Court métrage de fin d'étude

3 participants

Aller en bas

Court métrage de fin d'étude Empty Court métrage de fin d'étude

Message par Tanatlock Dim 22 Juil 2018 - 20:46

Bonjour à tous,

Je mets ce topic dans cette section, parce qu'elle me semblait assez bien approprié.
Pour exposer rapidement de quoi je vais parler, et bien je suis en train de travailler sur mon projet de court métrage pour ma dernière année d'étude de cinéma. Je suis parti dans l'idée de faire de ce court métrage une comédie qui aurait pour sujet les personnes à haut potentiel. Enfin une personne dans le cas du film qui sera le personnage principal, et c'est pour ça que je crée ce topic, parce que j'aimerai collecter un certain nombre de témoignages sur des sujets assez précis, afin que les ressentis de mon personnage fasse écho à des éléments que nous ressentons au quotidien, et n'ayant pas, dans ma courte vie l'expérience suffisante pour représenter le plus grand nombre, je voudrais pouvoir profiter la votre (d'expérience).

Je voudrais pouvoir pointer du doigt des situations et des comportements auxquels nous faisons face et qui nous semblent absurdes, incompréhensibles et révoltantes. Du coup on sera du point de vu du personnage principal qui raconte son histoire, du coup la narration en elle même ne sera pas linéaire, et empruntera les mêmes chemin tortueux que nos pensées.
Et l'histoire qu'il raconte, serait : la fabrication d'une bombe afin de faire sauter la maison de ses voisins qu'il ne peut plus supporter (pour rappel, il s'agit d'une comédie)


Bref, j'aurais aimé avoir votre opinion concernant les choses qui peuvent vous révolter dans les comportements des personnes qui vous entourent. Savoir si parmi vous, il y en a qui ont consulté un ou des psys sans avoir été diagnostiqué et sans savoir que vous étiez HP et qu'est-ce qu'il en est ressorti.
Est-ce que parmi vous, il y en a qui ont une sorte de seconde conscience (je pourrais dire sorte d'ami imaginaire, mais c'est pas vraiment ça, ou méta pensée peut-être) avec qui vous conversez.

Ce sont les premières choses qui me viennent à l'esprit, je pourrais compléter au fur et à mesure de mon avancée dans l'écriture du personnage. Et si vous souhaitez partager d'autres choses, vous êtes les bienvenus. Vous pouvez me répondre par MP, dans ce topic et si il y a des personnes dans la région bordelaise qui souhaitent échanger de vive voix, ce sera avec plaisir.

Merci à vous.
Tanatlock
Tanatlock

Messages : 67
Date d'inscription : 02/06/2017
Age : 32
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Court métrage de fin d'étude Empty Re: Court métrage de fin d'étude

Message par Invité Ven 17 Aoû 2018 - 16:07

Salut, j'ai bien compris qu'il s'agit d'une comédie, mais si ton sujet est HP, il y a peu de chance qu'il veuille faire sauter la baraque de ses voisins, même s'il en rêve (trop agressifs et brutal). Je pense que le sujet HP serait plus enclin à des solutions alternative et subtiles pour les faire partir, après avoir tout tenté pour s'entendre par la médiation ( Provoquer une promotion à l'autre bout de la France, lui faire croire que sa baraque est hanté, le pousser à vendre pour faire une plus-value, faire un élevage de moustique, dresser les rats du quartier... )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Court métrage de fin d'étude Empty Re: Court métrage de fin d'étude

Message par Wich Ven 17 Aoû 2018 - 17:25

Xav06 a écrit: mais si ton sujet est HP, il y a peu de chance qu'il veuille faire sauter la baraque de ses voisins

Ah bon ?
Ça n'a jamais traversé l'esprit d'un HP de faire exploser la baraque de ses voisins ?

Theodore Kaczynski, HP ou pas ?
Wich
Wich

Messages : 6645
Date d'inscription : 15/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Court métrage de fin d'étude Empty Re: Court métrage de fin d'étude

Message par Invité Ven 17 Aoû 2018 - 19:47

Wich a écrit:
Xav06 a écrit: mais si ton sujet est HP, il y a peu de chance qu'il veuille faire sauter la baraque de ses voisins

Ah bon ?
Ça n'a jamais traversé l'esprit d'un HP de faire exploser la baraque de ses voisins ?

Theodore Kaczynski, HP ou pas ?
c'etait suivi de "même s'il en rêve."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Court métrage de fin d'étude Empty Re: Court métrage de fin d'étude

Message par Wich Ven 17 Aoû 2018 - 20:01

Je pense qu'un HP peut faire exploser la baraque de ses voisins, comme n'importe qui d’ailleurs, ce qui je te l'accorde n'est pas très courant Smile
Wich
Wich

Messages : 6645
Date d'inscription : 15/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Court métrage de fin d'étude Empty Re: Court métrage de fin d'étude

Message par Tanatlock Sam 18 Aoû 2018 - 18:44

Bonjour,

Merci pour vos retours. J'avais déjà eu un retour similaire par MP et comme j'étais coincé dans ma réflexion par cette idée de maison qui explose, ça m'avait aidé à faire évoluer le récit vers autre chose. Je pense m'orienter vers quelque chose d'autre comme intrigue principal. En fait actuellement je construit le personnage principal, et au cours de cette construction j'ai pensé à diverses intrigues possibles qui amèneraient le personnage à découvrir qu'il est HP (dénouement final du court métrage je pense).

Mais pour le moment je ne pense pas avoir trouvé quelque chose de vraiment pertinent pour le propos que je veux tenir.
Tanatlock
Tanatlock

Messages : 67
Date d'inscription : 02/06/2017
Age : 32
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Court métrage de fin d'étude Empty Re: Court métrage de fin d'étude

Message par John28 Dim 26 Aoû 2018 - 22:34

Idée vraiment intéressante, qui peut déboucher sur une infinité de scénars.
J'ai fait aussi une école d'audiovisuel, et aucun films à mon actif. (car trop éprouvant pour moi à l'époque pour les raisons habituelles de zèbres),
Zébritude révélée 7/8ans plus tard.
C'est exactement le genre de film que j'aurais voulu faire.

Perso j'irais sur une histoire super simple, illustrer quelque chose de banal qu'on fait tous les jours, et montrer le décalage Zebre/NonZebre pour une même situation.
Situation difficile pour un zebre, simple pour un nonzebre et inversement.
Tout le monde n'a pas fabriqué une bombe dans sa vie, donc moins facile de s'identifier à la situation.

Exemple pour illustrer mon idée (surement mieux a trouver):

Ton zebre est au supermarché avec un nonzebre (amis/copine), au moment de passer à la caisse, le nonzebre se dirige vers la caisse ou il y la moins de queue (sa logique),
le zebre lui analyse tout à fond, ou sont les queues courtes/longues, qui les composent, les vieux seront lents, jeunes rapides, leur nombres d'articles, qui a un sac déjà prêt pour l’après scannage, etc...
(les vieux paient en chèques, pour faire le chèques il faut les lunettes, demander l'ordre du chèque... le jeune a une cb, etc...)
aprés tous ces parameters pris en compte, le zèbre va dans la queue la plus longue en apparence, mais qui a la suprise du nonzebre va avancer très vite et ne comprend pas,
(c'est bien connu au supermarché c'est toujours la file d'a coté qui avance le plus vite)

une fois sur le tapis, le nonzebre dispose tout n'importe comment, le zebre reprend alors tous les articles et les redispose en fonction des poids, formes, ordre inverse de rangement, tout déjà prêt et optimisé pour être rapide au moment mettre dans un sac, encore une fois réaction étonné du nonzebre devant la vitesse de l'operation

Applicable à tout un tas d'autres situations, ce qui est intéressant à montrer, c'est le décalage je pense.

Moins funky que la bombe, mais plus identifiable pour tout le monde.



Avec un budget illimté (je m'emporte  Laughing )
je ferais la pensée en arborescence avec de l'infographie un peu comme dans de l'intro de Stranger Than Fiction https://www.youtube.com/watch?v=WDwTQ57YyzI
mais monté ultracut/clipesque façon Guy Ritchie : https://www.youtube.com/watch?v=wyKBSy6rgdY
ou 25eme seconde de https://www.youtube.com/watch?v=RMt9hDRofws

ce style calqué sur une situation banale de la vie de tous les jours,
je suis sur que ce serait mortel
et les gens verraient comment ça se passe dans nos têtes

Very Happy  Very Happy


PS : la série Psych y arrivait très bien avec un minimum d'effet pour une grande efficacité de narration (grace au montage) https://www.youtube.com/watch?v=bLeQKyrp0mg

John28

Messages : 3
Date d'inscription : 05/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Court métrage de fin d'étude Empty Re: Court métrage de fin d'étude

Message par Invité Dim 26 Aoû 2018 - 22:59

J'aime bien l'idée. Cela dit, pour la pensée en arborescence, je ne peux m'empécher de penser qu'il s'agit d'un effet de mode.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Court métrage de fin d'étude Empty Re: Court métrage de fin d'étude

Message par Tanatlock Lun 27 Aoû 2018 - 17:24

Le problème serait dans le cas présent si je reprend l'exemple, mais même si on l'étend à d'autres situations, l'absence de conflit. Qu'il soit interne ou externe au personnage.
Mais l'idée de confronter sa vision à celle d'un(e) non HP c'est ce que j'avais dans l'objectif de faire.

Au niveau du rythme, je recherche plus quelque chose dans le style d'Hot Fuzz. Mais le côté Guy Ritchie me plait bien aussi. Après j'ai des influences cinématographique qui me font plus tendre vers la comédie d'action que la comédie dramatique. D'où mon choix d'origine.
Actuellement je m'oriente vers quelque chose du style : Son entourage pense qu'il est maniaco dépressif et l'envoi se faire soigner, l'histoire démarre quand il commence à planifier sa fuite tout en se confrontant à son psy au travers d'un dialogue de sourd chacun de comprenant pas l'autre.
Bref, l'idée me semble assez naze donc ce n'est pas arrêté mais je m'oriente vers quelque chose de ce style. Le dialogue de sourd avec le psy qui n'a pas la bonne grille de lecture me semble intéressant à exploiter tout de même (c'est du vécu pour le coup).

Pour le moment ce qui me fait paniquer, c'est que je vais devoir présenter mon projet la semaine prochaine et que je ne sais pas comment amener cette histoire sans que personne comprenne que je suis HP.

Merci pour vos retours en tout cas
Tanatlock
Tanatlock

Messages : 67
Date d'inscription : 02/06/2017
Age : 32
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Court métrage de fin d'étude Empty Re: Court métrage de fin d'étude

Message par Invité Lun 27 Aoû 2018 - 20:48

Oui, il vaut mieux eviter qu'on pense que tu parle de toi, ca serait forcement mal pris et incompris. Mieux vaut un personnage neutre. Tu peux toujours dire que tu parles d'un proche ou autre. Ton sujet est difficile, cela demande bcp de tacte pour qu'il soit correctement compris de tout le monde, sans que personne ne se sente moqué ou dévalorisé.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Court métrage de fin d'étude Empty Re: Court métrage de fin d'étude

Message par John28 Lun 27 Aoû 2018 - 23:54

Tanatlock a écrit:l'absence de conflit. Qu'il soit interne ou externe au personnage.

Oui tu as raison, je ne l'ai pas précisé, ça fait partie des mécaniques obligatoires d'écriture, je suppose que tu les a toutes apprises en cours. Smile

\"Tanatlock"o a écrit:Au niveau du rythme, je recherche plus quelque chose dans le style d'Hot Fuzz.
On a les memes références.  Very Happy

Tanatlock a écrit:Actuellement je m'oriente vers quelque chose du style : Son entourage pense qu'il est maniaco dépressif et l'envoi se faire soigner,

J'imagine que tu dois pitcher ton projet aux profs ou autres éleves.
Attention, bien appuyer le fait que c'est une comédie. Avec un exemple qui fera au minimum moins sourire l'audience.
Les films de dépréssifs, les profs en voient 30 chaque année. Celui qui écrit le scénar, parle toujours de lui.

l'histoire démarre quand il commence à planifier sa fuite tout en se confrontant à son psy au travers d'un dialogue de sourd chacun de comprenant pas l'autre.

c'est une bonne idée, a écrire/travailler, sur une comédie, avec le décalage, ça peut être vraiment bien
(écrire même quelques dialogues pour pitcher)


Bref, l'idée me semble assez naze donc ce n'est pas arrêté mais je m'oriente vers quelque chose de ce style.
Non ! Non ! Non ! Crois en ton idée!

Le dialogue de sourd avec le psy qui n'a pas la bonne grille de lecture me semble intéressant à exploiter tout de même (c'est du vécu pour le coup).

Ce vécu c'est l'idéal comme base de départ, pour se raccrocher à quelque chose de concret et éviter de partir dans tout les sens, a partir de ça tu creuses et imagines et confrontes toutes les possibilités.

Pour le moment ce qui me fait paniquer, c'est que je vais devoir présenter mon projet la semaine prochaine et que je ne sais pas comment amener cette histoire sans que personne comprenne que je suis HP.

La première fois que j'ai entendu parlé des surdoués, un collègue m'avait expliqué qu'il était à une conférence FNAC de JSF sur les surdoués, et contrairement aux idées reçues, c'était des gens hyper-émotifs et qui pensent non-stop, pas des Will Hunting qui apprennent 12langues en 1nuit, et du coup il avait lu le bouquin.
Comme l'a dit Xav06, tu peux dire qu'une connaissance t'a parlé de ça et que tu est rentré en contact avec un zèbre (c'est le cas, tu es sur ce forum  Very Happy)

VENDRE le pitch aux autres (et donc te vendre toi), c'est aussi important que ce que tu écris.
Tu peux justement argumenter que tu vas traiter le sujet différemment des clichés qu'on voit tout le temps. (autiste ultrabrillant genre Sheldon/bigbangtheory)

John28

Messages : 3
Date d'inscription : 05/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum