Gerer le besoin de reconnaissance

Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Gerer le besoin de reconnaissance

Message par SB.ABcube le Mar 18 Sep 2018 - 14:33

Hello,

J'ai un méga problème de vie avec les autres.

J'ai un besoin de reconnaissance énorme et disproportionné. Je pense.....

Ce souci me procure des situations de vie bien compliqué à vivre. C'est même nocif pour mon job.

Je dois tout faire mieux que les autres pour être reconnu. Si je ne suis pas reconnu, c'est que c'est nul.

Comment puis je gérer cela pour vivre en paix ? et ne pas analyser comme menace tout le monde.

Bon en même temps on vit dans un monde tout pourri avec plein de requins qui te croquent à la première occas.

Si vous avez des liens de livre sur le sujet ?






SB.ABcube
SB.ABcube

Messages : 212
Date d'inscription : 06/03/2016
Age : 41
Localisation : Entre le froid et le chaud mais plutôt froid

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par Invité le Mar 18 Sep 2018 - 14:49

reconstruire son estime de soi aussi

https: // www .fr.fnac.ch/a1781220/Christophe-Andre-Imparfaits-libres-et-heureux

un petit livre qu'il est vraiment bien :-)

en dépendant moins du jugement des autres et de l'image qu'on essaie de donner pour être reconnu

ceci dit le besoin de reconnaissance et d'appartenance sont des besoins naturels de l'être humains, la société n'est pas sympa

mais il ne faut pas non plus se détruire pour devenir esclave des autres en quelque sorte, cela n'amene rien de bon

être reconnu et appartenir certes mais pas à n'importe quel prix donc

je préfère être un paria en bonne santé mentale qu'un accepté détruit et sans personnalité




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par siamois93 le Mar 18 Sep 2018 - 16:36

Pour être reconnu en tant que cerveau droit c'est mieux d'en parler simplement, progressivement, par petits morceaux.
Les autres doivent également s'adapter à toi, pas seulement toi à eux. Cela fait partie des handicaps non visibles Sad

Tu connais la fameuse phrase "reconnais toi toi-même..." lol
siamois93
siamois93

Messages : 8924
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par SB.ABcube le Mer 19 Sep 2018 - 7:27

merci pour le lien du livre.

Je suis un zèbre tout neuf depuis 2016....Je tente de corriger les trucs qui ne vont pas.

- Faux self
- Stress
- asservissement
- PN

Bref pas facile du tout.

Je n'arrive pas à me découvrir moi même. Mais "bordel" qui je suis?

Je commence à avoir des éléments de réponses.

Je suis quelqu'un de calme, cool, très rêveur, un chouilla irréaliste et lucide.

J'adore travailler avec mes mains et j'adore travailler avec m'a tête.

Je me moque d'avoir un pouvoir sur les gens. Je déteste manager et être manager.

Je pense aux autres mais de plus en plus à moi.

Avant la découverte de ma douance, je pensai que j'étais juste un gros "connard"

Donc j'arrête de m'adapter progressivement de toute façon mon corps ne peux plus.

Les autres ne s'adaptent pas du tout à moi. Ils cherche plutôt à me casser.

Comment ça tu est surdoué ??? mais non.

J'ai moi même mis un certain temps pour accepter que surdoué c'est pas le top dans tout les domaines.

Alors les ignards qui cours après du pouvoir à deux balles.

Ne vit pas pour les autres mais pour toi. C'est le conseil que je pourrai me donner.

Oui mais le travail d'équipe passe par là et le pn aussi.

Merci de vos conseils c'est important.




SB.ABcube
SB.ABcube

Messages : 212
Date d'inscription : 06/03/2016
Age : 41
Localisation : Entre le froid et le chaud mais plutôt froid

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par zelmoed le Mer 3 Juil 2019 - 17:09

Hello,

une recherche sur le mot clef m'amène ici en première intention, et paf, une baffe. Ce sujet, j'aurais pu l'écrire ou quasiment. Le bouquin, je le lis depuis plus de 6 mois, parfois j'ai besoin de le laisser de côté jusqu'à ce qu'une sonnerie retentisse dans ma tête, "il est l'heure de t'y replonger".

Par contre, le fil est en déshérence... donc je laisse ça ici, et je repasserai s'il y a du monde. Direction le prochain sujet topé "reconnaissance". Au revoir (snif)

zelmoed

Messages : 65
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par Mackh le Mer 3 Juil 2019 - 18:52

Intéressant comme fil,

Je me reconnais un peu dans ton analyse SB.ABcube, surtout sur le fait de penser être "un gros connard".
Je le pense toujours, mais je l'accepte en fait, comme une excuse, comme une fatalité, même si j'essai quotidiennement de l’être moins.

J'ai ce besoin vital de montrer à tout le monde que je suis la, ma présence ne peut pas passer inaperçue, c'est plus fort que moi.

Dés qu'un sujet est abordé ou j'ai un fait intéressant à apporter, je vais contribuer, mais trop, trop loin, je vais rentrer en détail, étaler toute ma science, et passer du coup, inévitablement, pour un connard prétentieux...

Alors qu'au départ, ce n'était pas le but, même si je comprends la conclusion au vu des faits.
Au départ, c'est juste mon obstination à partager mes connaissances qui m'anime, je veux juste que tout le monde sache ce que je sais, et je sais pas pourquoi, c'est comme ça.

Je fut formateur un temps et cela s'est déroulé parfaitement, j'étais bon et reconnu.
Mais je pense que cela a empiré le problème, je me sens légitime maintenant à sortir ma science, et c'est pire.

J'ai énormément de mal à m'entendre avec les collègues de ma nouvelle boîte à cause de ce besoin profond de faire partie du tissu social établi, être reconnu comme l'un des leurs alors que je débarque à peine.
Je rentre le soir et passe ma soirée à repasser la journée en revue, tout ce que j'ai dit ou j'aurais du me taire, toutes mes remarques qui ont été mal prises..

Je suis un connard, et pourtant j'essai de ne pas l’être, c'est dur, usant, de contrôler ses paroles et ses actes quotidiennement.
Mackh
Mackh

Messages : 18
Date d'inscription : 01/07/2019
Localisation : RENNES

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par jeandoute le Ven 5 Juil 2019 - 14:02

Mon dieu, on dirait moi Rolling Eyes

Au point que j'aimerais demandé aux quelques participants de ce sujet si ils ont de bonnes relations avec leurs parents (et s'ils les voient encore) et comment s'est passé leur rapport aux entres quand ils étaient enfants.

Plus j'y pense, plus j'ai l'impression d'avoir le sentiment d'avoir été délaissé voir même parfois rejeté. D'ailleurs j'ai entièrement coupé les ponts avec mes parents et ma famille depuis une dizaine d'année.

jeandoute

Messages : 28
Date d'inscription : 02/07/2019
Age : 43
Localisation : Belgique (Namur et environs)

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par jeandoute le Ven 5 Juil 2019 - 15:25

J'ai commandé le livre, puisque vous avez l'air de le recommander.

J'en ai même pris 2 exemplaires. Pour doubler l'effet!

Mais non, je déconne. Le deuxième c'est pour offrir, au cas où. Soyons d'utilité publique!

jeandoute

Messages : 28
Date d'inscription : 02/07/2019
Age : 43
Localisation : Belgique (Namur et environs)

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par siamois93 le Ven 5 Juil 2019 - 17:14

J'ai cru que le RE commander c'était pour le deuxième exemplaire. Humour stupide Wink

J'ai raconté pas mal de choses sur ma mère il y a quelques années.
siamois93
siamois93

Messages : 8924
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par jeandoute le Ven 5 Juil 2019 - 17:38

siamois93 a écrit:J'ai cru que le RE commander c'était pour le deuxième exemplaire. Humour stupide Wink

Non non, j'adore! Depuis que j'ai découvert ce site, je n'ai jamais autant ris en lisant!

L'humour que je trouve ici est aussi déconcertant que le mien, voir plus encore. A en être ému parfois Very Happy

Moi je ne sais pas si c'est mon père ou ma mère, mais toute mon enfance, j'ai du supporter mon père qui systématiquement prenait les gens intelligents pour des "cons". D'après lui d'ailleurs, ma réussite universitaire ne tient qu'au fait qu'il ai fourni les moyens financiers pour y arriver. C'est vrai qu'après tout, je ne travaillais que 3 mois sur l'année et que ça le faisant enrager.

Mais j'ai aussi eu droit à un environnement social assez toxique pendant mon enfance. En plus d'avoir été abusé par un pédophile, toute la famille de ce dernier (ben oui, on était voisin) passait son temps à essayer de me diminuer. J'ai même choisi mon école secondaire en fonction d'eux puisqu'ils me disaient que dans cette école, je ne réussirais jamais. Mais à l'époque je n'avais évidement pas compris qu'ils étaient juste méchant et que leur montrer que je réussirais ne servirait nullement à leur damer le pion. Naïveté quand tu nous tiens.

Sans compter que dans la famille, c'est évidement mon cousin footballeur et beau garçon qui avait les préférences de tout le monde. Oui d'accord, j'avoue, il avait probablement l'air bien moins bizarre que moi. Mais est-ce une raison pour ne pas reconnaître que j'existe?



jeandoute

Messages : 28
Date d'inscription : 02/07/2019
Age : 43
Localisation : Belgique (Namur et environs)

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par siamois93 le Ven 5 Juil 2019 - 17:48

Le WAIS4 m'a apporté une reconnaissance, celle de la psy. Et aussi la reconnaissance de mon état, de mon intelligence, de tout ce à quoi je réfléchis depuis des années, et ça c'est une espèce de reconnaissance personnelle.
C'est à chacun surtout de reconnaître qu'il existe entièrement et pas seulement dans les carcans des esprits des autres.
Taï-chi-chuan, méditation, spiritualités sont des aides et parfois des fuites, il est tellement facile de se réfugier ailleurs.
L'absence de qualité de vie au quotidien est un vrai problème pour moi. Quand je suis dans un bon environnement ça va bien.
siamois93
siamois93

Messages : 8924
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par zelmoed le Sam 6 Juil 2019 - 13:46

ah la famille, vaste sujet.

Divorce sanglant, relations inexistantes avec mon père depuis mes 14 ans, il est mort il y a 5 ans sans qu'aucun de notre fratrie n'aille le voir ou n'aille à son enterrement (le tableau !). Bonnes relations avec ma mère depuis que je suis adulte, avant, normales sans plus. Ma soeur aînée m'a rejetée depuis ma conception et auj nous n'avons pas de contacts sauf en cas exceptionnel et encore. Instit, elle s'était arrogé le droit de me juger ceci ou cela durant mon enfance (et même après), mais n'a jamais reconnu ma zébritude. Un frère zèbre aussi, fuyant le conflit, avec qui ça se passe bien mais nous ne sommes pas proches.

Je réfléchis sur ce sujet h24 depuis que j'ai relancé le sujet, je creuse mais ne trouve rien de probant. Je n'arrive pas à trouver la cause racine de ce besoin déchirant chez moi.

zelmoed

Messages : 65
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par jeandoute le Mer 10 Juil 2019 - 22:19

J'ai été pas mal occupé ses derniers jours, mais comme il y avait aussi pas mal de moment "entre-deux", j'ai eu du temps pour lire. Je mentirai si je disais que la lecture du livre mentionné dans ce sujet ne m'a pas incroyablement étonné et captivé.

Non seulement j'ai eu l'impression de m'y voir, mais j'ai surtout pu me rendre compte des ravages que mes "exigences" avaient pu avoir chez mes enfants. Je crois que je vais le commander en 10 exemplaires pour le distribuer un peu partout. Juste par gratitude envers l'auteur et par bienveillance envers mes semblables.

Ce qui m'a frappé chez moi, c'est combien je suis quelqu'un qui se met la pression. Dans mon travail ça ne se voit pas, mais j'ai découvert que c'était parce que j'étais dans ma zone de confort. Ailleurs, je peux devenir très exigeant avec moi-même.

Petit exemple: je viens de passer un examen pour l'obtention d'un permis où il y avait deux épreuves à réussir. Je boucle l'affaire en 20 minutes au lieu des 2 heures disponibles, je fait 17 et 18/20. La dame qui me donne mes résultat me félicite. Et moi je trouve que j'ai quand même fait 5 fautes sur 40 questions. Ce qui est ridicule. Il faut 60% pour réussir. Et ce sont objectivement de bonnes notes. Mais j'ai envie de m'étrangler en l'écrivant.

Bref, je suis hyper critique et négatif envers moi même car même les succès je ne les vois pas. Alors peut-être que j'attends cette reconnaissance que je ne peux m'accorder chez les autres.

Je ne sais pas. Mais j'ai mis plein de petites actions en place. Grâce à ce joli et merveilleux petit livre de Christophe André.

jeandoute

Messages : 28
Date d'inscription : 02/07/2019
Age : 43
Localisation : Belgique (Namur et environs)

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par izo le Jeu 11 Juil 2019 - 0:22

Si tu n’as pas peur de l'école de Francfort alors tu peux lire les travaux d’Alex Honneth sur la reconnaissance, qui reprend les premières approches Hégéliennes affirmant que les sociétés s’établissent sur la lutte pour la reconnaissance. Celle-ci est éminemment sociale, mutuelle. Nous avons besoin du miroir de l’autre. C’est l’autre qui nous révèle. Reconnu on gagne en liberté laquelle est d’être en public sans anxiété (Adorno). Bonne lecture donc.
izo
izo

Messages : 3559
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par zelmoed le Mer 17 Juil 2019 - 11:03

jeandoute a écrit:

Petit exemple: je viens de passer un examen pour l'obtention d'un permis où il y avait deux épreuves à réussir. Je boucle l'affaire en 20 minutes au lieu des 2 heures disponibles, je fait 17 et 18/20. La dame qui me donne mes résultat me félicite. Et moi je trouve que j'ai quand même fait 5 fautes sur 40 questions. Ce qui est ridicule. Il faut 60% pour réussir. Et ce sont objectivement de bonnes notes. Mais j'ai envie de m'étrangler en l'écrivant.

haha j'ai fait la même à une certification : j'ai eu 938/1000 et j'étais déçue... le gars qui avait annoncé les résultats me regarde de travers et me dit "c'est un très bon résultat". J'ai eu les félicitations officielles pour ce résultat mais j'avoue que j'ai eu du mal à l'accepter...

j'ai mis plein de petites actions en place.
lesquelles ?? Shocked

zelmoed

Messages : 65
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par jeandoute le Mer 17 Juil 2019 - 12:04

zelmoed a écrit:
lesquelles ?? Shocked

D'abord, j'ai commencé un journal. J'y écris mes pensées. Mes surtout, j'y décris mes actions quotidiennes, mes progrès et mes échecs dans tout ce que j'ai mis en place pour progresser.

L'acceptation de moi, mais aussi d'autres principes comme la bienveillance, le non jugement (parce que celui qui se juge, juge inévitablement aussi les autres), l'écoute,...

Ces concepts semble bien éloigné de ce besoin de reconnaissance, mais je pense que tout est lié.

Le livre de Christophe André m'a donné envie de lire les pensées de Marc Aurèle. J'y trouve de belles inspirations Wink

jeandoute

Messages : 28
Date d'inscription : 02/07/2019
Age : 43
Localisation : Belgique (Namur et environs)

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par Serendip le Mer 17 Juil 2019 - 12:18

J'ai aussi un besoin de reconnaissance, mais pas facile parce qu'il est dévoré par le sentiment de vengeance et anéanti par les stratégies de mépris.

Sans doute un deuil à faire seul.
Serendip
Serendip

Messages : 864
Date d'inscription : 18/07/2016

http://yopyyo.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par zelmoed le Mer 17 Juil 2019 - 14:01

@jeandoute ohlala on est en phase haha. Je fais un journal depuis 1 an pour m'aider à m'exprimer (je manque d'un alter ego avec qui échanger). Je suis d'accord avec ce que tu dis sur le jugement, c'est pour moi le sens premier de la parabole de la paille et de la poutre... comme le fait de remarquer négativement qq chose chez qq'un, c'est souvent ce qu'on n'accepte le moins chez soi... très révélateur.

Et Marc-Aurèle est sur ma table de chevet (avec une vingtaine d'autres bouquins d'ailleurs). Mais là j'explore Montaigne Amoureux

zelmoed

Messages : 65
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par jeandoute le Mer 17 Juil 2019 - 14:09

zelmoed a écrit:@jeandoute ohlala on est en phase haha. Je fais un journal depuis 1 an pour m'aider à m'exprimer (je manque d'un alter ego avec qui échanger). Je suis d'accord avec ce que tu dis sur le jugement, c'est pour moi le sens premier de la parabole de la paille et de la poutre... comme le fait de remarquer négativement qq chose chez qq'un, c'est souvent ce qu'on n'accepte le moins chez soi... très révélateur.

C'est comique, quand j'écris, je peux passer du "je" au "tu" et inversement. Ca me fait du bien car je n'ai jamais vraiment eu d'ami ou d'alter ego pour en parler non plus. Je peux même dire que ma sociabilité tiens parfois plus de l'ours que d'autre chose. Mais je suis bien conscient maintenant que ce que j'attribuais comme responsabilité au monde, je ne peux finalement que l'attribuer à moi-même. Et je peux même le dire sans me sentir coupable, ce qui serait une double pleine Wink

Et que lis-tu en ce moment de Montaigne?

jeandoute

Messages : 28
Date d'inscription : 02/07/2019
Age : 43
Localisation : Belgique (Namur et environs)

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par zelmoed le Mer 17 Juil 2019 - 20:59

Les Essais...

Je suis sociable mais ce n'est pas pour autant que je trouve quelqu'un prêt à me suivre ou avec les mêmes problématiques... donc ca reste superficiel...

Faut vraiment que je reprenne Christophe André...

zelmoed

Messages : 65
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par siamois93 le Mer 17 Juil 2019 - 21:12

Pour être reconnu le mieux c'est de reconnaitre les autres.
Pour moi cela veut dire les reconnaitre comme étant dignes d'être aimés.
Beauty in the broken.

Cette quête de reconnaissance peut aussi être un mécanisme implanté en nous par un toxique, PN ou apparenté sâle manipulatrice. Ce mécanisme vise à nous faire croire que si on arrive à tel ou tel résultat on sera aimé, et que si on n'est pas aimé c'est parce qu'on a de mauvaises performances (boulot, sex, écolo, pognon, comme vous voulez) . Et le jeu du PN c'est bien cela, nous faire croire que l'amour n'est possible que dans la perfection.
Etre compréhensif c'est bien aussi, et tellement libérateur tant qu'on ne se laisse pas dominer par ce besoin de reconnaissance.
Peut-être que le seul problème, c'est ce re dans reconnaissance. Cette réflexion vers l'autre de ce que l'on essaye d'être pour être aimé.
siamois93
siamois93

Messages : 8924
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par jeandoute le Mer 17 Juil 2019 - 22:39

siamois93 a écrit:Pour être reconnu le mieux c'est de reconnaitre les autres.
Pour moi cela veut dire les reconnaitre comme étant dignes d'être aimés.
Beauty in the broken.

Cette quête de reconnaissance peut aussi être un mécanisme implanté en nous par un toxique, PN ou apparenté sâle manipulatrice. Ce mécanisme vise à nous faire croire que si on arrive à tel ou tel résultat on sera aimé, et que si on n'est pas aimé c'est parce qu'on a de mauvaises performances (boulot, sex, écolo, pognon, comme vous voulez) . Et le jeu du PN c'est bien cela, nous faire croire que l'amour n'est possible que dans la perfection.
Etre compréhensif c'est bien aussi, et tellement libérateur tant qu'on ne se laisse pas dominer par ce besoin de reconnaissance.
Peut-être que le seul problème, c'est ce re dans reconnaissance. Cette réflexion vers l'autre de ce que l'on essaye d'être pour être aimé.

Je trouve beaucoup de sagesse dans ce que tu écris. Et je trouve assez juste le fait de dire que le rapport à soi n'est pas indépendant du rapport aux autres. Malheureusement, je crois que nos mécanismes de défense préhistorique sont parfois bien peu pertinent. Il faut juste l'accepter et s'en rendre compte.

Pour ma part cependant, j'ai beaucoup de mal avec le concept de pervers narcissique. J'ai l'impression que c'est comme les zèbres, tout le monde en voit partout. Et finalement, je ne saisi pas précisément ce que c'est. Mais au delà de ce terme que je n'aime pas beaucoup, je comprends bien les concepts que tu énonces.

jeandoute

Messages : 28
Date d'inscription : 02/07/2019
Age : 43
Localisation : Belgique (Namur et environs)

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par Haly75 le Dim 21 Juil 2019 - 1:58

Pour ma part cependant, j'ai beaucoup de mal avec le concept de pervers narcissique. J'ai l'impression que c'est comme les zèbres, tout le monde en voit partout. Et finalement, je ne saisi pas précisément ce que c'est. Mais au delà de ce terme que je n'aime pas beaucoup, je comprends bien les concepts que tu énonces.[/quote]


Pourtant ils sont bien présents et sûrement au dessus des % de stats donnés. Moi le terme pn m'insupporte carrément, appelons un chat un chat donc je l'appelle un/une psychopathe.
Mais ce mot est mal défini chez nous,le psychopathe doit tuer physiquement et/ou en série dans la tête des gens. Tuer psychologiquement n'est qu'une nuance pourtant
Vous n'avez qu'à écouter les gens en parler, ils en restent sur un type que vous allez trouver à 3h du mat dans un bois avec une tronçonneuse ... bon c'est possible aussi Laughing ou sinon ça devient un mot courant qui décrit une action d'un individu qui se fait charrier par son cercle
Et en effet le mot pn (plus lisse) est devenu l'étiquette que beaucoup se permettent de poser sur n'importe qui, tu peux même plus être juste un connard ou une connasse tranquillement Razz
La plupart du temps c'est assez ridicule oui et même gratuit avec de graves conséquences
Quand je vois les gens en parler sans aucune connaissance, je veux mourir
Le pire c'est que les mêmes en adorent tous un et se marrent ensemble , et bien sûr sans rien suspecter, du coup je veux remourir Very Happy et ne penser même pas à aller les alerter si vous l'avez détecter, c'est le mur direct +les rôles du fou, jaloux etc et votre rejet. C'est le temps qui fera ou pas.C'est comme ça.
Bon je ne vais pas aller plus loin parce que je pourrais vous en écrire 3 tomes et sans utiliser les trucs pn du net là Laughing
C"est peut être justement parce que vous devriez cesser les lectures du net pour arriver à mieux saisir
Il faut un lien peu importe lequel mais un lien et là vous pouvez tout expérimenter ... ça me fait penser que des fois je me dis "imagine si la police arrive et regarde dans mon ordi et mon téléphone, comment je vais pouvoir expliquer tout ça Question en fait juste je m'éclate de rire parce que c'est perdu d'avance Laughing
Je vous incite à rien hein et c'est peut être mieux de rien chercher mais juste ils sont bien là c'est pas une légende.Mais en général c'est pas ceux que les gens suspecteraient en 1er lieu
Vous la connaissez la phrase "mais j'aurai jamais cru , j'aurai jamais pensé à lui, il était si gentil si serviable si machin "
Et bah voilà!

Haly75

Messages : 34
Date d'inscription : 20/07/2019

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par siamois93 le Lun 22 Juil 2019 - 0:29

PN c'est aussi la Police Nationale. Est-ce fait exprès ?
siamois93
siamois93

Messages : 8924
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par SeA* le Lun 22 Juil 2019 - 12:04

siamois93 a écrit:PN c'est aussi la Police Nationale. Est-ce fait exprès ?

Horreur Idée Mais bien sûr !!! facepalm Ninja
SeA*
SeA*

Messages : 11773
Date d'inscription : 07/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty RE-connaissance!

Message par Lopadbonsen le Mar 21 Avr 2020 - 12:01

Bonjour! Sujet passionnant que je découvre aujourd'hui bien après la bataille donc; quoi que, celles que je mène au boulot et en amitié sont bien présentes et me pourrissent la vie. Je me reconnaîs TELLEMENT dans vos écrits...
J'ai noté les références, commandé 2 bouquins (un pour offrir à mon fils, qui bosse lui aussi sur le sujet).
Je voulais vous dire que ça m'a fait du bien de vous lire. Je pense que je vais commencer également un journal pour y noter avancées, freins etc.
Et avec ces quelques mois de reculs, auriez-vous d'autres idées inspirantes pour être moins une grosse connasse en réunion, et au boulot en général? Pour moins me mettre la pression, et gagner en coolitude? Pour me sentir moins dépendante de la reconnaissance d'autrui, avec toutes les dérives que ça occasionne, comme celle de se sentir nulle, extraterrestre, jamais adéquate? Bref, si c'est le cas, merci de l'écrire ici Laughing Laughing bounce Basketball  PS: c'est mon tout premier post sur ce site Smile

Lopadbonsen

Messages : 5
Date d'inscription : 02/04/2020
Age : 54
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par p2m le Mar 21 Avr 2020 - 12:10

Lopadbonsen a écrit:auriez-vous d'autres idées inspirantes pour[...] et gagner en coolitude?
hello,

Ca dépend de ce que tu entends par coolitude... Y entends-tu te sentir plus à l'aise avec ta gestion de ton image de toi ou "avoir l'air plus cool aux yeux des autres"?
p2m
p2m

Messages : 3635
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par Hirondelle78 le Mar 21 Avr 2020 - 12:38

.


Dernière édition par Hirondelle78 le Mar 21 Avr 2020 - 14:41, édité 1 fois
Hirondelle78
Hirondelle78

Messages : 5356
Date d'inscription : 04/11/2018
Age : 53
Localisation : en vadrouille

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par p2m le Mar 21 Avr 2020 - 12:45

.


Dernière édition par p2m le Mar 21 Avr 2020 - 21:33, édité 1 fois
p2m
p2m

Messages : 3635
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par Hirondelle78 le Mar 21 Avr 2020 - 13:07

p2m a écrit:
Hirondelle78 a écrit:Il n'y a qu'en s'en libérant complètement qu'on devient réellement libre.
La quête de liberté absolue, beaucoup s'y sont cassé les dents... Dent pétée

LOL ici, en tout cas, spa grave Dent pétée

une hirondelle, ça n'a pas de dents Nargue


Dernière édition par Hirondelle78 le Mar 21 Avr 2020 - 14:42, édité 1 fois
Hirondelle78
Hirondelle78

Messages : 5356
Date d'inscription : 04/11/2018
Age : 53
Localisation : en vadrouille

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par zebrepat le Mar 21 Avr 2020 - 13:16

SB.ABcube a écrit:Hello,

J'ai un méga problème de vie avec les autres.

J'ai un besoin de reconnaissance énorme et disproportionné. Je pense.....

Ce souci me procure des situations de vie bien compliqué à vivre. C'est même nocif pour mon job.

Je dois tout faire mieux que les autres pour être reconnu. Si je ne suis pas reconnu, c'est que c'est nul.

Comment puis je gérer cela pour vivre en paix ? et ne pas analyser comme menace tout le monde.

Bon en même temps on vit dans un monde tout pourri avec plein de requins qui te croquent à la première occas.

Si vous avez des liens de livre sur le sujet ?







oublie la reconnaissance, tu l'auras jamais , au contraire le zebre suscite la jalousie (comme tous les gens qui font mieux que les autres)
si tu es doué, travailles a ton compte, dans un secteur ou la competence est valorisée et qui paye, ce que tu gagnes va directement dans ta poche
c'est une certaine satisfaction.

oui le zbere est decalé, par son qi, atypisme pour certains, hypersensbilité pour d'autres

quand tu as toujours fait mieux que 99% de la population dans tes etudes et les metiers exercés (et que statistiquement ton qi est du meme ordre, tiens comme c'est BIZARRE), tu te poses plus de questions et tes detracteurs ...tu les emmerdes

le probleme des grandes entreprises c'est que c'est de la politique et du copinage, le zebre a pas sa place la-dedans, j'ai deja ecrit pleins de topics sur le sujet

zebrepat

Messages : 318
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par melkior le Mar 21 Avr 2020 - 14:25

sb.abcube

je comprend j'ai parfois un peut le même souci, l'invité qui te répond juste en dessous ton énoncé parle juste ...

lis bien cela
http://lepetitcoach.com/liberez-vous-de-la-peur-du-jugement-des-autres/

perso je pense qu'il faille crée un empan cérébrale ,il doit être automatique, et te dire
peut importe je me connais moi eux ils savent rien autre que leurs préjugé .. il faut
se le répété souvent , ça te permettra de voir les gens comment ils sont réellement,
de trié , fais marcher ton scaner ...

il faut bosser pour sois ou dans une petite boite pour t'épanouir et non une multinational
exacte comme j'ai lue ici .. ou bien tu snobe en partie la société , fais ton trou avec un terrain
à toi ...

Aprés je me suis libéré du fait d'attendre d'être aimé des autres et de surtout leurs plaire,
ça m'a couté bcp d'années de souffrance à défaut d'être épris de sagesse ou de lucidité
de sois plutôt durant longtemps , j'attribue cela au faux self , tellement je me suis sur adapté
aux attentes des autres pour être accepté et aimé .

c'est derrière moi maintenant, les gens tu les changeras pas ils jugent plutôt que de comprendre

juger est facile comprendre c'est pas donné . j'ai inscrit en moi cette gymnastique d'esprit

melkior

Messages : 35
Date d'inscription : 22/12/2019

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par zelmoed le Mar 21 Avr 2020 - 15:05

J'y travaille toujours... il faut plus que quelques mois, c'est un boulot à temps complet pour une couche de mon cerveau (qui est bien garni, heureusement), un combat de chaque instant. S'en rendre compte, dépister ses schémas... comme je suis toujours sur Montaigne, j'ai lu avec beaucoup d'attention son chapitre sur les pédants (vous savez, la tête bien faite etc). Ce bouquin est une mine pour moi.

pour ma part, dans "coolitude", j'ai surtout entendu : sérénité, arrêt de la souffrance.

et sinon, @zebrepat, le monde du boulot n'est pas qu'un champ de bataille, j'ai mis 30 ans à m'en rendre compte et à vivre (enfin) dans un environnement sympa, avec un manager compétent et fin connaisseur de l'humain. Bon, du coup, il faut que je me freine pour ne pas me mettre une pression de dingue pour briller à ses yeux (et avoir une image de moi à niveau).

zelmoed

Messages : 65
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par zebrepat le Mar 21 Avr 2020 - 15:24

siamois93 a écrit:PN c'est aussi la Police Nationale. Est-ce fait exprès ?


statistiquement c'est prouvé qu'il y a plus de psychopathes (proche du PN en psycho) dans ces metiers que dans la population general, ainsi que l'armée, environ 5%
c'est un sujet tabou

zebrepat

Messages : 318
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par zebrepat le Mar 21 Avr 2020 - 15:51

zelmoed a écrit:

et sinon, @zebrepat, le monde du boulot n'est pas qu'un champ de bataille, j'ai mis 30 ans à m'en rendre compte et à vivre (enfin) dans un environnement sympa, avec un manager compétent et fin connaisseur de l'humain. Bon, du coup, il faut que je me freine pour ne pas me mettre une pression de dingue pour briller à ses yeux (et avoir une image de moi à niveau).


j'ai travaillé dans beaucoup de sociétés en 30 ans de carriere, le manager competent et bienveillant et humaniste j'y crois pas. je crois plus dans les recits de licrones. pour moi ce qui marche le mieux c'est pas de manager du tout
de toute facon manager ca veut dire validation exterieure et ici on est en plein dans le piege = briller a ses yeux, donc chercher a plaire

les grandes entreprises et grandes strctures c'est politique donc champ de bataille oui. guerre et politique sont etroitement liés

zebrepat

Messages : 318
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par Lopadbonsen le Mar 21 Avr 2020 - 17:51

zelmoed a écrit:J'y travaille toujours... il faut plus que quelques mois, c'est un boulot à temps complet pour une couche de mon cerveau (qui est bien garni, heureusement), un combat de chaque instant. S'en rendre compte, dépister ses schémas... comme je suis toujours sur Montaigne, j'ai lu avec beaucoup d'attention son chapitre sur les pédants (vous savez, la tête bien faite etc). Ce bouquin est une mine pour moi.

pour ma part, dans "coolitude", j'ai surtout entendu : sérénité, arrêt de la souffrance.

et sinon, @zebrepat, le monde du boulot n'est pas qu'un champ de bataille, j'ai mis 30 ans à m'en rendre compte et à vivre (enfin) dans un environnement sympa, avec un manager compétent et fin connaisseur de l'humain. Bon, du coup, il faut que je me freine pour ne pas me mettre une pression de dingue pour briller à ses yeux (et avoir une image de moi à niveau).

Oui c'est ça  Smile , coolitude c'est tendre vers de la sérénité, être cool avec soi et avec le monde, les autres, ne pas trop se mettre la pression. Tout un programme! A mon âge, j'ai bien compris que je ne serai jamais la fille "cool" au sens de populaire et qui brille en société...

"Bon, du coup, il faut que je me freine pour ne pas me mettre une pression de dingue pour briller à ses yeux (et avoir une image de moi à niveau).[/quote]" Alors cette phrase, je la copie et je la colle dans mon pense-bête pour quand on va reprendre le boulot. Elle va m'aider à me rappeler que less is more, et qu'à trop en faire on en est moins apprécié; avec plusse pression; et moins heureux... Merci! sunny

Lopadbonsen

Messages : 5
Date d'inscription : 02/04/2020
Age : 54
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par melkior le Jeu 23 Avr 2020 - 21:43

zebrepat dis
Code:
statistiquement c'est prouvé qu'il y a plus de psychopathes (proche du PN en psycho) dans ces metiers que dans la population general, ainsi que l'armée, environ 5%
c'est un sujet tabou
sérieux autant ?? Shocked

moi qui a vue pas mal de psy, il est certains que pas mal son nul, dangeureux , alors je révise mon jugement le chiffres est faux car iréele, plus surement huhu .......inquiétant

melkior

Messages : 35
Date d'inscription : 22/12/2019

Revenir en haut Aller en bas

Gerer le besoin de reconnaissance Empty Re: Gerer le besoin de reconnaissance

Message par zebrepat le Ven 24 Avr 2020 - 8:55

melkior a écrit:zebrepat dis
Code:
statistiquement c'est prouvé qu'il y a plus de psychopathes (proche du PN en psycho) dans ces metiers que dans la population general, ainsi que l'armée, environ 5%
c'est un sujet tabou
sérieux autant ?? Shocked

moi qui a vue pas mal de psy, il est certains que pas mal son nul, dangeureux , alors je révise mon jugement le chiffres est faux car iréele, plus surement huhu .......inquiétant

oui quelques pourcent de plus de psychopathes dans la police et l'arméé que dans la population generale, dans la popualtion generale je crois que c'est 2-3%
5% ou 6% ca reste encore raisonnable aussi

en psycho le PN est tres proche du psychopathe . Le PN a de l'empathie uniquement pour lui-même. le psychopathe n'a aucune empathie, donc il peut tuer une autre personne sans aucun remords ou culpabilité

j'ai vu ca dans un bouquin americain. je dois pouvoir retrouver la ref
il y a d'autre sujets tabous dans ce bouquin, comme le conditionnement des soldats a tirer pour tuer dans l'armee americaine, ils ont fait beaucoup de progres (kill ratio) autre sujet tabou et peu connu.

je sais pas si c'est necessaire d'aborder avec des zebres.


zebrepat

Messages : 318
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum