Au royaume des aveugles [...] ou comment se reposer sur ses (maigres) lauriers.

2 participants

Aller en bas

Vous reposez-vous sur vos (maigres) lauriers ?

Au royaume des aveugles [...] ou comment se reposer sur ses (maigres) lauriers. Vote_lcap27%Au royaume des aveugles [...] ou comment se reposer sur ses (maigres) lauriers. Vote_rcap 27% 
[ 3 ]
Au royaume des aveugles [...] ou comment se reposer sur ses (maigres) lauriers. Vote_lcap36%Au royaume des aveugles [...] ou comment se reposer sur ses (maigres) lauriers. Vote_rcap 36% 
[ 4 ]
Au royaume des aveugles [...] ou comment se reposer sur ses (maigres) lauriers. Vote_lcap18%Au royaume des aveugles [...] ou comment se reposer sur ses (maigres) lauriers. Vote_rcap 18% 
[ 2 ]
Au royaume des aveugles [...] ou comment se reposer sur ses (maigres) lauriers. Vote_lcap18%Au royaume des aveugles [...] ou comment se reposer sur ses (maigres) lauriers. Vote_rcap 18% 
[ 2 ]
Au royaume des aveugles [...] ou comment se reposer sur ses (maigres) lauriers. Vote_lcap0%Au royaume des aveugles [...] ou comment se reposer sur ses (maigres) lauriers. Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Au royaume des aveugles [...] ou comment se reposer sur ses (maigres) lauriers. Vote_lcap0%Au royaume des aveugles [...] ou comment se reposer sur ses (maigres) lauriers. Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 11
 
 

Au royaume des aveugles [...] ou comment se reposer sur ses (maigres) lauriers. Empty Au royaume des aveugles [...] ou comment se reposer sur ses (maigres) lauriers.

Message par Rebrousse-poil Mer 20 Juin 2018 - 20:26

Bonjour, bonjour...
Bon je crée se post un peu à reculons car je suis quasi-certaine que le sujet a été traité ailleurs. Seulement je dois "mal chercher", ne dois pas utiliser les bons mots-cléfs. Du coup, je suis bien sure preneuse du/des lien(s) si vous avez un post adapté sous la main !

Voici ma problématique :
Dans mon entourage il y a deux personnes, l'une de 10 ans le plus, l'autre de 30 ans de plus que moi, qui selon moi "en ont dans le ciboulot". Je parle plus d'un type de personnalité que d'une valeur chiffrée que bien sûre je n'ai pas la prétention de conjecturer ! (bon en fait un petit peu)
Grande curiosité, bonne analyse, centres d’intérêt variés, mémoire hors-norme, et - en conséquence de quoi - "culture générale" vaste. Des facilités académiques mais surtout acquisition de connaissances et compétences "en autodidacte" à un niveau "pro".

Mais voilà, l'un comme l'autre ils sont - à mon humble avis - amené à côtoyer des gens "plus basiques", ils se sont habitués à surplomber le débat, à en apprendre aux autres, à ne pas découvrir. Typiquement : lorsque quelqu'un parles d'un sujet, les "ciboulots" savent déjà et peuvent, de surcroit, compléter ou préciser les choses.

Et du coup, j'ai l'horrible sentiment qu'ils plafonnent. Comme un genre de sage du village dans Asterix ou "prof" dans les schtroumpfs (aujourd'hui c'est le jour des comparaisons "franco-belges" !), habitués a tout connaitre "mieux" mais qui au fond n'est pas forcément tout connaître "bien". Je me rends de plus en plus compte et ça me catastrophe... pour moi. Car je me retrouve souvent, en société, dans cette position.

Je crains de faire la même chose... En fait, la vieillesse avançant, je suis presque sûre que ça a déjà commencé.

Que pensez-vous de tout ça ?
Est-ce que ce phénomène a un nom par exemple ?
Rebrousse-poil
Rebrousse-poil

Messages : 83
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Au royaume des aveugles [...] ou comment se reposer sur ses (maigres) lauriers. Empty Re: Au royaume des aveugles [...] ou comment se reposer sur ses (maigres) lauriers.

Message par 'C.Z. Mer 20 Juin 2018 - 20:54

Ils ne ressentent peut être pas le besoin d'approfondir leurs opinions sur ces sujets qui font débat en société ? Ils trouvent peut être mieux à faire pour être heureux ?
'C.Z.
'C.Z.

Messages : 2910
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 40
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Au royaume des aveugles [...] ou comment se reposer sur ses (maigres) lauriers. Empty Re: Au royaume des aveugles [...] ou comment se reposer sur ses (maigres) lauriers.

Message par Rebrousse-poil Mer 20 Juin 2018 - 22:17

Arf je pense qu'en voulant faire court, j'ai manqué de clarté.
Dans d'autres cas de figure, effectivement, je pense que ton analyse est pertinente.

Mais dans le cas de ces deux personnes en particulier, je suis sure qu'ils sont "investis". Nous avons généralement des discutions sur des sujets que eux (enfin séparément puisque je ne les fréquente pas simultanément) plutôt sur "leurs" sujets de prédilection.
C'est justement ce qui me mets mal, je sens qu'ils "savent de quoi ils parlent" mais lorsqu'il arrive que je m'y connaisse aussi, je réalise que... finalement pas trop. (Alors que je me sais être une vaste supercherie)

En tout cas merci pour ta réponse qui me permets de mieux réfléchir à ce qui me gêne dans mon affaire car je sens que c'est peut-être encore un peu flou !
Rebrousse-poil
Rebrousse-poil

Messages : 83
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Au royaume des aveugles [...] ou comment se reposer sur ses (maigres) lauriers. Empty Re: Au royaume des aveugles [...] ou comment se reposer sur ses (maigres) lauriers.

Message par 'C.Z. Mer 20 Juin 2018 - 22:52

Au temps pour moi.

Peut être qu'ils s'interrogent sur d'autres aspects de leurs vies qui leur semblent plus importants que ces sujets qu'ils maîtrisent suffisamment. Je pense qu'on a aussi besoin de se rassurer en se disant qu'on en sait assez, parfois, sinon on est en perpétuelle quête de perfection et ça peut être épuisant. Comme tu l'évoquais plus tôt, le mieux est l'ennemi du bien et peut être qu'ils se concentrent davantage sur d'autres connaissances et compétences qu'ils ne maîtrisent pas encore suffisamment bien à leur goût, plutôt que d'atteindre le très satisfaisant dans leurs matières principales. Mais peut être suis-je encore hors sujet ^^.

Tu parles de leurs sujets de prédilection, peut être qu'ils en découvrent d'autres qu'ils ne partagent pas avec toi parce que ça ne leur viendrait pas à l'esprit étant donné la nature de vos discussions habituelles. Qui sait ? Ils ont certainement les capacités de pousser leurs acquisitions dans leurs spécialités, mais c'est tout aussi possible qu'il y ait plus important à leurs yeux.
'C.Z.
'C.Z.

Messages : 2910
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 40
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Au royaume des aveugles [...] ou comment se reposer sur ses (maigres) lauriers. Empty Re: Au royaume des aveugles [...] ou comment se reposer sur ses (maigres) lauriers.

Message par Rebrousse-poil Sam 4 Aoû 2018 - 11:55

Merci de nouveau pour ton message intéressant ! Tu es chou à t'inquiéter du hors-sujet : dans tous les cas tes raisonnements apportent à la discutions, pour moi et "les lecteurs non-actifs". En plus c'est vraiment sympa je changer ma perspective d'origine. Il est toujours salvateur de se demander si ses analyses sont si pertinentes que ça ahah.

Je retiens en particulier
C.Z. a écrit:parfois, sinon on est en perpétuelle quête de perfection et ça peut être épuisant.
ça me rappelle que effectivement, j'ai un soucis de ce côté là. J'ai une croyance profondément ancrée, au point que je perds toute objectivité dessus : pour moi (sur les sujets que j'estime digne, genre pas l'orthographe par exemple), seule la perfection est acceptable. Voir un peu au dessus.
Pour les autres, mais alors SURTOUT pour moi. En fait, découvrir que des humains, que j'estime, sont pas infaillibles ça me déçoit !

Ceci-dit, si ça me tracasse c'est aussi que je redoute plus que tout de "me reposer sur mes lauriers" (à l'instar de ce que je crois détecter, à tord ou à raison, en eux).

Moi dans mon cas j'ai quelques "spécialités", mais à force de "survoler la mêlée" (je triomphe sans gloire de gens dont ce n'est pas "la spécialité") je sens que je stagne.

ça me terrifie. Je sais pas trop comment me sortir de ça. En même temps je ne vais pas délaisser mes proches pour choisir de nouveaux proches "bêta-testeurs" qui me serviraient à me mesurer et a progresser ?
Rebrousse-poil
Rebrousse-poil

Messages : 83
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Au royaume des aveugles [...] ou comment se reposer sur ses (maigres) lauriers. Empty Re: Au royaume des aveugles [...] ou comment se reposer sur ses (maigres) lauriers.

Message par Invité Mer 17 Juin 2020 - 5:03

Ce que j'ai testé, c'est de me parler à moi-même pendant la conversation si je la trouve hypocrite, ou que je trouve que mes interlocuteurs n'utilisent pas les bons mots, les bons cheminements logiques, qu'ils se moquent des règles de français, etc.

J'ai testé : c'est pas terrible, et c'est très snob.

C'est mieux d'être dans le moment, quand bien même le moment en question semble long.

Si le soucis, c'est de pouvoir parler à des gens intelligents, ce n'en n'est pas un, il suffit de lire un livre qui te stimule quand tu es libérée d'une conversation qui ne t'intéresse pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Au royaume des aveugles [...] ou comment se reposer sur ses (maigres) lauriers. Empty Re: Au royaume des aveugles [...] ou comment se reposer sur ses (maigres) lauriers.

Message par Invité Mer 17 Juin 2020 - 11:42

Ca me rappelle Z un ami de mes parents qui flamboyait en tout avec aisance, la légende affirmait qu’il avait fait ses études de médecine sur le canapé un livre ouvert sur le visage et la tête prise dans un grand sommeil tandis que sa femme qui faisait les mêmes études usaient ses yeux sur les livres qui lui semblaient hermétiques à vie. Z citait du Horace dans le texte, chantait des airs d’opéra et en jetait plein la cour en veux tu en voilà. Petite, Z me fascinait et je me sentais minuscule à ses côtés, cette réplique personnifiée du savant aussi bien à l’aise dans sa tête que physiquement (oui en plus il en jetait à ce niveau aussi). Aussi j’aimais être à ses côtés rien que pour me gargariser de sa sapience, pour sa plus grande joie forçant son trait pour m’effrayer davantage. Jusqu’au jour où je me suis aperçue que son système bien que très espacé bouclait en boucle. Horace revenait souvent et le nocturne de Chopin qu’il déroulait au Clavier du moindre piano présent était le même, memement identique et sans bis car sa splendeur en mettait suffisamment plein la vue au point que les gens autour n’osaient en réclamer plus. Un jour il surprit un sourire complice sur mes lèvres. Je l’avais percé.il en fut ravi, se privant de se la jouer en ma présence réservant cette spécialité aux nouveaux. Quand nous nous voyons désormais (il est âgé maintenant il est très content de me voir, c’est sincère, et se repose de ce vernis apposé sur lui pour X raisons dont je n’ai que faire mais qui ne nous est pas nécessaires entre nous pour partager un bon moment ensemble). Aussi il se montre original et amusant sans user des ses formules usitées jusqu’à la corde. Je ne sais pas si cette anecdote répond à la problématique du fil mais j’ai spontanément pensé à Z qui en vaut la chandelle Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum