Résignation

Aller en bas

Résignation Empty Résignation

Message par Rust Cohle Mar 30 Jan 2018 - 11:40

Avant j'avais des amis. Mais ça... c'était avant. L'incompréhension de mes congénères sur ce que je suis, la trahison, ma solitude nourrissant mon mépris envers les gens normaux. Heureusement j'avais trouvé une copine malgré que je sois hyper timide. Mais pas folle, elle avait décidé de ne plus rester avec un mec aussi "triste et sombre". A quoi sert la gentillesse lorsque l'on vous répond par le mépris ? A quoi ça sert d'avoir de l'amour à revendre si on ne peut pas la revendre ? J'ai essayé d'être plus sociable, mais ça ne marche pas. De trouver une copine, j'arrive même pas à parler aux filles... De trouver un métier qui me plairais, rien. Alors j'attend. J'attend un déclic, un déluge, une main tendue, j'attend rien. Je suis un zèbre seul sur une grande plaine regardant tout le monde et personne, cherchant une réponse à ma morne existence.

Rust Cohle

Messages : 11
Date d'inscription : 09/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Résignation Empty Re: Résignation

Message par Pieyre Mar 30 Jan 2018 - 12:10

Ce n'est pas parce qu'on a du mal à trouver ses marques avec les autres et qu'on prend plus de temps qu'on aurait voulu que forcément on se résigne. Nous ne sommes pas dans une course, contrairement aux temps anciens, où il s'agissait pour la plupart de trouver un travail et de se marier avant 25 ans. Au contraire je pense qu'il n'est pas mauvais à notre époque où l'on sort bien plus tard de l'adolescence de se chercher, quitte à donner l'impression de perdre du temps. Il ne faut pas laisser filer une décennie comme je l'ai fait, bien sûr, en attendant je ne sais quoi, comme si la solution devait m'être apportée sur un plateau. Mais un an ou deux, pourquoi pas, du moment que l'on soit sensible aux occasions qui se présentent sans forcément en attendre tellement dans l'immédiat, et que l'on s'observe en situation comme on observe les autres pour mieux se situer. Le temps modifie insensiblement notre appréhension des choses; encore faut-il que ce soit un temps où l'on reste attentif à ce qui se déroule en nous et hors de nous; certes parfois un temps de l'ennui mais pas un temps de révolte vaine qui nous aigrit. Ainsi il suffit parfois d'une occasion pour nous engager dans une voie que l'on n'aurait pas soupçonnée sans s'être détourné de celles qui n'avaient rien donné. Il s'agit de rester ouvert à ce qui se passe après que d'anciennes velléités ont passé, et non pas de se résigner.

Pieyre

Messages : 20908
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum