : "16 levers de soleil", le documentaire sur l'aventure de Thomas Pesquet, beaucoup de silence, juste ce qu'il faut de musique, un beau mec avec un gros cerveau.

en plus, Thomas Pesquet est parti dans l'espace avec les œuvres d'Antoine de St Exupéry.

en espérant ne pas flooder en écrivant cela.

Non, tu ne floodes pas, au contraire. C'est une très bonne comparaison, avec un film plus intelligent, et qui fait honneur à Pesquet. Moi, je te remercie d'en avoir parlé. Approuve
Blackmail
Blackmail

Messages : 5315
Date d'inscription : 03/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Invité Lun 29 Oct 2018 - 22:09

Il n'y a aucun bruit lorsqu'il descend l'échelle. Et oui on entend la respiration. Beaucoup d'astronautes ont décrit ce silence déconcertant, qui avait pour effet d'entendre en amplifié son battement de cœur et sa respiration. C'est aussi une opposition qui montre qu'il n'y a nulle autre vie que celle des astronautes.

La scène de l’alunissage est de facto prévisible. Il n'y a aucun suspens quant au scénario. D'ailleurs il est bon de se souvenir qu'il s'agit d'un film. Donc on sait dès le départ que c'est comme un tableau, c'est une vue de l'esprit d'une histoire réelle. En l’occurrence faite pour faire réfléchir sur le ressenti pour le cas First Man. Pour le reste, il y a des documentaires. Cela me rappelle les critiques de Seul sur Mars qui avait été jugé irréaliste. Mais depuis quand un film est réaliste? De la course poursuite de voitures qui s'entrechoquent aux types qui se relèvent après un coup de couteau, c'est le cinéma tout entier qui est irréaliste. Déjà à commencer par la beauté des acteurs, qui font des peuplades à l'opposé de la réalité.

Et puis ça reste Hollywood, le but est d'avoir des oscars, du fric, de la gloire. Et peu importe que ce soit Armstrong le sujet. Ce fut pareil avec Schindler, le soldat Ryan, Apollo 13, Walkyrie, bref plein de films ont pris des sujets sérieux sans scrupule pour en faire des machines à fric.

Par contre le roulis est plus que jamais réel. On peut d'ailleurs en trouver la source dans le rapport de la mission Gemini VIII ici :
https://www.hq.nasa.gov/alsj/43455667-Gemini-Program-Mission-Report-Gemini-Viii.pdf

Le sujet est abordé un peu partout : 1-3, 4-4, notamment. La télémétrie a été interrompu sur ce paramètre pendant l'incident, mais l'approximation a été faite suite à ce que les astronautes ont vu sur leur tableau de bord et cela a été corroboré par l'élévation de leur fréquence cardiaque, qui correspondait à ce qui se produisait lors d'un roulis simulé en entraînement, visant à attester de la véracité de l'approximation de 300deg/s. C'est également validé dans le rapport des astronautes ici :
https://www.hq.nasa.gov/alsj/57115999-Gemini-VIII-Technical-Debriefing.pdf

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Invité Lun 29 Oct 2018 - 22:11

Avant d'écrire des fake news, il faut se renseigner, et ne pas hurler avec les critiques gratte-papier. Je l'accorde, se manger un rapport de presque 600 pages de la mission Gemini VIII n'est pas excitant pour quelqu'un qui s'intéresse à cela que d'un œil. Mais bon, tout n'est pas techniquement faux, c'est archi faux que de le dire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Blackmail Lun 29 Oct 2018 - 22:20

Autre spoiler du film:
Davidabricot a écrit:Avant d'écrire des fake news, il faut se renseigner, et ne pas hurler avec les critiques gratte-papier. Je l'accorde, se manger un rapport de presque 600 pages de la mission Gemini VIII n'est pas excitant pour quelqu'un qui s'intéresse à cela que d'un œil. Mais bon, tout n'est pas techniquement faux, c'est archi faux que de le dire.

C'est exactement ce que j'ai dit: près d'un tour sur lui-même par seconde. Or dans le film, c'est beaucoup, beaucoup plus, afin de rendre la scène plus angoissante encore. Tu peux les compter au nombre de flashs de lumière solaire par seconde. Ah, la magie d'Hollywood !
Je n'ai pas menti, et en plus, tu ne sais pas me lire. Pété de rire


Dernière édition par Blackmail le Mar 30 Oct 2018 - 13:07, édité 1 fois
Blackmail
Blackmail

Messages : 5315
Date d'inscription : 03/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Invité Lun 29 Oct 2018 - 22:44

300deg/s, ça fait 50tr/min, ça fait 0,83 tr/s. Sachant que c'est une approximation, je ne vois pas où il faut crier au scandale.

Propos modérés: merci d'arrêter de reporter ici des conversations qui n'ont rien à voir ainsi que des attaques personnelles.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Blackmail Lun 29 Oct 2018 - 22:53

Toujours à propos de la même scène (spoiler):
Davidabricot a écrit:300deg/s, ça fait 50tr/min, ça fait 0,83 tr/s. Sachant que c'est une approximation, je ne vois pas où il faut crier au scandale.

J'ai dit environ un tour par seconde. Donc je n'ai pas menti.

Pour le reste, je n'ai rien à répondre à des attaques personnelles et qui n'ont rien à faire dans ce genre de topic.


Dernière édition par Blackmail le Mar 30 Oct 2018 - 13:08, édité 1 fois
Blackmail
Blackmail

Messages : 5315
Date d'inscription : 03/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Tanatlock Mar 30 Oct 2018 - 0:08

Blackmail a écrit:J'ai trouvé ce film très mauvais, hyper surjoué, et avec des effets spéciaux poussés au maximum pour nous faire soit tirer une larme, ou bien soit renforcer le sentiment d'angoisse et de vétusté de la technologie des années 60.
Tous les équipements pourtant théoriquement flambants neufs (comme on le constate facilement sur les véritables photos d'époque) ont l'air déjà vieux et fatigué, les toiles et les sangles usées jusqu'à la corde, les boulons mal graissés qui n'en finissent plus de grincer et couiner. Tout est sale et défoncé. Tout ceci est ridicule. Tout en rajoute des tonnes et des tonnes, et des tonnes, et des tonnes. Ce sont des procédés faciles.
On a sacrifié complètement l'historicité et le vérisme type documentaire, au profit d'un sentimentalisme exacerbé et d'une forme d'esthétisation somme toute assez douteuse.
Enfin, en plus de n'avoir pas grand chose à dire sur le fond, de s'abstenir de nous faire réfléchir, ce film est surtout illisible, impossible à regarder dans bien des séquences tellement il donne mal aux yeux et à la tête, à force d'images floues, secouées jusqu'à la plus forte saturation possible histoire de provoquer quelque chose chez les spectateurs ahuris par la vacuité du propos.

Pour quelqu'un d'hyperacousique ou présentant certaines sensorialités analogues au TSA, c'est un cauchemar.

C'est ce qu'on appelle une fiction, si tu cherchais un documentaire tu t'es peut-être trompé de salle ?
Tanatlock
Tanatlock

Messages : 67
Date d'inscription : 02/06/2017
Age : 32
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Blackmail Mar 30 Oct 2018 - 8:29

Tanatlock a écrit:

C'est ce qu'on appelle une fiction, si tu cherchais un documentaire tu t'es peut-être trompé de salle ?

Ce n'est pas faux, mais en même temps, on est dans un genre un peu hybride, c'est un "biopic". Wink
Tout biopic, sans forcément qu'il colle exactement à la réalité, n'est pas forcément à rejeter dès lors qu'il développe une problématique forte et réfléchie. Ce fut le cas, par exemple, de "The imitation game", le biopic consacré à Turing. Oui, Cumberbatch en fait un peu trop lui aussi question "autisme" du personnage, mais cela n'altère pas la qualité du propos général malgré certains choix qui diffèrent apparemment du Turing réel, rapport aux critiques émises par ceux l'ayant vraiment connu.

Ayant tenté de repenser ce qui, selon moi, clochait dans ce film, je résumerais par:

-Choix de scènes lacrymales ou d'action hyper surjouées plutôt que celles pouvant donner de la profondeur aux protagonistes (et pourtant, historiquement parlant, ces derniers furent des personnalités très complexes). On cherche constamment à émouvoir le public plutôt que de le faire réfléchir.
-Esthétisation à outrance donnant un air quasiment kitsch à toute l'ambiance du film au détriment du vérisme. C'est un paradoxe qui illustre le fait que, pour faire croire à une audience que la scène est réelle, il faut surjouer la réalité.

A propos du phénomène d'esthétisation, en soi il est non seulement inévitable mais normal. Les plus grandes oeuvres du cinéma sont hyper-esthétisées, et en ceci, on parle bien de "septième art", d'art créatif. Sauf que là, dans le cas de ce film-là, on fait face à des choix qui, loin de conférer une limpidité de lecture, de concourir à une lisibilité contemplative, une jouissance esthétique diffuse comme ce que l'on constate par exemple chez Kubrick (*) ou Kurosawa (pour ne citer qu'eux), on tombe sur des effets passablement stéréotypés, vulgaires, calibrés pour plaire à un public large bien plus qu'à leur auteur, et qui donnent le sentiment d'une boursouflure inutile. En somme, on tombe dans le maniérisme, dans le produit de consommation... comme ce qui se passe dans 90% des cas avec l'industrie d'Hollywood, vous me direz.

Il n'empêche. A chaque fois je crois qu'ils vont pouvoir surmonter ce défaut, à chaque fois je tombe dans le piège et constate que non, c'est de plus en plus rare. Mais cela arrive quand même parfois avec certains films d'anticipation à grand budget, et c'est d'autant plus remarquable qu'ils sont incongrus (Cas par exemple de "Her" de Spike Jonze, ou bien des films de Denis Villeneuve en général).

------

(*) Les scènes de silence où l'on n'entend que la respiration des astronautes sans forcément qu'ils aient l'air de cracher comme des tuberculeux, c'est de lui. Cf "2001, a space odyssey". Inutile d'en faire des tonnes pour convaincre, tout est dans le détail: merci maître Kubrick!
Blackmail
Blackmail

Messages : 5315
Date d'inscription : 03/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Wich Mar 30 Oct 2018 - 9:03

Propos modérés
Wich
Wich

Messages : 6645
Date d'inscription : 15/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Invité Mar 30 Oct 2018 - 9:10

Propos modéré

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Invité Mar 30 Oct 2018 - 9:10

Censure !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Lainie Mar 30 Oct 2018 - 9:37

Bonjour à tous,

Merci de rester centrer sur le thème du sujet et uniquement celui-ci, à savoir le film "First Man"

_________________
We're are all mad here
Lainie
Lainie

Messages : 3162
Date d'inscription : 22/07/2015
Localisation : Canterbury plains

Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Manawydan Mar 30 Oct 2018 - 9:50

Les films que je nomme films de rétro science fiction ont ceci de problématique qu'on les regarde en pensant à l'avenir avec un regard dédaigneux du passé. Il y a nécessairement un décalage un peu anachronique.
Manawydan
Manawydan

Messages : 609
Date d'inscription : 29/07/2018
Age : 34
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Blackmail Mar 30 Oct 2018 - 9:58

Afin d'apaiser la situation, je tiens à dire à David que mon avis n'est nullement dirigé contre lui, et que je suis sincèrement désolé s'il l'a ressenti comme cela.
Certes, mon impression est très tranchée, sans doute trop abrupte. Mais ce film m'a rendu tellement malade durant sa projection (*), que j'avais envie d'en parler, d'autant que sinon j'en espérais beaucoup -je suis fan d'exploration spatiale et de hard SF-.
Je l'aurais fait quelque soit l'auteur de ce topic, quitte à aller le créer moi-même. Je suis désolé si le hasard a voulu que cela tombe sur un topic que tu as ouvert.


----

(*) Problème sensoriel notamment, je ne supporte pas les grincements aigus ou les lumières s'agitant dans tous les sens, or ce film en abuse clairement, pousse l'expérience au maximum, jusqu'à la saturation... je pense que la plupart des Aspies du forum comprendront tout à fait l'origine de ce genre de malaise.

Cela me fait penser qu'autrefois, au début des années 90, j'avais pris un Tupolev d'Aeroflot, et la sensation y était similaire. Tout grinçait, couinait, ronflait... On avait l'impression que chaque boulon, chaque plaque de métal était sur le point de lâcher ou de s'arracher. Contrairement aux Boeing et autres Airbus, la carlingue n'y était pas insonorisée, le confort des passagers n'étant apparemment pas une priorité des bureaux d'étude soviétiques.
Blackmail
Blackmail

Messages : 5315
Date d'inscription : 03/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Manawydan Mar 30 Oct 2018 - 10:19

je suis TSA aussi et si l'odorat est là où mon seuil de tolérance est le plus faible il est vrai qu'une redondance de bruits désagréables si en plus ils sont en décalage avec une certain logique est rapidement insupportable.
Manawydan
Manawydan

Messages : 609
Date d'inscription : 29/07/2018
Age : 34
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Stegos Mar 30 Oct 2018 - 10:45

Blackmail a écrit:
Cela me fait penser qu'autrefois, au début des années 90, j'avais pris un Tupolev d'Aeroflot, et la sensation y était similaire. Tout grinçait, couinait, ronflait... On avait l'impression que chaque boulon, chaque plaque de métal était sur le point de lâcher ou de s'arracher. Contrairement aux Boeing et autres Airbus, la carlingue n'y était pas insonorisée, le confort des passagers n'étant apparemment pas une priorité des bureaux d'étude soviétiques.

Mes pires expériences en le domaine ne sont pas dans des Tupolev, mais dans des Mercure ou des Caravelles.
Aux places arrière, non seulement le bruit était infernal, mais on avait la sensation que l'avion "oscillait du cul" en permanence.

Par contre, les caravelles, ça encaisse très bien les tirs d' AK47.... on doit certes voler moins haut, mais on vole toujours...
Stegos
Stegos

Messages : 4488
Date d'inscription : 18/02/2018
Age : 102
Localisation : 3ème planète autour du soleil

Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par plusdidee Mar 30 Oct 2018 - 10:55

Stegos a écrit:...
Aux places arrière, non seulement le bruit était infernal, mais on avait la sensation que l'avion "oscillait du cul" en permanence.
....

C'est le problème d'avoir une queue trop petite.
Je suis dehors
plusdidee
plusdidee

Messages : 4649
Date d'inscription : 24/01/2018
Localisation : Sous le ciel bleu

Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Stegos Mar 30 Oct 2018 - 10:59

plusdidee a écrit:
Stegos a écrit:...
Aux places arrière, non seulement le bruit était infernal, mais on avait la sensation que l'avion "oscillait du cul" en permanence.
....

C'est le problème d'avoir une queue trop petite.
Je suis dehors

Pété de rire

First Man 350px-Mercurev1.0 First Man 640px-Caravellev1.0
Stegos
Stegos

Messages : 4488
Date d'inscription : 18/02/2018
Age : 102
Localisation : 3ème planète autour du soleil

Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par plusdidee Mar 30 Oct 2018 - 11:15

Assez vieux pour les avoir vu voler, trop jeune pour avoir voler dedans
plusdidee
plusdidee

Messages : 4649
Date d'inscription : 24/01/2018
Localisation : Sous le ciel bleu

Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Blackmail Mar 30 Oct 2018 - 11:18

Le Mercure, il me semble que c'est celui qui peut se vanter d'avoir eu zéro accident durant toute sa carrière opérationnelle, non ?
Blackmail
Blackmail

Messages : 5315
Date d'inscription : 03/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par plusdidee Mar 30 Oct 2018 - 11:24

Un seul accident : Echec commercial
plusdidee
plusdidee

Messages : 4649
Date d'inscription : 24/01/2018
Localisation : Sous le ciel bleu

Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Tanatlock Mar 30 Oct 2018 - 11:24

Pour détailler mon propos sur le fait que ce soit une fiction. Dans toute fiction (sauf pur film de commande sans ambition), il y a une vision d'auteur, derrière l'esthétique, la narration ... Donc là il s'agit d'un film de Damien Chazelle, avec son style, et oui, son style est souvent tinté d'une grande émotion (Voir : Lalaland et Whiplash).
Et effectivement on est loin d'un film de Kubrick puisque Kubrick fait des films froids *enfin faisait*
Tanatlock
Tanatlock

Messages : 67
Date d'inscription : 02/06/2017
Age : 32
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Blackmail Mar 30 Oct 2018 - 12:33

Tanatlock a écrit:Pour détailler mon propos sur le fait que ce soit une fiction. Dans toute fiction (sauf pur film de commande sans ambition), il y a une vision d'auteur, derrière l'esthétique, la narration ... Donc là il s'agit d'un film de Damien Chazelle, avec son style, et oui, son style est souvent tinté d'une grande émotion (Voir : Lalaland et Whiplash).
Et effectivement on est loin d'un film de Kubrick puisque Kubrick fait des films froids *enfin faisait*

En effet, si on pense qu'il s'agit de l'auteur de "Lalaland", tout cet aspect lacrymal et surjoué semble déjà bien plus logique, s'inscrit dans une certaine continuité.
A priori, on aurait pu croire que tous ces films n'avaient rien à voir entre eux étant donné la différence de thème (comédie musicale versus biopic techno-scientifique), et pourtant, maintenant que tu le pointes, je commence mieux à en percevoir les points communs, aussi étranges qu'ils soient. Idea
Blackmail
Blackmail

Messages : 5315
Date d'inscription : 03/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Stegos Mar 30 Oct 2018 - 12:46

Blackmail a écrit:Le Mercure, il me semble que c'est celui qui peut se vanter d'avoir eu zéro accident durant toute sa carrière opérationnelle, non ?

2 prototypes, 10 avions produits, 11 qui ont volé commercialement (un prototype converti tardivement)
Ça réduit aussi le risque d'accidents entre les mains de pilotes commerciaux au sein d'une structure commerciale un peu sérieuse.
Stegos
Stegos

Messages : 4488
Date d'inscription : 18/02/2018
Age : 102
Localisation : 3ème planète autour du soleil

Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Lainie Mar 30 Oct 2018 - 13:00

Aux contributeurs:

Pourriez-vous mettre sous spoiler les éléments qui dévoilent des informations sur le film? Pas tant sur la fin (qui ne relève pas d'un grand suspense...) mais sur le contenu en lui même.

Merci

_________________
We're are all mad here
Lainie
Lainie

Messages : 3162
Date d'inscription : 22/07/2015
Localisation : Canterbury plains

Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Blackmail Mar 30 Oct 2018 - 13:13

Bien reçu Lainie. J'ai mis en spoiler la plupart des éléments en rapport avec l'intrigue du film.

Cependant, je maintiens en clair mon avertissement vis à vis de personnes souffrant d'hyperacousie ou sensibles aux effets stroboscopiques, de clignotements, secouements etc... ce qui arrive fréquemment chez les personnes avec des TSA.
J'ai moi-même vraiment été aux limites du malaise.
Blackmail
Blackmail

Messages : 5315
Date d'inscription : 03/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Asperzebre Mar 30 Oct 2018 - 13:54

Je n'ai jamais vu ce film, aussi je me garderais bien de prendre parti pour l'un ou l'autre des protagonistes.
J'ai juste été attiré par ce fil suite à la lecture du fil sur les demandes à la modération, afin d'essayer de comprendre ce qui s'y déroule.

Je souhaitais juste réagir sur un point:
-J'ai pu lire les propos de Blackmail mettant en garde les personnes concernées par les TSA ou aux sensibilités sensorielles similaires.
-J'ai aussi pu lire les propos de DavidAbricot parlant de film tourné à l'épaule.

Hors, j'ai constaté depuis un grand nombre d'années que les films tournés à l'épaule me donnaient la nausée, au sens littéral du terme, la caméra étant mal maitrisée, les mouvements à l'écran saccadés, chaotiques, ce qui me provoque une sensation de malaise en quelques minutes seulement, un peu comme si j'étais sur un bateau qui tangue (j'ai le mal de mer, et dans une moindre mesure, le mal des transports).
Ces sensations sont liées au procédé de tournage du film, et totalement indépendantes de ce qui fait la qualité du film: pertinence du scénario, choix du décor, performance des acteurs...
Une simple marche filmée à l'épaule, sans effets spéciaux, suffit à me déclencher ces sensation très désagréables.

Je rejoins donc Blackmail: film a éviter pour les personnes hypersensibles sensoriellement (rien à voir avec l'hypersensibilité émotive dont il est souvent question sur ce forum), mais ça n'empêche pas que le film soit par ailleurs potentiellement excellent pour des personnes non concernées par cette problématique.

Pour le reste, concernant l'analyse que Blackmail fait du film, il me semble hautement improbable que ce soit objectif.
La souffrance subie durant la projection, liée aux choix de tournages clairement pas aspie-friendly (au procédé de filmage à l'épaule déjà très difficilement soutenable s'ajoute apparement une saturation sensorielle délibérée), fait qu'un tel film ne pourra laisser qu'un ressenti négatif à une personne ayant des hypersensibilités sensorielles.
Dès lors, il sera extrêmement difficile pour une telle personne de maintenir un regard neutre sur le film, de ne pas laisser son ressenti impacter son analyse.


Dernière édition par Asperzebre le Mar 30 Oct 2018 - 15:15, édité 1 fois
Asperzebre
Asperzebre

Messages : 2209
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Blackmail Mar 30 Oct 2018 - 15:03

Asperzebre a écrit:
Pour le reste, concernant l'analyse que Blackmail fait du film, il me semble hautement improbable que ce soit objectif.
La souffrance subie durant la projection, liée aux choix de tournages clairement pas aspie-friendly (au procédé de filmage à l'épaule déjà très difficilement soutenable s'ajoute apparement une saturation sensorielle délibérée), fait qu'un tel film ne pourra laisser qu'un ressenti négatif à une personne ayant des hypersensibilités sensorielles.
Dès lors, il sera extrêmement difficile pour une telle personne de maintenir un regard neutre sur le film, de ne pas laisser son ressenti impacter son analyse.

Tout à fait, je ne pense pas qu'il faille démentir ce dernier point. Je ne suis absolument pas dupe de la façon dont ma perception a pu affecter mon ressenti. Impec !
Je n'ai jamais prétendu atteindre une vision ou une critique parfaitement objective, surtout dans le cas d'une oeuvre dite "culturelle", au contraire même.

Que chacun se fasse son idée... mais que cela ne nous empêche pas d'en parler non plus, dans un sens ou dans l'autre.
Blackmail
Blackmail

Messages : 5315
Date d'inscription : 03/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Invité Mar 30 Oct 2018 - 22:12


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

First Man Empty Re: First Man

Message par Invité Mar 30 Oct 2018 - 22:18

Pourquoi First Man est unique en son genre


Damien Chazelle fait redécoller Apollo 11 pour une odyssée hyperréaliste, dans la combi d'un Neil Armstrong déroutant. Une expérience sensorielle sidérante.

https://www.lepoint.fr/pop-culture/cinema/cinema-on-va-remarcher-sur-la-lune-12-10-2018-2262382_2923.php


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum