Anxiété ingérable liée à un trouble physique envahissant

3 participants

Aller en bas

Anxiété ingérable liée à un trouble physique envahissant Empty Anxiété ingérable liée à un trouble physique envahissant

Message par HelenaD Lun 30 Oct 2017 - 15:36

Bonjour tout le monde,


Je suis fraîchement inscrite sur le forum (cf. mon post' de présentation Smile ), et à vrai dire c'est avec la difficulté que je m'apprête à évoquer en tête que j'ai fini par me créer un compte. Tout d'abord, une petite mise en contexte : j'ai 20 ans, j'ai été testée une première fois il y a 10 ans et à nouveau il y a quelques mois (confirmation de la douance à deux reprises), et c'est seulement depuis peu que je commence réellement à faire le lien entre certaines difficultés psychologiques que j'éprouve et ce "diagnostic" ; auparavant, mal informée, je prenais simplement en compte l'aspect "facilités scolaires".
Mon problème, donc, est le suivant. J'ai depuis deux ans un souci de santé "du genre très inconfortable", surtout à mon âge...autant le nommer d'emblée, je fais de l'incontinence par impériosité (l'origine du souci étant une vessie hyperactive qu'aucun traitement ne semble parvenir à soigner).

Je ne me berce pas d'illusions, il est normal que ce genre de problème occasionne un inconfort psychologique majeur. Mais j'ai de plus en plus l'impression que la situation devient ingérable, et que l'anxiété permanente qui l'accompagne sort complètement de mon contrôle ; j'ai donc entamé plusieurs thérapies (trois exactement), de la thérapie brève "classique" à l'hypnose, mais disons que je ne suis pas parvenue à pleinement m'impliquer dans ces différentes démarches...comme si je ne croyais pas vraiment à la pertinence de ce qu'on me proposait, en fait, ou des interprétations qui étaient faites de mes paroles!
Actuellement, le simple fait d'aller en cours me fait paniquer, à l'idée que les symptômes pourraient se manifester sur le chemin des auditoires. Je sais que ce genre de "trouble intime" est souvent une source de caricatures ou de vannes d'assez mauvais goût, mais je peux vous assurer que c'est un calvaire.

Je suis bien consciente que peu de personnes de mon âge sont confrontées à cela. Mais j'aurais souhaité, tout simplement, me nourrir de vos "conseils" là-dessus, ce qui m'ennuie le plus étant l'inaptitude des différents thérapeutes consultés à m'aider efficacement...un constat que je relie de plus en plus à ma "zébritude".
Un très grand merci d'avance! Je suis évidemment disposée à éclairer un peu les choses sur mon ressenti et sur les manifestations concrètes de cette anxiété, mais je ne voulais pas assommer d'emblée les lecteurs avec un énorme pavé Smile
HelenaD
HelenaD

Messages : 3
Date d'inscription : 29/10/2017
Age : 24
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété ingérable liée à un trouble physique envahissant Empty Re: Anxiété ingérable liée à un trouble physique envahissant

Message par Pieyre Lun 30 Oct 2017 - 15:52

Je vais sans doute dire des bêtises, dans la mesure où je ne suis ni médecin ni psychologue. Mais, en pratique, est-ce que ton anxiété ne serait pas grandement diminuée si tu pouvais avoir davantage le contrôle du moment où ton trouble physique se manifeste ? Je m'explique. Si les médecins n'ont pu te traiter de sorte que tu ne sois gênée au cours de la journée, il n'empêche qu'il y a des substances qui ont pour effet de retarder la miction chez tout le monde, donc sans doute aussi chez toi. Je pense en particulier à certains anxiolytiques comme la prégabaline ou à certains antalgiques comme le tramadol, que j'ai expérimentés tous deux indépendamment de cette question, mais il y en a sans doute bien d'autres. Ce n'est pas une solution très satisfaisante, bien sûr, mais c'est au moins une façon de se dire : si je prends cette substance et par ailleurs aucun diurétique (notamment le café, le thé ou l'alcool), au moins je peux être tranquille durant quelques heures.

Pieyre

Messages : 20908
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété ingérable liée à un trouble physique envahissant Empty Re: Anxiété ingérable liée à un trouble physique envahissant

Message par HelenaD Lun 30 Oct 2017 - 16:13

C'est effectivement le type de traitement que les médecins me proposent actuellement. Concrètement, je prends du Toviaz, un antichollinergique. Mais malgré un doublage récent de la dose, il faut bien avouer que les résultats ne sont pas satisfaisants du tout : les symptômes restent très imprévisibles, sans "pattern" clair observable dans les "urgences", et assez indépendamment de ce que je vais consommer ou non.
Je ne l'ai pas précisé, mais ma vessie a été assez fortement dégradée à la suite d'une (brève) maladie auto-immune, qui a déclenché tout cela sans laisser d'autre symptôme, heureusement!
Dans l'attente d'une éventuelle solution, il faut bien vivre avec. Mais force est de constater que j'ai énormément de difficultés émotionnelles, c'est comme si je n'avais jamais l'esprit tranquille à cause de cette peur permanente de "l'urgence", pour le dire trivialement...une tendance à l'anxiété que j'avais déjà avant de souffrir de ce problème, alors je te laisse imaginer les dégâts.
Du coup, je cherche principalement à trouver un moyen d'apaiser ces moments de panique que j'imagine exacerbés par cette hypersensibilité que j'ai en moi depuis toujours. Mais pas moyen de "trouver les clés"
HelenaD
HelenaD

Messages : 3
Date d'inscription : 29/10/2017
Age : 24
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété ingérable liée à un trouble physique envahissant Empty Re: Anxiété ingérable liée à un trouble physique envahissant

Message par Pieyre Lun 30 Oct 2017 - 17:15

Après avoir consulté la notice du Toviaz, je constate que c'est bien plus spécifique que ce que j'indiquais, évidemment. Il n'empêche que parfois certaines substances qui sont moins spécifiques peuvent avoir un effet assez important chez certaines personnes, ou renforcer l'effet d'un produit de première intention. Enfin, c'est ce que j'ai lu, sans aucune garantie. Par ailleurs, il y a aussi le fait que ce qu'on prend dépend de l'heure où on le prend, comme cela a été rendu plus manifeste par l'attribution du dernier prix nobel de médecine...

Le problème, c'est que les médecins doivent être prudents, ce qu'on ne saurait leur reprocher, et ne prescrivent généralement une substance que si elle correspond précisément à une pathologie ou à un trouble. Ainsi, concernant l'anxiété, j'avais pris des médicaments qui semblaient correspondre, et puis, au hasard de la consultation d'un autre médecin, j'ai pris une autre substance qui était plus efficace, bien qu'atypique. Alors, c'est peut-être aussi une voie : consulter un autre médecin, sans forcément récuser celui qui te suit.

Par ailleurs, j'ose à peine le signaler, parce que je ne sais pas dans quelle mesure cela permet de contrôler sa miction, mais il est attesté que le sel provoque une rétention d'eau. Personnellement c'est net : si je consomme trop salé un jour, indépendamment de la quantité de nourriture, je prends systématiquement plus d'un kg le lendemain, et il me faut deux jours pour rétablir mon poids. Et cette rétention d'eau doit se faire antérieurement à la vessie dans le circuit de la digestion (au prix de poser davantage de problèmes peut-être dans les jours qui suivent). Ce serait donc juste le moyen d'être tranquille pour un moment particulier, et pas du tout sur le long terme.

Mais, concernant l'anxiété en tant que telle, je ne sais pas quoi dire, tant il y a de formes différentes et de substances diverses. De mon côté, je n'ai jamais rien trouvé qui soit tellement efficace, sinon l'alcool, mais ce ne serait pas à conseiller dans ton cas.

Pieyre

Messages : 20908
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété ingérable liée à un trouble physique envahissant Empty Re: Anxiété ingérable liée à un trouble physique envahissant

Message par Zorglub_33 Lun 30 Oct 2017 - 20:28

Tu as tenté des thérapies, et tu as bien fait, mais as-tu tenté une rééducation périnéale ? Ayant quelques petits soucis de ce côté là, j'ai fait des séances de rééduc avec une kiné, coup de bol je suis tombée sur une super jeune femme qui m'a beaucoup aidé, notamment en prenant le temps de parler avec moi et de me donner quelques leçons d'anatomie ! Cela, ajouté au fait que j'ai retrouvé une meilleure forme physique, a contribué, pour moi, à revenir à une situation "normale" de ce côté là. Si tu veux en parler en mp, n'hésites pas !

Zorglub_33

Messages : 212
Date d'inscription : 30/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum