QI : Les périls de l'ignorance

Aller en bas

QI : Les périls de l'ignorance Empty QI : Les périls de l'ignorance

Message par Luc le Dim 14 Oct 2018 - 13:48

https://www.lepoint.fr/debats/qi-les-perils-de-l-ignorance-13-10-2018-2262712_2.php


Dernière édition par Luc le Dim 14 Oct 2018 - 15:20, édité 1 fois

_________________
Mode d'emploi du forum
Luc
Luc

Messages : 4459
Date d'inscription : 19/06/2009
Age : 62
Localisation : La Défense, près de Paris

http://wiki.zebrascrossing.org

Revenir en haut Aller en bas

QI : Les périls de l'ignorance Empty Re: QI : Les périls de l'ignorance

Message par Wich le Dim 14 Oct 2018 - 15:00

Merci Luc, ça relativise le "trop intelligent pour ci ou ça ..."
Wich
Wich

Messages : 5360
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

QI : Les périls de l'ignorance Empty Re: QI : Les périls de l'ignorance

Message par Lotophage le Dim 14 Oct 2018 - 17:47

Tout cela semble pertinent en effet. L'ignorance est un fléau à bien des égards.

Mais en lisant cet article je me suis demandé comment et par qui pourrait-on annoncer à un couple de parents que leur enfant a un petit QI, que ce n'est pas de sa faute parce que c'est génétique (Comprendre : "Vous aussi les parents avez très certainement un petit QI.") et qu'on va l'aider à vivre au mieux avec ça? Sans compter que, si en effet les parents ont aussi un petit QI, il y a de grandes chances pour qu'ils entendent " Votre enfant est stupide et vous aussi". Peu de chance avec ça qu'ils adhèrent à une quelconque prise en charge..
C'est pas gagné...

Quant à ceux à l'autre extrêmité de la courbe, quelle pression sur les épaules! Quoi, vous n'avez pas réussi socialement? Vous n'êtes pas heureux alors que vous avez tiré le gros lot à la loterie génétique?

Mais otez-moi d'un doute, l'intelligence n'est pas le seul élément qui conditionne le parcours de vie d'un homme?
Lotophage
Lotophage

Messages : 1768
Date d'inscription : 03/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

QI : Les périls de l'ignorance Empty Re: QI : Les périls de l'ignorance

Message par Wich le Dim 14 Oct 2018 - 18:00

Lotophage a écrit:

Mais otez-moi d'un doute, l'intelligence n'est pas le seul élément qui conditionne le parcours de vie d'un homme?

Ce n'est pas ce que j'ai compris de l'article.

Le manque d'intelligence est le principal élément qui conditionne le parcours d'une, vie couplé avec le déni de la société.

Il n'y a pas de parallèle à faire avec l'abondance d'intelligence, ce n'est pas du même ordre car le cadre est calibré sur le principe acquis de l'intelligence.
Wich
Wich

Messages : 5360
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

QI : Les périls de l'ignorance Empty Re: QI : Les périls de l'ignorance

Message par Lotophage le Dim 14 Oct 2018 - 18:15

Wich a écrit:
Lotophage a écrit:

Mais otez-moi d'un doute, l'intelligence n'est pas le seul élément qui conditionne le parcours de vie d'un homme?
Ce n'est pas ce que j'ai compris de l'article.
Le manque d'intelligence est le principal élément qui conditionne le parcours d'une, vie couplé avec le déni de la société.

C'est bien ce qui m'interroge... Que l'intelligence soit un élément important d'un parcours de vie, ça paraît cohérent, mais de là à en faire le principal élément du parcours... Quid des valeurs transmises par la famille, l'entourage, la société..., de la spiritualité, de l'Amour et l'attention reçus, de l'état de santé, des rencontres (cf les ouvrage sur la résilience de B.Cyrulnik), des aléas de la vie dus au hasard...

Wich a écrit:Il n'y a pas de parallèle à faire avec l'abondance d'intelligence, ce n'est pas du même ordre car le cadre est calibré sur le principe acquis de l'intelligence.
Et bien moi j'en fait un... Mais peut-être que je n'ai pas gagné à la loterie Pété de rire .
Lotophage
Lotophage

Messages : 1768
Date d'inscription : 03/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

QI : Les périls de l'ignorance Empty Re: QI : Les périls de l'ignorance

Message par Wich le Dim 14 Oct 2018 - 18:33

En fait, le principal élément du parcours d'une vie sans intelligence n'est pas l'intelligence mais son manque
Wich
Wich

Messages : 5360
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

QI : Les périls de l'ignorance Empty Re: QI : Les périls de l'ignorance

Message par Lotophage le Dim 14 Oct 2018 - 19:43

Pourtant, il est des Hommes qui manquent d'intelligence (si l'on retient pour définition un QI <75), par exemple certains trisomiques, mais qui ont une vie heureuse parce qu'ils ont une famille aimante, un étayage social solide, un environnement spirituel apaisant, un suivi médical satisfaisant, un entourage bienveillant et une part de chance (intégration professionnelle en milieu protégé, intégration dans la communauté...).
Pour ces personnes, le manque d'intelligence est un élément du parcours de vie, parmi d'autres tout aussi importants.

Des facteurs (autres que le QI bas) plus péjoratifs pourraient aussi être déterminant, de manière plus dramatique (Exactions, violences, dérives..) comme dans l'exemple de l'article sus-cité.
Lotophage
Lotophage

Messages : 1768
Date d'inscription : 03/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

QI : Les périls de l'ignorance Empty Re: QI : Les périls de l'ignorance

Message par Wich le Dim 14 Oct 2018 - 20:08

Un trisomique est détecté, on ne va pas lui demander de suivre un parcours scolaire classique ni de s’intégrer dans la société "comme tout le monde", il y a une prise en charge.
Je ne sait pas si c'est le cas de tous les bas QI, quand on dit à quelqu'un qu'il échoue parce qu'il ne veux pas, alors qu'il ne peut pas dans la plupart des domaines de la vie (scolarité, relations sociales, travail, familiale, etc..) il a de quoi avoir une vie de merde, il est en plus plus fragile face aux exaction, la violence, la manipulation etc...
Il cumule les handicaps et on le tien pour responsable.
C'est ce que j'ai compris de l'article
Wich
Wich

Messages : 5360
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

QI : Les périls de l'ignorance Empty Re: QI : Les périls de l'ignorance

Message par Caracol le Dim 14 Oct 2018 - 20:58

Pour avoir bosser dans le milieu médico-social avec des trisomiques de bas et haut-niveau, je suis prudent quand au fait de prêter du bonheur aussi facilement. A bien des titres les parents ne sont pas soutenant, regard de la société stigmatisant et empêchant de penser que son enfant puisse évoluer favorablement, infantilisation et arrêt des acquis pédagogique à l'âge adulte, pression du milieu institutionnel dans des logiques de projet quand bien même la personne exprime de diverses manières son désirs de ne plus travailler par exemple. Il le doit par égard aux désirs de l'entourage familial éducatif sociétal. Ce n'est hélas pas si simple.
L'institution est maltraitante à bien des égards.
Malgré tout, il est plutôt exact qu'ils ont cette capacité à retrouver des instants de joie et à jongler avec les événements de la vie. Peut être la déficience peut elle être un atout quand les personnes non déficientes s'enfonce pour de longues périodes dans des sentiments négatifs.

Des exemples comme ceux-ci sont rares.
https://www.midilibre.fr/2014/12/21/mathilde-trisomique-et-auteure-avant-tout,1101353.php
http://www.madifference.com/

edit: Ce qui suit est une opinion issu de la pratique professionnelle qui me parait refléter une réalité plutôt générale au secteur du médico-social, mais ça reste une opinion.
Et quand ils ont la capacité de pouvoir parlé ce qu'ils rapportent est éloquent. Voici ce que l'on transmet. On peut se demander ce que ressentent ceux qui ne parlent pas.
J'aimerai vraiment qu'on valorise leurs différences plutôt que leurs capacités à se normaliser. C'est entre autre pour cette raison que j'ai quitter le milieu.
Et pour rejoindre exprimer mon ressenti au titre, sans avoir lu tout l'article, je serai plutôt d'accord que dans cette société il y a effectivement un péril à avoir un petit QI à minima pour soi.

Caracol
Caracol

Messages : 695
Date d'inscription : 14/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds dans la drôme

Revenir en haut Aller en bas

QI : Les périls de l'ignorance Empty Re: QI : Les périls de l'ignorance

Message par Lotophage le Dim 14 Oct 2018 - 23:05

Je suis plutôt d'accord avec ces idées. Ce qui me fait tiquer (mais j'ai bien conscience que je ne détiens aucune vérité, j'exprime juste un ressenti, une réflexion...) c'est le fait de considéré le "manque" d'intelligence comme étant le facteur principal déterminant la vie du sujet.
Je pense que c'est un facteur très important, mais que ce n'est pas le seul et que d'autres éléments d'un parcours de vie peuvent être aussi déterminants, sans pour autant affirmer que tel ou tel facteurs soit le plus fréquemment observé.  
Il est possible (et triste) que la plus part des déficients intellectuels ne disposent pas, dans nos sociétés dites évoluées (je pense qu'il en est autrement dans les sociétés tribales par exemple) de ces autres éléments qui, du fait de leurs absence, mettent en lumière le seul défaut d'intelligence qui est donc considéré comme facteur causal principal d'une vie difficile.
Bref, mon propos n'est pas de nier les difficultés du manque d'intelligence, mais de ne pas le considérer comme un déterminisme inéluctable conduisant à une vie douloureuse. Des trisomiques heureux ça existe, des déficient qui se satisfont d'une vie simple et routinière sans sombrer dans des dérives, ça existe aussi.
Pour autant, le chemin est sans doute moins ardu quand on a la chance d'avoir un cerveau plus efficient...
Lotophage
Lotophage

Messages : 1768
Date d'inscription : 03/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

QI : Les périls de l'ignorance Empty Re: QI : Les périls de l'ignorance

Message par Weigela le Lun 15 Oct 2018 - 0:44

Merci Luc pour le partage de cet article.

@ Caracol : ton propos sur les institutions me rappelle celui de Jollien dans Eloge de la faiblesse. Ca m'avait assez écoeuré quand je l'avais lu, et ému quand il parle de l'animateur qui sortait du lot justement en terme d'attitude à leur égard.
Quand tu parles de "logique de projet", tu peux développer ? Est-ce cette logique qui est néfaste ou sa mise en application ? Car je mets en lien avec ce que je connais, ie les salles de classe où l'on voit des enseignants qui essaient de mettre dans le même moule tous les enfants. Et pourtant dans le même contexte et avec le même programme, d'autres, ont une approche individuelle des enfants.
Weigela
Weigela

Messages : 967
Date d'inscription : 23/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

QI : Les périls de l'ignorance Empty Re: QI : Les périls de l'ignorance

Message par Caracol le Lun 15 Oct 2018 - 1:47

J'ai fait une réponse par mp pour cause de sentiment d'éloignement avec le sujet initial. Si d'autres étaient intéressé(e)s, vous pouvez me contactez par mp.
Caracol
Caracol

Messages : 695
Date d'inscription : 14/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds dans la drôme

Revenir en haut Aller en bas

QI : Les périls de l'ignorance Empty Re: QI : Les périls de l'ignorance

Message par Pango le Mer 14 Nov 2018 - 20:34

Merci pour l'article,
Cela me parait assez évident. Récemment intéressé pas l'histoire, je ne connaissais pas le "projet 100 000". Je vais creuser le sujet,
Pour moi le facteur dominant qui conditionne un parcours de vie, c'est avant tout les relations sociales, l'aisance sociale.
Pango
Pango

Messages : 380
Date d'inscription : 10/04/2017
Age : 30
Localisation : Châtellerault, là où les rêves........ viennent pour crever

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum