La violoniste

Aller en bas

La violoniste Empty La violoniste

Message par tumeur le Ven 8 Juil 2011 - 4:32

La violoniste

Je suis allé d'où tu revenais
nos sentiments se sont croisés
on n'est pas resté longtemps unis
parce qu'un bonheur ne reste pas impuni
Le malaise a chassé l'osmose
non, on ne ressent plus grand chose
comme la chatte d'une pute
qu'à pris trop d'coups d'bites

Nous sommes des baisers sans bouche
on se frôle mais jamais on se touche
on tient à garder le lien
qui ne retient plus rien
rien de réel, comme des vents qui s'enlassent
comme nos vieux rêves qui s'embrassent.

tumeur

Messages : 61
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 98

http://lvm.site.voila.fr

Revenir en haut Aller en bas

La violoniste Empty Re: La violoniste

Message par Invité le Sam 9 Juil 2011 - 22:10

Le Violoncelle


Mes doigts, ces araignées,
Qui, effilés, tissent la mélodie,
Sur ton phallus noir dressé,
Sont par le plaisir, endoloris.

Et mes mains qui te caressent,
Tes cordes qui les pénètrent
Puissamment je les presse,
En jaillit une jouissance secrète.

Jumelles destinées de deux corps entrelacés,
Moi, bohème amoureuse,
Je te prends entre mes cuisses écartées,
Et tu vibres, je suis heureuse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La violoniste Empty Re: La violoniste

Message par tumeur le Sam 9 Juil 2011 - 23:58

nice!

tumeur

Messages : 61
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 98

http://lvm.site.voila.fr

Revenir en haut Aller en bas

La violoniste Empty Re: La violoniste

Message par Invité le Dim 10 Juil 2011 - 16:56

Merci =)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La violoniste Empty Re: La violoniste

Message par Benjamin le Lun 11 Juil 2011 - 17:17

La complainte de l'archet

Qui suis-je, moi l'errant des champs
Mélodiques, harmoniques d'antan,
Baisers de crins menés à la baguette,
Tambour battant aux jours de fête ?

Vous oubliez, dans vos poèmes,
Les notes que partout je sème
Caresses de cordes par la queue
Oubliée d'un étalon fougueux.

Je suis la verge enfantant Calliope,
Frère de Terpsichore l'endiablée,
Le berceau des songeurs violons,
Bois frémissant sous mon action.

Pernambouc se nomme ma mère,
Elle pleure, au-delà de la mer,
La perte de son fils chéri.
Je joue ses larmes. Père hennit.


Dernière édition par Benjamin le Mar 12 Juil 2011 - 15:21, édité 1 fois
Benjamin
Benjamin

Messages : 270
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 38
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

La violoniste Empty Re: La violoniste

Message par tumeur le Mar 12 Juil 2011 - 14:46

c'est du trop haut niveau pour moi...

tumeur

Messages : 61
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 98

http://lvm.site.voila.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum