Expliciter l'implicite:

Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Expliciter l'implicite:

Message par Sélène-Nyx le Dim 13 Mai 2018 - 14:03

Mon petit-fils, qui vient d’avoir 7 ans et qui a « sauté » la classe préparatoire (sous prétexte qu’il savait lire et qu’il est « trop fort » en calcul), présente, à mon avis quelques troubles autistiques et cela m’inquiète beaucoup :
      Il veut être plus grand que son âge, et commence à s’ennuyer avec ses copains, qu’il essaye pourtant d’imiter en pensant ainsi devenir grand. Du coup, il fait comme eux, il calque son attitude sur celle  des « grands », ce qui donne lieu à des scènes et réflexions qui surprennent (désagréablement) sa maîtresse d’école et ses parents. Dernier exemple en date : à une question de sa maîtresse, il n’a rien trouvé de mieux à répondre qu’un « oh,  moi, j’m’en bats les c**illes » (ce qui, bien sûr, a surpris et mis la maîtresse en colère, entraînant une punition). Le problème, c’est qu’il n’avait rien compris à cette expression « sale », et donc, à la punition qui en a découlé et s’en est retrouvé meurtri. Mon fils a dû, une fois de plus, lui « expliciter l’implicite » mais le gosse est vraiment désolé d’avoir répondu quelque chose qui signifiait « j’en n’ai rien à foutre de ce que vous me demandez », car, pour lui, c’était exactement le contraire de ce qu’il voulait dire, en faite. Le problème, aujourd’hui, c’est qu’il se rend compte qu’il y a beaucoup d’expressions dont le sens lui échappe et qui sont utilisées par les « grands » et il ne sait plus comment faire avec eux ; il semble un peu perdu.
Un autre exemple récent : il est revenu de l’école, un soir, triste, car il n’avait pas compris ce qui était drôle dans une histoire de Toto (c’est l’âge des « histoires de Toto, à la récré ), et alors il a avoué (à son père) avoir ri « pour faire comme les autres », mais n’avoir pas compris ce qui faisait rire .. Mon fils lui demande donc de raconter l’histoire :
« Eh bien, Toto avait vu un jouet chez le marchand, et il voulait ce jouet. Sa maman lui a dit qu’il l’aurait s’il travaille bien à l’école. Quelques jours plus tard, Toto rapporte une bonne note, et sa maman lui donne un billet pour qu’il aille s’acheter le jouet promis. Mais, en arrivant chez le marchand, Toto se rend compte qu’il a perdu le billet, et se met à pleurer. Le marchand lui demande ce qui le fait tant pleurer et ému par le chagrin de l’enfant, il décide de lui donner le jouet en question. Un cadeau ! Toto est ravi et a retrouvé le sourire, mais, tout à coup, il s’est remis à pleurer, très fort. Le marchand, qui ne comprend pas, lui demande alors le pourquoi de ce chagrin soudain. Toto lui réponds « c’est parce que vous ne m’avez pas rendu la monnaie ».
  Et là, tous les copains rigolent, et mon petit-fils fait de même, mais il ne comprend pas ce qu’il y a de drôle car il sait que Toto va se faire disputer par sa mère s’il ne rapporte pas la monnaie. Il a fallu lui expliquer, que ce qui a fait rire les autres, c’est le culot de Toto, qui exagère vraiment, car il avait déjà un jouet gratuit, que le marchand lui avait donné, et, en plus, il réclame encore des sous ….  Perplexe un instant, il explique, que, « oui mais Toto va se faire disputer, c’est pour ça qu’il pleure … » Mon fils (que je pense agacé à ce moment-là) lui a répondu : « Et si le marchand ne lui avait pas donné le jouet, car il n’avait pas son billet pour l’acheter, Toto se serait fait disputer de toute façon car il avait perdu l’argent, mais, en plus, il n’aurait pas eu son jouet. Donc, il exagère ! » Et le gamin de répondre : « ah oui, j’ai compris, … mais je ne trouve pas  ça si drôle que ça … D’ailleurs, les histoires des « grands », je ne trouve pas qu’elles sont drôles et je ne comprends pas que ça les fait ( !) rire, c’est un peu bébête … ».
  Bref, il y a déjà un décalage avec « les autres », et, à chaque fois, alors qu’il comprend l’histoire, il ne comprend pas ce qui fait rire car il ne trouve pas ça drôle. Mais, il fait tout pour se conformer aux grands et rit avec eux (apparemment à contrecœur, et ça le perturbe..)

 A côté de ça, il a gardé un aspect très bébé, comme, par exemple, le faite de demander au Père Noel de lui apporter de la sagesse (pour être plus sage à l’école), en pensant que lui n’a rien à faire, aucun effort à fournir. D’après sa sœur, il croirait toujours en l’existence du Père Noel, mais, même si aujourd’hui, elle en doute, elle pense qu’il ne dira rien à ce sujet car il ne peut pas se faire à l’idée que les grands (les parents) aient pu raconter des choses « pas vraies ». Tout comme pour lire des « Lucky Luke », (ce que lit sa sœur, entre autres), il a fallu qu’il demande à son papa s’il avait existé, et, étant donné que c’était un personnage « inventé », il a décidé qu’il ne lira pas, car ça ne donne rien, ce n’est pas qque chose de vrai, alors, aucun intérêt !

  Quelques soucis à prévoir, je pense, et cela m’attriste (j’ai lu des témoignages d’ « Aspis » et ce depuis un bout de temps car je trouvais son attitude un peu « autistique », son comportement également).
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3330
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Invité le Dim 13 Mai 2018 - 14:53

Et bien je réagi pareil, je ne trouve pas ça drôle, juste absurde. Il n'a pas forcement de troubles autistique, il porte son attention différemment sur les choses, voilà tout. D'autres blagues plus fines le font certainement rire, mais pas ses camarades.
Ca me rappelle une histoire où à l'école, un copain avait acheté une truc qui me plaisait, je lui avais demandé où, et il m'avait répondu au marché, chez les "négro". Pour ne pas passer pour un idiot, je n'avais pas demandé ce que voulait dire "négro", j'avais supposé que c'était un métier. Le soir, je demande à ma mère si on pourrait aller au marché chez les "négro", en espérant obtenir un indice qui me fasse comprendre qui ils sont. Et là, grosse crise de ma mère ulcérée que j'emploie ce terme... Donc je suis passé pour un horrible petit garçon, j'ai compris qu'il s'agissait des noirs, mais que c'est un terme péjoratif, et personne n'a jamais su que je ne savais tout simplement pas ce que ça voulait dire.
S'il sait lire les émotions sur le visage des gens, pas d'inquiétude.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Invité le Dim 13 Mai 2018 - 15:29

Bonjour,
Attention de ne pas lui coller une étiquette trop rapidement,il y a d'autres choses qui peuvent ressembler à l'autisme,d'autres TED ou la précocité,ce qui m'intrigue c'est que vous parliez beaucoup de ses petits camarades,hors ce qui prédomine chez un très jeune autiste c'est plutôt un certain mutisme à l'école,pas d'amis et peu d'interactions, isolement en récré et d'autant plus en activité périscolaire.
Maintenant tout reste possible,il y a autant d'autismes que d'autistes,mais surtout ne pas coller d'étiquettes et voir tranquillement, orthophoniste,pyschologue et autres professionnels.
Surtout ce n'est pas une maladie,et quel que soit son trouble,avec beaucoup d'amour tout ira plutôt bien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Invité le Dim 13 Mai 2018 - 15:35

Lorenzoo a écrit:Bonjour,
Attention de ne pas lui coller une étiquette trop rapidement,il y a d'autres choses qui peuvent ressembler à l'autisme,d'autres TED ou la précocité,ce qui m'intrigue c'est que vous parliez beaucoup de ses petits camarades,hors ce qui prédomine chez un très jeune autiste c'est plutôt un certain mutisme à l'école,pas d'amis et peu d'interactions, isolement en récré et d'autant plus en activité périscolaire.
Maintenant tout reste possible,il y a autant d'autismes que d'autistes,mais surtout ne pas coller d'étiquettes et voir tranquillement, orthophoniste,pyschologue et autres professionnels.
Surtout ce n'est pas une maladie,et quel que soit son trouble,avec beaucoup d'amour tout ira plutôt bien.

Oui, ou bien il est peu-être tout simplement vraiment sur-efficient, et lui chercher un trouble ne fera que l'isoler plutôt que l'aider.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Invité le Dim 13 Mai 2018 - 15:43

D'autres TED,OU la précocité ai-je dit.
On est bien d'accord,ne pas coller une étiquette trop vite,et beaucoup d'amour, chaque enfant , atypique ou pas doit être valorisé et rassuré,si mamie est inquiète le petit va le ressentir, l'accompagner en lui faisant confiance.....

Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Invité le Dim 13 Mai 2018 - 15:43

oui, j'ai lu trop vite.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Invité le Dim 13 Mai 2018 - 18:05

Personnellement, je n'ai jamais capté les blagues de Toto. Trop vulgaires ou trop idiotes. Ca ne fait pas rire tout le monde, c'est comme ça.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par noir le Dim 13 Mai 2018 - 18:47

je suis loin d'être certain que la blague à toto mentionnée ici soit une "officielle" ?? avec le Copyright et tout et tout
ça sent la contrefaçon ??

Toto a écrit:Pendant l'étude du soir, Toto n'arrête pas de se lécher la main pour s'humecter le front tout en apprenant ses leçons. L'observant depuis un moment, intrigué, le surveillant lui demande pourquoi il fait cela.
- J'apprends mes leçons M'sieur, lui répond le jeune garçon...
- Je vois bien, dit le surveillant, mais arrête donc de te barbouiller le front de salive !
- C'est pour mieux apprendre M'sieur ! Hier soir, j'ai entendu maman dire à papa que lorsqu'on mouillait la tête, ça rentrait mieux !
rapport et """prise""" au 1er degré
moi, ça me fait rire
Je suis dehors

noir

Messages : 2447
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 43
Localisation : sud des PO

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Invité le Dim 13 Mai 2018 - 18:59

@Noir: pas sure de valider celle-là non plus, même si elle n'est pas officielle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par noir le Dim 13 Mai 2018 - 19:06

ma source est sérieuse
[enfin, c'est du Toto ! Razz ]

http://www.blague.info/blagues/toto-20.html


Toto a écrit:Connais-tu la blague de toto en Amérique ?
Non ?
Moi non plus il n'y avait plus de place dans l'avion !

Téléportation

noir

Messages : 2447
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 43
Localisation : sud des PO

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par noir le Dim 13 Mai 2018 - 19:18

et en chouia de complément,

l'avant-dernière
à peu près jamais j'eus pu en rire en direct, pas trop possible

et les sortes de retard
et le sujet m'auraient gênés

tout seul à lire des blagues, et les mêmes le cas échéant, c'est différent.

Nonobstant, cela peut et me fait rire
geek

noir

Messages : 2447
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 43
Localisation : sud des PO

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Invité le Dim 13 Mai 2018 - 19:20

Ben moi, j'ai pas l'esprit assez mal tourné pour comprendre le sous-entendu. Du coup, pas drôle

Remarque: on va se faire virer, je le sens.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par noir le Dim 13 Mai 2018 - 19:27

Hortense a écrit:Ben moi, j'ai pas l'esprit assez mal tourné pour comprendre le sous-entendu. Du coup, pas drôle
ce n'est pas ce qui est un sous-entendu, mais un parallèle de 2 situations effectives
Foot

Remarque: on va se faire virer, je le sens.
pour une blague à Toto ??
Yahoo !

--

en filigrane, il y a du sujet
si si
Crazy

noir

Messages : 2447
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 43
Localisation : sud des PO

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Invité le Dim 13 Mai 2018 - 19:53

Oui, mais c'est graveleux, du coup, je ne capte pas.

Oui, en filigrane, oui...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par noir le Dim 13 Mai 2018 - 20:05

Hortense a écrit:Oui, mais c'est graveleux, du coup, je ne capte pas.

Oui, en filigrane, oui...
ici est un sous-entendu chère Hortense Wink

ce qui n'était le cas dans la primo blague à toto.

Aussi, ta formulation m'est bien plus perturbante que ne l'était cette blague.
Aussi, le graveleux n'a que peu à voir avec le fait de comprendre ou pas - mais avec le fait d'apprécier ou déprécier ce type d'humour (graveleux)

je suis doublement perturbé du coup.

je regagne mes pénates, nonobstant !

noir

Messages : 2447
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 43
Localisation : sud des PO

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Khalmos le Dim 13 Mai 2018 - 21:21

Pour reprendre le sujet initial ^^

Je me soupçonne très fortement asperger en plus de mon HPI récemment mis en lumière, et je me suis retrouvé dans la même situation : les blagues à toto incomprises...croire au Père Noël anormalement longtemps..
Je pense que j'aurais réagi pareil à cette blague là car je m'identifie à la détresse de toto, donc que ce n'est pas drôle de mon point de vue.

De même, la naïveté, ou "la trop grande confiance à ce que les adultes / proches de confiance nous racontent"...et un retard en "maturité affective" qui tranche avec la trop grande maturité intellectuelle.

Qu'il n'ait pas compris cette blague de toto, j'ai l'impression que c'est plus une trop grande identification émotionnelle au personnage de l'histoire qu'à une prise au 1er degré.
Mais rien de très autiste, cela peut être très zèbre aussi...cela fait parti à mon sens des troncs communs.

S'il a des troubles autistiques, cela doit s'être remarqué entre ses 3-6 ans, au moment où l'enfant ne s'est pas encore "adapté" à la société avec sa particularité.
Il y a moultes signes : fort isolement social en crèche, retard du développement du langage qui est rattrapé en général ensuite. (Surtout si autiste de haut niveau => Asperger), réaction violente à des stimulis extérieurs, surtout au touché, comme le coiffeur (sensation d'agression) ou la présence de personnes étrangères à la maison (qui est le "sanctuaire")...
Il y a souvent aussi une utilisation du langage particulière, une démarche / mouvement semblant saccadé (gestion de l'espace pas très maîtrisé), manque d'expression faciale, ou grossière (manque de nuance), regarde moins que la moyenne les personnes quand il parle.
Et un point clef : le manque/retard sur la compréhension aux émotions - expressions faciales des autres, et ne pas savoir réagir lors d'une situation sociale peu courante. (quelqu'un en pleure ou en colère)
Une mauvaise gestion de "l'espace vital" des gens. (distance intime, distance cordiale, distance neutre)

De ce que je comprends, il a plutôt choisi la stratégie du caméléon pour s'adapter. C'est une démarche intéressante, plutôt tournée vers les autres, mais forcément cette stratégie provoque des erreurs, des mots entendus un peu à tort et à travers répété.
(J'ai fais la même avec "The Mask" : "Alors...faites pô chier..." => Je trouvais ça super classe, mais il a fallu que mes parents me reprennent car ça ne se disait pas et que c'était des gros mots ! ^^')

Mais pour les blagues-expressions incomprises, il y a 2 façons de voir changeant complètement la piste à creuser :
Est-ce qu'il ne les comprends pas car elles lui semblent creuses, manquant d'intérêt, voir presque "cruelles" dans certains cas ? (sur-compréhension, sur-identification aux protagonistes) => Difficile à dire, plutôt zèbre ?
Ou est-ce une prise beaucoup trop littérale des expressions, incompréhension "totale" avec les jeux de mots ("Je ne suis pas fan(e) des radis"...), le sarcasme et l'ironie...très mal à l'aise ou totalement dérouté avec les personnes avec qui utilisent les mêmes tons "pour rire" que sérieusement. (les "Poker Face" je les appelle ^^)
Dans ce cas, c'est plus la piste autistique en effet.

J'espère que cela t'aidera Sélène-Nyx, au plaisir Smile (et que je n'ai pas rabâché ce que tu savais déjà ^^)
Khalmos
Khalmos

Messages : 113
Date d'inscription : 12/02/2018
Age : 30
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par noir le Dim 13 Mai 2018 - 21:43

Khalmos a écrit:Je pense que j'aurais réagi pareil à cette blague là car je m'identifie à la détresse de toto, donc que ce n'est pas drôle de mon point de vue.
Ici, et dans un parallèle fait ici à un enfant de 7 ans, cela témoignerait alors d'une très bonne capacité en théorie de l'esprit. Assez paradoxal à cet âge d'un enfant autiste de 7 ans. [qui plus est, qu'il n'est aucune histoire de détresse mais de monnaie à rendre et de pseudo quiproquos vis à vis d'un jouet qu'il obtint ]

De ce que je comprends, il a plutôt choisi la stratégie du caméléon pour s'adapter. C'est une démarche intéressante, plutôt tournée vers les autres, mais forcément cette stratégie provoque des erreurs, des mots entendus un peu à tort et à travers répété.
Avez-vous conscience que vous parlez au sujet d'un enfant qui vient d'avoir 7 ans  scratch
où ici est juste un support, l'enfant de 7 ans, pour se raconter  Question ou autre Question

noir

Messages : 2447
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 43
Localisation : sud des PO

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Khalmos le Dim 13 Mai 2018 - 22:21

Oui j'ai bien conscience. A 7 ans on peut s'adapter à son environnement.

Il y a plusieurs formes d'adaptation à un environnement social en décalage, et le caméléon (imitation des autres) en est une, et cela semble flagrant ici, non ?
Ce n'est pas la seule stratégie, et ce n'est pas typique des aspergers d'ailleurs...mais de ceux qui se retrouve isolé / en décalage.

Je n'aime pas trop cette insinuation Noir. (ou sa formulation)
J'apporte un éclairage personnel pour aider avec mes connaissances du sujet.
Sous entendre que "j'utilise" sciemment cette histoire pour étaler les miennes comme si cet enfant était qu'un prétexte, c'est très mal venu ou mal formulé.

Si je dis faux, je n'ai pas problème à ce qu'on me corrige, mais avec tact et pas en rentre-dedans.

==> Pour toto, je te l'accorde le mot détresse est probablement un peu fort pour certain.
Mais en me remettant en situation plus jaune, je l'ai probablement pris comme tel. Chacun sa sensibilité ^^
Khalmos
Khalmos

Messages : 113
Date d'inscription : 12/02/2018
Age : 30
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par noir le Dim 13 Mai 2018 - 22:43

Khalmos a écrit:Oui j'ai bien conscience. A 7 ans on peut s'adapter à son environnement.
message précédent:
Khalmos a écrit:S'il a des troubles autistiques, cela doit s'être remarqué entre ses 3-6 ans, au moment où l'enfant ne s'est pas encore "adapté" à la société avec sa particularité.

--
la frontière :
il vient d'avoir 7 ans
..splouth.. !?!
^^^^^^^^^^^^^^^^^
scratch
--

Il y a plusieurs formes d'adaptation à un environnement social en décalage, et le caméléon (imitation des autres) en est une, et cela semble flagrant ici, non ?
avec un post de la grand-mère de l'enfant tu viens à en juger.
SOIT
avec un post de la grand-mère de l'enfant tu viens parler d'histoire de caméléon concernant un enfant [supposé autiste, et aussi tu parles "autisme" dans ton ... propos ...] - c'est pour le moins assez difficile à intégrer à cet âge et apparait très très singulier - au plus la meilleure adaptation serait une forme d'effacement mais de là à être au niveau du caméléon et se fondre dans la masse -
perplexe

Tu seras plus dans une forme de pertinence de situation et de réalité en relisant l'intervention de Lorenzoo:

Lorenzoo a écrit:Attention de ne pas lui coller une étiquette trop rapidement,il y a d'autres choses qui peuvent ressembler à l'autisme,d'autres TED ou la précocité,ce qui m'intrigue c'est que vous parliez beaucoup de ses petits camarades,hors ce qui prédomine chez un très jeune autiste c'est plutôt un certain mutisme à l'école,pas d'amis et peu d'interactions, isolement en récré et d'autant plus en activité périscolaire.
Maintenant tout reste possible,il y a autant d'autismes que d'autistes,mais surtout ne pas coller d'étiquettes et voir tranquillement, orthophoniste,pyschologue et autres professionnels.
Surtout ce n'est pas une maladie,et quel que soit son trouble,avec beaucoup d'amour tout ira plutôt bien.
là, c'est le cas où cela se passe "bien".

Ce n'est pas la seule stratégie, et ce n'est pas typique des aspergers d'ailleurs...mais de ceux qui se retrouve isolé / en décalage.
HS pour un enfant de 7 ans.

noir

Messages : 2447
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 43
Localisation : sud des PO

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Khalmos le Dim 13 Mai 2018 - 23:10

Je ne suis pas d'accord sur le fait que ça soit HS :

J'ai probablement mal formulé le "caméléon", mais je vais re-nuancer :
Il "tend" vers la stratégie du caméléon, il ne l'applique pas encore correctement puisque tu le dis justement : il n'a que 7 ans, et il fait des erreurs dans ses "copies".

De même pour les autres formes auquel chacun peut tendre par défaut, ou en utiliser plusieurs :
- La dépression réactive (refouler ses pensées, considérer être en décalage par sa faute et se tourmenter à cause de cela, s'excuse pour tout et rien..)
- La fuite dans l'imaginaire (les "mondes" imaginaires où se réfugier avec des personnes qui nous accepterons, et des situations contrôlées non contrariantes contrairement à ce qui peut nous gêner dans la "vraie" vie)
- Le déni & arrogance (rejet de son échec social sur les autres) qui résulte des comportements plus conflictuel avec ses pairs.

Pour ma part il tend clairement plus vers une adaptation en étudiant ceux qu'ils veut imiter que les 3 autres formes.

Source pour les stratégies de compensations - ajustement au fait d'être différent : Syndrome d'Asperger, Guide Complet 3e édition par Tony Attwood, p17

Et des enfants de 7 ans en sont complètement capables. Ne pas le croire ce sont les prendre pour plus bête qu'ils ne sont, à mon avis.


Dernière édition par Khalmos le Lun 14 Mai 2018 - 0:07, édité 1 fois
Khalmos
Khalmos

Messages : 113
Date d'inscription : 12/02/2018
Age : 30
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Invité le Dim 13 Mai 2018 - 23:17

De toutes façons,si le petit a des difficultés ce n'est pas sur un forum qu'on donnera des réponses,juste on a mit le doigt sur le fait de ne pas se focaliser sur l'autisme.
Faire part de vos questionnements au médecin de votre petit fils serait peut être une première étape ?
(En expliquant ce qu'il se passe de manière factuelle,voir ce qu'il dit.)

Ce sont de modestes conseils,le mot "autisme" n'est pas anodin.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par noir le Dim 13 Mai 2018 - 23:43

@khalmos:
Le fond sur le caméléon - amha -

est qu'il fait une paire de fois dans cette rubrique relative à l'autisme que tu en parles te concernant.

Là, on est sur un enfant qui vient d'avoir 7 ans.

Alors, bon,
la reférence Attwood, ça fait sérieux pour le coup !
et en "stratégie du "tu ne m'as pas vu je me mets en tout petit"", on me colle et on me souligne en gras ^^

La forme propre est possiblement l'italique pour le titre, mais en écriture ordinaire cela ce serait lu et vu quand même ^

Tu ne peux pas t'exprimer de manière radicale, nette
ce sont de ces choses artificielles assez inutiles
et sorte de petites "farces" grosses comme un séquoia.

[idem comme précédemment tu parles d'insinuation, j'ai été clair, si pas assez, suffit de demander un complément au lieu de répondre avec cette stratégie victimaire - grosse comme une barrique - avec zéro argument ni fait de réponse]

Il "tend" vers la stratégie du caméléon, il ne l'applique pas encore correctement puisque tu le dis justement : il n'a que 7 ans, et il fait des erreurs dans ses "copies".
et tu en déduis cela d'un message de sa grand-mère sur ce forum ^
avec 3 bricoles d'éléments à l'intérieur, une histoire de Toto qui ne l'a fait rire (moi non plus et quasi tout le monde ici peut-être - et pourtant comme affiché je peux apprécier du Toto, mais du vrai ! et pas de la contrefaçon possible ^), du Lucky Luke et une autre réaction;
(et accessoirement tu viens piocher dans le fait que j'ai effectivement reporté son âge.)

Alors faudrait-il peut-être te lancer dans la voyance ??

--

Le reste ne relevant du sujet

et comme tu pointas ton souhait dans ta primo intervention de revenir sur le sujet : ce furent tes 1ers mots sur ce fil

tu comprendras aisément que je ne développerais sur les histoires des personnes en dépression et autres.

du coup, en essayant de te suivre et savoir où tu veux en venir ou vas arriver :

Et des enfants de 7 ans en sont complètement capables. Ne pas le croire ce sont les prendre pour plus bête qu'ils ne sont, à mon avis
capables de quoi ?
ça a à voir avec la dépression, l'imaginaire, déni et autre ? encore autre chose?

Je te rappelle ce que tu as écrit :
Khalmos a écrit:S'il a des troubles autistiques, cela doit s'être remarqué entre ses 3-6 ans, au moment où l'enfant ne s'est pas encore "adapté" à la société avec sa particularité.

si tu peux mettre un peu d'ordre et de structuration cela aiderait possiblement à te suivre, en tout cas en ce qui me concerne.

noir

Messages : 2447
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 43
Localisation : sud des PO

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Sélène-Nyx le Lun 14 Mai 2018 - 1:01


Merci à tous pour vos réponses rassurantes …
Le vrai problème, en faite, c’est que sa maman (THQI, ex « Mensa ») a vraiment de gros soucis relationnels (elle pense changer de travail, encore, à cause de ça, d’ailleurs …), et le frère de ma bru, lui, (TTHQI) ne travaille plus , échoue dans tout ce qu’il entreprend et ne trouve sa place nulle part … Par contre, lui, semble ouvert et parle avec tout le monde bien qu’il se fasse rembarrer très souvent et a le gros sentiment d’être un incompris. Quoi que très instable, il n’a jamais fait de dépression, ne souffre d’aucun trouble psy, apparemment (contrairement à sa sœur qui n’arrête pas de consulter des psys …)

Xav06: a écrit: Il n'a pas forcement de troubles autistique, il porte son attention différemment sur les choses, voilà tout.
Oui, c’est possible, en effet, on verra …

C’est une remarque très intéressante, en tous cas.

Lorenzoo: a écrit:
Attention de ne pas lui coller une étiquette trop rapidement,il y a d'autres choses qui peuvent ressembler à l'autisme,d'autres TED ou la précocité,ce qui m'intrigue c'est que vous parliez beaucoup de ses petits camarades,hors ce qui prédomine chez un très jeune autiste c'est plutôt un certain mutisme à l'école,pas d'amis et peu d'interactions, isolement en récré et d'autant plus en activité périscolaire.
Maintenant tout reste possible,il y a autant d'autismes que d'autistes,mais surtout ne pas coller d'étiquettes et voir tranquillement, orthophoniste,pyschologue et autres professionnels.

Non, pas d'étiquettes!!! (à propos d'étiquettes, il ne supporte pas les étiquettes de tee-shirts, ou pulls, sur la peau ... Ni les câlins...)

Il n'a que "l'étiquette" d'enfant intellectuellement précoce (EIP), depuis la rentrée, c'est suffisant! (Lui ne sait seulement qu'il est avec les"grands", que parce qu'il est "fort" en calcul (et il est toujours le plus "fort", même avec les grands).

(Bon,, je vais lire les autres posts .... Si mon ordi ne "déconne" pas. Faut que je le fasse réparer .... Alors, à tout à l'heure, peut-être ..)
Et, encore, Merci!!

Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3330
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Sun Simiao le Lun 14 Mai 2018 - 1:10

Lorenzoo a écrit:Bonjour,
Attention de ne pas lui coller une étiquette trop rapidement,il y a d'autres choses qui peuvent ressembler à l'autisme,d'autres TED ou la précocité,ce qui m'intrigue c'est que vous parliez beaucoup de ses petits camarades,hors ce qui prédomine chez un très jeune autiste c'est plutôt un certain mutisme à l'école,pas d'amis et peu d'interactions, isolement en récré et d'autant plus en activité périscolaire.


   OR ce qui prédomine . OR, putain!!!!!!!!!!!!!!!!!!!    

    Un O et un R.   C'est pourtant pas COMPLIQUE.


https://www.frantastique.com/fr/regles-orthographe/hors-ou-or
Sun Simiao
Sun Simiao

Messages : 732
Date d'inscription : 04/08/2016
Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Sélène-Nyx le Lun 14 Mai 2018 - 1:37

Khalmos: a écrit:
Je pense que j'aurais réagi pareil à cette blague là car je m'identifie à la détresse de toto, donc que ce n'est pas drôle de mon point de vue.
Je pense que c’est ce qui s’est passé, une identification (Toto a l’âge desenfantsqui racontent, voire inventent ces blagues pendant la récré.

De même, la naïveté, ou "la trop grande confiance à ce que les adultes / proches de confiance nous racontent"...et un retard en "maturité affective" qui tranche avec la trop grande maturité intellectuelle.
C’est exactement son cas !

Mais rien de très autiste, cela peut être très zèbre aussi...
Bon, je suis rassurée.

réaction violente à des stimulis extérieurs, surtout au touché, comme le coiffeur (sensation d'agression)
Comme les étiquettes sur les vêtements ? (Ce qui lui fait des rougeurs sur la peau …. ) OK, mais d’autres zèbres en souffrent également, alors, je n’ai pas à m’inquiéter, effectivement.

De ce que je comprends, il a plutôt choisi la stratégie du caméléon pour s'adapter.
Alors, ça, c’est certain, et depuis pas mal de temps !! (il n’a pas « choisi », ça s’est fait instinctivement, mais c’est un caméléon, effectivement).

J'espère que cela t'aidera Sélène-Nyx, au plaisir ..

Merci, Khalmos !! Tu as raison, c’est la piste « zèbre » qu’il convient d’arpenter.
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3330
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Khalmos le Lun 14 Mai 2018 - 1:51

@noir
HS Police et intention:
Oui l'italique c'est la forme approprié pour une référence, tu as raison, j'ai corrigé.
J'ai rédigée ma réponse dans la précipitation, la faute est pour moi.
Pas besoin d'y chercher une "stratégie" calculatrice pour une police et une mise en forme.
Puisque tu t'attaques que la forme, j'imagine que tu n'as rien à redire sur le fond de ces stratégies de compensations.

Tu as utilisé des mots clairs pour prêter des intentions beaucoup plus floues, insinuant de ma fenêtre un comportement déplacé d'instrumentalisation et égoïste, là où j'avais une intention altruiste où j'ai eu la bête idée de vouloir donner un éclairage sur des éléments plutôt bien décrit, avec mes hypothèses et en conclusion que l'hypothèse intiale autistique n'était pas si évidente sans éléments supplémentaires.

Ce n'était pas de la victimisation (en tout cas ce n'était pas le but), mais juste te signaler clairement sans artifice foireux que je n'ai pas apprécié la formulation et comment je l'ai ressenti.

Je n'ai pas été assez clair pour toi sur mes interventions, c'est évident. (De mémoire ce n'est pas la première fois que je dois décortiquer mes pensées car tu as pris mes écrits de manière inattendue ^^)
Je n'ai pas le recul pour dire si je suis aussi incompréhensible pour les autres lecteurs ici. Je le pensais.

Puis me critiquer que je n'argumente pas (tout) pour me sortir juste après "tu déduis ça de 3 bricoles, fais de la voyance". Je n'y vois pas d'argumentation non plus très probante sur ce point...

Toujours @noir, mais sur le fond ^^
@noir sur le fond:

noir a écrit:
Et des enfants de 7 ans en sont complètement capables. Ne pas le croire ce sont les prendre pour plus bête qu'ils ne sont, à mon avis
capables de quoi ?
ça a à voir avec la dépression, l'imaginaire, déni et autre ? encore autre chose?

C'était en réponse à tes remarques précédentes ci-dessous disant (sous-entendant ?) qu'un enfant de 7 ans ne pouvait pas adopter des stratégies d'adaptations sociales car trop jeune :

noir a écrit:
De ce que je comprends, il a plutôt choisi la stratégie du caméléon pour s'adapter. C'est une démarche intéressante, plutôt tournée vers les autres, mais forcément cette stratégie provoque des erreurs, des mots entendus un peu à tort et à travers répété.
Avez-vous conscience que vous parlez au sujet d'un enfant qui vient d'avoir 7 ans  scratch
noir a écrit:
Ce n'est pas la seule stratégie, et ce n'est pas typique des aspergers d'ailleurs...mais de ceux qui se retrouve isolé / en décalage.
HS pour un enfant de 7 ans.

Si tu as compris que par "utiliser stratégie de caméléon" qu'il était déjà fondue effectivement dans la masse parfaitement, ça m'a paru évident que non, il tendait sans y arriver pleinement vers cette stratégie en imitant "les plus grands".
Sélène-Nyx a écrit:Il veut être plus grand que son âge, et commence à s’ennuyer avec ses copains, qu’il essaye pourtant d’imiter en pensant ainsi devenir grand. Du coup, il fait comme eux, il calque son attitude sur celle  des « grands »
Pour moi, rien de très divin comme déduction...
Et vis à vis des autres stratégies de compensation et d'adaptation décrites plus hauts, et bien "amha" c'est plutôt positif qu'il ne se ferme pas aux autres de lui-même, contrairement aux autres stratégies par la fuite dans l'imaginaire ou le déni-arrogance.

Pour ta citation favorite ^^
Khalmos a écrit:S'il a des troubles autistiques, cela doit s'être remarqué entre ses 3-6 ans, au moment où l'enfant ne s'est pas encore [edit]trop[/edit] "adapté" à la société avec sa particularité.

Si ce qui te gêne c'est le "jusqu'à 6 ans" (alors qu'il vient d'avoir 7 ans lol *plouf* toussa) : cela dépend des enfants, c'est une plage indicative et non à prendre pour vérité pour tous.
Cela dépend s'ils ont eu une forme de rééducation orthophonique pour le retard du langage, et/ou un environnement favorable ou défavorable, des expériences favorables ou défavorables en maternelle - début primaire.
Théoriquement, le mieux c'est vers 3 ans (avant la scolarisation), tu dois d'ailleurs savoir que c'est fréquent que des témoignages des parents sur le comportement de la personne à cet âge est demandé pour un diagnostic, même pour un adulte, mais pour certains ces comportements spécifiques peuvent s'étaler plus longtemps. (jusqu'à 6 ans en général pour de l'autisme de haut niveau)
Pour le cas de cet enfant, Sélène-Nyx ne nous a pas donné d'éléments dans ce sens de comportement autistique aïgu juste avant son 7ème anniversaire, et cela ne semble pas coller avec son comportement tourné sur l'imitation.

J'espère avoir pu éclairer mes réponses noir, qui je te concède pouvait manquer de quote ^^

Pour résumer synthétiquement ma pensée sur la question sur ma première intervention (limitant fioriture ou éléments perso)  :
Je ne vois pas d'éléments clairement spécifique à de l'autisme sur le comportement de l'enfant.
En tout cas je ne sais pas dire si les comportements font parti du "tronc commun" des caractéristiques autistiques ou zèbres, sont plus zèbres ou plus autistiques.
En fonction de la façon dont l'enfant n'a pas "compris" les blagues ou les expressions, on est plus sur la première ou seconde hypothèse.

J'ai donné dans mon premier postes des éléments sur des comportements autistiques assez caractéristiques (non-exhaustif) qu'il aurait pu démontrer vers ses 3-6 ans pour donner du grain à moudre à Sélène-Nyx en faveur (si elle en reconnait un certain nombre ou forme assimilé) ou en défaveur (si elle n'en reconnait presque pas) de l'hypothèse autistique, qui est la question initiale.

Mais cela ne semble pas si flagrant avec ces éléments, comme tout le monde s'est accordé à dire ici je pense : ce n'est pas forcément de l'autisme. A creuser Smile

[Edit suite aux réponses de Sélène] La piste zèbre peut effectivement être à creuser en priorité, surtout s'il n'a pas spécialement démontré de comportements autistiques plus jeune. Mais les deux pistes restent viables jusqu'à preuve du contraire Wink (preuve que tu as peut être déjà, après tout c'est toi qui le connais le mieux ici ^^)

Sélène-Nyx a écrit:

réaction violente à des stimulis extérieurs, surtout au touché, comme le coiffeur (sensation d'agression)
  Comme les étiquettes sur les vêtements ? (Ce qui lui fait des rougeurs sur la peau …. ) OK, mais d’autres zèbres en souffrent également, alors, je n’ai pas à m’inquiéter, effectivement.
je pensais plus "se débattre et crier comme un damné lorsqu'il va au coiffeur car il se sent agresser" que "étiquette qui gratte", haha ^^
L'hypersensibilité au touché est potentiellement plus importante pour un autiste que pour un zèbre, mais c'est qualitatif. Je dirais que ça fait pour moi parti du tronc commun entre les deux, difficile d'en tirer une conclusion.
Khalmos
Khalmos

Messages : 113
Date d'inscription : 12/02/2018
Age : 30
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Invité le Lun 14 Mai 2018 - 11:01

Sélène-Nyx a écrit:[size=13]
Merci à tous pour vos réponses rassurantes …
Le vrai problème, en faite, c’est que sa maman (THQI, ex « Mensa ») a vraiment de gros soucis relationnels (elle pense changer de travail, encore, à cause de ça, d’ailleurs …), et le frère de ma bru, lui, (TTHQI) ne travaille plus , échoue dans tout ce qu’il entreprend et ne trouve sa place nulle part … Par contre, lui, semble ouvert et parle avec tout le monde bien qu’il se fasse rembarrer très souvent et a le gros sentiment d’être un incompris. Quoi que très instable, il n’a jamais fait de dépression, ne souffre d’aucun trouble psy, apparemment (contrairement à sa sœur qui n’arrête pas de consulter des psys …)
Parfois, ça n'est pas le psy qui aide. Pour ma part, rien de tel qu'une thérapie passant par le corps pour relier corps et esprit. Le psy, j'ai testé plein de fois, ça n'a pas marché, ça m'a plus enfoncé qu'autre chose. Par contre, avec mon ostéo/fasciathérapeute:somato-analyste, j'arrive à me livrer et elle me touche (micro-massages qui m'aident à travailler sur des points sensibles). Elle m'aide à me trouver.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Invité le Mar 15 Mai 2018 - 11:39

Parole de psy compétent que j'ai pu rencontrer: la psychanalyse ne marche que sur les neuro-typiques.
(Chaque autiste est différent,mais surtout si pensée visuelle très dominante,on a pas de fonctionnement avec refoulement, subconscient ect, à l'inverse on a tout en conscience avec souvent une excellente mémoire).
Un psy ne peut pas haborder un autiste avec des outils faits pour les neuro-typiques, malheureusement en France, beaucoup de retard dans ce domaine (sauf psy compétent et spécialisé ou au courant)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par noir le Mar 15 Mai 2018 - 12:20

Khalmos a écrit:[Edit suite aux réponses de Sélène] La piste zèbre peut effectivement être à creuser en priorité, surtout s'il n'a pas spécialement démontré de comportements autistiques plus jeune. Mais les deux pistes restent viables jusqu'à preuve du contraire Wink (preuve que tu as peut être déjà, après tout c'est toi qui le connais le mieux ici ^^)
Sélène-Nyx a écrit:Il n'a que "l'étiquette" d'enfant intellectuellement précoce (EIP), depuis la rentrée, c'est suffisant!

---

Khalmos a écrit:J'ai donné dans mon premier postes des éléments sur des comportements autistiques assez caractéristiques (non-exhaustif)
parmi cellles, des choses type "traits ou grille de "caractéristiques"" , à y mettre en double guillemets - sans validation significative et qui d'ailleurs uniquement pseudo-valables pour ce dit Syndrome.
Et où l'évolution des connaissances ne prennent plus en considération,
comme le Syndrome d'Asperger a disparu du DSM4
comme il ne devrait lui laisser que qq jours ou qq semaines - sans doute ??? -le temps que la CIM10 soit remplacée par la CIM11.(prévu sur juin)

Aussi, l'approche du piochage de traits de grilles d'ici de là, d'éléments de littérature, est un très bon moyen pour quiconque en délicatesse sociale de s'y retrouver - d'autant au vu des multiples confusions possibles (moins en vue et/ou moins "glamour" qu' "aspie") -
Partie relevant des professionnels dans l'autisme uniquement.


Le DSM5 va un peu au delà qu'un piochage de traits sur des grilles :

TSA
Ce trouble englobe quatre diagnostics précédents du DSM-IV : le trouble autistique (autisme), le syndrome d'Asperger, le trouble désintégratif de l'enfance et le trouble envahissant du développement non spécifié.

Ce qui reflète, explique le manuel, le consensus scientifique selon lequel ces quatre troubles sont en fait une seule et même condition avec différents niveaux de sévérité de deux catégories de symptômes.


Arrow Voici les critères diagnostiques du DSM-5 (traduction libre de Psychomédia) :

A-Déficits persistants dans la communication sociale et les interactions sociales dans de multiples contextes, comme en témoigne ce qui suit, actuellement ou précédemment (les exemples sont illustratifs et non exhaustifs) :

1-Déficits de la réciprocité socio-émotionnelle, allant, par exemple, de l'approche sociale anormale et l'incapacité d'échanger dans une conversation ; au partage réduit d'intérêts, d'émotions, ou d'affect ; à l'échec d'engager ou de répondre à des interactions sociales.

2-Déficits dans les comportements de communication non verbaux utilisés pour l'interaction sociale, allant, par exemple, de la communication verbale et non verbale mal intégrée ; à des anomalies dans le contact visuel et le langage du corps ou des déficits dans la compréhension et l'utilisation de gestes : à un manque total d'expressions faciales et de communication non verbale.

3-Déficits dans le développement, le maintien et la compréhension des relations, allant, par exemple, de difficultés à adapter le comportement en fonction de divers contextes sociaux ; à des difficultés à partager les jeux imaginatifs ou à se faire des amis ; à l'absence d'intérêt pour les pairs.


B-Modes restreints, répétitifs de comportements, d'intérêts ou d'activités, comme en témoigne au moins deux des éléments suivants, actuellement ou précédemment (les exemples sont illustratifs et non exhaustifs) :

1-Mouvements moteurs, utilisation d'objets, ou parole stéréotypés ou répétitifs (par exemple, stéréotypies motrices simples, aligner des jouets ou retourner des objets, écholalie, phrases idiosyncrasiques (hors contexte)).

2-Insistance sur l'adhésion inflexible à des habitudes ou modes ritualisés de comportement verbaux ou non verbaux (par exemple, une détresse extrême en cas de petits changements, difficultés avec les transitions, modes de pensée rigide, rituels de salutation, besoin de prendre le même itinéraire ou de manger la même nourriture tous les jours).

3-Intérêts très restreints et circonscrits qui sont anormaux dans leur intensité ou leur orientation (par exemple, un fort attachement à des objets inhabituels, des intérêts excessivement circonscrits ou poursuivis avec une persévération excessive).

4-Hyper- ou hyporéactivité à des inputs sensoriels ou niveau intérêt inhabituel pour les aspects sensoriels de l'environnement (par exemple, indifférence apparente à la douleur/température, réaction négative à des sons ou des textures spécifiques, sentir ou toucher des objets excessivement, fascination visuelle pour des lumières ou mouvement).


C-La sévérité est spécifiée sur la base des déficits dans ces deux catégories A et B.
Les symptômes doivent être présents dans la période de développement précoce (mais peuvent ne devenir pleinement manifestes qu'après que les exigences sociales dépassent les capacités limitées, ou peuvent être masqués par des stratégies apprises plus tard dans la vie).

D-Les symptômes causent une altération cliniquement significative du fonctionnement actuel dans les domaines sociaux, scolaires ou professionnels, ou d'autres domaines importants.

E-Ces perturbations ne sont pas mieux expliquées par la déficience intellectuelle (trouble de développement intellectuel) ou un retard global de développement. La déficience intellectuelle et le trouble du spectre de l'autisme surviennent fréquemment ensemble ; pour poser les deux diagnostics de trouble du spectre de l'autisme et de déficience intellectuelle, la communication sociale devrait être inférieure à celle prévue pour le niveau de développement général.
http://www.psychomedia.qc.ca/autisme/2015-04-03/criteres-diagnostiques-dsm-5


Dernière édition par noir le Mar 15 Mai 2018 - 13:45, édité 1 fois

noir

Messages : 2447
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 43
Localisation : sud des PO

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Khalmos le Mar 15 Mai 2018 - 12:29

Merci noir pour ton apport avec cette citation du DSM5.

Ces éléments sont effectivement plus complets et fiables que mon agglomérat de traits issue de recherches perso sur Asperger, et de fait pas forcément très bien sourcés.

Je vais garder ça de côté, si je devais récidiver. ^^
Khalmos
Khalmos

Messages : 113
Date d'inscription : 12/02/2018
Age : 30
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Sélène-Nyx le Mer 16 Mai 2018 - 0:55





Bon, je pense que mon petit-fils chéri, n'est que "zèbre", avec quelques "particularités" de zèbre: rien d'affolant, du reste ... Very Happy

Lorenzoo: a écrit:lParole de psy compétent que j'ai pu rencontrer: la psychanalyse ne marche que sur les neuro-typiques.
(Chaque autiste est différent,mais surtout si pensée visuelle très dominante,on a pas de fonctionnement avec refoulement, subconscient ect, à l'inverse on a tout en conscience avec souvent une excellente mémoire).
Un psy ne peut pas haborder un autiste avec des outils faits pour les neuro-typiques, malheureusement en France, beaucoup de retard dans ce domaine (sauf psy compétent et spécialisé ou au courant)
Intéressant, j'ignorais ça ...


Noir: a écrit:Le DSM5 va un peu au delà qu'un piochage de traits sur des grilles :
Merci, Noir, pour cet excellent rappel.
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3330
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Sélène-Nyx le Mer 16 Mai 2018 - 1:02

Hortense a écrit:
Parfois, ça n'est pas le psy qui aide. Pour ma part, rien de tel qu'une thérapie passant par le corps pour relier corps et esprit. Le psy, j'ai testé plein de fois, ça n'a pas marché, ça m'a plus enfoncé qu'autre chose. Par contre, avec mon ostéo/fasciathérapeute:somato-analyste, j'arrive à me livrer et elle me touche (micro-massages qui m'aident à travailler sur des points sensibles). Elle m'aide à me trouver.
Eh bien, ma belle-fille est en train de tenter une thérapie qui passe par le corps, justement (les psys ne la font pas avancer ...), mais j'ignore vers quelle thérapie elle s'est tournée, je lui demanderai... Merci, c'est une bonne idée.
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3330
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Invité le Mer 16 Mai 2018 - 1:04

Je croise les doigts pour elle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Sélène-Nyx le Dim 22 Sep 2019 - 16:35

Mon Sheldon (Cooper) à moi se pose, enfin, des questions sur l'existence du Père Noël … OK, il a 8 ans et demie, il est plutôt temps.

Maintenant, il fait des bêtises qui ne nous amusent plus du tout : Ainsi, il n'a rien trouvé de mieux à faire que de plonger dans la piscine tout habillé (chaussures comprises), alors que les parents étaient sur le point de partir chez des amis chez lesquels ils étaient invités à déjeuner, pour récupérer (sauver) son ballon de foot qu'il avait fait tomber dans l'eau. Résultat, Papa-Maman ont été obligés de le sécher, rhabiller et re-préparer pour sortir , avec une demi-heure de retard, le temps de laver ses fringues toutes neuves et les mettre à sécher. (Et ensuite, ils ont dû revenir les récupérer avant de poursuivre leur route pour rentrer chez eux, soit un détour d'environ une demi-heure)

A part ça, il est toujours très doué : cet été, il s'est mis à apprendre l'Italien.
(Son papy maternel était italien). Il sait lire, écrire et compter en Italien (et lui d'ajouter : « et parler, et chanter:( j'ai eu droit à "Bella chao" »), ce à quoi j'lui ai répondu « c'est facile, les italiens, ils parlent avec les mains ... », ça l'a fait rire, et il a ajouté : « Mais, les gens qui n'entendent pas et ne parlent pas, eh bien, ils utilisent les mains pour se comprendre » moi : « Ah oui, la langue des signes ? », et lui : « oui, eh bien, moi, je vais apprendre la langue des signes, mais, j'sais pas où faut aller pour apprendre parce qu'à l'école, ils font pas ça ».
Pour l'instant, il est toujours très volontaire, j'sais pas combien de temps cela va durer.....

Et, des questions, que je pose aux zèbres « perfectionnistes » de ZC :
Ce gamin veut toujours aller jusqu'au bout de sa passion/lubie du moment : Ainsi, apprenant l'Italien, il a aussi vu les chiffres romains (il connaît par cœur), et semble décidé à faire Latin en 6ème (il a encore le temps …), car « c'est l'ancienne langue des … italiens ! » Bref, un genre de « jusqu'au-boutiste ».

Est-ce là, ce qu'on appelle le « perfectionnisme » des zèbres ???
Avez-vous été confrontés à ce genre de « manie » ? . Serait-ce (ce que je redoute), une caractéristique de l'autisme ?
Merci !
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3330
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Sélène-Nyx le Jeu 26 Sep 2019 - 11:58


Bon, pas la peine de me répondre, (de toute façon, je n'ai pas à attendre de réponse de la part des autistes, si j'en crois ce que j'ai lu sur le sujet: les aspies sont dénués d'empathie), et j'ai trouvé les réponses à mes questions.
Ainsi: Sur un site qui résume bien tout ce que j'ai pu lire ….
Une personne atteinte d’Asperger peut être passionnée par un sujet de manière obsessionnelle. Si elle se passionne pour un pays, par exemple, elle voudra apprendre la langue de ce pays, découvrir ce qu’on y mange et passera ses journées à regarder des photos de paysages ou de villes du pays en question. Ces obsessions sont passagères mais peuvent durer un certain temps.

https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=syndrome-asperger-autisme-communication#

Reste à espérer que sa passion pour l'Italie ne soit que passagère ….

Je pense que je ne posterai plus sur ce fil, je trouverai bien les réponses ailleurs …. Y compris "in real life" ….
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3330
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Sélène-Nyx le Mer 9 Oct 2019 - 16:18


J'résiste pas ….
Ma petite-fille (et son frère) va chez une copine, qui a une sœur de 14 ans ...cette dernière est en larme car un petit copain devait la rejoindre au stade, et, il n'est pas venu. Elle a attendu pendant deux heures, il pleuvait, elle pleurait.
Sa mère, à qui elle s'est plainte lui a répondu: "c'est pas grave, pleure pas,il t'a "posé un lapin", t'en verras d'autres …"
Ma p'tite fille, 10 ans et triste de voir la "grande" pleurer, se retourne vers sa copine: "poser un lapin, ça veut dire quoi?",
Sa copine, même âge, hausse les épaules et répond "j'sais pas exactement …. J'vais demander à maman (repartie dans la cuisine)"
Le frère (mon petit-fils, genre "monsieur je sais tout") arrive et demande à sa sœur: "tu n'sais pas c'que s'est, un lapin?" et d'imiter l'animal à quatre pattes, et se relever pour mettre ses mains sur sa tête pour faire de grandes oreilles.
Sa sœur: "Bien sûr que si, je sais ce qu'est un lapin, mais "poser un lapin" à qqu'un, ça veut dire quoi?, et arrête de faire les grandes oreilles avec tes mains, tu ressembles plus à un âne qu'à un lapin …." . Elle continue à réfléchir, et pense que c'est une expression en rapport avec le fait que le copain n'est pas venu comme promis……? Et, pendant c'temps là, son frère réfléchit (,,) aussi et lui répond:
"Poser un lapin à qu'un? C'est simple … T'attrapes un lapin, par ses grandes oreilles, et tu le poses à côté de lui …"
Sa sœur, désespérée, lui dit qu'il ne comprends rien aux expressions, et court rejoindre sa copine dans la cuisine pour demander à la maman de la copine.

Son frère visualise un lapin qu'on pose qque part, mais n'pige que dalle aux expressions ….
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3330
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par siamois93 le Mer 9 Oct 2019 - 23:12

Ce serait marrant quand même si au boulot quand on ne vient pas à une réunion, on envoyait un lapin à la place Smile Il y a peut-être une idée d'entreprise là : Livraison express de lapins vivants ...
siamois93
siamois93

Messages : 9245
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Opossum le Mer 9 Oct 2019 - 23:21

En néerlandais, l'expression correspondante est "envoyer son chat".
Les francophones ont au moins la délicatesse de s'être déplacés.
Opossum
Opossum

Messages : 1299
Date d'inscription : 04/08/2019
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Sélène-Nyx le Ven 18 Sep 2020 - 12:21


Et voilà, la rentrée des classes , tant attendue, et « petit-fils » n'a pas manqué de se faire remarquer : aujourd'hui, il est le plus grand et le plus jeune de sa classe (peut-être même le plus grand de l'école).
Il avait hâte de voir sa nouvelle maîtresse et a eu la chance d'avoir celle que sa sœur avait l'année dernière et c'est ce qu'il espérait … Donc, tout va bien … Enfin, presque bien.
A un moment, en cours, la maîtresse dit à ses élèves « surtout, vous mettez bien ça (ce qu'elle venait d'expliquer) dans un coin de votre tête ! ». Devant l'air surpris et incrédule du gamin (et se souvenant que « petit-fils » est très doué en maths et ne comprends que mathématiquement -- ce que sœurette la bavarde lui avait dit), la maîtresse lui répète de « mettre dans un coin de sa tête », en précisant « dans un angle de ta tête, si tu préfères ». Et là, et réponse de celui qui sait tout : « Mais, Madame, on a tous une tête ronde … y'a pas de coins dans nos têtes ! ». Eclat de rire général et Maîtresse décide de le punir pour insolence.

Ce qui pose problème, c'est qu'il passe pour un joyeux trublion qui fait rire ses camarades, mais, sur le moment, il n'a pas compris l'expression « dans un coin de la tête » ….
Et, comme toujours, il a attendu de retrouver sa sœur pour lui en parler, et elle, comme d'habitude : « Mais c'est une expression …. » Et d'expliquer … Et ça a été plus compliqué qu'elle ne pensait car « comment mettre dans la tête ? ».
Bref, ça promet ! Surdoué peut-être, mais ne comprend pas tout ….
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3330
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par RonaldMcDonald le Ven 18 Sep 2020 - 12:51

Carton rouge pour la maîtresse. C'était à elle d'expliquer ce qu'était une expression, pas de punir l'élève ignorant.

Expliciter l'implicite: B9715810
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 1517
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 44
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Sélène-Nyx le Ven 18 Sep 2020 - 13:50


Eh oui, mais étant donné qu'il est "fort", la maîtresse ne pense pas à certaines difficultés, et croit qu'il fait exprès de faire des remarques pour faire rire les autres ...
Il n'y aura sûrement pas d'autre solution que de la prévenir qu'il a une tournure d'esprit un peu différente des autres élèves ... Rolling Eyes
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3330
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par RonaldMcDonald le Ven 18 Sep 2020 - 15:34

ça me rappelle, dans un autre style, un truc que m'avait dit une féministe..... une maîtresse de maternelle qui enseigne le concept de gant. Avec deux exemples : les gants de vaisselle de maman, les gants de moto de papa. Et un petit garçon a eu le malheur de dire que sa maman faisait de la moto et avait donc des gants de moto. Boum punition.

Puni non pas pour surdouance, juste pour avoir une maman cool. Mais le sous-jacent est le même : l'instit' a peur d'être débordé(e), et fera tout pour garder la maîtrise du récit pré-établi. Tout écart avec ce récit, aussi justifié soit-il (et ton exemple comme le mien sont 100% justifiés), est puni aussi brutalement que possible pour protéger l'égo de l'instit' pas très compétent(e).
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 1517
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 44
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par izo le Ven 18 Sep 2020 - 15:36

Huhu j’ai lu gantt avant de lire gant
izo
izo

Messages : 3739
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Sélène-Nyx le Ven 18 Sep 2020 - 16:11

RonaldMcDonald a écrit:ça me rappelle, dans un autre style, un truc que m'avait dit une féministe..... une maîtresse de maternelle qui enseigne le concept de gant. Avec deux exemples : les gants de vaisselle de maman, les gants de moto de papa. Et un petit garçon a eu le malheur de dire que sa maman faisait de la moto et avait donc des gants de moto. Boum punition.

Puni non pas pour surdouance, juste pour avoir une maman cool. Mais le sous-jacent est le même : l'instit' a peur d'être débordé(e), et fera tout pour garder la maîtrise du récit pré-établi. Tout écart avec ce récit, aussi justifié soit-il (et ton exemple comme le mien sont 100% justifiés), est puni aussi brutalement que possible pour protéger l'égo de l'instit' pas très compétent(e).

Il y a peut-être un peu d'égo de la part de la maîtresse, en effet. Cependant, elle est sympa, et la grande sœur (à peine deux ans de plus, s'y faisait très bien.
Je crois sincèrement que mon petit "Sheldon Cooper" sera confronté à qques soucis de cet ordre ... Il ne comprend rien aux implicites ... Wink
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3330
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par Sélène-Nyx le Ven 18 Sep 2020 - 16:13

izo a écrit:Huhu j’ai lu gantt avant de lire gant

Ah ah, t'es un matheux, un informaticien?
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3330
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Expliciter l'implicite: Empty Re: Expliciter l'implicite:

Message par So Sûre le Ven 18 Sep 2020 - 17:27

Habiter Gand ? Avec ces deux parents, c'est punition aussi ? Elle est récente ou plus ancienne cette histoire ?

(On peut longer par chez moi, peut-être être jusqu'à Gand, plus Ostende en Belgique, toute la côte en moto et en couple...) * Very Happy

Ps : Hello
Bien dormi ?


Dernière édition par So Sûre le Ven 18 Sep 2020 - 17:30, édité 1 fois (Raison : *ajout)
So Sûre
So Sûre

Messages : 2798
Date d'inscription : 08/08/2020
Age : 49
Localisation : Dunkirk /Hauts-de-France/France.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum