Rougissements et stress

3 participants

Aller en bas

Rougissements et stress Empty Rougissements et stress

Message par isabelle.c Ven 22 Déc 2017 - 20:54

Bonsoir à tous, je ne sais pas si ce sujet a déjà été abordé et au cas ou, je m'excuse pour le doublon.

Alors voilà j'ai un problème assez embarrassant, je ne peux m'empêcher de rougir (mais vraiment beaucoup) dans les situations de stress.
La dernière expérience fut ce matin dans un cours de communication (j'ai commencé une formation de secrétaire-comptable il y a 3 jours) où l'on devait présenter notre binôme dans une simulation d'entretien d'embauche, bien entendu lors de mon passage j'ai piqué un far, et bien que ma prestation était à peu prêt correcte, hormis 1 ou 2 bafouillages ( j'étais bien ancré, un bon regard et vocabulaire correct, de bon arguments) je n'ai pas réussi à contrôler mon stress comme je le voulait, et j'ai bien sentit la chaleur sur mes joues quand j'ai "répondu" 2 fois de manière sarcastique à des blagues du formateur ( il essaye de nous mettre à l'aise avec l'humour).
Il a senti que j'agissais comme si j'avais peur, et me propose d'apprendre à gérer mon stress et mes émotions, mais comment expliquer que je ne contrôle pas mes émotions comme le commun des mortels.

Chez moi le stress est constant et il grimpe très facilement en flèche, et la gestion c'est pas ça, du coup je réagis soit en rougissant, ou en prenant un ton agressif, mais sans m'en rendre compte, car pour moi j'essaye juste de m'affirmer, de prendre confiance en moi, ou alors j'intériorise et du coup c'est mon corps qui me le fait payer ( algodystrophie et syndrome de Tietze).

Il ne sait pas que je suis un zèbre (et je préfère le taire suite à la réflexion du coordinateur de stage, que je devais arrêter d'être "bonne élève", visiblement il ne faut pas sortir du lot pour lui) bien que l'étape "se présenter" l'ai fait un peu douté, car j'ai dit que mes lectures et intérêts étaient surtout l'astronomie et les sciences, au départ il m'a demandé si je me droguais, et à la fin si mon intérêt pour la science était nouvelle ou avait toujours était là, et c'est la seconde raison, ce qui lui a fait me demander pourquoi, j'ai juste pu dire que c'était parce que - j'aimais savoir comment les choses fonctionnent - Very Happy

Du coup j'aurai bien aimé savoir si d'autres içi ont aussi ce soucis et comment vous le gérer.
isabelle.c
isabelle.c

Messages : 76
Date d'inscription : 12/09/2017
Age : 41

http://isacomusdessin.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Rougissements et stress Empty Re: Rougissements et stress

Message par Bimbang Ven 22 Déc 2017 - 21:17

Et bien, j'ai envie de dire que la formation peut être intéressante. Pourquoi n'arriverait-il pas à te faire comprendre la technique ?
Si sa technique n'est pas bonne, ça lui permettra peut être de s'améliorer ?
Après tout, l'apprentissage peut être autant pour le "formé" que pour le "formateur" ? non ?
Tout est intéressant !
Bimbang
Bimbang

Messages : 6175
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Rougissements et stress Empty Re: Rougissements et stress

Message par Blossac Ven 22 Déc 2017 - 21:44

Je comprends ta situation car je vis la même chose . Je suis amené à prendre souvent la parole. Je fixe mon attention sur un point externe à moi même et ainsi je passe de centre de l'attention à spectateur. Mon flot de paroles est ainsi déconnecté de ma personne. Ça ne marche pas toujours . Sinon, parfois, j'essaie de prendre la parole brièvement avant mon intervention. Ainsi j'ai le sentiment de connaître déjà mes interlocuteurs et ça va un peu mieux Ce qui est certain, c'est que p!us tu y penses,pire c'est. Pour ma part , je deviens rouge et transpire en même temps .Trop sexy !
Blossac
Blossac

Messages : 826
Date d'inscription : 09/11/2014
Age : 44
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Rougissements et stress Empty Re: Rougissements et stress

Message par isabelle.c Sam 23 Déc 2017 - 13:50

Autant prendre la parole en cours ça ne me dérange pas trop surtout quand je connais les réponses, mais j'évite de le faire car ça fait un peu trop "l'intello de service" et c'est pas toujours bien accepté, ou je fait celle qui sait pas du coup je passe pour "normale", quand je ne bute un peu sur les mots car dois freiner mon rythme de parole pour ne pas bafouiller, mais là j'étais au milieu de la salle avec 12 personnes qui me regardaient et un formateur en face de moi aux méthodes assez douteuse, un peu taré sur les bords.

Je n'accroche pas du tout à sa méthode de travail/communication assez provocante voir blessante,histoire de savoir où sont nos limites, comme certaines collègues qui l'ont déjà eu ont dit, il pousse les gens au bord de la falaise pour les faire réagir, une collègue hypersensible en a même pleuré.

Après en effet, si il a une méthode efficace pourquoi pas la tenter, en espérant que mon naturel ne reviendras pas au grand galop, comme il l'a déjà fait par le passé.
isabelle.c
isabelle.c

Messages : 76
Date d'inscription : 12/09/2017
Age : 41

http://isacomusdessin.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Rougissements et stress Empty Re: Rougissements et stress

Message par isabelle.c Jeu 25 Jan 2018 - 19:41

Bonsoir à tous,.
Aujourd'hui second cours avec le formateur un peu "spécial", avec comme sujet les freins à la communication et l'empathie, finalement il est pas si con que ça, et même très, mais très ouvert d'esprit, il donne des "cours" de management dans les entreprises pour que les patrons traitent enfin avec respect tous les employés peut importe le niveau.

Bref, revenons au cours, avec la partie "freins" faites le matin: je m'y suis reconnue à 200%, mais comment lui expliquer que contrairement à ce qu'il pensais, je n'étais pas comme le reste du groupe (un mouton parmis tant d'autres) mais bien plus avancée dans le fait de me remettre en questions, on est zébré ou on n'y est pas. Laughing
Ce qu'il nous a dit, je le vis en permanence, donc que je connais parfaitement le sujet. J'ai tenté de lui faire comprendre indirectement mais sans trop de succès, et bien entendue ça a remplie la cocotte-minute avec les émotions et autres frustrations que vous connaissez tous.

J'ai profité de la pause du matin pour souffler un peu dans mon coin, j'ai besoin de m'isoler pour laisser la pression redescendre. Repas du midi entre collègue chez Fl.....ch, pour une fois j'ai fait l'effort de ne pas faire mon ermite.

Reprise l’après- midi, avec cette fois l'empathie, où ils nous expliquent bien en détails toutes ses composantes, et là je me suis repris en "pleine face", tout ce que je me prends depuis 38 ans à cause de ma différence, je vous laisse imaginer les conséquences émotionnelles, qui ont fini par faire exploser la cocotte-minute, avec des larmes que je n'ai pas pu retenir, et bien entendu en plein cours, ce qui me "rassure" c'est que je ne suis pas la seule à avoir pleurer, ça vous remuent les tripes comme c''est pas possible ces sujets là.
Au final j'ai décidé à la fin de la journée de lui expliquer en privé pourquoi j'avais "craqué", et contre toute attente, il m'a dit que je n'avais pas d'excuses à donner, que c'était normal de laisser sortir le trop plein, et qu'il s'était senti lui aussi mal à l'aise de la réaction de celles qui ont craqué,surtout de moi et d'une autre collègue.
Du coup je me pose des questions,  serait-ce un homme sage sous ses airs de provocateur, un NP qui a enfin compris le mode de fonctionnement émotif des zèbres ?, en tout cas je me sens moins sur la défensive maintenant avec lui. Very Happy

Sinon, depuis que j'ai accepté ma douance, j'ai l'impression de ne plus avoir autant de contrôle sur mes émotions, elles passent du calme à la tempête en une fraction de seconde. Comme si la carapace de mon faux-self était en train de se fissurer de partout, afin de laisser sortir le vrai-self, celui où je me sent bien, celui que je gardais secret depuis toutes ses années.

J'ai déjà lu 2 ouvrages sur les adultes surdoués (Trop intelligent pour être heureux et Apprendre à faire simple quand on est compliqué), et commencé un travail sur moi, mais je crois qu'il va falloir que je me fasse aider, tellement je traîne de casseroles.
Si vous connaissez un psy spécialiste des zèbres sur mon secteur, et qui ne prennent pas des milles et des cents, je voudrais bien ses coordonnées, et j'en profiterais surement pour faire compter officiellement mes rayures, même si je ne suis pas sur que ça change grand chose, car je me sent zébrée au plus profond de moi, je sais pas comment l'expliquer, c'est comme une évidence.

Encore merci à Zebra-crossing d'exister, vous êtes ma soupape de sécurité dans ce monde tordu, içi je ne me sent pas bizarre.
isabelle.c
isabelle.c

Messages : 76
Date d'inscription : 12/09/2017
Age : 41

http://isacomusdessin.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum