L'écriture comme thérapie?

+3
MissLyte
amesauvage
trublion
7 participants

Aller en bas

L'écriture comme thérapie? Empty L'écriture comme thérapie?

Message par trublion Sam 24 Juin 2017 - 13:51

Bonjour à tous ,

Voilà je suis quelqu'un de profondément dépressif , avec des prolongements psychotiques et trainant une culpabilité massive.
Tout cela m'empêche de vivre une vie "normale" , à cause de mon attitude et de mes "délires" j'ai perdu un grand nombre d'amis et patauge dans ce bourbier depuis près de 2 ans.
Comme je suis à l'âge de l'adolescence il m'est très compliqué de m'ouvrir aux autres car j'ai vraiment du mal à affronter mes peurs et complexes de front comme le font ceux de mon âge. Je pense que une fois adulte tout cela sera plus simple pour moi.
J'ai eu une relation amoureuse qui a duré un an mais se révèle pour moi maintenant comme un échec cuisant.
J'ai abandonné l'idée de devenir "comme les autres" et la seule fenêtre que je vois pour m'échapper de ma situation est l'écriture ; en fait elle me permet de mettre des mots et d'essayer de "sublimer" ma situation médiocre ; c'est vraiment cela qui me permet d'avancer .
Pour donner un exemple la vision (relative) de "monstre" que j'ai de moi-même je voudrais en faire une nouvelle fantastique , et l'absurdité que je perçois constamment à travers mon enveloppe personnel ou par mes spéculations de l'avenir de l'humanité deviennent des idées de roman S-F.
Malgré une flemme immense je prend un grand plaisir à écrire et en me relisant mon estime de moi se stabilise légèrement , j'ai l'impression d'avoir trouvé ma vocation et mon utilité.
Cependant je ne sais pas si cela est réellement épanouissant ou si c'est une manière de s'enfermer encore plus dans mes pathologies , des auteurs comme Lovecraft (sans les préjugés "raciaux" je vous rassure) ou Philip K. Dick me donnent espoir en ce que je fais mais d'une certaine manière quand je vois leurs vies chaotiques j'ai du mal à me convaincre que cela va m'aider à m'épanouir.

Voilà j'aimerais avoir vos avis sur ce sujet en espérant ne pas être hors sujet à parler de tout cela sur un forum de zèbres jocolor

trublion

Messages : 42
Date d'inscription : 19/06/2017
Age : 23
Localisation : Caen

Revenir en haut Aller en bas

L'écriture comme thérapie? Empty Re: L'écriture comme thérapie?

Message par amesauvage Sam 24 Juin 2017 - 21:01

Hello !!

Sans vouloir te décourager, je n'ai pas trouvé grande différence entre la vie ado et la vie adulte sur ce genre de problèmes... Mais on peut parfois se permettre d'y faire face autrement Wink

L'écriture est un bon exutoire. Chacun le sien, et si écrire te fait du bien c'est une bonne chose je pense Smile

je n'ai qu'un modeste avis sur ta question, mais je pense que si tu trouves un équilibre entre l'écriture qui te fait du bien et une vie "sociale" (au sens très large où tu restes pas enfermé sur tes cahiers ou ton pc), les risques sont moindres. C'est comme beaucoup de choses, il est surtout question de dosage...

Si cela te fait du bien moralement, à ton estime de toi ne t'en prive pas mais ne mise jamais tout sur une seule activité Wink

Prends soin de toi Au galop !

amesauvage

Messages : 65
Date d'inscription : 22/06/2017
Age : 30
Localisation : Besançon

Revenir en haut Aller en bas

L'écriture comme thérapie? Empty Re: L'écriture comme thérapie?

Message par MissLyte Sam 24 Juin 2017 - 23:14

Personnellement, l'écriture m'a beaucoup aidé à mettre des mots sur ma souffrance, mon bonheur si conditionnel, mes relations chaotiques avec la société, sur moi. Ça m'a beaucoup aidé à me comprendre et à me "vider" de ce qui ne va pas.

Le fait d'écrire une fiction, peu importe son genre, aide aussi pas mal. On n'est plus le "je" qui va mal mais on incarne un personnage qui va mal. Et au final, même si on écrit mot pour mot ce qui nous arrive, on observe le tout avec un œil différent de celui avec lequel on vit.

Et montrer ce qu'on a écrit à des proches ou à quelconque autre personne, c'est parfois rassurant. Mais parfois ce ne l'est pas.

Moi, j'ai commencé à écrire un peu avant mes dix ans (Aujourd'hui j'en ai 17). J'ai commencé par écrire des poèmes. Ensuite, des fictions. J'ai publié ces fictions et poèmes sur les réseaux sociaux ou des sites dédiés à ça. Aujourd'hui, je suis rendue à une centaine de poèmes et cinq fictions (donc une en cours) publiés ou bientôt publiés et des centaines de brouillons inachevés inachevables. Je peux te dire que si le message que tu veux faire passer n'est pas compréhensible au début, que si l'histoire que tu veux communiquer est floue au début, que si ta réflexion sur le monde et sa société est brouillon au début, c'est normal. Et si tu n'es pas satisfait de toi parce que tu fais preuve de perfectionnisme aigu ou bien une tout autre raison, c'est normal. Tes idées de roman SF, tu les exploiteras dans peut-être dix romans différents en voulant dire la même chose, mais le message sera beaucoup plus beau et clair dans le dixième. Et cette capacité à écrire clair, tu la réutiliseras au quotidien pour mieux parler de toi ou expliquer ce que tu es, à toi ou aux autres. Et ça soulage.

Bref, je t'encourage dans ta démarche ! Smile
MissLyte
MissLyte

Messages : 48
Date d'inscription : 22/04/2017
Age : 21
Localisation : Nantes, France

Revenir en haut Aller en bas

L'écriture comme thérapie? Empty Re: L'écriture comme thérapie?

Message par trublion Dim 25 Juin 2017 - 3:26

Merci beaucoup pour vos messages !
amesauvage je comprend très bien ce que tu veux dire , comme toi je pense que toute passion est une fenêtre quand elle aide à s'ouvrir mais peut devenir une prison si jamais on s'enferme dedans. Je compte maintenir un équilibre entre l'écriture et la vie sociale , que l'une et l'autre deviennent chacune une sorte de béquille pour avancer.
J'ai ouvert ce sujet à titre préventif en exprimant cette peur de confondre cet exutoire avec quelque chose d'obsessionnel , je te remercie d'avoir apporté cette réponse qui résonne avec mon pressentiment Smile

MissLyte tu me motives , t'as l'air d'avoir une sacrée expérience et ça me rend curieux d'en savoir plus sur ce que tu fais bounce
Par contre j'aimerais bien savoir comment tu trouves la motivation pour te mettre à écrire car même si les idées tournent quotidiennement dans mes pensées j'ai encore beaucoup de mal à m'y mettre concrètement alors que j'ai conscience que c'est en le faisant de plus en plus que cette habitude s'installe et devient productive mais comme cette vocation m'est arrivé assez tardivement je reste encore assez passif.
As-tu des méthodes particulières pour te motiver , ou des rituels , des heures spécifiques ou autres ?

En tous cas merci à vous deux et bonne journée sunny


trublion

Messages : 42
Date d'inscription : 19/06/2017
Age : 23
Localisation : Caen

Revenir en haut Aller en bas

L'écriture comme thérapie? Empty Re: L'écriture comme thérapie?

Message par Peaceandlive Dim 25 Juin 2017 - 11:08

Hey Trublion, je te conseillerais d'écrire en essayant de te détacher de tes propres mots au fur et à mesure du temps. De mon vécu personnel, j'ai remarqué que les idées m'avaient tellement enfermées (notamment celles sur soi) que je ne respirais plus, je ne vivais plus. Essaye de lâchez-prise. Bon travail, ça vaut le coup je t'assure Smile

Peaceandlive
Peaceandlive

Messages : 52
Date d'inscription : 26/05/2015
Age : 26
Localisation : Créteil

Revenir en haut Aller en bas

L'écriture comme thérapie? Empty Re: L'écriture comme thérapie?

Message par Peaceandlive Dim 25 Juin 2017 - 11:10

* enfermée
* notamment celles sur moi
Peaceandlive
Peaceandlive

Messages : 52
Date d'inscription : 26/05/2015
Age : 26
Localisation : Créteil

Revenir en haut Aller en bas

L'écriture comme thérapie? Empty Re: L'écriture comme thérapie?

Message par trublion Dim 25 Juin 2017 - 22:28

Bah j'ai remarqué que dans ma démarche d'écriture j'essayais de retranscrire telle quelle ce que je ressentais mais que quand je me mettais à écrire j'exprimais les choses différemment , sans chercher à le faire , je saurais pas trop dire si c'est normal , positif ou pas mais j'essaye de faire ça le plus spontanément possible Smile

trublion

Messages : 42
Date d'inscription : 19/06/2017
Age : 23
Localisation : Caen

Revenir en haut Aller en bas

L'écriture comme thérapie? Empty Re: L'écriture comme thérapie?

Message par Bimbang Lun 26 Juin 2017 - 0:45

Tu pourrais pour te motiver jouer à des jeux de roles sur le net avec des forums d'écriture.
J'ai joué longtemps comme ça aux Royaumes Renaissants. On incarne un personnage, on crée son background et on le fait vivre via le forum, avec d'autres joueurs.
J'avais fait une ptite tentative ici sur ZC mais qui n'a pas duré.
https://www.zebrascrossing.net/t28920-jeu-de-role-une-main-tremblante-pousse-la-porte?highlight=porte
Bimbang
Bimbang

Messages : 6174
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

L'écriture comme thérapie? Empty Re: L'écriture comme thérapie?

Message par trublion Lun 26 Juin 2017 - 2:21

J'adore le concept , j'essayerais peut être d'y apporter ma contribution si je m'en considère capable , en tous cas bravo je lirais ça plus en profondeur demain Shocked

trublion

Messages : 42
Date d'inscription : 19/06/2017
Age : 23
Localisation : Caen

Revenir en haut Aller en bas

L'écriture comme thérapie? Empty Re: L'écriture comme thérapie?

Message par Bimbang Lun 26 Juin 2017 - 7:52

Comme tu voudras ! Wink
Sinon : http://www.lesroyaumes.com/ (je précise qu'on peut jouer gratuitement surtout si on joue plutôt plus via le forum que le jeu In Game même si certaines facilités sont payantes).
Bimbang
Bimbang

Messages : 6174
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

L'écriture comme thérapie? Empty Re: L'écriture comme thérapie?

Message par Sherryn Lun 26 Juin 2017 - 11:03

J'ai un blog sur lequel je couche mon ressenti quand je me sens d'une manière trop intense et que j'ai besoin d'un exutoire. L'écriture c'est bien, comme le serait tout autre forme artistique d'ailleurs. souvent je fais des petits textes de quelques lignes, je qualifierais ça de "poésie en prose" peut-être, vu les tournures que j'utilise, mais je n'essaie pas spécifiquement de faire quelque chose en particulier.
Sherryn
Sherryn

Messages : 133
Date d'inscription : 30/05/2017
Age : 34
Localisation : Lausanne, Suisse

Revenir en haut Aller en bas

L'écriture comme thérapie? Empty Re: L'écriture comme thérapie?

Message par MissLyte Lun 26 Juin 2017 - 13:30

trublion a écrit:Merci beaucoup pour vos messages !
MissLyte tu me motives , t'as l'air d'avoir une sacrée expérience et ça me rend curieux d'en savoir plus sur ce que tu fais bounce
Par contre j'aimerais bien savoir comment tu trouves la motivation pour te mettre à écrire car même si les idées tournent quotidiennement dans mes pensées j'ai encore beaucoup de mal à m'y mettre concrètement alors que j'ai conscience que c'est en le faisant de plus en plus que cette habitude s'installe et devient productive mais comme cette vocation m'est arrivé assez tardivement je reste encore assez passif.
As-tu des méthodes particulières pour te motiver , ou des rituels , des heures spécifiques ou autres ?

La motivation pour écrire : ce qui me passe par la tête, mon besoin de parler

Que ce soit une habitude, c'est bien mais il faut veiller à ce que ce soit une bonne habitude. Et ne pas chercher la quantité mais la qualité, sinon tu ne t'améliores pas.

Je n'ai pas de méthode particulière, ni d'heure spécifique, ni de rituel. A part qu'il faut ressentir ce que tu veux écrire au moment où tu veux l'écrire. Par exemple, tu dois être triste pour écrire un bon truc triste, et ça marche pareil pour les autres émotions. Tu peux te conditionner avec de la musique pour ressentir ces émotions ou te remémorer avec le plus de détail possible des événements. Après, c'est assez personnel.
MissLyte
MissLyte

Messages : 48
Date d'inscription : 22/04/2017
Age : 21
Localisation : Nantes, France

Revenir en haut Aller en bas

L'écriture comme thérapie? Empty Re: L'écriture comme thérapie?

Message par Cleore Lun 26 Juin 2017 - 14:33

J'ai lu ou écouté en radio ou télé nombre de confessions d'artistes connus, chanteurs, musiciens, écrivains, et beaucoup d'entre eux avouent spontanément que l'art a été pour eux un refuge. Parfois ils y ont été incités par d'autres membres de leur famille qui pratiquait déjà cet art et qui leur ont servi de modèle (je pense à Maria Carey par exemple). Un écrivain très connu dont j'ai oublié le nom a dit que son enfance avait été très difficile et que l'écriture l'avait sauvé. Je me suis un peu reconnue dans son témoignage, très tôt j'ai inventé des histoires avec d'autres familles que la mienne pour m'échapper de l'ambiance pas terrible qui régnait chez moi. L'imagination est un échappatoire en bon ou en mauvais, si c'est pour éviter d'affronter les problèmes qui pourraient être réglés, c'est une fuite, mais il y a des choses qu'on ne pourra pas régler, et si c'est un passé trop lourd ou des problèmes de santé à supporter, alors créer quelque chose par l'écriture ou autre est un bon moyen de se libérer ou de sublimer. C'est mieux que les antidépresseurs ou l'alcool, pas vrai ?

J'ai toujours aimé l'écriture mais je me suis lancée sur le tard, lors d'une période de chômage, pour m'occuper. Bing ! C'était devenu ma voie, rien ni personne n'a pu m'en détourner, pourtant on aurait dit que le monde entier s'était ligué contre ma passion. Aujourd'hui, 20 ans après, je termine mon premier vrai projet abouti. Je me suis rendue compte en le faisant que l'héroïne a beaucoup de choses de moi, que j'ai exprimé à travers elle, sans m'en apercevoir au départ, un énorme tas de mes fêlures, désespoirs etc... et ça m'a permis de mieux me connaître et de mieux me comprendre, sans l'avoir cherché au départ. C'était une confession inconsciente, involontaire, mais on ne sait jamais où l'écriture va nous mener (ni un autre art d'ailleurs), et ça bien des artistes le disent. Quand je me relis, je vois bien que c'est de moi que je parle, et parce que c'est du vécu, ça sonne "vrai", l'héroïne semble vraiment vivante et ces passages-là sont tout à fait réussis. Même si en fait il s'agit de quelqu'un qui n'a pas la même vie que moi, c'est une vraie création malgré tout.

J'écris aussi, à part, une sorte de petit journal intime où je déroule les émotions et sentiments que je n'arrive pas à gérer, ou à expliquer, je sors tout ça en vrac et je me sens mieux après. Je me souviens avoir un jour écrit une lettre de 12 pages à mon père avec lequel ça se passait très mal. Après ça, ouf! j'allais beaucoup mieux ! Les problèmes n'étaient pas réglés mais ils ne pesaient plus sur moi. Ils étaient couchés sur le papier, j'avais mis une distance entre eux et moi.

L'écriture m'aide aussi à faire respecter mes droits quand par exemple je suis en conflit avec quelqu'un ou avec une instance officielle, entreprise, administration.... Plutôt que de râler dans mon coin, j'envoie un courrier mûrement réfléchi et bien tourné dans lequel je mets tout ce qui ne va pas et pourquoi et ce que je demande en retour. ça marche à tous les coups. J'ai réglé bien des soucis comme ça. Et puis, j'ai une passion pour "le" mot juste, le mot idéal, parfait, pour la fluidité du langage, les mots sont une musique pour moi. J'adore la langue française avec tous ses beaux mots et ses expressions rigolotes, c'est la langue idéale pour l'écriture. Je n'ai lu ni les grands auteurs classiques qui m'ennuient, ni les poètes connus, je n'aime pas la poésie, je n'ai pas fait d'études littéraires, j'ai tout appris sur le tas par de l'entraînement, de la passion, c'est tout. Mais j'ai toujours aimé lire, pas forcément ce qui se vend le mieux, l'actualité littéraire ne m'intéresse pas du tout ! Certains jours je suis trop fatiguée ou je n'ai pas envie, je ne me force pas. ça doit rester un plaisir, et il est de taille quand on est parvenu à exprimer avec justesse et précision ce qu'on a en soi. C'est très valorisant, même si personne ne le lit.

Allez j'arrête là sinon je vais en faire des pages et ça deviendra lassant. Wink
Cleore
Cleore

Messages : 1019
Date d'inscription : 13/01/2014
Age : 58
Localisation : complètement à l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

L'écriture comme thérapie? Empty Re: L'écriture comme thérapie?

Message par MissLyte Lun 26 Juin 2017 - 14:39

Cleore a écrit:J'écris aussi, à part, une sorte de petit journal intime où je déroule les émotions et sentiments que je n'arrive pas à gérer, ou à expliquer, je sors tout ça en vrac et je me sens mieux après.

Le journal intime n'est pas forcément évident car l'expression du "je" bloque souvent les mots.
MissLyte
MissLyte

Messages : 48
Date d'inscription : 22/04/2017
Age : 21
Localisation : Nantes, France

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum