La dépression du Zèbre et autre

+36
NewHope
Deviens
Lumynose
Carla de Miltraize VI
Sélène-Nyx
Petitagore
cocologie
Fée Nix
Arkhèss
Bilbil don't kill !
doom
siamois93
nikoku74
sunshine71
Mag
Luc
Renarde20
lauraneb
ethocom
fleur de nacre
Colibri
Mélanie
Mégalopin
audrey27
Nanana
Pia
TheCorsican
Undefined
chrissieb63
line
Wise
oufy-dame
Bliss
p2m
Weigela
Noumi
40 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty La dépression du Zèbre et autre

Message par Noumi Mar 5 Juil 2011 - 12:49

Je ne sais pas si ce sujet a déjà été abordé, mais en tapant dépression ou dépressif j'ai touvé une réponse qu'à l'abri des regards.

Ce topic me vient d'une réflexion que je me suis faite et j'aurais envie d'avoir votre avis.

L'année dernière approximativement à cette époque, je fus en arrêt pour un état dépressif. Sur ce j'ai lu un livre se nommant "Imparfait, libre et heureux. L'estime de soi" de Christophe André.
Entre ce livre et les explications de mon Psychiatre, j'ai compris que l'état dépressif est une sorte de ralentissement de l'organisme qui est dur à combattre, justement du au ralentissement aussi bien physique que mental. (vive les cercles vicieux!! pfff).

Ma problématique fut : pourquoi autant de zèbre se sentent/se disent dépressif?

Le zèbre ayant besoin de plus de stimulation intellectuelle pour que son cerveau soit rassasié, se pourrait-il qu'il se sente en état dépressif (c'est à dire l'impression que tout va lentement) parce qu'il n'a pas la stimulation nécessaire à sa vite de traitement des données?

Du coup à contrario, est-ce que les gens ayant une vitesse de traitement des données plus lente seraient moins susceptible de se sentir en état dépressif?

A vous :
Noumi
Noumi

Messages : 1336
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 41
Localisation : Vers l'infini et l'au-delà...mais de mon canapé...rouge

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Weigela Mar 5 Juil 2011 - 15:22

Tu peux regarder le sujet sur la désintégration positive (que je n'ai pas encore lu mais Bost en parlait à propos de la dépression chez les zebres) : http://zebrascrossing.forumactif.org/t355-theorie-de-la-desintegration-positive-de-dabrowski?highlight=d%C3%A9sint%C3%A9gration+positive

De mon côté, j'ai remarqué qu'effectivement je "sombrais", sans pour autant être en dépression mais bon pas folichon, quand je n'avais pas de choses suffisamment intéressantes, stimulantes.

Pour la dépression, que j'ai vécue il y a quelques années derrière, je trouve que la théorie d'Alice Miller était très pertinente : on devient dépressif quand on n'est plus à l'écoute de soi (rha, je déteste, c'est trop caricatural mais je suis brouillon n ce moment :/). Ce qui d'ailleurs est compatible avec ta remarque sur des besoins plus importants de stimulation Smile
Weigela
Weigela

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Noumi Mar 5 Juil 2011 - 15:26

C'est effectivement compatible car si on est à l'écoute de soi, on agit pour se stimuler autant qu'on en aurait besoin.
Seulement ya ceux qui naturellement y arrive et ceux qui n'y arrivent pas et qui doivent du coup faire un peu plus d'effort pour trouver comment se stimuler.

je vais lire ton lien (quand j'aurais un peu plus de temps), merci.
Noumi
Noumi

Messages : 1336
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 41
Localisation : Vers l'infini et l'au-delà...mais de mon canapé...rouge

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par p2m Mar 5 Juil 2011 - 15:42

il me semble y avoir un lien avec http://zebrascrossing.forumactif.org/t3205-pourquoi-ce-n-est-jamais-assez

Et pour moi c'est lié aux représentations qu'on se fait de la réalité, qui sont forcément inadaptées, et plus elles semblent fonctionner plus on les renforce, jusqu'à ce que le hiatus se fasse sentir(dépression) et qu'on soit obligé de les casser, les revoir, les reconstruire, ne plus se baser sur elles. Et c'est donc cyclique, et plus l'intellect est "efficace" plus ces représentations se construisent rapidement et donc, plus les phases dépressives sont rapprochées et durent moins longtemps.

schématiquement ...

p2m

Messages : 5963
Date d'inscription : 20/05/2011
Localisation : bxl

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Bliss Mar 5 Juil 2011 - 16:45

Pour ma part, il y a quelques années j'ai traversé une dépression, une vraie de vraie (du genre le tunnel sans fin où on désespère de voir apparaître un jour la lumière au bout), et je m'en suis sortie en grande partie grâce à ma psychanalyse (par contre, je n'ai jamais vu de psychiatre ni pris de médoc, c'est pas pour moi).

Je pense que le fait d'être plus intelligent que la moyenne, donc d'être plus conscient de tout et tout le temps (en ce qui me concerne, j'ai l'impression d'être tout le temps consciente du temps qui passe, de la mort, de le souffrance - la mienne et celle des autres -, de l'aspect potentiellement absurde de la vie si on ne s'efforce pas d'y mettre du sens, de la relativité des choses, etc. Comme si cette hyper-conscience de tout était constamment présente en moi, même quand je suis heureuse. Et je crois bien que j'ai ça en moi depuis toute petite), ajouté au fait d'être hypersensible et hyperémotif (en tous cas c'est mon cas), nous rend beaucoup plus vulnérable aux éléments négatifs, aussi bien extérieurs (évènements, comportements d'autrui, etc) qu’intérieurs (auto-dépréciation, négativisme, angoisses, doutes, peurs, etc).

Pour ma part, même si j'ai énormément progressé à ce niveau, je suis comme une éponge, j'absorbe plein de choses malgré moi, que ces choses soient nocives ou bénéfiques pour moi.
Heureusement, j'ai appris peu à peu à me protéger et à devenir moins perméable (il se trouve qu'en plus, mon "Moi-Peau" - Didier Anzieu - était complètement troué et "pas fini").

Par contre, ce que je remarque, c'est que je suis également très forte. Et que, même lorsque j'ai eu ces passages dépressifs, durant lesquels je suis parfois tombée très bas (jusqu'à la TS), j'ai eu quand même la capacité de rebondir très haut (bon, l'aide de ma psychanalyste a été précieuse, mais elle m'a surtout donné l'impulsion pour rebondir).

Et la bonne nouvelle c'est que, après avoir touché le fond et avoir fait un long travail de déconstruction/reconstruction (pour avoir des fondations plus saines et solides), je parviens à présent à me maintenir à flots sans grandes difficultés. Et lorsque j'ai des coups de blues, je ne plonge plus du tout aussi profond et ça ne dure plus du tout aussi longtemps... J'ai trouvé une équilibre quoi Smile.
Bliss
Bliss

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Weigela Mar 5 Juil 2011 - 16:53

Bliss a écrit:Pour ma part, il y a quelques années j'ai traversé une dépression, une vraie de vraie (du genre le tunnel sans fin où on désespère de voir apparaître un jour la lumière au bout)

Je tique, ca me fais prendre conscience que j'évitais les fenêtres car elles m'attiraient, mais paradoxalement, je ne désespérais pas. J'étais plutôt complétement lobotomisée. Je faisais rien de mes journées. Tout était très pénible. Moral raplapla, mais sans conscience de cet état. Un long tunnel sans fin et dans lequel je n'existais plus. Etait-ce un instinct de survie ?
Weigela
Weigela

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Noumi Mar 5 Juil 2011 - 17:04

Oui, c'est très impressionnant un instinct de survie.

C'est cet instinct qui m'a amené ici, sur ce forum.
Noumi
Noumi

Messages : 1336
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 41
Localisation : Vers l'infini et l'au-delà...mais de mon canapé...rouge

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par oufy-dame Mar 5 Juil 2011 - 23:17

Noumi a écrit:pourquoi autant de zèbre se sentent/se disent dépressif?

Je ne suis pas sure qu'on ait mesuré un lien significatif entre HQI et dépression, mais j'ai retenu que JSF cite une étude sur des TS d'ado dans un hôpital de Marseille : je crois qu'au moins 30 % étaient HQI.

Il y a un biais qu'on oublie trop souvent : les HQI qui vont bien ne consultent pas et on n'en entend pas parler, mais ils existent !

Par ailleurs, il y a des gens qui se sentent dépressifs et qui ne sont pas reconnus comme étant en dépression parce qu'ils ne remplissent pas les "critères" (du DSM IV ou de la CIM 10, je suppose ?). Par exemple, bien qu'ils pensent tous les jours au suicide, on considère qu'ils ne sont pas en dépression car ils arrivent encore à sortir de leur lit et à se laver avant de sortir de chez eux !

Je pencherais plutôt pour la recherche des causes de la dépression... et des thérapies qui permettent de guérir.

On peut lire gratuitement plein d'écrits sur [url=http://alice-miller.com ]La Maltraitance, l'Abus de l'Enfant[/url]

Contre la dépression, il y a maintenant des méthodes qui marchent... pour un nombre non négligeable de personnes : cf. "Guérir", de Servan-Schreiber (thérapies assez nouvelles incluses) et ce livre vendu avec un CD audio de Ch. André : Méditer pour ne plus déprimer

... à expérimenter, pourquoi pas, avant la prochaine rechute ?
oufy-dame
oufy-dame

Messages : 1040
Date d'inscription : 14/07/2010
Age : 55
Localisation : IdF

http://www.oveo.org/etudes-scientifiques-sur-les-effets-de-la-vi

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Wise Mer 6 Juil 2011 - 0:05

Ce n'est pas un hazard, ou une maladie provoquée par rien.

j'ai été fortement dépressif suite à de fortes désillusions sur la vie.
si il était possible de facilement nager dans le bonheur je ne pourrais pas être dépressif. j'ai plongé en dépression quand j'ai perdu espoir, pas avant.
pour moi dépression = ennui, désespoir (perte d'intérêt de vivre) + auto-hypnose.

je pense que les non-z arrivent plus facilement à apprécier des choses que je trouve minables (il y en a qui sont suffisament stimulés en regardant un match de foot par exemple), ils mettent considérablement plus de temps pour se lasser des choses, ils s'occupent facilement.
pour moi le fait de comprendre plus vite comment fonctionne quelque chose fait que je perds tres vite la fascination de sa découverte.
je trouve presque tout minable.
Wise
Wise

Messages : 2216
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 35
Localisation : Nancy

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Invité Mer 6 Juil 2011 - 15:44

Je suis en dépression/burn out et pourtant je garde mon humour, j'ai des envies, des centres d'intérêt et je ne me sens pas au fond du trou en tant que personne.

Par contre je suis tout le temps fatiguée (aussi parce que j'ai une carence en fer) et j'ai du mal à me concentrer (par ex je dois éteindre la radio si je fais un virement et vérifier le n° de compte, pas le cas avant, je fais des lapsus, j'oublie des mots ou mon idée, ou encore j'oublie de descendre à mon arrêt de bus). C'est flippant quand même. IL parait que ce sont des symptômes dépressifs.

Je suis anxieuse aussi très régulièrement de façon importante et je ne parviens pas à me sortir de l'anxiété. C'est souvent difficilement viable y compris en société (Il m'est arrivé de refuser une sortie resto parce que je risque d'être assise dos à la porte, à cause du bruit et si la lumière est inadéquate ça accentue le malaise, comment savoir cela à l'avance, impossible !). Il parait que l'anxiété est aussi un signe de dépression.

Bref en tant que *moi* ça va. Mais moi dans la société et le monde du travail ça ne va pas Sad.

Je ne vois pas bien où est la solution. J'ai rendez vous avec un spécialiste du burn out et j'en espère des éclaircissements. Par contre on me promet des antidépresseurs. J'y suis opposée à la base et pourtant je finis par me dire que ça peut m'aider à moins devoir lutter pour tout, à laisser couler choses, les émotions, bref la camisole qui va m'aider à rentrer pieds joints dans la petite case qui devrait être la mienne.

J'ai lu des articles sur le burn out, des témoignages aussi, où je lis que les gens tombent dans un creux mental et physique qui peut durer plusieurs mois. En 2 bonnes semaines sans travailler je sens que je remonte :s Du coup je me sens illégitime, enfin je lutte contre ce sentiment. Mais, c'est ce qui se passe habituellement, lorsque je vais mieux et que j'y retourne je finis par retomber en arrêt. S'ensuit un sentiment d'échec récurrent.

Concernant la dépression outre des témoignages de connaissance j'ai lu "Tomber 7 fois se relever 8" de Philippe Labro (que je recommande), et je ne me retrouve pas dans ces cas de profonde dépression.

Donc voilà je suis diagnostiquée en dépression, je me sens out tout ne ne me sentant pas déprimée. Est-ce que les zèbres ont une faculté de récupération plus rapide ? Est-ce que à cause de notre lucidité nous voyons plus rapidement les causes ce qui nous empêche de sombrer vraiment, notre esprit ressource voyant déjà vers où rebondir ? Je me pose ces questions !


Pour moi cela fait plusieurs mois que je m'intéresse au burn out, j'ai lu un livre à ce sujet l'année passée et pris des renseignements auprès d'une personne concernée en début d'année. Donc au final je connais déjà plein de choses sur mon "mal". En sombrant je suis arrivée ici ou une personne ayant souffert de ce syndrome m'a aidé, j'ai pu en discuter. D'autres personnes m'ont donné des pistes pour l'avenir. Donc j'ai l'impression étrange de tomber dans un trou, de lâcher prise, tout en me projetant déjà vers l'avenir, un mieux. Est-ce qu'on peut faire ça ET être dépressif ?

Sinon pour réagir par rapport à une remarque : ce qui me démolit est le manque de sens, l'ennui et l'inactivité de l'esprit. C'est malheureusement très commun autour de nous :s.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Invité Mer 6 Juil 2011 - 15:49

Noumi a écrit:
Le zèbre ayant besoin de plus de stimulation intellectuelle pour que son cerveau soit rassasié, se pourrait-il qu'il se sente en état dépressif (c'est à dire l'impression que tout va lentement) parce qu'il n'a pas la stimulation nécessaire à sa vite de traitement des données?

Du coup à contrario, est-ce que les gens ayant une vitesse de traitement des données plus lente seraient moins susceptible de se sentir en état dépressif?

:

ça joue chez moi. J'ai constamment le sentiment de devoir ralentir mon rythme naturel où que ce soit.
En faisant la connaissance de zèbre j'ai du me réadapter dans l'autre sens, surprise de pouvoir parler à mon rythme avec mon rythme de réflexions, de ne pas devoir descendre d'un niveau grammatical/vocabulaire ou paraphraser. Quel temps gagner et quelle frustration en moins. Je pense que cette frustration accumulée peut mener à la dépression, un peu comme si tu tannais tjs un lent pour qu'il aille plus vite : ça stresse.





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par line Mer 6 Juil 2011 - 16:10

j'ai fait une grave déprime il y a un an et là je me relève tout doucement ; je sens qu'il existe encore des downs et c'est pénible à vivre au quotidien où je me sens souvent fatiguée voir inutile ; et puis heureusement qu'il y a les séances chez le psy pour remonter le moral.
il ne veut pas que je prenne des médocs car de toute manière ça n'y fera rien étant donné que à vient de problème de z ; pour le moment il n'y a que la thérapie qui peut m'aider car le psy comprend très bien mon problème

line

Messages : 84
Date d'inscription : 01/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par chrissieb63 Mer 6 Juil 2011 - 17:18

voilà un topic qui tombe à pic
cela fait quelques semaines que je me bats contre un ensemble de symptômes, on peut parler d'état dépressif
MAIS, car il y a toujours un GROS MAIS chez moi, j'ai "l'air" de fonctionner normalement, pour info j'ai du gérer seule un changement de boulot, de région, d'appart, etc...on peut dire qu'il y a de quoi se sentir un peu perturbée
Or donc je fonctionne, je vais au boulot tous les jours, je gère mon quotidien, mes 2 chats, j'ai même des projets de vacances
Alors où est le problème : je suis épuisée, je ne dors plus, mon cerveau a complètement perdu le fil des cycles de sommeil, j'ai mal partout et surtout j'ai une pensée "négative" toutes les 2 secondes, il y a ce sentiment d'être un peu morte, une anxiété latente, tout devient anxiogème et prétexte à me faire du mourron Sad
Je ne comprends pas comment je fonctionne du coup, qu'est-ce qui fait que je tiens le coup??Etre forte, je rejoins Bliss là dessus...
Pour couronner le tout je n'ai pas de médecin traitant ni de psy dans ma nouvelle vie, et j'ai constaté à regret combien il est DIFFICILE d'être CREDIBLE, nombre de toubibs et thérapeutes m'ont fait le coup de ne pas trop savoir par quel bout me prendre, tant j'ai l'air "highly functioning" et pourtant en souffrance
J'ai récemment consulté une homéopathe qui m'a trouvée "stupéfiante" (c'est du lard ou du cochon hein??)
Maintenant pour ce qui est de me soulager et de m'aider, je ne sais si on va y arriver.Je prends des compléments alimentaires, mouais...
Je repousse sans cesse mes limites, depuis toujours, je ne cesse de pleurer intérieurement tant il me coute d'aller bosser tous les jours, de continuer à tenir le coup alors que j'en ai RAS LE BOL de chez ras le bol

Tite question : avez-vous déjà constaté cette difficulté à asseoir sa crédibilité quand on a l'air d'aller bien, que le cerveau carbure toujours à fond et qu'en fait on se sent comme une sous-m....et qu'on peut effectivement aller jusqu'à vouloir mourir, pour ne plus souffrir?
chrissieb63
chrissieb63

Messages : 682
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 58
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Invité Mer 6 Juil 2011 - 20:38

Chrissie j aurais pu tout écrire, donc oui je ressens ça.
C'est pour cette raison que je consulte un spécialiste du burn out, pour avoir une légitimité. Un médecin m'a dit que les troubles anxio dépressifs n'étaient jamais bien reconnus. Perso je reproche aux médecins de minimiser, de recevoir les gens en 15 minutes chrono et d'avoir des solutions toutes faites à base d'anti dépresseur.

Fais attention à toi, comme tu l'écris tu vis des changements radicaux. Prends le temps de t'écouter et de te reposer, même si c'est difficile.

Idem quand je vais mal ma solution est de bouger plus, d'entreprendre etc comme pour faire redémarrer la machine dans une autre direction.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Weigela Mer 6 Juil 2011 - 21:53

> Chrissie, je me rappelle avoir lu une échelle des événements stressants, et là tu en cumules plusieurs !
Je fais le lien avec la lecture de Jannsen et je me dis que ton système sympathique s'est emballé et qu'il faudrait remettre le parasympathique en route pour calmer tout ca : respiration avec expire plus long que l'inspire, massage, taï chi, qi gong, méditation, hypnose sont plusieurs solutions conseillées pour ca. Les as-tu déjà essayé ? As-tu remarqué un effet ?

> Cramique : je suis contente de voir un témoignage de zebre anémiée : je le suis aussi et je déprime de me voir si mal fonctionner :/ Cela me permet de constater que les effets sont similaires .... Cela fait depuis longtemps pour toi ?
Weigela
Weigela

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par chrissieb63 Jeu 7 Juil 2011 - 13:44

merci cramique et fleurdesel!
le Janssen en question est je suppose Thierry JANSSEN?J'ai vu une interview de lui sur son site internet, il m'a l'air très "bien" ce médecin
mais j'avoue n'avoir lu aucune de ses publications, livres ou autres
Par ailleurs l'approche système sympathique et parasympathique est nouvelle pour moi, je commence à me documenter là dessus, curiosité intellectuelle oblige Wink
Ceci dit j'ai constaté pour ma part que je pratiquais tout en "auto", autodiagnostic, autothérapie, et tout en autodidacte.
On est jamais mieux servi que par soi-même n'est-ce pas?
Face à l'ignorance et à l'impuissance du corps médical pour s'occuper de mon corps à moi...
Pour ce qui est des techniques que tu mentionnes fleurdesel, j'en ai essayé plusieurs, les massages et la thalassothérapie étant ce qui me fait le plus de bien.Mais j'ai du mal à me discipliner et à me motiver pour travailler sur mon souffle et puis pour méditer, ce n'est pas assez "tonique et fun" si je puis dire...Des fois je me sens comme une gamine qui veut jouir des choses dans l'instant et en s'amusant ...
Mais ça marche pas dans la vraie vie n'est-ce pas? lol

chrissieb63
chrissieb63

Messages : 682
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 58
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Undefined Jeu 7 Juil 2011 - 14:30

Noumi a écrit:
Du coup à contrario, est-ce que les gens ayant une vitesse de traitement des données plus lente seraient moins susceptible de se sentir en état dépressif?

Je ne comprends pas vraiment le sens de ta question. Le syndrome dépressif est un peu plus compliqué que la vitesse de traitement des données. Il y a des terrains favorables même chez les non Z, mais ça tu le savais déjà donc : qu'est ce que tu cherches exactement ?

Je te conseille le bouquin de Labro : tomber 7 fois, se relever 8 qui est pas mal.

@ Oufy : oui, je suis d'accord avec toi.
Undefined
Undefined

Messages : 348
Date d'inscription : 27/05/2010
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Bliss Jeu 7 Juil 2011 - 14:38

chrissieb63 a écrit:Des fois je me sens comme une gamine qui veut jouir des choses dans l'instant et en s'amusant ...
Mais ça marche pas dans la vraie vie n'est-ce pas? lol
Parce qu'on vit dans un monde dirigé par des adultes ? Laughing


Sinon Chrissie, je te comprends parfaitement pour l'auto-discipline, car je pêche moi aussi de ce côté-là parfois...
Ma psychanalyste était formée en sophrologie caycédienne, ce qui fait que durant ma psychanalyse, j'ai aussi pu faire très régulièrement des séances de sophro avec elle (et là, pas besoin d'auto-discipline, suffit juste d'aller au RV), car elle considérait que le travail psychanalytique, très axé sur le mental, mettait trop de côté le corps. De plus, j'avais pour ma part un grand besoin de me réapproprier ce corps dont je m'étais clivée et de mieux l'incarner... en plus de mon besoin de me détendre, d'apaiser mes angoisses, de lâcher-prise, de reprendre confiance en moi et en mon avenir (si si, la sophrologie permet tout cela, c'est vraiment efficace ! Very Happy A condition d'en faire assez longtemps et régulièrement, évidemment !).

Je conseille vivement cette méthode thérapeutique, très complémentaire avec la psychothérapie verbale.
Pour ceux que ça intéresse, voici un lien: sophrologie caycédienne
Bliss
Bliss

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Noumi Jeu 7 Juil 2011 - 14:46

Cassandre, je vais essayer de poser ma question de manière pas politiquement correcte du tout.
Si elle choque certaines personnes, merci de me le faire remarquer je l'effacerais ou la modifierais (si on arrive à me dire comment je pourrais la faire mieux).

Le symptôme principal de la dépression est un ralentissement physique et psychologique surtout. A partir de ce constat est-ce que quelqu'un qu'on peut nommer de mentalement déficient (et donc qui a un cerveau qui fonctionne très lentement) peut tomber en dépression?
Je ne parlais pas des gens dans la grande majorité, mais plutôt de l'autre côté de la courbe de gauss.
Je sais c'est une question conne et probablement que vous n'aurez pas la réponse, mais moi, cela me questionne!!!
Noumi
Noumi

Messages : 1336
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 41
Localisation : Vers l'infini et l'au-delà...mais de mon canapé...rouge

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Undefined Jeu 7 Juil 2011 - 15:12

Ah ok, je comprends mieux Very Happy (et moi là tu sais pour me choquer....)
Et non, je ne trouve pas ta question conne puisque ça te questionne Razz

Après tout dépend du point à partir duquel ça t'intéresse.
Je connais des personnes pas très douées (en dessous de 90 très probablement) et qui sont dépressives, notamment des dépressions réactionnelles (suite à trauma). Pour les vrais déficients, je n'ai malheureusement pas de réponse mais je serais en mesure de croire (mea culpa ce que je vais dire n'est pas très sympa) qu'ils ont tendance à voir le monde de manière optimiste parce qu'ils ont "une conscience limitée" de ce qui les entoure (je peux dire ça ?), il existe une certaine insouciance qui n'existe pas chez les autres et a fortiori chez les HQI (notamment à cause de leur lucidité). En même temps, je ne suis pas sûre que le QI soit réellement en rapport avec la dépression.
Maintenant je n'ai pas d'étude, ni de rapport scientifique à te proposer mais je garde cela dans un coin de ma tête.

Ai je fait un peu avancé le schmilblik ?


Dernière édition par Cassandre le Jeu 7 Juil 2011 - 15:17, édité 1 fois
Undefined
Undefined

Messages : 348
Date d'inscription : 27/05/2010
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Bliss Jeu 7 Juil 2011 - 15:15

Je pense comme toi Cassandre (mais comme tu dis, à vérifier...)
Bliss
Bliss

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Invité Jeu 7 Juil 2011 - 18:11

fleurdesel a écrit:

> Cramique : je suis contente de voir un témoignage de zebre anémiée : je le suis aussi et je déprime de me voir si mal fonctionner :/ Cela me permet de constater que les effets sont similaires .... Cela fait depuis longtemps pour toi ?


Découvert il y a 4 mois mais cela date sans doute d'un an ou deux. J'étais suivie par un médecin qui ne fait pas d'analyse et me disait que c'était psychologique. Tu arrives à remonter tes taux de ferrine ?
.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Invité Jeu 7 Juil 2011 - 18:15

Bliss a écrit:
Ma psychanalyste était formée en sophrologie caycédienne, ce qui fait que durant ma psychanalyse, j'ai aussi pu faire très régulièrement des séances de sophro avec elle (et là, pas besoin d'auto-discipline, suffit juste d'aller au RV), car elle considérait que le travail psychanalytique, très axé sur le mental, mettait trop de côté le corps. De plus, j'avais pour ma part un grand besoin de me réapproprier ce corps dont je m'étais clivée et de mieux l'incarner... en plus de mon besoin de me détendre, d'apaiser mes angoisses, de lâcher-prise, de reprendre confiance en moi et en mon avenir (si si, la sophrologie permet tout cela, c'est vraiment efficace ! Very Happy A condition d'en faire assez longtemps et régulièrement, évidemment !).

Je conseille vivement cette méthode thérapeutique, très complémentaire avec la psychothérapie verbale.
Pour ceux que ça intéresse, voici un lien: sophrologie caycédienne

Je suis d'accord avec toi pour avoir fait des séances plusieurs années, séances prescrites par un psychiâtre spécialiste du stress. Pour des cérébraux tels que nous c'est important de ne pas perdre de vue les sensations corporelles et l'existence du corps. Et sur le coup ça relaxe vraiment et ça canalise la pensée uniquement sur les sensations corporelles, et donc en effet un vrai lâcher prise.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Weigela Ven 8 Juil 2011 - 1:54

chrissieb63 a écrit:merci cramique et fleurdesel!
le Janssen en question est je suppose Thierry JANSSEN?J'ai vu une interview de lui sur son site internet, il m'a l'air très "bien" ce médecin
mais j'avoue n'avoir lu aucune de ses publications, livres ou autres
Par ailleurs l'approche système sympathique et parasympathique est nouvelle pour moi, je commence à me documenter là dessus, curiosité intellectuelle oblige Wink
Ceci dit j'ai constaté pour ma part que je pratiquais tout en "auto", autodiagnostic, autothérapie, et tout en autodidacte.
On est jamais mieux servi que par soi-même n'est-ce pas?
Face à l'ignorance et à l'impuissance du corps médical pour s'occuper de mon corps à moi...
Pour ce qui est des techniques que tu mentionnes fleurdesel, j'en ai essayé plusieurs, les massages et la thalassothérapie étant ce qui me fait le plus de bien.Mais j'ai du mal à me discipliner et à me motiver pour travailler sur mon souffle et puis pour méditer, ce n'est pas assez "tonique et fun" si je puis dire...Des fois je me sens comme une gamine qui veut jouir des choses dans l'instant et en s'amusant ...
Mais ça marche pas dans la vraie vie n'est-ce pas? lol

Oui, c'est cet auteur, c'est dans La solution intérieure qu'il aborde tout ca. Je le suspecte d'appartenir à l'espèce dont on parle fréquemment sur le forum sans en voir beaucoup : les zèbres épanouis.

Je comprends ce dont tu parles pour les médecins...La première fois que je suis allée voir mon médecin en lui demandant des analyses pour doser mes vitamines car je suspectais des carences il m'a répondu (avec un air "encore une qui se croit médecin")
- les carences sont exceptionnelles sous nos latitudes (il a oublié la différence entre exceptionnelle et inexistante...)
- ca ne se dose pas (ce qui est faux)
Après avoir galéré pour trouver enfin un médecin soucieux de son travail, j'ai a minima une double carence : fer et iode.

J'ai du mal à pratiquer aussi seule, par contre en groupe ca passe beaucoup mieux Smile
cramique a écrit:
fleurdesel a écrit:

> Cramique : je suis contente de voir un témoignage de zebre anémiée : je le suis aussi et je déprime de me voir si mal fonctionner :/ Cela me permet de constater que les effets sont similaires .... Cela fait depuis longtemps pour toi ?


Découvert il y a 4 mois mais cela date sans doute d'un an ou deux. J'étais suivie par un médecin qui ne fait pas d'analyse et me disait que c'était psychologique. Tu arrives à remonter tes taux de ferrine ?
.

Malheureusement non. Ouf ca ne descend pas (j'ai discuté récemment avec une femme qui malgré ses suppléments voit ses taux encore diminuer (!) ).
La psychologie a bon dos Sad
Weigela
Weigela

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Undefined Ven 8 Juil 2011 - 9:11

Noumi, voici peut-être quelques éléments de réponse :

http://loeillet.chez-alice.fr/html/ladeficience.htm
http://psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychiatrie/adulte/pathologie/arrieration.htm

Il existe bel et bien une forme de dépression chez les "débiles légers".
Bonne lecture et bonne recherche.
Undefined
Undefined

Messages : 348
Date d'inscription : 27/05/2010
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Noumi Ven 8 Juil 2011 - 12:57

Cassandre, merci beaucoup, je vais lire cela ce soir Smile Tu es un ange, moi qui avait la flemme de chercher.

Fleur : à ton médecin tu aurais du lui répondre :" avec tchernobyle, il n'y a plus rien de rare monsieur!!!! Il suffit de voir la récrudescence des problèmes de tyroïde!!!"

Enfin bon comme partout ya des incompétents, heureusement ils ne le sont pas tous.
Noumi
Noumi

Messages : 1336
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 41
Localisation : Vers l'infini et l'au-delà...mais de mon canapé...rouge

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Undefined Ven 8 Juil 2011 - 15:53

Noumi a écrit:Cassandre, merci beaucoup, je vais lire cela ce soir Smile Tu es un ange, moi qui avait la flemme de chercher.

Il me reste à trouver des informations sur les formes de dépression. Smile
Je t'en prie, j'aime bien chercher Razz
Undefined
Undefined

Messages : 348
Date d'inscription : 27/05/2010
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Invité Ven 8 Juil 2011 - 21:58

Noumi a écrit:Cassandre, merci beaucoup, je vais lire cela ce soir Smile Tu es un ange, moi qui avait la flemme de chercher.

Fleur : à ton médecin tu aurais du lui répondre :" avec tchernobyle, il n'y a plus rien de rare monsieur!!!! Il suffit de voir la récrudescence des problèmes de tyroïde!!!"

Enfin bon comme partout ya des incompétents, heureusement ils ne le sont pas tous.


Vous osez retourner chez le médecin pour lui dire qu'il avait tort ? Ça me traverse parfois l'esprit mais je n'ai jamais passé le cap Wink Par contre je perds petit à petit ma confiance dans le corps médical Sad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Invité Ven 8 Juil 2011 - 22:06

cramique a écrit:
Noumi a écrit:Cassandre, merci beaucoup, je vais lire cela ce soir Smile Tu es un ange, moi qui avait la flemme de chercher.

Fleur : à ton médecin tu aurais du lui répondre :" avec tchernobyle, il n'y a plus rien de rare monsieur!!!! Il suffit de voir la récrudescence des problèmes de tyroïde!!!"

Enfin bon comme partout ya des incompétents, heureusement ils ne le sont pas tous.


Vous osez retourner chez le médecin pour lui dire qu'il avait tort ? Ça me traverse parfois l'esprit mais je n'ai jamais passé le cap Wink Par contre je perds petit à petit ma confiance dans le corps médical Sad


Je me refuse à avoir un médecin dit "traitant" et à force de chercher j'ai enfin trouver quelques médecins capables de douter (très importants à mes yeux) de me dire oui finalement peut être vous avez raison on va essayer et mieux des médecins qui suivent leur piste et la mienne et finalement la leur est meilleure (le top Very Happy )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Invité Mer 13 Juil 2011 - 15:54

Hello,

moi aussi je me trouve un peu dépressive, même si de l'extérieur ça ne se voit pas (je sais très bien dire "oui, ça va très bien" alors que c'est complètement faux...) enfin bref, j'avais juste envie de mettre un petit texte de dépressif xD


Dans le soleil des jours,
Le temps passe et la lune rit,
Des enfants étourdis sur une balançoire
Qui crient leur joie dans l’air du soir
Et les senteurs du crépuscule se mêlent à ma mélancolie.
J’ai le cerveau qui boit trop de questions,
Et des pensées qui jouent au tourniquet,
J’ai un esprit qui pense et qui se regarde penser.
J’ai une vie et je la sais finie,
Je la regarde comme un fil pour coudre,
J’essaie de la faire passer dans le trou de l’aiguille
Que j’appellerai ma volonté,
Mais mon esprit est myope et je n’y arrive pas.
Alors il me reste le fil et je ne couds rien
Et je le regarde se rétrécir chaque jour, qui se rabougrit.
Je suis un lion dans une grande cage,
Une araignée qui se prend pour une mouche
Et patiemment fait sa toile pour se piéger.
J’ai un esprit et je ne sais quoi en faire,
Il recherche avidement des choses belles,
Des choses qui le dépassent,
Mais si je n’avais cet esprit moi je ne les comprendrais pas, ces choses,
Je suis dans un train sans vitre et les wagons se détachent un à un,
Restera bientôt plus que la chaudière,
Et l’enfer d’avoir vécu une vie pour rien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par TheCorsican Jeu 28 Juil 2011 - 11:55

Juste une remarque :
- il n'y a pas "la" dépression,
- il y a plein de formes de dépression.

Dépression ça recouvre des réalités diverses, des causes diverses, avec quelques symptômes effectivement communs aux différentes formes de dépression. Maintenant, être zèbre augmente significativement le risque de faire (un jour) "une" dépression.

J'ai fait une dépression, et personne n'avait vu au boulot que je faisais une dépression, parce que j'étais actif (leurre), plutôt socialement avenant (deuxième leurre), envié pour mon job (troisième leurre), etc...
J'ai mis du temps à admettre mon état dépressif. Quand j'ai arrêté de dormir, j'ai compris...et admis.
TheCorsican
TheCorsican

Messages : 291
Date d'inscription : 27/07/2011
Age : 57
Localisation : En transit

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Noumi Jeu 28 Juil 2011 - 13:14

Merci pour cette remarque Smile

Merci aussi pour ton dernier paragraphe, car si je le lis et que je me le transpose....je suis en état dépressif aussi, mais je crois que je l'ai pas encore admis pour ma part...j'suis quand même en arrêt maladie pourtant. Mais j'ai admis que j'allais pas bien ça c'est sur!!!
Noumi
Noumi

Messages : 1336
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 41
Localisation : Vers l'infini et l'au-delà...mais de mon canapé...rouge

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Pia Jeu 28 Juil 2011 - 14:11

Pareil que Chrissie et Corsican : je suis en dépression depuis 6 mois et personne ne voit rien. Le masque dans le travail (pourtant je dois lutter pour rendre mes travaux à l'heure pour cause de grande procrastination et de pb de concentration), le masque dans les sorties, avec les amis. J'ai commencé à en parler autour de moi et les premières réactions ont été : "mais non pas toi, tu es tellement forte". Prisonnière de l'image de la femme très forte et vaillante, qui mène tout de front avec succès. Déjà que c'est dur d'avouer qu'en fait je n'arrive plus à gérer ma vie, en plus on ne me croit pas forcément ! "si tu étais en dépression, tu serais au fond de ton lit!"

Colère aussi contre ma psy spécialisée dans la douance que je vois depuis 5 mois parce que ça n'allait pas, qui n'a rien vu de ma dépression. Moi-même je ne l'avais pas encore identifiée formellement mais j'avais évoqué des symptômes (grande fatigue, moins de plaisir, angoisse, difficultés à me concentrer). Il a fallu que je tombe sur un article sur le net début juillet sur la dépression pour que je réalise.

Au niveau des solutions, je n'en ai pas : pour l'instant je prends des anti-dépresseurs mais à part me ramollir encore plus, je ne vois pas (encore?)d'effets bénéfiques.

Vous parlez de stimulation intellectuelle, mais quand on est dans une humeur dépressive, c'est très difficile de se motiver pour apprendre de nouvelles choses. Et se concentrer.

Pia
Pia

Messages : 54
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 39
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Nanana Jeu 28 Juil 2011 - 15:50

oups je viens donc d'éditer mon post qui était destiné à un MP... Désolée pour l'intrusion, c'était une erreur et je ne peux pas juste faire disparaître mon message.

Mais tant que j'y suis, je crois comme p2m que la dépression chez le zèbre est liée à la question cruciale des représentations. En tout cas chez moi c'était le cas : j'ai été dépressive suicidaire durant de longues années avant de m'en sortir en changeant mon système de représentations. Courage Noumi ! Comme le proposent d'autres ici, la théorie de la désintégration positive de Dabrowski pourrait t'aider...
Nanana
Nanana

Messages : 1979
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 52
Localisation : bxl, ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Wise Jeu 28 Juil 2011 - 22:39

je crois que j'aurais bien besoin de ton système de représentation.

avoir une vision de la vie en négatif/neutre/positif n'est pas une bonne chose.
Wise
Wise

Messages : 2216
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 35
Localisation : Nancy

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Nanana Ven 29 Juil 2011 - 9:59

Wise, moi je crois que tu aurais plutôt besoin d'élaborer TON propre système de représentations Wink

Les émotions que la vie peut te procurer se limitent-elles à un simple négatif/neutre/positif ?
Nanana
Nanana

Messages : 1979
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 52
Localisation : bxl, ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Wise Ven 29 Juil 2011 - 19:38

http://www.maxisciences.com/d%e9pression/depression-la-france-en-tete-du-classement-mondial_art16021.html

Wise
Wise

Messages : 2216
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 35
Localisation : Nancy

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par audrey27 Sam 30 Juil 2011 - 0:44

cramique a écrit: Pour des cérébraux tels que nous c'est important de ne pas perdre de vue les sensations corporelles et l'existence du corps.
je coïncide complètement, d'où la danse, qui me procure un lâcher prise total (paradoxal pour la danse classique). Je suis convaincue que sinon je deviendrai dingue avec mes pensées...

audrey27
audrey27

Messages : 197
Date d'inscription : 25/07/2011
Age : 36
Localisation : paris / buenos aires

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Mégalopin Sam 30 Juil 2011 - 17:43

audrey27 a écrit:
cramique a écrit: Pour des cérébraux tels que nous c'est important de ne pas perdre de vue les sensations corporelles et l'existence du corps.
je coïncide complètement, d'où la danse, qui me procure un lâcher prise total


Toutafé.
Une autre technique consiste à se fredonner des chansons, à plein de petits moments de la journée. Ca améliore l'humeur et l'oxygénation, procure une énergie vibratoire stockée par le cerveau, et fixe la pensée.
Très très efficace.

elephant
Mégalopin
Mégalopin

Messages : 4729
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Invité Sam 13 Aoû 2011 - 15:10

Quelle est votre solution au quotidien ?

Dois-je me dire "je vais à cette soirée parce que cela peut peut-être me changer les idées" (et porter le masque)
Ou bien "Je ne vais pas à cette soirée parce que je vais plomber l'ambiance" (et ne pas porter le masque)

Sachant que je n'ai pas envie d'y aller .. Enfin j'ai envie et pas envie en même temps. J'aime bien la personne qui organise, j'aime pas rencontrer d'un coup 20 inconnus qui vont me demander si je suis mariée et si j'ai des enfants (non), ce que je fais comme travail (2e mois d'arrêt !), ce que j'aime faire dans la vie (plus rien, 2e mois sans sortie à part des balades). En plus je ne bois pas et je ne fume pas What a Face

Et en même temps est-ce vraiment idéal de rester prostrée dans mon fauteuil en pleurant ? pale

Y a t-il des solutions pour sortir de la dépression ? Sachant que pour le neuropsy je n'ai pas besoin d'AD, les psy sont aux abonnés absents pour cause de vacances, et le coach j'accroche pas Neutral Pour mon médecin généraliste tout va bien (et vas y que j'occulte le coté anxio dépressif de ma patiente vu que je ne peux pas le soigner ou le guérir). Je trouve tout ça fumeux Embarassed

Faut-il pleurer toute la journée si on en a envie ? Se forcer à sortir ? A voir des gens ? Comment retrouver le plaisir des choses ?

J'ai besoin d'idées de solutions pratiques. Parce que comme vous je sais par coeur pourquoi et comment je vais mal.

Comment trouver ma place dans la société ? Comment ne plus me laisser atteindre ? Comment occulter ce qui est mauvais pour ne voir que ce qui est bon ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Mélanie Sam 13 Aoû 2011 - 15:20

Est ce que tu as essayé la liste de mini-projets?
Genre faire un gâteau, savoir qu'il va peut-être falloir sortir pour acheter des oeufs, le prendre en photo une fois que c'est fait pour se dire qu'on a pas perdu sa journée et qu'on a réussi quelque chose de concret. Coudre une jupe, faire un dessin, planter des fleurs, etc.
Des choses qui te demandent de la concentration et un résultat qui dure.
Mélanie
Mélanie

Messages : 1246
Date d'inscription : 11/07/2010
Age : 41
Localisation : Banlieue parisienne

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Colibri Sam 13 Aoû 2011 - 15:24

Et si tu allais à la soirée, et sans porter le masque ?
D'un côté tu en as envie, autant essayer que de le regretter, peut-être.
je te dis ça, je ne suis pas hyper sociable, c'est le moins que l'on puisse dire ! Sur 20 personnes, il y en aura peut-être d'agréables.

Il n'y a pas des choses qui t'apportent du bien-être, par exemple marcher dans un jardin, bien-être même juste au niveau physique, (parce que rester à pleurer dans un fauteuil, sur le long terme ça use...). Sortir de soi en se projetant vers les arbres et l'univers. (je suis apaisée par la nature).
Colibri
Colibri

Messages : 25
Date d'inscription : 27/06/2011
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par fleur de nacre Sam 13 Aoû 2011 - 16:10

...


Dernière édition par fleur de nacre le Ven 9 Sep 2011 - 22:54, édité 1 fois
fleur de nacre
fleur de nacre

Messages : 148
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par ethocom Sam 13 Aoû 2011 - 17:17

un bon dodo repars beaucoup de chose en effet Wink
attendons demain pour en reparler
ethocom
ethocom

Messages : 113
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 47
Localisation : Annecy - GENEVE

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Invité Dim 14 Aoû 2011 - 19:35

J'ai lu toutes vos réponses, merci Smile
Finalement je me suis décidée en me disant que on m'invitait en connaissance de cause et avec bienveillance.

Ce qui m'est difficile c'est la mise en route. Ce qui m'attirait avant tout c'était le voyage en train ! Finalement ça m'a fait du bien et mon hôte était content que je soi venue. Ça m'a sorti de moi, de mes habitudes de recluse, et du coup ça m'a redynamisé un peu.

Je vais essayer de garder cette expérience en tête !

Je vais réfléchir à une réponse à vos expériences.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par fleur de nacre Dim 14 Aoû 2011 - 20:04

...


Dernière édition par fleur de nacre le Ven 9 Sep 2011 - 22:54, édité 1 fois
fleur de nacre
fleur de nacre

Messages : 148
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Mégalopin Lun 29 Aoû 2011 - 9:53

.
Mégalopin
Mégalopin

Messages : 4729
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par lauraneb Dim 22 Juil 2012 - 11:11

une discussion avec un neurobiologiste m'a fortement intrigué : l'activité cérébrale relache des endomorphines. Son hyphothese était que les personnes du type zebres se shootaient aux endomorphines mais quand elle passait au stade de manque, elles présentaient les symptomes de la depression...je me posais la question si il n'y avait pas une relation avec les dépendances des zebres à certaines substances...histoire de compenser.
le deuxieme point est que pour ma part, il a été relevé que les phases de "déprimes" étaient en corrélation avec un niveau tres bas de chlorure de magnesium... il se trouve que depuis que j'ai un traitement qui compense ce manque, j'ai beaucoup moins de coup de blues et qu'ils sont beaucoup moins invalidant...je ne sais pas si d'autres ont eu le même type de constat...
lauraneb
lauraneb

Messages : 341
Date d'inscription : 18/07/2012
Age : 51
Localisation : Ploubazlanec

http://www.macabann.com/

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Renarde20 Dim 22 Juil 2012 - 11:24

Pour les endomorphines CQFD. Ca marche aussi avec le sport à haute dose.

Pour les dépendances je pense que c'est plus compliqué. Il y a un besoin d'anesthésie, de ralentir le fonctionnement cérébral, de moins souffrir de l'hyper sensibilité ... C'est vrai pour le tabac, l'alcool, les drogues, la boulimie ...

Ces variations nous font souvent rentrer dans la case bipolaire, ce que je ne pense pas réel ...
Renarde20
Renarde20

Messages : 7217
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 50
Localisation : Lyon

https://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

La dépression du Zèbre et autre Empty Re: La dépression du Zèbre et autre

Message par Mégalopin Dim 22 Juil 2012 - 11:46

lauraneb a écrit: le deuxieme point est que pour ma part, il a été relevé que les phases de "déprimes" étaient en corrélation avec un niveau tres bas de chlorure de magnesium... il se trouve que depuis que j'ai un traitement qui compense ce manque, j'ai beaucoup moins de coup de blues et qu'ils sont beaucoup moins invalidant...je ne sais pas si d'autres ont eu le même type de constat...

Oui, bien sûr. Un grand classique de la fatigue psychique le chlorure de magnésium.

Je le signalais ici:
https://www.zebrascrossing.net/t6924-compression-adaptabilite-insoutenable#264100

Si tu as envie de bisser... Razz




Mégalopin
Mégalopin

Messages : 4729
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum