Masculinité blessé

+17
Babas
trublion
fleurblanche
tieutieu
ortolan
jolindien
ManonD
Akilu
Chunasse
Asperzebre
Fulgrim
Kadjagoogoo
AristarqueS
Weigela
Bimbang
Lainie
tordopensant
21 participants

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par ortolan Mar 20 Juin 2017 - 16:32

.


Dernière édition par ortolan le Mer 13 Déc 2017 - 22:27, édité 1 fois

ortolan

Messages : 13579
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par Kadjagoogoo Mar 20 Juin 2017 - 16:33

Fulgrim a écrit:
Lainie a écrit: Cet entre-soi masculin est le lieu où se consolide ce que doit être l’image du bon séducteur, celle d’un alpha mâle qui se contrôle, maîtrise ses désirs et, paradoxalement, parvient à mettre à distance les femmes. Tout en bas de l’échelle des masculinités se trouve donc l’average frustrated chump – le « pauvre type frustré » – qui s’oppose en tout point au pickup artist – l’artiste de la drague. L’élaboration de cette masculinité hégémonique a pour double effet de hiérarchiser les attitudes masculines et de mettre à distance celles jugées subalternes (virilités incertaines ou, à l’inverse, trop traditionnelles)

Kadjagoogoo désolé mais je crois que tu est bas de l'échelle.
facepalm Si c'est pas dommage d'être inscrit et actif sur un forum de surdoués pour se faire ainsi insulter caricaturalement, qui plus est dans un mauvais français. (Pardon pour cette remarque présomptueuse, Fulgrim, si toutefois le français n'était pas ta langue maternelle. Suspect )
A la limite, les (sempiternelles) critiques d'Asperzebre (qui ne m'a étrangement toujours pas mis en "ignoré" Suspect  scratch ; merci de corriger cette aberration, et les vaches seront ainsi bien gardées), acerbes et systématiques, sont moins ineptes. Bref. Pfiu
Le « pauvre type frustré » que je suis donc, apparemment (je ne te demande même pas sur quoi tu peux bien t’appuyer pour m’asséner ce péremptoire verdict comminatoire, Fulgrim, afin de t’épargner de te battre avec le dictionnaire pour me pondre une insignifiante réponse scolaire), s’est jadis (car, en plus d’être « pauvre » et « frustré », je suis également vieux) largement intéressé à l’essence de cette masculinité qui nous occupe là, à cette distinction à la fois primordiale et ténue entre masculinité et virilité, à l’appui d’une documentation rigoureuse (des essais critiques, comme celui-ci : https://lectures.revues.org/13433 , dans lequel l’auteur, Daniel Welzer-Lang, nous annonce qu’il se maquille, genre ; et pourquoi pas !). Car cette problématique m’intéresse au moins autant que celle de l’auteur « torduré » de ce topic, balancé là comme une m***, sans le moindre exemple concret ou explicite de cette situation accablante qu’il vit soi-disant – comme l’a bien relevé Trublion (merci à lui) –, hormis l’exposition symptomatique de son problème testiculaire (amis du symbolisme, bonjour ! What a Face ), ce qui n’aide guère à l’empathie – même chez les grands dépressifs petits zèbres susceptibles de nous identifier à son drame intime que nous sommes. L’empathie n’est pas non plus un dû, hein. Non désolé (Si ?!? Neutral )

Anarkyss a écrit:faut juste en avoir rien à foutre des autres sur ce plan là et rester avec sa "solidité".

Quand on a plus de complexes. Quand on est libre de ces déterminations.
[...]
La liberté est à consquerir. Elle ne vient pas sur un plateau. Et rare, très rare sont les gens qui peuvent être à vos cotés et se taire pendant se cheminement.
Voilà, exactement : toute liberté – matérielle comme spirituelle – est à conquérir ; et comme j’aime à le répéter : personne ne le fera pour nous.
Je vais pas épiloguer – car ma participation à cette discussion n’est manifestement pas appréciée à sa juste valeur (bande de cochons : je partage avec vous la confiture de cet extrait magistral et circonstanciel du film Magnolia, chef d’œuvre de Paul Thomas Anderson dans lequel il y a infiniment plus d’intelligence et de sensibilité que dans l’intégralité des échanges de ce forum barnumesque, et pas un de se donne la peine d’aller y jeter un œil, ne serait-ce que par curiosité – vous savez : la curiosité, cette première preuve de l’intelligence – sans quoi d’aucuns auraient sans doute noté que je partageais là, avec vous, une critique satirique de ce virilisme que nous voulons tous condamner ici). Juste pour dire que, si la plainte doloriste de tordopensant ne m’a pas arraché les larmes compassionnelles de circonstance et tant attendues (comme un selfie réclame ses compliments automatique sur Facebook ou Instagram ; navré, pas complaisant pour un sou, je ne sais pas complimentir…), c’est que j’ai instinctivement perçu là les stigmates d’une sorte de maladie de civilisation. En effet, ça m’a fait l’impression que, dans cet Occident boboïsé, saturé d’ennui existentiel et exsangue de caractère, où le tempérament devient une denrée rare (cf. le triomphe du macronisme – pas un parangon de virilité, le Macron à sa Brigitte, soit dit au passage...), les blanc-becs sont massivement fragilisés de leur masculinité, sous perfusion du regard féminin pour tenter de la restaurer, dangereusement tributaires d’une illusoire validation extérieure.

Alors oui, je l’avoue : l’ordure de mec hétéro que je suis fait que le cul (a fortiori « divin ») d’une fille m’intéresse davantage que les testicules (fussent-elles meurtries) d’un gars. Voilà pourquoi j’ai potaché en titillant AristarqueS & consorts, entre deux posts résolument concernés et désireux d’inviter l’auteur de ce fil à un déplacement de perspective, voire à un sursaut au nom de la dignité, pour l’enjoindre à reconquérir, seul et par-lui-même, sa souveraineté masculinité. Car je le respecte encore trop pour ne pas l’en croire capable, comme tout un chacun, en s'autonomisant du regard extérieur, et notamment de celui, déterminant, de la mère. Je conclus en rappelant que mon partage de cette séquence de Magnolia était particulièrement bien choisie, qui montre le cas pas si particulier d'un homme traumatisé dans son rapport à la mère, jusqu'à en développer un esprit vindicatif à l'endroit de la féminité. Précisément sous le coup d'une masculinité blessée. CQFD


Dernière édition par Kadjagoogoo le Mar 20 Juin 2017 - 16:52, édité 2 fois (Raison : fautes, pour ne pas m'exposer à l'éventuel et légitime courroux revanchard de Fulgrim !! :p)
Kadjagoogoo
Kadjagoogoo

Messages : 899
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Lyon (Dabrowski Point)

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par tordopensant Mar 20 Juin 2017 - 16:48

si la plainte doloriste de tordopensant ne m’a pas arraché les larmes compassionnelles de circonstance et tant attendues [u](comme un selfie réclame ses compliments automatique sur Facebook ou Instagram[/u] ; navré, pas complaisant pour un sou, je ne sais pas complimentir…) a écrit:

Tiens tu as réussi à me faire rire !

tordopensant

Messages : 35
Date d'inscription : 15/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par Babas Mar 20 Juin 2017 - 16:55

En effet, ça m’a fait l’impression que, dans cet Occident boboïsé, saturé d’ennui existentiel et exsangue de caractère, où le tempérament devient une denrée rare


Enfin, cage à gougous, que tu t'admonestes à longueur de proses imbues et lourdasses les compliments seyant à ta pédanterie de minet lyonniais soit, mais ne vilipende au moins pas devant tous ta propre condition ! Un peu de logique merde !

Babas

Messages : 21
Date d'inscription : 19/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par tordopensant Mar 20 Juin 2017 - 17:10

Kadjagoogoo

Tu veux être le plus intelligent parmi les "intelligents" encore on dirait, avec une espèce de "hauteur" dans ta façon de t'exprimer, du snobisme intellectuel ?

Et puis t as pas envie de réagir comme la "bien-pensence" le voudrais, je te comprend je déteste ça aussi, mais bon dans ce cas la je ne dis rien....sauf si vraiment ça pue le truc opportuniste poussif etc....c'est mon cas ?

Tu veux absolument sortir du lot c'est ça ? Même ici ? Toi tu montre que ton GROS cerveau indépendant et moi je voudrais montrer mon GROS zizi mais j'y arrive pas snifff

tu dois savourer schoppenhaueur..... aller chante avec moi Onfret Papa Onfret .....Onfret papa onfret

Le probleme c'est quand on veut sortir du lot, et se lancer dans le cynisme, il faut avoir la finesse intellectuelle pour "ça le fasse", toi aussi t'as un probleme de narcissisme il se situe pas au meme endroit







tordopensant

Messages : 35
Date d'inscription : 15/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par Kadjagoogoo Mar 20 Juin 2017 - 17:40

babas syol uccen & co:

Babas a écrit:En effet, ça m’a fait l’impression que, dans cet Occident boboïsé, saturé d’ennui existentiel et exsangue de caractère, où le tempérament devient une denrée rare


Enfin, cage à gougous, que tu t'admonestes à longueur de proses imbues et lourdasses les compliments seyant à ta pédanterie de minet lyonniais soit, mais ne vilipende au moins pas devant tous ta propre condition ! Un peu de logique merde !
Ouf ! Mon asticotage (piège) à l'endroit d'Uccen (alias Syol, alias j'en passe et des pires) a donc finalement fonctionné, ouf ! Je reconnais effectivement là la signature trollesque du "bonhomme". J'avais craint m'être décarcassé en vain. Merci à toi d'avoir été, encore une fois, si prévisible, piqué dans ton orgueil de fête foraine. Twisted Evil
Juste, pour savoir, tout de même : ça fait comment, d'être un vieux clown grimaçant, voué à des formes d'humour débilitantes et dégradantes ? Sincèrement, ton témoignage hors masques m'intéresserait. Dommage que je ne sois pas Parisien : je t'aurais volontiers questionné IRL pour être enfin édifié sur le marasme putride dans lequel tu patauges à longueur de réincarnations toutes plus superfétatoires et grotesques. Perplexe  
Ne pourrait-on pas bloquer définitivement l'IP de ce psychopathe ? Non parce que, même l'excellente suggestion – la sanitaire mise en « ignoré » – de l'obligeant Asperzebre ne peut hélas pas s'appliquer, avec ce grand malade, qui n’a de cesse de multiplier les adresses mail pour se « réinventer » (si seulement…) ici. Le pitoyable spectacle de cet énergumène agité nous inflige m’afflige, et je ne peux malheureusement pas éviter ces interventions indésirables et sans substance. Une cruelle limite du règlement, ça, dont ce triste sire profite sans vergogne. Nuisible.

@tordopensant : Je crois que nous n’avons strictement rien en commun, effectivement. A peine cette langue que tu maltraites éhontément – tu n'as toujours pas corrigé l’énorme faute du titre de ton topic caliméresque ; tu es sans doute trop fier de ta médiocrité intrinsèque pour suivre mon invitation à nettoyer ta coquille d’œuf, Caliméro. Calimero
J’achève mon ultime post sur ce fil déprimant, sur cette observation : tu nous rebats les oreilles yeux avec ta mère ; quid de ton père ? Toujours intéressé par la symbolique, je me demande dans quelle mesure cette absence du père n’est pas absence de « paire » – celle qui est endolorie et lancinante, chez toi, tu sais ?!
Ta recherche désespérée de compassion, confinant à la quête de complaisance, m’indispose presque autant que le mépris crasseux que l’on réserve ici à l’éloquence. L’arrogance des idiots est donc à ce point décomplexée et illimitée ? « Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue. » (Albert Einstein) Ou comment nous batifolons là dans l’Uccenivers, ce monde dégénéré où la bêtise est en perpétuelle expansion. Suspect
Kadjagoogoo
Kadjagoogoo

Messages : 899
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Lyon (Dabrowski Point)

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par Chunasse Mar 20 Juin 2017 - 18:33

Tu sais ce que c'est que l'empathie, kadja ? Non?
Ben déjà, des fois, c'est juste fermer sa gueule Wink
Et ça, c'est être classe.

Je suis déçue, mais pas étonnée en fait.

Chunasse

Messages : 21100
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 40
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par AristarqueS Mar 20 Juin 2017 - 18:35

Vous me faite rire.

AristarqueS

Messages : 136
Date d'inscription : 12/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par Fulgrim Mar 20 Juin 2017 - 18:54

Kadjagoogoo a écrit:
Fulgrim a écrit:
Lainie a écrit: Cet entre-soi masculin est le lieu où se consolide ce que doit être l’image du bon séducteur, celle d’un alpha mâle qui se contrôle, maîtrise ses désirs et, paradoxalement, parvient à mettre à distance les femmes. Tout en bas de l’échelle des masculinités se trouve donc l’average frustrated chump – le « pauvre type frustré » – qui s’oppose en tout point au pickup artist – l’artiste de la drague. L’élaboration de cette masculinité hégémonique a pour double effet de hiérarchiser les attitudes masculines et de mettre à distance celles jugées subalternes (virilités incertaines ou, à l’inverse, trop traditionnelles)

Kadjagoogoo désolé mais je crois que tu est bas de l'échelle.
facepalm Si c'est pas dommage d'être inscrit et actif sur un forum de surdoués pour se faire ainsi insulter caricaturalement, qui plus est dans un mauvais français. (Pardon pour cette remarque présomptueuse, Fulgrim, si toutefois le français n'était pas ta langue maternelle. Suspect )
A la limite, les (sempiternelles) critiques d'Asperzebre (qui ne m'a étrangement toujours pas mis en "ignoré" Suspect  scratch ; merci de corriger cette aberration, et les vaches seront ainsi bien gardées), acerbes et systématiques, sont moins ineptes. Bref. Pfiu
Le « pauvre type frustré » que je suis donc, apparemment (je ne te demande même pas sur quoi tu peux bien t’appuyer pour m’asséner ce péremptoire verdict comminatoire, Fulgrim, afin de t’épargner de te battre avec le dictionnaire pour me pondre une insignifiante réponse scolaire), s’est jadis (car, en plus d’être « pauvre » et « frustré », je suis également vieux) largement intéressé à l’essence de cette masculinité qui nous occupe là, à cette distinction à la fois primordiale et ténue entre masculinité et virilité, à l’appui d’une documentation rigoureuse (des essais critiques, comme celui-ci : https://lectures.revues.org/13433 , dans lequel l’auteur, Daniel Welzer-Lang, nous annonce qu’il se maquille, genre ; et pourquoi pas !). Car cette problématique m’intéresse au moins autant que celle de l’auteur « torduré » de ce topic, balancé là comme une m***, sans le moindre exemple concret ou explicite de cette situation accablante qu’il vit soi-disant – comme l’a bien relevé Trublion (merci à lui) –, hormis l’exposition symptomatique de son problème testiculaire (amis du symbolisme, bonjour ! What a Face ), ce qui n’aide guère à l’empathie – même chez les grands dépressifs petits zèbres susceptibles de nous identifier à son drame intime que nous sommes. L’empathie n’est pas non plus un dû, hein. Non désolé (Si ?!? Neutral )
C'est la plus belle remise en place que je n'ai jamais prit! Very Happy

Fulgrim

Messages : 363
Date d'inscription : 03/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par Chunasse Mar 20 Juin 2017 - 19:05

Roh la la fulgrim, ce point orto que tu t'es pris dans la face Shocked

Chunasse

Messages : 21100
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 40
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par ortolan Mar 20 Juin 2017 - 19:14

.


Dernière édition par ortolan le Mer 13 Déc 2017 - 22:27, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 13579
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : Pas de MP : boîte pleine

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par tordopensant Mar 20 Juin 2017 - 19:17

ce monde dégénéré où la bêtise est en perpétuelle expansion. a écrit:
Et tu te situe ou dans ce monde là toi ?

Quand je te lis je devine derrière une sorte de coquille vide, qui utilise son intelligence pour avoir raison, pour rabaisser, ironiser....tenter de toucher la ou ça fait mal,

L'empathie est surement une énigme pour toi, parce que si tu étais capable d'empathie, mais juste incrédule face à mon problème, tu t'abstiendrais au cas ou tu te trompes, tout simplement....

Alors qu'est ce qui te motive a venir sur ce post pour me balancer ça ? Je voudrais bien comprendre ....

tordopensant

Messages : 35
Date d'inscription : 15/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par Chunasse Mar 20 Juin 2017 - 19:17

Tu crois qu'il se l'est prite ?

Chunasse

Messages : 21100
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 40
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par Chunasse Mar 20 Juin 2017 - 19:19

Pffffff c'est pas faute de répéter que la taille ne compte pas (autant)

Chunasse

Messages : 21100
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 40
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par ortolan Mar 20 Juin 2017 - 19:21

.


Dernière édition par ortolan le Mer 13 Déc 2017 - 22:28, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 13579
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : Pas de MP : boîte pleine

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par AristarqueS Mar 20 Juin 2017 - 19:23

Popcorn

AristarqueS

Messages : 136
Date d'inscription : 12/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par Invité Mar 20 Juin 2017 - 19:38

Empathie de mes fesses.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par Invité Mar 20 Juin 2017 - 19:39

Ça agresse en parlant d'empathie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par Chunasse Mar 20 Juin 2017 - 20:52

ya un truc que j'arrive pas à comprendre. je suis un peu bête et bornée, alors j'aimerais bien qu'on m'explique.
C'est quelque chose que je vois régulièrement sur le forum.

Qq1 qui semble avoir un souci vient ici. Ouvre un topic, pour exprimer son ressenti, son souci, son mal-être, etc.
Des personnes ayant le même souci viennent témoigner, partager. OK. je vois l'intérêt.
Des personnes au syndrome du sauveur viennent témoigner leur sympathie, empathie, ce que vous voulez. OK. Je vois l'intérêt.
Des personnes dont je ne comprends pas les motivations viennent bousculer, malmener, ou bien insulter, selon, l'auteur du fil. Ben là, je suis perdue. Je ne comprends pas.

On m'a répondu qu'il ne fallait rien faire et laisser faire, que la vie c'est ainsi, vouloir protéger, c'est finalement prendre l'autre pour un abruti incapable de se défendre.
J'entends l'argument, je ne suis pas assez maligne pour comprendre réellement pourquoi faut laisser quelqu'un se faire bousculer sans rien faire, et le bénéfice de ça. J'ai le syndrome du Saint-Bernard, ma vision est faussée, expliquez moi l'intérêt, et ce que je loupe, ce que je ne vois pas.
Allez savoir, je vais ptèt changer d'avis ?

Chunasse

Messages : 21100
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 40
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par Invité Mar 20 Juin 2017 - 21:06

L'intérêt du syndrome du saint-bernard ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par Invité Mar 20 Juin 2017 - 21:08

Moi c'est parce que j'en ai marre de la connerie et de l'hypocrisie.
Et que ça me fait chier ces mec qui se plaignent du "feminisme".
Faut arreter les conneries c'est tout.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par Chunasse Mar 20 Juin 2017 - 21:14

Ya pas d'intérêt au syndrome, lui on le subit, c'est pour répondre à ce dysfonctionnement que l'on se comporte d'une manière ou d'une autre, de façon inappropriée pour la société.

OK pour le féminisme.
Ton besoin à toi est prioritaire à celui de l'auteur du poste (demande de compréhension).
Logique.
Merci, j'ai compris.

Chunasse

Messages : 21100
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 40
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par Invité Mar 20 Juin 2017 - 21:15

Et puis franchement, je traite ici bien plus que la "compassion" , de la "virilité".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par Invité Mar 20 Juin 2017 - 21:16

Non mon besoin n'est pas plus importanr. Pas de rapport.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par Invité Mar 20 Juin 2017 - 21:23

En vrai c'est parce que comme tout le monde, je me fais chier.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par Chunasse Mar 20 Juin 2017 - 21:24

En vrai c'est parce que comme tout le monde, je me fais chier.

ça, ça me parle déjà plus Dent pétée

Chunasse

Messages : 21100
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 40
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par AristarqueS Mar 20 Juin 2017 - 21:29

chuna56 a écrit:
On m'a répondu qu'il ne fallait rien faire et laisser faire, que la vie c'est ainsi, vouloir protéger, c'est finalement prendre l'autre pour un abruti incapable de se défendre.
Pas forcément - mais ça peut laisser l'autre passif, incapable de se prendre en main.
Après des fois il y a besoin d'aide aussi, et sur ce topic il en a plein - des gens qui le soutiennent.
Puis celui qui veut aider ne peut pas faire que ça, en s'oubliant.
Et des fois on est seul aussi... là je sais pas. Les gens ne seront pas forcément sympas. Et seul sur terre c'est difficilement gérable aussi. Plus compliqué.

AristarqueS

Messages : 136
Date d'inscription : 12/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par Invité Mar 20 Juin 2017 - 21:30

Ben oui. J'ai le syndrome du vrai.
J'en souffre aussi, surtout quand je dis des conneries.
Et comme rien n'est vraiment vrai, j'en souffre encore.

J'ai donc dis (au passage) "comme tout le monde"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par Chunasse Mar 20 Juin 2017 - 21:33

Puis celui qui veut aider ne peut pas faire que ça, en s'oubliant.

On me l'a dit aussi, judicieusement.
ça me parle pas.
Mais ça devrait ptèt.

Chunasse

Messages : 21100
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 40
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par AristarqueS Mar 20 Juin 2017 - 21:48

Faut faire un sondage Razz

Nan mais sinon, ça veut pas dire la loi du plus fort non plus.
Nous ne sommes pas que des zanimaux

AristarqueS

Messages : 136
Date d'inscription : 12/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par tordopensant Mar 20 Juin 2017 - 22:08

Aristarque, je suis venu ici pour avoir des réponses sur ce que les gens pensent, pas pour qu'on refasse mon éducation à 42 ans, et que j'apprenne à m'en sortir tout seul etc....
Figure toi que ça fait un moment que j'ai appris, et j'ai appris aussi à mon fils
je voulais savoir si c'etait moi qui déconnait ou si j'étais legitime , et le seul etc....

tordopensant

Messages : 35
Date d'inscription : 15/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par Elebora Mar 20 Juin 2017 - 23:29

la masculinité ? la féminité ?
Entre subjectivité,concept social en vogue, histoire personnelle et éducation reçue....il est difficile de trouver un postulat qui convienne à tout le monde.
Je vois plutôt ça comme une mosaïque de particularités (entre défauts et qualités) personnelles qui fait que chacun ne finit pas avec le même tableau (d'où l'écart entre mister coconut et le tourmenté littéraire effacé...attention ceci est une image sans intention de médire ou réduire l'un des types cités !)
Tu influences aussi ta mosaïque en fonction de ce qui correspond à tes principes ou pas : exemple personnel je ne porte pas de mini-short ou mini-jupe parce que je ne suis pas à l'aise, que je me sens exposée. Ma soeur si, bon bah chacune sa "féminité" et je ne pense pas que l'une d'entre nous ait "raison" et l'autre "tort".
Après l'idéal est de rencontrer quelqu'un pour qui notre mosaïque est attirante. Si une particularité qui lui plaît ne fait pas partie de notre gamme, on peut voir si l'ajouter est compatible avec nos principes (et si on en a envie Smile). Bref on évolue avec l'autre mais on garde sa propre volonté quand même.
Ce processus est plus complexe quand on a subi un traumatisme ou une interférence (plus ou moins malsaine) pendant l'enfance car on est plus vulnérable aux influences sur cette période de construction de notre identité.
Bref je m'égare
Tout ça pour dire que davantage qu'une définition il te faut ta propre définition de la masculinité : quelles sont les particularités qui te plaisent, qui te mettent à l'aise, dont tu es fier etc...?
J'étais juste de passage, bonne soirée à tous Smile
Elebora
Elebora

Messages : 31
Date d'inscription : 29/05/2017
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par Fulgrim Mer 21 Juin 2017 - 0:50

ortolan a écrit: Perplexe Ça dépend : est-ce que Fulgrim est dyslexique ? Auquel cas le point revient à Kadja.

Point de dyslexie pour moi, enfin il y'a très longtemps. Juste aucun effort sur l'orthographe (désolé pour ceux à qui cela fait saigner les yeux). Donc oui gros point ortho dans ma face.
Cela dit, c'est fait avec un tel humour que ça valait largement le coup de le titiller.

Fulgrim

Messages : 363
Date d'inscription : 03/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par ortolan Mer 21 Juin 2017 - 0:56

.


Dernière édition par ortolan le Mer 13 Déc 2017 - 22:29, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 13579
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : Pas de MP : boîte pleine

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par ortolan Mer 21 Juin 2017 - 1:14

.


Dernière édition par ortolan le Mer 13 Déc 2017 - 22:29, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 13579
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : Pas de MP : boîte pleine

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par Fulgrim Mer 21 Juin 2017 - 1:54

Je vais me faire l'avocat du diable mais au finale son message est plein d'humour, explique qu'il à déjà beaucoup réfléchi sur le sujet et va jusqu'à donner une référence qui était fort utile... Le tous bien écrit pour ne rien gâcher. La forme est peu conventionnel mais le fond est riche!

Fulgrim

Messages : 363
Date d'inscription : 03/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par tordopensant Mer 21 Juin 2017 - 7:55

c'est pas faux j'étais énervé j'ai pas été voir le lien
je vais peut etre meme acheter le bouquin

tordopensant

Messages : 35
Date d'inscription : 15/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par Babas Mer 21 Juin 2017 - 8:38

Désolé tordopensant


Kakatoomoo tu pètes comme tu parles ? Quelle chliasse !

Babas

Messages : 21
Date d'inscription : 19/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par Invité Mer 21 Juin 2017 - 12:26

Moi je finis par penser, que lorsque l'on souffre, ce n'est pas vraiment nous, mais notre volonté.
Les douleurs de son impuissance.

J'aurais pu ne pas le poster, ou le poster ailleurs. Mais je me suis dis que ça en était presque comique pour ce topic.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par Caribou Mar 11 Juil 2017 - 3:34

C'est quand même dingue cette époque où l'on vit, où plein de gens ne voient même plus l'intérêt de tenter de définir la masculinité ou la féminité sous prétexte que ces notions renvoient à des stéréotypes douteux et dépassés.

Le règne de l'individu, décidément c'est sûr, ça veut dire quelque chose.

Et donc, sous prétexte qu'on est humains, on n'est plus rien d'autre ? Sous prétexte qu'on est individu, on n'appartient plus à aucun groupe ? On n'a plus besoin de se définir par rapport aux autres ? Ou de s'y identifier ? Alors même que ce forum est rempli d'individus qui cherchent justement à faire partie d'un groupe, à trouver des congénères qui leur ressemblent et par rapport auxquels ils peuvent se définir ? Positionnement paradoxal me semble-t-il.

La principale subdivision de l'espèce humaine est le genre, n'en déplaise à certains. Même si les rôles sexués sont en pleine mutation dans notre société, le phénomène biologique reste -pour le moment- indiscutable (quoi que, m'étonnerait pas d'en trouver certains qui viennent se poser des questions à ce sujet).

A cet égard, il me semble que l'identité sexuelle est fondatrice du point de vue du développement psychologique d'un individu quel qu'il soit. Ceux qui ne ressentent pas le besoin de s'interroger par rapport à l'expression de leur identité sexuelle n'ont tout simplement pas de problème avec ça. Difficile alors de donner des conseils de non-traumatisé à quelqu'un qui l'a été ("Ben alors, voyons, te prends pas la tête avec ça, ça existe pas de toute façon". LOL).

Je ne ferai pas de commentaire sur les posts visant à dénigrer l'expression du mal-être ressenti par tordopensant. Ils me chagrinent, mais c'est ainsi.

Tordopensant, je voudrais juste te dire que je pense comprendre le problème que tu décris. A mon sens il est à la fois social et personnel.

Social, parce que l'identité masculine a été bien bousculée ces dernières décennies par l'émancipation des femmes. Je pense que ça doit pas être facile d'être un homme aujourd'hui, face à ces hordes de pseudo-féministes qui utilisent trop souvent le prétexte de la lutte sociale pour faire passer des rancoeurs personnelles. Et pas facile non plus de dire qu'on a du mal à être un homme.
Je m'interroge moi-même souvent sur le devenir des hommes d'aujourd'hui et sur la virilité. A titre purement personnel, ça me fait peur de voir des mecs s'épiler et mettre des jeans moulants. Au même titre que de voir je sais pas quelle tribu d'une contrée reculée arborer des Nike et boire du Coca. Egaux ne veut pas dire semblables. J'ai l'impression qu'à trop vouloir gommer les différences inter-sexes on est en train de perdre une forme de richesse et tout l'attrait de la part de mystère liée à cette différence.

Personnel ensuite, à cause de ton histoire. Je suis une femme, mais ma mère était extrêmement castratrice aussi, et j'en ai souffert. J'ai connu un homme qui avait beaucoup de mal à exprimer sa virilité aussi. J'ai pu constater à quel point il était obnubilé par son problème, et à quel point ça a pu marquer notre relation.

Je ne sais pas quels conseils te donner. Je pense que ta lucidité et ton recul sur ton histoire personnelle sont un bon point de départ pour un travail en psychothérapie, même si ça ne suffit pas. Le chemin est souvent long... Je sais aussi, par expérience, qu'on a souvent tendance à entrer dans des relations qui viennent nous titiller là où ça fait mal, jusqu'à ce qu'on ait réussi à avancer sur son problème.

Peut-être une solution serait d'essayer de te reconnecter à tes émotions, à tes sensations. Te recentrer sur toi. Identifier ce qui te fait du bien, à toi. Identifier les situations et les personnes avec qui tu te permets d'exprimer les trucs que tu as tendance à t'empêcher d'exprimer en temps normal...

Bon courage à toi, et reste optimiste, on a toute la vie pour apprendre à jouer avec les cartes qu'on a reçues.

Caribou

Messages : 55
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Cher Tordopensant

Message par Clems Mer 12 Juil 2017 - 16:20

Pas évident de trouver de l empathie sur ce forum apparemment... je suis choquée par certaines réponses que tu as reçu ! Ne fais pas attention à eux. En plus ils/elles se trouvent intelligents !
Chacun sa définition du mâle... essayé de trouver la tienne en allant naturellement vers les choses qui te plaisent sans te prendre la tête. Le mieux serait que tu te trouves une femme ca t aiderais à te sentir aimé et reconnu en tant qu' homme.

Clems

Messages : 43
Date d'inscription : 21/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par MathieuB Jeu 20 Juil 2017 - 11:03

Vaste sujet auquel je vais tenter de poser ma pierre. L'identité sexuelle est un sujet qui m'a beaucoup intrigué et ce sera difficile pour moi de t'apporter l'aide dont tu as besoin.

Je comprend totalement tes doutes face à la masculinité.

Jouons dans le cliché. Quand on me voit de l'extérieur, je suis pas très grand, plutôt mince, muscles non saillants, je fais la cuisine, je suis maniaque, j'ai une sensibilité à fleur de peau, je ne porte pas de montre en argent, ma seule virilité extérieure, c'est ma barbe. Et il m'arrive souvent de chialer ! T'imagine le truc. Je peux te dire que j'ai cruellement douté de ma masculinité et de ma capacité à séduire une femme.
J'ai longtemps pensé qu'il fallait que j'aie des gros bras pour qu'une femme daigne s'intéresser à moi.

Alors le meilleur homme que tu puisses être c'est un homme qui assume ce qu'il est. Et c'est comme ça que tu attireras celle qu'il te faudra.
Mais ne rentre surtout pas dans des clichés complètement débiles en pensant qu'ils te donneront accès à la clé de la séduction. Une relation harmonieuse ne se construit pas sur des clichés mais sur la capacité à être soi et à assumer ce qu'on est dans le RESPECT de l'autre.

Tout est énergie, il y a l'énergie féminine et l'énergie masculine. Nous portons tous en nous les deux énergies à plus ou moins grande échelle. Nos différences biologiques et hormonales peuvent créer des incompréhensions mais au delà de ça, c'est notre humanité et notre volonté d'aimer qui nous rassemble.

Donc mon seul conseil c'est de construire ta propre masculinité, non pas sur des manques ou des clichés, mais sur une cohérence avec les valeurs que tu portes.


Dernière édition par Mathieu593 le Dim 5 Jan 2020 - 20:27, édité 1 fois
MathieuB
MathieuB

Messages : 79
Date d'inscription : 14/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Masculinité blessé - Page 3 Empty Re: Masculinité blessé

Message par Invité Dim 30 Juil 2017 - 11:44

Je crois vraiment que la masculinité/féminité est un bout du conditionnent de la société. On ne devrait pas se poser de question et se laisser vivre sur ce point là. Car de toute manière, un homme qui a le sentiment de perdre sa masculinité, va avoir le sentiment de la perdre par rapport à ce qu'il considère être la masculinité.

Attention clichés! Masculinité = pour :

LE BEAUF DU SUD-OUEST:
- se saouler régulièrement
- jouer au rugby et avoir une moto
- aimer les grosses voitures
- ne rien faire de similaire à ce que fait une fille

LE KEKE MUSCLOR:
- faire de la muscul et avoir plein de muscle
- manger plein de viande
- ne porter que des couleurs sombres
- avoir les cheveux courts
- ne pas avoir d’activité artistique (gonzesses)

MOI:
- assumer sa part de féminité (assumer, courage sont des attributs de la masculinité, entre autre). Le kéké qui passe sont temps à masquer ton ce qui pourrait être assimilé à du féminin, est pour moi tout sauf masculin, car il assume pas, passe son énergie à se cacher

Donc pour moi, je me sentirai mal dans ma masculinité si je m'écarte de ce qu'elle représente. Pour le kéké, il suffit qu'il zappe 1 mois de muscul pour se sentir moins homme... D'où le fait de ne pas trop penser à tout ça, car ce n'ai juste que la recherche de l'atteinte d'une référence. Sauf que la référence ne tire pas forcément sa source dans quelque chose de sain.

Si c'est pour courir après une masculinité issu du conditionnement de la société, ce n'est pas la peine d'y courir après.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum