Réminiscences douloureuses

4 participants

Aller en bas

Réminiscences douloureuses Empty Réminiscences douloureuses

Message par Wherever Mar 27 Fév 2018 - 23:23

Bien le bonsoir à tous et à toutes,

J'avais juste besoin d'aborder un sujet qui me fatigue en ce moment de par les efforts physiques comme mentaux qu'il me pousse à faire afin de voir si je suis la seule dans ce cas et, si non, d'en discuter avec vous afin de chercher un semblant de solution.
Je ne sais pas s'il s'agit là du meilleur endroit pour poster ce topic mais il me semblait que la catégorie "addictions" y correspondait bien

J'ai été dépressive pendant environ 4 ans (donc pendant tout mon lycée plus mes premières semaines de BTS à peu près, plutôt classique) ce qui m'a mené, ces deux dernières années, à l'automutilation. Ça a commencé doucement par des brûlures par abrasion mais j'ai vite perdu le contrôle à cause de l'effet "soupape" qu'avait la douleur, à cause des hormones qu'elle dégageait et à cause (et c'est plus malsain, je l'assume beaucoup moins) des marques que cela laissait sur mon corps (je ne sais pas exactement encore aujourd'hui pourquoi j'attache tant d'importance à ces zèbrures qui me complexent mais elles sont très importantes pour moi... Paradoxe quand tu nous tient...)

Bref, je vais maintenant bien mieux depuis environ 5 mois. Je ne me suis plus blessée volontairement depuis le début du mois de septembre. Je suis en "rémission" comme on pourrait dire.
Néanmois, j'ai très régulièrement des jours très durs sur ce plan. Des jours où des images, des sensations, des couleurs me reviennent à l'esprit et dansent devant mes yeux pendant des heures. Des jours où me trouver dans la même pièce qu'une lame me semble impossible tant mon corps et mon esprit se tordent pour l'atteindre. Ce sont souvent des jours de pure panique, de souffrance corporelle et physique intense. De Manque. Pur.
Je tiens grâce aux promesses faites à ceux qui comptent, à moi même un peu aussi.
Mais c'est terriblement dur. Et je ne comprends pas pourquoi mon corps continue à s'infliger ça alors que ça fait plus de 4 mois et demi qu'il n'a pas eu d'afflux d'hormone de cette façon. Pourquoi le réclame-t-il encore?
La tentation est à chaque fois terrible et tous les moyens sont bons pour ne pas y céder.

Voilà, désolée de l'imprécision de mes mots mais j'ai encore beaucoup de mal à m'exprimer sur ce sujet qui me gène un peu tellement je me sens malsaine parfois, d'avoir envie de souffrir, de saigner, tout en sachant par expérience, que cela à des conséquences plutôt néfaste avouons le...
Si, parmi vous, certains comprennent cependant le sens de mes propos, qu'en pensez vous ? L'avez vous déjà vécu (pour cela ou pour autre chose à la limite) ? Avez vous des conseils ? Quoi que ce soit ?

Merci de m'avoir lue Trèfle
Wherever
Wherever

Messages : 24
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 22
Localisation : Lyon Vaise

Revenir en haut Aller en bas

Réminiscences douloureuses Empty Re: Réminiscences douloureuses

Message par Invité Mar 27 Fév 2018 - 23:37

Ce que j'ai du mal à identifier dans ce récit, c'est si tu as la possibilité d'en parler à quelqu'un, et si tu as un suivi psychologique, pour ne pas lutter seule contre cette tentation douloureuse.
Tu parles de zébrures : est-ce en rapport avec la forme de tes cicatrices, ou les zébrures HP ? Gardes-tu d'ailleurs des cicatrices (visibles ?) ? Es-tu plus préoccupée par les lames que par les brûlures ? Je ne trouve pas ça malsain, et puis il y a des cultures dans lesquelles la scarification est un rite de passage, une initiation. Nous avons peut-être trop perdu dans nos sociétés occidentales ce passage déterminé socialement à l'âge adulte, avec épreuves à la clé. Tu as 18 ans, c'est un passage, celui de la majorité.
Je ne te trouve pas malsaine, et je comprends. J'ai connu ça dans mon adolescence, dans une version plus soft : je me faisais des tatouages (en cours, en plus) au compas, et ensuite je mettais de l'encre là où je m'étais piquée.
A 20 ans, j'ai fait une TS avec une lame de rasoir, et j'ai essayé la lame sur mon bras gauche. J'ai plusieurs cicatrices qui se voient encore maintenant. Ca m'a soulagée, sur le moment. Je n'ai par contre plus recommencé, peut-être le fait d'être allée plus loin m'a vaccinée en quelque sorte.
J'espère que tu trouveras la force de résister, et que tu seras entourée dans cette épreuve. J'espère qu'ensuite la vie d'adulte te sera plus douce.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Réminiscences douloureuses Empty Re: Réminiscences douloureuses

Message par Bimbang Mar 27 Fév 2018 - 23:45

*


Dernière édition par Bimbang le Mer 22 Aoû 2018 - 8:06, édité 1 fois
Bimbang
Bimbang

Messages : 6179
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Réminiscences douloureuses Empty Re: Réminiscences douloureuses

Message par Wherever Mar 27 Fév 2018 - 23:57

Bimbang,
J'ai commencé comme ça, en ne laissant rien cicatriser comme il faut, et vu que mon corps marque très vite, j'ai énormément de cicatrices plus ou moins importantes.
C'est possible que ça soit du mimétisme mais il est aussi possible que tu ai recherché cet effet soupape, même inconsciemment non ? Les jours où je ne pouvais pas faire autrement, je me rabattais sur les petites peaux aussi, jusqu'à me retrouver avec les mains en sang, en cours, et emmenée de force à l'infirmerie par une prof...

Oui, je le vis comme une addiction, mais je ne comprends pas pourquoi ça ne s'arrête pas...
Wherever
Wherever

Messages : 24
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 22
Localisation : Lyon Vaise

Revenir en haut Aller en bas

Réminiscences douloureuses Empty Re: Réminiscences douloureuses

Message par Dictame Ven 2 Mar 2018 - 21:59

Protocole :
Trépanation crânienne afin de recevoir des bisous magiques emplis d'amour sur l'encéphale. Pendant l'opération s'efforcer de se souvenir que si la douleur mène au plaisir c'est en passant en premier par ce dernier qu'on atteint l'orgasme.
J'ai mené l'étude selon les golds standard méthodologique, tu peux t'y fier
Dictame
Dictame

Messages : 30
Date d'inscription : 14/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Réminiscences douloureuses Empty Re: Réminiscences douloureuses

Message par Wherever Sam 3 Mar 2018 - 17:56

Waw ça a l'air vraiment efficace cette technique je crois que je vais m'y mettre direct,
Merci Dictame ! Si t'as d'autres conseils, hésite pas, je suis toute ouïe ! Ce genre de conseils, on s'en lasse pas !
Wherever
Wherever

Messages : 24
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 22
Localisation : Lyon Vaise

Revenir en haut Aller en bas

Réminiscences douloureuses Empty Re: Réminiscences douloureuses

Message par kyria Sam 3 Mar 2018 - 18:07

En fait, se scarifier permet de rendre visible extérieurement son mal-être intérieur. C'est matérialiser l'indicible.
kyria
kyria

Messages : 77
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 28
Localisation : Beuzeville

Revenir en haut Aller en bas

Réminiscences douloureuses Empty Re: Réminiscences douloureuses

Message par Wherever Sam 3 Mar 2018 - 21:17

Perso je l'utilisais pas direct comme ça mais plus comme une soupape de décompression
Wherever
Wherever

Messages : 24
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 22
Localisation : Lyon Vaise

Revenir en haut Aller en bas

Réminiscences douloureuses Empty Re: Réminiscences douloureuses

Message par Dictame Lun 5 Mar 2018 - 0:36

J'en ai pas sur le moment mais si d'autres idées me viennent... J'ai jamais réussi à comprendre ce qui pouvait pousser à avoir envie de se mutiler. C'est quoi qui t'as poussé à commencer ? Un événement particulier ou l'accumulation ?
Dictame
Dictame

Messages : 30
Date d'inscription : 14/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Réminiscences douloureuses Empty Re: Réminiscences douloureuses

Message par Dictame Dim 18 Mar 2018 - 21:01

Je viens de me rappeler de ce sujet et que je n'avais pas eu de réponse mais en me relisant je me rends compte que mon message a pu éventuellement être mal pris si ça a été le cas mes plus plates excuses ce n'était pas le cas ma raison a des limites que ma curiosité ignore
Dictame
Dictame

Messages : 30
Date d'inscription : 14/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Réminiscences douloureuses Empty Re: Réminiscences douloureuses

Message par Invité Dim 18 Mar 2018 - 21:11

C'est idiot ce que je vais dire, mais, est-ce que tu as essayé de poser ces émotions sur un autre support (non vivant). Je pensais à de la peinture, par exemple ?
De l'art-thérapie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum