Autisme - Asperger?

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Nicoco le Jeu 20 Oct 2011 - 13:51

Mode modo on:

Je gèle ce fil pour 24h afin de "restabiliser le vol" qui est en train de partir en vrille.

Modo off.

Nicoco

Messages : 3717
Date d'inscription : 16/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Nicoco le Ven 21 Oct 2011 - 14:33


Mode modo on:

Sujet déverrouillé


Modo off.

_________________
 Omnia vincit amor  
Nicoco
Nicoco

Messages : 3717
Date d'inscription : 16/09/2009
Age : 56
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Invité le Lun 24 Oct 2011 - 11:02

Au wiki de l'autisme Asperger, pourrait-on ajouter :


Aspergirls: Empowering Females With Asperger Syndrome
Rudy Simone (Auteur) éditions JKP

"L'autisme, une autre intelligence"
Diagnostic, cognition et support des personnes autistes sans déficience intellectuelle
par Laurent Mottron

et le livre signalé par Alexandre 76:
Autisme - Asperger? - Page 2 51JJQO0efHL._SL125_
une sélection sur le site d'AAF :
AAF / livres...




J'ai de mon côté appelé le CRA de ma région, ils ont des livres en prêt gratuit, possibilité de dialoguer sur place avec le documentaliste. Accueil téléphonique en Rhône-Alpes très bien organisé et respectueux, c'est assez rare pour que cela soit mis en valeur. Very Happy
Les démarches mettent plusieurs mois pour avoir un RV semble-t-il, donc autant s'y prendre de suite pour vérifier.

J'entame donc de mon côté les démarches officielles de diagnostic pour ma fille et moi-même. Et j'irai explorer leur doc en fonction des ouvrages conseillés aussi sur AAF et sur notre wiki:
http://wiki.zebras-crossing.org/doku.php?id=articles:autisme_asperger



L'AAF a aussi de très bons diagnostiques possibles, je vais les contacter par téléphone, pour des infos ou conseils, mais c'est vraiment loin de chez moi, cela me navre. Je vais commencer par voir le CRA du Rhône. Mais j'avoue que sans la documentation d'AAF, je n'aurai peut-être pas franchi le pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par meï le Lun 24 Oct 2011 - 13:07

Kara a écrit:
Aspergirls: Empowering Females With Asperger Syndrome
Rudy Simone (Auteur) éditions JKP

super bouquin.

et le livre signalé par Alexandre 76:
Autisme - Asperger? - Page 2 51JJQO0efHL._SL125_
une sélection sur le site d'AAF :
AAF / livres...
autre super bouquin, bon, avec peu de ref au HPI amis il reste une reference evidemment.


J'entame donc de mon côté les démarches officielles de diagnostic pour ma fille et moi-même.

bonne chance et bon courage, c'est courageux comme démarche. Wink mais libérateur et instructif de totue façon.


meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 47
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Ana le Lun 14 Nov 2011 - 12:27

Bonjour,

Je ne connais pas le sujet, mais je viens de lire l'article suivant sur internet, et je me suis dit que cela pourrait peut-être intéresser des gens autour de ce sujet de l'autisme. J'ai donc cherché des posts à ce sujet sur le forum.

-20111114]http://sante.planet.fr/a-la-une-les-enfants-autistes-ont-plus-de-neurones-et-un-cerveau-gros.120549.2035.html?xtor=EPR-26-120721[Medisite-a-la-Une]-20111114
Ana
Ana

Messages : 38
Date d'inscription : 14/05/2011
Age : 44
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Invité le Lun 14 Nov 2011 - 21:56

Intéressant.




http://www.hominides.com/html/actualites/taille-cerveau-cro-magnon-homo-sapiens-0391.php


Parce que les chercheurs ont montré que le crâne humain a réduit de 15-30% par rapport à ses homologues préhistoriques.



On a peut-être affaire à des branches de familles différentes chez l'homme avec ces développements pré-nataux qui ne donnent pas les mêmes résultats, ni en comportements ni en neurones.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Alex76 le Mar 15 Nov 2011 - 15:51

...


Dernière édition par ErrareHumanumEst le Lun 19 Déc 2011 - 11:38, édité 1 fois

Alex76

Messages : 156
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 102
Localisation : Loin

http://mchamson.free.fr/agora-project/chat/atlas-tatoo.jpg

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par meï le Mar 15 Nov 2011 - 20:31

Alexandre76 a écrit:
**« Le syndrome neurotypique est un trouble neurobiologique caractérisé par une préoccupation pour ce qui concerne le social, une illusion de supériorité, et une obsession pour la conformité. »
What a Face
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 47
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Alex76 le Jeu 1 Déc 2011 - 15:35

...


Dernière édition par Alexandre76 le Lun 19 Déc 2011 - 10:49, édité 1 fois

Alex76

Messages : 156
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 102
Localisation : Loin

http://mchamson.free.fr/agora-project/chat/atlas-tatoo.jpg

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Bliss le Jeu 1 Déc 2011 - 16:09

cheers cheers cheers
Bliss
Bliss

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Alex76 le Jeu 1 Déc 2011 - 17:23

...


Dernière édition par Alexandre76 le Lun 19 Déc 2011 - 10:48, édité 4 fois

Alex76

Messages : 156
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 102
Localisation : Loin

http://mchamson.free.fr/agora-project/chat/atlas-tatoo.jpg

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Bliss le Jeu 1 Déc 2011 - 17:32

Je suis d'accord, à quand une approche multidimensionnelle de l'autisme ?

Et quand les professionnels de tous bords cesseront-ils enfin de tirer la couverture à soi, dans des débats d'idées absurdes qui ressemblent plus à des batailles d’ego et de pouvoir, qu'à une réelle volonté de faire avancer la recherche, les modes de prise en charge thérapeutique et l'amélioration de la vie quotidienne des personnes autistes ?
Bliss
Bliss

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par WildZ le Jeu 1 Déc 2011 - 21:45

Alexandre76 a écrit:A quand une approche cognitivo-psychano-psychiatro-humaine ?
Si seulement les "sujets" étudiés pouvaient être plus nombreux à s'exprimer, mais surtout à être écoutés ! Nous pourrions envisager de sortir du normocentrisme systématique accompagnant le sujet.

+1 !!
Hommage à tous ceux qui se débattent dans leur coin pour défendre cette idée... cheers

WildZ
WildZ

Messages : 1347
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par meï le Jeu 1 Déc 2011 - 22:10

j avais lu cet article je crois (ou un approchant sur l'intelligence autre des autistes...)mais merci.

sinon...je suis aussi perplexe sur totu ça, mais ça serait trop m=long (la psychanalyse etc etc) mais pour avoir été "soignée" par ce dogme;, (c'est à dire bourrée de médocs et cloitrée en HP)...je suis plutot contre... What a Face

bref. je me sens de plus en plus mal dans ce forum et je vais le requitter de nouveau poûr quelque temps, je ne suis décidement plus "que" surdouée mais "aspie surdouée" et ne me retrouve plus du ttou dans les multiples nouveaux posts (souvent nombrilistes ou geignards..mais c'est autre chose..je peux comprendre que chacun arrive à un stade different de son étude sur lui meme. j'ai été ds ce cas...).
à bientot!! flower prenez soin de vous les "zebres"....

ps je me demande ce qu'on est nous les aspies surdoués? Wink
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 47
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Bliss le Jeu 1 Déc 2011 - 22:26

Oui enfin, ne pas tout mélanger SVP: la psychanalyse n'est pas du tout pour les médocs et les internements en HP, bien au contraire !! Quant aux psychiatres ayant une orientation psychanalytique, perso je n'en connais aucun (et je vois mal comment ils peuvent en avoir une, sachant qu'ils ne font pas une seule heure de psychologie durant tout leur cursus universitaire).
Et quand ils s'essayent à la psychanalyse, à moins d'avoir une réelle formation psychanalytique acquise par la suite (ce qui est rare), c'est souvent pour "jouer aux intellos" et se donner une prestance, mais au final ça n'a rien à voir avec la psychanalyse. Bref.


Belle vie à toi meï, tu vas nous manquer sur ZC ! Wink





Bliss
Bliss

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Invité le Ven 2 Déc 2011 - 19:01

J'ai le même souci meï, au bout d'un moment, je dois m'aérer et quitter le forum temporairement, ou alors ne pas lire tous les jours. Même en devenant guide (couleur verte), j'ai résisté le max que j'ai pu, mais pas possible éternellement.





Sinon, je me sens moi aussi à force, "trop". Trop quoi, je ne sais pas, trop imprégnée, trop... Après, je reviens, ou on me rappelle gentiment avec des up dans mes topics de prédilection. ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par meï le Ven 2 Déc 2011 - 22:18

Kara a écrit:J'ai le même souci meï, au bout d'un moment, je dois m'aérer et quitter le forum temporairement, ou alors ne pas lire tous les jours. Même en devenant guide (couleur verte), j'ai résisté le max que j'ai pu, mais pas possible éternellement.

Sinon, je me sens moi aussi à force, "trop". Trop quoi, je ne sais pas, trop imprégnée, trop... Après, je reviens, ou on me rappelle gentiment avec des up dans mes topics de prédilection. ^^
je comprends très bien.
à bientot alors, ici ou ailleurs!! Wink
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 47
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Invité le Lun 19 Déc 2011 - 3:31

.



Dernière édition par ??? le Jeu 5 Jan 2012 - 15:08, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Invité le Jeu 22 Déc 2011 - 2:21

.


Dernière édition par ??? le Jeu 5 Jan 2012 - 15:08, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Invité le Ven 23 Déc 2011 - 16:07

.


Dernière édition par ??? le Jeu 5 Jan 2012 - 15:08, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Invité le Sam 24 Déc 2011 - 14:16

.




Dernière édition par ??? le Jeu 5 Jan 2012 - 15:09, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Invité le Sam 31 Déc 2011 - 17:34

.



Dernière édition par ??? le Jeu 5 Jan 2012 - 15:09, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Bretz'elle le Sam 31 Déc 2011 - 18:22

Meilleurs voeux

Bretz'elle

Messages : 1583
Date d'inscription : 04/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Catre le Sam 3 Mar 2012 - 16:51

Bliss a écrit:Je suis d'accord, à quand une approche multidimensionnelle de l'autisme ?

Multidimentionnel? Multiculturel? Vous serez convaincu comme moi, de vouloir louer ce livre, rien qu'en lisant ce que j'ai mis en gras dans le spoiler. Et pour ceux qui veulent lire au complet, vous serez d'accord avec moi que rien que ce témoignage (dans le spoiler) est extraordinaire... tout simplement génial. Et c'est certain qu'avant même de commencer à le lire, j'ai envie de le partager avec vous... les critiques suivront peut-être, mais elles sont moins importante que de partager le livre. study

Autisme - Asperger? - Page 2 Enfant+cheval

Spoiler:
J'ai enfin terminé la lecture du témoignage de Rupert Isaacson, The Horse Boy. A father's miraculous journey to heal his son. L'ouvrage vient de sortir en français chez Albin Michel sous le titre L'enfant cheval. La quête d'un père aux confins du monde pour guérir son fils autiste.

Lisez-le ! C'est vrai que la démarche de Rupert et Kristin Isaacson pour soigner Rowan est extraordinaire, c'est vrai que l'on pourrait hésiter à se plonger dans la lecture de ce fantastique témoignage en se disant quelque chose du genre "ce n'est pas réaliste, cette odyssée en Mongolie et en Sibérie à la rencontre de chamanes ne peut rien avoir de commun avec nos vies !" Et pourtant, dans chaque page, j'ai reconnu un peu de notre histoire à Matthieu, Thierry, Agathe et moi. Ce récit m'a beaucoup touchée. On y sent l'amour et la détermination qui unissent les parents de Rowan dans la quête d'un mieux-être pour leur fils.

J'ai eu le privilège de rencontrer Rupert Isaacson ce week-end. C'est quelqu'un qui déborde d'une énergie communicative et qui est prêt à s'engager jusqu'au bout pour défendre les causes qui lui tiennent à coeur. Son ouverture d'esprit, son analyse de l'autisme -qu'il est capable de regarder avec les yeux d'autres peuples et d'autres cultures- m'ont beaucoup plu. Grâce aux chevaux, au milieu desquels il évolue depuis toujours, il a pu aider son fils à sortir de cet état "d'incontinence physique et mentale" dans lequel il se trouvait. Matthieu est complètement indifférent aux chevaux mais, ainsi que je l'avais déjà entendu dire, l'équithérapie peut s'avérer efficace pour beaucoup d'enfants autistes. Ce livre en est la magistrale démonstration.

Qui sait, peut-être Rowan et Matthieu, qui ont à peine une semaine d'écart et qui progressent sensiblement de la même manière, se rencontreront-ils un jour...
J'avais préparé (un peu scolairement, il faut bien le dire !) ma rencontre avec Rupert Isaacson en relevant les passages de son livre qui avaient trouvé une résonnance particulière en moi.
Je reproduis ici cette fiche comparative de nos deux expériences :


La vie de la famille Isaacson n’a rien de commun avec la nôtre, en apparence du moins. Ils sont aussi cosmopolites que nous sommes sédentaires, aussi proches des chevaux que nous en sommes étrangers.

Deux planètes différentes, en somme. Et pourtant, leur planète autisme est la même que la nôtre, exactement la même. Leurs joies, leurs peines, leur approche de la maladie, leurs mots pour la dire, aussi, sont les mêmes que les nôtres.

Les points communs entre nos deux familles :

- L’âge de nos garçons : Rowan est né le 27 décembre 2001, Matthieu le 2 janvier2002. (Dès que j’ai lu le livre, je l’ai ressenti comme un signe de parenté très fort).
- Le lien très fort et très complice qui unit Rupert et Kristin qui ont également conscience du nombre effrayant de couples qui se ne résistent pas à l’épreuve de l’autisme.

Les traits communs et les comportements autistiques similaires de Matthieu et Rowan :

- Les yeux de nos garçons quand ils sont éclaboussés par la joie et leur beauté lumineuse : « with the moste strangely luminous, blissful expression on his face. » (p. 96)
- Leurs fous rires : « giggle ». Rires ivres de Matthieu.
- Leurs mains (cela m’a frappée sur les photos du site « thehorseboyfoundation »).
- La place du « Roi Lion » et des jouets-animaux dans les univers respectifs de nos enfants (mondialisation oblige…) : Rowan ne quitte pas Simba et Scar, Matthieu est souvent accompagné, aujourd’hui encore, de Timon et Pumba qui partagent ses jeux. Petit, Matthieu choisissait toujours un nombre bien précis de petits animaux en plastique (« cheap plastic toys ») à emmener partout.
- Hypersensibilité sensorielle. Hurlements de Rowan quand bruit (p.15) ; Matt se bouchait les oreilles en pleurant.
- Des éponges hypersensibles qui perçoivent la moindre nuance dans nos voix. « …cringing at the note of desperation in my voice ». (p. 134).
- Des enfants connectés à nos affects : « Mummy to smile, said Rowan worriedly, Mummy to not cry. » (p. 249). “Maman tu souris, dis maman !” La seule phrase complexe que Matthieu ait faite avant 4 ans était de cet ordre quant au contenu. Il avait 40° de fièvre.
- L’amour de certains mots dont se délectent (p. 19) : « he also seemed to love words – not to communicate, but the single words themselves ». Cf. “phacochère” et “aster lunaire” de Matthieu.
+ manière qu’a Rupert d’essayer de trouver une explication à cet engouement.
- Les difficiles transitions. (p. 39) « Autists have tremendous trouble with transitions, even simple ones, like leaving the end of the park and entering the supermarket ». Comme Matthieu avec les tapis.
- L’absence de jeux “appropriés” (nous usons du même vocabulaire) : « Would he ever play appropriately with his trains, his animals, or would he just for ever queue them up in spirals… ?” (p. 47).
- L’inquiétant ami imaginaire. Cf. Porcinet pour Matthieu. (p. 62) et l’importance de transformer cela en jeu interactif.
- Faire-semblant et laborieuses narrations …
D’abord vie scénarisée (« Once upon a time there was a little boy called Rowan, and he went to Mongolia and saw some shamans. », p. 164) puis expérience transposée dans histories d’animaux (p. 204) puis inventions détachées du quotidien (mais pas de ses petites passions concernant Matthieu).
- Le temps de décantation : « It’ll work out. He’s just making the adjustment, that’s all.” (p. 148).
- Leurs apprentissages en secret, à notre insue. « It’s a Gobi. » (p. 154)
- Le terrible retrait autistique : “Rowan had his eyes tightly shut now, as he retreated into himself. This is a very bad thing for an autistic kid to do, every autism parent’s worst scenario : seeing his child retreat, withdraw, shut down, his nervous system overloaded.” (p. 142).
- Les décourageantes regressions, “How he had seemed to lose some of his autism symptoms for a few days but had then regressed.” (p. 259) d’autant qu’elles interviennent souvent après d’énormes progrès et que nous nourissons le secret espoir qu’elles n’arriveront pas, pas cette fois.
- Leur conscience de leur maladie et de ce qui est bon pour eux : « Trough the forest to the medicine wheel » (p.29).
« My son turned and looked at me, and I saw a kind of light bulb go on begind his eyes as he realized that for the first time he had overcome his usually paralysing, neurologically driven anxiety and fear. That he had, perhaps for the first time in his short life, managed to conquer it, rise above it, cast it aside instead of letting it rule him.” (p. 150).

Quelques petites différences entre nos deux garçons, toutefois :
- Matthieu n’est absolument pas attiré par les animaux. En revanche, il semble avoir un contact particulier avec les bébés.
- Les colères de Matthieu étaient moins violentes que celles de Rowan mais il chouine encore maintenant pour rien, sans qu’une quelconque frustration puisse être mise en cause.

Les mêmes petites parades improvisées jour après jour.

- La forêt calme Rowan. (p.18) Matt allait toujours bien quand promenades en forêt avec son papa et son chien.
+ sens de l’orientation de Rowan que j’ai aussi noté chez Matthieu dans le parc des labyrinthes ; il m’a alors dit, avec justesse, comme si c’était évident : « Maman, la sortie c’est par là, voyons ! »
- Prennent appui sur les centres d’intérêt de Rowan pour le faire progresser, ce qui nous a paru évident, à nous aussi (p. 19) : « Animals and natre were what motivated him. »
+ passage sur Katherine, cette enseignante qui travaille « within the context of their loved obsession ». (p. 49)
NB : Rupert a rencontré Temple Grandin.
- Importance de beaucoup chanter au quotidien. L’alphabet, par exemple (p.34), dans les deux cas. Invention de chansons (Rowan lui-même page 264).
- Inventer des histoires à nos enfants où nous parlons d’eux. Page 268 : « There was a little boy called Rowan…” Je fais pareil avec support mini-golf en ce moment.
- La connivence autour du livre. Dr Seuss pour eux, La chasse à l’ours, pour nous (p.36).
- Jeux autour des lettres (p.37). Nous les inventons puis ce sont nos enfants qui en inventent. « He started to play alphabet game ».
- L’importance de toujours encourager, féliciter nos enfants. « I wanted to give him positive reinforcement.” (p. 39). “You’re brilliant !” (p. 298). “Tu es épatant !”
- L’importance d’exercer des pressions, de serrer notre enfant : « deep pressure ». (p. 67).
- L’importance d’énumérer les actions à venir en les numérotant : « First shamans, then more river ! » (p. 83)
- La vitesse, apaisante ? « The rhythm and speed always consoled and glanned him.” (p. 132 ). cf. Matt et sa balançoire.
- L’émulation des pairs. Nicolas, Arno et Téo / Tomoo.
- Dédramatiser en permanence. « It’s just horses saying hello, said Kristin in a bright, deliberately cheery tone.” (p.198)
+ ingéniosité permanente pour y parvenir (épisode de la chute de cheval et du serpent qui sert de diversion, p. 228-29).


Les émotions de Kristin et Rupert au quotidien et la manière qu’il a de les décrire.

- Le sentiment que tout est trop lent. « But i twas so slow. I wanted something more radical, something miraculous.”
- Doute, culpabilité, (faux ?) espoirs… (p. 144).
- La peur que notre clé ne fonctionne plus : et si Matthieu ne voulait plus jouer ? « What if Rowan refused to get on a horse again ? » (p. 148)
- Notre joie quand nos enfants font les mêmes petites bêtises que les autres. Le mensonge de Rowan, révélateur de capacités cognitives (p. 152) ; les bavardages de Matthieu à l’école l’an passé.
- La joie avec laquelle ils notent les “premières fois” : « How many words was that ? The moste words I’d ever heard Rowan string together in a proper sentence was maybe eight or nine. This was…I counted them off on my fingers. Twenty-nine.” (p. 203) “He had never asked “why” question before.” (p. 239)
- L’envie que nous éprouvons parfois quand nous voyons les enfants qui n’ont pas de comportements autistiques. (p. 211). « I looked enviously at him. Envious of what ? Of his parents, for having such in independent, self-sufficient child…”
- Notre émerveillement devant de tous petits progrès (p. 216 ; cf. aussi Barbara Donville) p. 216 : Rowan accepte de ne plus mettre son petit menton pointu sur la tête de son papa. P. 246 : Rowan est capable de se séparer de ses animaux-jouets.
- L’attention que nous portons à leurs capacités cognitives. Faire une « appropriate connection », être capable de transposer une idée dans un autre contexte.


J’ai été frappée par l’évidence avec laquelle Rupert Isaacson accueille l’autisme de Rowan comme une maladie neurologique (il y a les « neurotypical human » et les autres), alors que moi, je m’évertue à le démontrer tout au long de mon livre.

La description qu’il fait de certaines pratiques des chamanes et de leurs effets apaisants sur Rowan me rappellent les pratiques inspirées de la médecine chinoise de mon ostéopathe.
A la page 170, surtout, j’ai été frappée par le travail effectué sur le crâne (cf. séance de Matthieu quand il avait un peu plus de deux ans : il a été question de l’encéphalite de Thierry et G. a « chassé » les énergies). La réflexion sur les esprits me rappelle les explications que me donne G. sur les énergies.

Dépression, épilepsie sont une fois encore évoquées…même si c’est dans le contexte très particulier des chamanes.

Au total, Rowan a parcouru en deux semaines le chemin effectué par Matthieu en 9 mois. Sans avoir la même clé, ils sont passés sensiblement par les mêmes étapes. Le point d’orgue :
« Daddy’s a friend. » dit Rowan à son papa à la fin de leur folle équipée.
« Maman, tu es mon amie », m’a dit Matthieu un an tout juste après le diagnostique.
Catre
Catre

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Bliss le Sam 3 Mar 2012 - 19:42

Ahahah !! C'est fou ! J'ai justement pensé à ce livre (que j'ai lu il y a 2 ans et que j'ai adoré) aujourd'hui même!! Very Happy
Pourquoi ? ça je ne sais pas... C'était lors d'une rêverie éveillée... Après avoir pensé à ce livre, je me suis dit qu'en rentrant de ma mission en Bolivie, j'irai probablement faire un voyage à cheval à travers les steppes de Mongolie pour, entre autres, y rencontrer des chamans... Et j'ai aussi pensé à la ferme thérapeutique que je veux monter en Camargue, où les enfants pourront pratiquer, entre autres activités, l'équithérapie...

flower

Bliss
Bliss

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Catre le Dim 4 Mar 2012 - 14:54

C'est fou! On dirait des fois que la vie se passe comme dans un film! Very Happy (On a peut-être télépathisé. Suspect Wink )

C'est un beau projet la ferme thérapeutique. Very Happy
Catre
Catre

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Alex76 le Ven 30 Mar 2012 - 17:39

Les aspies ne viennent pas sur ce forum, on y raconte trop de conneries sur l'autisme (entre autre que c'est une pathologie, comme le sujet ci-dessus), et souvent la communication y est pénible.
Un article interessant :
http://www.martinwinckler.com/article.php3?id_article=1083
Il résume parfaitement ce que je vis et pense, ainsi que la situation actuelle en France.
Alex76 Aspi-Hqi - 36 ans - ni malade ni handicapé !

Alex76

Messages : 156
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 102
Localisation : Loin

http://mchamson.free.fr/agora-project/chat/atlas-tatoo.jpg

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Helix le Ven 30 Mar 2012 - 17:53

Bah si, il a au moins Mei qui passe sur le forum Smile et je suis toujours contente d'ailleurs de ses interventions qui recadrent régulièrement les "conneries" qui sont la plupart du temps des tentatives maladroites de comprendre, de définir et de réfléchir à notre propre cas.
Ça ne part pas d'une mauvaise intention au contraire.
J'entends bien que la communication puisse être pénible mais plus il y en aura, plus il sera possible d'aller au-delà des clichés, des fantasmes, des théories à côté de la plaque.
Je te remercie donc d'intervenir, Alex.
Helix
Helix

Messages : 129
Date d'inscription : 14/11/2011
Age : 40
Localisation : Tarn

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Invité le Ven 30 Mar 2012 - 20:44

Ouaip...
J'attends cet été, puis direction le centre Asperger Aide, histoire d'être fixée. Dommage que ce soit si loin de chez moi. silent



Pas envie de détailler, mais CRA et psy local spécialisé, m'ont fait perdre mon temps pour arriver après X mois d'attente sans rien, à "oubliez cette idée" dès le premier RV enfin obtenu, sans aucun test bien entendu



Les témoignages de Josef Schovanec, autiste asperger dans les liens donnés via le site ci-dessus, sont de cruels souvenirs d'enfance Neutral
D'adolescence
Professionnel parfois aussi

Spoiler:
Compenser, jusqu'à en devenir ce qu'il faut être Au prix de "passer pour un normal", cela revient à rendre inexistant tout ce qui reste, tout ce qui fut





Plus guère envie de "partager" ce monde de fous
Croire en soi, croire en ceux qui vivent debouts, ou qui voudraient le faire, voilà ce qui apaise
Séparer
Séparer les deux versions,
Ne plus croire ni entendre ces façons de penser qui ne sont pas les miennes
Qui sont violentes envers ma façon d'être, envers mon envie de Beauté et d'Harmonie Complexe

Il est ceux qui se plaisent à tout détruire, à tout faire de travers, perpétuellement
Et à obliger les autres à faire "comme eux" qui plus est Etre obligé de se plier à leur façon, qui n'est pas la sienne propre


En tout cas, je ne me laisse plus amputer, j'ai bien voulu (ou été obligée) de me plier à ces règles sans aucun sens à mes yeux, mais je garde le reste, et redeviens ce que je "suis" au fond de moi Et que ce soit Asperger ou autre, ce ne sera que "moi" et pas un code de conduite incongru qui ne sert qu'à asservir les autres à son service, ou dans une prison de règles...



Parfois, comprendre "dans les pas des autres", est éclairant à plus d'un titre.
Je confirme. Ce fut une expérience longue, pour "marcher comme les autres", ou presque.
Et je reviens dans les miens, de pas, dorénavant... No


Le livre de l'enfant-cheval, oui, prodigieuse rencontre qui décroche et déclenche ce qui aurait dû l'être. Sans psy. Juste un guérisseur humain et respectueux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par live_and_let_live le Ven 30 Mar 2012 - 22:21

Je suis AVS -enfin, plutôt sous-AVS, car en contrat aidé- On m'a confié un jeune homme "étiqueté" Aspie, sans la moindre information concrète sur le SA, j'ai dû chercher les infos toute seule, faire les recoupements entre la théorie et la réalité, c-à-d comment mon p'tit gars vit tout ça. Et je suis désemparée de voir que plus ça va, et plus il s'épuise à chercher à copier la normalité qui l'environne, et qui n'est pas exactement un bon exemple (on l'a collé dans la classe des "cassos'" du lycée, Bravo!) J'ai demandé pourquoi il ne pouvait pas intégrer le programme d'aide à la scolarisation des jeunes précoces en échec scolaire qui existe à Rennes, on m'a répondu que les Aspies ne pouvaient pas être pris en charge par autre chose que le SESSA, par las autistes et les enfants précoces, c'est différent". Et alors? pourquoi on aurait pas pu essayer, je suis sûre que mon élève se serait davantage épanoui au milieu de jeunes bien plus aptes à le comprendre que la bande de branleurs de sa classe! puisque l'intégration des Aspies en milieu ordinaire au niveau lycée est soit disant encore au stade expérimental (j'imagine leur tronche si on leur disait le nombre d'Aspies non détectés qui ont été et sont encore sur les bancs de l'école "normale"), je ne vois pas en quoi l'expérience que je proposais aurait pu lui nuire plus que de se retrouver au milieu d'une trentaine de têtes à claques patentées!
Ça me brise le cœur qu'il ait si peur d'être simplement lui-même. Je ne sais plus quoi lui dire. Dans le guide du brave petit employé de l'Educ Nat, on nous dit "ne jamais révéler d'infos personnelles aux élèves, c'est contraire à la déontologie". Et pourtant, je voudrais pouvoir lui dire "moi, je suis surdouée, et quand j'avais ton âge, j'avais le droit aux insultes quotidiennes, aux coups, même, parfois. Et moi non plus, je ne comprenais rien de leur monde. Et même encore aujourd'hui, je suis écœurée par l'égoïsme, la superficialité, le manque total de cohérence, la vanité des gens qui m'entourent. Mais au fond de moi, je me réconforte en me disant que ma conscience est propre, que je n'ai pas à avoir honte d'être qui je suis, et que c'est au fond triste pour eux d'être à ce point obnubilés par des choses aussi futiles et stériles."
Je voudrais lui donner de l'espoir, l'encourager à rencontrer d'autres Asperger, mais il se braque comme un cabri face au loup dès que je veux parler de sa particularité....
Chuis Paumée avec un P super majuscule.
live_and_let_live
live_and_let_live

Messages : 61
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 40
Localisation : Rennes

http://www.audrismes.fr

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Bliss le Sam 31 Mar 2012 - 2:00

Ton témoignage me touche Live_and_let_live, et sache que je suis de tout coeur avec toi ! Like a Star @ heaven


Kara, tu es sur la bonne voie, celle d'un retour à toi, à ta véritable essence et à ta singularité (qui est, à mon avis, beaucoup plus riche et belle que cette satanée normalité) ! sunny
Je te souhaite Bon Courage pour surmonter les obstacles se trouvant sur cette voie ! Bisous
Bliss
Bliss

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Prosopeion le Sam 31 Mar 2012 - 14:20

Alex76 a écrit:Les aspies ne viennent pas sur ce forum, on y raconte trop de conneries sur l'autisme (entre autre que c'est une pathologie, comme le sujet ci-dessus), et souvent la communication y est pénible.
Un article interessant :
http://www.martinwinckler.com/article.php3?id_article=1083
Il résume parfaitement ce que je vis et pense, ainsi que la situation actuelle en France.
Alex76 Aspi-Hqi - 36 ans - ni malade ni handicapé !

Je pense comme Helix qu'il est justement bon de ne pas lâcher sur les réajustements : comme tout le monde, tant que je ne me suis pas intéressé spécifiquement à un sujet, j'en sais "ce qu'il s'en dit". Avec le lien que tu as donné, je viens à la fois d'apprendre des choses capitales dans ma compréhension de l'autisme et sûrement d'obtenir une clef pour aider quelqu'un de mon entourage. Merci donc de ton intervention.
Prosopeion
Prosopeion

Messages : 1054
Date d'inscription : 04/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Invité le Sam 31 Mar 2012 - 16:50

Merci Bliss.
Je sens que je pétarade en ce moment sur certains sujets, pour faire le rangement nécessaire. A ma façon.
J'impulse ce que je veux voir, et lorsqu'un bout de béton armé se trouve sur le chemin, je l'analyse pour voir à quoi peut servir ce bloc englué qui bloque tout ! Littéralement. Une fois faite, hop, je m'occupe de son cas, au moins dans mon champ personnel (pour commencer).

Besoin de faire place nette.
Je suis la petite vieille dans "Le château ambulant" qui fait le ménage de printemps au sein d'une maison en ruine intérieure depuis des lustres.
La maison n'est pas "moi" symboliquement. Que nenni. Elle est "mon" périmètre d'action.
Pour l'instant, je suis dans la salle à manger, après j'attaque les autres pièces, et enfin le jardin proche.
Quand ce sera fait, je m'occupe des voiries à l'extérieur plus lointain.


live_and_let_live a écrit:Je voudrais lui donner de l'espoir, l'encourager à rencontrer d'autres Asperger, mais il se braque comme un cabri face au loup dès que je veux parler de sa particularité....
Chuis Paumée avec un P super majuscule.

- Lis-lui des témoignages de gens Asperger comme ce lien donné par Alex.
Plein.
Tu as aussi d'autres ouvrages du genre, ou les liens vers l'INREES avec un Asperger qui témoigne.
Cela lui parlera beaucoup. Et le rassurera. Car ce sera la parole de gens "comme lui", avec des mots, expressions, singularités que tu ne peux pas lui fournir si tu ne l'es pas toi-même. S'il est braqué, ce sera ton "dictionnaire traducteur" que de lui lire ces témoignages "dans sa langue".

- Ensuite, trouve des façons de lui donner de quoi moudre. De quoi faire parler ses qualités. Ses avantages en tant qu'Asperger. Vois à quoi il réagit le plus positivement dans les témoignages que tu lui liras. Et ensuite, à faire mettre en action sur des choses concrètes. Qu'il utilise et s'autorise à le faire, "comme lui veut", et pas comme on lui impose, et qui est complètement contraire à ce qu'il est.

Pour faire une image, si c'est un poisson, on ne l'aide pas à vouloir le faire voler. Ni en le rabaissant parce qu'il n'a pas d'ailes, et qu'on doit alors lui apprendre à "rattraper" les autres à pieds, sur des nageoires, voilà la vérité actuelle. C'est d'une violence mentale et physique, psychique, intolérable, de la part de la Société. Involontaire, mais réelle et subie par ceux qui se "plient" ou subissent tout ça chez les Aspergers.
Donc puisque c'est un poisson, il faut muscler ses nageoires, les lui faire voir, et qu'il s'en serve. Qu'il s'en serve dans l'eau, pas sur la terre. Là tu peux agir. Fais-lui découvrir des témoignages, et ensuite progressez dans la direction qui lui convient à lui.


Déjà, il a de la chance d'être avec toi, qui cherche à le comprendre. Mais cela ne lui suffit pas. Transmets ce que tu peux, le reste suivra. Wink


EDIt:
autre ouvrage très bon, "Musique autiste, vivre et composer avec le syndrome d'Asperger", par Antoine Ouellette, compositeur musicologue Asperger.
Très touchant, très beau, et terriblement juste.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Alex76 le Dim 1 Avr 2012 - 19:14

http://www.soutenonslemur.org/2012/03/16/laurent-mottron-dit-clairement-non-aux-psychanalystes/

http://pilule.telequebec.tv/occurrence.aspx?id=977

http://www.autisme-france.fr/offres/file_inline_src/577/577_A_13207_1.pdf

http://www2.cnrs.fr/presse/journal/2720.htm

http://censtimco.org/2012/02/autisme-neurobiologie/

Bon dimanche.


Alex76

Messages : 156
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 102
Localisation : Loin

http://mchamson.free.fr/agora-project/chat/atlas-tatoo.jpg

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Envol le Mar 10 Avr 2012 - 21:18

Quelle peine à la lecture de ce topic... j'ai le coeur écrasé.
Je regarde ma vie à travers l'Aspie depuis quelques jours, je me reconnais, me perds, me retrouve.
Je crois depuis toujours en la singularité, je la défends, très fort.
Aujourd'hui, je ressens comme une forme de peur : maintenant, je crois comprendre que c'est du chagrin, et que ce n'est pas que le mien que je ressens, pour changer.
Je vais laisser couler, passe, passe par moi... je veux continuer de croire que nous ouvrons des sentiers de pionniers, vierges et SPLENDIDES.
Bien à vous...

Envol

Messages : 489
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 44
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par sylveno le Jeu 18 Juil 2013 - 18:50

C'est quoi tous ces messages vides dans ce sujet ?
sylveno
sylveno

Messages : 3356
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 57
Localisation : à la campagne et à la ville

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Invité le Jeu 18 Juil 2013 - 19:09

sylveno a écrit:C'est quoi tous ces messages vides dans ce sujet ?

Ce sont les messages qui ont été effacés par leurs auteurs.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par ♡Maïa le Dim 4 Aoû 2013 - 10:31

ASPERGE a écrit:Ce sont les messages qui ont été effacés par leurs auteurs.
En effet, ce fil est peu décousu, d'autant que le message initial est effacé mais comme le titre contient les deux mots clés que je cherchais, je ne vais pas en créer un autre.
Je dépose simplement un lien que je viens de découvrir grâce au blog Les tribulations d'un petit zèbre : Asperger's and Autism: Brain Differences Found

D'abord, le test a montré que les enfants avec Asperger et ceux avec autisme étaient semblables : tous les deux ont montré des connexions plus faibles, comparés avec des enfants normaux, dans une région de l'hémisphère gauche du cerveau appelé le faisceau arqué, qui est impliqué dans le langage.

Cependant, en regardant la connectivité entre d'autres parties du cerveau, les chercheurs ont vu des différences. Les connexions entre plusieurs régions dans l'hémisphère gauche étaient plus forts chez les enfants avec Asperger que chez les enfants avec autisme et les enfants se développant normalement .

Un pas de plus vers l'intuition du "chaînon manquant" entre les surdoués et les personnes avec autisme ? Je ne sais pas, car si des études montrent qu'il existe une plus grande connectivité entre les différentes zones du cerveau du surdoué, je n'ai jamais lu nulle part qu'il s'agissait spécifiquement de régions de l'hémisphère gauche...

Qu'en pensez-vous ?
♡Maïa
♡Maïa

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par dessein le Dim 4 Aoû 2013 - 10:54

attention je suis incapable de dire si il y a quelque chose ou pas, ne pas colporter l'info merci:

par hasard j'ai vu dans des docs differentes et non reliées que sur le meme gene sont rattachées une histoire de testosterone et une histoire d'autisme
je serai incapable de retrouver ca (ca mavait intrigué parce que niveau de testosterone dans le ventre de la mere etc.)

par contre recent oxford inserm
http://www.cmog.org/collection/search
dessein
dessein

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Invité le Dim 4 Aoû 2013 - 10:55

Mog*why a écrit:  Je ne sais pas, car si des études montrent qu'il existe une plus grande connectivité entre les différentes zones du cerveau du surdoué, je n'ai jamais lu nulle part qu'il s'agissait spécifiquement de régions de l'hémisphère gauche...

Qu'en pensez-vous ?

Je ne connaît pas toute la littérature à ce sujet, mais je ne me rappelle pas avoir lu ça non plus.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Mag le Dim 4 Aoû 2013 - 13:29

à Mog*
j'ai cherché et j'ai trouvé ça de moi
contexte (une partie) : j'ai 62 ans, je décide malgré la peur de la situation dans laquelle je suis, dégoutée de l'état de l'Etat social de quitter tous les services sociaux et de ne pas m'inscrire au RSA, je n'ai plus que 5000 euros d'économies et je vis dans un squat misérable mais où j'assure un jardin vivrier, et peut me tenir dans une chambre de 18m2 où je dois tout faire. Le lieu est éprouvant côté climat et entourage, sauf d'un côté où règne la forêt.
Mon fils me paie le gaz oil parceque je garde mon petit fils mais je ne veux pas abuser je ne bouge pratiquement plus, n'ai plus les sorties qui me plaisent aller au marché, au cinéma, voir des gens chez eux, filer voir la mer, etc, il n'y a aucun transport public dans mon coin évidement, et tout le monde me laisse dans mon coin ne vient plus me voir ce qui me rend très triste en plus car je ne comprend pas (pas encore) leurs fonctionnements. Je commence à voir dans mes comportements des régressions qui me font peur, je me fait mal souvent, perd la boule, ne veux plus vivre, ai peur des gens, me tord de douleur avec des maux de ventre et la chiasse quand je reçoit des rappels administratifs etc.

un jour le clignotant rouge de mon camion m'avertit que mon réservoir est vide

question : suis-je autiste parceque le clignotant rouge du camion s'allume ?

bon je veux bien que vous me disiez que c'est un raisonnement bidon mais moi ça m'a inspiré ça les études neurologiques encore partielles pour expliquer les fonctionnements d'une personne, les images cérébrales droite ou gauche pour aborder et traiter les fonctionnements de mon cerveau et me cataloguer !

anecdote : sur cette problématique j'ai trouvé l'EFT "émotional  freedom taping" je crois de mémoire la traduction, et cela m'a permis de passer les 3 années qui me restaient avant de pouvoir déposer mon dossier retraite, il a pourtant fallu l'aide de mon fils pour le faire tellement j'étais terrorisée car dans le contexte je n'ai pas mentionné les perversions administratives et leur harcèlement qui même avec l'EFT n'arrivaient pas à s'intégrer en moi.

Or l'EFT est une démarche qui fait appel à des points d'acupuncture assortis de la simple démarche de nommer le problème et de répéter la phrase "je m'aime même si (énoncé du problème)" il me manquait simplement certains énoncés.

Bon je vais réfléchir à ce que j'ai écrit clown
et en plus j'ai pas fini d'aller jusqu'au bout de ce que ta question m'inspire alien 
Mag
Mag

Messages : 3770
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 74

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par ♡Maïa le Dim 4 Aoû 2013 - 14:13

Mag a écrit:question : suis-je autiste parce que le clignotant rouge du camion s'allume ?
Chère Mag,
j'ai toujours plaisir à te lire, même s'il me faut parfois m'y reprendre à plusieurs fois pour appréhender ce que tu partages (j'aime bien le mot "appréhender" vu qu'il traduit aussi l'inconfort dans lequel je me trouve parfois avec mon mode de pensée analytique et parfois encore "trop carré" Wink).

Le lien et la question que j'ai postés ici ne sont évidemment qu'une toute petite partie de la réflexion que j'ai à propos de ce que j'appelle le "continuum Z-asperger-autisme".
Tu le sais déjà j'en suis sûre, mon propos n'est vraiment pas de démontrer que la structure biologique détermine les individus via un catalogage simpliste !
Je navigue "à vue", en tentant de laisser de la place à l'intuition (ce qui est nouveau pour moi), et j'essaye de faire des liens entre neurologie, physiologie et psychologie... Je ne fais ni partie du camp des "tout inné" ni de celui des "tout acquis". Je tente juste de faire des liens entre tout ça, de théoriser sans étiqueter...

Pour te donner une image, j'ai plus la vision de bulles qui se superposent partiellement que de cases étanches, à la manière des anneaux borroméens. (je ne sais pas si je suis claire ? Smile)

Alors non, évidemment, ce n'est pas parce qu'à un moment donné les interactions avec l'environnement poussent certains individus à avoir un ensemble de comportements rappelant ceux que l'on semble retrouver préférentiellement chez les personnes avec autisme que les dits-individus sont des personnes avec autisme... Nous avons tous un clignotant rouge, mais nous ne conduisons pas les mêmes camions. Et c'est bien là que réside la complexité du propos...
♡Maïa
♡Maïa

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Mag le Dim 4 Aoû 2013 - 15:39

Chère Mag,
j'ai toujours plaisir à te lire, même s'il me faut parfois m'y reprendre à plusieurs fois pour appréhender ce que tu partages (j'aime bien le mot "appréhender" vu qu'il traduit aussi l'inconfort dans lequel je me trouve parfois avec mon mode de pensée analytique et parfois encore "trop carré" ). Le lien et la question que j'ai postés ici ne sont évidemment qu'une toute petite partie de la réflexion que j'ai à propos de ce que j'appelle le "continuum Z-asperger-autisme".
Mog* merci tu me rassure et me fait du bien : moi aussi j'aime à te lire, et moi aussi j'ai peur l Mon éloignement forcé de la société m'a fait régresser dans tous mes efforts d'adaptation et de communication
en même temps se développe une autre forme de mental, une nouvelle intelligence, peut être ce qu'Aurobindo mentionne comme le surmental ? Le problème c'est que l'intensité des messages à pris une tournure effrayante tant la rapidité s'est accentuée, je ne suis pas encore réglée au poil pour ce haut voltage !
Quand le flux se calme, à part avec des personnes comme toi douces, d'ouverture, et d'expérience, j'ai de nouveau beaucoup de mal à traiter les sujets intellectuellement et rigoureusement, carré comme tu dis,
me reste à apprendre (et c'est ce que je fais en ce moment) à apprendre à traduire et dire à plat ce que je perçois en 4 dimensions…

Tu le sais déjà j'en suis sûre, mon propos n'est vraiment pas de démontrer que la structure biologique détermine les individus via un catalogage simpliste !
merci de cette précieuse précision pour moi, il est vrai que j'ai des boutons rouges qui clignotent à propos des tournants que j'ai vu prendre à la recherche sur nos fonctionnements, sa divulgation, et l'impact dans la vie des gens à travers la vulgarisation pseudo scientifique et des raccourcis que je qualifierai de "fasciste" pour parler comme Lapin

Je navigue "à vue", en tentant de laisser de la place à l'intuition (ce qui est nouveau pour moi), et j'essaye de faire des liens entre neurologie, physiologie et psychologie... Je ne fais ni partie du camp des "tout inné" ni de celui des "tout acquis". Je tente juste de faire des liens entre tout ça, de théoriser sans étiqueter...
moi aussi je navigue à vue, alors je te laisse pour théoriser (je peux plus) mais ce que je fais c'est t'apporter des liens, des informations, des "visions", mon sujet au dessus en était une, et surtout une envie de te soutenir dans cette démarche que tu fais que je sent juste ! n'hésite pas à me dire si je dévie fou la pagaïe ou autre désagrément !
Pour te donner une image, j'ai plus la vision de bulles qui se superposent partiellement que de cases étanches, à la manière des anneaux borroméens. (je ne sais pas si je suis claire ? )
Oui,
des bulles de perception-compréhension oui mais pour moi elles se traduisent sur le plan mental par des branches d'arbres ouvertes même sur le vide, d'où mon affinité avec les schémas heuristiques (je cherche des solutions en ligne pour pouvoir faire à plusieurs)
sur les sujets de recherche je ne conclu jamais définitivement ce qui est "trouvé" et est "juste" ouvre une nouvelle piste un jour ou l'autre
cela ne m'empêche pas d'avoir besoin et d'apprécier ceux qui utilisent ces informations pour que ça serve (sauf pour les "fascistes")

j'ai été voir ton lien et à la lecture de la phrase de Lacan je me suis sentie très mal (ai jamais pu lire et encaisser ce type, je sent une folie derrière)
1972, Lacan crée une phrase à la structure borroméenne :

  « Je te demande de me refuser ce que je t'offre parce que ce n'est pas ça ! »
heu...Suspect 

je préfère jouer avec les stuctures en géométrie ! Quant à une phrase comme ça je comprend pourquoi en 72 je me suis tournée vers Reich E. From et d'autres et surtout la vie que j'ai mené pour aborder mes problèmes psychologiques !!

Alors non, évidemment, ce n'est pas parce qu'à un moment donné les interactions avec l'environnement poussent certains individus à avoir un ensemble de comportements rappelant ceux que l'on semble retrouver préférentiellement chez les personnes avec autisme que les dits-individus sont des personnes avec autisme... Nous avons tous un clignotant rouge, mais nous ne conduisons pas les mêmes camions. Et c'est bien là que réside la complexité du propos...

tu vois c'est sympa le raisonnement par analogie Wink
en plus mon camion il a pas de "direction assistée"
(si tu me voyais je rigole comme une gamine avec cette dernière phrase !
comment veux tu que j'ai pas eu peur toute ma vie de me faire enfermer, pourtant il y a tant de sagesse à cette forme d'intelligence !!!
Mag
Mag

Messages : 3770
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 74

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par ♡Maïa le Lun 5 Aoû 2013 - 21:10

Mag a écrit:pour moi elles se traduisent sur le plan mental par des branches d'arbres ouvertes même sur le vide, d'où mon affinité avec les schémas heuristiques
Oui je vois bien, précisément ce qui me fait me perdre dans un horizon sans limite absolument angoissant affraid 
Moi j'ai besoin d'un cadre pour me contenir, sinon je m'éparpille en mille morceaux... Avec le temps cependant, j'ai appris que celui-ci pouvait être rond, voire même qu'on pouvait dessiner sur les bords flower 
J'ai essayé d'installer un logiciel de mind-map sur mon ordi, il a vite fini aux orties : pour moi l’information est inexploitable sous cette forme (et pourtant, on dit que les Z ont une pensée en "arborescence" !)
Toi aussi tu me rassures et me fais du bien Mag. Avec toi j'expérimente que l'on peut être très différents et pourtant partager ces différences dans la douceur et l'ouverture. Merci Bisous 
Après tout, peu importe les véhicules, l'important c'est de rouler ensemble Smile
Autisme - Asperger? - Page 2 Voiture-mini-voiture-oui-oui
♡Maïa
♡Maïa

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Misentropie le Mer 7 Aoû 2013 - 3:25

Rolling Eyes 


Dernière édition par Will le Dim 11 Aoû 2013 - 19:35, édité 1 fois

Misentropie

Messages : 13
Date d'inscription : 02/07/2013
Age : 42
Localisation : PACA

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par ♡Maïa le Mer 7 Aoû 2013 - 10:25

Merci beaucoup pour tous ces liens Will !
Le site de Cécile Bost est tellement fourni que je n'étais encore jamais tombée sur ce lien, et du coup ni sur celui-là : http://www.talentdifferent.com/surdon-et-autisme-711.html
Je vais lire tout ça en détail Smile
♡Maïa
♡Maïa

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par meï le Jeu 8 Aoû 2013 - 10:21

Will a écrit:
Beaucoup de chercheurs scientifiques disent que la pensée autistique correspond à une pensée "hypermasculine". (forte propension à la systématisation, c'est à dire créer des systèmes pour appréhender le monde en général, d'un point de vue logique, mathématique, etc... Et une moindre inclinaison à l'empathie. En conséquence, le lien avec la testostérone semble un peu plus évident. Ce qui expliquerait probablement pourquoi la prévalence d'autisme chez les garçons est plus forte que chez les filles.
Quelques liens pour corroborer mes propos :
l
attention...sans vouloir te contredire car c'est super interessant bien sur tout ça, je commence a ùe demande d'après moultes autres sources si l'autisme ne serait pas d'ifferement decelable chez hommes et femmes..car oui il y a plus de garçon "detectés"!...mais combien de filles, femmes aujourd'hui, se retrouvent soudainement ds les traits autistiques alors qu'avant personne ne els aurait mis ds cette categorie? attention..car les filles elles tn une autre forme de fonctionement avec leur autisme mais sont bien autistes.(et compensent dfferemmnt)

aujourd'hui je vois et lis toutes ces nouvelles diagnostiquées (dont je fais partie) par les CRA (je ne parle pas des autodiag qui sont legion, meme si parfois elles n'ont sans doute pas le choix car leur medecin n'y connait rien ou elles ont trainé des diags erronnés des années....bref) et oui, les filles sont aussi autistes "a leur manière", et otn des difficultés autistiques flagrantes?quand on sait. mais la "visibilité" de celles ci reste a être reconnue!.
d'autre part le raccourci "autiste egal moins d'empathie" je n'y crois pas non plus car depuis que je connais tous ces autistes , je sais que autiste c'est une autre forme d'empathie, tout simpement.et ce n'est pas parce qu'on ne" voit "pas ce qui s convetionellement admis comme empathie que ca n'existe pas!!Wink 
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 47
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Invité le Jeu 8 Aoû 2013 - 15:17

Mag a écrit:.../...Mon éloignement forcé de la société m'a fait régresser dans tous mes efforts d'adaptation et de communication
en même temps se développe une autre forme de mental, une nouvelle intelligence, peut être ce qu'Aurobindo mentionne comme le surmental ? Le problème c'est que l'intensité des messages à pris une tournure effrayante tant la rapidité s'est accentuée, je ne suis pas encore réglée au poil pour ce haut voltage !
Quand le flux se calme, à part avec des personnes comme toi douces, d'ouverture, et d'expérience, j'ai de nouveau beaucoup de mal à traiter les sujets intellectuellement et rigoureusement, carré comme tu dis,
me reste à apprendre (et c'est ce que je fais en ce moment) à apprendre à traduire et dire à plat ce que je perçois en 4 dimensions…
.../...
comment veux tu que j'ai pas eu peur toute ma vie de me faire enfermer, pourtant il y a tant de sagesse à cette forme d'intelligence !!!
J'interviens et vous prie d'excuser cette incise qui sera en partie hors sujet.
La lecture de ton post, Mag, me fait comprendre à peine aujourd'hui, ce qui nous est commun à des km de distances et dans des circonstances matérielles bien différentes.
Dès tes premières interventions sur mon fil, il y a eu connexion, de quelle nature : inconnue, si ce n'est que mon "intelligence naturaliste" t'a classée dans "importante".
Ce que tu dis est exactement ma crainte la plus importante. Les conséquences de l'isolement. Je n'ai pas peur de la solitude, elle est peuplée. Je n'ai pas peur de l'abandon de soi : se fixer un objectif, se donner les moyens et contexte permet de conserver une maîtrise.
Mais "ciboulot", lui, il fait ce qu'il veut et n'a pas d'altérité pour se réguler.
Je connais ce jaillissement quasiment douloureux dans sa brutalité, cette fontaine de lumière dont la logique étincelante s'évapore dès que la raison cherche à s'en emparer, sensation de liberté, de transcendance d'univers "parralèles" qui résonnerait comme des gong, s'affranchissant de toute contrainte réelles au sens de ce que nous connaissons de notre quotidien.
Et cette fulgurance rend le quotidien et ses questions tristement banals. Et en plus, à part quelques rares, très rares personnes (une main suffit...Sad ), c'est impartageable.
Et, non, je n'ai rien fumé, mangé ou bu de bizarre et non ce n'est pas un délire ; c'est, je sais que c'est vrai, je sais que c'est juste, mais je ne peux l'expliquer.

Mag, merci

Long hug

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Invité le Jeu 8 Aoû 2013 - 15:28

meï a écrit:.../...d'autre part le raccourci "autiste égal moins d'empathie" je n'y crois pas non plus car depuis que je connais tous ces autistes , je sais que autiste c'est une autre forme d'empathie, tout simplement.et ce n'est pas parce qu'on ne" voit "pas ce qui est conventionnellement admis comme empathie que ça n'existe pas!!Wink.../... 
J'aimerai beaucoup avoir ta version de l'empathie, car ta phrase impacte une blessure en moi et ma perception d'un monde très égoïste (sauf si la réponse devait être perçue comme indiscrète bien sur, feel free). Une empathie qui pourrait être différente de l'empathie "standard"..., qui s'exprimerait différemment, dont les effets seraient décalés tant en intensité qu'en objet par rapport au monde "standard".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par ♡Maïa le Jeu 8 Aoû 2013 - 16:42

meï a écrit:attention...sans vouloir te contredire car c'est super interessant bien sur tout ça, je commence a ùe demande d'après moultes autres sources si l'autisme ne serait pas d'ifferement decelable chez hommes et femmes..car oui il y a plus de garçon "detectés"!...mais combien de filles, femmes aujourd'hui, se retrouvent soudainement ds les traits autistiques alors qu'avant personne ne els aurait mis ds cette categorie? attention..car les filles elles tn une autre forme de fonctionement avec leur autisme mais sont bien autistes.(et compensent dfferemmnt)
Je suis d'accord avec toi meï.
Ce sujet de la "masculinisation" me fait néanmoins penser à un des traits cités sur le fil des aspergirls : Peut avoir de nombreux traits androgynes malgré une apparence extérieure très féminine. Se pense moitié homme, moitié femme (bon équilibre anima/animus)

Je n'en déduis rien, c'est juste un lien... scratch 
♡Maïa
♡Maïa

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Autisme - Asperger? - Page 2 Empty Re: Autisme - Asperger?

Message par Invité le Mar 24 Sep 2013 - 20:50

je mets le lien vers un topic que nous avions ouvert pour recolter des temoignages de femmes aspergers afin d'ecrire un ouvrage

https://www.zebrascrossing.net/t8970-ecriture-d-un-livre-sur-le-syndrome-d-asperger-chez-la-femme#347246

nous arrivons à la fin de la collecte de données mais si certaines veulent encore nous aider en repondant au questionnaire,c'est avec grand plaisir

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum