Vous reprendrez bien un peu de vitriol ?

Aller en bas

Vous reprendrez bien un peu de vitriol ? Empty Vous reprendrez bien un peu de vitriol ?

Message par Harlock_83 le Jeu 17 Aoû 2017 - 18:39

Pourquoi ce titre ? Et bien tout simplement car c'est la formulation qu'a choisi Christel de Foucault (auteur de "Déjouez les pièges des recruteurs") pour qualifier mon style d'écriture.

Je vais vous partager un billet que j'avais écrit pour un groupe d'emploi et qui m'a valu un avertissement de la part d'un administrateur un peu étroit d'esprit (dixit une autre administratrice de ce groupe).


Bonsoir à toutes et à tous, ce billet va coller au thème du groupe, à savoir la recherche d'emploi.
Etant en recherche depuis le 01/09/2015, j'ai quand même eu le temps d'observer et de comprendre les rouages.
On le sait tous, Pole Emploi ne sert à rien hormis les allocations. Personnellement, en dehors d'une aide au transport pour un entretien à Saint-Raphaël, je n'ai rien eu de positif venant d'eux.
J'ai même essayé le Club Jeune dans une autre agence car la formule diffère légèrement de celle dont je dépends initialement. Ah si, j'ai fait un stage d'immersion de 4 semaines dans un garage d'occasion et j'ai pu découvrir l'envers du décor et avoir des discussions intéressantes avec le patron (passionné comme moi de sport auto et pilote qui plus est). Il devait y avoir un RDV bilan à l'issue du stage avec le patron, le conseiller et moi-même. Et bien mon conseiller n'était pas au courant et je n'en ai eu le retour de sa part que mi-octobre ! Très sympathique, passionné aussi de sport auto et ancien pilote mais assez déçu du suivi... Sans compter la personne inconnue qui a noté dans mon dossier que je ne voulais pas faire les ateliers ! Pour refuser quelque chose, il faut d'abord en avoir eu la proposition ! >.<
Bref, comme conseillé lors d'un RDV pour un petit souci, j'ai fait une lettre de démission pour laquelle je n'ai jamais eu de retour et j'ai laissé tomber le Club Jeune au bout de 4 mois sur les 6 mois.
Les ateliers conditionnaient l'accès au marché caché, ce pourquoi j'avais signé, et comme le suivi touchait à sa fin, je n'aurais rien eu.
Plus tard j'ai appris par le 3949 qu'à chaque situation correspondait un dispositif de Pole Emploi. Bah oui mais non. Lors de mon dernier entretien avec ma conseillère, j'ai appris que le seul truc qui peut me correspondre et encore c'est assez restreint est l'AFPR et une autre formule légèrement différente. Donc dans mon cas, le manque d'expérience, pas de solution !
N'ayant plus le droit au chômage, j'ai fait mon petit dossier pour avoir le RSA. Heureusement que pour le moment je suis encore chez mes parents car avec 470€/mois sur lesquels part la moitié en essence, assurances et forfait téléphonique, je crois que je pourrais manger une demi-assiette de pâtes par jour, et encore. Le dossier a été accepté en décembre 2016 et j'ai eu mon premier vrai RDV au CEDIS le... 28 avril ! Presque 4 mois ! D'ailleurs le temps de réponse à un mail est plutôt long (plus de 10 jours)...
On vous convoque pour une première réunion d'information collective dont la majorité des participants arrivent avec 20mn de retard (super génial...) pour quoi ? Bah pour bien vous faire comprendre que si vous n'êtes pas gentils, vous serez sanctionnés. Enfin, c'est de la pure logique, suffit de respecter les RDV et les trucs habituels. Et pour des "professionnels", la présentation laisse franchement à désirer. Un collégien aurait fait mieux. Depuis quand un diaporama contient des phrases qu'on répète exactement ? Enfin, presque exactement, si on tient compte des 156 "euh", "et donc" ou autres hésitations.
Une fois votre organisme choisi à l'issue de cette réunion, vous avez votre entretien pour signer le contrat d'insertion ! Miracle, on progresse ! Bon là aussi, on vous fait comprendre qu'il faut être bien gentil et que comme c'est le département qui paye, faut accepter ce qu'on nous donne. On m'a quand même proposé une formation de chauffeur de bus. J'aime bien conduire mais pas pour tourner sur une boucle 8 heures par jour et j'ai pas spécialement fait un BTS pour en arriver là. C'est un peu comme si on essayait de vendre des Nike à un cul-de-jatte.
Après une attente de quelques semaines, on est convoqué de nouveau pour une information collective à peine différente de la première ! Et on se rend compte que tout ce qui est proposé n'est pas forcément valable et que les conseillers ne sont pas si bien renseignés...
On patiente encore un peu et enfin, on rencontre le conseiller ! 30mn de RDV tous les mois ! Bon pour l'instant j'ai surtout appris qu'étant au RSA, hors association, je n'ai pas le droit aux contrats aidés de 20h. Seulement à partir de 26h. Alors j'ai du mal à trouver du travail mais en plus je n'ai pas le droit à un petit contrat aidé à 625€ net/mois ?
Pour revenir à Pole Emploi, j'avais trouvé une offre d'assistant de direction, pas le truc du siècle mais pourquoi pas avec une période de formation et les débutants étaient acceptés ! Pas de coordonnées directes mais seulement l'adresse d'une agence de La Seyne. Première réponse : je n'ai pas d'expérience. Mmmh, vous savez lire ou ça se passe comment ? Je leur fais remarquer et là : ah bah j'ai pas le bon diplôme en fait. Bien sûr l'annonce n'est plus active pour que je puisse vérifier.
Comme le disait mon maître de stage l'été dernier, ces gens vivent grâce à nous pauvres petits demandeurs d'emploi. Si on trouvait tous, ils seraient à la rue...
PS : Effectivement, le diplôme adéquat était exigé. Mais je trouve que c'est assez fermé comme mentalité, un bon élément peut ne pas avoir le cursus demandé.

Depuis cet article qui date d'il y a quelques temps, j'ai encore appris de nouvelles choses dont les coups budgétaires pour les contrats aidés. Hier j'ai eu un entretien chez Paul Sansemploi et la conseillère de l'équipe entreprise était dépitée du fait que mon conseiller CEDIS ne m'ait rien proposé avant les restrictions.

Bref, j'ai l'impression qu'on se fout un peu de ma gu*ule depuis 4 ans que je suis inscrit à P.E.
Harlock_83
Harlock_83

Messages : 224
Date d'inscription : 05/08/2017
Age : 29
Localisation : Toulon

http://epcorally.e-monsite.com

Revenir en haut Aller en bas

Vous reprendrez bien un peu de vitriol ? Empty Re: Vous reprendrez bien un peu de vitriol ?

Message par Mark Larx le Ven 18 Aoû 2017 - 8:38

... et en même temps (pour faire plaisir à Macron) qui se soucie réellement des conseillers pôle emploi. On leur demande d'être experts dans tous les domaines professionnels, de connaître tous les dispositifs (qui changent tous les 6 mois), d'assurer le suivi de 50 demandeurs d'emploi en leur proposant un rdv de 30 min par mois, de mettre en place des actions collectives de suivi et de formation, de faire de l'accueil... Bref, soyons vigilants à ne pas décourager ceux qui essaient juste de faire leur boulot dans un contexte où ils doivent faire de l'abattage et répondre à des objectifs et des statistiques...
PS : ce n'est pas Pôle emploi qui crée le travail... Ce sont les entreprises.


Dernière édition par Mark Larx le Lun 21 Aoû 2017 - 11:49, édité 1 fois
Mark Larx
Mark Larx

Messages : 223
Date d'inscription : 03/11/2016
Age : 39
Localisation : sud deux sèvres

Revenir en haut Aller en bas

Vous reprendrez bien un peu de vitriol ? Empty Re: Vous reprendrez bien un peu de vitriol ?

Message par Harlock_83 le Ven 18 Aoû 2017 - 10:12

50 demandeurs ? T'es loin du compte, c'est 50*10 en fait...

"Ceux qui essaient de faire leur boulot", c'est là le problème, au vu de mon expérience et des retours que j'ai, ils n'ont pas l'air de beaucoup se fouler...
Harlock_83
Harlock_83

Messages : 224
Date d'inscription : 05/08/2017
Age : 29
Localisation : Toulon

http://epcorally.e-monsite.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum