Errance nocturne ... et questionnement

3 participants

Aller en bas

Errance nocturne ... et questionnement Empty Errance nocturne ... et questionnement

Message par Stuss' Mer 28 Juin 2017 - 22:31

Bonsoir à vous amis zèbres.

Pleins de questions ce soir tournoient dans ma tête.
Comment gérer au plus "vivable" son hypersensibilité ?
Comment savoir si l'on souffre de TDAH ?
Est il possible d'être schizo et de souffrir également de TDAH ?

Je développe, un peu :
Je suis suivis par un psychiatre depuis que j'ai 17 ans (j'en ai actuellement 28), j'ai aussi repris un suivis depuis peu par une psychologue dans un CMP, pour approfondir certains point en plus de mes visites chez le psychiatre, concernant des traumatismes du passé, etc... Peut être aussi parler tout simplement de toutes mes incompréhensions face aux autres, à la vie, aux comportements d'autrui, de la societé actuel. et j'en passe ........ Mais j'admets que je n'arrive pas toujours à délier les noeuds qui se trouvent dans ma tête, j'ai du mal à m'exprimer oralement parfois, du mal à exprimer des trauma' du passé etc ...

Je crois que chaque jours chaque matin, est une montagne à surmonter, par rapport aux crises de la veille, (angoisses, délire, voix, idées de pérsécution, etc ...). Ces crises me prennent la plupart du temps, le soir, mais parfois dès le matin, ou en plein après midi, sans élément précis qui déclenche ces crises, je me sent un peu comme tétanisés face à tout celà, au fait de ne pas savoir encore bien "dompter" le monstre qui sommeil en moi. C'est une façon de parler de mes différences, qui m'ont trop souvent porter préjudices.

De plus,je sent que je pense tout le temps, que je me pose "trop" de questions, ça tourne, ça tourne, ça cogite, ça fuse et ...des fois je sature. J'ai du mal à rester assise sur une chaise sans bouger, je sent que dès que je ne suis pas occupé, je décroche, divague, et part dans mes pensées, délires, et idées bizarres qui se ramène, ça me pourris la vie au possible. Ca m'ennuie fortement, surtout qu'après une periode de 5 ans d'inactivité je me suis ré insérer socialement et professionnellement, petit à petit mais surement. Je doute tout le temps, j'ai des voix qui me disent que je suis qu'une merde, que je n'arriverai jamais à rien, et qui me tétanise de peur, que ça recommence. A savoir aussi que je me suis mutilé durant près de 13 années, à me taillader le bras, car je ne supportais pas les douleurs et souffrance que je subissais.
J'avoue que je commence à avoir peur, avec ces "vacances" qui approche, et la peur terrible, de faire un aller vers l'hp, au vu du mois d'aout ou je vais me retrouver quasiment seule et inactive durant tout un mois. Je suis totalement appeurée, et angoissé, je ne sais pas comment appréhendé celà. J'ai peur du pire, et pourtant j'espère le meilleur. J'aimerai avoir des avis et/ou conseils, ou témoignages de personnes étant ou ayant connus ce genre de situation/problèmes.

Je me sent seule,même auprès de mes amis, ces temps ci, je suis passe de temps en temps de phase "à peu près", à des phases totalement parano et délirante. Que tous le monde me veux du mal etC ....

Je crois que j'ai besoin d'aide, j'évacue beaucoup par les écrits, j'écris énormément, et essaie de créer graphiquement également, pour me vider la tête, ça va trop vite la haut.

Merci d'avance à ceux qui prendront le temps de me lire ou de me répondre.

Merci vraiment.
Stuss'
Stuss'

Messages : 42
Date d'inscription : 04/11/2015
Age : 32
Localisation : Le Mans

Revenir en haut Aller en bas

Errance nocturne ... et questionnement Empty Re: Errance nocturne ... et questionnement

Message par trublion Jeu 29 Juin 2017 - 1:19

Salut Stuss' j'ai essayé de t'envoyer un MP mais il reste dans la boite d'envoi je ne sais pas trop pourquoi.
En tous cas bon courage et bonne soirée

trublion

Messages : 42
Date d'inscription : 19/06/2017
Age : 23
Localisation : Caen

Revenir en haut Aller en bas

Errance nocturne ... et questionnement Empty Re: Errance nocturne ... et questionnement

Message par Stuss' Jeu 29 Juin 2017 - 15:54

Message reçu Wink je t'ai répondu
Stuss'
Stuss'

Messages : 42
Date d'inscription : 04/11/2015
Age : 32
Localisation : Le Mans

Revenir en haut Aller en bas

Errance nocturne ... et questionnement Empty Re: Errance nocturne ... et questionnement

Message par Clems Sam 1 Juil 2017 - 22:57

Essayes de te souvenir des choses qui ont déclenché tout ca... je suppose que tes psy te l ont déjà dit. Écris tout ca... tout tout... ce que tu te souviens... ce que tu crois te souvenir.
Tu as la clef en toi
C est déjà très bien que tu travailles tu as beaucoup de mérite !!
Et comme tu auras le temps pendant tes vacances retrouve les fils conducteurs dans tes écrits. Toute ta souffrance vient de l extérieur mais ce sont tes émotions qui t ont détruite. Saisit toute la complexité de tes émotions et toutes les réactions qui en découle. Qu' est ce que tu en conclu ?
Et surtout repose toi bien !

Clems

Messages : 43
Date d'inscription : 21/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Errance nocturne ... et questionnement Empty Re: Errance nocturne ... et questionnement

Message par Stuss' Ven 14 Juil 2017 - 17:10

Merci Clems, pour ta réponse, et désole du temps....
Ce début de vacances s'annonce fluctuant, des hauts et des très bas. J'ai terriblement peur de me retrouver solo et pourtant je le suis déjà un peu ...beaucoup.
Parfois même lorsque je suis entourée, je me sent seule beaucoup trop seule.
Alors comme depuis toujours mon esprit vagabonde ici et là, je suis quelqu'un plutot dans la lune, qui ne tiens pas en place, qui bouge tous le temps, qui à un imaginaire débordant. Je me sert notament de ça pour m'évader, des moments que je n'aime pas.

Pour le moment, j'ai fais un peu de graphisme sur photoshop, vu quelques amis, et jouer un peu au jeux viéos ce matin; mon psy me le conseil pour fixer ma concentration/attention.

Et pour revenir à ce que tu disais Clems, ta phrase je cite : " Toute ta souffrance vient de l extérieur mais ce sont tes émotions qui t ont détruite. Saisit toute la complexité de tes émotions et toutes les réactions qui en découle", me reste en tête depuis pas mal de temps. J'y pense beaucoup.

En effet la souffrance était externe à moi même, mais comme tu le dis, au vu de mon hypersensibilité, en effet je pense que mes ressentis + emotions m'ont détruite, mais parfois ce n'était pas seulement les emotions, c'était + de la violence exterieur je sais pas si tu vois ?
Stuss'
Stuss'

Messages : 42
Date d'inscription : 04/11/2015
Age : 32
Localisation : Le Mans

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum