Qui suis-je ?

Aller en bas

Qui suis-je ? Empty Qui suis-je ?

Message par Marnie le Ven 13 Oct 2017 - 1:11

Bonjour à tous.

C'est avec beaucoup d'espoir et de doutes que je vous écris ce soir.

Maman d'un petit zèbre de 7 ans fraichement diagnostiqué (WISC) et d'un deuxième petit bonhomme pas zèbre du tout, je suis designer graphique dans la mode et réside dans le sud de la France. Ma route a été longue jusqu'à vous...

J'ai brutalement immergé d'un sommeil de 17 ans, le jour ou un kinésiologue m'a dit " ça fait longtemps que vous marchez à côté de vos pompes ?". J'ai alors regardé ma vie à distance en me demandant qui j'étais réellement. Durant toutes ces années, j'avais oeuvré à me fondre dans la masse, avec un masque social bien rodé (et un fort sentiment d'imposteur...). Des bouffées de consciences, brutales et soudaines m'envahissaient pourtant régulièrement, avec la sensation d'étouffer dans cette vie empruntée.

J'ai alors commencé à m'écouter, à analyser et à prendre connaissance de celle que je suis vraiment. J'ai commencé à écouter mon intuition. J'ai mis des mots sur ma façon d'être au monde, différente, des mots sur le prisme à travers je regarde et ressens les choses : hyper-intensité, hyper-empathie, hyper-sensibilité sensorielle, acuité énergétique. passionnée, en quête de sens et de justice, bouillonnante de questionnements, avec une soif de vérité, de rencontres vrais et d'échanges profonds, des talents hors norme pour certaines disciplines...

Puis, j'ai décidé, avec l'appui de mon conjoint (qui est si différent de moi), de lister les problématiques de vie que je rencontre depuis toujours et que je tentais jusque là péniblement de dissimuler. Je pensais écrire quelques lignes... j'ai rempli 2 pages !
> fonctionnement dans les extrêmes, raisonnements "compliqués", aucune notion de temps, ne fonctionne qu'à la motivation au point de ne pas faire du tout tout ce qui m'ennuie, choix extrêmement compliqués, surinvestissement des relations affectives, comportements obsessionnels et boulimiques (quand passion il y a), toutes ces choses qui paraissent simples à tout le monde qui me paraissent insurmontables, difficultés à retenir des choses et obligation de faire des listes pour tout, manque de logique ou logique qui paraît "illogique" aux autres, une fatigue énorme, des idées décalées, un besoin de contemplation permanent, ne pas être à l'écoute de ses besoins (quand il y a hyper-concentration) au point d'oublier de boire, manger, d'aller aux toilettes par exemple, bugs et confusion quand trop de stimuli, phases d'euphorie et de déprime, dualité intérieure, etc...


Au même moment, ma soeur - singulière aussi - touchait du doigt un diagnostic d'Asperger (qui ne sera finalement pas validé > seulement 2 psychiatres sur les 3 lors des tests ont posé le syndrome d'Asperger). J'ai donc beaucoup lu sur le sujet, et forcée de constater que de nombreux signes me faisaient échos (l'Asperger au féminin).
Le fils de ma soeur, lui, sera diagnostiqué THQI + Troubles autistiques + multi DYS

Mais je ne me reconnais pas dans les problématiques sociales des asperger. En fait, c'est comme si je me situais à l'opposé. Je suis une hyper-sociale. J'aime le contact avec les gens, je suis très tactile, j'aime les percer, les comprendre, les ressentir. On me dit souvent que c'est facile, confortable et spontané de discuter avec moi, que je mets les gens à l'aise et facilite les échanges dans un groupe. J'ai peu de filtres et aborde sans gêne tous les sujets.

A ce moment-là, j'apprends le haut potentiel de mon fils. Il me ressemble beaucoup... Ce que me dit la psychologue résonne au plus profond de moi. Mais l'idée, la seule évocation d'un possible haut potentiel mettra plus d'un an à oser germer. Alors j'ai lu sur le sujet. Et plus qu'asperger, j'ai l'impression de me retrouver dans les caractéristiques et témoignages. A une chose près - et pas des moindres - si je pense tout le temps, si ma pensée me semble bien arborescente, je n'ai pas l'impression d'avoir un cerveau rapide et performant. Je me sens même parfois très bête et lente et à d'autres moment brillante mais sur des compétences précises.

J'espère que la longueur de ma présentation ne vous aura pas fait fuir et que votre expérience, votre vécu donneront un nouvel éclairage à mon questionnement.
Si certains souhaitent que je leur communique la liste de mes singularités référencées orienter leur avis, je leur communiquerai avec plaisir.

D'après vous... qui suis-je ? que suis-je ?

Merci par avance pour votre aide.
Marnie
Marnie

Messages : 30
Date d'inscription : 12/10/2017
Age : 36
Localisation : Var

Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? Empty Re: Qui suis-je ?

Message par Invité le Ven 13 Oct 2017 - 8:48

Bienvenue Marnie ! Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? Empty Re: Qui suis-je ?

Message par Invité le Ven 13 Oct 2017 - 9:07

Marnie , bienvenue chez toi !!!

Qui suis-je ? Source

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? Empty Re: Qui suis-je ?

Message par Invité le Dim 15 Oct 2017 - 9:38

Bienvenue également à toi. Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? Empty Re: Qui suis-je ?

Message par riendautre le Dim 15 Oct 2017 - 21:03

Et ben tu serais une femme née sensible avec une conscience ouverte prête à recevoir ce que cette conscience a accepté de recevoir, ces éléments t'ayant modelée tout au long de ta vie et ayant, pour ce que tu rejettes en l'ayant tout de même accepté parce qu'on croit ce qu'on reçoit, aussi pesée jusqu'à ces prises de conscience où tes valeurs de sincérité et de profondeur inscrites en toi parce que très aimée de tes parents et profondément, se sont réveillées pour te dire de te retrouver et de rayonner tel que tu sais si bien le faire.

Ptet un peu comme tout le monde ici aussi, ptet pas...

Et je dirais que tu me ressembles beaucoup en fait et que je t'aime déjà beaucoup beaucoup trop

"On dit pas des choses aussi gentilles et aussi amoureuses pleines d'amour comme sa madame"

Rebf (=bref)

Sur ce, un instant philo pourri

Qui suis je? Un ensemble certes.
Mais... quel est l'intérêt de la question sinon en savoir plus sur soi qui est en permanente évolution...  une question qui n'a qu'une réponse à limites évoluables

Avoir l'avis des autres sur soi peut beaucoup apporter

Pour moi ce serait cela que tu cherches

Et aussi peut-être un peu de socialitude...

Bon maintenant jsuis un peu pas forcément bien embarqué tout cela d'avoir posté tout cela

Mais j'ai envie de te dire de révolutionner la mode voilà

Genre tu nous fais des vêtements en neige en carbone en bois en meringue en jaune soleil ou en hydrogène tu vois

Euh riendautre
Euh "merci" c bon....

riendautre

Messages : 174
Date d'inscription : 13/06/2017
Age : 36
Localisation : Vers Pignan

http://brouardthomas.org

Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? Empty Re: Qui suis-je ?

Message par Marnie le Lun 16 Oct 2017 - 23:31

Merci pour votre accueil.
Je rejoins l’image de Rhaaaaa et ton analyse, Riendautre sur la notion d’éveil des consciences.

Digression / c’est quand même vraiment bizarre de nommer les gens par des pseudos… un moyen de ne pas se livrer totalement… c’est rassurant peut-être. On entretient le mystère, on est libre de dire et de construire son avatar comme on le souhaite… j’ai un pseudo aussi, mais j’avoue que ça me met mal à l’aise. j’imagine que lors de rencontres physiques chacun retrouve son prénom… ? La barrière du virtuel est déjà tellement opaque, difficile de créer du lien dans ces conditions. Mais peut-être n’est-ce pas l’objectif de ce forum, peut-être que l’aspect intellectuel suffit… Pour des êtres émotionnels, je doute que ce soit suffisant pourtant… Si ?

Je fais d’ailleurs régulièrement des rencontres qui prennent l’allure de syncronicités. Il m’est arrivé quelque chose d'un peu troublant dernièrement. Je suis allée chez un hypnotherapeute, et alors que je pensais être sous hypnose, avec la sensation qu'un champ d'énergie commençait à gonfler autour de nous, il m'a confié que ce n'était pas de l'hypnose et  qu'il avait rarement ressenti ça. Il m'a aussi confié qu'il avait déjà vécu une expérience similaire avec une personne qui se trouvait être à haut potentiel. Intéressant... Un fonctionnement neuro-atypique hypersensible permettrait-il une réceptivité énergétique hors norme ? Faut-il travailler ce potentiel ?

Riendautre (je ne vais décidément pas m'y faire à ces pseudos;+) - Merci beaucoup d'avoir pris le temps de répondre à mon questionnement avec autant de spontanéité. Tu dis qu'on se ressemble. Qu'est-ce qui te fait écho précisément ?
Tu parles d'amour. En effet, dans la société normée dans laquelle nous sommes, l'évocation de sentiments forts dans un contexte comme celui-ci est inapproprié. Mais dans la confidence de cette discussion, suivant une libre expression de la pensée, en dehors de tout conditionnement sociétal et de tout jugement, suivant l'élan empathique qui régit notre façon d'être, alors l'expression d'un amour bienveillant, inconditionnel, simple et authentique, celui la je le comprends et le reçois. Ce serait plus simple dans la vie de pouvoir parler et agir sans filtres - attention, dans le respect et l'écoute de l'autre bien sûre - j'ai tendance à agir comme ça, et ça déstabilise les gens en général. Mais ça dénoue aussi bien des problématiques. Non ?

Oui, il y a au de la de la démarche identitaire, l'envie d'échanger avec des personnes qui auraient les mêmes aspirations. J'ai récemment pris conscience que la richesse des échanges serait salvatrice, et peut-être même addictive en fait, quand elle vous donne l'impression de respirer et d'être vous même.

Au risque de te décevoir, Riendautre, je ne suis pas styliste... mais j'adore le concept ! certains s'y sont essayés : Paco Rabanne, Iris Van Herpen avec ses robes d'eau et autres.

N'hésitez pas à poster ici, pour ceux qui le souhaitent, ce serait un plaisir de vous connaitre.

A vous lire,
Bonne soirée à vous.
Marnie
Marnie

Messages : 30
Date d'inscription : 12/10/2017
Age : 36
Localisation : Var

Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? Empty Re: Qui suis-je ?

Message par riendautre le Mar 17 Oct 2017 - 2:06

Riendautre (je ne vais décidément pas m'y faire à ces pseudos;+) - Merci beaucoup d'avoir pris le temps de répondre à mon questionnement avec autant de spontanéité. Tu dis qu'on se ressemble. Qu'est-ce qui te fait écho précisément ?
Tu parles d'amour. En effet, dans la société normée dans laquelle nous sommes, l'évocation de sentiments forts dans un contexte comme celui-ci est inapproprié. Mais dans la confidence de cette discussion, suivant une libre expression de la pensée, en dehors de tout conditionnement sociétal et de tout jugement, suivant l'élan empathique qui régit notre façon d'être, alors l'expression d'un amour bienveillant, inconditionnel, simple et authentique, celui la je le comprends et le reçois. Ce serait plus simple dans la vie de pouvoir parler et agir sans filtres - attention, dans le respect et l'écoute de l'autre bien sûre - j'ai tendance à agir comme ça, et ça déstabilise les gens en général. Mais ça dénoue aussi bien des problématiques. Non ?


Ski fait kon sressemble clrayonnement
Sinon jsens déjà dla morale arrriver donc bye

riendautre

Messages : 174
Date d'inscription : 13/06/2017
Age : 36
Localisation : Vers Pignan

http://brouardthomas.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum