Saloperie de pervers narcissiques...

+15
Fanny 93
Orka
Crystal Teinté
Qu'ouïë-je
Mad Max
OyyoNice
1232112321
Misszoo
ManonD
ISIS75
oyans
Patate
Robot Hypersensible
Midinette
My_illusion
19 participants

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Je dis peut être une bêtise

Message par Misszoo Mer 11 Avr 2018 - 8:15

Myamato a écrit:Salut tous le monde!

Et ça y est je me sépares de ma femme.Je pensais qu'elle était passive agressive entre autre.Mais après avoir visionné une vidéo sur le sujet par un psy.(je la posterai plus tard)Je suis tombé sur le cul.

https://www.lexpress.fr/styles/psycho/passif-agressif-un-comportement-qui-peut-nous-rendre-fou_1671413.html


J'ai été victimes de deux pervers narcissiques hommes.Deux des sois disant amis qui ont bien profité...Et généralement je reste très vigilant sur les PN hommes j'ai réussis à en démasquer quelques un.

Mais j'avais pas voulu voir (?).Que mon ex était dans ce cas.Certainement car je me disais faut que je tiennes pour les enfants.J'ai tenu un max prise de poids/procrastination/dépression anti dépresseur.Bien entendu elle m'a isolé/enfermé et cassage de mon estime de moi même devant les autres.

Là ça fait une semaine que je suis parti chez ma mère.Je revis mais j'ai une boule au ventre rien qu'à l'idée de la revoir!
Bien entendu elle a essayé de me faire des pressions divers avec les enfants.Mais j'ai coupé tous contacts.Et les proches qui se sont fais manipulé dans un premier temps y comprit une amie voisine.Savent à qui ils ont affaire...


Je vais beaucoup mieux loin d'elle.Je comprends mieux aussi pourquoi je procrastinais.Car je n'arrivais pas à me projeter avec elle.Comme quoi l'entourage c'est très important et en cas de procrastination vu notre hyper sensibilité.S'interroger aussi sur cette piste là!

Si vous avez des livres/méthodes etc pour détecter ces saloperies de pervers narcissiques.Je suis preneur!

Bonne journée


Mais je serais toi je tenterais de contacter de façon anodine les personnes qu'il a éloigné , si vous êtes partis fâché je tenterais une explication franche en prenant un peu de recul et je cultiverais dés que possible de nouvelles relations, j'en reviens pas du procédé... amical /pro/amoureuxfamilial c'est le même process qui est utilisé visiblement
Et te blinder par rapport aux enfants..faire tout dans les règles de l'art , ne rien négliger niveau procédures .. bon courage.

C'est un peu ce que je compte faire , j ai une collègue qui a compris c'est déjà un point positif , elle a de l'ancienneté et un peu d'influence.
je cultive mas relation avec elle , garde des liens si ce n'est amicaux au moins conviviaux avec les collègues qu'elle tente d'éloigner et cultive d'autres liens pro ou amicaux ; je pense que faire du sport , se ressourcer , en parler à un tiers de confiance ou à un pro si ça va loin est salutaire...
J ai demandé un temps plein , je compte en profiter pour poser mes missions par écrit mine de rien..
Se raccrocher à ce qui est solide famille ,amis..ect
Famille qu'elle n'a pas... nepasculpbaliser

Misszoo

Messages : 25
Date d'inscription : 08/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Invité Mer 11 Avr 2018 - 11:30

Misszoo a écrit:
Mais je serais toi je tenterais de contacter de façon anodine  les personnes qu'il a éloigné , si vous êtes partis fâché je tenterais une explication franche en prenant un peu de recul et je cultiverais dés que possible de nouvelles relations, j'en reviens pas du procédé... amical /pro/amoureuxfamilial c'est le même process qui est utilisé visiblement
Et te blinder par rapport aux enfants..faire tout dans les règles de l'art , ne rien négliger niveau procédures .. bon courage.

C'est un peu ce que je compte faire , j ai une collègue qui a compris c'est déjà un point positif , elle a de l'ancienneté et un peu d'influence.
je cultive mas relation avec elle , garde des liens si ce n'est amicaux au moins conviviaux  avec les collègues qu'elle tente d'éloigner et cultive d'autres liens pro ou amicaux ; je pense que faire du sport , se ressourcer , en parler à un tiers de confiance ou à un pro si ça va loin est salutaire...
J ai demandé un temps plein , je compte en profiter pour poser mes missions par écrit mine de rien..
Se raccrocher à ce qui est solide famille ,amis..ect
Famille qu'elle n'a pas...  nepasculpbaliser

Content que ça serve à d'autre!C'est le but ...Les gens sont généralement lâches.Mon amie aux prises avec une chef pn qui vient de signer sa démission au départ comptait sur ces collègues.

Mais ces gens les PN ont une très très grosse capacité de manipulation.Et nous HP très vite on se retrouve seul face au PN.Et les gens qui étaient ok avec toi pour mener la fronde auront baissé la tête.Au mieux au pire t'auront trahit...

J'ai 39 ans je commence à connaître la chanson je ne connais pas ton âge.Effectivement garde tous par écrit moi à ta place ce que je ferais.Je n'hésiterais pas à me mettre en arrêt maladie pour me ménager.Faut surtout pas se dire "je peux tenir!".Tu dois changer de mental c'est à dire t'es avec une taré.Tu dois te protéger et pas chercher à absolument faire le taf compenser/ramasser sa merde.

Tu devrais faire les formations t'as le fongecif formation longue d'un an.Comme ça dès que tu vas être en formation dans le service cela va se voir et tu seras protéger.Après je suis assez confiant niveau argumentation pour obtenir la formation les hp ont souvent la tchatch Smile !

Protèges toi et éloignes toi si possible toute façon sur du long terme y a que ça à faire.

"tu ne peux saisir l'absence tu ne peux briser ce qui cède !"

Les PN ont une telle capacité de manipulation qu'ils finissent viré avec un gros chèque.Et leur réputation n'est pas entaché .Et personne n'a envie de parler d'eux après leur départ dire ce qu'ils sont réellement.Ils ont réussi à semer une sorte de crainte même quand pas présent.Cela me rappel une blague sur la mort de Staline que les russes disaient "qui c'est qui va aller lui dire?".

Mon ancien associé a monté une creperie après que l'on se soit séparé.Un gars que je connaissais bosser pour lui.Il lui avait monté la tête contre moi.Dès que je le croisais son employé me regardait sèchement.Après j'ai avertit l'un de ces potes qu'il allait se faire manger.Et son pote a commencé à le raisonner.Cela a mit 4 ou 5 mois avant que l'employé du pn se réveil!Il a été vérifié tous ce que le pn racontait.Et il a vu que c'était des mensonges.
Il a bossé pour 600€ et plus de 40 heures/semaines au black pendant 4 ou 5 mois!Après l'employé est venu me voir et a dit être rincé et il a tous déballé.Il avait enfin compris s'être fait manipulé mais d'autres ont pris la place de ce brave homme.

Donc franchement sauve ta peau et compte pas sur les collègues.

Et j'oubliais fais du sport achète un elliptique sur leboncoin et fais 3 séances par semaines et étires toi bien surtout les ischios pour pas avoir mal au dos (chaîne musculaire)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Invité Mer 11 Avr 2018 - 11:53

ISIS75 a écrit:bjr mya, j'ai bcp de mal à te lire, des fois... tu peux faire des recherches les sur pn, y'a pléthore d'écrits que ce soit sur le net ou dans les livres...

C'est clair et je le comprends que je dois pas toujours être facile à lire.Car moi même je ne lis pas des sujets ou des membres se posent des questions avec "les matériaux"/"formatage" acquis dans leur scolarité.

Je suis assez content de pas avoir fait d'études en philo.Quand je vois qui ont fais le programme et dans quels buts quelques éléments de réponses dans ce bouquin.C'est assez "rigolo" de voir comment on "oriente" les esprits...

ps:vu que j'avais des membres de la franc maçon et qu'on s'est proposé de m'y introduire.Je me suis intéressé à cette religion sans église.Je ne suis pas franc mac.

http://www.marie-julie-jahenny.fr/infiltrations-ennemies-dans-l-eglise.pdf


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Misszoo Mer 11 Avr 2018 - 13:05

Myamato a écrit:
Misszoo a écrit:
Mais je serais toi je tenterais de contacter de façon anodine  les personnes qu'il a éloigné , si vous êtes partis fâché je tenterais une explication franche en prenant un peu de recul et je cultiverais dés que possible de nouvelles relations, j'en reviens pas du procédé... amical /pro/amoureuxfamilial c'est le même process qui est utilisé visiblement
Et te blinder par rapport aux enfants..faire tout dans les règles de l'art , ne rien négliger niveau procédures .. bon courage.

C'est un peu ce que je compte faire , j ai une collègue qui a compris c'est déjà un point positif , elle a de l'ancienneté et un peu d'influence.
je cultive mas relation avec elle , garde des liens si ce n'est amicaux au moins conviviaux  avec les collègues qu'elle tente d'éloigner et cultive d'autres liens pro ou amicaux ; je pense que faire du sport , se ressourcer , en parler à un tiers de confiance ou à un pro si ça va loin est salutaire...
J ai demandé un temps plein , je compte en profiter pour poser mes missions par écrit mine de rien..
Se raccrocher à ce qui est solide famille ,amis..ect
Famille qu'elle n'a pas...  nepasculpbaliser

Content que ça serve à d'autre!C'est le but ...Les gens sont généralement lâches.Mon amie aux prises avec une chef pn qui vient de signer sa démission au départ comptait sur ces collègues.

Mais ces gens les PN ont une très très grosse capacité de manipulation.Et nous HP très vite on se retrouve seul face au PN.Et les gens qui étaient ok avec toi pour mener la fronde auront baissé la tête.Au mieux au pire t'auront trahit...

J'ai 39 ans je commence à connaître la chanson je ne connais pas ton âge.Effectivement garde tous par écrit moi à ta place ce que je ferais.Je n'hésiterais pas à me mettre en arrêt maladie pour me ménager.Faut surtout pas se dire "je peux tenir!".Tu dois changer de mental c'est à dire t'es avec une taré.Tu dois te protéger et pas chercher à absolument faire le taf compenser/ramasser sa merde.

Tu devrais faire les formations t'as le fongecif formation longue d'un an.Comme ça dès que tu vas être en formation dans le service cela va se voir et tu seras protéger.Après je suis assez confiant niveau argumentation pour obtenir la formation les hp ont souvent la tchatch Smile !

Protèges toi et éloignes toi si possible toute façon sur du long terme y a que ça à faire.

"tu ne peux saisir l'absence tu ne peux briser ce qui cède !"

Les PN ont une telle capacité de manipulation qu'ils finissent viré avec un gros chèque.Et leur réputation n'est pas entaché .Et personne n'a envie de parler d'eux après leur départ dire ce qu'ils sont réellement.Ils ont réussi à semer une sorte de crainte même quand pas présent.Cela me rappel une blague sur la mort de Staline que les russes disaient "qui c'est qui va aller lui dire?".

Mon ancien associé a monté une creperie après que l'on se soit séparé.Un gars que je connaissais bosser pour lui.Il lui avait monté la tête contre moi.Dès que je le croisais son employé me regardait sèchement.Après j'ai avertit l'un de ces potes qu'il allait se faire manger.Et son pote a commencé à le raisonner.Cela a mit 4 ou 5 mois avant que l'employé du pn se réveil!Il a été vérifié tous ce que le pn racontait.Et il a vu que c'était des mensonges.
Il a bossé pour 600€ et plus de 40 heures/semaines au black pendant 4 ou 5 mois!Après l'employé est venu me voir et a dit être rincé et il a tous déballé.Il avait enfin compris s'être fait manipulé mais d'autres ont pris la place de ce brave homme.

Donc franchement sauve ta peau et compte pas sur les collègues.

Et j'oubliais fais du sport achète un elliptique sur leboncoin et fais 3 séances par semaines et étires toi bien surtout les ischios pour pas avoir mal au dos (chaîne musculaire)

Je nage au bout de 500 m ça va mieux lol , je suis vielle aussi 40 ans , mais disons que je l'ai connu manipulatrice sans trop être impactée , ça s'est empirée récemment , quand j'ai pris un peu confiance suite à mes bilans /consultations ,mais avec le recul elle m'a embarquée dans pas mal de galères et elle a su en tirer profil : relations et augmentation alors que moi j"ai subis surtout les inconvéniens ... je besoin de bosser un temps plein j'attends cette réponse pour redéfinir mes missions , sinon j'envisage une période de professionnalisation et changer de service(je suis en train d'oeuvrer en douce pour). Effectivement les gens rentrent la tête face à ce genre de personnalité grande goule dehors mais creuse à l'intérieure , seule une collègue a compris , et elle me dit qu'elle a besoin de valoriser au boulot et au niveau perso c'est vrai aussi qu'elle ne semble pas si équilibrée , elle n'a pas d'enfant , des soucis familiaux , des antécédents.. ce qui me fait culpabiliser ... parfois

Misszoo

Messages : 25
Date d'inscription : 08/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Invité Mer 11 Avr 2018 - 13:26

Je nage au bout de 500 m ça va mieux lol , je suis vielle aussi 40 ans , mais disons que je l'ai connu manipulatrice sans trop être impactée , ça s'est empirée récemment , quand j'ai pris un peu confiance suite à mes bilans /consultations ,mais avec le recul elle m'a embarquée dans pas mal de galères et elle a su en tirer profil : relations et augmentation alors que moi j"ai subis surtout les inconvéniens ... je besoin de bosser un temps plein j'attends cette réponse pour redéfinir mes missions , sinon j'envisage une période de professionnalisation et changer de service(je suis en train d'oeuvrer en douce pour). Effectivement les gens rentrent la tête face à ce genre de personnalité grande goule dehors mais creuse à l'intérieure , seule une collègue a compris , et elle me dit qu'elle a besoin de valoriser au boulot et au niveau perso c'est vrai aussi qu'elle ne semble pas si équilibrée , elle n'a pas d'enfant , des soucis familiaux , des antécédents.. ce qui me fait culpabiliser ... parfois


c'est rassurant j'ai pas peur pour toi ! Smile

Non on est pas vieux à 40 ans ! ah ah

Par contre les gens comme ta collègue qui se mettent dans une position de confident victime.Je m'en méfie désormais comme de la peste et bien plus encore.

les pn qui m'ont eu on justement mis ce masque dans un premier temps.Je ne dis pas que ta collègue est pn.Mais elle a dû percevoir que t'étais bienveillante aidante?

Sinon vu ces problèmes elle sera donc incapable de faire quoique se soit devant cette taré.

Vaut mieux rester ta stratégie pour sortir de là.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Misszoo Mer 11 Avr 2018 - 13:41

Myamato a écrit:Je nage au bout de 500 m ça va mieux lol , je suis vielle aussi 40 ans , mais disons que je l'ai connu manipulatrice sans trop être impactée , ça s'est empirée récemment , quand j'ai pris un peu confiance suite à mes bilans /consultations ,mais avec le recul elle m'a embarquée dans pas mal de galères et elle a su en tirer profil : relations et augmentation alors que moi j"ai subis surtout les inconvéniens ... je besoin de bosser un temps plein j'attends cette réponse pour redéfinir mes missions , sinon j'envisage une période de professionnalisation et changer de service(je suis en train d'oeuvrer en douce pour). Effectivement les gens rentrent la tête face à ce genre de personnalité grande goule dehors mais creuse à l'intérieure , seule une collègue a compris , et elle me dit qu'elle a besoin de valoriser au boulot et au niveau perso c'est vrai aussi qu'elle ne semble pas si équilibrée , elle n'a pas d'enfant , des soucis familiaux , des antécédents.. ce qui me fait culpabiliser ... parfois


c'est rassurant j'ai pas peur pour toi !  Smile

Non on est pas vieux à 40 ans ! ah ah

Par contre les gens comme ta collègue qui se mettent dans une position de confident victime.Je m'en méfie désormais comme de la peste et bien plus encore.

les pn qui m'ont eu on justement mis ce masque dans un premier temps.Je ne dis pas que ta collègue est pn.Mais elle a dû percevoir que t'étais bienveillante aidante?

Sinon vu ces problèmes elle sera donc incapable de faire quoique se soit devant cette taré.

Vaut mieux rester ta stratégie pour sortir de là.


Les deux en fait , ma chef s'est mise un peu sur ce tableau , me confiant certaines choses au départ , mais ma collègue à la différence de ma chef ne m'a jamais trop confiée rien de personnel n'est pas en mode victimisation , ni même confidence , elle m'a simplement fait part de ses doutes niveau pro mais elle m'a donné exactement ton conseil : n'ai confiance en personne , moi je n ai pas d'amis ici (et effectivement si elle a de bonnes relations avec moi et quelques autres elles ne cultivent aucun lien au boulot , elle est sociable mais très réservée : je connais un peu sa vie on papote de choses anodines mais pas du tout son ressentis ..


Misszoo

Messages : 25
Date d'inscription : 08/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Invité Mer 11 Avr 2018 - 19:08

@ MissZoo: le mieux est d'être procédurière (utiliser l'écrit au maximum) et de chercher un autre boulot en toute discrétion. Beaucoup de ces gens là laissent tomber quand ils se rendent compte qu'on leur tient tête mais sans haine ni agressivité (il faut qu'ils se sentent respectés malgré ce qu'ils peuvent inspirer). En quelque sorte, ne pas rentrer dans leur jeu. Poser des questions et reformuler. Quand on dit "non", ne pas se justifier et utiliser le disque rayé "je suis désolée, je ne peux pas rester une heure de plus ce soir" puis "je comprends bien ton embarras, mais malheureusement, je ne peux pas rester une heure de plus ce soir" puis encore "c'est vraiment dommage, mais je ne peux pas rester une heure de plus ce soir". Ne rien lâcher et partir à l'heure prévu. Inutile de dire s'il s'agit d'un rendez-vous chez un spécialiste overbooké ou juste un truc sympa prévu avec une copine. D'un autre côté, être clair sur les choses auxquelles on tient (garder une trace écrite de la demande de RTT et son approbation). NE pas baisser la tête.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Invité Jeu 12 Avr 2018 - 10:20

salut donc je constates que mon ex femme me rendait bien malade.J'arrive à baisser mes doses d'antidépresseur sans les vertiges auparavant c'était impossible...Là en 2 semaines j'espace la prise tous les 3 jours auparavant j'arrivais péniblement à le prendre un jour sur 2.Et je faisais des rechutes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par 1232112321 Jeu 17 Mai 2018 - 11:27

Myamato a écrit:
Si vous avez des livres/méthodes etc pour détecter ces saloperies de pervers narcissiques.Je suis preneur!



Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 1200px11

1232112321

Messages : 1
Date d'inscription : 01/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Invité Dim 20 Mai 2018 - 1:08

J'ai fui 5 années d'union avec un PN à tendance sadique (avec lequel j'ai eu une fille dont on partage encore pour l'instant la garde en alternance majoritaire chez moi).

En fait, c'est facile de repérer un PN.
Ils écoutent, dans les premiers temps de la relation (si c'est un amoureux, il te laissera raconter ta vie, si c'est un boss tu auras l'impression de mener l'entretien d'embauche), puis viennent greffer leur vécu sur le tien : ah putain, moi aussi j'ai été battu par mon père ! Ou ah, oui, moi aussi j'ai du mal à boucler les chiffres en fin de mois... Ils disent te comprendre, vouloir les mêmes résultats, avoir les mêmes objectifs que toi.
Les PN ont tendance à se servir de miroirs : quand il vole un oeuf, il t'accuse de l'avoir mangé... C'est une victime, tout le temps... il a toujours une bonne excuse.
Il change de personnalité en fonction de son public. Pudique avec le monde, agressif avec ses parents, souriant avec l'école, ...
Les PN n'ont AUCUNE empathie, pour personne.
Le PN brûle les étapes : ça évite à l'autre de réfléchir, il est le genre à t'épouser après 2 mois de relation, à te proposer de devenir partenaire pro au bout de vingt minutes d'entretien d'embauche.
Les PN ne font que pour recevoir, ils ont toujours une raison,...
Les PN n'assument JAMAIS leurs responsabilités, n'assument jamais leurs faiblesses, ils sont incapables de réelle introspection : ils ne sont jamais en tort.
Un PN ne supporte pas la frustration. Besoin immédiat, satisfaction immédiate. Si pas : crises, destruction, violence,...
Les PN sont généralement (il existe des exceptions) hyper sexués avec des tendances vers les déviances SM (vers le sadisme) et une grande ouverture d'esprit sur le sujet.
Les PN n'admettent pas la contradiction mais sont une contradiction : pour défendre leur point de vue ils sont capables de brandir blanc en criant noir.
Les PN ne font pas de thérapie ou ne vont qu'à quelques séances : se confronter à leurs doutes n'est pas possible.
Les PN instrumentalisent les gens à leur profit : enfants, époux, conjoints, collègues : un PN parviendra toujours a te faire faire ce qu'il veut pour obtenir ce qu'il veut.
UN PN ne supporte pas (et perd souvent ses moyens) devant du factuel, tangible, contre lequel il ne peut rien. En justice, comme ils manipulent, il faut les mettre devant des preuves écrites de contradictions, de mensonges, leur mettre littéralement leur nez dans leur caca.

Bref, c'est pas compliqué à repérer : trouve un hyper-empathe, en général y a un pervers narcissique juste à côté... en train de le vampiriser...

Quand j'ai divorcé, je sortais de deux tentatives de meurtre coup sur coup, il a nié, il nie encore la moindre violence, alors qu'on a des témoins, des témoins de violences préalables, il a même dit que c'était moi qui le maltraitais ! (il mesure 25 cm et pèse 30 kgs de plus que moi hein)
Trois ans plus tard, il instrumentalise toujours notre fille pour me faire du mal (négligences, refus de suivre les jugements posés, erreurs de gardes, refus de communication complet, refus de scolarisation, aliénation...)... et ment à son avocat, aux juges, à la police, aux médiateurs, aux psychologues...
Heureusement, c'est un PN, donc il ment, il manipule, fabrique des preuves, et moi j'ai un dossier long comme le bras pour notre passage devant le juge la prochaine fois...

C'est sur le terme en fait que le PN est prenable, faut jamais lâcher,... comme disait Hortense plus haut, faut scander, répéter, rester dans une ligne, et SURTOUT retirer tout le pathos et toute l'émotivité des échanges : si un PN ne parvient pas à t'atteindre, il perd ses moyens, parce qu'il ne peut jouir que s'il peut te faire du mal. Si ça marche pas, sa vacuité le flingue et il sort de ses gonds.
Le mien, je l'ai eu au tribunal où il essayait de se faire passer pour une victime et moi pour un monstre, en déposant pour chacun de ses mensonges, une preuve dudit mensonge. A un moment, il a plus su quoi dire, il m'a attaqué sur ma sexualité depuis notre séparation, à une audience pour la scolarisation de notre fille.
Je vous dis pas l'effet sur le JAF...

Et quand j'ai commencé à lui répondre non plus dans l'agressivité (dans nos échanges privés à propos de notre fille) mais dans l'hyper politesse et la gentillesse (je l'invitais aux anniversaires et remettais le bonjour à sa compagne...) il a purement et simplement bloqué mon numéro, mon adresse mail... on a un enfant en commun, je le rappelle...

Bon des comme ça il m'en a fait plein... et c'est ça l'avantage, ils peuvent pas s'empêcher en fait.
Faut juste que ça ne te touche pas...
Faut éviter de leur donner satisfaction, et c'est facile à dire (surtout pour des HP qui sont dans le besoin accru de justice et le refus du mensonge) plus qu'à faire vu qu'ils nous manipulent.

Moi, c'est une discussion avec mon avocate... un jour elle m'a dit : c'est marrant melle G, vous êtes intelligente, et pourtant, vous ne vous rendez pas compte que c'est vous qui nourrissez la machine en rentrant dans son jeu. Il vous tend une perche, vous la prenez, et c'est vous qui passez pour une hystérique... une fois que j'ai vraiment été en mesure de comprendre ça et de l'assimiler, bhé ça m'a plus touché. Je fais des constatations, je communique uniquement pour du factuel, sans émotion... et il fait conneries sur conneries pour trouver une faille...

Bref.
Putains de Pervers Narcissiques Manipulateurs, faut fuir, loin, vite, et surtout pas s'y lier...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Invité Dim 20 Mai 2018 - 8:20

Oui, c'est très compliqué d'accepter cette notion de mensonge. Pour moi, à chaque fois, mon cerveau bloque. Heureusement, les enfants grandissent et on avance vers la quille. Evidemment, tant qu'ils ne sont pas autonomes financièrement, il y a des questions à régler.
La trouille qu'il ne veuille pas signer pour l'orientation de zébrillon, par exemple, quand on a fini par comprendre que ça ne le dérange pas de faire suer ses propres enfants, et qu'au contraire, il en éprouve du plaisir car il a du pouvoir.

En fait, je crois que chez le PN, la question de l'amour ne se pose pas (ils ne sont pas équipés pour ça). Chez eux, il n'existe que la notion de pouvoir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Midinette Dim 20 Mai 2018 - 22:00

Estelle2L a écrit:
En fait, c'est facile de repérer un PN.
Ils écoutent, dans les premiers temps de la relation (si c'est un amoureux, il te laissera raconter ta vie, si c'est un boss tu auras l'impression de mener l'entretien d'embauche), puis viennent greffer leur vécu sur le tien : ah putain, moi aussi j'ai été battu par mon père ! Ou ah, oui, moi aussi j'ai du mal à boucler les chiffres en fin de mois... Ils disent te comprendre, vouloir les mêmes résultats, avoir les mêmes objectifs que toi.
Les PN ont tendance à se servir de miroirs : quand il vole un oeuf, il t'accuse de l'avoir mangé... C'est une victime, tout le temps... il a toujours une bonne excuse.
(...)

Il change de personnalité en fonction de son public. Pudique avec le monde, agressif avec ses parents, souriant avec l'école, ...
Les PN n'ont AUCUNE empathie, pour personne.

Les PN n'assument JAMAIS leurs responsabilités, n'assument jamais leurs faiblesses, ils sont incapables de réelle introspection : ils ne sont jamais en tort.
Un PN ne supporte pas la frustration. Besoin immédiat, satisfaction immédiate. Si pas : crises, destruction, violence,...
Les PN sont généralement (il existe des exceptions) hyper sexués avec des tendances vers les déviances SM (vers le sadisme) et une grande ouverture d'esprit sur le sujet.

(...)

Et quand j'ai commencé à lui répondre non plus dans l'agressivité (dans nos échanges privés à propos de notre fille) mais dans l'hyper politesse et la gentillesse (je l'invitais aux anniversaires et remettais le bonjour à sa compagne...) il a purement et simplement bloqué mon numéro, mon adresse mail... on a un enfant en commun, je le rappelle...

Bon des comme ça il m'en a fait plein... et c'est ça l'avantage, ils peuvent pas s'empêcher en fait.
Faut juste que ça ne te touche pas...
Faut éviter de leur donner satisfaction, et c'est facile à dire (surtout pour des HP qui sont dans le besoin accru de justice et le refus du mensonge) plus qu'à faire vu qu'ils nous manipulent.
.

Waouh !!!!
quel bon décodage, merci ! voilà qui me sera utile...
car j'ai eu un boss comme ça et effectivement l'entretien d'embauche s'était fait à l'envers...
des mecs aussi...

hypersexués :
Oui, ceux que j'ai connus sont comme ça, mais je connais aussi un homme qui est totalement asexuée, qui n'a aucun désir pour sa femme. Les femmes manipulatrices "sanctionnent par l'abstinence" d'apres Nazare Aga.

Réussir à ne pas être touché... c'est la clé ! donc je me suis tournée vers le sport, pour évacuer la colère et mes propres frustrations (car en effet quelles injustices), le yoga, la méditation...
mais c'est pas encore ça !!!

Vraiment, merci Estelle pour ces clés ! J'ai parfois l'impression que je me fais avoir à tous les coups mais là je crois que j'ai une boite à outils pour les détecter (après, je tombe un peu dans l'excès inverse d'en voir partout)

Myamato que deviens-tu ? t'as disparu du forum ?
Midinette
Midinette

Messages : 55
Date d'inscription : 11/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par OyyoNice Mar 3 Juil 2018 - 13:21

Bonjour,

Je profite de ce sujet pour vous témoigner de mon expérience avec une PN, car les femmes PN existent aussi, elles sont tout aussi redoutables que leurs homologues masculins.

Il y a à peu près 11 ans, j'étais célibataire, à la recherche de l'amour, et avec de grands principes moraux (fidélité, respect, etc.). Je manquais énormément de confiance en moi. J'avais connu quelques aventures amoureuses mais rien de très sérieux. Et puis un jour, par hasard, via un site internet que nous avions conçu avec des copains à l'époque où nous étions étudiants, j'ai fait la connaissance d'une jeune femme qui venait de rompre avec son copain de l'époque. J'étais dans le sud de la France, elle dans le nord, mais qu'importe, elle se confiait à moi sur sa relation, et je me confiais à elle. Le courant est tout de suite passé. Si bien que je lui ai rapidement proposé de venir me voir, en lui payant des billets d'avion. Coup de foudre immédiat, je pensais avoir trouvé mon âme sœur. Le fameux « trop beau pour être vrai ». Je n'en revenais pas, nous avions les mêmes points communs, les mêmes centres d'intérêt, du moins c'est ce qu'elle me montrait. En réalité elle me questionnait beaucoup et se calquait par rapport à moi, mais j'étais aveuglé.
Elle n'en pouvait plus de son « ex ». Elle se positionnait en victime, j'étais alors son sauveur. Elle a très vite déménagé pour emménager chez moi. Elle n'avait ni travail, ni permis de conduire. Mais j'étais amoureux. Alors j'ai tout assumé. Très vite elle a voulu se marier. Avant même de nous marier, nous avons mis un enfant en route. J'en avais très envie, elle m'en avais persuadé, et j'étais très honoré qu'une femme comme elle accepte d'être la mère de mes enfants. Une fois enceinte notre relation commença à se dégrader. Madame avait toujours quelque chose qui n'allait pas, il fallait toujours être aux petits soins pour elle, et quoi que je fasse ce n'était jamais assez. Elle n'était plus attentionnée envers moi. Mais je me disais que c'était hormonal, que ça passerait avec le temps...

C'est ainsi que quelques mois plus tard une jolie petite fille pointa le bout de son nez. Notre relation continuait de se dégrader malgré la joie d'être parents. Cependant, Madame savait bien gérer le chaud et le froid, si bien que lorsqu'elle sentait que ça allait un peu trop loin, elle savait me « récupérer » et me rassurer. J'étais très patient et persuadé que nos difficultés étaient dues à l'arrivée de notre fille, et qu'il fallait un peu de temps, mais que nous saurions remonter la pente.

Un an après la naissance de notre fille, nous nous sommes mariés. Un mariage modeste, nous n'avions pas de gros moyens financiers, mais avec nos proches.

Deux ans après la naissance de notre fille, Madame a profité d'un voyage où elle était aller voir sa famille pour faire une excursion à Paris, voir « un ami ». A son retour, elle était méconnaissable. Voyant clairement que quelque chose n'allait pas, j'ai insisté pour qu'elle me parle. Elle a fini par m'avouer avoir rencontré quelqu'un, mais que c'était un « accident », que rien ne s'était passé. Elle m'a alors dit qu'elle était malheureuse : elle se sentait délaissée, je n'étais pas assez attentionné envers elle. Elle me portait pour responsable de ses agissements. Nous avons alors beaucoup parlé, fait un voyage pour nous ressourcer. Je pensais que cette histoire était terminée, c'est ce qu'elle m'avait alors juré.
Pendant des semaines, elle a entretenu en secret une relation à distance avec cet homme, en menant une double vie et en me faisant croire que tout allait bien entre nous. Je ne détaillerai pas comment je l'ai découvert pour des raisons de confidentialité. Je ne savais pas bien comment réagir. C'était la mère de ma fille, ma femme, bref je n'envisageais pas la rupture, donc j'ai essayé pendant plusieurs semaines de l'amener à me dire la vérité, mais elle me mentait froidement, les yeux dans les yeux. Un jour elle a parlé de partir emménager avec son amant de l'époque. J'ai appris qu'elle avait couché avec lors de son voyage à Paris. Il devait aussi lui rendre visite. C'en était trop, je lui ai alors annoncé que je savais tout, que j'étais prêt à divorcer que nous réglerions ça devant les tribunaux.
Elle n'était visiblement pas prête à ce genre de réponse. Déboussolée, elle a pleuré toutes les larmes de son corps, m'a supplié de la reprendre, a rompu avec son amant devant moi. J'ai fini par accepter, nous avons fait une thérapie de couple pendant des mois.

Un an après je suis tombé en dépression. Le contre-coup. J'ai été suivi et traité. Mais personne, ni la thérapeute de couple, ni la psychiatre qui m'a suivi ensuite, ne m'a parlé de PN à l'époque. Personne, y compris moi, ne l'a vu. Cette dépression a duré 18 mois.

Nous avons mis du temps à remonter la pente. Moi surtout. Pour regagner la confiance. Donc il y a toute une période où elle était de nouveau dans une phase très séductrice, très empathique. Sept ans après notre premier enfant, nous avons décidé d'en faire un second. J'étais convaincu que tous ces problèmes étaient derrière nous, malgré beaucoup de toxicité dans notre couple que je ne voulais pas voir : réflexions blessantes et rabaissantes, isolement autour de mes amis, tentative d'isolement de ma famille, incapacité de sa part à se remettre en question, très colérique elle n'acceptait aucune frustration, etc.

Une fois notre petit garçon né, ça allait au début. Mais très vite, elle s'est mise à s'isoler sur les réseaux sociaux. Si bien que deux ans après, ça a pris une telle emprise, qu'elle m'a annoncé du jour au lendemain vouloir divorcer. Évidemment, elle a commencé par se justifier en rejetant toute la faute sur moi, prétextant que c'était à cause de mon manque d'attention envers elle. J'ai vite réalisé qu'il y avait des similitudes avec la crise qu'elle m'avait faite après la naissance de notre fille. Et effectivement, je n'ai pas eu de difficultés à me rendre compte qu'elle avait quelqu'un dans sa vie. Mais pire que ça, elle avait tout un tableau de chasse, des « victimes potentielles » en réserve. Des « plans B ». D'ailleurs l'homme pour qui elle m'a quitté a mis fin à leur relation, elle s'est mise avec un de ses « plan B » en moins de 2 semaines.

Nous sommes actuellement sur la fin de notre divorce, qui est difficile à gérer.

Cette relation, malgré quelques bons côtés, aura été extrêmement toxique. Seulement j'étais incapable de m'en apercevoir. Durant toutes ces année, j'ai été sous une emprise très forte dont je ne me rendais pas compte, et que personne ne pouvait voir. C'est seulement lorsque j'ai réalisé que nous allions divorcer que je me suis « réveillé » et que j'ai réalisé à quel point les choses ne tournaient pas rond.
Un collègue que je connaissais peu mais qui avait divorcé quelques années auparavant m'a alors légèrement questionné, puis a dressé un portait robot de ma femme impressionnant, sans la connaître. J'étais sidéré. Il m'a dit « tu devrais te renseigner sur les PN ». Son ex en était une...
J'ai alors fait comme beaucoup, regardé sur internet, et le questionnaire pour savoir si je vivais avec un PN est sans appel, affligeant. Je me suis ensuite beaucoup documenté, livres, vidéos youtube, reportages, j'ai compris énormément de choses sur son comportement et sur le mien, sur pourquoi je me suis fait avoir, sur pourquoi je ne pouvais pas réagir, sur pourquoi les zèbres attirent les PN et sont des proies facile.

Aujourd'hui j'en ressors plus fort mais n'en suis pas encore guéri. Je vais arrêter là ce gros pavé pour le moment, mais je continuerai d'échanger avec plaisir !
OyyoNice
OyyoNice

Messages : 23
Date d'inscription : 02/07/2018
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Mad Max Dim 8 Juil 2018 - 16:46

J'ai l'impression d'en être une, ça me fait peur. Comment procéder si jamais j'en suis une ? Me retirer sur une île déserte afin de ne faire souffrir personne ?

Mad Max
Mad Max

Messages : 39
Date d'inscription : 29/06/2018
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par OyyoNice Dim 8 Juil 2018 - 20:45

Mad Max je ne sais pas de quoi tu souffres, et quoi qu'il en soit effectivement il est souhaitable de consulter. Mais sans vouloir porter de jugement ou de diagnostique, peu de vrais pervers narcissiques se font diagnostiquer et soigner. Car un des traits de cette "pathologie" (si on peut appeler ça comme ça), c'est qu'un PN ne se remet généralement jamais en question, et ni de toute évidence être un PN et avoir un quelconque problème. Pour un PN, les problèmes viennent forcément des autres, jamais de lui.

Attention, je parle au masculin pour simplifier, mais bien évidemment cela s'applique autant pour les PN féminines. La preuve encore une fois j'ai vécu avec, et j'ai encore eu droit à une belle crise de PN ce soir même. Eh oui divorcer d'une PN ce n'est pas si facile, même après.

Un PN fera tout pour démontrer que les problèmes viennent des autres, et le pense réellement, car pour lui il est inconcevable que ce soit lui qui puisse ne pas aller bien.

C'est pourquoi ton message est étonnant, cela dit il y a des exceptions, et encore une fois n'hésite pas à consulter en parlant sincèrement de ce que tu ressens Smile
OyyoNice
OyyoNice

Messages : 23
Date d'inscription : 02/07/2018
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Mad Max Lun 9 Juil 2018 - 1:28

En fait j'ai été victime d'un PN et c'était mon géniteur.
Je ne l'ai jamais vraiment accepté en soi (toute petite, je trouvais malsain le fait qu'il me prenne dans ses bras ou qu'il me fasse un bisou). Très vite j'ai dû choisir le camp de la mère et définitivement (ou presque) fuir celui du géniteur. J'ai toujours compris qu'il n'a jamais été très présent, en plus d'être assez violent (quand je ne voulais pas faire mes devoirs il faisait des scènes, il menaçait d'aller voir le professeur, d'écrire un mot dans mon agenda, mot que je devais montrer au professeur). Il me promettait des choses qu'il ne faisait finalement pas, il menaçait d'appeler la police lorsque moi ou mon frère refusions de lui obéir.
En fait j'ai jamais vécu l'amour qu'a un père envers sa fille, c'est un manque affectif que j'ai toujours ressenti, ce qui m'a fait avoir des sentiments pour des professeurs.
À chaque fois que j'ai essayé de lui faire comprendre mon mal être avec lui, il ne se remettait jamais en question et ça me décevait, ça me frustrait.

Il a trompé ma mère, il ne la respectait pas, il s'engueulait tout le temps avec elle.

Je ne sais pas si c'est ma force de caractère ou quoi mais je n'ai jamais accepté qu'il me manque de respect. J'ai posé des limites, il les a franchies et jamais plus je ne l'ai accepté en tant que "père".
Je l'ai fortement rejeté. Il est mort d'un cancer du foie, oserai-je dire que c'était un happy end ?
La seule fois où j'ai pleuré devant le lit d'hôpital ça a été lorsque je lui ai dit tout ce que je n'avais pas pu lui dire, tout ce qu'il avait toujours rejeté en bloc "en bonne santé".
Là j'ai bien dit "tu n'as jamais été un père pour moi" et je ne le regrette pas.
J'suis pas allée à son enterrement et j'ai jamais pleuré parce qu'il manque.

Voilà pour l'histoire. N'ayant jamais reçu l'amour d'un père normal, comment est-ce que je saurais aimer un homme ? Ma mère a su m'aimer (elle le fait toujours d'ailleurs) mais j'ai peur que ça ne soit pas assez.
Si je ne sais que faire souffrir celui que j'aime, à quoi bon ? Si ma relation est comme celle de ma mère et de mon géniteur, à quoi bon ?
J'ai sûrement quelques traces de PN en moi puisque mon géniteur en faisait partie et qu'il m'a "dressée" sans amour.

Il faut que je consulte, oui, tu as raison.

(J'ai fait le test des 30 points : je ne me retrouve pas beaucoup dans les descriptions. J'éprouve beaucoup de remords en lisant les choses dans lesquelles je reconnais un peu de mon comportement, c'est gênant).
Mad Max
Mad Max

Messages : 39
Date d'inscription : 29/06/2018
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Midinette Lun 9 Juil 2018 - 12:16

Mad Max
rien que le fait que tu t'interroges sur le fait d'être PN, c'est une remise en question dont - d'après les livres et mon vécu - les PN ne sont pas capables.
Fais toi aider par un professionnel si tu en ressens le besoin, cela te donnera des clés pour ne pas reproduire les schémas dans ta vie de couple. Je ne crois pas que ce soit génétique, mais plutôt un fonctionnement que les enfants de PN ont tendance à reproduire... donc si tu y travailles, tu devrais réussir à ne pas reproduire ce fonctionnement ? (hypothèse) Si t'es gênée de te retrouver dans quelques descriptions des 30 points de Nazare Aga, c'est plutôt signe que t'es pas PN.

OyyoNice,
Merci de partager ton vécu, bravo pour le chemin déjà parcouru, et bon courage pour le divorce... car il est très difficile de lutter contre ce type de personnalité quand on s'est laissé faire des années.
Bon courage aussi pour la suite, car avec des enfants communs, il restera des trucs à gérer avec leur mère. (et là, quand on croit que c'est fini non ça continue encore et encore !!!! j'en peux plus !!!!)

Ce n'est pas facile de sortir de l'emprise, ça prend du temps. Perso c'est plus fort que moi, les PN continuent de m'attirer (ou alors c'est moi qui les attire?). J'en suis à l'étape de prise de conscience de ce schéma qui se reproduit, j'ouvre les yeux de plus en plus tôt sur ces personnalités... maintenant je travaille sur la source... pourquoi est-ce que je fonctionne comme ça? une défaillance dans l'estime de soi (typique des HP) et là y'a du boulot...

On n'est pas tous seuls, sur le forum on a l'air assez nombreux à avoir fait les frais de ce type de personnalité (conjoint, famille, ou contexte professionnel, voir les 3 cumulés comme moi!). Et se trouver des points communs ça aide....



Midinette
Midinette

Messages : 55
Date d'inscription : 11/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Qu'ouïë-je Sam 14 Juil 2018 - 15:51

Ca vient peut-être de quand les enfants récitent des comptines en mangeant, "une bouchée pour tel motif", etc.

En grandissant, ils cherchent des corrélations plus élaborées entre leur plaisir et l'histoire associée.
Qu'ouïë-je
Qu'ouïë-je

Messages : 913
Date d'inscription : 18/07/2016

http://yopyyo.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par OyyoNice Lun 16 Juil 2018 - 0:07

Vous voulez un bon exemple tout frais de perversion narcissique ?

Mercredi 4 juillet nous avons signé avec mon ex PN notre divorce. Je ne vous refais pas l'historique, voir messages précédents, et je m'étalerai pas sur toutes les injures que j'ai pu entendre concernant mon avocate. Toujours est-il que devant nos 2 avocates (consentement mutuel), elle n'a pas bronché. Oui, on a "réussi" à divorcer par consentement mutuel, mais j'ai du être très généreux pour éviter des risques bien pires, et j'ai la chance qu'elle a été mal défendue et surtout qu'elle ne voulait pas trop garder les enfants.

Bref vendredi 6 elle a signé un bail pour son nouvel appartement. Elle a aussitôt... profité du week-end pour aller passer du bon temps avec son nouveau mec, enfin sa nouvelle victime, au lieu de commencer à s'occuper de son logement. Durant ce temps, alors que j'avais les enfants, j'ai fait du rangement chez moi. Et je me suis aperçu que des choses avaient disparues. Evidemment! Elle avait les clés de son appartement, les clés de chez moi... Heureusement, sur les conseils de mon avocate, je lui ai demandé un exemplaire de son bail en contrepartie d'une somme d'argent que je devais lui verser à la signature de celui-ci. J'étais donc couvert juridiquement pour changer les serrures de mon domicile.
Le dimanche soir, elle est passée "faire un coucou aux enfants". Elle s'attendait à revenir dormir chez moi le lundi soir, et emménager chez elle quand elle l'aurait décidé. Je lui ai alors fait comprendre qu'étant donné que des choses avaient disparues, ça ne se passerait pas comme ça. Désormais elle a un chez-elle, hors de question donc qu'elle dorme chez moi ni qu'elle fasse des cartons sans ma présence. Ceci a évidemment déclenché sa colère, elle a nié avoir volé quoi que ce soit, m'accusant d'avoir moi-même monté ce coup contre elle pour la "mettre dehors".
Lundi matin j'ai fini de changer les serrures et déposé une main courante. Mais le bouquet final arrive Smile
La semaine elle est venue tous les soirs récupérer des affaires.
Vendredi soir elle s'est emportée, très menaçante et hystérique, elle voulait que, je cite, "je rampe à ses pieds pour m'excuser de l'avoir accusée de vol" alors que nous n'avions toujours pas retrouvé les objets disparus. J'ai du faire intervenir la police à mon domicile pour lui demander de partir et que les enfants puissent dormir.
Hier, samedi, elle est passée prendre des affaires. Nouvelle crise. Cette fois elle a tenté de faire en sorte que je la frappe. Voyant que ça n'arrivait pas, elle s'est jetée dans l'escalier pour ensuite dire que j'avais tenté de la faire tomber (je n'avais pas bougé de la pièce dans laquelle j'étais). Elle est allée sonner chez un voisin, qui n'a pas voulu s'en mêler, puis chez une autre voisine, qui est venue. Mon ex a dit "voilà je ramène un témoin". Ma voisine que je connais bien avait l'air désolée, mais ça a calmé la situation, et mon ex a pris la fin de ses affaires et est partie.
Ce matin, elle est revenue avec cette même voisine. Elle a voulu jouer la victime devant elle, me faisant passer pour le pire des monstres. Mal lui en a pris, j'ai sorti tous les documents, et prouvé factuellement à la voisine tous les torts de mon ex, le fait que j'étais parfaitement et légalement dans mon droit, et qu'elle était loin d'être une victime. Du coup elle est revenue cette après midi... sans la voisine.

Allez j'arrête le suspens: ce soir, j'ai fouillé le garage: ces fameux objets disparus, qui étaient il y a encore 2 semaines dans une armoire du salon, eh bien en fouillant le garage je les ai retrouvés ce soir bien cachés près de l'endroit où elle rangeait sa voiture.

Donc plusieurs hypothèses:
- Soit elle prévoyait de les emmener en cachette mais n'en a pas eu l'occasion (mais je n'y crois pas plus que ça)
- Soit elle prévoyait de m'accuser d'avoir moi-même fait ce coup tordu en retombant dessus lorsque nous aurions trié le garage (vu les circonstances je penche plus pour cette hypothèse)

Voilà de la perversion narcissique: ça calcule de genre de coup des jours à l'avance pour faire mal et savourer de cette "victoire"
OyyoNice
OyyoNice

Messages : 23
Date d'inscription : 02/07/2018
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Misszoo Lun 16 Juil 2018 - 8:10

Ca fait très peur ton histoire, j'en suis loin et ce n'est pas le même contexte..

Cette ligne entre la malveillance intentionnelle ou pas , qu'on a du mal à définir c'est très parlant, je suis face à quelqu'un d'assez douée en la matière What a Face





OyyoNice a écrit:Vous voulez un bon exemple tout frais de perversion narcissique ?

Mercredi 4 juillet nous avons signé avec mon ex PN notre divorce. Je ne vous refais pas l'historique, voir messages précédents, et je m'étalerai pas sur toutes les injures que j'ai pu entendre concernant mon avocate. Toujours est-il que devant nos 2 avocates (consentement mutuel), elle n'a pas bronché. Oui, on a "réussi" à divorcer par consentement mutuel, mais j'ai du être très généreux pour éviter des risques bien pires, et j'ai la chance qu'elle a été mal défendue et surtout qu'elle ne voulait pas trop garder les enfants.

Bref vendredi 6 elle a signé un bail pour son nouvel appartement. Elle a aussitôt... profité du week-end pour aller passer du bon temps avec son nouveau mec, enfin sa nouvelle victime, au lieu de commencer à s'occuper de son logement. Durant ce temps, alors que j'avais les enfants, j'ai fait du rangement chez moi. Et je me suis aperçu que des choses avaient disparues. Evidemment! Elle avait les clés de son appartement, les clés de chez moi... Heureusement, sur les conseils de mon avocate, je lui ai demandé un exemplaire de son bail en contrepartie d'une somme d'argent que je devais lui verser à la signature de celui-ci. J'étais donc couvert juridiquement pour changer les serrures de mon domicile.
Le dimanche soir, elle est passée "faire un coucou aux enfants". Elle s'attendait à revenir dormir chez moi le lundi soir, et emménager chez elle quand elle l'aurait décidé. Je lui ai alors fait comprendre qu'étant donné que des choses avaient disparues, ça ne se passerait pas comme ça. Désormais elle a un chez-elle, hors de question donc qu'elle dorme chez moi ni qu'elle fasse des cartons sans ma présence. Ceci a évidemment déclenché sa colère, elle a nié avoir volé quoi que ce soit, m'accusant d'avoir moi-même monté ce coup contre elle pour la "mettre dehors".
Lundi matin j'ai fini de changer les serrures et déposé une main courante. Mais le bouquet final arrive Smile
La semaine elle est venue tous les soirs récupérer des affaires.
Vendredi soir elle s'est emportée, très menaçante et hystérique, elle voulait que, je cite, "je rampe à ses pieds pour m'excuser de l'avoir accusée de vol" alors que nous n'avions toujours pas retrouvé les objets disparus. J'ai du faire intervenir la police à mon domicile pour lui demander de partir et que les enfants puissent dormir.
Hier, samedi, elle est passée prendre des affaires. Nouvelle crise. Cette fois elle a tenté de faire en sorte que je la frappe. Voyant que ça n'arrivait pas, elle s'est jetée dans l'escalier pour ensuite dire que j'avais tenté de la faire tomber (je n'avais pas bougé de la pièce dans laquelle j'étais). Elle est allée sonner chez un voisin, qui n'a pas voulu s'en mêler, puis chez une autre voisine, qui est venue. Mon ex a dit "voilà je ramène un témoin". Ma voisine que je connais bien avait l'air désolée, mais ça a calmé la situation, et mon ex a pris la fin de ses affaires et est partie.
Ce matin, elle est revenue avec cette même voisine. Elle a voulu jouer la victime devant elle, me faisant passer pour le pire des monstres. Mal lui en a pris, j'ai sorti tous les documents, et prouvé factuellement à la voisine tous les torts de mon ex, le fait que j'étais parfaitement et légalement dans mon droit, et qu'elle était loin d'être une victime. Du coup elle est revenue cette après midi... sans la voisine.

Allez j'arrête le suspens: ce soir, j'ai fouillé le garage: ces fameux objets disparus, qui étaient il y a encore 2 semaines dans une armoire du salon, eh bien en fouillant le garage je les ai retrouvés ce soir bien cachés près de l'endroit où elle rangeait sa voiture.

Donc plusieurs hypothèses:
- Soit elle prévoyait de les emmener en cachette mais n'en a pas eu l'occasion (mais je n'y crois pas plus que ça)
- Soit elle prévoyait de m'accuser d'avoir moi-même fait ce coup tordu en retombant dessus lorsque nous aurions trié le garage (vu les circonstances je penche plus pour cette hypothèse)

Voilà de la perversion narcissique: ça calcule de genre de coup des jours à l'avance pour faire mal et savourer de cette "victoire"

Misszoo

Messages : 25
Date d'inscription : 08/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Crystal Teinté Lun 16 Juil 2018 - 10:15

Magnifique récit et très poignant.

Vous savez j'ai été en contact avec des personnes de cette acabit, je suis fière de vous (si je puis me permettre) la meilleure chose à faire c'est de rester dans la légalité et jouer la transparence, les personnes qui accusent sans preuves finissent toujours par se retrouver face à leur propre impuissance et leurs stupidité.

Car là les événements tournent et tourneront en votre faveur je pense à vos enfants et je suis contente que ces tentatives de culpabilisation ou de victimisation tournent en sa défaveur.

Savourer sa victoire comme vous le dite, est une chose importante pour vous et surtout pour vous.

Merci pour cette victoire qui est un peu la nôtre aussi et surtout qui ne permet de cesser de rester un ou une enfant terrorisé(e) par le quand dira-ton créée par un cerveau malade incapable d'oublier et d'avancer sans accabler les autres et surtout demander pardon reste un supplice abominable pour eux .

Je souhaite qu'il ne lui arrive pas trop de mal pour la stabilité de vos enfants, mais surtout plus qu'un protecteur vous êtes devenu un attaquant qui protège sa paix.

Plein de lumière OYYO





Crystal Teinté
Crystal Teinté

Messages : 110
Date d'inscription : 06/04/2018
Age : 43
Localisation : Le pays d'Oz

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Midinette Lun 16 Juil 2018 - 20:08

Félicitations Oyyo pour ton divorce, t'as réussi à le faire par consentement mutuel et avec un PN c'est pas gagné !
Félicitations aussi car tu réussis à voir venir les coups bas et à ne pas entrer dans le jeu, reste droit dans tes bottes, pour toi-même et pour vos enfants. Tiens bon ! te laisse pas faire, te laisse pas abattre... t'es sur la bonne voie !!! courage !

Midinette
Midinette

Messages : 55
Date d'inscription : 11/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Invité Lun 16 Juil 2018 - 20:09

ça peu ici, ça doit être ma maladie, une hallucination olfactive, désolé mais ça pue.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Invité Lun 16 Juil 2018 - 20:16

ça va mieux, je suis plus détendu, désolé, continuez. Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Orka Ven 20 Juil 2018 - 4:14

Hortense a écrit:Oui, c'est très compliqué d'accepter cette notion de mensonge. Pour moi, à chaque fois, mon cerveau bloque. Heureusement, les enfants grandissent et on avance vers la quille. Evidemment, tant qu'ils ne sont pas autonomes financièrement, il y a des questions à régler.
La trouille qu'il ne veuille pas signer pour l'orientation de zébrillon, par exemple, quand on a fini par comprendre que ça ne le dérange pas de faire suer ses propres enfants, et qu'au contraire, il en éprouve du plaisir car il a du pouvoir.

En fait, je crois que chez le PN, la question de l'amour ne se pose pas (ils ne sont pas équipés pour ça). Chez eux, il n'existe que la notion de pouvoir.

Ce qui m'inquiète c'est que les enfants sont dans une situation de danger. Perso j'ai d'abord comprit tard et seule que ma mère est pn, puis on m'a dit que je suis hp, j'ai tout de suite comprit pourquoi la mort de mon père me rend inconsolable (on s'aimait si fort), il était hp qui s'ignorait (il à tant souffert)... Ils se sont séparés j'avais cinq ans, il est vrai que mon père était très dur à vivre car très exigent (hp qui s'ignore) mais surtout généreux, génialement ultra sensible et compétent dans pleins de domaines, boulimique de connaissances et de savoirs faire.
Je me souviendrai toujours, quand j'avais une dizaine d'années il m'a dit "ta mère est une petite bourgeoise, qui ne pense qu'a elle et ne t'aiderai jamais" c'est la seule chose négative sur elle qu'il à tenu à me dire, ni plus, ni moins, et je ne l'ai pas cru biensûr (j'ai sans doute pensé qu'il exagérai) (ma mère elle essayait de le faire passer lui pour le mauvais par tout les moyens) Malheureusement papa avait raison, comme souvent. Une gamine aime ses deux parents de façon égale et ne se rend pas compte que sa maman la manipule et la dénigre chaque jour (puisqu'elle me maintenait à la maison), et encore plus, puisque je lui rappelai cet homme qu'elle n'a pas réussi à écrabouiller et de qui elle est toujours jalouse. 7 ans après sa mort elle à trouvé le moyen de sortir un recueil de poésie ou elle à pondu un texte faux hommage ou elle le compare au pasteur de selma lagerlof (et voici celui qu'elle à écrit pour moi qui ait fuit son foyer quand j'avais 15 ans) (j'étais mal avec elle sans comprendre pourquoi ni comment son attitude était nocive):

Ma fille, oiseau
feu follet
ivre de vie
et des grands espaces

Ma fille, oiseau
funambule

Te poseras-tu
un jour
enfin
dans le creux de ma main?

...

Si ça c'est pas un aveux de pn....Je veux bien qu'on m'explique,je ne suis pas mère....
Ou je veux en venir: forte de mon expérience, je remercie mon défunt papa de m'avoir considéré comme une personne intelligente et de m'avoir dit "la" "sa" vérité en m'épargnant les détails. Cela ne m'a pas perturbée ni traumatisée, et des années après j'honore sa clairvoyance et sa sincérité. La seule personne à vouloir mon bien, honnête et respectueux. Le souvenir des ses enseignements m'ont sauvée du suicide.

Ce qui me questionne: Dans le peu qu'elle m'a transmit, prédomine sa hantise du mensonge, je comprend maintenant qu'elle ne m'enseignait rien d'autre que d'être à sa disposition, pure et naive afin de pouvoir mieux asseoir son emprise...J'ai comprit plus tard qu'elle, elle maîtrise l'art du mensonge à la perfection.
De part l'enseignement sensible et généreux de mon père hp et celui calculateur (conscient et inconscient) de ma mère, je suis hp et incapable de mentir, je m'essaye à mentir par omission car j'ai comprit que des fois il vaut mieux pour se protéger des pn et autres vampires...
Bref voici un bout de mon expérience, qu'en pensez vous faut-il signaler aux enfants que leur parent est défaillant ou non? Omettre c'est caché et donc mentir, même si mentir c'est pire car c'est raconter des bobards et déformer la réalité...
scratch
Orka
Orka

Messages : 86
Date d'inscription : 06/04/2018
Localisation : GARD

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par OyyoNice Ven 20 Juil 2018 - 7:25

Tout d'abord merci pour vos messages!

Orka très bon sujet les enfants, je suis moi même très inquiet par rapport aux miens, ayant une fille de 9 ans et un garçon de 2 ans.
Ma fille est suivie par une pedo psy. Je vois moi même une psy une fois par mois.
La pedo psy a déjà dit à ma fille que sa mère "n'allait pas bien dans sa tête".
Ma psy m'a dit que je pouvais très bien dire aux enfants que leur mère n'avait pas un comportement adéquat.

En fait, il ne faut pas détruire l'autre parent aux yeux de l'enfant, mais le mettre en garde malgré tout, car tout n'est pas normal. 2 psychiatres qui disent la même chose en tout cas.
OyyoNice
OyyoNice

Messages : 23
Date d'inscription : 02/07/2018
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Midinette Ven 20 Juil 2018 - 7:50

Hello Orka
Merci de ton témoignage.

Orka a écrit:
Ce qui me questionne: Dans le peu qu'elle m'a transmit, prédomine sa hantise du mensonge,
J'ai comprit plus tard qu'elle, elle maîtrise l'art du mensonge à la perfection.

Oh là là comme ce que tu écris résonne en moi ! Les manipulateurs à qui j'ai dû faire face étaient effectivement des menteurs et j'ai toujours du mal à ne pas croire ce qu'on me dit !! par défaut je ne mens pas, donc j'ai du mal à mettre en doute ce qu'on me dit.
Mais j'ai dû apprendre à mentir pour me défendre des vampires.

Orka a écrit:
calculateur (conscient et inconscient) de ma mère

oui je pense que selon les "niveaux" de manipulation, le calcul est plus ou moins inconscient. C'est peut-être une simple façon de me protéger : je ne peux pas accepter l'idée que certains m'ont fait autant de mal totalement consciemment.

Concernant les enfants, le sujet est complexe. En effet ils sont loyaux envers chacun de leur parent. Il y a risque d'aliénation parentale. Ou risque de se faire accuser d'aliénation parentale car les PN sont doués pour retourner les situations à leur avantage, y compris devant la justice.
Perso j'attends que les miens ouvrent les yeux. En leur apprenant à observer les actions et ne pas forcément croire les belles paroles. En recherchant la cohérence. Les zébrillons ont ce besoin de cohérence.


OyyoNice a écrit:
Ma psy m'a dit que je pouvais très bien dire aux enfants que leur mère n'avait pas un comportement adéquat.

En fait, il ne faut pas détruire l'autre parent aux yeux de l'enfant, mais le mettre en garde malgré tout, car tout n'est pas normal. 2 psychiatres qui disent la même chose en tout cas.

Je crois que c'est très important, parler du comportement et pas de la personne. Le terme "adéquat" m'apparait particulièrement adéquat. Pas de jugement.
C'est super dur, les premiers temps des insultes m'échappaient et ça, les enfants retiennent... Je crois que pour arriver à ne pas parler mal du parent PN il faut avoir atteint un certain apaisement. Réussir à leur faire confiance, se dire qu'ils sauront faire la part des choses. Cela demande du temps...



Midinette
Midinette

Messages : 55
Date d'inscription : 11/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Invité Ven 20 Juil 2018 - 14:26

Je lis… j'apprends… j'attends d'oser… mais je retrouve sur ce fil des personnes qui m'ont interpellée déjà ailleurs sur le forum… Etrange sensation… Résonnances interpelantes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Fanny 93 Dim 22 Juil 2018 - 19:09

Bonsoir

Une autre victime d'un manipulateur mais je n'aime meme pas cette définition comme dit petitcollin on les diaboilise alors que ce sont de simples merdeux en culottes courtes !!! Cela fait 2 ans et demi que j'ai quitté mon ex, toujours pas divorcée (il voulait un divorce amiable : on doit pas avoir la meme définition), j'ai eu la garde de mes 2 garcons et M. qui a bien entendu a peine 2 mois après notre séparation, retrouvé un nouveau tiroir caisse sans enfant et plus l'age d'en avoir, qui l'héberge, a attendu que je sois en fin de préavis (après 2 ans de chomage suite à un burn out) pour estimer qu'il souhaitait la garde. Retraite militaire+pension alimentaire+quelques marchés par mois (il est censé être apiculteur), le vie serait belle non ?
Comme tu le dis midinette il faut etre apaisée pour que les enfants (ils sont HP et suivis en centre cogito'z) ne soient pas trop éclaboussés, mais bon je me refuse à leur faire croire que leur père et un papa merveilleux qui les aime infiniment et qui est très très triste de ne pas les voir (ton sarcastique) alors qu'ils a tout simplement oublié de prendre de leur nouvelles à la séparations et que je ne savais plus quoi leur dire !!!!!!
Je n'ai plus de colère envers lui (envers moi ça c'est encore à nettoyer !) mais ce que je sais c'est que quoiqu'il arrive, il ne m'atteindra plus, le lacher prise c'est une vraie libération et que ce trouduc et son entourage toxique vont aller se faire.....Tout se paye et il a déjà rompu les liens avec sa fille (1er mariage), un fils schyzo, et mes 2 loulous à qui j'apprend ce que c'est qu'être HP, les avantages, inconvénients pour qu'ils se connaissent. Cette erreur là je leur fais payer cher mais ça nous apporte tellement aussi qu'il n'y a plus de culpabilité (je n'en veux plus)
Fanny 93
Fanny 93

Messages : 12
Date d'inscription : 21/07/2018
Age : 50

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Midinette Dim 22 Juil 2018 - 21:45

Bonsoir Fanny,
Toi aussi en chemin de reconstruction... Courage !
tu écris que tu n'as plus de colère mais tes phrases ne montrent pas d'apaisement. Moi c'est encore ça, je me fous en boule trop vite face à ces personnalités, j'essaie de ne pas leur montrer, mais l'étape suivante serait de ne ressentir qu'indifférence.
Travailler sur l'estime de soi est une piste pour y parvenir.
Midinette
Midinette

Messages : 55
Date d'inscription : 11/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Invité Dim 22 Juil 2018 - 22:37

Antinéa -> c'est fréquent. Le tout est de réussir à protéger les enfants au mieux et accepter qu'ils apprendront. Ils peuvent même être plus armés. On en reparlera, si tu veux des détails sur ce point.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par OyyoNice Lun 23 Juil 2018 - 7:12

Pour ma part, je sais que c'est encore frais, donc je suis loin de l'apaisement et de l'indifférence. Je suis déjà sur le chemin de la reconstruction, le fait d'avoir divorcé de ma PN et me retrouver seul est un sacré soulagement, je le vis actuellement comme une véritable libération, j'ai l'impression d'être comme un détenu qui sortirait de prison et qui tout à coup retrouverait la liberté mais qui ne saurait par où commencer, bien que ce n'est qu'une image, je n'ai jamais été incarcéré.

Je ne suis pas triste, au contraire, je me sens bien, très bien même, je profite énormément du présent, sans me projeter, je réorganise ma maison, pour la réorganisation de ma vie on verra plus tard.

Je ressens quelques blocages. Une peur difficile à décrire avec des mots et je ne veux pas mal m'exprimer. En gros, je n'en veux pas à la gente féminine entière et ne suis pas le genre d'homme à mettre tout le monde dans le même panier, à penser "elles sont toutes pareil". En revanche, j'ai très peur des PN. Peur de retomber sur ce genre de personne. Du coup peur d'être trop sur mes gardes et d'être trop fermé. Peur de moi, car peur des dégâts laissés que je ne mesure pas.

Je vois beaucoup de témoignages féminins très intéressants, j'imagine fort bien que mon exemple peut tout à fait s'inverser.

Bref saloperie de PN Smile
OyyoNice
OyyoNice

Messages : 23
Date d'inscription : 02/07/2018
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Fanny 93 Lun 23 Juil 2018 - 8:28

J'ai eu aussi cette sensation extraordinaire de revivre comme si on sortait de prison effectivement. Et j'ai alors accueilli mes envies sans me poser de questions et une fois satisfaites, je me suis aperçu que non le ciel ne m'était pas tombé sur la tete (parce que j'étais censée être une incapable)...De fil en aiguille, j'ai repris confiance en moi, sans chercher à tout nettoyer d'un coup. Parfois je faisais un bilan et whaou, que de chemin parcouru !
Bon ça c'était pendant la période que je savais bénie ou le monsieur était en train de ferrer sa nouvelle proie, donc il nous foutait la paix...Et j'ai la chance que les week-end de garde se fassent à l'école, du coup je ne le vois plus ce qui facilite grandement la reconstruction.
Après pour rebondir sur ce que disait oyyo, j'ai très vite décidé de remonter en selle et de me trouver un nouvel amoureux, en sachant que oui je découvrirai les dégats : ça fait un an que je suis avec le m^me homme et je dois dire que je reste un peu "distante" : je n'écoute plus les mots, je ne m'attache qu'aux faits. J'ai beaucoup de mal à communiquer parce que j'ai l'impression de donner le baton pour me faire battre. Bref c'est pas simple mais je me refuse à laisser cet épisode de vie défaire ma personnalité : je sais qui j'étais, je sais qui je veux être et en mieux de préférence.
C'est un peu façon méthode coué mais il parait qu'il faut visualiser son projet pour qu'il se réalise plus facilement
Fanny 93
Fanny 93

Messages : 12
Date d'inscription : 21/07/2018
Age : 50

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Crocs Odile Sam 22 Sep 2018 - 10:50

Je constate qu'il y a beaucoup de victimes de PN ici... J'ai été un an avec un PN particulièrement coriace et hors-la-loi, sans parvenir à m'en défaire. Il devait être conscient de ce qu'il était car il faisait tout pour qu'on se voit suffisamment souvent histoire de ne jamais me laisser de repos. Résultat je suis vite devenue plus que l'ombre de moi-même et manque de repos et de recul oblige, j'ai pris longtemps avant de comprendre ce qui m'arrivait.

Les PN se servent de notre propre intelligence pour nous manipuler, et se renseignent sur leur victime avant de l'accoster. ça je m'en suis rendue compte trop tard aussi. Il m'avait déjà stalkée au préalable! Effrayant... Il était violent aussi, et je me demande si finalement ce n'est pas la peur qui m'a paralysée pendant un moment. Mais je me rends compte d'une chose essentielle aujourd'hui: ces gens sont malades. Ils sont atteints de troubles qu'on retrouve sous le spectrum de la "psychose blanche". Une sorte de psychose non-hallucinatoire dont les symptômes restent cachés. C'est une maladie psychique invisible, quoi. Et le fait de considérer mon ex comme une personne atteinte d'une pathologie m'a fait réaliser que non: ce n'était pas moi qui était rendue malade. Certes j'ai des séquelles, mais il me suffit de me reconstruire. (Bien que c'est vite dit!) LUI, est atteint de ces troubles, lui est malade et a besoin d'aide. Besoin d'une aide qu'il refuse d'obtenir. Il sait qu'il est malade et ne veut pas se faire soigner. C'est un cas particulièrement lourd. Mais les malades conscients de leur maladie ont souvent des traits tellement pervers qu'ils se manipulent eux-même pour se convaincre de rester malade et un cercle vicieux s'installe qui entretient leur état pathologique.

Je ne connais pas ton ex, je ne peux donc pas juger. Mais si tu veux t'informer sur le sujet il y a quantité de livres, reportages et études scientifiques sur le sujet. Toutefois, beaucoup de scientifiques se marchent un peu dessus en suivant leurs propres théories et on a du mal à se positionner face à ces avis multiples. Un conseil bienveillant toutefois: s'il s'agit vraiment d'une PN, tes enfants sont potentiellement en danger. Car aussitôt que sa proie de prédilection (toi) s'échappe, elle risque d'en trouver rapidement une autre. Sois donc vigilant à leur comportement lorsque tu les vois, et si tu te rends compte de quelque chose, va chercher de l'aide.
Crocs Odile
Crocs Odile

Messages : 5
Date d'inscription : 13/09/2018
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par OyyoNice Sam 22 Sep 2018 - 20:49

Eh bien depuis juillet un peu de temps a passé, et effectivement je peux que confirmer au moins 2 choses:
- c'est bien une PN
- les enfants sont en danger avec elle

Nous sommes donc en garde alternée, elle a son appartement, j'ai gardé la maison, heureusement que les PN ne sont pas au-dessus des lois contrairement à ce qu'ils laissent entendre. La chasse aux nouvelles victimes est ouverte, et son côté narcissique est tel qu'elle ne peut s'empêcher de s'en venter, soit sur les réseaux sociaux, soit autour d'elle, en inventant différents mensonges pour brouiller les pistes, et surtout les enfants sont au courant de tout, mêlés à des mensonges qu'ils ne doivent pas répéter.
Aux dernière nouvelles: mon ex avait donc trouvé un premier mec au moment d'annoncer le divorce, puis un autre au moment de faire son déménagement, puis encore un troisième ET un quatrième simultanément peu de temps après, et maintenant elle travaille sur un cinquième dossier alors que les dossiers n° 3 et 4 ne sont pas clos. Vous l'aurez compris, je prends volontairement un ton humoristique mais c'est la réalité, et les enfants sont mêlés à tout cela.
Pire, le mec n°4 est un voisin d'immeuble, lui-même séparé et ayant 2 enfants en garde alternée. Un soir fin août, mon ex et lui ont organisé une "soirée pyjama". Ma fille de 9 ans s'est alors retrouvée à devoir gérer son petit frère de 2 ans, plus les 2 enfants du voisins âgés de 4 et 6 ans dans l'appartement de mon ex, pendant que celle-ci est allée chez le voisin 2 étages plus bas pour "regarder des films" selon ma fille, de 21h à 3h du matin.
C'est la chose la plus grave, mais il y a d'autres manquements inquiétants. Les enfants sont mal nourris, quand mon fils fait la sieste l'après midi, madame s'enferme pour téléphoner à d'autres mecs, laissant ma fille seule. Et j'en passe...
Mon fils a fait sa première rentrée en maternelle. J'étais seul pour l'accompagner à l'école, sa mère n'est pas venue alors qu'elle ne travaillait pas ce jour là.

Ma fille a revue sa pédopsychiatre, qui lui a fait passer un autre test de QI, confirmant une nouvelle fois son HP avec un QI de 138, et avec une conclusion qu'elle a la maturité d'une personne de 19 ans. Ce médecin lui a aussi dit que sa mère était bête, se comportait comme une adolescente, et a commencé à lui donner des pistes pour ne pas se laisser manipuler.

Pour ma part, j'ai également fait part à ma psychiatre des agissements de mon ex, notamment des objets cachés volontairement dans le but de m'accuser, des manquements envers les enfants, et de mon ressenti par rapport au bilan très toxique de notre couple. Je me suis volontairement bien gardé de lui proposer un diagnostique, en revanche je lui ai demandé ce qu'elle en pensait. Elle a commencé par me dire qu'elle ne pouvait répondre avec certitude, n'ayant jamais reçu mon ex dans son cabinet, mais qu'en revanche il est évident que celle-ci a des pathologies psychiatriques sévères, gravitant au minimum autour du borderline et du bipolaire, mais qu'on serait plus vers de la pathologie psychopathe ou sociopathe. Fin de séance.
Après recherche, sociopathe, c'est quasiment du PN. On y vient!

J'ai regardé les autres pathologies (borderline, bipolaire), ça colle à 50% dans les 2 cas mais ce n'est pas ça. En revanche, le PN on est dans le 1000.

Ma psy m'a aussi fortement conseillé de prendre contact auprès de mon avocate pour demander conseil par rapport aux enfants, ce que j'ai fait. Il est trop tôt pour bouger juridiquement, mais je commence à monter un dossier.

Divorcer avec un(e) PN n'est pas simple, mais l'histoire ne s'arrête pas là quand il y a des enfants...


Dernière édition par OyyoNice le Dim 23 Sep 2018 - 0:09, édité 1 fois
OyyoNice
OyyoNice

Messages : 23
Date d'inscription : 02/07/2018
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Invité Sam 22 Sep 2018 - 21:23

Hello il y a un que sais-je qui est pas mal fait sur les pervers manipulateur
Après il faut pas réagir j'ai le car avec mon frère
Je lui ai dit en face que je n'cceptais Plus sa manipulation. la réaction a été terrible tellement terrible que j'ai dû porter plainte . Heureusement j'ai eu la présence d'esprit d'enregistrer sur téléphone ! ça a été la seule solution pour que je m'en sorte j'ai dû changer de numéro de téléphone je vais certainement changer de mail

C'est malheureux à dire mais il faut que tu coupes les ponts aujourd'hui c'est possible avec la technologie tu peux le blacklister mais là c'est compliqué puisque c'est la merde tes gosses

Le conseille de suivre une thérapie ce n'est pas mal. La psy aura certainement de bons arguments va te donner bon courage à toi

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Le_Dino Lun 24 Sep 2018 - 12:44

Souvent "les pervers narcissiques" comme vous les appelez sont des gens en souffrance.. je les collectionne depuis mon enfance et par expérience, ce sont des gens blessés.
Si vous avez vu Kirikou, la sorcière qui est méchante à cause de son épine dans le dos est une très bonne métaphore.
La dernière relation que j'ai eu à duré 4 ans et sans rentrer dans les détails, c'était vraiment le gros lot. J'ai essayé d'aider cette personne car je pouvais supporter ses attaques, et j'ai tenu jusqu'à ce que ça devienne agressif, là j'ai préféré mettre un terme à cette relation.
Il y a beaucoup de gens qui ont des comportements type schizophrénie, et qui sont assez malins pour être arrivés à donner le change tout au long de leur vie sans être diagnostiqué.
Les causes sont quasi impossibles à retrouver, tellement il y a de possibilité d'avoir vécu un traumatisme dans cette société.
Pour moi, les gens qui sont dans cet état et qui ne le savent même pas, vivent des moments de stress et d'angoisse intense car a certains moments, ils ressentent les sensations d'une autre personne.. par exemple, tu es avec l'homme ou la femme que tu aimes, et d'un coup, plus de sentiments, plus d'empathie, une impression d'être prisonnier etc.. et ne voyant pas d'autre responsable que la personne qui est en face, elle s'acharne.
Je pense que cet acharnement vient du fait que le conjoint emprisonne le "PN" dans une seule personnalité, et quand l'autre arrive à se frayer un chemin et ressurgit, elle est totalement incontrôlable.
La personne s'enferme dans une espèce de paranoia permanente ou tout le monde devient responsable de son mal être et là ça devient tuer ou être tué..
Le mal ne s'atténuant pas sans aide, ses gens s'enfoncent petit à petit dans la seule façon qui leur reste d'exister, une lutte permanente pour contrôler les autres et le mal qu'ils peuvent faire. Dominer pour ne pas être dominer..
Pour moi, ils faut leur donner ce qu'on peut, sans se laisser voler sa force vitale, c'est pas en disant va travailler a un mec qui a faim que tu l'aides, c'est en lui montrant la façon de se nourrir.
Les "PN" existent, et ils faut les aider dans leur souffrance si on ne veut plus en être victime..

Après ça ne tient qu'à moi, ou peut être à la force de caractère de chacun...
Le_Dino
Le_Dino

Messages : 22
Date d'inscription : 21/09/2018
Age : 38
Localisation : perdu dans la montagne

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par OyyoNice Mar 25 Sep 2018 - 23:50

Alors là je crie DANGER!

En effet, depuis quelques mois, je me suis beaucoup documenté sur les pervers narcissiques. J'ai fait des recherches personnelles, lu des articles de psys, écouté des podcasts, parlé avec 2 psychiatres, pris des renseignements sur les autres principales pathologies psychiatriques courantes comme les schyzophrènes, les borderlines, les bipolaires, pour au final les écarter et en revenir toujours au même résultat: mon ex est bien une PN.

Mais au fond c'est quoi un (ou une) PN ?
Les psys n'aiment pas ce terme, qui est plus dans le langage courant et souffre malheureusement d'un effet de mode. Trop souvent beaucoup de gens voient des PN partout là où il l'y en a pas. En réalité, pour les psys, la pathologie équivalente est la psychopathie ou sociopathie. Alors évidemment quand on dit psychopathe, on pense Hannibal Lecter, merci Hollywood. Mais en réalité, psychopathe, sociopathe, pervers narcissique, c'est quasiment pareil.
Ce n'est pas une maladie psychatrique. Un trouble oui, mais pas une maladie. On peut par exemple soigner ou du moins atténuer par des traitements un trouble bipolaire. Le PN est comme ça structurellement, comme un gaucher est gaucher, il ne le fait pas exprès. Il peut se rendre compte de certaines choses, en jouer même, mais il le fait naturellement.

Donc @Le_Dino désolé mais ta première erreur est de croire qu'on peut soigner un PN.

Vouloir soigner quelqu'un en souffrance, c'est sain, cela s'appelle l'empathie, et ça prouve que tu es quelqu'un de bien. Je suis passé par là. Mais avec un PN, non seulement cela ne sert à rien, mais pire, cela se retourne contre toi. En effet, arrive en même temps la seconde erreur: penser que le PN est une victime. Car il n'en est rien. Le PN n'est pas une victime. La victime, ou plutôt les victimes, ce sont tous les gens autour. Donc si tu commences à vouloir aider un PN, en réalité, tu te fais manipuler, et le piège se referme encore plus sur toi.

J'en ai été victime, et de nombreuses victimes de PN se reconnaîtront. Il y a d'excellentes vidéos sur youtube qui traitent de ces sujets, qui expliquent les mêmes propos mieux que moi.

En résumé, si la personne en face est soignable, ce n'est pas une PN. Sinon il n'y a qu'une chose à faire: fuir à tout prix!
OyyoNice
OyyoNice

Messages : 23
Date d'inscription : 02/07/2018
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Havana Mer 26 Sep 2018 - 0:06

Myamato a écrit:je vous remercies Midinette et My illusion.Oui ça m'intéresse et n'hésitez pas à poster les liens que je vais regarder attentivement.Cela pourra aider d'autres aussi...

En fait,j'ai fais une thérapie car je comprenais pas.Et je termines un coaching avec une coach HP qui a un fils HP.

Et ça été révélateur même si la psy n'a pas identifié certaines choses.Cela m'a permit de faire un gros travail d'introspection en lisant des bouquins etc.D'ailleurs la psy était contre ça et pour elle ma femme n'avait pas de soucis bref.

Là je suis super motivé j'ai fais la part des choses avec ma coach bossé sur mes objectifs.Et je pense à mes enfants

Vu que j'ai beaucoup souffert de relations toxiques précédentes.C'est pour ça que je m'éloignes sans regrets car je sais que c'est mort de chez mort avec ce genre de personnes.Et plus de temps à perdre avec j'ai des projets palpitants en cours!

C'est ta coach qui semble toxique ! Elle n'est pas psy ! Méfie toi, ne détruis pas ta famille comme ça. Eloigne des coach.

Havana

Messages : 13
Date d'inscription : 24/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Havana Mer 26 Sep 2018 - 0:08

OyyoNice a écrit:Alors là je crie DANGER!

En effet, depuis quelques mois, je me suis beaucoup documenté sur les pervers narcissiques. J'ai fait des recherches personnelles, lu des articles de psys, écouté des podcasts, parlé avec 2 psychiatres, pris des renseignements sur les autres principales pathologies psychiatriques courantes comme les schyzophrènes, les borderlines, les bipolaires, pour au final les écarter et en revenir toujours au même résultat: mon ex est bien une PN.

Mais au fond c'est quoi un (ou une) PN ?
Les psys n'aiment pas ce terme, qui est plus dans le langage courant et souffre malheureusement d'un effet de mode. Trop souvent beaucoup de gens voient des PN partout là où il l'y en a pas. En réalité, pour les psys, la pathologie équivalente est la psychopathie ou sociopathie. Alors évidemment quand on dit psychopathe, on pense Hannibal Lecter, merci Hollywood. Mais en réalité, psychopathe, sociopathe, pervers narcissique, c'est quasiment pareil.
Ce n'est pas une maladie psychatrique. Un trouble oui, mais pas une maladie. On peut par exemple soigner ou du moins atténuer par des traitements un trouble bipolaire. Le PN est comme ça structurellement, comme un gaucher est gaucher, il ne le fait pas exprès. Il peut se rendre compte de certaines choses, en jouer même, mais il le fait naturellement.

Donc @Le_Dino désolé mais ta première erreur est de croire qu'on peut soigner un PN.

Vouloir soigner quelqu'un en souffrance, c'est sain, cela s'appelle l'empathie, et ça prouve que tu es quelqu'un de bien. Je suis passé par là. Mais avec un PN, non seulement cela ne sert à rien, mais pire, cela se retourne contre toi. En effet, arrive en même temps la seconde erreur: penser que le PN est une victime. Car il n'en est rien. Le PN n'est pas une victime. La victime, ou plutôt les victimes, ce sont tous les gens autour. Donc si tu commences à vouloir aider un PN, en réalité, tu te fais manipuler, et le piège se referme encore plus sur toi.

J'en ai été victime, et de nombreuses victimes de PN se reconnaîtront. Il y a d'excellentes vidéos sur youtube qui traitent de ces sujets, qui expliquent les mêmes propos mieux que moi.

En résumé, si la personne en face est soignable, ce n'est pas une PN. Sinon il n'y a qu'une chose à faire: fuir à tout prix!

Ce n'est pas parce que les gens ne s'entendent plus, ou ne vous aiment plus, qu'ils sont PN. Méfiance : les psychothérapeutes et coachs qui inventent ces termes veulent du fric pour vous faire bien avoir.

Havana

Messages : 13
Date d'inscription : 24/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Le_Dino Mer 26 Sep 2018 - 21:55

La psychopathie (des mots grecs : psyche, ψυχή (« esprit, âme ») et pathos, πάθος (« souffrance, changement accidentel »1) est un trouble de la personnalité, caractérisé par un comportement antisocial, un manque de remords et un manque de « comportements humains » décrit comme étant un mode de vie criminel et instable. Il n'existe aucun consensus concernant le critère symptomatique et de nombreuses discussions sont établies concernant les causes éventuelles et des possibilités de traitements2.

Il n'y a jamais eu de diagnostic appelé « psychopathie » que ce soit dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (ou DSM) ou la Classification statistique internationale des maladies et problèmes de santé connexes. La première édition du DSM en 1952 avait une section sur les troubles de la personnalité sociopathe, puis un terme général qui comprend des éléments tels que l'alcoolisme ainsi que d'une « réaction antisociale » et d'une « réaction dyssociale » qui seront dans la troisième édition du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-III) attribués au terme de trouble de la personnalité dyssociale (antisociale)3, avec la mise en place d'un critère diagnostique clinique à un critère diagnostique comportemental. Le groupe travaillant sur le DSM-V a recommandé une révision de la personnalité antisociale pour être appelé trouble de la personnalité antisocial/dyssocial. Il y a aussi une suggestion d'inclure un sous-type « antisocial/psychopathique », cependant, il n'en est rien.

Malgré les termes similaires, les psychopathes sont rarement psychotiques4. Les psychopathes ne sont pas tous violents ; ils utilisent la manipulation pour obtenir ce qu'ils souhaitent. En général, ce sont des individus qui se soucient peu de ce que les autres pensent d'eux et les utilisent pour atteindre leur but.
Le_Dino
Le_Dino

Messages : 22
Date d'inscription : 21/09/2018
Age : 38
Localisation : perdu dans la montagne

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Le_Dino Mer 26 Sep 2018 - 22:03

Je cite wikipédia désolé mais c'est assez simple pour mon argument..
Si les PN sont en fait juste des psychopathes, donc antisociaux, je maintient que ça se soigne, desfois il faut agir sur l'environnement pour soigner la personne, et si on ne tente pas un "pn" en l'entourant de gens forts de caractères et insensibles aux manipulations, où grâce à l'isolement par exemple, ils perdent vite le goût à leurs manies.. et il faut trouver une raison de vivre sainement, mais la tout le monde est concerné je crois.. c'est juste que l'absence de bonne raison de lutter pour vivre conduit à s'en créer des fausses, comme une parano du genre moi contre le reste du monde
Le_Dino
Le_Dino

Messages : 22
Date d'inscription : 21/09/2018
Age : 38
Localisation : perdu dans la montagne

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par OyyoNice Mer 26 Sep 2018 - 23:09

Havana a écrit:Ce n'est pas parce que les gens ne s'entendent plus, ou ne vous aiment plus, qu'ils sont PN. Méfiance : les psychothérapeutes et coachs qui inventent ces termes veulent du fric pour vous faire bien avoir.

Et à l'inverse, ce n'est pas parce que les gens ne s'entendent plus, que l'autre n'est forcément PAS PN. Les psys ne sont pas forcément que des pompes à fric, je ne sais pas où tu es allé chercher ça...

Attention aussi, psychopathe et sociopathe n'ont pas tout à fait le même sens en France et aux Etats Unis. Bref perso je m'en fiche pas mal des termes, j'essaye d'aider moi aussi, surtout en attirant l'attention sur le fait de ne pas tomber dans le panneau si vous avez affaire à ce genre de personne. Je ne suis pas psy, j'ai juste une expérience de plus de 11 ans avec une PN. Cela dit si mon expérience doit faire l'objet de polémiques car certaines personnes ne me croient pas, je vais arrêter.

Maintenant, j'avance, j'ai 2 priorités:
1. aller de l'avant
2. rester vigilant par rapport à mes enfants, repérer les autres signes de danger, et agir en conséquence

Bon courage.
OyyoNice
OyyoNice

Messages : 23
Date d'inscription : 02/07/2018
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Saloperie de pervers narcissiques... - Page 2 Empty Re: Saloperie de pervers narcissiques...

Message par Déraciné Lun 1 Oct 2018 - 20:57

Invité a écrit:
En fait, c'est facile de repérer un PN.
Ils écoutent, dans les premiers temps de la relation (si c'est un amoureux, il te laissera raconter ta vie, si c'est un boss tu auras l'impression de mener l'entretien d'embauche), puis viennent greffer leur vécu sur le tien : ah putain, moi aussi j'ai été battu par mon père ! Ou ah, oui, moi aussi j'ai du mal à boucler les chiffres en fin de mois... Ils disent te comprendre, vouloir les mêmes résultats, avoir les mêmes objectifs que toi.
Les PN ont tendance à se servir de miroirs : quand il vole un oeuf, il t'accuse de l'avoir mangé... C'est une victime, tout le temps... il a toujours une bonne excuse.
Il change de personnalité en fonction de son public. Pudique avec le monde, agressif avec ses parents, souriant avec l'école, ...
Les PN n'ont AUCUNE empathie, pour personne.
Le PN brûle les étapes : ça évite à l'autre de réfléchir, il est le genre à t'épouser après 2 mois de relation, à te proposer de devenir partenaire pro au bout de vingt minutes d'entretien d'embauche.
Les PN ne font que pour recevoir, ils ont toujours une raison,...
Les PN n'assument JAMAIS leurs responsabilités, n'assument jamais leurs faiblesses, ils sont incapables de réelle introspection : ils ne sont jamais en tort.
Un PN ne supporte pas la frustration. Besoin immédiat, satisfaction immédiate. Si pas : crises, destruction, violence,...
Les PN sont généralement (il existe des exceptions) hyper sexués avec des tendances vers les déviances SM (vers le sadisme) et une grande ouverture d'esprit sur le sujet.
Les PN n'admettent pas la contradiction mais sont une contradiction : pour défendre leur point de vue ils sont capables de brandir blanc en criant noir.
Les PN ne font pas de thérapie ou ne vont qu'à quelques séances : se confronter à leurs doutes n'est pas possible.
Les PN instrumentalisent les gens à leur profit : enfants, époux, conjoints, collègues : un PN parviendra toujours a te faire faire ce qu'il veut pour obtenir ce qu'il veut.
UN PN ne supporte pas (et perd souvent ses moyens) devant du factuel, tangible, contre lequel il ne peut rien. En justice, comme ils manipulent, il faut les mettre devant des preuves écrites de contradictions, de mensonges, leur mettre littéralement leur nez dans leur caca.

Bref, c'est pas compliqué à repérer : trouve un hyper-empathe, en général y a un pervers narcissique juste à côté... en train de le vampiriser...

L'empathe vampirisé c'était moi. Je me suis permis de mettre en rouge les points sur lesquels je ne retrouve pas l'ex à laquelle je pense et qui m'a fait (me fait encore, meme si les liens sont à peu près tous coupés) beaucoup de mal, principalement par sa cruauté et son mépris de ma souffrance et de mon chagrin.

Je m'interroge donc (depuis quelques temps déjà, et je pose la question ici parce que je peine à vraiment trouver réponse) sur le fait qu'elle soit ou non PN.

Pour : Les PN instrumentalisent les gens à leur profit : enfants, époux, conjoints, collègues : un PN parviendra toujours a te faire faire ce qu'il veut pour obtenir ce qu'il veut. Je le cite en rouge non pas parce qu'elle n'était pas capable d'instrumentaliser (elle l'était), mais parce qu'elle n'y arrivait pas dans certains cadres (au travail notemment, et curieusement, elle passait régulierement de "je suis contente d'avoir trouvé mon boulot" à "faut que j'en change, c'est pas possible.")

Quelques éléments de plus éventuels :

Elle m'a trouvé après qu'elle a rompu avec son précédent mec, une relation qui pourtant ne présentait pas spécialement (de ce que j'en sais) les signes habituels.
Elle m'a vampirisé jusqu'à la moelle, puis m'a jeté une premiere fois, prétextant raisons diverses et variées extremement vagues mais directement ou indirectement de ma faute.
Elle est revenu en jouant les victimes, sans jamais s'excuser de la façon dont elle s'était comportée, mais en jouant plutot la carte de "je suis trop malheureuse sans toi, reprends moi." J'ai cédé.
Elle m'a revampirisé jusqu'à la moelle, m'abandonnant systematiquement à chaque fois que j'exhibais trop de signes d'usure ou de faiblesse (fatique psychologique ou autre, elle m'a planté quand je me suis fait arracher les dents de sagesse...).
Quand elle sentait que je lui étais acquis, elle vivait sa vie sans se soucier de mes envies ou de mes besoins.
Après l'ultime rupture (encore une fois venant d'elle) elle est devenue extremement froide et distante. M'ayant laissé tombé sans réel motif, sans réelle explication et sans réelle envie d'en parler ("d'épiloguer" comme elle disait), du jour au lendemain, par texto apres presque 2 ans de relation, elle a commencé à se montrer ouvertement et gratuitement méchante et cruelle dès lors que je tentais d'établir un dialogue, minimisant, ridiculisant, méprisant chacun de mes mots, ou chacune de mes réactions.
J'ai failli oublier : Elle disait à tous ceux qui voulaient l'entendre (ma famille et mes amis principalement) que j'étais vraiment super, et qu'elle avait de la chance de m'avoir trouvé, pour me pourir dans les grandes largeurs en intimité parfois quelques heures après, au moindre signe de contestation ou de faiblesse de ma part.


Depuis je tache de tout couper, tout effacer, tout bruler, ne rien laisser, ne rien garder. L'avenir nous dira si ça perdure.

Qu'en pensez-vous ? Manipulatrice, c'est une évidence. PN ? Il y a beaucoup de signes révélateurs, mais il en manque un ou deux qui me semblent cruciaux... Le doute m'habite (il aime bien la déco...).
Déraciné
Déraciné

Messages : 10
Date d'inscription : 26/09/2018
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum