Nouveau zèbre à Dijon

Aller en bas

Nouveau zèbre à Dijon Empty Nouveau zèbre à Dijon

Message par Vince21 Lun 8 Jan 2018 - 6:18

Bonjour,

Je vais essayer de ne pas tourner autour du pot à expliquer mes appréhensions passées et actuelles quant à l'écriture de ce 1er message ... mais voilà je suis très anxieux devant le vide que j'ai sous mes pieds (enfin sabots on dit pour un zèbre ! Faut que je m'habitue) depuis moins de 3 mois que j'ai découvert mes zébrures et depuis peu à l'idée de me jeter vers l'inconnu de ce forum (j'ai jamais été réellement sur un forum auparavant...).

Parisien pendant 25 ans, je suis pas nouveau sur Dijon (ça fait 20 ans que je suis ici.). J'ai 45 ans et je viens de découvrir que j'étais un surdoué ! Je n'ai pas été diagnostiqué mais pour moi il ne peut pas en être autrement. Le livre de JSF, les conférences, interviews ... de JSF, Nicole de Kernadec ou Arielle Adda... bref tout ce que j'ai pu lire ou entendre sur la description de l'adulte surdoué converge à fond avec ma vie. Dans un premier temps, je crois que je ne veux pas de sitôt être diagnostiqué tant j'ai besoin de retrouver confiance en pas mal de choses et ce sera très long vis à vis des psys. Je ne suis pas de nature à cracher sur mon prochain et je ne le ferai pas pour cette profession car il y en a des (très) biens (JSF en particulier). Mais vous comprendrez le mélange de haine/frustration/... que j'éprouve quand je fais le bilan qu'après quasi plus de 10 ans de suivi avec pas moins de 5 psys différents, 3 burnout et une dépression lourde depuis ces 3 dernières années ... comment la voie de ce diagnostic n'a jamais été avancé ?
Le problème est que je dois être un cas d'espèce car malgré la relative lourdeur de ce bilan et avant de me découvrir zèbre, je me croyais "simplement" caméléon ! Je me suis toujours adapté à tout (vous imaginez à quel prix pour mon être profond) ... et surtout cacher mes différences auprès de mon prochain. Il y a quelques mois je ne savais pas pourquoi, maintenant je sature complètement j'en veux à la fois à la terre entière et à personne. Mais avec du recul, je me rend compte que comme tout le monde on a besoin d'être AImÉ mais on a surtout besoin d'être AIdÉ ! Et là mon parcours a été tortueux pour arriver psychologiquement seul à une situation pro et perso plus qu'acceptable mais avec une parfaite inconnue : ai-je déjà été vraiment heureux ? Et le serais-je un jour ? Je précise que je suis divorcé et j'ai 2 enfants merveilleux, qui me sauvent la vie tant je n'arrive pas à voir le bonheur ailleurs ...

En 2 mots, j'ai fait un relatif gros black out (pas anodin !?) sur mon enfance et adolescence. Je n'ai aucun souvenir de signes avant-coureurs de douance (et mes parents à qui j'ai demandé ne m'ont apporté à ce jour aucune indication ; je précise que nos discussions dans ma famille dans le temps se rapprochent de l'encéphalogramme de la grenouille). Parmi les seuls beaux souvenirs que j'ai, c'est un prof d'arts plastiques au collège qui m'a fait découvrir mes talents artistiques en stimulant mon relatif don pour le dessin, la peinture ... bref j'ai pas forcément de l'or aux bout des doigts mais j'ai une "puissance" créatrice artistique que, depuis ce prof, est mon exutoire à tous mes problématiques intérieures. Par ailleurs, j'ai de vagues souvenirs d'avoir toujours été depuis le collège un élève moyen partout et pas mauvais dans les disciplines scientifiques. Doutant de moi comme un fou, le brevet puis le bac empochés, je ne voulais pas imaginé avoir encore à passer plus d'épreuves aussi traumatisantes. Mais je ne savais pas quoi faire et je me suis laissé "guider" par le diktat familial (mes oncles et tantes sont dans l'enseignement jusqu'à "très supérieur" pour l'un d'eux). Bref d'un DUT généraliste (MP), je suis reparti vers une voie classique "fac" après avoir l'équivalence du DEUG, licence-maîtrise de physique fondamentale (ouais tant qu'à faire là je me suis un peu perdu du pratique concret, de "l'appliqué"). Bref ne me demandez pas pourquoi je me suis retrouvé a obtenir un DEA jusqu'à passer une thèse en acoustique physique !... c'est fou vous me direz ! Bac+8 pour quelqu'un qui ne voulait pas plus d'épreuves angoissantes !... Et oui. A posteriori, je vois 2 choses : passé l'apprentissage de la physique fondamentale (où je me suis cogné de l'équations ! Wink), ça m'a aidé à obtenir une cohérence interne dans ma compréhension pratique voire pragmatique des choses ; en parallèle, ma relative frustration de ne pas être dans l'artistique a vu un exutoire lors de cette période : j'ai jamais autant dessiné de ma vie ! Je sais pas encore comment j'ai pu autant être prolixe ! J'ai fait des milliers de dessins et même une bd sur mon sport favori (que j'ai après éditée à compte d'auteur pour mes proches). A posteriori, cet exutoire était déjà à double tranchant car si il me faisait m'évader de bcp de choses pesantes, il réveillait beaucoup de doutes ! J'étais tiraillé par un mélange de frustration et surtout d'angoisse : aurais-je assez d'une vie pour pouvoir explorer tout ce mon esprit créatif aurait envie de faire artistiquement mais aussi ds des activités manuelles comme le bricolage (le DIY pour ceux qui connaissent).
Bon voilà comment je suis arrivé professionnellement à être ingénieur chercheur dans un labo de mécanique !

Maintenant affectivement ? ... a posteriori, là ça devient très douloureux d'en parler maintenant que j'ai découvert que j'étais à priori "trop intelligent pour être heureux" ! Bloqué "tard" d'aller vers les autres, j'ai commencé timidement à avoir une vie "sociale" vers 20 ans. Puis je pense avoir compris instinctivement comment devoir m'adapter aux autres ... faire le caméléon. Mais affectivement, le caméléon ou même le zèbre est un être farouche, fragile et indomptable au final tant on arrive nous mêmes à pas maîtriser nos émotions. Mes rencontres amoureuses ont toutes été passionnées mais ont toutes subi le même schéma : au début amoureuses de mes zébrures, elles sont devenues jalouses de ce besoin que je continuais à vouloir plaire au plus grand nombre et/ou énervées de voir que je pouvais résoudre des problèmes hypercomplexes alors qu'une simple équation de la vie de tous les jours me bloque complètement ! Parmi les chocs frontaux : la problématique de l'engagement !! ... comment expliquer qu'au plus profond de moi il puisse y avoir comme un blocage ? ... comment s'engager sur untandem avec l'autre quand toutes les 2 secondes on se demande déjà si seul sur un vélo on va y arriver !? Comment accepter de devoir prendre une direction à 2 alors que déjà seul on ne sait pas quelles directions prendre et surtout sur quel réseau ! A posteriori, je me me rend compte que la plupart du temps j'ai envie de prendre mon temps à explorer le réseau secondaire et puis des fois j'accepte de prendre l'autoroute ... mais là pas de péages, d'aires de repos,... on trace ! Enfin je trace. C'est un problème de compromis d'espace/temps dans un couple. Quand je suis dans le même espace déjà, on a des divergences de direction et de vitesse. Mais quand je pars dans mon monde de pensées, je décolle de ce monde et là forcément je suis plus sur le tandem !... et dans cette vie de digues dans laquelle on vit, le sport, les loisirs avec son lot de personnes qu'on y fréquente tout forme un bon exutoire à tout le monde sachant que le zèbre a déjà le sien en plus : son monde à lui. Bref j'ai désormais une vision clairvoyante et peu optimiste du couple et encore moins avec un zèbre !! Et pourtant j'ai besoin qu'on m'AImE ! Pour l'AIdE, je crois que je sais que je peux me débrouiller sans l'autre (seul et/ou avec un Psy) mais avec beaucoup de compréhension ! Bref dois-je trouver ma moitié chez les zèbres forcément ?...

Après ma séparation avec la mère de mes enfants, pour m'aider à exister, je suis devenu graphiste (autodidacte) free-lance en parallèle de mon activité principale. J'ai pu me montrer que j'étais loin d'être mauvais mais au bout d'un moment c'était pas jouable de continuer cette double activité et compliqué de devenir uniquement graphiste. Désormais je fais des projets pour mes amis et bons copains mais surtout je voudrais illustrer, peindre, sculpter ?... quelque chose en rapport avec le tsunami que la découverte de mes zébrures a causé dans ma vie.

Voilà ! Je vous remercie d'avoir lu ce témoignage et d'avance si vous y réagissez. Par ailleurs, c'est loin d'être un appel au secours car je vais bien mais je serai intéressé de rencontrer d'autres zèbres sur Dijon ... (appel à demi mot pour rejoindre le groupe "café Z à dijon")

Vince,

Nouveau zèbre à Dijon 15153811
Vince21
Vince21

Messages : 6
Date d'inscription : 04/12/2017
Age : 48
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau zèbre à Dijon Empty Re: Nouveau zèbre à Dijon

Message par mumy-zebra Lun 8 Jan 2018 - 14:55

Bonjour Vince,

C'est assez ahurissant de penser à quel point ton message me fait écho,
Hormis les études qui pour toi ont été fructueuses. Wink

Le groupe de Dijon se forme. Certains se sont vu ce week-end. C'est une belle tranche de vie qui débute.
Bienvenu ici et à très vite sur Dijon

mumy-zebra
mumy-zebra

Messages : 26
Date d'inscription : 30/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau zèbre à Dijon Empty Re: Nouveau zèbre à Dijon

Message par TomTom21 Lun 8 Jan 2018 - 23:14

Salut Vincent, j'ai 36 ans et je viens moi aussi d'apprendre que je suis THQI alors que ca fait des années que je "perds" mon temps chez différents psys qui n'ont jamais su diagnostisquer mes différents soucis pourtant très liés au profil de surefficient...

AU plaisir de se rencontrer au Café Z Dijon si j'ose y aller à l'occasion Wink

TomTom21

Messages : 2
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau zèbre à Dijon Empty Re: Nouveau zèbre à Dijon

Message par Blanchette Mer 10 Jan 2018 - 20:55

oui, une date est prévue le 20 janvier à 14h prenez contact avec Caracol.
nous nous sommes rencontrés une fois pour l'instant (petit groupe de 6), et tout le monde est évidemment les bienvenus !
A priori, il va y avoir des rencontres en semaine et d'autres les week-ends selon les disponibilités de chacun.
A voir en fonction ! Mais n'hésitez pas, on est tous à se découvrir Smile
la première rencontre était très simple et très sympa ! Smile
;-)

Blanchette

Messages : 19
Date d'inscription : 09/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau zèbre à Dijon Empty Re: Nouveau zèbre à Dijon

Message par Heldé Mer 10 Jan 2018 - 23:10

@ Vince: Bienvenue sur le forum!
Le caméléon ou l'art du camouflage...on pourrait évoquer la chose un bon moment tant j'ai pratiqué également à mon insu. On pourrait parler aussi DIY et labo de mécanique, ça m'intéresse. Prochainement peut-être!?

@ TomTom21: Ose oui, ce ne sera pour le coup pas du temps perdu!

Je ne saurai dire mieux que Blanchette, n'hésitez pas à nous rejoindre!
Heldé
Heldé

Messages : 654
Date d'inscription : 05/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau zèbre à Dijon Empty Re: Nouveau zèbre à Dijon

Message par Vince21 Jeu 11 Jan 2018 - 6:55

Bonjour tout le monde,
Ça me fait chaud au cœur toutes vos réactions bienveillantes. Je passe par une phase down depuis qd semaines et je le répète cet intérêt porté à mon post et donc et ma personne me touche.... Alors je ne vais pasrépondre spécifiquement à chacun(e). Seulement déjà @caracol, j'ai bien reçu ton MP mais je n'arrive pas à y répondre (pour l.instant) donc dès que les dieux de l'informatique connectée sont avec moi, je fait une réponse pour te laisser au moins mon mail. Car pour le reste, je vais tout faire pour vous retrouver le 20/1 ...
À bientôt....

Envoyé depuis l'appli Topic'it
Vince21
Vince21

Messages : 6
Date d'inscription : 04/12/2017
Age : 48
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum