Baisse importante de sommeil

4 participants

Aller en bas

Baisse importante de sommeil Empty Baisse importante de sommeil

Message par Lucy Mar 12 Juin 2018 - 19:45

Bonjour à tous,

Je ne suis probablement pas dans la bonne rubrique, ni peut-être même sur le bon forum...
Mais :
- étant surdouée, mes problèmes de cerveau sont forcément influencés par cette particularité ;
- comme vous êtes surdoués, vous aurez peut-être vécu la même chose.

Il se trouve que depuis quelques mois, environ depuis février ou mars, je dors beaucoup moins.
Jusqu'à présent, je devais dormir environ 8 heures pour me sentir reposée. Et, fait intéressant, j'avais remarqué que j'avais besoin de dormir tôt et de me réveiller tôt pour avoir un sommeil réparateur. Donc je dormais environ de 22h/22h30 à 6h/6h30.
Sauf que... A un moment donné, j'ai arrêté de dormir. Juste comme ça : brutalement, quand je me couchais à 22h, j'étais réveillée à 2h ou 3h du matin... Et impossible de me rendormir. Et le lendemain, je pouvais être réveillée jusqu'à 2h du matin et me réveiller avant que le réveil sonne à 6h, toujours fraîche comme une fleur.

Comme j'ai déjà traversé des phases comme ça, donc je ne me suis pas inquiétée sur le moment : je me suis épuisée pour dormir et j'ai patienté pour que mon cycle normal de sommeil revienne. Il ne revient pas.
J'ai soupçonné un trouble insomniaque, mais même Doctissimo le dit : si je ne suis pas fatiguée, tout va bien.

Et voilà que ça fait plusieurs mois maintenant et que je ne ressens toujours aucune fatigue. Peu importe à quelle heure je me couche, ou combien de temps je vais tenter de me rendormir, et même si je travaille 14h dans la journée : je vais dormir entre 4h et 6h et être parfaitement reposée.
Mes défenses immunitaires vont bien : je n'ai pas été malade depuis plus d'un an. J'ai eu une petite phase de stress récemment, mais elle s'est réglée beaucoup plus vite que tout ce que j'ai connu dans le passé.

J'ai fait des recherches et il semble que le fait de peu dormir soit génétique. Ce n'est donc pas le cas.

Les causes qu'on peut exclure :
- un changement de rythme de vie : j'ai bien eu un changement, mais en septembre (j'avais d'ailleurs très peu dormi une dizaine de jours grâce au calme de mon nouvel appart)
- un changement d'alimentation : je mange toujours aussi mal et je saute toujours des repas (le petit déj et quelques dîners, que je compense en grignotant toute la matinée des biscuits)
- une hausse de mon taux naturel de magnésium. J'ai en effet fait une courte cure de magnésium au début de ce très long épisode, j'avais une baisse de tonus et comme je fais régulièrement des carences en magnésium, j'en ai pris quelques jours. Mais j'ai récemment eu une grosse période de stress qui aurait dû provoquer une nouvelle carence (et me faire dormir).
- le froid : comme mes voisins surchauffent leur appartement, j'ai passé tout l'hiver à ouvrir les fenêtres. Mais à présent, il fait doux et je ne dors toujours pas.
- une vie calme et paisible. Cet argument tenait, jusqu'en mai où j'ai eu un stress important, que j'ai récupéré sans le moindre effort malgré les difficultés, en dormant juste 6h quelques jours de suite.

Alors vous devez vous dire : c'est merveilleux, tout ce temps libre à optimiser... Sauf que je redoute le coup de fatigue et je n'optimise pas. Le soir, je peux attendre jusqu'à 3 heures du matin d'être fatiguée. Le matin, je n'ai pas envie de dormir, je ne suis pas grognon comme avant, je pète le feu et je me sens juste contrariée de ne pas pouvoir commencer ma journée 4h avant tout le monde ou coupable d'être aussi en forme alors que d'autres vont être complètement vaseux.

Ce qui m'amène à mes questions :

1. Est-ce que vous avez déjà vécu/vu/entendu parler de cette baisse radicale de sommeil (sans fatigue)  ?
2. Quelles  sont les causes à explorer ?
3. Est-ce qu'au bout de 4 mois, on peut considérer cet état comme permanent ?
4. Si oui, que faire de tout ce temps libre où je ne peux pas être bruyante, vu que mes voisins, eux, dorment ?
5. Si non, au bout de combien de temps pourrai-je considérer que je peux réorganiser mon temps au lieu de perdre 4h d'éveil au fond de mon lit à me demander « mais pourquoi je ne dors pas ? » ?

Je remercie d'avance ceux qui auront la gentillesse de répondre à au moins une partie de ces questions.

Long hug
Lucy
Lucy

Messages : 171
Date d'inscription : 16/10/2014
Age : 33
Localisation : Ligne 13

https://alicecolvert.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Baisse importante de sommeil Empty Re: Baisse importante de sommeil

Message par Invité Mar 12 Juin 2018 - 21:21

Bonsoir.

Je peux seulement répondre à 1...non tiens 2 de tes questions mais en t'en posant une moi aussi ensuite ! Cool

1. Non, pas sans fatigue.
4. Venir écrire sur zc par exemple...ou lire...regarder un film ou un documentaire…

Ma question maintenant : Et ton humeur ?

Et une réflexion en rab : le magnésium pourrait expliquer ton absence de fatigue si tu en as pris plus de 3 jours, c'est quand même vraiment efficace comme cure, j'en fais d'ailleurs encore l'expérience en ce moment.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Baisse importante de sommeil Empty Re: Baisse importante de sommeil

Message par Stegos Mar 12 Juin 2018 - 21:45

1. Est-ce que vous avez déjà vécu/vu/entendu parler de cette baisse radicale de sommeil (sans fatigue) ?

Oui

2. Quelles sont les causes à explorer ?

Toutes, aucunes.
Les toubibs comprennent pas, disent que c'est anormal, et dégainent les somnifères plus vite que leur ombre. Autant que possible, évites-les (les toubibs dégainants, et les somnifères)
L'étape d'après c'est d'aller passer des tests avec IRM. J'étais sur les listes mais j'ai été recalé pour cause de zébritude mais surtout parce que je suis gaucher Exclamation Exclamation

3. Est-ce qu'au bout de 4 mois, on peut considérer cet état comme permanent ?

Il n'y a rien de permanent dans la vie, donc non.
Mais si c'est comme ça que tu fonctionnes, qu'il en soit ainsi
Si tu es célibataire, fin du problème. SI tu ne l'es pas, expliquer au partenaire que, ma foi, c'est comme ça

4. Si oui, que faire de tout ce temps libre où je ne peux pas être bruyante, vu que mes voisins, eux, dorment ?

Vivre dans une maison isolée Twisted Evil
Travailler sur ordi, écouter de la musique au casque, lire, des émissions intéressantes à la TV (intéressantes...oui, je suis un rêveur optimiste), parler au téléphone avec des copains aux USA, aller sur ZC, papoter sur le discord...bref, il y a de quoi faire.

5. Si non, au bout de combien de temps pourrai-je considérer que je peux réorganiser mon temps au lieu de perdre 4h d'éveil au fond de mon lit à me demander « mais pourquoi je ne dors pas ? » ?

Fais le tout de suite, n'attends pas de te ronger les sangs, profites.
Donc, ne planifies rien de vraiment vital et indispensable (au cas ou le sommeil reviendrait), mais pour le reste, enjoy.
Stegos
Stegos

Messages : 4492
Date d'inscription : 18/02/2018
Age : 102
Localisation : 3ème planète autour du soleil

Revenir en haut Aller en bas

Baisse importante de sommeil Empty Re: Baisse importante de sommeil

Message par Invité Mar 12 Juin 2018 - 22:06

Idem : gros pbs de sommeil depuis septembre dernier. Pas de fatigue majeure mais des difficultés de concentration. Et peur de prendre le volant si j'ai moins de 4h de sommeil, ce qui est devenu ma moyenne.
Tu peux aller faire des recherches sur le site :
reseau (tiret) morphee (point) fr

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Baisse importante de sommeil Empty Re: Baisse importante de sommeil

Message par Lucy Mar 12 Juin 2018 - 22:41

Antinéa a écrit:Ma question maintenant : Et ton humeur ?

Et une réflexion en rab : le magnésium pourrait expliquer ton absence de fatigue si tu en as pris plus de 3 jours, c'est quand même vraiment efficace comme cure, j'en fais d'ailleurs encore l'expérience en ce moment.

Mon humeur va bien. Enfin pas si bien mais compte tenu de quelques problèmes récents, ça va.

Le magnésium je l'exclus d'office, j'ai des carences depuis ce qui me paraît être toujours, des carences à prendre deux ou trois fois la dose recommandée sans la moindre amélioration.
Je n'en ai vraiment pas assez pris.

Stegos a écrit:Fais le tout de suite, n'attends pas de te ronger les sangs, profites.
Bonne idée !
Lucy
Lucy

Messages : 171
Date d'inscription : 16/10/2014
Age : 33
Localisation : Ligne 13

https://alicecolvert.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Baisse importante de sommeil Empty Re: Baisse importante de sommeil

Message par Lucy Mar 12 Juin 2018 - 22:42

Cuicui a écrit:Idem : gros pbs de sommeil depuis septembre dernier. Pas de fatigue majeure mais des difficultés de concentration.
Je n'ai même pas ce problème. Je vais bien, c'est juste... que je ne dors pas.

Par contre, tu devrais faire attention, si tu manques de concentration, tu manques peut-être de sommeil...
Lucy
Lucy

Messages : 171
Date d'inscription : 16/10/2014
Age : 33
Localisation : Ligne 13

https://alicecolvert.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Baisse importante de sommeil Empty Re: Baisse importante de sommeil

Message par Helhest Mer 13 Juin 2018 - 6:24

Je rencontre plus ou moins le même problème, dans des proportions moindres, depuis quelques semaines/mois. Il y a toujours eu une baisse lente du besoin de sommeil, ça doit faire au moins 5 ans que je ne me suis pas réveillé après 9h30 le week end. Je m'étais plutôt bien stabilisé, coucher entre 21h45 et 22h45, réveil à 5h45 en semaine. Sauf que depuis quelques temps, je traîne le soir, je ne ressens plus le besoin de sommeil et je dois me coucher en moyenne à 23h15 soit pas loin d'une heure en moins. Normalement, au bout d'une semaine à faire -1h de sommeil, je ressens la fatigue, et là, rien, et c'est pas faute d'avoir une activité physique relativement intense. Je n'ai pas plus de difficultés à me lever le matin, ni aucun autre effet collatéral, juste une heure de sommeil en moins. Comme ça a l'air de tenir comme ça, tant mieux, c'est toujours une heure de plus à exploiter par jour, mais je dois changer mes habitudes, parce que traditionnellement, après le repas, c'est repos/pc, je mange déjà assez tard de base donc je ne retarderais pas plus.
Helhest
Helhest

Messages : 321
Date d'inscription : 22/02/2018
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Baisse importante de sommeil Empty Re: Baisse importante de sommeil

Message par Invité Ven 7 Sep 2018 - 17:54

.


Dernière édition par Davidabricot le Dim 30 Sep 2018 - 14:23, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Baisse importante de sommeil Empty Re: Baisse importante de sommeil

Message par Invité Ven 7 Sep 2018 - 19:20

Voilà de quoi trouver plein de conseils indirects.
[url=https://www.amazon.fr/anatomie-physiologie-humaine-marieb-Livres/s?ie=UTF8&page=1&rh=n%3A301061%2Ck%3Aanatomie%20et%20physiologie%20humaine%20marieb]

Un bon pavé d'anatomie physiologie et si vous trouvez un professionnel de santé qui vous explique en plus tout les liens existants entre le système immunitaire, le système endocrino, le système intestinal et digestif, sans oublié le système nerveux, et aussi le cardio-vasculaire et pulmonaire, les fonctions du rein et du foie ça serait vraiment le must, etc..
Parce que tout est intimement lié. L'état de vos microbiotes dont intestinal et la qualité, quantité d'aliments, la manière de les consommer, l'heure, les traitements, l'exercice physique, le stress, les changements de vie etc ont énormément d'influence votre qualité de vie.
80% des influx entre le cerveau et les intestins sont ascendants. L'évolution du microbiote exerce son influence de ce fait. la qualité de vos muqueuses et donc les agressions inhabituelles ou chroniques ont une influence. Les lymphocytes T et B ont des récepteurs de neuromédiateurs et hormones et sont en mesures d'en synthétiser pour communiquer directement avec votre cerveau.
http://www.ipubli.inserm.fr/bitstream/handle/10608/3678/MS_1987_5_275.pdf

La mécanique humaine est extrêmement sensible.
Si ça dure n'épuiser pas votre corps, aller voir un professionnel de santé qualifié qui ne s'arrête pas au symptôme mais en cherche la cause et qui sache vous expliquer, histoire que vous sachiez mieux appréhender ou réagir une prochaine fois.

https://www.amazon.fr/anatomie-physiologie-humaine-marieb-Livres/s?ie=UTF8&page=1&rh=n%3A301061%2Ck%3Aanatomie%20et%20physiologie%20humaine%20marieb

C'est le cortisol qui est responsable de l'éveil. Après pourquoi il se déclenche trop tôt ?
Le cortisol est également l'hormone du stress chronique (de résistance et d'épuisement ; à distinguer du stress aigu qui fait intervenir adrénaline et noradrénaline).
Et un petit lien en rajout d'un site en plus sur le sommeil. A voir si vous y trouver une littérature qui vous orientent. http://sommeil.univ-lyon1.fr/articles/jouvet/arch_ital_biol/sommaire.php

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Baisse importante de sommeil Empty Re: Baisse importante de sommeil

Message par Invité Ven 7 Sep 2018 - 23:32

.


Dernière édition par Davidabricot le Dim 30 Sep 2018 - 14:23, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Baisse importante de sommeil Empty Re: Baisse importante de sommeil

Message par Invité Ven 7 Sep 2018 - 23:39

Il faut surtout considérer que chacun est unique biologiquement parlant et doit pris en considération de par cette unicité.
Se fier à des études qui un profil type serait une erreur. Il n'y a pas de vérité valable pour tous dans le domaine de la physiologie.
D'où le commentaire pour aller voir un professionnel.

Sinon pour le sommeil, les conseils basiques et naturels sont virer la lumière bleue, manger tôt 18-19h histoire d'avoir le ventre léger pour dormir.
Ah oui avoir une bonne hygiène de vie qui corresponde à sa singularité. Et pourquoi pas du côté des plantes de la valériane.
Ca pue le pied mais c'est la plante du sommeil. Auquel cas se renseigner en pharmacie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Baisse importante de sommeil Empty Re: Baisse importante de sommeil

Message par Invité Ven 7 Sep 2018 - 23:52

.


Dernière édition par Davidabricot le Dim 30 Sep 2018 - 14:23, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Baisse importante de sommeil Empty Re: Baisse importante de sommeil

Message par Invité Ven 7 Sep 2018 - 23:56

Il ne s'agit pas de l'écouter mais de la connaître donc de connaître la physiologie humaine et ensuite d'essayer de se situer au milieu de tout ça.
Ca demande des études, d'où le conseil de voir avec un professionnel de la santé qualifié pour faire ces liens et essayer de te proposer ce qu'il y a de mieux à la fois pour que ça se règle et à la fois pour qu'une fois ultérieure tu sois plus à même de réagir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Baisse importante de sommeil Empty Re: Baisse importante de sommeil

Message par Invité Lun 10 Sep 2018 - 15:08

.


Dernière édition par Davidabricot le Dim 30 Sep 2018 - 14:23, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Baisse importante de sommeil Empty Re: Baisse importante de sommeil

Message par berimbau Lun 10 Sep 2018 - 15:23

lucy, je suis peut-être hors sujet mais la dernière fois que quelqu'un m'a parlé de ça c'était une personne bipolaire en phase hypomaniaque: elle dormait peu et ressentait très peu de fatigue, était très active, très productive, de bonne humeur etc.. Mais malheureusement pour elle ce n'était qu'une phase

Est-ce que tu as déjà réfléchi à cela?
berimbau
berimbau

Messages : 181
Date d'inscription : 24/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Baisse importante de sommeil Empty Re: Baisse importante de sommeil

Message par Invité Lun 10 Sep 2018 - 15:41

Intéressant la méthode 4-7-8 d'autant plus que tu en donnes l'explication. Je vais creuser ça merci et si j'y pense l'essayer.
Personnellement la cohérence cardiaque a déjà un effet soporifique mais pas suffisamment fort pour débrancher.

Edit:
Ca me faisait un peu penser à la cohérence cardiaque, après recherches complémentaires pour essayer de creuser (les deux du coup et j'y ai pas passé  des heures non plus).
Andrew weil est bien diplômé d'Harvard mais se trouve dans la dynamique des médecines alternatives. Je n'ai rien trouver sur le fait que la méthode 4-7-8 ait été étudié à Harvard.
A priori c'est postérieur à sa période harvard.
La cohérence cardiaque est/a été sujette à caution dans le milieu zététique.
Wikipédia renvoi à une étude de 2008 https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0002576 qui en fait est plus récente 2017 Je suis pas suffisamment anglophone pour l'aborder et situer le bug.
Celle de 2008 n'a pas de source ou gros bug de dates ou j'ai merdé dans la compréhension d'un truc.

Voilà juste pour signaler que citer sa provenance peut être dommageable au crédit de la technique, qui elle appartient aux techniques de relaxation par la respiration.
On peut rajouter par exemple que chacun étant différent et que les besoins en O² évoluant au fil des années, cette technique pourrait demander un ajustement selon chacun.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum