gérer ses problèmes, les uns après les autres

Aller en bas

gérer ses problèmes, les uns après les autres Empty gérer ses problèmes, les uns après les autres

Message par oyans Mer 27 Sep 2017 - 17:52

Bon, il y a certains problèmes dont je ne suis pas maître, c'est à dire que je ne peux aucunement, intervenir de façon à élucider ces tracas, tout ce que je peux pour l'instant y faire, c'est d'en diminuer la portance, tout en sachant que ces dits problèmes peuvent se manifester à mon égard, d'une façon, que je dirai, d'aléatoire...
Je reste néanmoins confiant.
Puis d'autres problèmes de types médicaux pouvant eux, peut-être se résoudre, de toute façon, dans cette affaire il est question d'acceptabilité, hors je n'accepte pas, la balle est donc dans leur jeu, aucunement du mien
La créativité, ce qui résulte de mon deuxième problème, peut lui, se gérer si il n'y a pas de résurgence, de cette même déficience qui m'atteint.

Je parle de façon énigmatique, un peu moins pour mon problème médical, ceux qui seront lire entre les lignes, auront très vite compris Razz

Quant au premier problème, c'est un peu du fantomas Suspect mais je ne suis pas Louis de Funès Evil or Very Mad



oyans
oyans

Messages : 2733
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

gérer ses problèmes, les uns après les autres Empty Re: gérer ses problèmes, les uns après les autres

Message par oyans Ven 29 Sep 2017 - 17:59

Mon problème médical, enfin mes probs médicaux tendent à être résolus, il faut maintenant que j'anticipe sur le futur, prendre le bon virage ou, sinon c'est le crash assuré.
Je suis zen et pourtant dans la merde...
J'aimerai surtout reprendre de la vigueur, comme aujourd'hui  où je n'ai pas arrêté de bouger, constructivement cela s'entend.
Il faut que j'organise mieux mes journées c'est certain, je pense y arriver.
Mais par ex, en marchant ce matin, j'ai vu une feuille fanée et roussie, qui, en se contracturant avait prise la forme d'un oiseau (elle ressemblait véritablement de loin à un petit piaf), l'idée était là, imaginer le destin d'une feuille bien verte, orgueilleuse sur sa solide branche, se trouvant dans la capacité d'anticiper son destin, d'où un état de soliloque à la fois poétique et irrémédiablement vrai, (celui de son futur déclin)
Et, comme elle peut scruter autour d'elle, les oiseaux s'envolant lorsqu'ils le veulent, de l'arbre où les oiseaux se posent, lui vient l'idée de se transformer en oiseau pour échapper à son destin, pensant qu'ayant la faculté de voler, elle peut échapper à sa mort.
Tant qu'elle n'est pas détachée se continue ce dialogue, recouvrant l'inexorable et définitif destin de chacun.
voilà je sais pas pourquoi je vous raconte cela, mais l'idée est très bonne, cela me fait penser d'ailleurs à un auteur Barjavel je crois, mais j'ai un gros doute et son "arbre qui chante"
Je viens de me souvenir je pense que c'est Maurice Ravel, mais je n'en suis pas toujours certain
finalement c'est Bernard Clavel
oyans
oyans

Messages : 2733
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum