le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

+14
Pola
Hirondelle78
Wich
St'ban
squeba
Flaurale
Kreach
Viscardy
timo
nikko76
3615chuna
LaArchiMadOldR
Dharmina
boule-d-ombre
18 participants

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par boule-d-ombre Sam 28 Juil 2018 - 9:42

bonjour je ne sais pas trop où mettre ce sujet. je suis quelqu'un qui coté vie a connu pas mal de déboires, je ne suis pas ici pour en faire la liste ou m'en plaindre. ces déboires m'ont souvent fait souffrir et de par cette souffrance (souvent causée par les autres) donné l'envie de me faire ermite au fond d'une grotte.

j'en suis arrivé actuellement à une vie de semi-solitude, où chaque tentative de rencontre donne lieu à une réflexion intense pour savoir si elle se fera ou non. je suis au chômage car mes boulots ne m'intéressent plus voir même me rebutent sérieusement, coté famille ils savent qui je suis mais refusent de l'accepter, quant au système vu mes dernières tentatives de m'en sortir et leur résultats je préfèrerais éviter de recommencer. donc là je ne peux compter que sur moi pour m'en sortir le hic c'est que je ne sais pas où aller et qu'en plus toute motivation m'a quitté. les derniers temps où j'avançais encore c'était en me forçant à le faire sauf qu'à force ça coince(évidemment mouais ). j'ai déjà tenté de relancer le moteur en faisant quelques petits projets de le montrer à d'autres pour qu'ils m'encouragent (et vu les mouai bof reçus comme réponses Colère rentrée Au dodo ! ). réponses qui m'ont pas mal fait diminuer ma motivation. j'ai bien tenté de corriger le tir en faisant un projet pour moi et moi seul mais la motivation ne venait plus Se tape la tête cont .

là je suis à court d'idées, je ne sais plus trop où aller ni vers qui me tourner. je me rends compte que j'ai besoin des autres pour avancer (enfin c'est ce que me dis mon instinct) et en même temps vu les réactions mitigées qui me servent de réponses à chaque fois je cherche désespérément à réaliser les choses seul (pour préserver ma motivation toute foutue). bref je ne sais pas trop comment m'y prendre.

auriez vous des suggestions, trucs et astuces ? je ne fourni ni avocats, anonymat et vos paroles ne seront pas retenues contre vous. une direction peut être ?


Dernière édition par boule-d-ombre le Lun 30 Juil 2018 - 8:34, édité 1 fois (Raison : lisibilité)
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1319
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par boule-d-ombre Dim 29 Juil 2018 - 21:02

je vois que les solutions fusent toujours autant sur mes sujets, tant pis.
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1319
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par Invité Dim 29 Juil 2018 - 22:49

Mais t'accordes trop d'importance aux autres. Osef des autres, l'impression que tu fais des autres un essentiel pour créer ta réussite. Hé c'est tout le contraire qu'il faut faire.

Genre si t'as envie de je sais pas moi, devenir footballeur pro, mettons. Avant centre. Mode M'bappé. Bah on l'a tous vu, les proches qui sont dubitatif parce-que leur gentil petit fiston, il a 95% de chance de se faire niker la tronche en centre de formation. Et c'est le job des proches et même des gens censés de dire "hé garçon, tu vois, ça t'en es pas capable".

Et si tout le monde se basé sur ça, bah y aurait ni M'bappé. Ni Anelka (pouarf !)

Ton manque de motivation il est là justement à cause du fait que t'as pas encore trouvé ce qui te fait tripper. C'est izi du coup : trouve ce qui te fait kiffer, une meuf, un art, une passion, un sport, Fifa 18, le design, etc, et fais le à donf. D'abord tu trouves ce qui te fait kiffer, et ensuite, t'en fais un job, une vie.

Forcément tu vas te planter, mais un jour tu vas y arriver c'est le propre de l'expérience.

Bon évidemment y a une limite, si ce que t'aimes c'est des plans à 3 à 23H30 dans des lieux exigu, on va y aller mollo dans le côté je m'y lance à corps perdu dans ma passion.

Tu cherchais un conseil, un tips : I am in. Trouve le truc qui te branche et ensuite, donne toi les moyens, bin d'en faire ta vie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par timo Dim 29 Juil 2018 - 22:57

Je suis un peu dans le même cas. Donc pas de solution miracle à te donner.

Par contre je ne dirais pas que c'est le manque de relations qui nuit à ma motivation, mais plutôt que j'ai besoin d'encouragement pour faire des choses. C'est un peu ce qui transpire de ton message non? Après pour avoir des encouragement il faut forcément des relations...

Je dirais aussi que tu devrais essayer de faire les choses pour toi et non pour les autres. Si ça te plait fait le, peu importe ce qu'en disent les autres. Facile à dire n'est ce pas?

Comme je suis curieux j'aimerais bien en savoir plus sur les projets dont tu parles.

timo

Messages : 385
Date d'inscription : 26/07/2018
Age : 41
Localisation : Compiègne

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par Invité Dim 29 Juil 2018 - 23:52

Faut que tu fasses des paragraphes pour être lisible.

De quelle genre de relation parles-tu ? Amicales ou de couple ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par Dharmina Lun 30 Juil 2018 - 0:22

Bah, un truc qui m'a sortie un peu du repli sur soi, tant perso que pro, c'est le bénévolat.
C'est un bon tremplin pour la motivation parce que ça te met dans le bain (donc tu nages).

ça peut etre soit dans ton domaine de compétence (les relations débutent en mode, on a besoin de toi et toi, tu penses aux autres plutôt qu'à tes emm...et élargis ton cercle de connaissances, superficiellement parfois mais c'est un bon exercice de sociabilité: on perd vite surtout au chomage), soit de passion...(tu restes dans le bain et nages à coté d'autres poissons dans le mm sens du courant)
Ou carrément dans un domaine nouveau, qui ouvre des perspectives (tout baigne!). ça peut débloquer des impasses de changer du sentier battu où tu as l'air de tourner en rond.

Meme ponctuellement, ça fait bouger de sa bulle et l'enjeu pour l'égo est presque nul, et meme souvent positif.

Dharmina

Messages : 58
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par boule-d-ombre Lun 30 Juil 2018 - 8:46

j'accorde trop d'importance aux autres j'en suis conscient et je tente de compenser. le problème est que justement j'ai besoin d'avoir un minimum de relations humaines or ce minimum je ne l'ai pas: entre les manques de compassion quand il m'arrive des galères, les abus, l'exploitation quand on trouve qui je suis ou le rejet, voir le reste du temps une sorte d'exclusion inconsciente, dur dur. sans oublier les coups de colère quand invariablement ça foire à cause de la frustration qui explose. de plus je suis de nature très sociable, le genre ouvert gentil chaleureux et tout. là maintenant je reste chaleureux en façade seulement, car derrière, j'ai placé des murs derrière et aussi fait en sorte qu'il soit difficile de m'atteindre. ce n'est pas par manque de confiance en moi mais dans les autres.

pour le sujet qui me passionne j'avoue ne pas avoir vraiment trouvé quelques chose que je puisse montrer aux autres et qui me plaise vraiment. en plus je ne préfère pas parler des très nombreuses fois où pour avoir fait ce qu'il fallait je n'ai eut comme récompense qu'un cassage en bonne et dû forme. en général ma motivation est la première victime des 'ratages'. par exemple les métiers que je fais avant j'aimais les faire à force de problèmes avec les autres je pourrais presque dire qu'on m'a appris à les détester, et c'est pareil pour pas mal de mes activités.

pour mon égo vu qu'on m'a très souvent rabaissé alors que j'étais dans des situations où je ne pouvais pas répondre comme j'aurais aimé. mon égo s'est souvent retrouvé dans ma poche avec un bâillon sur la bouche. j'avoue qu'aider les gens, je le fais à cause de ma nature plus par plaisir, j'ai l'envie de diminuer la souffrance, ce qui est arrivé, souvent à mes dépends, du coup il y a eut trop d'exploitation et d'abus. me demander de l'aide est de plus en plus prendre le risque de me faire fuir. quant à bouger de ma bulle j'ai du mal, vu que je l'ai créée justement pour éviter de souffrir.

je cherche de tout comme relations, mais je cherche avant tout de la chaleur humaine.


Dernière édition par boule-d-ombre le Lun 30 Juil 2018 - 10:17, édité 1 fois
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1319
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par timo Lun 30 Juil 2018 - 10:17

Si tu veux envoie-moi un MP, je vais te motiver, tu vas voir!

timo

Messages : 385
Date d'inscription : 26/07/2018
Age : 41
Localisation : Compiègne

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par LaArchiMadOldR Lun 30 Juil 2018 - 12:00

boule-d-ombre a écrit:je vois que les solutions fusent toujours autant sur mes sujets, tant pis.

Désolée, j'avais vu le message et eu envie de répondre,
mais je me retenais dans un premier temps, "pour voir".

Je ne te connais pas (du tout, c.-à-d. ne crois pas t'avoir lu par ailleurs),
mais la diversité des traitements sur zc me laisse parfois bien perplexe...
Pourquoi tel est choyé, quand tel autre est vanné, voire passe inaperçu?!?

Enfin, là n'est pas le propos.
Quoique.

Etre cassé, c'est dur. Mais être ignoré, c'est nettement pire, me semble-t-il.
Or, à force de se faire tout petit pour ne pas prendre de baffe, on disparaît.

A la question "le manque de relation nuit-elle à ta motivation", toi seul peux répondre.
Mais j'aurais précisé "relation satisfaisante / enrichissante / réconfortante /...".
(Donc ici "relation chaleureuse" par exemple, si je comprends bien.)

Ça me paraît naturel qu'en absence de possibilité de partage, eh ben, c'est dur.
Je trouve dur de ne pas pouvoir partager quand ça va pas, et encore plus quand ça va.

Dans l'idéal, j'aimerais bien avoir des chouettes relations, moi, aussi...
J'essaie déjà de repérer, de loin, des perles qui ne me feraient peut-être pas fuir.

Il paraît que c'est quand tout fout le camp qu'on voit sur qui on peut compter.
D'expérience, on découvre parfois, voire souvent, qu'il n'y a plus personne...

Je veux croire que c'est parce qu'on avait merdé en amont (hors ceux qu'on ne choisit pas).
Donc que c'est d'abord une question de paramétrage personnel (besoins, envies, limites,...).

En guise de non-réponse, je penche donc pour une reformulation des données de base.
Ce qui ne rend pas le problème moins ardu, mais peut-être plus à même d'être attaqué.

Neutral
LaArchiMadOldR
LaArchiMadOldR

Messages : 817
Date d'inscription : 09/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par 3615chuna Lun 30 Juil 2018 - 12:26

Moi je ne sais pas quoi te répondre d'intéressant.
Je voulais aller chercher de quoi dire dans mes bouquins, j'ai pas le temps, désolée.

Je réfléchis en boucle à cette notion de motivation. Moi je commence mais je finis pas grand chose.
Clairement, l'émulation d'un groupe aide.
Et le fait d'être en déprime car en manque affectif encore moins.
Le fait également que tu n'aies pas un vrai centre d'intérêt n'aidera pas à te faire tenir tes projets.

Un Mr disait l'autre fois dans une vidéo qu'une personne trouve la motivation de perdurer dans son projet malgré les tâches ingrates lorsqu'il sait qu'il est à sa place.
Sa place c'est à priori via sa construction dans son enfance (découverte d'une passion), et via le regard bienveillant qu'on a pu lui porter.
Je ne sais pas s'il donne de réelles pistes dans son bouquin. Ce que j'ai compris, c'est que c'est du cas par cas, et du coup faut passer par un pro. Mais vlà comment trouver un pro qui te convient. C'est long, et faut.... de la motivation.
Bref, pas évident.

Moi je te connais depuis un moment sur ZC. Tu sembles très taciturne, car en souffrance (solitude). De ce que tu dis de toi, c'est que tu manques de compétences sociales pour créer le lien, ou avec les bonnes personnes.
Maintenant, je ne sais pas du tout comment on peut l'apprendre.

Je suis désolée de ne pas savoir t'aider.
3615chuna
3615chuna

Messages : 20765
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 40
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par nikko76 Lun 30 Juil 2018 - 12:41

Pour avoir des projets, se donner les moyens de les mener à leur terme, être en somme "motivé" à les finaliser, il faut être suffisamment bien avec soi-même : avoir un bon niveau d'estime de soi, de la confiance en sa capacité à réussir...si on a pas cela, nos projets sont voués à l'échec.
Est-ce que tu as entrepris une thérapie, pour rétablir un peu cet estime de soi, réparer deux ou trois choses ? Tu sembles bien déprimé : en as tu parlé à ton médecin traitant - ou, mieux - vu un psychiatre ?  Peut-être qu'un traitement anti-dépresseur te ferait du bien ?
Je pense qu'il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs : en l'occurence se lancer dans des projets (ou tenter de se lancer...) avant d'avoir examiné ce qui jusqu'à présent t'a empêcher de le faire ou t'a conduit à l'échec...

nikko76

Messages : 637
Date d'inscription : 29/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par boule-d-ombre Lun 30 Juil 2018 - 12:59

je sais ce dont je suis capable enfin à peu près. les projets que j'abandonne ce n'est pas par manque de confiance je n'arrête pas en me disant "je n'y arriverais pas !", j'arrête en me disant "encore un pb j'arrête !". alors qu'avant plus un pb était difficile plus je m'amusais. le pb c'est que j'ai eut des projets et qu'ils ont été réalisé la plupart ont été fait pour d'autres personnes, ils marchaient j'en étais fier et... ont fini à la poubelle parce que souvent on m'avait demandé de les faire en pensant justement que j'allais me planter. ou on s'est moqué de moi en disant que ce n'étais que des jouets. (surtout qu'en suite je voyais les gens s'en servir). je me suis sorti de situations graves à plusieurs reprises, et cela seul, ce qui fait que maintenant je suis passé de "je ne vais pas m'en sortir" à "bah j'ai déjà vécu pire" avec le sourire et un haussement d'épaule. c'est plus dans les autres que je n'ai pas confiance.

pour la déprime enfin la dépression disons que je considère que ça fait depuis dix ans environ que je vois ma vie partir en morceaux mais si tu veux des détails je t'expliquerais en mp. j'ai déjà été aidé et l'on m'a dit que la guérison était satisfaisante.
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1319
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par nikko76 Lun 30 Juil 2018 - 13:23

"on m'a dit que la guérison était satisfaisante"

Tu as peut-être fait une rechute...et puis, les "on (m'a)dit", tu sais : faut en prendre et en laisser. Ce qui compte, c'est pas les propos "rassurants" de celui qui t'a aidé, après X mois ou années de thérapie, c'est ton ressenti...
Et visiblement t'es pas en forme :
"toute motivation m'a quitté" = anhédonie.... symptôme dépressif.

j'ai déjà tenté de relancer le moteur en faisant quelques petits projets de le montrer à d'autres pour qu'ils m'encouragent  
ben, sauf que la motivation, il faut la trouver en soi. Si tu attends que les autres t'encouragent pour te lancer dans des projets, cela ne marchera pas...

Et pour être en mesure de trouver cette motivation, on en revient, de mon point de vue, toujours au même problème : est-ce que tu es suffisamment bien pour qu'elle puisse émerger de façon durable, de façon à déboucher sur un projet concret, de la persévérance dans sa réalisation, et lorsqu'il est réalisé, une satisfaction durable ?

nikko76

Messages : 637
Date d'inscription : 29/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par nikko76 Lun 30 Juil 2018 - 13:42

Autre question : qu'est ce qui te satisferait vraiment ? Est-ce que tu as une idée, fut-elle vague, du genre de "réalisation" qui t'apporterait une réelle satisfaction ?
Si oui, ce genre de réalisation est-il a ta portée ?
Si la réponse à cette question est positive, tant mieux ! Il faut alors s'atteler à remettre en marche la "machine à désirer", un peu endormie chez toi, et c'est parti !
Si la réponse est négative, là, c'est plus compliqué. Faut apprendre/accepter de réduire la voilure !
C'est quelque chose que j'ai appris avec douleur, sur le tard : On a vingt ans, on se sait intelligent, voire très intelligent (en terme de "QI" au moins...), on se dit que l'on a tout ce qu'il faut pour réussir, que nos ambitions sont à notre portée, qu'il suffit de s'y mettre... et puis on s'aperçoit que l'intelligence ne fait pas tout : on peut-être limité par plein d'autres choses : des traits de personnalité, par exemple (trop introverti ou timide, par exemple.) ; une enfance qui ne nous a pas armé suffisamment ; un milieu social qui n'aide pas... En sorte qu'à 40 ans on réalise qu'on ne fait ce que l'on veut, mais ce que l'on peut.

nikko76

Messages : 637
Date d'inscription : 29/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par LaArchiMadOldR Lun 30 Juil 2018 - 14:14

[Ah, tiens, on doit avoir le même âge nikko76...]

on m'avait demandé de les faire en pensant justement que j'allais me planter. ou on s'est moqué de moi en disant que ce n'étais que des jouets. (surtout qu'en suite je voyais les gens s'en servir).

La vache, si c'est pas de la maltraitance, ça!?!
Si c'est ça, ton référentiel, tu reviens de loin...
Shocked
LaArchiMadOldR
LaArchiMadOldR

Messages : 817
Date d'inscription : 09/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par nikko76 Lun 30 Juil 2018 - 14:16

(off topic : 42 ans dans 3 semaines Very Happy
Et un sentiment de relatif gâchis que la maturité parvient à rendre supportable la plupart du temps....)

nikko76

Messages : 637
Date d'inscription : 29/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par Invité Lun 30 Juil 2018 - 14:37

Merci pour les paragraphes, c'est plus facile pour moi, côté lecture.

Alors, j'ai l'impression que les liens que tu as avec les autres humains sont malsains. Trop gentil ? Souvent exploité ? Tu attends trop des autres ? Ca se travaille tout ça. Et il est possible d'en sortir pour refuser les amitiés bancales et n'accepter que celles qui font du bien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par boule-d-ombre Lun 30 Juil 2018 - 15:09

le 'on dit' était la psychologue,clinicienne d'un cabinet chez qui je suis resté pendant quelques mois et qui s'y connaissait en douance. donc je leur fait confiance vu qu'ils avaient limite plus d'intérêts à me garder chez eux qu'a me dire "ça va". j'ai donc penser pouvoir lui faire confiance sans prendre trop de risques.

en gros disons que j'ai l'habitude d'être face à des gens qui en matière de techniques n'y connaissent rien, d'où quand je réalise quelque chose dont un connaisseur dirait :" Shocked wouah!" je n'ai eut que "mouais  bof". quand c'est pas "tss c'est n'importe quoi!", la motivation, le sentiment d'avoir fait quelque chose ... ils prennent une grosse baffe! quand c'est une fois ça va. quand c'est tout le temps, les fois d'après là c'est : "pourquoi faire ? pourquoi je ferais ça ?". plus ou moins a juste titre vu qu'apparemment c'est donner de la confiture aux cochons. disons LaArchiMadOldR que quand on me sortait ça je savais que soit c'était de l'ignorance, soit limite de la malveillance( par jalousie, le besoin de me rabaisser pour garder son égo intact, voir même simplement méchanceté gratuite), ou la peur de se faire remplacer. disons qu'en plus vu que 90% de mes boulots étaient de l'intérim ou emplois précaires, sortir des rangs était déconseillé.

ah une précision j'avais entendu que la dépression n'est différente de la déprime que par sa durée or là vu ce que je traverse depuis quelque mois je peux dire que je fais une dépression!

je sais ce qui me donnerais satisfaction et justement je coince dessus (manque de connaissances). quant à réduire la voilure je pense que là, ça coincerait à ce moment là autant m'arrêter tout de suite et de tout lâcher. j'ai trop donné, perdu pour m'arrêter là en plus ce qui me bloque n'est pas insurmontable(enfin pas plus que d'habitude). je sais que l'intelligence ne fait pas tout j'ai suffisamment fais de bidouillages dans mon esprit pour réussir malgré des caractéristiques qui bloquaient et où l'intelligence brute ne serait pas passée. pour me sortir seul de situations impossibles où j'étais seul contre tous (moi compris). le problème c'est qu'à force de tout changer, de vivre dans un environnement changeant là je ne sais plus trop quoi faire.

effectivement hortense je suis un adepte du : "trop bon trop con!". je ne compte plus le nombre de fois où j'aurais dû envoyer balader des personnes plutôt que de prendre sur moi. d'ailleurs je ne compte plus non plus le nombre de fois où j'ai du faire des menaces physiques juste pour être écouté alors que la décision me revenait. combien de fois je n'ai rien dit alors qu'une situation insupportait, combien de fois je me suis enfui plutôt que d'exprimer ma colère, pour ne pas exploser et protéger les autres. en même temps je n'attends des autres qu'un peu de reconnaissance, d'être considéré comme un être humain. quand j'entends de ma mère que je suis un incompétent, que je suis déconnecté de la réalité, et accrocs aux jeux vidéos parce que je suis toujours sur les jeux (enfin pour elle je suis devant mon ordi donc forcément je suis en train de jouer) que mon WAIS4 c'est un truandage de mon psychologue et qu'il n'est pas valide, qu'il a fait ça pour me berner. je suis vexé et en même temps triste. et le reste de ma famille ne fait pas mieux. je sais ce que je vaux mais aux yeux de mes "proches"(ainsi que beaucoup d'autres), je suis un type bizarre: un adulescent incapable de s'occuper de lui même alors que j'ai travaillé et vécu dans des chambres de foyers pendant des mois à l'autre bout de la france, seul et sans problèmes (à part mon éjection à la fin du contrat). un asocial qui reste dans son coin à parler de sujets bizarres dont tout le monde se moque, mais qu'on appelle quand l'ordi fait un bip de travers.
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1319
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par nikko76 Lun 30 Juil 2018 - 15:36

boule-d-ombre a écrit:

ah une précision j'avais entendu que la dépression n'est différente de la déprime que par sa durée or là vu ce que je traverse depuis quelque mois je peux dire que je fais une dépression!


La différence dépression/ déprime ne se résume pas à une question de durée. L'intensité de la souffrance est aussi à prendre en compte : on peut être dépressif mais parvenir malgré tout à assurer le quotidien (on bosse, on se fait à manger, on s'occupe de ses gosses...) ou à l'opposé être rigoureusement incapable de quitter son lit et de faire quoi que ce soit de sa journée... Et puis, les causes de la dépression peuvent varier aussi. Une dépression réactionnelle à un évènement de vie pénible (une séparation amoureuse mal vécue, la perte de son travail...) n'a pas grand chose à voir avec une dépression mélancolique. Les modalités d'expression de la dépression peuvent aussi varier : chez certaines personnes, l'irritabilité va être sur le devant de la scène ; chez d'autres, va s'ajouter une composante anxieuse... bref ! La dépression, c'est plus complexe que cela en a l'air de prime abord. C'est pour cela que je t'invite à faire le point avec un psy.
Par ailleurs, tu sembles avoir une famille toxique : une famille (ou au moins une mère...) qui te dévalorise, voire t'humilie, n'écoute pas ta souffrance... Si tu le peux, prends des distances avec ta famille ! Ils te tirent vers le bas !

PS : voici une échelle de dépression validée, la beck. Cela te permettra peut-être d'y voir plus clair, de prendre conscience de tes difficultés et, à partir de là, d'agir.
http://www.unafam.info/87/img/echelle-beck.pdf

nikko76

Messages : 637
Date d'inscription : 29/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par timo Lun 30 Juil 2018 - 16:29

Ce que j'en dis c'est qu'il y a peut-être un tri à faire dans ton entourage, parce que tu racontes n'est pas cool du tout. J'ai découvert ces dernières années que les personnes toxiques, ça existe. Tu as besoin de bienveillance.

2e point, la dépression, peut-être qu'un petit traitement ne te ferait pas de mal. Ce n'est jamais anodin, mais ça peut aider.

timo

Messages : 385
Date d'inscription : 26/07/2018
Age : 41
Localisation : Compiègne

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par boule-d-ombre Lun 30 Juil 2018 - 17:57

mouai dépression faible d'après l'échelle. pour la famille les choses devraient pas tarder à changer.
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1319
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par LaArchiMadOldR Lun 30 Juil 2018 - 18:02

pour la famille les choses devraient pas tarder à changer

Arsenic?
[Désolée, je crois que je suis en mode radical aujourd'hui...]

Sinon, distance prévue bientôt?
[Pas besoin de répondre si question jugée indiscrète!]
LaArchiMadOldR
LaArchiMadOldR

Messages : 817
Date d'inscription : 09/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par Invité Lun 30 Juil 2018 - 18:16

LaArchiMadOldR a écrit:pour la famille les choses devraient pas tarder à changer

Arsenic?
[Désolée, je crois que je suis en mode radical aujourd'hui...]

Sinon, distance prévue bientôt?
[Pas besoin de répondre si question jugée indiscrète!]
Ah ! non ! c’est un peu court, jeune homme fille !
On pouvait dire… Oh ! Dieu !… bien des choses en somme:

Strychnine ? Cigüe ? Amanite? Ricine ? Cyanure ? Toxine botulique ? Dendrobate ? Vipère ? Foie de fugu ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par boule-d-ombre Lun 30 Juil 2018 - 18:28

Mort de rire non rien de tout ça ! ce n'est pas moi qui va déclencher l'évènement je serais juste celui qui en profitera pour s'éclipser
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1319
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par LaArchiMadOldR Lun 30 Juil 2018 - 19:49

Tu vas être assassiné
et ça te fait marrer?!?
Shocked

Heeelp!!!
le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Firefirefire
LaArchiMadOldR
LaArchiMadOldR

Messages : 817
Date d'inscription : 09/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par boule-d-ombre Lun 30 Juil 2018 - 20:30

non t'inquiètes je ne suis ni suicidaire, ni en danger(du moins pas à ma connaissance). j'ai juste l'intention de disparaitre et de refaire ma vie, loin d'eux.
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1319
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par LaArchiMadOldR Lun 30 Juil 2018 - 20:40

Ah, ouais, quand même...

Pas facile non plus...

Trèfle
LaArchiMadOldR
LaArchiMadOldR

Messages : 817
Date d'inscription : 09/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par boule-d-ombre Mar 31 Juil 2018 - 10:03

pourquoi rester près d'eux ? alors que je sais qu'en cas de coup dur je risque de souffrir encore plus ? ou que mes 'bobos' me seront limite reprochés voir jetés à la figure ? je sais maintenant que discuter avec eux est idiot voir suicidaire: ils ont leurs positions et n'en bougeront pas . s'entendre dire que je dois trouver un travail n'importe lequel même si je ne m'y plait pas est une chose bien, est lassant à force, surtout quand je sais que ça va coincer. ou que je dois aller vers les autres aveuglément quitte à souffrir, quand j'entends ça j'ai l'impression qu'on me demande d'enfoncer un clou avec mon front: c'est peu efficace, il y a du sang de partout mais non je dois le faire.

j'ai besoin d'écoute et ce n'est pas avec eux que je la trouverais!
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1319
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par Dharmina Mar 31 Juil 2018 - 18:06

Quand j'ai lu ton post au début, j'ai tout de suite pensé que de la distance d'avec ton environnement te permettrait de sortir d'un cercle vicieux. De l'air frais, quoi!

Y a pas que l'entourage et leurs petits défauts qui laminent. On a tous un "habitus" avec ceux qu'on connait. Et il nous colle à la peau à cause du regard des autres qui continuent de te regarder tel que tu ne veux plus etre...à leur yeux, j'entends. Ils te renvoient leur idée qu'ils ont de toi.

Tant qu'à bouger, tu peux choisir une destination assez lointaine pour trouver une autre mentalité. C'est pas facile de savoir à l'avance si tu vas trouver ce que tu cherches (en plus, partout il y a des obstacles) mais, sur un mal-entendu, tu pourrais trouver une dynamique sociétale différente qui te forcera à adopter un "habitus" différent tout en restant toi-meme.
Prépare bien ta cavale!

Dharmina

Messages : 58
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par boule-d-ombre Mar 31 Juil 2018 - 18:49

effectivement je me suis rendu compte que quoi que je faisais pour eux j'ai une image qui reste inchangée. le pire c'est que mon quotidien prouve qu'ils se plantent, mais rien à faire! pour ma 'fuite' j'avoue que j'y pense depuis un moment d'un coté mon temps est compté et je dois prendre mon temps en même temps (me presser lentement quoi). mais là le moment semble propice pour prendre la tangente, reste plus qu'à bien préparer mon coup. pour la destination lointaine hum scratch pas forcément il suffit d'être juste hors de portée des radars. et le changement de mentalité mouai pas sûr que ça soit très fonctionnel. je cherche surtout des gens ouverts qui me considèrent comme un être humain avant tout.
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1319
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par Viscardy Mar 31 Juil 2018 - 18:59

Pour ma part, j'ai pu avoir une famille destructrice, sur 3 générations dont la mienne, la dernière. Un grand tri s'est imposé, un numéro de téléphone ça se bloque, une adresse ça se change dans le pire des cas. Si j'étais resté auprès de certains d'entre eux, je ne serais déjà plus là pour en discuter. L'éloignement, c'est une bonne réponse, mais l'éloignement géographique est à double tranchant. Fais-y attention.

Edit :  La barque est un peu vétuste mais elle a de la gueule. Et le décor est pas trop mal.
Sinon, changer de taff est une bonne idée, ça motive à découvrir un endroit, j'avais opté pour l'Espagne et l'Italie pour ma part quand j'ai eu à le faire (pour d'autres motifs que la famille, certes).


Dernière édition par Viscardy le Mar 31 Juil 2018 - 20:52, édité 2 fois

Viscardy

Messages : 28
Date d'inscription : 30/07/2018
Age : 30
Localisation : Entre la Garonne et le Styx

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par boule-d-ombre Mar 31 Juil 2018 - 19:42

disons juste assez pour ne pas être trop visible et pas trop loin non plus. en même temps vu que tu habites le styx je comprends que ça soit destructeur, voir même mortel Wink en plus je cherche aussi à changer de travail
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1319
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par Dharmina Mar 31 Juil 2018 - 23:51

moi, j'évoquais une destination lointaine car tu me sembles un peu teinté de leur fiel (famille + environnement pro) et que, de te mettre toi-meme dans une situation où tu sortirais de ta zone de confort, obligé de te démener un peu pour te refaire une place neuve t'aurait comme débarrassé de cette poussiéreuse combinaison "d'ermite au fond d'une grotte " (si tu veux vraiment la jeter au loin?).

Par exemple, les italiens sont très créatifs et imprévisibles. Sans aller y travailler, je sais pas quel boulot tu fais, mais rien que travailler dans une boite tournée vers l'extérieur peut finalement te faire croiser des gens plus ouverts qui vont considérer tes "productions" de manière moins cartésienne qu'à la française. Je dis ça, parce que tu semblais bien aimé ton boulot mais pas les gens que tu as croisé.
Qui pense comme moi qu'il y a une vraie différence entre nord et sud de la France question mentalité?

Dharmina

Messages : 58
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par boule-d-ombre Mer 1 Aoû 2018 - 9:11

j'ai travaillé un peu partout en france rapport à mes contrats d'intérim j'ai même fait un contrat en suisse. j'ai pris l'habitude de me retrouver hors de ma zone de confort de me retrouver dans un hôtel à tourner pour trouver les restau pas chers du coin et de travailler le reste du temps(ah garder un oeil sur la route, un sur le gps, un sur les rétro, un qui regarde autour pour voir ce qu'il y a autour de moi, un sur la jauge d'essence pour ne pas trop consommer: simple)(ça fait beaucoup de z'oeil je sais Razz ). j'ai rencontré des gens biens comme des abrutis finis (enfin plus souvent des abrutis). la plupart du temps j'avais des ennuis avec mes supérieurs hiérarchiques parce que je suis un électron libre et qu'apparemment pour recadrer un subordonné le rabaisser fait parti de la méthode(je suis réfractaire aux méthodes de management ça aide aussi). le hic c'est que quand j'étais débutant ça marchait parce que j'étais innocent et surtout naïf, maintenant c'est plus risqué. les collègues eux voyaient plus le coté blagueur/gaffeur du personnage mais compétent et dans les contrats qui ont duré ils en riaient pas mal avec moi. car je faisais le boulot de manière peu orthodoxe avec des touches d'humour mais quand je disais fini il était difficile de me prendre en défaut (ce qui énervait ma hiérarchie dans les moments de reproche)

j'ai un problème aussi c'est qu'en langue étrangère j'ai pas mal de difficultés ce qui limite pas mal des endroits où je pourrait aller.

pour mon boulot j'avoue qu'à force de couac, ça fait quelques années que je cherche à en changer (d'où mes réticentes vis à vis des administrations françaises vu les situations que j'ai vécu en tentant de le faire). ce qui rajoute quelques niveaux de difficultés pour la transition à venir.
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1319
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par boule-d-ombre Mer 1 Aoû 2018 - 9:26

je vais faire un ajout aussi j'ai tellement pris de coups(harcèlement moral, exclusion) ces dernières années souvent envoyés par des gens 'hors d'atteinte' car protégés par les autres que maintenant je n'ai plus de respect pour le système(j'ai même porté plainte et je n'ai jamais eut le moindre retour, il y a même eut 2 refus de prendre ma plainte). ma conseillère pôle emploi a failli un jour se faire jeter à la tête ma carte d'identité,ma carte vitale suivit de près par son bureau pour son manque de respect, avec la déclaration entre les cartes et le bureau : "voila je renie ma citoyenneté française, je ne fais plus partie du système". je me suis juré que le prochain je l'étriperais sans hésiter.
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1319
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par Dharmina Mer 1 Aoû 2018 - 15:09

Je vois: boule d'ombre à tendance pelote de nerfs.

Moi aussi, j'ai vu de face des situations administratives ( et pole emplouesque) absurdes. Parfois où c'était mon aimé qui était là, maltraité (tutoyé et pris pour un illettré par une nana de la Poste chargée de gérer les dossiers de l'immigration - le guichet "ami" en Italie). Le sentiment de mal-être, tu peux l'associer à autre chose que de la rage intérieure, parce que, en réalité, c'est plutôt un état de choc face à l'inexplicable. La dignité réside dans ce qui te reste face à une personne malsaine, humiliante: toi-meme inaltéré dans ton inacceptation de ce comportement.
Pour moi, j'arrive maintenant à en sourire "oui, oui mais c'est bien sur" (c'est désarmant et pas apprécié par la hiérarchie: après, si tu fais de l'intérim, c'est un luxe autorisé en fin de contrat...). Sinon j'enfile mon costume de "Super-Crevée" de la vie https://goo.gl/images/xpEx43 prête à somnoler avec mollesse face à toute agression de roquet hargneux "ah, oui? tu trouves? Ah, bon? Si tu le dis!" (bidonnage intérieur irrésistible). C'est pas du tout ma personnalité et fait poil à gratter pour qui y voit clair.
Sinon, face à la médiocrité subie, j'apprends à accueillir avec pitié en prenant conscience de l'abyssale connerie sans retour où ont sombré ces soldats de plomb. (N'aurait presque envie de s'en congédier par un chaleureux "C'est ça. Allez, bonne chance connard!").

Dharmina

Messages : 58
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par boule-d-ombre Mer 1 Aoû 2018 - 16:27

disons que quand tu tente une reprise d'étude que tu fais des préparatifs pendant un an qu'on te convoque à presque 100km de chez toi en urgence pour t'annoncer que les formations en alternance "c'est pour les jeunes" et que donc tu es trop vieux pour ça. jetant à la poubelle devant toi tes efforts. j'avoue avoir tendance à mal le prendre. de plus c'est l'exemple même de la discrimination ce qui d'après les lois est illégal. et là depuis je vivote d'un boulot précaire à un autre parce qu'une bureaucrate a visiblement le droit de jeter les lois françaises à la poubelle juste "pour avoir la paix". tu acceptes ça si tu veux mais moi je trouve ça injuste. la question que je me pose c'est si elle, elle a le droit de violer la loi pourquoi moi je ne l'ai pas ?

je tiens à préciser que c'était il y a presque 3 ans où j'ai tenté de me trouver une autre filière parce que je n'arrive plus à rien dans les miennes. je ne suis pas quelqu'un de violent spécialement mais je trouve normal le droit de se défendre. surtout qu'ensuite on me sort "chômeur= branleur".

pour la conseillère pôle emploi pareil un an de préparatifs jetés à la poubelle sur une phrase : "ah! votre projet c'est n'importe quoi!". venant d'une ignorante qui ne sait même pas dans quoi je bosse je le prends mal. je trouve de plus que les affiches demandant aux gens comme moi d'être courtois envers le personnel pole emploi (sur le coup je me suis dit qu'il y avait de l'ironie dans la situation sauf que j'avais pas envie de rire). la première qui aurait dû l'appliquer était l'écervelée qui se moquait de moi. l'imbécile qui se moquait de moi 'gratuitement' me montrant à quel point les règles ne servent à rien.

oui je suis quelqu'un qui s'énerve vite, oui je suis quelqu'un qui n'hésitera pas à répondre par la violence. quand on sait que c'est justement la violence qui m'a sorti du harcèlement que je vivais depuis mon entrée à l'école parce que les autres en face avaient peur de se faire démolir, là je me dis qu'il y a un problème (pourquoi devais je en arriver là ? sacrée question non ?). on nous apprend que la violence c'est pas bien, mais que dire de la violence verbale ? du harcèlement ? de la discrimination ? que dire du fait de balancer la vie de plusieurs personnes à la poubelle pour plus de fric ? c'est pourtant une chose qu'on voit souvent et personne ne dit rien. voir même on protège les gens qui font ça parce qu'il n'y pas de preuves !

là je n'ai pas raconté le dixième des situations ou bizarrement on me signalait que je n'avais pas le droit à tel ou telle chose juste parce que c'était moi !, le harcèlement fait devant les autorités et quand je proteste celle-ci protègent le harceleur parce qu'il ne faut pas être violent !! les situations où quand je trouvais ça injuste on me sortait que c'était de ma faute, parce que j'étais différent! oui je peux être cool, il m'arrive de rire, je rêve d'une vie loin de ça. une chose aussi que j'ai remarqué c'est que tant que tout est calme que tout se passe bien certaines personnes sont courageuses jouent des muscles, mais quand l'autre en face commence à remonter ses manches ou fait un esclandre, et qu'après, il faut expliquer à la hiérarchie le pourquoi du dérapage de la situation, bizarrement, le courage s'envole parce que là le contrôle lui échappe, voir même qu'il a déjà eut des remarques pour les mêmes problèmes. et surtout à cause de lui il y a eut des ennuis, il y a eut de la mauvaise publicité.

c'est d'ailleurs amusant je serais noir ou une femme, ou juif ou chinois j'aurais porté plainte la personne est dans les ennuis jusqu'au cou ! mais malheureusement ma différence est psychique et ça n'est pas reconnu. combien de fois on m'a dit que je devais être normal et intégré ? je ne les compte plus il y en a trop. un jour j'ai répondu du tac au tac "ah parce que tu dirais à un noir qu'il faut qu'il soit blanc pour s'intégrer ? ou à une femme qu'il faut qu'elle change se sexe pour s'intégrer ? " en plein dans le mouvement féministe c'est sûr ça jette un pavé dans la mare. en plus m'intégrer dans un système où la vie humaine n'a aucune valeur ou presque ? dans un système qui ne respecte même pas ses propres lois ? un système où je dérange parce que je n'ai pas besoin de gens pour me dire comment vivre, ou quels sont mes rêves! pourquoi faire ?

là ce que je ne supporte plus ce sont les abus, où carrément le système protège la personne se permet ça, c'est ce qui m'est insupportable, c'est comme les dénonciations des femmes qui portaient plainte pour des viols et abus mais qu'on refusait de les prendre vous trouvez ça normal ? pour moi ça ne l'est pas, pour moi c'est une preuve que le système je n'y pas ma place avec tout ce que ça implique. ça fait quand même plus de 30 ans qu'on ne m'écoute pas, qu'on me traite de caliméro (même ici), alors à force j'avoue que taper sur l'autre devient tentant à la longue, surtout que pour moi la violence n'est qu'une forme de communication (plutôt extrême je vous l'accorde). bizarrement on ne me comprends pas quand je demande d'arrêter à plusieurs reprises mais quand la personne se retrouve suspendue par la gorge ou avec mon poing à 1 cm de son nez je n'ai même plus besoin de demander, il a compris rapidement. je ne fais pas l'éloge de l'anarchie ou de la violence mais je trouve que parfois remettre quelqu'un à sa place violemment serait plus instructif que les sermons.
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1319
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par Dharmina Mer 1 Aoû 2018 - 17:51

Si seulement ma maladresse pouvait servir à cautériser les plaies...

J'espère pas avoir donner l'impression de te juger en disant "pelote de nerf", je ne suis pas zen comme l'indique mon pseudo (je pratique l'auto-hypnose). Les gens sont comme ils sont et j'en ai égratigné plus d'un moi aussi.
C'est juste que dans le milieu pro ou administratif, c'est joué d'avance.
D'ailleurs, même si t'es étranger ou "femelle", à te plaindre de discrimination, tu te retrouverai qd meme remisé dans un placard. Les lois sont nécessaires pour contenir la cruauté humaine (qui existe donc et trouve toujours un vide juridique).

Justement... actuellement, je "prépare" (en procrastinant dangereusement) un déménagement car une supérieure de mon mari a préparé un dossier bidon et objectivement vide pour nuire à une titularisation (au profit de son ex copine de classe) à laquelle il avait le droit de postuler. Elle comptait le garder sous le coude en contractuel. Etant un boulot à grosse responsabilité, il lui a dit merde, qu'il travaillait pas avec des personnes de mauvaise foi (et manipulatrice) pour pas se retrouver enfoncé à la première tuile (si ça arrive un jour).
Ce qui le déçoit le plus, c'est la non réaction des autres collègues.

Bref, il change de poste, ON change de région et ça fait des mois que j'essaie d'accepter car à ce point c'est lui (sa santé mentale/notre couple) ou ma chère bretagne...
Pas sure d'avoir bien fait remonté l'info à toutes les zones de mon cerveau...et faut que j'organise le déménagement fin aout...pas envie de partir et surtout, oui j'ai bien imaginé plein de choses qui pourraient nuire à cette connasse. La vengeance est un plat qui se mange froid.

Enfin, ce que je voulais souligner dans mon post c'est que face à ces injustices, y a pas que la sur-réaction (qui te nuit aussi) ou bien la résignation.     IL Y A une voie où tu peux faire passer des messages qui ne manqueront pas de resurgir dans la conscience des personnes prises en flagrance de mauvaise conduite (crois-moi "elle" et ses complices mutiques regardent leurs chaussures).
Ton jugement de valeur, si tu trouves une façon acceptable de l'exprimer, reste un jugement rendu au nom (d'une individualité) du peuple . Si tu restes en face, debout à dire "ah ouais? c'est comme ça?" l'autre réaffirme peut-etre sa position mais a reçu le message que tu ne le vois absolument pas pareil, je parie qu'il va ruminer sur cette prise de bec et c'est déjà un point de marquer pour ton point de vue.
Tiens, dans la vidéo de Serge Marquis à la fac de Nantes postée sur un autre fil, il disait bien que juste avant le sommet de l'Everest, y a tout un cimetière de personnes qui n'ont pas su rebrousser chemin qd il valait mieux. L'intelligence est là, je plie, je me sauve, pour revenir sur le problème plus tard si c'est possible, ou alors au moins continuer mon bonhomme de chemin. Capacité d'adaptation! Satanés cailloux, neige, vents froids, etc. Ces éléments sont au monde tout comme chaque personne abjecte qu'on croise. C'est le paysage qui, si il était tout lisse et sans accroc, ne serait pas celui d'une vie mais d'un rêve. Nait-on alpiniste? Les autres personnes ne sont pas des éléments malléables à merci. Une arrête de montagne n'est pas moins stupide que ta connasse du pole emploi, c'est ton parcours.

Mes 40 ans ne sont pas si loin et crois-moi j'aurais bien posé mes valises là où je suis pour qlq années de bonheur. Il ne m'appartient plus qu'à embrasser le même projet avec quelques paramètres ajustés aux obstacles (aussi minables soient-ils). Sysyphe rollin' rollin'

Dharmina

Messages : 58
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par Kreach Mer 1 Aoû 2018 - 19:47

Bien, je dois te dire, en tant qu'ermite, qu'ovni spatial sans ailes, je cerne plutôt bien le sujet.

L'histoire est d'être qui on est, de s'accepter et donc d'être en phase avec soi-même. De tendre vers soi. Cela fait une grande partie de la sérénité.
Pour le reste, l'humain, les rencontres multiples, la société est toutes ces aberrances, toutes les facéties grotesques, je ne peux pas je suis inapte, je m'en porte loin puisque cela nuit au paisible de mes nuits.
En effet, la solitude, si belle, à haute dose, provoque ce manque de motivation, d'élans vivaces... Personnellement j'ai besoin d’intimité dans une relation, donc je vais tendre à manquer de relation amoureuse, où on est plus proche de la personne, physiquement mais aussi psychiquement parlant. Le reste ne m'importe guère, même si des relations amicales peuvent pousser à l'action et la motivation.
Je n'ai pas la solution quand le gouffre qui sépare un âme des autres est trop étiré...
Kreach
Kreach

Messages : 211
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 33
Localisation : Montagnes.

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par boule-d-ombre Mer 1 Aoû 2018 - 21:03

perso le 15 septembre 2015 je me rappelle c'est là où mes espoirs de rester dans le système se sont écroulés avec les histoires de formations. depuis un fossé me sépare de tout ça j'ai réussi à faire comprendre aux gens du pôle emploi que je me débrouillais seul et qu'il fallait pas trop me chatouiller. pour le reste pendant ces 3 dernières années j'étais un ermite ma famille a bien tenté de me faire rencontrer des gens de me pousser à sortir histoire de m'intégrer à nouveau et la seule chose qu'ils ont gagné un fossé entre nous qui s’agrandit chaque jour. mes copains enfin mes ex m'ont lâché les uns après les autres. là je m'organise pour me faire une nouvelle vie.

pour les réactions c'est comme pour les maladies incurables : colère, rejet, acceptation, et pour finir passivité. un jour il me semble avoir entendu qu'a force d'injustice on risquait d'avoir justement des gens qui se révolteront ou/et réagiront de manière violente. j'avais même entendu parler de chômeur qui envoyaient balader les rh qui allaient trop loin. j'ai connu le coup des collègues qui jouent les girouettes "pour pas avoir d'ennuis". il y a presque 10ans tous mes collègues m'ont lâché mes amis hors travail aussi suite à une histoire de harcèlement moral. en 6 mois mes collègues de boulot, mes amis, et un bruit qui m'a collé aux basques pendant des années comme quoi j'étais un fainéant et un "fouteur de bordel". tout ça parce que le responsable voulait sauvegarder les meubles. il voulait surtout sauver sa carrière. c'est sûr que quand ça t'arrive tu te sens seul. le pire c'est qu'il suffit de réfléchir un peu pour se rendre compte que l'histoire est cousue de fils blanc.

c'est parfois à cause de ce genre de situations que je pense à faire des communautés coupées du reste du monde et les laisser s'enterrer dans leurs ennuis, et c'est aussi à cause de ça que je me dis que finalement pourquoi ferais je avancer les choses ? pourquoi être motivé ?
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1319
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par LaArchiMadOldR Mer 1 Aoû 2018 - 22:02

Hello boule-d-ombre,

Je reviens sur l'éloignement, que j'ai commenté "pas facile".
Ce n'est pas que je pense que c'est une mauvaise solution.
C'est plutôt que j'en connais d'expérience les implications.



Vraiment pas "facile", je trouve...
LaArchiMadOldR
LaArchiMadOldR

Messages : 817
Date d'inscription : 09/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par Dharmina Jeu 2 Aoû 2018 - 0:12

boule-d-ombre a écrit:j'ai pris l'habitude de me retrouver hors de ma zone de confort de me retrouver dans un hôtel à tourner pour trouver les restau pas chers du coin et de travailler le reste du temps(ah garder un oeil sur la route, un sur le gps, un sur les rétro, un qui regarde autour pour voir ce qu'il y a autour de moi, un sur la jauge d'essence pour ne pas trop consommer: simple)(ça fait beaucoup de z'oeil je sais  Razz )
Je dois préciser qd j'utilise cette expression toute faite de "sortir de sa zone de confort" qui est lacunaire...rester seul dans un hôtel ou sa voiture, c'est une zone de (non)confort que tu connais déjà, non? j'entendais chercher un autre confort, dans un contexte où pouvoir faire tabula rasa de comment on se présente aux autres (en langue étrangère, même si pas doué, une fois lancé ds le grand bain, on rame avec les moyens du bord qui sont différents de l'habitude: gps, voiture).
L'ami, sache que les suisses n’aiment pas l’étranger désargenté ! Les belges sont plus ouverts. Le système de management à la française est pour moi la raison de notre record d'absorption d'anti-dépresseurs. Les anglo-saxons demandent de reconnaître et rattraper tes loupés qd y en a =pro.actif (ns on devrait faire semblant que ça n'arrive jamais, les cacher sous le tapis et attendre ébahi de redécouvrir le pot-aux-roses).

boule-d-ombre a écrit: j'ai réussi à faire comprendre aux gens du pôle emploi
 Sois cool ! n'y arrive pas qui veut ! ça vaut la peine d’être gravé ds le marbre. → Tu penserais pas à devenir formateur? T'as l'air didactique et posé  malgré ton bas niveau de tolérance à la connerie (ce qui est un outil de base du formateur). Et en plus, la formation aux adultes implique des relations de courtes durées avec des gens sans relation de subordination. Je dis pas que ce sont des électrons libres sans supérieurs mais tu ne travailles pas avec l'équipe du manager, tu travailles avec le client.

boule-d-ombre a écrit: c'est parfois à cause de ce genre de situations que je pense à faire des communautés coupées du reste du monde et les laisser s'enterrer dans leurs ennuis,
SUper, je suis pas la seule à considérer l’hypothèse. Mon compagnon est flippé à l’idée d’agglomérat d'individus, même autour de l’autoconstruction ou d’un respect écolo (ça lui rappelle trop son enfance sous régime particulièrement dictatorial voire les dérives sectaires – celles qui aboulent après la chute d’une dictature). Moi j’y crains plus un coté étriqué, restreint...pour entretenir une relation à long terme, j’ai besoin d’air, d’espace (géo et temporel) : je finirais bannie ou réellement ermite, càd de manière plus apparente que ds cette société où je me tiens à l’écart d’une manière discrète, fondue ds la Nasse…

LaArchiMadOldR a écrit:  C'est dur quand il faut donner les coordonnées de "qui contacter",
quand on va être opéré, par exemple, et qu'on n'a rien à donner.
Il faut avoir un nom à donner, donc trouver qqn ok (voisin,...).
 En effet, avec mes deux filles en bas-age et nos deux familles respectives à l’étranger à plus de 1000km, y a moment (qd t’es pas trop sociable comme nous deux) tu te dis que face à l’imprévu de la vie, le filet de sécurité est tout troué...ça devenait une angoisse surtout par rapport à mes enfants...et nous sommes venus en France. Mais je me suis épanouie pdt les 9 années loin d'ici.

Dharmina

Messages : 58
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par boule-d-ombre Jeu 2 Aoû 2018 - 7:51

il y a plusieurs types d'éloignement tu peux vivre sous le même toit que quelqu'un et pour autant être très éloigné. regarde je vivais sous le même toit que ma mère on se voyait tous les jours pourtant demande qui qui je suis, mes habitudes elle va te répondre très probablement par des erreurs. j'ai connu des gens vivant à quelques km les uns des autres pour qui cette distance est limite infranchissable alors qu'ils pourraient se voir en 5 min.

ça m'est arrivé qu'on me demande ce genre de renseignements alors que j'étais en déplacement à ce moment là je réponds que je ne sais pas . je sais que souvent notre nature pousse à aider l'autre mais justement répondre rapidement "je ne sais pas" quand c'est le cas ou que j'ai un doute sur mes infos aide l'autre... au moins en évitant de lui faire perdre du temps. quand c'est toi qui a besoin là c'est sûr que c'est plus difficile surtout que l'inconnu est effrayant. jusqu'à maintenant j'utilise une méthode qui est pas trop mal je surveille la personne en charge de la tâche pour voir si la compétence est au rdv ou non (il y a déjà eut quelques déchets dans le milieu médical, automobile, et divers domaines). c'est sûr que ça demande quelques connaissances dans le domaine, mais en général les gens compétents ont souvent le même genre de comportement et quand on sait quoi chercher ils sont rapidement reconnaissables

le système est prêt à tout quand il veut un truc c'est vrai, mais la plupart oublie une chose c'est que le dit système est composé de gens qui pour la plupart "ne veulent pas d'ennuis", c'est comme ça que j'ai convaincu le pôle emploi de me laisser en paix. parce qu'a quelques reprises il y avait eut des couacs et par exemple il y en avait eut un, suite que des papiers qu'ils devaient remplis et transmettre n'étaient jamais arrivés là où ils auraient dû. j'étais tombé sur une représentante qui ne voulait ni ennuis ni m'aider à résoudre mes 'petits problèmes' , j'ai été très clair soit ils faisaient leur boulot soit j'allais les harceler et leur faire des ennuis dans le cadre du boulot(en plus je m'étais moqué d'eux publiquement). c'est bizarre en trois mois ils n'avaient rien fait là en 2 jours c'était déjà terminé. j'ai utilisé cette méthode à quelques reprises et c'est bizarre mais en général ils suivent ce que je leur dis (en même temps je n'abuse pas non plus) peut être que dans mon dossier ça doit être spécifié. je me dis qu'ils me préfère à 40-50km de là chez moi en les laissant en paix, plutôt que de m'avoir énervé, leur balançant leurs ratages, incohérences et leur demandant des résultats intelligents en permanence (en bref collant, énervant, et exigeant des résultats impossibles).

pour le système je préfère me fier à ma vision des choses ce n'est pas un fonctionnaire que j'ai en face de moi mais un humain avec ses hontes, ses envies, ses motivations... et ses failles si besoin est. si la personne a passé un mauvais moment parce qu'elle a refusé de faire son boulot et qu'elle sait que ça va recommencer parce que l'autre en face ne la lâchera pas tant qu'il n'aura pas ce qu'il veut crois moi ça motive. elle fera en sorte que ça n'arrive plus surtout si elle croit que rien n'arrêtera l'autre. nous sommes dans un système où l'image d'une chose est plus importante que la chose elle-même, laisser croire quelque chose qui nous arrange à quelqu'un est parfois plus efficace qu'une trempe. la plupart des administratifs se sentent protégés parce d'autres sont là pour les aider et les protéger et donc certains se sentent fort de ce sentiment et abuse de leur pouvoir. tout comme ils abusent de leur invisibilité dans la masse pour prendre des décisions qu'ils ne prendraient jamais si on pouvait les voir faire. la fameuse 'main invisible'.

on m'a déjà dit que je ferais un bon formateur à quelques reprises reste plus qu'a avoir des choses à apprendre j'ai toujours l'impression de ne rien savoir (ah n'être jamais satisfait Razz Arrow ) enfin jusqu'au moment où je me confronte aux autres et souvent je suis surpris malgré la répétition de cette situation. je suis ouvert nettement plus que ce que j'ai laissé voir pour moi il y a une énorme différence entre faire une erreur en voulant apprendre et/ou en faisant des essais ou même se tromper ou se rater (parfois c'est même très amusant)(il faut bien apprendre non ?) et faire une faute en refusant de corriger la dite erreur là par contre je ne le tolère pas. c'est l'un de mes principaux griefs contre le système 'évolué' qui est le notre. quand une erreur est faite on cherche un coupable à punir, pas à corriger l'erreur ni faire en sorte qu'elle ne se reproduise pas non c'est la sanction d'abord. par contre quand ce sont des 'élite' là c'est la fête du slip tout est permis!!
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1319
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par Flaurale Jeu 2 Aoû 2018 - 10:40

Dharmina a écrit:
Qui pense comme moi qu'il y a une vraie différence entre nord et sud de la France question mentalité?

Moi !
Je sors aussi d'une famille "toxique" (maltraitance psychologique puis harcèlement moral par plusieurs membres de ma famille)
Je me suis barrée du domicile familial à mes 18 ans, j'ai bien galéré sans le sous à poursuivre mes études, etc. Et puis il y a quatre ans je me suis barré à l'autre bout de la France, sur un coup de tête total, en un mois c'était plié. Je suis passée du sud (Montpellier) à la Bretagne. Et qu'est-ce que je me sens mieux ici ! je trouve les gens plus solidaires, plus spontanés, plus rock'n'roll, moins faux-culs et opportunistes que dans le sud. Après bien sûr, des gens bien, y en a partout, et des abrutis, y en a partout. Mais je pense qu'il y a des zones géographiques qui nous conviennent mieux que d'autres.

Il y a un membre de ma famille avec qui j'ai des relations relativement saines (bon, avec qui c'est pas la guerre quoi, tout le reste: bloqué et je conserve les messages que je reçois au cas où je doive en arriver à déposer plainte un jour...) et c'est tout. Ce qui me manquerait, ce sont mes amis, je n'ai pas souvent l'occasion d'aller dans le sud, et peu viennent jusque chez moi. Cela dit, boule d'ombre si tu es déjà isolé, ce point-là ne devrait pas te faire peur. Et des amis, on s'en fait dans on nouveau lieu de vie ^^
Flaurale
Flaurale

Messages : 196
Date d'inscription : 12/09/2017
Age : 30
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par Dharmina Jeu 2 Aoû 2018 - 15:47

boule-d-ombre, tu as raison sur les types d'éloignement et je comprends que je voulais évoquer du dépaysement! Parce qu’être éloigner de ses "proches" mais qu'ils continuent à faire partie du paysage nuit gravement...à la beauté du paysage et à notre "paysage" intérieur: ça ns rappelle sans cesse la douleur de ce rapport relationnel humain totalement foireux (et pr qlq'un qui tend vers l'idéal, c'est un échec...en permanence sous les yeux!).

Cet échange me fait réfléchir sur moi aussi: mon paragraphe sur les communautés, c'est dingue, même en m'imaginant dans une communauté de gens choisis et a priori partageant des idées en commun avec mes idéaux, eh bien je m'imagine qd même être de coté! Mon cas est plus grave q ce que je pensais. Mes expériences me font avoir un préjugé de moi forcément isolée, alors que ça m'opprime en continu. Je fais des efforts : du sport (individuel ms en club), je noue des liens avec des parents d'élèves (même organiser un goûter d'anniv, mon pire cauchemar). Mais c'est laborieux, je rame, même qd je suis contente de ma prestation (mes chevilles enflent!) j’suis déçue du résultat social : toujours cette impression de ne pas créer de liens entiers (slmt superficiels, je suis exigeante ? Impatiente ?).

Formateur : t’as l’air d’avoir des compétences techniques pourtant ! Quel est ton niveau d’études ? Si tu as été en charge de projets, tente le VAE... En plus, les formateurs qui se la jouent «j’suis un as ds mon domaine, admirez le boulot ! » figent l’apprenant dans une position d’ignorant et n’aident vraiment pas à acquérir la compétence. Ta mentalité y est très adaptée : on apprend pas à marcher en ayant peur de tomber ! L’important est justement l’envie de se relever (le formateur est la main tendue) et de cent fois sur le métier remettre son ouvrage! → en vérifiant cette expression, je tombe sur un site québecois, qui arbore justement un article sur les communautés et une belle réflexion sur le changement de paradigme (j’aime le déroulement de sa pensée et la conclusion mathématique: faut sortir de cette sclérose sociale) http://simplicitevolontaire.org/2017/11/25/vivre-en-communaute-conclusion/

Flaurale, j’ai ressenti la même chose que toi sur disons la « superficialité » au sud mais je finis par croire qu’ils sont plus libres de penser ce qu’ils veulent et éventuellement de l’échanger si tu montres de l’intérêt. Ici, y a quand même une sorte d’échelle des valeurs et on ne se mélange pas trop (pensée unique de la coolitude versus Bidochons, c’est trop simpliste et snob à mon gout) D’avoir vécu au sud, j’ai lâché sur certains préjugés d’apparence et je suis devenue par exemple plus ouverte aux personnes qui s’habillent très voyant (maquillage et bling-bling), certaines sont pétillantes mais pas décérébrées pour autant (avant c’était no way pour moi). Les Québecois et belges seront-ils encore plus chaleureux que les bretons ? Ce qui me gêne à cette latitude, c’est ce sérieux de rigueur. On peut bien bosser sans forcément avoir l’air d’aller au charbon, non ?

Dharmina

Messages : 58
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par Flaurale Jeu 2 Aoû 2018 - 16:27

Moi je n'ai pas cette impression-là, mais je pense que le fait d'être dans une grande ville joue. (Rennes: beaucoup de gens de passages, d'étudiants, tout ça. Sûrement encore pas la même ambiance que Morlaix disons.)
J'y croise plus de gens rock'n'roll et ça fait plaisir Smile Pour l'étroitesse d'esprit... Je ne la ressens pas car je suis probablement plus sur la même longueur d'ondes ici que je ne l'étais dans le sud. je fais peut-être même partie du problème :/
Flaurale
Flaurale

Messages : 196
Date d'inscription : 12/09/2017
Age : 30
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par boule-d-ombre Jeu 2 Aoû 2018 - 20:51

je pense souvent aux communautés justement en me disant qu'en prenant des gens 'intelligents' et ouvert ça devrait marcher. mais souvent en y réfléchissant je me dis que certaines choses que je déteste y seront quand même en plus où trouver des gens qui soient différents ? j'ai même croisé des gens surdoués qui trouvaient les codes du système géniaux ! alors que notre différence nous rends en général inadapté à ces codes. j'ai envie de gens qui cherchent à avancer, à ne pas se contenter de la médiocrité qui semble de plus en plus être la norme, des gens qui feraient ça pas pour dire "je suis meilleurs que vous" mais juste parce qu'ils en veulent plus. en plus je trouve que le monde est de plus en plus standard et que ça devient trop.

j'avais un prof d'automatisme quand je passais mon premier bts qui nous faisait ça " ah tu as tel problème ? je te laisse chercher je sais ce que c'est" et quand l'élève ne trouvait pas et demandait de l'aide bah c'était jamais ce qu'il pensait et il mettait un temps fou à trouver. j'ai 2 bts mais je cherche à me recycler ailleurs vu qu'apparemment je ne suis bon qu'à brasser des papiers ou visser/dévisser des boulons avec mes 2 diplômes.


Dernière édition par boule-d-ombre le Lun 29 Oct 2018 - 17:01, édité 1 fois (Raison : correction et ajout)
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1319
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par boule-d-ombre Ven 3 Aoû 2018 - 11:00

il y a une chose que j'aimerais rétablir pour ma famille: leur toxicité n'est pas volontaire. ce que je veux dire c'est qu'ils me pourrissent la vie en refusant d'admettre qui je suis réellement. ils me traitent comme quelqu'un de 'normal' quelqu'un qui n'est ni hypersensible, ni même différent, en étant cynique je dirais même un bon mouton quoi. je sais que ça n'enlève rien à leur choix, mais pour moi c'est important car l'intention est aussi importante que les résultats.
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1319
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par squeba Ven 26 Oct 2018 - 10:34

Bonjour,

Je prends le fils de la conversation en cours et tout ce que je lis est pour beaucoup un quotidien (malheureusement). Comme tu l'as justement indiqué certaines personnes utilise la médiocrité, pour se cacher derrière (pour les plus cyniques ou résignés d'entre eux).

Ou en es tu de tes recherches ? tu n'as rien posté depuis début aout.
as tu réussi à trouver une passion ?

Pour ma part, je commence à sortir d'une descente aux enfers qui a débuté en 2008, et je me retrouve beaucoup dans ce que tu as écris, surtout dans les relations avec les autres.
squeba
squeba

Messages : 42
Date d'inscription : 15/02/2017
Age : 46
Localisation : sur un terrain

Revenir en haut Aller en bas

le manque de relation nuit elle à ma motivation ?  Empty Re: le manque de relation nuit elle à ma motivation ?

Message par boule-d-ombre Lun 29 Oct 2018 - 13:35

pour mes recherches elles avancent lentement car je suis en plein drame familial. j'ai trouvé une passion l'informatique physique en gros tout ce qui touche les microcontrôleurs et leurs usages dans la domotique, l'informatique embarquée, et j'aimerais la robotique.

pour les relations humaines je me suis pas mal refermé sur moi même parce que j'ai du mal à trouver des gens qui me correspondent, certains m'ont fait des promesses, ont pris des engagements vis à vis de moi et ont disparus ensuite, ce qui me pousse à rester seul. le plus dur est de ne pas tomber dans la haine, la méfiance, de devenir aigri ou (comme on me l'a dit une fois ) à devenir agressif gratuitement.

pour ta sortie d'une descente aux enfers tous mes voeux d'une vie meilleur et surtout plus heureuse. si tu veux en discuter je serais ravi de le faire
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1319
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum