Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence

Aller en bas

Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence Empty Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence

Message par Tahine le Jeu 15 Juin 2017 - 12:36

Bonjour à tous,

C'est en temps que soignante que je viens m'adresser à vous qui allez être (toujours plus que moi en tout cas), mes référents experts en matière de syndrôme d'Asperger du jour.

Je suis amenée à prendre en charge des adolescents qui rencontrent des difficultés à la période de l'adolescence (difficultés de socialisation, voire phobie scolaire et déscolarisation, troubles du comportement avec auto et parfois hétéroaggressivité).
Ces patients sont pris en charges par des spécialistes en psychiatrie. (Comprendre : je n'ai pas trop de légitimité a priori à m'opposer à leur avis)

Les diagnostics de "psychose" et de "troubles anxieux grave" on été évoqués chez certains d'entre eux.
Il ne semble pas que l'hypothèse d'un syndrôme d'Asperger ait été creusée/bilantée, et pourtant, peut-être à force de fréquenter ZC, il faut dire que j'y pense pour certains patients.

Certains d'entre vous ont-il rencontré lors de l'adolescence des troubles anxieux ou des troubles du comportement ayant fait évoquer à un moment donné des troubles psychotiques, qui auraient été finalement rattachés au syndrôme d'Asperger lorsque le diagnostic a été posé ? rattacher finalement ses troubles au syndrôme d'Asperger ?

Question subsidiaire (qui me donnera peut-être un peu de poids dans mon raisonnement personnel pour m'accorder la légitimité d'évoquer avec eux cette possibilité), considérez-vous que le fait qu'on ait mis un nom (syndrôme d'Asperger en l'occurrence) sur vos difficultés vous a rendu un service, vous a permis de vous sentir mieux ? (Mieux que si on dit que vous avez un "trouble anxieux grave", par exemple ?)

Merci pour vos réponses !


Dernière édition par Tahine le Jeu 15 Juin 2017 - 12:47, édité 1 fois (Raison : Orthographe !)

Tahine

Messages : 112
Date d'inscription : 17/09/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence Empty Re: Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence

Message par ortolan le Jeu 15 Juin 2017 - 16:56

.


Dernière édition par ortolan le Sam 16 Déc 2017 - 14:23, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 13579
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : Pas de MP : boîte pleine

Revenir en haut Aller en bas

Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence Empty Re: Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence

Message par Tahine le Jeu 15 Juin 2017 - 19:13

Ortolan pourrais-tu expliciter  TED (trouble envahissant du développement ?)

(TSA je sais c'est technologie des systèmes automatisés. J'ai eu ça au lycée ! Smile ) (Ah j'ai oublié l'émoticône : 2nd degré )


Dernière édition par Tahine le Jeu 15 Juin 2017 - 21:32, édité 1 fois

Tahine

Messages : 112
Date d'inscription : 17/09/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence Empty Re: Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence

Message par ortolan le Jeu 15 Juin 2017 - 21:01

.


Dernière édition par ortolan le Sam 16 Déc 2017 - 14:23, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 13579
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : Pas de MP : boîte pleine

Revenir en haut Aller en bas

Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence Empty Re: Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence

Message par meï le Jeu 15 Juin 2017 - 21:09

Tahine a écrit:Bonjour à tous,
C'est en temps que soignante que je viens m'adresser à vous qui allez être (toujours plus que moi en tout cas), mes référents experts en matière de syndrôme d'Asperger du jour.
Je suis amenée à prendre en charge des adolescents qui rencontrent des difficultés à la période de l'adolescence (difficultés de socialisation, voire phobie scolaire et déscolarisation, troubles du comportement avec auto et parfois hétéroaggressivité).
Ces patients sont pris en charges par des spécialistes en psychiatrie. (Comprendre : je n'ai pas trop de légitimité a priori à m'opposer à leur avis)
Les diagnostics de "psychose" et de "troubles anxieux grave" on été évoqués chez certains d'entre eux.
Il ne semble pas que l'hypothèse d'un syndrôme d'Asperger ait été creusée/bilantée, et pourtant, peut-être à force de fréquenter ZC, il faut dire que j'y pense pour certains patients.
Certains d'entre vous ont-il rencontré lors de l'adolescence des troubles anxieux ou des troubles du comportement ayant fait évoquer à un moment donné des troubles psychotiques, qui auraient été finalement rattachés au syndrôme d'Asperger lorsque le diagnostic a été posé ? rattacher finalement ses troubles au syndrôme d'Asperger ?
Question subsidiaire (qui me donnera peut-être un peu de poids dans mon raisonnement personnel pour m'accorder la légitimité d'évoquer avec eux cette possibilité), considérez-vous que le fait qu'on ait mis un nom (syndrôme d'Asperger en l'occurrence) sur vos difficultés vous a rendu un service, vous a permis de vous sentir mieux ? (Mieux que si on dit que vous avez un "trouble anxieux grave", par exemple ?)

Merci pour vos réponses !

question interessante et utile.
a cette question je reponds oui, et re oui, car mon fils (detecté thqi à 6 ans) aussi a été dabord considéré comme TAG et crises d'angoisses etc, avec hospi courte a l'adlescence, grosse anxiété paralysante....avant son diag de TSA (que je susi allée cherchée chez the specialiste, du CRA, faute d'ecoute la ou il etait avant ...) qui l'a quand même aidé.(nous a aidé a l'aider.)

et moi meme ai un passif important avec les diags erronés (troubles anxieux generalisé, phobie sociale, surement des trucs  pires, (pas eu le droit de voir mon dossier a l'epoque) avec grosse medicamentation, hospis longues...et finalment 20 ans plus tard, ous, c'etait un SA carabiné....(diag CRA) "compensé" par HPI...

et les mots exacts, pardonnez moi mais ça change tout.on se sent enfin reconnu pour ce qu'on est.on se prend mieux en chage, donc, on est mieux.(on se connait mieux/sait mieux comment d'accompagner soi meme.) Razz
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 47
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence Empty Re: Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence

Message par Tahine le Jeu 15 Juin 2017 - 21:43

En fait, ça me pose un gros souci de "conflit de loyauté" si on peut dire, avec les médecins psychiâtres impliqués.
En l'occurrence l'un d'eux est un ami très proche, et l'autre, non seulement m'a donné des cours à la faculté mais a été mon psychiatre à moi.
Alors bon, de quel droit, moi, toubib de campagne, je vais décréter que ces gens passent peut-être à côté de quelque chose ? Parce que je me forme sur des forums pour surdoués remplis de gens présentant un syndrôme d'Asperger ? (Bravo la formation médicale continue...).
J'aurais besoin de me former "pour de vrai" histoire de justifier mes instincts pifométriques...

Je ne voudrais pas non plus orienter les parents et leur ado vers une piste complètement fausse, semer encore plus de questions dans leur esprit dans une situation qui est déjà suffisamment compliquée comme ça...


Dernière édition par Tahine le Jeu 15 Juin 2017 - 21:48, édité 1 fois (Raison : Encore un truc à dire.)

Tahine

Messages : 112
Date d'inscription : 17/09/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence Empty Re: Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence

Message par meï le Jeu 15 Juin 2017 - 22:08

Tahine a écrit:En fait, ça me pose un gros souci de "conflit de loyauté" si on peut dire, avec les médecins psychiâtres impliqués.
En l'occurrence l'un d'eux est un ami très proche, et l'autre, non seulement m'a donné des cours à la faculté mais a été mon psychiatre à moi.
Alors bon, de quel droit, moi, toubib de campagne, je vais décréter que ces gens passent peut-être à côté de quelque chose ? Parce que je me forme sur des forums pour surdoués remplis de gens présentant un syndrôme d'Asperger ? (Bravo la formation médicale continue...).
J'aurais besoin de me former "pour de vrai" histoire de justifier mes instincts pifométriques...

Je ne voudrais pas non plus orienter les parents et leur ado vers une piste complètement fausse, semer encore plus de questions dans leur esprit dans une situation qui est déjà suffisamment compliquée comme ça...
je comprends vraiment.....
je suis impliquée dans totu ca depuis plusieurs années maintenant.et le milieu asso aussi, (TSA et douance avant.) et je connais tous ces sujets vraiment à fond....(ai participé a documentaires et articles, livre )et je constate chaque jour, au travers de divers parcours racontés et entendus (lors de cafés asso, entre autistes, etc) et je lis aussi, a travers les temoignages de collègues aspis et documents recents en terme d'etudes et de recherche, ce gouffre qui existe pourtant entre la realité" et la theorie encore en pratique dans les cabinets de medecins et autres pros francais. une cata.

si encore ca n'etait pas si important en terme de cata humaines qui en resultent, on en rierait.mais malheureusement...
je susi en train d'ecrire sur le sujet.et tout en ecrivant plus j'avance plus je constate..et plus c'est douloureux.
j'a iparticipé a de nombreuses etudes liées aux TSA, et a la douance.
ces sujets sont pourtant passionnants, et de timides percées commencent à arriver, par les chercherus souvent eux meme concernés qui reprennent des etudes, une nouvelle generation de pros, etc..

mais que travai, soupir, quel chemin encore.etc....je comprends donc.
car ces gens que tu cites, sont pourtant de bonne foi dans leur ignorance sur la réalité actuelle des TSA.ils en sont a la prehisoires dans leurs cours et autres livres theroques (et souvent croyances) ave lesquels ils ont "appris", parfois meme souvent avec leur carrière car ils n'ont constaté que des cas "autisiquement parlant...alors que.

une generation entiere de parents autistes arrive dans les CRA en voulant un diag.et c'est le reveil .les autistes gandissent. compensent.et vieillissent mal...
zut on peut etre adulte et autiste? zut on peut etre femme, mère, et autiste?...
et oui.totu reste à faire.
essaie juste de leur ouvrir l'esprit, ca sera deja une super avancée...doucement.
montre leur les temoignages existants, les documents de julie dachez, josef shovanec, MJ cordeau, et tant d'autres..(.qui sont mes compagnons de bataille aujourd'hui.) le site
http://sephora9.wixsite.com/tsa-regards-croises est une mine....
j'ai participé a un ouvrage en 2014 sur l'autisme et les participants etaient pour bcp des specialistes reconnus, et eux avaient un bon etat des lieux.il en existe, heureusement... Wink tout n'est pas perdu...
merci de ton implication même, c'est deja ça!

meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 47
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence Empty Re: Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence

Message par ortolan le Jeu 15 Juin 2017 - 22:15

.


Dernière édition par ortolan le Sam 16 Déc 2017 - 14:24, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 13579
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : Pas de MP : boîte pleine

Revenir en haut Aller en bas

Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence Empty Re: Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence

Message par Tahine le Jeu 15 Juin 2017 - 22:38

Merci ortolan, mais je vais essayer de leur en trouver un dans la région, la Normandie ça fait loin. (et il y en a un, j'ai cherché, déjà).
Mais ces gens, ils ne m'ont jamais demandé mon avis, hein, ils sont directement allés voir des psychiatres et j'ai appris le truc un peu après. Ce sont des adolescents que je vois très peu, genre moi on me demande de renouveler le traitement pour les allergies, pas d'avoir un avis sur leurs troubles du comportement...

(Je me dis que je pourrais mettre des petites brochures dans la salle d'attente pour voir si ça éveille leur intérêt !)

Je retiens ça de ton document, pour le moment :
La plupart des enfants autistes, en particulier ceux qui sont considérés comme " de haut niveau " ou atteints du syndrome d'Asperger ont reçu, en France, un premier diagnostic de psychose .... a écrit:

Meï merci pour des réponses, je vais consulter le site que tu m'indiques. En tout cas ça me conforte dans l'idée que je devrais leur en parler quand j'aurai suffisamment d'arguments pour le faire (si j'en rassemble un jour assez).

Tahine

Messages : 112
Date d'inscription : 17/09/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence Empty Re: Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence

Message par ortolan le Jeu 15 Juin 2017 - 22:42

.


Dernière édition par ortolan le Sam 16 Déc 2017 - 14:24, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 13579
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : Pas de MP : boîte pleine

Revenir en haut Aller en bas

Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence Empty Re: Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence

Message par Tahine le Jeu 15 Juin 2017 - 22:44

Cette vision globale, en l'occurrence, je ne l'ai pas suffisamment, pour les patients concernés. Les parents viennent chercher un moi un prestataire (en gros, un rédacteur d'ordonnance), pas quelqu'un qui pourrait avoir un avis.

Tahine

Messages : 112
Date d'inscription : 17/09/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence Empty Re: Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence

Message par Chunapeuprès le Jeu 15 Juin 2017 - 22:53

Je ne peux que plussoyer Ortolan.

J'ai un petit dans ma classe au comportement étrange et parfois inquiétant. Après grosse prise de tête, j'ai tenté de parler à la maman, qui a été ravie que je m'intéresse à son gosse.
Je l'ai envoyée vers un CRA.
Il était suivi par une psy scolaire, qui l'avait détecté HPI.
Les parents sont en attente. Yaura ptèt rien, mais au moins, on aura vérifié.

J'ai abordé le sujet avec la mère en disant que je pensais que c'était mieux d'écarter cette hypothèse, que c'était plus prudent de vérifier.

Après, c'est en effet délicat pour toi puisque ces jeunes sont suivis déjà. Mais je vois pas pourquoi tu n'aurais pas le droit d'émettre une hypothèse. Même si tu n'es pas un grand ponte qui a pignon sur rue. Je ne vois pas en quoi ça serait une trahison. Tu peux avoir des éléments supplémentaires que les autres pro n'ont pas.

C'est important de savoir, très important, AMHA.
Chunapeuprès
Chunapeuprès

Messages : 18440
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 39
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence Empty Re: Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence

Message par Chunapeuprès le Jeu 15 Juin 2017 - 22:55

Les parents viennent chercher un moi un prestataire (en gros, un rédacteur d'ordonnance), pas quelqu'un qui pourrait avoir un avis.

Ils ont pas plus confiance que ça dans leur médecin de famille ?

Je t'assure que par chez moi, son avis est important également.

Tu peux entamer la discussion en demandant naïvement des nouvelles... Je suis certaine qu'ils préfèrent voir que tu t'intéresses à eux que le contraire.
Chunapeuprès
Chunapeuprès

Messages : 18440
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 39
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence Empty Re: Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence

Message par ortolan le Jeu 15 Juin 2017 - 22:58

.


Dernière édition par ortolan le Sam 16 Déc 2017 - 14:24, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 13579
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : Pas de MP : boîte pleine

Revenir en haut Aller en bas

Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence Empty Re: Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence

Message par Tahine le Sam 17 Juin 2017 - 22:12

Merci à vous pour vos avis de parent d'autiste, d'autiste, de soignant, d'enseignant...
Si d'autres personnes souhaitent me faire part de leur retour d'expérience, je suis toujours intéressée !

Tahine

Messages : 112
Date d'inscription : 17/09/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence Empty Re: Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence

Message par ISIS75 le Mer 21 Juin 2017 - 16:07

hello juste 2 suggestions de lectures, pour ma part : Si on me touche, je n'existe plus et le magazine Le Cercle psy de juillet-août 2016...
ISIS75
ISIS75

Messages : 2839
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence Empty Re: Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence

Message par Invité le Lun 28 Mai 2018 - 16:37

.


Dernière édition par Chill out le Lun 3 Sep 2018 - 8:36, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence Empty Re: Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence

Message par Invité le Lun 28 Mai 2018 - 21:41

Salut chill out, renseigne toi sur le sérieux du CRA de ta région, je sais qu à Marseille, c'est l'un des CRA le plus top de France,c'est pas loin, J espère que vers chez toi ils s'en inspirent.
C'est vrai que pour des démarches et des aides il faut un diagnostic d un médecin et non d un psychologue, néanmoins ton psychiatre libéral à 140 euros la consultation ça pue,une suggestion, certaines cliniques psychiatriques privée ont un psy spécialiste TSA et c'est remboursé, à voir et à chercher sur le net ou autre, néanmoins tu dois à minima avoir une recommandation d un médecin, même ton généraliste.
sinon le CRA malgré le délai d'attente.
140euros je suis très choqué, ça sent l arnaque non ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence Empty Re: Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence

Message par Invité le Lun 28 Mai 2018 - 22:06

.


Dernière édition par Chill out le Lun 3 Sep 2018 - 8:37, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence Empty Re: Syndrôme d'Asperger et décompensation sous forme de troubles psychotiques à l'adolescence

Message par Invité le Lun 28 Mai 2018 - 22:12

140€ c'est beaucoup, mais c'est malheureusement les tarifs auxquels qu'on peut attendre dans le libéral. Le montant ne me choque pas en conséquent (même s'il fait mal à débourser).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum