La maladie dans la littérature

Aller en bas

La maladie dans la littérature Empty La maladie dans la littérature

Message par Invité le Sam 6 Jan 2018 - 11:39

La mort chez les Brontë fait partie de la famille.
Et mourir est juste aussi normal que vivre.
En ce temps-là, la tuberculose qu'on nomme consomption, tue en Europe une personne sur quatre, et les saignées, les diètes, les purges et les vésicatoires se révèlent contre elle totalement inutiles. Elle n'est pas encore considérée comme l'infection contagieuse qui frappe les basses classes et dont il faut absolument s'écarter. Elle jouit au contraire de tous les prestiges. Elle est le long mal romantique, la maladie de l'âme, celle qui a frappé John Keats, celle qui touche les êtres sensibles et brûlants de passion, celle qui pâlit le teint et charge le regard d'un ombre singulière, celle qui fera mourir l'un après l'autre les six enfants Brontë.


in 7 femmes de Lydie Salvayre.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum